EVENT : Le Myste Rouge

Bienvenue

Sur Istheria, RPG heroic-fantasy issus d'un univers original où de multiples aventures vous attendent.

Liens rapides

Effectifs

• Eryllis: 2
• Ladrinis: 2
• Eclaris: 1
• Prêtresses: 2
• Cavaliers de S.: 2
• Nérozias: 2
• Gélovigiens: 8
• Ascans: 2
• Marins de N.: 2
• Civils: 9

Temps actuel

An 1305 de l'ère obscure

Saison:Béamas Mois:Tiria
[Décembre/Janvier en temps réel]

Membres du mois


Code par MV/Shoki - Never Utopia



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 EVENT : Le Myste Rouge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
:: The Boss ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: The Boss ::
Le Messager
MessageSujet: EVENT : Le Myste Rouge   Mer 9 Avr - 0:00



Lokram se présente comme dans les livres d'images : fumante, noire et poussiéreuse. Mais l'Histoire ne décrit pas l'étrange sentiment qui vous saisie lorsque vous piétinez son sol brulant. Si les odeurs y sont âcres et qu'y respirer est particulièrement difficile, la vision est d'autant plus insoutenable. Les maisons sont détruites et celles qui sont encore debout semblent fantomatiques. Il est d'autant plus cruel que l'on peut, parfois, percevoir des silhouettes qui ont été prisonnières de la lave, cherchant vainement à fuir ce qu'il ne pouvait pas.

Mais la raison qui mène aujourd'hui de courageux voyageurs dans ce lieu déserté, n'est pas le passé, mais bel et bien le présent. En effet, depuis l'apparition du myste, beaucoup s'interroge sur son origine. Jusque là, le vent semblait le mener au grès de ses humeurs jusqu'à ce que de fins observateurs - et voyageurs - remarquèrent une curieuse concentration de ces épais nuages rouges dans la région d'Argyrei, et précisément dans les ruines de Lokram.

Si le myste est un mauvais présage et que son étrange pouvoir décontenance n'importe qui, le volcan de Lokram semble également reprendre une forte activité, menaçant encore la ville et son temple.

Se pourrait-il que l'activité du volcan soit liée au myste? Que ce dernier est une influence? Ou bien le contraire, et que le volcan crache son venin sur Istheria? Ou n'y a-t-il en réalité rien d'autres qu'une fatalité ou une coïncidence bien étrange...


₪₪₪₪₪₪₪₪₪₪₪₪

- VOTRE SITUATION -
Vous vous trouvez en plein cœur de la ville dévastée. Tout semble mort et fait de cendre. Le volcan gronde dangereusement et il y a de nombreuses petites secousses. Le ciel est complètement rouge et empli de myste. Aucun de vos pouvoirs ne fonctionnent, ni aucun objet magique d'aucune sorte. Vous êtes livrés à vous-même : vos dons naturels et vos spécialités. De nombreuses créatures sauvages ont investis les lieux et vous vous devez de vous interroger sur la forte concentration de myste qu'il y a autour du volcan.

₪₪₪₪₪₪₪₪₪₪₪₪

- PERSONNES PRÉSENTES -

Marcus Archéon
Verna Luxis
Baptisma Maverick
Aro Vanzig
Jonas Mitsgun

₪₪₪₪₪₪₪₪₪₪₪₪

- REGLEMENT -

_ Vous devez poster au moins 3 messages.
_ Il n'y a pas d'ordre de postage afin de ne bloquer personne.
_ Vous avez trois semaines pour poster vos 3 messages, soit jusqu'au 30 Avril.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar Invité
Invité

MessageSujet: Re: EVENT : Le Myste Rouge   Mer 9 Avr - 4:15

Le plus grand aventurier que cette Terre ait jamais porté contemplait de nouveau les ruines d'une ville ensevelie sous les cendres. Ça remontait à loin, presque une existence. Bon peut-être pas tant que ça, mais à cette époque, il n'avait même pas encore intégré Cerberus. Il voyageait plutôt en compagnie de Silvero dit la panthère  noir et Kiren dit le musicien.

Quand il était venu ici, le volcan grondait aussi, mais le ciel n'était pas rouge sang. Il y avait aussi eu ce nombre incalculable de gorgoroths et les deux cinglés. L'histoire est condamnée à se répéter, il devait de nouveau empêcher une fin du monde au même endroit. Et cet endroit, il ne l'aimait pas. C'est en ce lieu qu'il perdit la trace de ses premiers amis. Un peu comme s'il avait été maudit et condamné à ne plus les revoir. Il ne s'attendait certes pas à sauver le monde en ces lieux, mais son nouveau passage dans ce volcan ne risquait-il pas de le séparer de tout ce qu'il avait mis si longtemps à construire, ses amitiés, son amour, sa guilde, ses villages Dalma et Oleira.

Les positions de souffrance des différentes statues d'os et de cendre auraient fait hésiter des personnes bien mieux préparées que lui et pour ce qui était de la préparation, il connaissait son domaine. Plans, cartes et boussole pour s'orienter, lanterne et nécessaire à cuisine attaché sur les flancs de son sac, nourriture séchée pour trois jours de la viande et des fruits secs principalement, du pain sec, une tente et un tapis de couchage ainsi qu'une cape en peau pour les soirées glaciales du désert. Bien sur, il y avait aussi pour dix mètres de cordes, des mousquetons et des piolets en cas d'escalade. Et s'il ne se trompait pas, il aurait à se rapprocher du coeur du volcan. Bien sûr le véritable problème était l'eau. Il avait planifié le trajet de départ et de retour en fonction de cette denrée.

D'abord, les premiers jours en partant de la guilde l'avait approché de Mavro Limani. Là-bas, il offrit un service de protection à une caravane qui traversait le reg et l'erg les séparant d'Amaryl. L'eau et la nourriture avaient étés fournis à titre compensatoire par contre, les bottes de cuir et les vêtements en lin lui avaient coûté la coquette somme de 130 dias. Enfin ça permettait de sentir la fraicheur ce qui n'était pas rien par la température caniculaire qui y régnait. Après ce voyage, il s'accorda une halte de 48 heures afin d'acheter pour quatre à six jours de vivres dans la cité maudite avant de se rendre vers le volcan.

Il y serait probablement allé dans tous les cas, mais c'était bien la première fois qu'on lui proposait une mission à mille dias avec trois cent dias d'accompte. De plus, la réussite de sa mission, enquêter sur le myste rouge, signifiait un accés pour lui dans le temple d'Aléa ou l'enquête avait été bâclé royalement par les confessions d'un ex-eclari. En échange, son commanditaire, Tekum Seh aurait accés à toute l'information exclusive sur cette enquête.

Rick se mit à rire pour lui même. S'il savait, si tout le monde savait! Il avait déjà une idée bien arrêtée sur l'origine de ce myste, il lui restait à savoir, était ce le O ou le G? Les grondements du volcan semblaient suggérer que c'était bien au G qu'ils auraient à faire. Mais en même temps, le myste ne lui portait aucun préjudice. Peut-être réussirait-il à communiquer avec le G mieux qu'avec le B! Peut-être qu'il trouverait enfin un moyen d'arrêter la créature du conte de la petite menteuse. La créature qu'il avait pu voir et qui mettrait tout en oeuvre pour le faire disparaître.

Rick sortit Sol de son fourreau à ses hanches, apparemment, ils n'étaient pas seuls.


*Hmm de la compagnie, je ne pense pas que ce soit son groupe, mais il pourrait avoir laissé des hommes pour que le réveil ne soit pas interrompu.


Dernière édition par Baptisma Maverick le Mar 15 Avr - 2:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité

MessageSujet: Re: EVENT : Le Myste Rouge   Ven 11 Avr - 21:10

"Nous te laissons là Jeune Aro, comme tu le sais Lokram..."
"Est considéré comme une terre maudite par ceux de ta Tribu, je sais." répondit Aro avec un sourire amusé "Ne t'en fais pas Rioms vous avez déjà fait beaucoup, je ferais le reste du chemin à pied." Il tapa sur son sac "Puis j'ai de quoi tenir un siège avec tout ça donc vous pouvez rentrer l'esprit serein!"

Les deux hommes s'étreignirent amicalement et concluèrent avec une poignée de main puissante et franche. Le rituel se répéta trois fois pour saluer chacun des cavaliers qui avaient accompagnés Aro jusqu'aux abord de Lokram. La Tribu de Rioms formait une grande communauté de Nomade Marchand d'Argyreï en plus d'êtres des amis de longues dates de Aro. Le Chef lui-même avait tenu à accompagner le vagabond dans son périple à travers les terres arides du Sud d'Ishteria, couverts au loin par les femmes-combattantes de la Tribu de Geraïnd, éternelles alliées des marchands.

Aro tendit la bride de sa monture à l'un des nomades puis vérifia les attaches de son baudrier d'arme ainsi que la boucle de son sac de voyage. Tout devait être prêt à tenir le choc car il ne doutait pas que l'action n'allait pas manquer une fois à Lokram. Il s'était d'ailleurs préparé en conséquence: vêtu d'une chemise large en lin crème et d'un pantalon en tissu marron épais, ses jambes étaient couvertes par de hautes bottes montantes en cuir fin et ses mains par des gants d'escalades tout terrains. Dans son sac on pouvait trouver un change de vêtements, une cape de voyage épaisse pour survivre en cas de tempête de sable ou tenir les nuits froides, suffisamment de rations pour tenir trois jours et des poussières ainsi qu'une gourde fraichement remplie au départ. Le tout sans compter une traditionnel corde avec bouts et mousquetons, ses crocs de lunes servant d'appuis pour gravir la roche, deux jeux de craies pour laisser des annotations en cas de dédale et un bandana qu'il s'enquit d'attacher immédiatement.
Un dernier coup d'oeil à son baudrier fait sur mesure fut le point d'orgue de son départ final. Ses crocs de lunes, au nombre de six étaient disposés en cartouchières décroisés le long de son tronc, quant à son sabre -Honiel- il reposait horizontalement dans l'étui de rein venant cintrer le baudrier pour favoriser une attache fiable et ergonomique.

Cela faisait maintenant plusieurs jours que Aro voyageait du nord jusque Lokram. Alors que sa première envie le destinait à rejoindre Mavro Limani pour se racheter un bateau, l'écho porté par le vent des rumeurs vint faire des siennes une fois encore. Ce mystérieux Myste Rouge se suffisait de lui-même pour retenir l'attention du Vagabond mais lorsqu'il entendit que l'origine de ce dernier se terrait surement en Argyreï il n'hésita pas une seconde de plus. Bien qu'il soit une personne sans terres fixes, le Sud d'Ishteria et ses tribus Nomades ont une valeur affective bien plus grande que ce qu'il n'oserait lui-même l'avouer. Puis ce goût de l'aventure que voulez-vous... Après avoir passé plus d'un siècle à vivre de ce miel qu'est le vagabondage, on ne refait pas un homme si facilement.
C'est ainsi que Aro Vanzig, le tout-juste "Pirate", commença sa marche jusque Lokram. Il ne lui fallut que quelques heures supplémentaires pour arriver aux portes de la Cité Incandescente. Ce n'était pas la première fois qu'il y venait mais sa dernière venue remontait à bien des années déjà et elle fut de courte durée hélas. Julius, son défunt maitre, ne semblait jamais désireux de s'éterniser dans les parages, comme si il se montrait soudainement aussi superstitieux que les hommes de la Tribu de Rioms.

