Première chasse. (PV Simalia)

Bienvenue

Sur Istheria, RPG heroic-fantasy issus d'un univers original où de multiples aventures vous attendent.

Liens rapides

Effectifs

• Eryllis: 3
• Ladrinis: 7
• Eclaris: 6
• Prêtresses: 2
• Cavaliers de S.: 5
• Nérozias: 6
• Gélovigiens: 5
• Ascans: 2
• Marins de N.: 7
• Civils: 21

Temps actuel

An 1305 de l'ère obscure

Saison:Langdum Mois:Cladil
[Mai/Juin en temps réel]

Tableau d'honneur


Code par MV/Shoki - Never Utopia



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Première chasse. (PV Simalia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anonymous Invité
Invité

MessageSujet: Première chasse. (PV Simalia)   Première chasse. (PV Simalia) Icon_minitimeMer 18 Jan - 15:59

    Adhénora avait été contrainte de laisser Æternum et Kira en forêt, non loin de Samhach, à regret. Elle était partie chasser pour la journée et c'était donc équipée pour. Habillée légèrement de manière à se déplacer rapidement sans surplus afin de ne pas être gênée dans ses mouvements. La jeune Sindarin arborait une sorte de tunique peu cintrée à fines bretelles qui lui arrivait à mi-cuisse. Celle-ci laissait dépasser de moitié la plume d'un bleu céruléen qu'elle gardait constamment nouée à un lien de cuir le long de sa cuisse gauche. Elle se devait d'être productive aujourd'hui et souhaitait ramener quelque chose d'assez conséquent au village. Munie de son éternel arc, héritage de son père, qu'elle portait dans son dos ainsi que son carquois, elle rôdait sur les vastes plaines d'Eridania, en quête de gibier. Son premier réflexe fut de scruter attentivement le ciel azuré, espérant trouver un ou deux rapaces. Gagné. Un Zoria tournoyait frénétiquement au dessus de… Eh bien… Au dessus de quoi au juste ? Ces rapaces étaient connus pour être plus ou moins dangereux. Certainement leur degré de dangerosité augmentait selon leur nombre. Eil en conclu donc qu’il ne serait pas si dur à éliminer. Cependant, pourquoi semblait-il vouloir piquer sur quelque chose qui était au sol ? Avec les herbes en friches qui se trouvaient à l’endroit que l’oiseau ciblait, on ne distinguait rien de perceptible à la vue. La jeune femme se prêta plus attentivement aux sons qui l’entouraient. Mais rien n’attira réellement son attention excepté les cris stridents et nasillards de l’animal ailé qui semblait à chaque nouveau tour descendre un peu plus vers sa cible. Il devait sûrement vouloir se poser ou bien piquer sur une proie quelconque. Mais Eil n’était pas assez téméraire pour oser se rapprocher si elle ne savait pas ce qu’était la proie en question. Malgré le peu de bêtes dangereuses qui régnaient sur les Vastes Plaines, elle préférait en avoir le cœur net. Et puis même si les Nephilims n’étaient jamais présents en journée, il pouvait peut-être y avoir une exception à la règle ? Même blessés ils représentaient une source certaine de danger. Sans compter les Criards qui n’en demeuraient pas moins dangeureux lorsqu’ils étaient affamés ou bien lorsqu’ils se déplaçaient en meute.

