LA GRANDE EPIDEMIE - acte 2

Bienvenue

Sur Istheria, RPG heroic-fantasy issus d'un univers original où de multiples aventures vous attendent.

Liens rapides

Effectifs

• Eryllis: 3
• Ladrinis: 2
• Eclaris: 1
• Prêtresses: 2
• Cavaliers de S.: 5
• Nérozias: 3
• Gélovigiens: 7
• Ascans: 2
• Marins de N.: 2
• Civils: 11

Temps actuel

An 1305 de l'ère obscure

Saison:Riguear Mois:Ginik
[Septembre/Octobre en temps réel]

Tableau d'honneur


Code par MV/Shoki - Never Utopia



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LA GRANDE EPIDEMIE - acte 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
:: The Boss ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: The Boss ::
Le Messager
MessageSujet: LA GRANDE EPIDEMIE - acte 2   Lun 7 Jan - 15:42



Le régent Fanel n'a pas levé la mise en quarantaine de sa ville, malheureusement, toujours un peu plus touché dans le temps par la maladie. Mais cette société cosmopolite voit de nouveau visage apparaître, ou plutôt ré-apparaître. Des insurgés nouveaux semblent se présenter, de petits révolutionnaires, ainsi que la formation de nouveaux groupuscules qui profitent du désarroi de la maladie...

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

Personnes présentent dans ce lieu :
Erelda (altruiste)
Enteri Klypsène (dévoué, contaminé)
Marcus Archéon (Indifférent)
Sytrinn Sandström (altruiste)

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

But :
Le quartier de mise en quarantaine devient de plus en plus impressionnant, d'autant plus que la garde qui surveille cet endroit a été renforcée. Mais à l'intérieur même, il se passe beaucoup de chose, des choses qui restent voilés aux yeux du régent.
Enteri Klypsène, aristocrate contaminé, voit sa maladie s'étendre, mais aussi ses ambitions personnelles. Les ladrinis semblent étendre leur tentacule à un tout autre niveau...

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

Règles :
_ Vous devez poster au moins 3 messages.
_ Il n'y a pas d'ordre de postage afin de ne bloquer personne.
_ Vous avez trois semaines pour poster vos 3 messages, soit jusqu'au 28 Janvier.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar Invité
Invité

MessageSujet: Re: LA GRANDE EPIDEMIE - acte 2   Sam 12 Jan - 5:09

Marcus n'avait pas la patience tranquille. Dans le tribunal d'une ville dont il se souciait guère du nom, il était sortie en trompe, frappant la porte et hurlant injure et autres paroles incompréhensible du a sa colère de cette étrange maladie. Une maladie bien étrange qui, changeait les utilisateur de la magie en pierre plus rapidement que la plèbe local. Bien que non contaminé, il ne pris guère de précaution en se promenant comme sa a l'air libre. Il avait déjà tuer des fous ou autres contaminé qui voulait se jeter sur lui pour prendre sa pierre de Sphène. Tendit qu'il avançait parmi Tyrhénium, il étudia avec précaution sa pierre et il remarqua que des petites particule grise entrait dans la pierre, bien qu'utilisant plus sa magie, il avait remarquer ce petit détail dans le tribunal. Alors qu'il marchait, il porta rapidement son regard devant lui, évitant habilement un tas de cendre , laissant une pierre de Sphène au centre. Se retournant pour continuer, un homme courra vers lui, dague en main en hurlant '' mort au fidèle ! '' S'écartant simplement, il fit glisser sa lame sur l'homme qui l'entailla profondément au niveau de cotes pour le laisser tomber dans une poussière , laissant une autre pierre. Hésitant, il s'approcha pour pousser la pierre de couleur hors des cendre et l’envelopper dans du tissu sans y toucher. Bien que rare s'eux qui avait assisté a la scène, ils préféraient ne pas se frotter a lui, ou lui lancer une injure sur le fait qu'il pris la pierre pour continuer son chemin, se disant qu'il pourrait peu-être aider ou faire autre chose que hurler sa rage.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité

MessageSujet: Re: LA GRANDE EPIDEMIE - acte 2   Sam 19 Jan - 7:01

Les jours passait et bien que son intentions était bonne, le pauvre guerrier perdu avait été pris pour un assassin , confondu avec ce que certains appelait Ladrinis. Il marchait que rarement, plutôt occuper a courir , filant les gardes de la ville qui le prenait pour un dépouilleur des morts et assassins par les vrais assassins qui ne se gênait pas pour tenter de tuer des citoyens en ville. Bien que se déplaçant la nuit , et ignorant si le pauvre homme briser mentalement était infecté ou non, il voyageait la nuit , pas par pas dans un voile d'ombre inquiétant et désagréable, il regardait de chaque coté de lui a la chercher d'un cinglé ou quoi que se soit soldat ou assassin qui voudrait lui foutre une dague bien profond dans le coeur ou le crane. Sur ses gardes mais pas très discrète par son armure et son équipement, il gardait son marteau de forgeron en main, le fessant tournoyer agilement dans sa main a la vue d'un homme trop près de lui , au regard et intention un peu.... mauvaise. L'ombre de la nuit l'envahi mais, ceci n'était qu'une hallucination de la fatigue et la peur rassembler, bien que fort comme adversaire, il ne tenait pas a finir contaminé et tuer par un gros trop nombreux.