Achevant de gravir une ruine facilement praticable pour bénéficier d'un point de vue plus large sur la ville, Aro tenta tant bien que mal de prendre une grande inspiration pour savourer "l'air frais de l'aventure". Grande inspiration qui se conclut en toux mêlée de rire contre sa propre idiotie.

"Lokram... Que caches-tu dans tes entrailles ma belle cité aux feux dignes de Bor."

Il se gratta la tête et scruta le ciel qui était couvert d'une épaisse brume sanglante. Cette chape n'augurait rien de bon pour quiconque oserait fouiller trop loin dans les tréfonds de la ville-fantôme et pourtant. Pourtant il était bien là, prêt à fouiner jusqu'à ce que le danger vienne lui courir après une fois de plus. Mais cette fois sans le Vif-Argent pour le sortir de la panade, ça allait être une autre paire de manche. Alors qu'il venait de reporter son attention vers le coeur de la ville, il aperçut quelques silhouettes bouger au loin, massive à ce qu'il pouvait en juger d'ici. Trop loin pour avoir plus de détails, il se laissa glisser jusqu'au niveau du sol, croisant quelques unes de ces douloureuses statues de cendres au passage.
C'est à ce moment là seulement qu'il remarqua la présence de deux autres personnes à quelques mètres de lui seulement. Il reconnut immédiatement l'un d'entres eux: Baptisma Maverick.


"Et bien! Je ne suis pas le seul à avoir succombé aux charmes de la belle Lokram pour passer mes vacances à ce que je vois!" lâcha t-il d'un ton léger en restant là où il se tenait, prêt à aviser à toutes possibles situations.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité

MessageSujet: Re: EVENT : Le Myste Rouge   Sam 12 Avr - 4:43

Le groupe de quatre hommes escaladaient lentement la parois rocheuse. Certains utilisaient leurs lances comme bâton de marche pour s'aider a grimper tendit que Marcus et Dilios eux, c'étaient prit une paire de couteau, utilisant la fine pointe pour piqué dans la roche durant les tremblements irrégulier de l'endroit.

Quelques jours auparavant, le guerrier avait envisagé d'aller visiter l'endroit seul avec Dilios. Mais il c'était vite rendu compte, dans sa rapidité et impatience, qu'amenez deux hommes avec lui serais une bonne chose. L'expérience qu'ils allaient en tiré serait sans douce bénéfice plus tard, alors qu'ils enseignerons les choses vues et combattus. Il aurait bien aimé autorisé d'autres Dolofonos l'accompagné mais quatre hommes étaient déjà assez visible comme ça, il ne voulais pas amenez une armée avec lui.

Genoux au sol, main posé sur leur cape sur la pierre brûlante, les quatre guerriers examinèrent ce qu'ils voyaient au loin. Alors que seul Marcus reconnaissait l'un des protagoniste au loin, il jura entre ses dents.

-Rick...

L'un des Dolofonos se retourna et demanda. Qui est-il ?

-Si vous avez la chance de vous retrouver avec lui, éloigné vous en. C'est un vrai paquet a problème ce Terran.

Alors que Marcus quitta le Terran des yeux, il se reporta sur le terrain. Une secousse lui fit perdre sa concentration et bien cramponner sur le pique de métal planté dans la roche, il étudia minutieusement le terrain. Plus loin, de petites formes bougeaient. Des créatures a la peaux pourpres et foncé, habitué a la chaleur de l'endroit.

-Dilios et Akas, prenez la gauche. Moi et Atzé nous allons a droite. Resté discret et battez vous que si nécessaire. Une heurs nous revenons ici.

Gravant une croix de la grosseur de sa main sur la roche, Marcus se leva légèrement , saisissant une lance tendu par Atzé alors qu'il descendit dans une petite allé qui les laissa caché de la vue des autres. Durant sa descente, un nouveau tremblement fit chuté Marcus sur le côté et il déboula la petite pente sur sa cape. A peine au pied de la pente, il leva le regard et l'une des créatures pourpre regarda le Terran, la gueule bien ouverte s'approchant pour se refermer sur son visage. N'arrivant pas a trouver sa lance au tapon sur le sol, il recula son visage, jusqu’à sentir quelque chose passé près de son visage et cloué l'étrange créature quelque centimètres près de lui, une lance en pleine gueule.

-J'ai bien fait mon choix en prenant un lanceur de javelot, bien joué petit !

Reprenant sa lance échouer quelques mètres plus loin, le guerrier vérifia si les harnais de son fourreau a son dos était bien en place et que son marteau était toujours a sa hanche et ils prisent la route devant eux. Des filets de lave étaient toujours présent, parfois des bulles explosaient sur les parois un peu plus haut et devenais un vrai jeu d'agilité pour les deux guerriers.

-C'est quoi cet endroit Homme brisé ? Le guerrier appela Marcus par son principal nom de code.

-Une ancienne cité qui a malheureusement périe dans cette lave infinie, je ne sais rien de plus a ce sujet... Mai..

Alors qu'il n'avait pas terminer sa phrase, il entendit une voix. Une voix effrayer et essoufflée. Une voix qui fuyait quelque chose. Alors que le chemin remontait de plus en plus devant eux, les traces des anciennes habitations, un homme passa rapidement, avant de trébucher sur un bout de pierre et de chuter visage premier au sol, dans une mare de lave. S’agitant dans tous les sens, l'homme roula sur lui même avant de débouler dans le petit chemin que Marcus et son allié empruntaient. Son corps cessa de bouger et du bout de sa lance, Marcus le bougea et continua son chemin. Atzé qui passa a son tour, remarqua le visage de l'homme brûler jusqu’à son crane mais le plus étrange, restait que sa peau continuait de ce consumer le long de son crane et de son cou, comme si elle était... infinie.

-Cet endroit est... hanté Marcus ! La voix d'Azté démontrait ca crainte et encore plus en appelant son Mentor par son vrai nom.

-Du calme mon ami, la peur est née de la crainte, tu est avec moi et je te mènerais a bon port croie moi. Les paroles de Marcus étaient toujours véridique, tellement que cette simple phrase avait suffi a apaisé la peur de son jeune protéger.

Alors que les deux hommes débouchaient de nouveau a la surface, ils s’abaissèrent pour éviter d'être remarqué et ils allèrent derrière le reste d'une façade de pierre noirci , lance devant pour éviter toute rencontre hasardeuse. Étudiant a nouveau le terrain, il remarqua Dilios et Akas de l'autre côté, cela le rassurait pour l'instant. Une autre secousse perturba sa concentration et fit naître de nouveau hurlement de douleur mais aussi de terreur plus loin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité

MessageSujet: Re: EVENT : Le Myste Rouge   Jeu 17 Avr - 0:38

Si la personne était un ennemi, elle le cachait plutôt bien, en tout cas on demande rarement à quelqu'un s'il vient aussi passer des vacances à Lokram si on désire l'en chasser. De plus, il semblait venir d'arriver. Comment- il le savait? Simplement parce que l'homme n'avait pas de cendre sur le corps... pour le moment.

En fait, au fur et à mesure qu'il approchait, il semblait équipé de pied en cap. Sac, corde, gants et vêtements adaptés au terrain. Il semblait chargé comme un porte-faix. Mais contrairement au regard de lassitude que l'on pouvait trouver chez ceux qui étaient rompus à cette charge, on pouvait voir dans ses yeux bleus une étincelle d'excitation semblable au feu qui dévorait le plus grand aventurier que cette Terre ait jamais porté. Il n'en était pas sûr, mais il se pouvait qu'il ait en face de lui un bona fide aventurier.

En tout cas c'était suffisant pour qu'il remette Sol dans son fourreau.


-En même temps, quel meilleur endroit pour se sentir au frais que sur une terre de feu sous un ciel de feu.

Le terran eût son éternel sourire de défi. Puis il tendit son bras, paume tendue main ouverte dans le plus pure poignée de main phase 1 que la tradition enseignait pour quand on rencontrait quelqu'un pour la première fois. N'étant pas sous son habit prosécutorial, il ne portait pas de gants. En fait, il était un peu du genre naturiste, sentir le vent et le soleil contre sa peau, laisser la pluie le rafraichir.. Il n'était pas non plus du genre à se promener nu, mais si la situation ne l'exigeait pas, il préférait être habillé léger.

-Mais où sont mes bonnes manières, Baptisma Maverick plus grand aventurier que cette Terre ait jamais porté et accessoirement maître de la Guilde des Aventuriers.

Après que les présentations d'usage aient été faites, une secousse manqua de le déséquilibrer. Rick reprit un air sérieux, ses yeux balayaient le sol. La dernière fois que le volcan avait été aussi agité, c'était durant sa première visite. À l'époque, il ne se doutait de rien. Mais maintenant beaucoup de choses avaient changé. Il y avait peu de monde qui passait par ici et en faisant attention à... Déjà? Bon c'était un chouïa trop facile, mais il n'allait pas s'en plaindre. Suivant les empreintes, il arriva devant une crevasse où de la lave en fusion pouvait être vue. Décidément il brûlait!

-J'espère que vous aimez les devinettes. Que signifient des traces de pas qui se dirigent vers le cratère et s'arrêtent à une crevasse?

Rick réajustait son sac pour la suite, il espérait tant se tromper!
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité

MessageSujet: Re: EVENT : Le Myste Rouge   Jeu 17 Avr - 1:57

"N'est-ce pas?"

Aro leva les yeux au ciel en plissant les paupières sous la sombre intensité du Myste mais malgré tout les deux hommes conversaient comme si le temps était chaleureux et prompt à la rigolade bon-enfant.
Baptisma Maverick se dirigea vers lui sans l'once d'une hésitation dans son pas. Il était pareillement affairé que le Vagabond et cela le réconforta dans l'idée que se faisait son Maitre vis a vis du "Plus grand aventurier que la terre n'ait jamais porté". Cet homme avait beau être un Terran ayant surement un quart de l'âge de Aro, son expérience était faite d'une toute autre matière que la sienne. Une matière tout aussi respectable, un homme dévorant la vie avec plus d'énergie que cent autres. L'éphémère possède cette beauté qu'on nomme passion se dit Aro pour lui-même. Une beauté qu'il ressent aussi mais après avoir parcouru le continent pendant plus d'un siècle, était-il comparable avec cet homme? Non, Baptisma est comme le héros de son enfance, Aro n'est que celui qui désirais être avant même d'avoir été.
Philosophe à ses heures perdues, le Vagabond rigola et tendit sa main pour conclure une présentation en bonne et due forme.


