Une porte, un tournesol et un coussin {Libre}

Bienvenue

Sur Istheria, RPG heroic-fantasy issus d'un univers original où de multiples aventures vous attendent.

Liens rapides

Effectifs

• Eryllis: 3
• Ladrinis: 7
• Eclaris: 6
• Prêtresses: 2
• Cavaliers de S.: 5
• Nérozias: 6
• Gélovigiens: 5
• Ascans: 2
• Marins de N.: 7
• Civils: 21

Temps actuel

An 1305 de l'ère obscure

Saison:Langdum Mois:Cladil
[Mai/Juin en temps réel]

Tableau d'honneur


Code par MV/Shoki - Never Utopia



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Une porte, un tournesol et un coussin {Libre}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anonymous Invité
Invité

MessageSujet: Une porte, un tournesol et un coussin {Libre}   Une porte, un tournesol et un coussin {Libre} Icon_minitimeMer 17 Juil - 12:29

Oh, le joli bout de papier qui volait! Parce que oui, les petits bouts de papier, ça vole. Surtout quand ces petits bouts de papiers avaient des trucs bizarres écrits dessus. Sauf que c'était étrange. On aurait dit que non seulement les petits bouts de papiers volaient, mais en plus, les tables semblaient voler aussi. Alors autant voler aussi, et profiter du fait que tout le monde volait dans de ravissant petits volutes de fumée rose pour voler aussi. Chercher la bonne colonne de fumée rose, le nuage qui semblait le plus tangible afin de s'agripper dessus, de s'y accrocher et de décoller. Sauf que voilà, à peine une petite main tendue que le nuage rose était déjà devenu vert.

Ce qui ne pouvait signifier qu'une seule chose : La prophétie venait de se réaliser. Peu de monde prêtait généralement attention à ce genre de prophéties. Mais quand un nuage rose devient vert, c'est toujours le début d'une grande tragédie. Commençant au choix par la mort de l'être détesté, le pied d'une table enchantée ou la porte mystique qui ne s'ouvre uniquement que lorsqu'on tourne la poignée. Autant dire qu'il était improbable, voire même impossible que June ne puisse sortir de ce monastère. Même s'il était déjà à l'extérieur. Après tout, c'était une question de point de vue. Comment peut-on sortir alors qu'on est déjà sorti? Il fallait pour cela rentrer et ressortir, ce qui non seulement impliquait de tourner cette poignée, mais il fallait en plus de cela le faire deux fois!

Il y avait bien différentes personnes pour l'aider dans sa grande quête de la sainte-porte. Des gens qui semblaient parler un langage étrange avec plein de mots compliqués. Que June aimait bien imiter. Ce que les gens avaient l'air d'apprécier : il suffisait d'expliquer aux autres que ce qu'ils faisaient était super cool et ça marchait bien. Avait peut-être un truc en rapport aux dieux, mais June n'avait pas vraiment compris ce passage là. A vrai dire, quand on lui avait expliqué, il était à ce moment là à moitié endormi. Et là, en l'occurrence, il y avait des gens qui essayaient d'expliquer, à lui et à d'autres gens, en quoi il fallait remercier les dieux pour les différents bienfaits que ceux-ci leurs accordaient. Enfin, il y avait il y a quelques instants. Peut-être trente secondes. Peut-être trente minutes. Enfin, c'était du passé, et personne ne semblait offusqué que June ne les aie pas suivis...

Mais cela posait toujours un petit problème. Il était donc à ce moment seul, et personne pour l'aider pour ce problème de porte. Car sans porte, impossible de réaliser la prophétie des volutes verts que personne d'autre que lui ne voyait! Et June se mit à courir pour poursuivre ce petit volute vert. Qui était en fait violet. Haaan, les fumées deviennent violettes et deviennent des pieds pour qu'on ne croie pas que ce sont des nuages verts! Les fourbes. Mais June ne se laisserait pas avoir et les poursuivrait seul jusqu'au bout du monde! Quoique non. Quelque chose ressemblant à un éléphant bleu avec un haut-de-forme semblait joyeusement gambader vers lui. Jusqu'à ce qu'il se rende compte en plissant les yeux que ce n'était pas un éléphant, ou du moins, pour l'instant...


"Kiwi arc-en-ciel, faux éléphant!"