    Son ouïe et sa vue ne lui était donc d’aucune utilité pour le moment. Rien ne se déplaçait, aucun animal ne semblait pousser des soupirs de souffrance. Si l’on faisait abstraction des cris du Zoria, tout était inéluctablement calme, pour ne pas dire étrange. La pluie serait-elle de la partie dans ces cas-là ? Le ciel était bleu. Les nuages qui le parsemaient ne menaçaient pas d’éclater. Mais personne n’était à l’abris d’un orage imprévisible. Le vent caressait d’un doux souffle la grande plaine, faisant virevolter les plus hautes herbes, la nature frissonnait agréablement sous cette brise. Les longs cheveux verts auparavant rouges d’Adhénora étaient délicatement soulevés puis retombaient lentement sur ses épaules nues. Elle avait adopté la couleur des végétaux pour mieux se fondre dans cette incroyable nature regorgeant de ressources. La jeune Sindarin se fia alors à son odorat, humant l’air, détectant différentes fragrances mêlées les unes aux autres, dont une qu’elle ne su reconnaître. La décomposition du parfum que formaient toutes ces odeurs n’était pas chose aisée, même pour quelqu’un dont les sens étaient plus accrus que la normale. L’identification prit un peu de temps au goût de la jeune femme, mais il y en avait tant… La plus forte appartenait au rapace, elle en était certaine. Beaucoup se ressemblaient, elle en conclu donc qu’elles appartenaient à la nature, aux fleurs, à l’herbe, aux arbres, ainsi qu’aux fruits. Cette conclusion n’avait pas été établie seulement à cause de cette similarité mais à bien d’autres procédés plus complexes qu’elle n’aurait su expliquer. Il fallait le vivre, et dans le cas présent, le sentir, ainsi que posséder ces sens avancés. Ses yeux se rivèrent sur l’endroit dont émanait cette odeur inconnue et qui l’inquiétait au plus haut point. Elle était légèrement sucrée mais fraîche. Pas lourde comme les parfums trop sucrés qui donnaient la nausée. Celle-ci était plus délicate. Juste ce qu’il fallait pour octroyer une douceur irréelle. Eil entreprit alors d’avancer un peu plus, toujours accroupie, tout les sens en alerte, anxieuse, mais sûre d’elle. Ses traits changèrent subitement pour laisser place à un nouveau visage. Plus jeune. Son corps prit l’âge de ceux-ci. Elle paraissait avoir une dizaine d’années, peut-être légèrement plus. Sa longue chevelure était à présent un peu plus courte, mais toujours verte et abondante, ses oreilles devenues similaires à celles d’un Terran. Sa tunique lui descendait jusqu’aux genoux, lui faisant une robe un peu large. Une apparition innocente et fragile.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité

MessageSujet: Re: Première chasse. (PV Simalia)   Première chasse. (PV Simalia) Icon_minitimeJeu 9 Fév - 1:19

HRP: Alors j'espère avoir tout comprit pour ne pas me tromper durant l'écriture FIN HRP.

Simalia était venue dans les vastes plaine d'Eridania pour tenter de trouver du repos et de l'harmonie, sa récente renaissance la perturbais, tout comme son incroyable pouvoir de sentir en elle "parler" l'essence divine, matrice de toute chose, héritage selon ses croyances, des Dieux anciens Dieux qui autrefois créèrent le monde, l'abandonnant après la chute de Taulmaril. Mais voilà, la mort, elle l'avait trop souvent vue, le chagrin, la tristesse, elle pouvait les éprouver mais aucune colère, aucune rage ne pouvait désormais emporter son cœur remplie d'une justice nouvelle. Héritière de ce qu'elle jugeait comme le véritable ordre d'Oris, désormais dépositaire de la parole des Gélovigiens, mais loin de ses obligations et de son ordre.
Seule avec son armure de cuir légère, son arc dans le dos et ses deux épées encore dans leurs fourreau, héritage d'un passé trop lointain désormais pour qu'elle puisse se souvenir de tout, même ses parents, son frère, tout cela lui semblait presque irréel, comme si elle ne l'avait jamais vécu, comme si sa vie était ailleurs, elle, la non-vivante dont même son ordre se méfiait, elle qui ne pouvait pas cacher son état, le froid qui se dégageait d'elle, cette sensation de mort qu'elle dégageait et pourtant, elle était heureuse, elle vivait à nouveau, elle pouvait respirer et cette vie à présent, elle l'offrait à des hommes et des femmes qui eux avaient encore un avenir devant lui.
Se croyait elle perdue? A vrai dire elle n'y pensait même pas, mais elle se savait hors du temps, dans un espace qui n'était pas le sien et avec des us et coutume dont elle devait tout réapprendre comme une enfant. Pour cette journée sans nuage, elle était seule, mais tellement heureuse, le vent s'engouffrant dans ses cheveux, caressant sa peau, elle avait tellement l'impression d'être vivante, elle remerciait à chaque minute les Dieux pour ce don, maintenant elle devait les sauver, autant de vie qu'elle le pouvait... pour remercier les Dieux à chaque instant.