"Aro Vanzig, simple Vagabond de passage dans le coin!"

Fidèle à ses principes, Aro n'en disait jamais plus sur ce qu'il était vraiment. Pour le monde entier, les gens comme lui et comme son feu Maitre n'étaient que des voyageurs que certaines âmes égarées croisaient ça et là. Dans le fond, rares sont ceux qui savent que l'éternel est marqué des empreintes de la jeune tête blonde. Il aime à se faire passer pour un Terran d'ailleurs, une existence qu'il a toujours enviée et qu'il a même cru comme étant sienne lors de son enfance.

Il aurais aimé rajouter quelques mots à ces présentations mais hélas la nature ne l'entendit pas de cette oreille. Le sol fut soudainement animé d'une secousse et Aro pris in extremis un appui contre le mur effondré qui se dressait à côté de lui. Les deux hommes perdirent en choeur leurs airs rigolards et leurs regards fiévreux, l'ambiance se voila du danger présent au coeur de Lokram. Baptisma scruta le sol comme si une carte se déroulait devant ses yeux, ses iris virevoltants d'un point à autre sous la cadence d'une logique implacable. Puis, alors que Aro venait de remarquer un mouvement flou au loin, il rapporta son attention vers le Vagabond.


-J'espère que vous aimez les devinettes. Que signifient des traces de pas qui se dirigent vers le cratère et s'arrêtent à une crevasse?
"Que nous ne sommes clairement pas les seuls voyageurs entrain de visiter le coin ou que les propriétaires ont jugés bon de se mettre au chaud." Il plissa les yeux avec insistance pour mieux distinguer les silhouettes qui semblaient s'animer et voir se rapprocher de leur position "En tout cas je sens qu'on vas avoir de la compagnie sous peu si vous voulez mon avis, avec un peu de chance ils auront une réponse à nous donner!"
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité

MessageSujet: Re: EVENT : Le Myste Rouge   Ven 18 Avr - 2:04

Les secousses devenait de plus en plus violente a chaque fois, comme si elle grimpaient d'un cran a chaque fois. Les murs noirci, les restes de fondations calciné toujours debout ou autres monticules de pierres n'allaient pas s'attarder a trouver le sol avec la force que le sol tremblait. Plus dure encore était de se tenir stablement dans tous se désordre.

Marcus jeta un rapide coup d'oeil par dessus le muret en ruine, voyant sans problème deux des étranges bêtes poursuivre un homme. Deux autres l'avaient dépasser pour le laisser a son triste sort, entre les crocs des affreuses bêtes. Le bruit dégouttant du cou de l'homme ,brisé par la machoir de la bête résonna dans la tête de Marcus comme un bruit de marteau heurtant sèchement sa tête. Ce faisant légèrement pousser par son ami a ses côtés, Marcus se tourna vers Dilios. Toujours cacher derrière le reste d'une maison au seul mur encore debout, il remarqua avec colère l'approche de trois hommes. Chacun tenant une épée, ils avançaient délicatement vers la cachette des deux Dolofonos isolé.

Jurant dans sa barbe, il siffla au loin, un sifflement familier a tout ceux qui était entraîné a l'entendre. Sans besoin de plus, l'attention de son allié croisa la sienne. Se servant de sa main pour démontré le nombre d'ennemis, trois doigts fut placé devant sa tête alors qu'un hochement du casque de Dilios confirmait qu'il avait comprit.

-Atzé, il est temps de me montrer si ta vantardise mérite vraiment que tu l'exprime par ta bouche. Tu va prendre ta lance et tu va abattre le plus éloigné des trois hommes. Si tu rate ta cible et qu'Akas ou Dilios est blessé ou tué, tu subira la même chose.

La voix de Marcus se fit sec et dure. Telle un chef, il devait de faire graver ses ordres le plus net et de la façon la plus dure possible pour être sur que son homme n'échoue pas. Avant même qu'il ai pris position, une lance disparu dans le ciel. Atzé était un fin lanceur. Il savait calculer le vent, l'altitude et surtout la distance en rapport a la force de son lancer. C'était pour sa que Marcus l'appréciait bien, il était comme un archer mais avec une flèche un peu plus grosse et ses bras était l'arc.

La lance réapparu en plein dans l'épaule du troisième hommes. L’empalant littéralement au sol, il tenait encore debout que par la verge qui lui traversait le corps, laissant qu'un faible gargouillement s'échapper de sa bouche, tendit que Marcus et Atzé se déplaçait accroupis pour rejoindre Dilios et Akas sortis de leur cachette pour rapidement tuer les deux autres cibles, trop occuper a paniqué face a leur ami cloué au sol.

-Je crois que ont va avoir besoin de plus mon frère. Les gars, ont oublis le passages pris. Nous passerons tout droit et... croiserons le paquet de problème. Mais avant tout on ne revient pas ici sans nos bouclier.

Récupérant sa lance, Atzé examina le dernier regard du mort. Son expression laissait croire que la lance l'avait surpris et la surprise était sa dernière expression avant de franchir l'autre monde. Lance en main, le groupe traversa divers maisons détruites et d'autres mottons rocheux avant de surgir sur un léger plateau de pierre d'ou s'échappaient beaucoup de filet magmatique. Ralentissant la cadence, Marcus et ses hommes ne souhaitait pas passer pour des ennemis en charge devant Rick et le nouveau venu.

Retirant son casque a panache noir, il essuya son front tout en passant devant les autres, ne disant point un mot alors qu'il replaçait son casque et descendait la cote pour rejoindre leurs chargement contenant leurs bouclier. L'heurs n'était pas a la discutions.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité

MessageSujet: Re: EVENT : Le Myste Rouge   Ven 18 Avr - 16:09

Rick écouta avec interêt la réponse de Aro. D'autres visiteurs, les propriétaires, ces réponses étaient possible, mais sûrement pas certaines. Non la réponse était beaucoup plus simple et ne permettait pas d'interprétation. Après pluieurs éléments correctement analysés. Là, une théorie pourrait être donné. Mais pour le moment, c'était trop tôt.

Relevant les yeux, il pût apercevoir ce qui avait attiré l'attention du vagabond. Au début un amas, les silhouettes se détachèrent pour laisser voir une compagnie de quatre personnes armées et avec une cape. Ah l'uniforme de fonction, ils devaient cuire là-dessous. Mais ces guerriers, amis ou ennemis? Ils possédaient tous une lance, ce qui leur offrait un rayon d'action sur cinquante mètre. Ils avaient aussi l'avantage du nombre. Néanmoins, s'il devait miser sur leurs faiblesses, il en comptait deux. Le poids de leur équipement les faisait avancer plus lentement. Quand à ce qu'ils portaient... Ils devaient mourir de chaud là dessous, leur endurance devait être sacrément entamé. Oui, ici la solution de facilité aurait été de les épuiser.

Cela dit-ils avançait lentement vers eux et l'homme de tête retira son casque. Rick ne sût pas s'il devait rire ou jurer. Le monde devait vraiment-être peti pour que son voisin ait eu la même idée que lui! Enfin voisin... Tout le monde était plus ou moins voisin à Dalma. Il avait déjà eu à coopérer avec lui durant une traversée de bateau où il incarnait un procureur de la couronne. Le forgeron avait-il su lire à travers son déguisement . En tout cas, il ne l'avait jamais mentionné..

Rick se retourna donc vers Aro. Rien n'avait été dit entre le forgeron et lui-même, mais dans les faits, une alliance venait d'être conclue. Voilà qui allait changer ses plans. Il en profita pour chercher de la corde dans son sac et commença à assembler Sol et Sèlène ses deux sabres en une lance avec deux sabres Eclipse avant de replier la lance e placé les lames de façon à avoir une épée à deux mains Trckster sous sa forme originelle Légion .


-Je crains que cette compagnie n'apporte pas de réponse. Du moins pas avant d'avoir sécurisé les lieux. Leur chef est comme-ça... prudent. Pour vos réponses, elles pourraient être bonne, mais à ce stade seulement deux choses peuvent-être conclues, elles sont antérieure à cette fissure, et se dirige en droite ligne dans cette direction. Après la date de ces empreintes ne peut-être déterminée, je ne connais pas de quand date cette fissure. Bref, avec ns alliés, nous avons une nouvelle responsabilité.

Il testa la solidité de la corde et satisfait, l'enroula autour de la lame puis l'attacha. Enfin, il tourna la garde de son arme et donna un coup de paume à la base, envoyant la lame se ficher dans un mur de l'autre côté de la faille.

-J'ai pu remarquer deux, trois bestioles dans le coin, et le temps que nos alliés traversent la faille, nous devrons les protéger des attaques de ces bestioles ou ce sera la chute.

Il prit son côté de la corde et le tira jusqu'à une colonne à moitié éffondrée avant de finir de la tendre et de l'attacher avec force noeuds de huits et de chaises.

Son chemin mis en place, il y accrocha un mousqueton et y attacha une corde qu'il lia autour de ses hanches. Enfin il entreprit de traverser son chemin de fortune.

En fait le secret consistait à regarder devant soi, et surtout pas en bas. Non pas pour une raison de peur ou quoi que ce soit. Juste que ça déplaçait pas mal le entre de gravité  ce qui rendait toute traversée sur une corde raide au mieux problématique au pire... Enfin il ne restait que quelque pas et...

Maintenant, détacher la corde de ses hanches, retirer la lame du mur, dénouer la corde de la lame, la rattacher à un pilier. Rattacher deux autres mousquetons et y glisser deux cordes. Oui, la corde pourrait supporter trois hommes.

Il assembla Trickster sous sa forme légion et lança les trois harnais qu'il venait de fabriquer. Cette part ne le concernait plus, repousser toutes attaques sur la corde, c'était sa priorité.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité

MessageSujet: Re: EVENT : Le Myste Rouge   Sam 19 Avr - 16:06

Sur le qui-vive, Aro était prêt à toute initiative selon le comportement des ombres se dirigeant vers eux. Elles ne ressemblaient pas aux choses difformes qu'il avait aperçu quelques instants auparavant depuis son promontoire et leur démarche semblait plus calme que le pas chaloupé et sauvage analysé précédemment. La tension devenait palpable au fur et à mesure que cette mystérieuse compagnie avançait puis soudainement leur identité devint visible.