Et c'est à ce moment que June se rendit compte qu'il était loin, très loin du monastère. Mais ceci n'était qu'un détail.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité

MessageSujet: Re: Une porte, un tournesol et un coussin {Libre}   Une porte, un tournesol et un coussin {Libre} Icon_minitimeJeu 18 Juil - 19:45

La maison, enfin... Combien de temps s'était-il passé depuis la dernière fois? Il en avait vécu des choses. Des choses que personne ne pouvait se vanter d'avoir vécu, et jamais il n'avait autant vécu que de puis sa mort. Mais aujourd'hui, c'était la fin de cette longue attente, sa renaissance qui l'attendait. Oh il avait tout planifié, si on lui demandait il dirait qu'il a suivi l'enseignement de Ténéis. Ce qui en un sens était vrai, découvrir les rouages de ce monde par la sagesse et la connaissance, c'était ce qu'il avait toujours fait et ce qu'il continuerait de faire.

Quoi que il fallait l'admettre, au début, il avait un plan de résurrection beaucoup plus compliqué et beaucoup plus flashy en tête, catégorie un nouveau dieu est venu à nous, mais faire ça en cette période de conflit entre croyants et non croyants c'était jeter de l'huile sur le feu. à la place, il laisserait planer un halo de mystère sur sa légende. Ce qui était important c'était qu'il réapparaisse dans sa famille et dans sa guilde et puisque celle-ci avait fait un tour dans son village natal, c'était le moment idéal pour réapparaître.

Pour être honnête, il ne savait pas comment réagir. Ce serait un moment chargé d'émotions. Pour tous, il avait disparu depuis longtemps. Mort et enterré. Ça allait leur faire un choc. Au moins ses recherches dans l'ombre étaient terminées. Bon il ne lui restait plus qu'à y aller!

D'un geste machinal, il repoussa sa mèche blanche dans sa chevelure noire, réajusta ses deux baudriers vide à sa taille et celui contenant Trickster, son épée double, à son épaule gauche. Puis il fit signe à Neige son hermine de compagnie qu'ils allaient bouger.


"Kiwi arc-en-ciel, faux éléphant!"

Devant lui, un enfant affublé de l'uniforme des accolytes était apparu. Que faisait-il aussi loin du temple? Avait-il un maître quelque part dans le coin? Et si tel était le cas, que venaient faire les gélovigiens chez lui?

-Yo gamin, qu'est ce que tu fous là?
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité

MessageSujet: Re: Une porte, un tournesol et un coussin {Libre}   Une porte, un tournesol et un coussin {Libre} Icon_minitimeVen 19 Juil - 9:09

A bien y réfléchir, ce monsieur devant lui n'avait rien d'un éléphant. Même un faux. Après tout, il n'avait pas de trompe, il n'était pas suffisamment rose et surtout, il n'avait pas l'air de voler. Enfin, pour l'instant. C'est vrai que ce monsieur semblait avoir un problème de correspondance verticale avec tendance à aller un peu trop vers le haut, mais ce phénomène pouvait s'expliquer assez facilement par le fait que June tournait la tête et qu'elle avait la tête qui tournait. En même temps. C'est sur, le mélange des deux donnait une sensation assez étrange mais il fallait juste s'y habituer d'abord.

Sauf que le monsieur en question semblait l'appeler. Gamin. Gamin. Sur le coup, c'est à dire, les deux premières secondes, le gamin en question n'y prêta aucune forme d'attention, beaucoup plus captivé par un papillon présent derrière le monsieur en question. Sauf que voilà, une attention papillonnaire n'est jamais très longue (excepté dans les rares cas d'orientation où on se devait de suivre des papillons), ce qui fait que la phrase fut copieusement analysée dans la seconde suivante. Et là, ce n'était pas du joli. L'expression de June se renfrogna, elle perdit son sourire, ses traits se durcirent et commencèrent à exprimer une certaine forme de colère non dissimulée.


"Gamin? GAMIN? Sachez, illustre monsieur, que je ne suis pas qu'un simple gamin, mais un véritable..."

Et June se retourna, pour regarder le soleil au dessus de sa tête. Comme pour donner un effet dramatique.

"... Tournesol!"

Pourquoi était-elle un tournesol à ce moment là, personne ne pouvait le comprendre. Toutefois, June était persuadée à cet instant précis d'être un spécimen extraordinaire de tournesol qui produisait de bonnes graines et de bonnes huiles. Chose qu'évidemment, elle ne savait pas faire mais qu'importe. A ce moment, June était un tournesol et rien d'autre. Donc, elle n'était pas un gamin. Et cela, elle ne pouvait le supporter.