Il pris une ruelle , se laissant tomber sur le mur et s’asseoir, le visage en sueur. Passant sa main et il remarqua les même particule de poussière et de pierre qui flottait dans l'air. Tournant lentement la tête craintif et ce qu'il vit le fit stopper et son coeur arrêta de battre. Une femme a genoux , portant ce qui semblait être un enfant, complètement changer en pierre. Un long et douloureux souvenir remonta, sa famille, ses frère, soeur ,mère massacré sous ses yeux, dans sa maison en feux. Le dernier a avoir survécu était Marcus, laissant son père en armure , seul a combattre ce qui semblait être ceux qui avait causer la disparition de sa famille , maison et richesse.


La scène trop dur pour Marcus, tomba en sanglot, se rappelant trop comment il avait souffert. Perdant famille, amies, femme... amour... Tout. Il plaça la tête froide de son marteau sur son front, sanglotant seul près du corps de pierre de la femme et son enfant. Les larmes coula sur le sol, voulant caresser la fourrure douce et sombre de sa panthère mais .... absente il resta seul, laissant la pierre de sphene de son amulette et les autres dans le tissus , absorbé étrangement la poudre de pierre étrange.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité

MessageSujet: Re: LA GRANDE EPIDEMIE - acte 2   Mer 6 Fév - 3:08

Les jours sombres pour Marcus avait pris fin. Il c'était retroussés les manches, il c'était relevé et il avait brandit sa lame a deux mains bien haut pour aider a étouffer la rébellions ou autres attaques qui circulais, attaque qui avait fait passer Marcus pour un ennemis et ... une attaque qui lui aurait coûter la vie ou le risque d'être infecté.

Bien que marchant droit, d'un pas décider et d'une vitesse exagérer, il éveillait bien des chuchotement d’avertissement un peu partout ou il allait. Il tenait fortement son marteau dans sa main, n'ayant pas hésiter a écraser le crane d'un ignorant qui n'avait plus rien a perdre dans le vent , le silence et le chemin graver de Marcus. Le marteau n'avait fait qu'une mouvement que le sang, les dent et le nez briser de l'homme se retrouva sur le sol. Des gardes étaient arrivées , alerté par des âmes sensibles mais, rapidement, d'une voix forte et puissante, il avait convaincu les soldats de la ville de se mettre de son coté, le suivre dans une marche strict vers l'arrêt des attaques assez ridicules porté par des hommes briser mentalement et perdu. La vues des hommes près de lui, le fait qu'ils le suives avec leadership lui fut revenir en arrière alors qu'il repensa a avant, son ancienne vie alors qu'il était toujours le seul a survivre et Neashaleth remonta dans son esprit, un ancien nom de loin qui signifiait '' Ne veux pas mourir '' D'une langue complètement inconnu, même d'une langue qui n’existe même pas. Une dizaine d'hommes dans son dos, il marchait.


La porte d'un certain centre d’habitation des fous qui s'amusait a attaquer partout vola en éclats. Marcus fut le premier a la défoncer d'un coup de pieds lâche, déjà en miette, la porte vola comme de rien dans le fond de la pièces. Le nettoyage fut rapide, excepté un homme qui ne voulait pas mourir et qui laissa des entailles bien profondes sur les épaules nues et musclées de Marcus. L'homme c'était écraser t'elle une pierre tombale sur le sol après un coup de sa lame dans son cou. Mais, le forgeron ignorait qu'il ressortait du bâtiment avec le respect de certains hommes de la garde mais aussi .... avec l'infection qui venait d'entré par ses plaies et le contactes avec l'homme infecté.


(Marcus deviens infecté maintenant.)
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: LA GRANDE EPIDEMIE - acte 2   

Revenir en haut Aller en bas
 
LA GRANDE EPIDEMIE - acte 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LA GRANDE EPIDEMIE - acte 1
» LA GRANDE EPIDEMIE - acte 1
» LA GRANDE EPIDEMIE - acte 1
» LA GRANDE EPIDEMIE - acte 1
» LA GRANDE EPIDEMIE - Dernier acte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Istheria, le monde oublié :: Eridania, le pays aux mille culturesTitre :: Tyrhénium, la ville frontièreTitre-
Sauter vers:  

(c) ISTHERIA LE MONDE OUBLIE | Reproduction Interdite !