*La Force Ecarlate...*

Aro avait reconnu sans mal ces uniformes typiques du groupe de mercenaire des terres centrales d'Ishteria. Et qui plus l'identité charismatique du Chef de Guerre de cette troupe, un homme répondant au nom de Marcus Archéon. Cela faisait maintenant plusieurs mois que cette équipée de guerriers faisait bruire ses fuseaux et rares étaient ceux qui pouvaient désormais ignorer leur existence. Ils n'étaient pas construit de la première finesse mais leurs capacités au combat se faisaient cités comme exemplaire par qui les avaient déjà vue en action.
Le passage fut silencieux, aucun mot ne fut échangé et c'est tout juste si les guerriers échangèrent un regard avec les deux aventuriers présents. Leur discipline de fer étaient telle qu'ils ne firent que suivre leur chef sans ciller un seul instant. Malgré le caractère non vindicatif des hommes de la Force Ecarlate qui passèrent devant eux, la tension ne se relâcha pas pour autant. A croire qu'une certaine animosité animait les deux camps présents, un passé conflictuel encore inconnu pour le Vagabond.
De son côté, Rick commença silencieusement des préparatifs tandis que les guerriers partirent au loin pour rejoindre une position visiblement connue d'eux seuls.


"Ils ne semblent pas très bavards. Je me demande bien ce que la Force Ecarlate vient faire ici."
-"Je crains que cette compagnie n'apporte pas de réponse. Du moins pas avant d'avoir sécurisé les lieux. Leur chef est comme-ça... prudent.
Pour vos réponses, elles pourraient être bonne, mais à ce stade seulement deux choses peuvent-être conclues, elles sont antérieure à cette fissure, et se dirige en droite ligne dans cette direction. Après la date de ces empreintes ne peut-être déterminée, je ne connais pas de quand date cette fissure. Bref, avec nos alliés, nous avons une nouvelle responsabilité.


Aro ne sut si le mot "responsabilité" était le meilleur à employer dans leur circonstance. Il ne voyait pas en quoi ils pouvaient être responsables de guerriers mieux armés qu'eux et visiblement plus entrainés à faire front face à un ennemi d'envergure. Rick fit montre de son plan et conclu par monter un chemin pouvant traverser la faille de magma qui s'étendait devant eux.
Une fois de l'autre côté il attacha le tout avec des noeuds solides et laissa trois harnais pour entreprendre le voyage du reste du groupe. Le seul soucis qui vint frapper Aro sur le coup fut que cinq hommes restaient en marge de l'avancée de Rick, trois harnais allaient différer la venue de tout le monde et accroitre le danger autour des défenseurs comme de ceux qui allaient traverser. Alors que les hommes de la Force Ecarlate revenait vers leur position, Aro les interpella avant qu'un nouveau silence de plomb vienne entraver la scène.


"Messieurs. Je vous laisse mon cordage pour que vous puissiez traverser la faille, notre "éclaireur" n'as envoyé que trois harnais." ajouta t-il en pointant Rick derrière lui. "Du moins si votre volonté est de nous suivre, vue la situation présente je pense qu'on ne sera pas de trop pour allé fouiller dans les profondeurs de Lokram!"

Et sur ces mots Aro passa un harnais envoyé par Rick. Avec les deux harnais restant et la corde qu'il venait de leur offrir, ils n'allaient avoir aucun mal pour traverser le gouffre et Aro ne doutait pas une seule seconde sur le fait que les hommes de la Force Ecarlate pouvaient confectionner des attaches dignes de ce nom. Au loin il vit la silhouette de l'aventurier disparaitre derrière les ruines sur lesquelles il venait d'attacher la corde. Comptait-il partir seul au front en attendant la venue du reste du groupe? Seul et sans information concrète de l'ennemi qui pouvait l'attendre au-delà de cette position? Aussi intrépide et impulsif soit-il, Aro voyait là une témérité qui pouvait couter cher à un homme, aussi confiant soit-il en ses capacités. Intérieurement il croisa les doigts pour que Rick ne tombe pas face à face avec de ces silhouettes massives qu'il avait entre-aperçu. Son instinct lui soufflait que ces créatures ne sont pas de celles qui se laissent abattre par quelques moulinets d'épées, aussi large soit-elle.
Avant de se lancer il se retourna vers les mercenaires et plus particulièrement vers leur meneur. Il planta son regard d'azur dans les yeux guerriers de Marcus et ajouta:


"Ne tardez pas, j'ai un mauvais pressentiment sur ce que nous allons trouver de l'autre côté."

Adressant un signe de tête respectueux aux hommes pour que sa phrase ne soit pas interprétée comme hautaine ou directive, il chemina de l'autre côté sans difficultés pour rejoindre Rick qui comptait bien combattre seul pour défendre la corde en attendant que l'équipage fasse sa route. Il aurait aimé interpeller l'homme pour le mettre en garde contre les ombres qu'il avait vue mais prudence étant mère de sureté, il retint son cri pour ne pas attirer l'ennemi d'avantage.

Alors qu'il venait de mettre un pied de l'autre côté du gouffre et qu'il commençait à détacher son harnais, un grondement sourd se fit entendre au loin. D'autres lui firent écho comme de multiples réponses sauvages à l'appel du sang et de la chair. Aro jeta un coup d'oeil derrière lui pour s'assurer que les guerriers n'allaient pas tarder à arriver puis il gravit les ruines où l'attache de la corde trônait encore sûre.

"Je sens que ces vacances vont êtres des plus mouvementées..."
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité

MessageSujet: Re: EVENT : Le Myste Rouge   Lun 21 Avr - 20:50

Arrivé a leur paquetage caché, les quatre guerriers tirèrent la bâche sombre qui cachait leurs équipement et rapidement les grand bouclier de bois recouvert de feuille de métal circulaient entres les solides mains guerrière forgé dans le baptême du feu. Marcus regarda durant un moment par ou il était venu et se maudissait d'avoir croisé a nouveau Rick, il savait qu'avec lui dans les parages, rien ne ce passe comme il le devrait. Juste a se rappeler une fois lointaine en mer alors que le bateau avait été détruit et qu'il n'avait qu'empirer les choses en faisait un beau feu d'artifice pour attirer encore plus d'ennemis.

Une fois les hommes biens équipé, Marcus referma la bâche avec hésitation. Il remarqua une tache blanche sur le bois du chariot et il tira cette forme. Son épée a deux mains au manche d'ivoire était la. Il en devra une a Hector pour avoir glisser son arme dans le chariot.

-On y va les gars, resté près de moi.

Ils reprirent leurs marches par le même chemin ou ils étaient arrivés. Il ne contait pas trop sur le fait de recroisé la troupe de Rick mais il s'en fichait puisqu'il n'allait pas prendre le même chemin. Alors que son instinct lui dicta de se cramponner, une secousse les perturba a nouveau durant leurs monter. Et puis il arriva devant Aro. L'étudiant rapidement, Marcus se demanda comment cet .. homme pouvait venir dans cet endroit ou le danger l'était pour Marcus lui même. En compagnie de Rick en plus. Le monde ne tournait plus très rond.

Alors qu'il tourna talon, une voix attira son attention. Une voix qui lui était destiné. Ne disant rien, Marcus croisa le regard de Dilios. Celui-ci fit un non de la tête mais Marcus jura dans sa barbe.

-Prend Akas avec toi, suivez le plan et utilisé la force létale si nécessaire. On se retrouve plus loin, enfin si vous suivez le plan a la lettre.

Sans rien dire d'autre il laissa les trois hommes partir et se retourna vers Aro.

-Je te suis. A une seule condition. Tu m'écoute. Je ne voulais pas me mêler a ton groupe mais si je me retrouve avec ton sang sur les mains par le fait que tu a négliger ce que je t'ai dis, ce ne sera même pas la peine de venir me hanter dans l'autre monde. Je ne suis que toi, et non cet énergumène qui pu l'arrogance jusqu'aux tréfonds de Thémisto. Allez, passe devant je te suis.

Il savait qu'il n'aurait jamais du accepter, mais enfin bon, il était trop tard pour reculer, Dilios et les autres serais capable de s'en sortir, Dilios pouvait se montrer très... protecteur et violent, quand il s'agit de protéger ses frères de la mort. Marcus avait pleine confiance en lui et c'était pour cela qu'il l'avait laissé seul avec les deux autres Dolofonos. Pour son cas, il était temps de suivre ce petit homme et de voir pourquoi il souhaitait qu'il le suive alors qu'il profitait de la grande compagnie du plus grand arrogant de ce monde.

Replaçant la ceinture dorsal contenant son fourreau et son arme a deux mains, Marcus pris le second harnais et suivit Aro, bien qu'avec un bouclier dans le dos, la tâche était des plus ardus surtout qu'il ne pouvait compter que sur sa force terran et non sur sa capacité hors du commun.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité

MessageSujet: Re: EVENT : Le Myste Rouge   Mar 22 Avr - 2:25

Silence, et grognement dans les tréfonds du volcan. Rick se concentrait. Il avait rencontré des gens capables de le contrer les yeux fermés. Il ne privilégiait certes pas les techniques armées mais il savait utiliser une arme. C'était des personnes qui avançaient sur leur propre voie. Lui avançait sur la voie de l'aventure. Mais qu'était l'aventure? Il y a quelques années, avant sa découverte du temple de Ténéis, il aurait répondu immédiatement. Mais avec toute son expérience, tout ce qui s'était passé, il commençait à remettre ses croyances en doute.

Quand il revoyait ses aventures précédentes, il ne pouvait conclure qu'une chose... Il avait eu de la chance. Il était toujours tombé sur des trucs qui ne nécessitaient que du courage et de l'instinct. Et de l'instinct il en avait à revendre. Était-ce dû à sa magie ou sa nature? Peut-être un peu des deux. Quand il se changeait en animal, son instinct devenait beaucoup plus... UN ANIMAL!

Bon sang comment avait-il manqué un indice aussi flagrant. Non, il valait mieux qu'il le voie maintenant, ça lui permettait d'avoir une meilleur estimation du danger à venir. Rick se tourna vers la corde e constata que seulement deux individus avançaient dessus. Il semblerait que Marcus avait d'autres plans. Ça pourrait très bien lui coûter une partie de ses troupes. Les créatures peuplant Lokram avaient pour réputation de ne pas être des tendres.

Or, s'il avait eu à combattre certaines de ces créatures en escaladant le volcan, les attaques avaient drastiquement diminué depuis qu'il était arrivé dans ce coin de Lokram. Et dire qu'il n'avait pas du tout pris en compte ce truc. Parce que du coup, à part compter des secousses de plus en plus forte et regarder l'avancée des deux autres, il ne servait à rien. Mais tout de même, il valait mieux se dire qu'il était inutile et attendre ici que de continuer son enquête et risquer qu'Aro et Marcus, enfin ça devait-être Marcus, il dépassait d'une bonne tête ses troupes et il n'avait pas trop vu de différence de gabarit. Mais de là où il était, c'était assez dur à évaluer.