"Mon honneur de Tournesol m'oblige à vous demander réparation, et je n'accepterai que votre saaaaaang!"

Et c'est ainsi que June se retourna et frappa aussi fort que possible de sa force exceptionnelle le monsieur avec un coup de poing fulgurant, qui l'envoya valser... Absolument nulle part, l'impact colossal étant du même ordre de grandeur qu'une boule de neige lancée par un lapin aztèque à poils blancs. Autant dire que c'en était risible, presque mignon, et totalement inoffensif, ce qui n'empêcha pas June de recommencer... Ou du moins, d'essayer, car elle se figea en plein mouvement. Son regard devenait vide, son corps tremblait un peu, et les traits de son visage semblaient s'adoucir.

June tourna la tête. Il voyait pas mal de choses. Dont des arbres. Et un monsieur. Et en tournant encore un peu plus la tête, June vit qu'il avait le poing encore levé. Encore serré. Pour une raison inconnue. Pourtant, il était facile de voir ce qu'une personne était en train de faire lorsqu'elle se trouve dans cette position. Le seul ennui, c'est qu'il n'avait absolument personne sur qui diriger son poing. Et qu'il n'avait pas non plus de raison de le diriger quelque part. Cela ne pouvait signifier qu'une chose.


"Par Gréïs! J'ai attrapé la malédiction du poing levé, nooooon! Cela veut dire que mon bras restera éternellement comme ça, je veux paaaaaaaas, au secouuuuuuuurs!"

Puis June commença à pleurer. Sur le monsieur. Avec un poing toujours en l'air.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité

MessageSujet: Re: Une porte, un tournesol et un coussin {Libre}   Une porte, un tournesol et un coussin {Libre} Icon_minitimeVen 19 Juil - 19:28

Si le coeur avait ses raisons que la raison ignorait, alors il devait avoir un coeur géant face à lui parce qu'il était évident que la raison avait complétement délaissé cet enfant. Si jamais elle l'avait un jour rencontré.Un tournesol? C'était bien la première fois qu'on lui répondait ça.

Puis avec une violence sans égale après avoir réclamé réparation, le gmin le frappa. Sans égale vraiment, ben en cherchant bien, peut être l'impact d'un papillon sur un oreiller pourrait égaliser ce niveau. Et en plus il ne portait pas d'armure. Cela dit il n'en portait jamais. Puis un deuxième coup tout aussi violent s'apprêtait à lui arriver dessus. Quand soudain il fût stoppé net. Sûrement par un coup de vent...

Puis ce fût la crise de larmes. Et pendant que l'enfant pleurait, craignant que son bras reste figé ainsi pour l'éternité, un autre évènement d'une plus grande ampleur eût lieu. Dans cette position, la manche de son uniforme d'accolyte, bien trop grande pour ses membres encore en plein développement, se mit à descendre ou remonter le long de son ras, laissant voir à l'aventurier des marques de chaînes, de dents et d'autres blessures.

Heureusement qu'il savait conserver son sang froid depuis peu, parce qu'il avait en face de lui la victime, pas l'agresseur. Et il ne tenait pas ;a perturber l'enfant. Par contre, il allait l'emmener voir Calixte. Le docteur pourrait peut-être l'aider à déceler d'éventuels infections. Et peut-être que certaines marques une fois analysées lui donnerait des indices sur l'agresseur. Mais d'abord un examen préliminaire.

Gentiment il lui prit le bras et le rabaissa avant de rajuster sa manche. Ce geste n'était pas aussi désintéressé qu'il ne le paraissait. Car dès que de nouveau tout son corps fut couvert, il laissa la nuit se glisser dans son vêtement et se mélanger à l'ombre que lui prodiguaient ses vêtements. Ainsi il pouvait examiner à loisir son corps pour d'autres marques sans que celui-ci ne le ressente.

Ce n'était pas aussi grave qu'il le pensait, mais l'enfant présentait de nombreuses traces de dentitions, diverses et pas mal adultes. Il avait aussi trouvé du sang coagulé sur certaines plaies. Mais quel sorte de rites pratiquaient les gélovigiens?