Mais, alors en pleine méditation, elle sentit une étrange sensation, comme une déformation dans l'essence divine, quelque chose de suffisant pour la perturber, elle se leva, ouvrant les yeux, elle se mit à courir dans une direction clair et précise, elle volait presque au dessus du sol grâce à la légèreté de son nouveau corps, entrant dans cet endroit où Eil semblait avoir une étrange métamorphose, elle entendit des grognements, ils étaient, deux... non trois criards, ces chiants des plaines qui chassaient en meute des proies plus faible. Simalia ne vit que l'enfant, elle paraissait si jeune avec ses cheveux verts et elle ne prononça qu'une phrase en encochant une flèche à son arc, le bandant comme si cela avait été naturel chez elle, certes pas avec la grâce des Sindarins ou ce genre de peuple habitué à chasser en forêt.


"Pas une vie de plus... en ma présence..."

Et la flèche fut décochée, au cours de son saut, la flèche atteignit le crâne du premier criard lorsque les deux suivants allait se jeter sur leur proie. Lâchant son arc qui tomba aux pied de la jeune fille, elle sortit ses deux lames en retombant au sol, au départ pour se défendre, les crocs du premier Criard pénétrèrent les chairs de Simalia. Lui arrachant un grand lambeau, mais pas suffisant pour que la peau épaisse de la Gorgoroth soit profondément entaillée...

"Que Delil me pardonne..."

Elle empoigna ses deux lames, trancha la gorge du premier Criard qui tomba net, le second tomba sur le sol, largement entaillé sur le flanc. Lorsque Simalia retomba elle aussi au sol après ce combat aussi bref que brutal à l'image de ses assaillants, elle s'approcha de la bête agonisante, s'agenouillant près d'elle, elle se moquait bien de l'aspect difforme du monstre, elle lui caressa la tête.

"Que Fen t’accueille en son royaume, rejoins la source de toute vie"


Un coup net trancha la gorge de l'animal tendit de l'herbe autour des trois corps poussait à grande vitesse comme pour offrir des sépultures aux créatures. Simalia s'approcha de l'enfant, se mettant à sa hauteur.

"Je suis Siamalia Earil Ganeth"
Elle sourit d'une manière presque infantile, son bras saignait toujours, malheureusement, elle n'avait aucun moyen de se soigner, ayant laissé son sac à l'endroit où elle méditait. La jeune Gorgorth était essoufflée, son arc gisait là, ses deux épées un peu plus loin.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité

MessageSujet: Re: Première chasse. (PV Simalia)   Première chasse. (PV Simalia) Icon_minitimeMar 13 Mar - 11:58

(HS : Je te réponds dès que possible, mon post est sur mon autre ordinateur.)
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Première chasse. (PV Simalia)   Première chasse. (PV Simalia) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Première chasse. (PV Simalia)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Première chasse. (PV Simalia)
» Première chasse (PV Nuage de Fumée)
» Première chasse au gerfaut [Guilhem d'Arvelaig]
» Première Pub de la campagne d'obama ou Le rêve américain
» Réveil pour la chasse ! [PV Plume]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Istheria, le monde oublié :: La Communauté & ses échangesTitre :: • Corbeille :: • Les vieilles aventures-
Sauter vers:  

(c) ISTHERIA LE MONDE OUBLIE | Reproduction Interdite !