Comme il en avait fait la prédiction, son rôle avait été pas mal inutile, ce qui le réconfortait sur le fait qu'ils étaient sur la bonne piste. Au loin, les hurlements des monstres qui venaient de trouver une nouvelle proie se faisaient entendre mais ou au loin précisément, peut-être à quelques minutes ou à quelques heures. Le vent apportait une accoustique intéressante aux lieux. Et en parlant d'interêt, pourquoi ne pas offrir une nouvelle énigme à ses deux compagnons, c'était pas une énigme à proprement parler. Mais ça apportait deux choses importantes. Un, elle leur permettait de saisir leur situation, deux,ça lui laissait le temps de retrouver ces empreintes.


-Une petite devinette. Je ne sais pas pour vous, mais au fur et à mesure que je me suis rapproché du volcan, les créatures sur la route n'ont pas manqué de m'attaquer avec une hargne coissante. Il faut donc admettre que ce n'était pas facile de traverser Lokram. Seulement, depuis que nous nous approchons du volcan, le nombre d'attaque a atteint zéro. Je peux même dire que quand je protégeais la corde, je n'ai pas été attaqué. Pourquoi?
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité

MessageSujet: Re: EVENT : Le Myste Rouge   Mer 23 Avr - 0:14

Il ne fallut que quelques secondes à peine pour que le chef de la Force Ecarlate se retrouve à côté de Aro, ramenant le cordage du vagabond à son légitime propriétaire. Remerciant l'homme d'un rapide signe de tête, le vagabond rangea son bien dans son sac de voyage et repensa aux derniers mots de Marcus avant qu'ils ne franchissent le gouffre. Se redressant, il tendit une main avenante vers le guerrier et entama de brèves présentation:

"Au fait: Aro Vanzig. Je suis du genre à avoir ma propre façon de faire les choses mais on vas partir du principe que votre façon est meilleure que la mienne n'est-ce pas?"

Puis il rigola d'un rire franc et léger avec quelques accents idiots. Il savait que la situation ne se prêtait pas spécialement au rire mais dans le fond il ne pouvait se retenir: Marcus avait l'air si sérieux et sa réponse était tellement décalée par rapport à la logique guerrière de la Force Ecarlate. Malgré tout il pensais en parti à ce qu'il venait de dire. Après tout il n'est qu'un simple vagabond de passage qui s'est fait happer par le chant charmeur de l'aventure, rien de plus. Alors qu'en face de lui se tient un stratège militaire et un guerrier accompli, rôdé aux rudiments du combat en groupe. Et puis au pire il n'aurais qu'à tracer sa route quitte à outre-passer les ordres du grand chef de guerre présent.
Aro n'était pas de nature dérangeante, il préférait se fondre dans la masse et laisser ceux qui se pensaient alpha diriger la meute pendant qu'il prend des jours paisibles en bout de file. Le plus cocasse de la situation fut de repenser a Marcus qui citait Baptisma Maverick comme d'une terrible arrogance alors que lui-même venait de faire preuve d'un comportement terriblement arrogant envers le jeune homme blond. Ma foi, ce devait être l'ironie de la vie après tout.


"Allons rejoindre notre ami commun avant qu'un imprévu ne vienne l'engloutir dans la lave." conclu t-il avec un sourire taquin sur le visage

Se grattant les cheveux à travers son bandana il rejoignit Rick qui était resté à examiner la zone sans que rien ne se passe. Aucune attaque d'aucune sorte ne vint troubler la quiétude de l'aventurier, loin de tout ce que pouvait ressentir l'instinct du vagabond. Et pourtant l'appel de son instinct continuait à battre dans les tréfonds de son âme, lui soufflant avec certitude que le danger guettait à chaque pas de plus sur le sol de Lokram. Une fois de plus Rick s'exprima à travers une énigme de son crue. Aro ponctua son introduction de plusieurs signes affirmatif du chef, ne pouvant tomber que d'accord avec les observations de l'aventurier. Il touchait effectivement un sujet sensible qui demandait quelques minutes de réflexion. Minutes qui se transformèrent en seconde devant l'évidence même, à tel point que Aro répondu presque du tac au tac.


"Ils fuient." lâcha t-il en scrutant les alentours "Ils fuient un danger plus grand qui se trouve au centre de la ville pour trouver leurs proies dans la périphérie. Sauf que..."

Il n'eut pas le temps de conclure sa phrase que des bruits de courses se firent entendre à quelques mètres seulement de leur position. Prenant ses appuis au sol en fléchissant les jambes, prêt à bondir pour riposter, Aro devint lame au milieu de la cité des flammes et son regard se fit plus perçant qu'une flèche sindarine. Il n'avait plus rien du rigolard qui avait répondu légèrement à Marcus ou au vacancier qui s'était présenté à Rick. Plusieurs des silhouettes massives qu'il avait vue auparavant s'animèrent et passèrent en courant à quelques cinquantaines de mètre devant les protagonistes de la scène. Une, deux, trois... pas moins de dix créatures passèrent en courant ventre à terre pour fuir en coupant par les ruines à l'Est de Lokram. D'abord aux aguets, l'expression de Aro devint de la sincère surprise devant le théâtre des événements. Se redressant sur son axe et quittant la prise de ses armes, il passa une main interrogatrice sur son menton imberbe.

"Des... Carnarys?" se questionna-t-il comme pour lui-même. "Ces chiens sont la terreur des caravanes marchandes d'Argyreï et la férocité de leurs meutes n'est plus à prouver." continua le vagabond en avançant sur ce qui devait autrefois être une place au centre de la ville "Si même eux fuient... héhéhé..."

Il se retourna vers ses compagnons de fortune et, affichant un grand sourire à nouveau, s'exclama:

"Messieurs, une fois n'est pas coutume le chien est le meilleur ami de l'homme et ceux-là viennent de nous indiquer la direction à suivre visiblement! Nous penserons à les remercier une autre fois, en route!"

Détournant son attention vers la zone que fuyait les chiens, les poing solidement installés sur ses hanches fines, Aro scruta l'horizon comme si celui-ci allait confirmer ses dires dans l'instant à suivre. Un simple vagabond rien de plus, juste un marcheur sur le grand chemin de la vie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité

MessageSujet: Re: EVENT : Le Myste Rouge   Ven 25 Avr - 10:42

[HRP]Rendez-vous plus bas pour éviter le passage d'histoire personnelle sans interaction avec vos personnages.[/HRP]

J’étais là, assis sur un morceau de plafond déchu de sa position et fonction première, compulsant des bouquins abandonnés à leur triste sort par des cadavres peu consciencieux. Autour de moi, ils gisaient, silencieux ; en paix peut-être…
Il semblait y avoir eu là des Éclaris, peu chanceux, sommes toutes, au regard de l’état pitoyable de leur corps. Des Éclaris et d’autres moins érudits sûrement. Toujours était-il que ces livres ne pouvaient appartenir qu’à ces trois lettrés. Que des copies, bien sûr. Ils auraient été fous d’emmener d’authentiques originaux dans des ruines où les seules sources liquides étaient de la roche en fusion… Pourtant, je ne faisais que le supposer. Après tout, je n’avais aucune qualification en reliure ou calligraphie. Pour preuve, ce n’est pas moi qui écris cette histoire mais mon chroniqueur.

Dans ces livres, je relevais des titres intéressants : Le Journal d'Eucléis le Savant, Journal intime de Sirius Ombrage,…

Mais le dernier que je parcourais était le journal d’Eucléis. Je cherchais à m’expliquer pourquoi ces trois intellectuels étaient venus risquer leur peau (et la perdre) dans un endroit pareil. Manifestement, ils cherchaient à en percer les secrets, sans aucun doute. Mais j’éclatais d’un rire tonitruant en refermant l’ouvrage. La description de ce que les lieux furent était très belle, mais celle des vivants était d’une aberration qui avait réussi à m’arracher à ma monotone impassibilité. Mais sans doute ne suis-je pas un juge très impartial.
« Les habitants de Lokram sont vraiment des personnes humbles et souriantes. Ils sont aussi très accueillants. » Quelle blague !

Mon rire cessa finalement lorsqu’une secousse fit tomber une nouvelle pierre du mur qui ne soutenait plus aucun toit depuis des siècles. J’enfournais le livre dans la besace que j’avais trouvé dans leur campement de fortune : cinq sacs de couchage et un feu de camp un peu à l’écart, simplement pour faire cuir leur nourriture et non se réchauffer. Le sol à lui seul offrait une température presque suffocante qui se mêlait à l’air pestilentiel. L’odeur d’œuf pourri se mêlait avec une harmonie étonnante au goût âpre que laissaient les particules en suspension.

Il y avait deux autres cadavres avant que j’arrive. Un jeune homme et une femme. L’un avait un étrange tatouage sur la nuque alors que l’autre arborait ce même symbole sur son poignet. J’avais même remarqué une phrase tatouée qui serpentait autour de l’articulation de la jeune fille au-dessus du dessin : « Prendre la route, c’est risquer sa vie à chaque pas. »
Encore une personne fidèle à ses principes. Dans le sac, je trouvais également une carte de la région, des rations de survie, une corde et des mousquetons, une gourde aux trois quarts vides et un étrange objet semblable au symbole tatoué. Après une rapide analyse, je compris qu’il indiquait le nord. Avec tous ces nuages mystérieux encombrant le ciel, moi qui me référais d’habitude au soleil pour me repérer, je décidais de garder le paquetage complet sans trier d’avantage.

En plus de ces cinq corps présents avant mon arrivée, donc, il y avait les deux types que j’avais occis après qu’ils aient tenté de le faire à mon arrivée. Rien de bien intéressant. Des bandits, à première vue. Je ne compte pas les corps des trois Carnarys qu’ils avaient lâchés sur moi. Pourtant, ce détail n’était pas négligeable : cela expliquait la présence de ces bêtes si loin de leurs territoires plus au Nord-Ouest. Mais je ne me doutais pas qu’il put y en avoir d’avantage dans les parages.
Ceux-ci étaient « apprivoisés », si je puis dire. Aux vues des traces de morsures sur les bras et les jambes de leurs « propriétaires ».

Je sortis de ce qu’il restait de la bibliothèque en ruine. Manifestement, les trois érudits étaient ici depuis quelques temps et si eux n’avaient rien découvert, je n’en ferai pas d’avantage en cherchant des livres.
Réajustant un peu le tissu sur mon nez et vérifiant que mon œil était bien recouvert, entre ce cache-poussière et le turban que j’avais sur la tête, je laissais celui qui me restait encore valide scruter les environs. Des ruines, des ruines et quelques ruines de plus. Derrière un mur à moitié effondré je distinguais le volcan. Du moins son pied, puisque sa cime était totalement perdu dans ce que qui-de-droit avait appelé « Myste ».