Il y avait une autre question beaucoup moins importante que ça mais assez pratique en suspens. Comment devait-il désigner cet-être. Non pas que le principe même qu'il soit asexué le dérangeait. Il avait depuis longtemps dépassé les standard des genres. Après un petit instant de réflexion, il décida de continuer à utiliser le masculin, si ça dérangeait l'enfant, il lui ferait savoir voilà tout.


-Bon j'ai levé la malédiction. Mais sois plus prudent à l'avenir. Cela dit tu m'as toujours pas répondu, comment tu es arrivé ici? Est ce que ton maître t'accompagne?
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité

MessageSujet: Re: Une porte, un tournesol et un coussin {Libre}   Une porte, un tournesol et un coussin {Libre} Icon_minitimeSam 20 Juil - 15:48

Quelque chose lui attrapait le bras. Et ce quelque chose était le faux éléphant à réparer par le sang devant lui. Parce que le monsieur semblait vouloir lui prendre le bras. June commença à avoir de plus en plus peur, avec l'intensité des larmes qui augmentait, à la simple pensée que si on lui prenait le bras droit, pourquoi ne pourrait-on pas lui prendre autre chose! Et bientôt, ce qu'il resterait de lui ne serait plus qu'un ventre sans bras ni tête! Et pourquoi on ne lui prendrait pas le ventre non plus? Tout cela n'étaient que des questions à se prendre la tête inutilement, et c'est bien ce qu'il craignait : après le bras, la tête.

Sauf que voilà, le monsieur brisa la malédiction en lui redescendant son bras. June fit quelques mouvements, et il ne lui fallut que quelques secondes pour se rendre compte que son bras était libéré de l'emprise de cette malédiction. Cet enchantement mystique avait disparu. La malédiction n'était plus. Donc, le faux éléphant à réparer par le sang était devenu un briseur de malédiction. Ce qui fait que, naturellement, June se remit à pleurer encore plus fort. Après tout, qui était-il, ce faux éléphant, pour oser commettre un tel acte sans réfléchir?


"Bwaaaaaaah! T'as cassé la malédictiooooon! Maintenant, on pourra plus la répareeeeeeeer! Bwaaaaah! Est-ce que tu as pensé aux conséquences? T'as même pas demandé à la malédiction avant de la briser sans remoooooords! Bwaaaaah! La société Protectrice des Malédictions va te taper dessuuuus! Tu imagines, si cette malédiction avait des enfants? Mais non, tu les brises comme ça, t'es pas gentiiiiiiiiiiil! Bwaaaaaah!"

Et June se mit à courir un peu dans tous les sens en pleurant et en agitant ses bras un peu n'importe comment. Avec les larmes aux yeux et sans vraiment regarder devant soi. Ce qui devait donc arriver arriva, il trébucha sur un petit caillou et tomba lourdement sur le sol, tout en continuant à pleurer. Pour gesticuler sur le sol. Sauf que, encore une fois, d'un coup, il s'arrêta de pleurer et de gesticuler. Et même de bouger. Tremblant légèrement, un spasme qui lui parcourait tout le corps.

June se retourna. Toujours allongée, elle voyait le monsieur au dessus de lui, qui la regardait étrangement. Qu'est-ce qu'elle avait fait? Il fallait chercher un peu dans sa mémoire, les derniers évènements auquel elle avait assisté et participé. Ses souvenirs lui indiquèrent donc que ce monsieur lui avait posé une question, et elle était plutôt impolie de ce fait, de n'y avoir répondu qu'en pleurant. Le rouge lui vint alors au visage. Elle avait honte de ce comportement. Il fallait qu'elle répare cette erreur, en espérant que cet inconnu ne lui en tienne pas trop rigueur.


"Excusez-moi monsieur pour ce manque de manières. Figurez-vous que je chassais une entité d'essence divine pure sous forme de nuage vert, qui m'a pris en traitre lorsque je l'ai poursuivi et m'enfermant dans un tonneau géant de nectar de pêche. Au prix d'un immense effort, j'ai nagé jusqu'à la source de ce nectar, pour ensuite me rendre compte que ce nectar n'était en fait qu'un papillon aux mille couleurs, dont la brillance émettait des sons ressemblant à ceux d'une chaise que l'on abattait sur un sindarin unijambiste. Et c'est en tentant de communiquer avec ce papillon que je me suis retrouvé à cet endroit."