Que faisait un assassin professionnel dans un endroit aussi peu enclin (à première vue) à offrir une quelconque vie à prendre encore ? Je n’étais pas venu pour ces érudits, ni pour ces « mercenaires » qu’ils avaient engagés, ni même pour ces brigands. Mon passage par cette bibliothèque n’était dû qu’aux errances dans des souvenirs mélancoliques se mêlant à ces décombres. Laissant mes pas me guider, ils m’avaient amenés jusqu’à ce lieu de débâcle et anciennement de littérature.

MA présence ici était toute autre. Les Nérozias se posaient des questions, comme tout le monde. Dans leurs rangs se trouvaient des personnes souffrant de ce myste et nos services de renseignements avaient besoin de soutien pour suivre toutes les pistes qui s’offraient à travers tout le pays. Il fallait palier à l’incapacité de certains à agir en des endroits couverts par cet étrange nuage. J’étais à proximité et je fus mandaté par notre nouveau meneur.

Reprenant ma marche, je décidais de me diriger vers le volcan. Après tout, c’était bien ce lieu qui semblait l’épicentre de cette couverture nuageuse. De plus, j’avais lu quelque chose d’intriguant dans ces ouvrages.

Nouvelle secousse et nouvelles pierres qui tombent. En fait, tout un pan de maison s’effondra cette fois et me donna vu sur un lieu que je connaissais. J’y avais passé plusieurs années de ma vie. « Perdu » serait peut-être plus judicieux à l’emploi. J’avais « perdu » une grande partie de ma vie dans la bestialité et dans cette construction. L’espace d’un instant, je dus réfréner la bête qui s’énervait en moi. La peur, la colère et les mauvais souvenirs firent remonter un fin filet de bile à défaut de faire surgir un monstre.

L’œil mauvais, je crachais mon dégout et le goût désagréable qui s’était insinué dans ma bouche. C’était décidé, je ferai un léger détour par cette infrastructure avant de me rendre au volcan. C’était presque sur ma route de toute manière. Traversant une coulée de lave une dizaine de mètre plus bas dans une crevasse à l’aide d’une large colonne renversée, je gagnais l’endroit.

Cette architecture était insolite : entre l’arène et le temple, ceux qui vénéraient Kron célébraient la mort en ces lieux. Mais pas sa vision théologique, ni celles de leurs proches. Plutôt celle de tout et n’importe quoi. Alternant entre sacrifice volontaire, suicide publique, derniers soupires de vieillard centenaire avant incinération… Ils adoraient voir la vie quitter les corps. Et aussi lorsqu’elle le faisait plus brutalement.
Il manquait les trois quart du monument. Restait un peu du cercle de sable désormais couvert d’une épaisse couche de cendre. Et ces piliers noirs de marbres… Je n’oublierai jamais les chaines qui étaient depuis longtemps tombées en poussière de rouille.

Ma petite silhouette resta là un moment, fixant ces deux colonnes qui trônaient encore au milieu d’un bâtiment presque entièrement détruit. Dans mon esprit repassait les innombrables vies qui autrefois avaient glissé de mes doigts, de mes griffes ou de mes crocs… Combien de « représentation » avais-je offert à ce peuple ? Si les élucubrations de ce Sirius Ombrage étaient vraies, je m’en réjouissait et ne pleurerai pas ni ses frères, ni sa ville, ni sa fin de vie. Peut-être même éprouvais-je un certain désir : rencontrer ce maître des laves. Peut-être pas pour le féliciter, mais peut-être pour comprendre et ainsi rencontrer un frère de souffrance.

Et puis il y eut une nouvelle secousse, plus fortes que les autres. Un des piliers se fissura quelque peu. Lentement, je déposais mon sac et mon bâton, puis retirai un à un mes vêtement loin des deux sinistres pylônes.
Ne resta sur moi qu’un peu de cendre et le collier au pendentif d’argent en forme de fleur. À nouveau nu face à ces deux cerbères qui m’avaient autrefois trop longtemps maintenu, j’étais à nouveau là, les pieds dans ce sables, dans le plus simple appareil… Comme avant…
On ne pouvait voir sous les cendres noires cette poussière blanche que j’avais si souvent rougie.

Avec une profonde inspiration, j’appelais ce ressentiment trop longtemps enfouis. Et puis après une longue expiration, je me trouvais presque recroquevillé sur moi-même. Alors le premier craquement sourd se fit. Puis les autres os suivirent. La peau se déchira, la chaire bouillit, la cornes poussèrent en même temps que les membres ; la fourrure se fit toison, les ailes se déployèrent en même temps que des bras griffus s’ouvraient. Toutes ces difformités pour que finalement la haute silhouette ailée et cornue se repose sur le pilier le plus proche. Un râle fatigué ou sanglotant soupira à l’oreille sourde du marbre.
Étais-je triste, revancharde, soulagée ou énervée ? Je ne m’en souviens plus. J’étais simplement là, sans doute, finissant ce que d’autres avaient commencé et interrompus pour nous. Nous trois, ces pylônes et moi, nous avions une histoire commune.

Mes souvenirs restent flous jusqu’à ma reprise de forme terranne. Je me souviens avoir dit des choses. J’ai aussi fait fuir une dizaine de Carnarys qui s’était perdu en entrant dans les ruines…

Je fus étonné de voir les deux colonnes encore debout, intactes. J’aurais cru les avoir effondrés. J’en avais l’intention, je crois, au moment de mon éveil. Mais désormais, j’étais en paix avec ces deux structures minérales.

Lorsque je fus rhabillé et en route pour le volcan, alors que j’allais sortir de la ville par l’Est, j’entendis des voix dans les ruines. Après une hésitation, je décidais d’aller voir ce qu’il en était. Escaladant avec agilité et silence un pan de mur oblique, j’accédais au plancher d’un restant de deuxième étage. Restant à couvert des ombres et évitant de trop m’exposer aux regards, je finis par repérer un trio hétéroclite d’hommes de statures différentes, allant du maigrelet au guerrier imposant, en passant par le bonhomme normal.
Après un moment, je reconnus l’un d’eux. Je n’avais plus aucune idée de son nom. Je me souvenais seulement que ce n’était pas la première fois qu’il fouinait en même temps que moi. Mais il semblait malin.
Si c’était loin d’être dans mes habitudes, je convaincs que je devrais surement les aborder. J’avais décidé de rechercher les anciennes mines sur les flancs du volcan à défaut de tenter d’escalader la montagne et de me retrouver face à un cratère béant. J’espérais découvrir quelque chose en suivant ma première hypothèse, à l’inverse de la seconde. Et les recherches seraient plus efficaces ou du moins plus rapide à quatre plus que seul.


*
Début des interactions avec les autres joueurs ici :
*

« Des chercheurs morts, des brigands qui devraient pas être là et trois hurluberlus… Moi qui crapahutais après des fumeroles… »

M’approchant d’un pas décidé du trio, au milieu d’une ruelle dégagé, j’avançais, les mains en évidence et vide. À mon côté pendait la besace récupéré sur le cadavre dans la bibliothèque. J’étais drapé d’un tissu ocre, à la mode des nomades du désert. Le tissu était fin et léger pour m’éviter de suffoquer tout en cachant mon corps. Je m’imposais tout de même cette pudeur, cachant presque toute parcelle de mon corps. Et mes mains étaient gantées de mitaines légères.
Si j’avais chaud, je cachais ce dont j’avais, non pas honte, mais aucunement besoin de montrer. Je devais rester discret. Montrer un corps de grand brûlé dont la peau brunâtre plisse hideusement autour d’innombrables cicatrices était loin d’être une bonne solution.


« Cherchez que’que chose peut-être… Moi j’ cherche des réponses à propos de c’ nuage. Et si comme moi vous comptiez aller vers l’ volcan, j’ai une p’tite théorie qui pourrait vous intéresser. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité

MessageSujet: Re: EVENT : Le Myste Rouge   Lun 28 Avr - 8:14

Parfois la recherche de la vérité revenait à avancer sur des chemins obscurs, des sentiers nébuleux qui n'existaient qu'une fois découverts sans toutefois forcément être. Car parfois ce qui existait n'était pas et ce qui était n'existait pas. La vérité était sensée être en tout temps, qu'on la découvre ou non. Et parfois, il suffisait juste d'énoncer des évidences pour que celle-ci resplendisse de mille feux. Ce qui était un peu moins connu, était le fait que très souvent, les deux étaient liés. En fait c'était un système de poupée russes toutes vérité nébuleusement compliquée était constituée d'évidences. Petit à petit elles s'empilaient. Mais il ne fallait pas tout prendre et n'importe quoi! C'est là que la logique entrait en jeu. Elle permettait de lier ces pièces évidentes entre elles. Comment là était la question. Mais les plus beaux miracles de logiques s'appuyaient sur l'observation la plus complète qui soit, et  un agencement d'une multitude d'évidences qui forment une base solide. Oui, l'important quand on utilisait la logique était de se créer une base solide.

Naturellement, le vagabond avait répondu correctement à sa petite énigme et plutôt vite même. Oui, des créatures sauvages et agressives qui n'attaquent pas sur un territoire propice à la chasse craignent quelque chose d'autre. Mais quoi, telle était la question et était ce lié au nuage et à ces empreintes? Il y avait des chances que oui.

L'arrivée des carnarys galopant ventre a terre avait quelque chose d'opportun. Oui, le manque d'attaques était étrange et s'il ne se trompait pas, le territoire serait désertique jusqu'à ce qu'ils rencontrent la raison de cette panique. Alors oui, il était logique et raisonnable de voir ces prédateurs fuir leur terrain de chasse. Au début! Seulement, ils avaient traversé une zone dénuée d'attaques, signifiant que la zone avait déjà été desertée...

S'il reprenait ce qui avait été déduit, les Carnarys étaient des animaux sauvages qui ont fui la nouvelle menace dès q'elle s'est présentée. Seulement, ces dix Carnarys là venaient juste de fuir. Et si quelque chose les avait retenus tout ce temps? Il y avait aussi ces empreintes de pas... Il ne pouvait pas situer le moment où elles étaient faites, mais elles étaient là avant la faille. De plus, la seule chose qui aurait empêché ces dix Carnarys de fuir et dix est un sacré nombre, n'était pas capable de sentir le danger. Un simple obstacle n'aurait jamais pu immobiliser une meute... Ces Carnarys avaient été amenée ici par des hommes. En supposant que ceux-ci aient été amenés avant le myste, il y avait deux options possibles. Ou le myste avait déclenché ce qui faisait peur aux animaux ou ce qui faisait peur aux animaux avait déclenché le myste. Dans les deux cas, le myste était lié à ce qui faisait peur aux animaux. Bref, pendant plusieurs semaines, les animaux ont paniqué de plus en plus fort, à tel point qu'ils ont réussi à s'enfuir et un Carnarys paniqué... Les gens qui les retenaient ont dû passer un très mauvais quart d'heure.