Oui, cette histoire n'était pas un seul instant crédible. C'est pourtant tout ce dont se souvenait June entre le moment où elle était au temple et le moment où elle était arrivée à cet endroit. On ne pouvait pas vraiment dire qu'elle mentait puisque c'est exactement ce qui était inscrit dans ses souvenirs. Toutefois, la jeune demoiselle n'avait pas idée que l'ensemble de ces souvenirs n'étaient en très grande partie que des hallucinations irréelles. Et ça, personne ne pouvait vraiment le deviner pour elle.

Une autre question lui était posée. Mais June ne savait que répondre non plus. Une question tout à fait dénuée de sens, même si en y réfléchissant bien, cette question avait tout de même beaucoup plus de sens que ses souvenirs. Il lui fallut un petit temps de réflexion, avant de répondre de la manière la plus sensée qu'elle pouvait. Elle pouvait bien faire un effort, après tout, après s'être ridiculisée de la sorte.


"Comme vous pouvez le voir, je n'ai pas mis de partenaire, et même si j'en avais une, ou voudriez-vous que je puisse mettre ma compagne? Je n'ai pas de sac et les poches de cette robe ne suffisent pas à faire rentrer une personne à l'intérieur. A mon grand regret."

June resta allongée au sol. Après tout, même si ce n'était pas tellement confortable, le confort n'était pas vraiment un luxe auquel elle pensait avoir droit.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité

MessageSujet: Re: Une porte, un tournesol et un coussin {Libre}   Une porte, un tournesol et un coussin {Libre} Icon_minitimeSam 27 Juil - 10:03

...

Veuillez excuser le narrateur pour ce moment de silence, mais woah! *Toussotement* Ahem bon où en était on. Ah oui!
Rick observait ce curieux personnage haut en couleurs malgré sa peau pâle. D'après  les morsures qu'il avait sur le corps, il devait en conclure que l'enfant  avait subi des violences et ce à plusieurs reprises. Ce genre de choses faisaient bouillir son sang. Même son plus jeune frère Darlyle ne méritait pas ce que l'on avait pu faire à cet enfant ppour lui retirer le sens commun.

Peut-être que le nectar était le fleuve en contrebas et le papillon la cascade, elle produisait un son assez fort, et peut être, et il s'aventurait sur un terrain risqué, qu'il pourrait essayer de comprendre le sens de ses paroles, une entité verte  qui flottait dans le ciel... Talum correspondait à cette description. Donc en suivant Talum, ce gamin avait rejoint la rivière à l'aube. Ca donnerait une eau orange.Et l'avait remontée jusqu'aux gorges, de façon à ce que les jumeaux frappe les gouttes en oblique formant un arc en ciel.

Quoi qu'il en était, cela signifiait que l'enfant n'avait pas eu de repos et qu'il devait-être fatigué après un si long voyage et probablement affamé. Ca le rassurait de voir que gamin n'avait pas perdu la raison, il avait juste beaucoup d'imagination. Et sa réponse en apportait une raison. Il serait absurde de penser mettre des personnes dans une poche. Mais si on pense que les compagnes ne sont pas des personnes, alors il devient évident que les compagnes nommés plus haut sont des jouets, des poupées probablement. Alors il devait avoir à faire à la fille.


-C'est toute une histoire dis moi. Tu dois être une sacrée aventurière toi. Tout ça m'a donné faim... Si tu veux, je connais un endroit où tu pourras te nettoyer, manger et dormir et si tu veux on pourra se raconter nos aventures!
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité

MessageSujet: Re: Une porte, un tournesol et un coussin {Libre}   Une porte, un tournesol et un coussin {Libre} Icon_minitimeMar 30 Juil - 12:13

"Des... Aventures?"

Mais qu'est ce que tu fais? On te propose un endroit où tu peux à la fois manger, et autre chose qu'un bout de tronc d'arbre, et aussi dormir, donc dans un endroit à priori confortable. Alors pourquoi hésites-tu? Tu préfères penser à ce drôle de mot, d'aventures? En même temps, c'est compréhensible. Tu es une demoiselle dans la fleur de l'age qui ne demande qu'à découvrir ce monde si étrange et si compliqué. Il est donc normal que tu veuilles en savoir plus sur ce qu'est l'aventure, et cet homme te propose de raconter les siennes. Alors, encore une fois, pourquoi diable hésites-tu encore au lieu d'accepter directement?