Alors qu'Aro avançait d'un pas déterminé vers le point que fuyaient ces animaux. Un être portant les vêtements du désert en revenait. Assez étrange qu'il soit en un seul morceau. Sa tenue ocre était recouverte du sable et de la cendre nécessaire au voyage. Il étai intégralement recouvert si ce n'était pour son oeil non dissimulé. La couleur de cet oeil, la démarche féline, la forme du visage caché. Il n'y avait pas de doute, il venait de revoir ce cher nerozias. Le département de celui-ci avait cherché à s'enquérir de la raison derrière le vol de remède et naturellement leur recherche a été vaine. L'individu en face d'eux avait donc des interêts à comprendre ce qu'il se passait. Mais ces infos, la dernière fois, il n'avait eu qu'une partie du dessin et cette partie, il ne l'avait pas crue. Maintenant, comme Torenheim aimait à l'appeler, la tapisserie était presque entièrement défaite. Il ne lui restait que trois questions essentielles. Pourquoi Torenheim avait agi ainsi? Qui était l'individu de la petite menteuse? Et enfin quel relation avait il avec son commanditaire. Il évalua le nérozias, le regard sévère et sérieux. Lui dévoilerait-il d'avantage sur ce qui se passait au delà de la réalité? Il n'avait ni bougé ni répondu depuis tout ce temps.

En y regardant de plus près, il y avait du sang sur sa cape ocre. De quand datait-il, il n'en avait aucune espèce d'idée. Mais ces taches étaient encore uniformes. Autre détail étrange, puisqu'il montrait ses bras, il pouvait voir de la cendre à l'intérieur, des petits flocons blancs réparties uniformément, et dans les orifices de ses mitaines aussi. Curieusement,  il n'y en avait qu'à la toute base de ses doigts.

Rick se demandait ce que ça pouvait signifier, la cendre et le sang racontaient une histoire. Encore plus bizarre, la cendre n'atteignait pas son abdomen. Rick donna un coup de pied au sol blanchissant sa botte encore plus et soulevant  un petit nuage de cendre, il souffla ensuite dessus comme désintéressé. Son pantalon était curieusement recouvert de bien plus  de cendres qu'il ne le devait. Il y en avait un peu partout, mais principalement sur le bas. Et ses bottes... elles étaient presque blanches de cendre. Pourquoi toute cette cendre, et pourquoi certaines parties des vêtements avaient été épargnées. C'était juste un détail, mais la cendre n'était pas disposée normalement.  La dernière fois, il l'avait identifié à un détail. Bon il avait assez étudié ses vêtements, du coin de l'oeil il avait avisé son sac qui se balançait à chaque pas.

L'étudiant, il put remarquer pas mal de poussière dessus, et un certain poids. Avait-il été soumis à un vent fort? Plus intéressant encore était l'absence de sable. Ce qui était bizarre somme toute... Il fallait que ce sac ait été là un long moment, puisqu'il n'existait aucune route qui ne passe pas par le désert. En conséquence, vu le dépareillement entre ce sac et les vêtements du Nérozias, il y avait juste une conclusion. Ce sac était ici avant lui. Premier mystère, pourquoi avoir pris ce sac?

Peut-être l'avait il utilisé pour de protéger d'une soudaine levée de vent. Non, les marques ne coïncidaient pas, il aurait cherché avant tout à protéger ses yeux et son visage en mettant son sac devant la tête et écartant légèrement les bras. Ce qui ne correspondait absolument pas avec les traces laissées. Les manches étaient presque impeccables. Ce qui signifiait que si le vent était frontale,, elles se trouvaient derrière son dos, comme le bas de sa tenue.

Rick se fit rapidement le dessin avec le nerozias puis seulement son haut. Bien sûr son haut était plié!


« Cherchez que’que chose peut-être… Moi j’ cherche des réponses à propos de c’ nuage. Et si comme moi vous comptiez aller vers l’ volcan, j’ai une p’tite théorie qui pourrait vous intéresser. »

Yep c'était défiitivement son zig. Ce ton, cette voix, ce vocabulaire, pour un peu il aurait cherché Dim. Donc, il avait retiré son haut et l'avait plié. Le bas aussi avait eu ce problème de motif. Se pouvait il que pour une raison quelconque il se soit mis nu? Il avait déjà découvert un des secrets du Nerozias, de plus, les raisons qui poussaient une personne à se mettre nu ne concernaient qu'elles.

En résumé, il y avait du sang sur sa cape, et le sac était là avant lui. Il voulait partager de l'information, soit...  Mais il allait aussi en donner par collaboration, et si la politesse exigeait d'attendre que l'autre parle, dans les infos c'était l'inverse. Il fallait juste savoir doser.


-Nous serions vraiment sans-gêne de l'accepter sans rien au retour. J'espère que nos observations vous satisferont. Je vais tenter d'être bref. Il semble que les animaux évitent de s'approcher du volcan. Et pourtant un peu avant de vous voir, on a croisé une meute de Carnarys qui fuyait. Plutôt contradictoire non, s'ils évitent ce lieu, il ne devrait pas y en avoir du tout. Peut-être un ou deux retardataire, mais une meute.. Elle a été retenue pas d'autres explications.

Maintenant, le seul truc capable de retenir une meute est un sacré obstacle. Comme une cage par exemple. Et c'est là que ça devient intéressant. Parce que qui dit cage dit hommes. Et amener dans un volcan des créatures comme les Carnarys est une tâche que je ne souhaite à personne même avec la meilleur magie alors avec le myste c'est tout bonnement impossible.

Conclusion logique, les Carnarys ont été amenés avant le myste et si on a vu seulement cette meute fuir ventre à terre, la prudence nous incite à penser que ce n'était pas la seule meute. Nous avons donc un nombre non négligeable de bestioles dans les environs et puisqu'il y en a autant, nous avons aussi un nombre non négligeable de personnes pour les contrôler, au moins.

Il reste une dernière question que fait tout ce beau monde à Lokram, petit indice, ils étaient là avant le myste et ont décidé de rester. Maintenant, j'ai pu voir qu'il y avait eu certaines... altercations avec le groupe de Marcus, sang sur deux des armures et tout et tout. C'est plus dur à voir sur votre cape cela dit. Ce qu signifie qu'ils sont dispersés dans la ville et agressent à vue.

Y a un truc que je trouve bizarre, pourquoi Lokram, ils sont arrivés avant le myste et ils abattent ceux qu'ils croisent. Je ne sais pas pour vous, mais moi je trouve bizarre pour des bandits d'occuper une cité déserte pour détrousser les gens. C'est comme s'ils avaient su que des gens viendraient. Peut-être parce qu'ils savaient pour le myste. Et s'ils savaient pour le myste...

Alors ce sont eux qui l'ont déclenché.

J'ose espérer que nos observations auront été jugées suffisante à vos yeux pour que vous nous donniez votre théorie sans vous sentir lésé.


Il espérait ne pas avoir été trop prétentieux dans sa façon de présenter les choses. Mais le mystère du myste rouge en comparaison du double meurtre n'en était pas vraiment un. Il avait même une très bonne idée de la source de ce myste. En fait, il n'avait que peu de questions sur le myste lui même, avait-il décidé de le protéger? Et s'il ne se trompait pas, que se passerait-il quand il ferait cette action? Et  enfin la plus importante de toute... qui sera le prochain? Il suivait les mouvements effectués avec un coup de retard. Après Lokram, il aurait à explorer Hillem parce que c'était là qu'il aurait à explorer. Il savait ce qui s'y cachait, il savait même ce qui se cachait dans ce qui se cachait. Il devait juste trouver où.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité

MessageSujet: Re: EVENT : Le Myste Rouge   Lun 5 Mai - 1:38

Alors qu'ils allaient reprendre leur chemin là où ils l'avaient laissés après avoir traversé la faille magmatique grâce à la corde de Rick, un nouvel arrivant vint se joindre à la petite sauterie impromptue de Lokram. Ce dernier avait l'air aussi bien préparé que les trois protagonistes de la scène, tenue propre à le protéger de la cendre ou des caprices du désert, sac de voyage qui avait l'air savamment rempli et un armement visiblement dissimulé sous cape. En voyant la silhouette au loin, la tension habita le corps sec de Aro. Il se dégageait quelque chose de sanguinaire de la part de l'homme qui arrivait. Sa marche souple, son corps relâché et détendu, on devinait là un homme d'action vif qui pouvait à tout moment se glisser dans le dos de son ennemi pour lui poinçonner les reins. Pour avoir rencontré plus d'une personne pratiquante de cette école, Aro pus aisément jauger que le bougre qui se dirigeait vers eux n'était pas un enfant de choeur. Il n'esquissa aucun geste faisant montre de la méfiance qui l'habitait mais se doutait que l'homme en ocre l'avait ressentie lui aussi.
Au final ce fut lui qui brisa la glace en premier, présentant sommairement ses intérêts quant au lieu. Sa prise de parole effaça la tension du vagabond, il souhaitait visiblement jouer la carte de l'alliance et grand bien en fasse à tout ceux présents ici. Aro eu à peine le temps de faire un pas en avant pour initier les présentations face à l'inconnu que Rick le devança pour exposer ce qu'ils avaient observés jusque lors.

Il l'écouta soigneusement, respectant la théorie habité par l'aventurier célèbre qu'il était. Malgré tout il ne partageait pas pleinement le point de vue de l'aventurier: si des hommes avaient emprisonnés des Carnarys, cela n'aurait pas été pour les servir que de les relâcher maintenant alors que ces chiens du désert auraient pus former une garde de qualité face à un probable envahisseur. Et puis on ne peut jamais savoir si les chiens vont fuir où se retourne contre leurs geôliers. Non, selon lui il y avait plus de chance pour que la meute de Canarys qui venait de passer soit les vestiges d'une plus grande meute qui avait essayé de détrôner l'envahisseur de Lokram. Fragmenté face à un échec cuisant, le reste venait de s'enfuir ventre à terre sans demander leurs restes. L'instinct territorial de ces animaux n'était pas à prendre à la légère et si quelque chose a pus mettre à bas une attaque d'une vingtaine de Carnarys ce n'était pas quatre bons hommes qui allait pouvoir y faire grand chose en attaquant de front. Prudence étant mère de sureté, ils allaient devoir se glisser dans l'ombre portée du volcan pour tirer leurs cartes du jeux.

Malgré sa pensée à contre-courant, Aro ne prit pas la peine d'exposer sa théorie face à celle de Rick. Il n'était pas un grand fan des réflexions à rallonge et du débat d'hypothèses sur les pourquoi du comment des actions d'autrui. Bien qu'homme d'esprit il était avant tout un homme d'action et de découverte, le meilleur moyen de tirer les choses au clair était donc d'allé voir ce qu'il se passait là-bas.