Oui, certes. Tu peux aussi penser aux dangers de l'aventure. Tu peux t'imaginer dans un monde où personne ne te donnerait de bonbons. Tu peux t'imaginer dans un monde où l'on a oublié les couleurs et où tout est en noir et blanc. Tu peux t'imaginer fuir parce qu'une entité étrange pleine de poils, avec des crocs énormes, des yeux qui lancent des rayons destructeurs et appelée "Belle-mère" veut t'obliger à finir de manger ses clafoutis aux épinards. Mais est-ce une raison suffisante pour que tu n'aimes pas l'aventure? Peut-être, cela semble te donner des frissons. Mais alors, et même dans ce cas, est-ce une raison suffisante pour commencer à t'énerver et à avoir peur du monsieur?


"Aaaaaah! Ne t'approche pas, sale... sale..."

Tiens, pourquoi t'arrêtes-tu comme cela? Tu ne trouves pas les mots pour le décrire afin de placer une insulte bien sentie? Il ne s'agit pourtant pas d'un exercice vraiment compliqué, il te suffit juste de regarder ton interlocuteur afin de voir en quoi son apparence diverge de ce que l'on pourrait appeler un terran normal, et éventuellement exagérer un peu ces traits. Par exemple, tu pourrais te focaliser sur ce petit aspect qui est là. Et sur celui là. Réfléchis deux secondes, et lance le tout d'un coup.

"Sale pirate cornu à trois coudes et quatre pieds amateur d'aventures aux cheveux couleur bleu-brique à rayures violettes dont les ailes déséquilibrées en bouchon de pelle ne peuvent même pas préparer un sandwich!"

Vas-y, reprends ton souffle. Dire le tout d'une traite n'est pas facile pour tout le monde. Mais tu aurais quand même pu essayer de trouver une insulte qui passe bien pour un amateur d'aventure Terran, au lieu de faire confiance à ce que tu voyais de tes propres yeux. Enfin, plutôt, ce que tu voyais avec hallucinations incluses. Mais cela, tu ne sembles pas le percuter, que tout ce que tu vois ou entends n'est pas réel. Tu devrais le savoir, depuis le temps, que les Terrans n'ont généralement pas de cornes. Et tu devrais apprendre à mieux compter. L'individu en face de toi n'a que quatre coudes et trois pieds, pas l'inverse. Oui, tu peux penser que ce n'est pas une erreur de calcul mais de vocabulaire en ayant inversé les chiffres trois et quatre, mais au fond, l'erreur était déjà faite. Et c'est trop tard pour toi pour changer.

Ce n'est même pas la peine d'essayer de t'enfuir. Ou de feindre de t'enfuir. Tu es un tournesol, après tout. Tu pourrais essayer de lui balancer des graines à la figure. Mais tu n'as rien sur toi qui puisse faire office de graines. Est-ce que tu peux en créer? Il te suffit juste d'un peu de concentration. Et d'énergie. Comme si tu concentrais ce qui était passé par ton estomac pour le transformer en énergie pure dans ta main droite. Ou gauche. Voire les deux en même temps. Et voilà, tu viens de créer une graine de tournesol! Elle est marron au lieu d'être noire, elle est sucrée au lieu d'être salée, et c'est du chocolat et non une vraie graine, mais tu viens réellement de le faire! Il ne te reste plus qu'à lui lancer cela sur la tête. Piou. Piou. Piou. Piou. Un assaut mortel composé de petites graines ovales mesurant moins de deux centimètres. C'est sur, après un rapide calcul, il risque de mourir de vieillesse avant de mourir sous tes coups, mais piou piou piou quand même.


"Tatatatata!"

Et oui, tu as l'air ridicule.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Une porte, un tournesol et un coussin {Libre}   Une porte, un tournesol et un coussin {Libre} Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Une porte, un tournesol et un coussin {Libre}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une porte, un tournesol et un coussin {Libre}
» L'amour porte la musique [Libre]
» Obama en chute libre ...
» Porte étendard orque
» Aucun prisonnier n'a pu s'échapper, d'après le porte-parole de la PNH

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Istheria, le monde oublié :: La Communauté & ses échangesTitre :: • Corbeille :: • Les vieilles aventures-
Sauter vers:  

(c) ISTHERIA LE MONDE OUBLIE | Reproduction Interdite !