"Heureusement que vous avez tenté d'être bref..." conclu Aro avec un petit sourire taquin à l'adresse de Rick. Puis s'adressant à l'ensemble de ses alliés de fortune "M'est avis que pour savoir les tenants et les aboutissants de cette affaire, autant y aller au plus vite avant que le grand danger nous trouve en premier."

Le Vagabond prit les devants une fois de plus et s'avança de quelques pas sur la place en ruine où ils se tenaient depuis trop longtemps déjà. L'immobilité n'était pas une bonne chose à adapter en territoire ennemi, surtout dans un lieu ouvert comme celui-ci. Ils devraient se remettre en mouvement le plus vite possible, quitte à devoir scinder le groupe en deux duo entretenant un rapport de visibilité pour couvrir le terrain. Hélas Aro ne s'est jamais senti l'âme d'un meneur propre à proposer des stratégies diverses et variées pour s'adapter aux multiples situations que le destin venait pousser jusqu'à sa porte. Il avait vite appris par son Maitre que l'égo des hommes est tel que tout le monde à sa marche à suivre et que tout le monde pense que la sienne est la meilleure, fermant sa compréhension à l'apport étranger. Ainsi soit-il, les guerriers présents ici semblaient tous suffisamment chevronnés pour ne pas manquer de tours dans leurs larges sacs. Sa seule peur concernait les hommes de Marcus qui s'étaient dirigés vers le volcan en empruntant un autre chemin. Il ne doutait point de leurs capacités mais à trois face aux facteurs présents autour d'eux... leurs chances de survie n'allait pas voler bien haut. Adressant quelques mots spirituels aux Dix pour les hommes de la Force Ecarlate, Aro se retourna vers le trio de guerrier.

"Si ça ne vous dérange pas de philosopher en marchant, je vous invite à nous remettre en mouvement avant que l'on vienne nous cueillir comme des fruits trop mûrs." rajouta le vagabond en riant dans sa barbe inexistante, affichant son éternel air léger et bon-enfant.
Revenir en haut Aller en bas
:: The Boss ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: The Boss ::
Le Messager
MessageSujet: Re: EVENT : Le Myste Rouge   Jeu 8 Mai - 11:53

Alors que le petit groupe reprenait la marche, un nouveau tremblement de terre se fit sentir, plus violent que les précédents.... mais également plus long. De nombreux vestiges s'affaissaient, des toits centenaires s'écroulaient. Toutes personnes marchant sur le sol instable de Lokram se voyait branlant et il était difficile de garder pied.

De plus, le nuage de myste semblait s'étendre et plus dense à cette ultime secousse.... quand tout devint anormalement calme. Et puis brutalement, toutes les vies animales présentes furent prises de peur et commencèrent à rapidement prendre la fuite, passant à côté des voyageurs présents, sans daigner les regarder. Quelque chose était là et ce quelque chose les effrayait bien plus. Mais qu'est-ce que cela pouvait être? Il ne fallut pas attendre plusieurs secondes pour le savoir car le volcan se réveilla....

Après avoir été endormi depuis des siècles, ce dernier se mit à cracher des fumées noires et des cendres, jusqu'à ce qu'une violente explosion ébranla la cité. Peut-être que la tragédie qui avait coûté la vie aux habitants de Lokram allait emporter aujourd'hui les curieux venus enquêter, bien plus démunis que leurs ancêtres qui possédaient tous leurs pouvoirs.

Lokram se mit avoir à cracher pierres et fumées.... pierres? Oui, mais pas n'importe lesquelles. Parmi les roches immenses qui tombaient du ciel et l'embrasaient, d'autres, plus petites mais néanmoins de la taille d'un poing, semblaient briller comme des étoiles. Et si un courageux voyageur prenait alors la peine de regarder ce dont il s'agissait, il y verrait une pierre d'intra....




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar Invité
Invité

MessageSujet: Re: EVENT : Le Myste Rouge   Jeu 8 Mai - 19:58

Le volcan se réveillait de nouveau. Voilà ce qui avait fait peur aux animaux présents et voilà qui confirmait sa théorie tout en infirmant une autre. Il y avait donc des chances qu'il n'ait pas été réveillé... Ce qui signifiait qu'il y avait bien un ordre particulier à respecter. Il connaissait donc sa prochaine cible. Cela dit, ce myste était en soi une contradiction et tant qu'elle existait, un doute raisonnable existait.

En levant les yeux, il pût voir une lueur brillante parmi les pierres enflammées. D'un geste sûr et habitué, il sortit son œil d'aigle et l'ajusta. Un intra, c'était un intra et il y en avait plein d'autres qui fusaient du volcan. La fumée noire se mêla à la fumée rouge et se dissipa dans les cieux. Encore heureux, parce qu'au moindre vent, elle les aurait recouverts eux et ces chers bestioles qui fuyaient ventre à terre. Fuir du lieu était dangereux, rester sur place du suicide. Quand à aller vers le volcan, quand celui-ci était manifestement près de l'explosion, c'était au delà du danger et du suicide, c'était une situation... maverickienne.

Cela tombait bien, car il était habitué à ce genre de situations. Cette situation où le moindre faux pas entraînerait une mort immédiate. Sur le chemin du plus grand aventurier que cette terre ait jamais porté, il n'était pas rare que les sentiers escarpés se changent en fils de rasoirs suspendus par dessus l'abîme de la mort.

Il réajusta son sac et sortit un tissu qu'il déchira en loque et humidifia. Il les enroula autour de ses mains et de son visage par dessus son nez. Ainsi une bonne partie des vapeurs toxiques seraient retenues. Il le savait, s'il faisait demi tour, la vérité serait perdue à jamais.


-Eh bien, voilà notre dernière énigme! Il y a définitivement un truc bizarre avec ce volcan, mais la réponse à cette contradiction se trouve en son cœur. Seulement, il est presque certain que nous n'atteindrons pas ce lieu vivant ou du tout et encore plus certain que nous n'en revenions pas. Ce fût donc un plaisir de vous rencontrer ou de vous revoir.

Puis se tournant vers le nerozias.

-Je pense que dire que des intras dans le volcan provoquaient le myste répond largement à la question officielle de sa cause. Mais pour la vraie vérité...

Laissant sa phrase en suspens il avança vers le volcan, le bras levé en signe d'adieu.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité

MessageSujet: Re: EVENT : Le Myste Rouge   Mar 13 Mai - 3:28

Je ne sais pas ce qui me perturba le plus après avoir failli tomber à la renverse. Une colonne immense de fumée noire s’élevait vers le ciel, alimentant d’avantage cette chape de nuage qui cachait les soleils et pourtant nous asphyxiait de chaleur.
C’était la première fois que je voyais Lokram en éveille. J’étais soudain propulsé des siècles en arrière et je voyais ce qui avait été la dernière vision de mes anciens bourreaux.

Oui, j’avais peur. Je l’avoue. Comment ne pas être tremblant face à la colère de la terre et au déchaînement du feu et de la roche. Que puis-je affronter ici ? Je suis un maître dans l’art de tuer mais on ne peut tuer la lave, les rochers et tout le reste de ce décor apocalyptique.
Les secousses nous ébranlaient et le grondement était assourdissant. Pourtant, il y en eut un qui jugea bon de parler encore.

Je ne saisis que par bribe ce qu’il annonça mais ce qu’il fit fini de me convaincre. J’avais bel et bien compris : il voulait aller voir ce volcan de plus près, simplement pour savoir si ses théories étaient exactes !

Nous étions sans cesse secouer. Les bâtiments continuaient de s’effondrer et des rochers venaient s’écraser de-ci de-là.
Au dernier moment, de pitié peut-être (une étrange aura habitait cet être et me poussait à le considérer comme un être plus ou moins important), je frappai violemment l’homme blond à mes côtés. J’avais dû mieux résister à une secousse sans doute. Toujours était-il que ma frappe n’avait rien de gratuite. Elle l’obligea à tituber un peu de côté et je m’écartai pour laisser s’écraser entre nous une de ces « bombes volcaniques », comme disent les Éclaris.

Mais un regard au projectile fit briller mon œil. Rapidement, des pièces du puzzle s’imbriquèrent dans mon esprit. Le cratère du volcan était riche en intra et la fumée qui s’échappait de ce volcan était chargé de poussière incapacitante, entravant toute magie à son contact. Par pur hasard, je me trouvais sur la source de ce mystérieux myste.

Mais que diable pouvait bien espérer découvrir l’énergumène qui se dirigeait vers cet enfer ?
Il avait l’explication du pourquoi le myste avait ces propriétés inhibitrices de magie sans nulle doute. On pouvait lui assigné bien des qualificatif mais pas celui de lent à la réflexion.
Que cherchait-il encore ?
Moi non plus, n’étant pas particulièrement lent d’esprit, je compris : il voulait le pourquoi du réveil du volcan.

Sans plus d’intérêt pour les deux autres, j’emboitais le pas du fou, m’enfonçant moi-même dans le sillage de sa démence. La peur était toujours là, étranglant mes tripes, mais la curiosité m’avait piqué au vif.
Ce spectacle grandiose et cette merveille de puissance destructrice et naturelle déchaînée… J’avais envie de voir cela de plus près. Et j’avais envie de savoir.

Rattrapant l’aventurier, je lui tendis ma gourde.


« Va en avoir b’soin mon gars. Y a d’anciennes mines sans doute creusées dans le flanc du volcan. P’t-être que ceux qu’on a pris pour des bandits d’ grand chemin cachaient que’qu’ chose d’autre qu’un butin… Et pourquoi ici ? Y a que’que chose de louche là-dessous et j’veux savoir. Mais si on crève, j’te tiendrai personnellement pour responsable, l’asticot. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité

MessageSujet: Re: EVENT : Le Myste Rouge   Mar 13 Mai - 19:06

Comme il s'y attendait, le chef du département spécial était venu le rejoindre, quand à Marcs et Aro, ils ne semblaient pas encore s'être décidés, peut-être viendraient ils ou peut-être ne viendraient-ils pas. C'était étrange que Marcus n'ait pas fait le lien, il était présent à Taulmaril. Bien sûr imaginer qu'il y en ait pluseurs, ça devait miner le moral non?

-Rien ne t'échappe hein? Je suis prêt à parier que ces intras ont été amenés par eux et avant que tu le demandes, oui ils avaient un commanditaire. Je viens chercher deux choses cela dit. Une preuve que ces intras ont été véhiculés dans le volcan et... un temple très anciens avec un autel sacrificatoire ou... autre chose.

Pendant qu'ils se dirigeaient vers les tunnels, Rick analysait rapidement ce qu'il savait. Et il n'y avait qu'une chose à conclure: tout était trop contradictoire pour que les intras dans le volcan fonctionnent. D'abord, et c'était ce qui lui avait mis la puce à l'oreille, les cendres du volcan n'avaient jamais recouvert la totalité du continent et ce par tous types de vent. Suivant cette théorie, le myste rouge aurait dû se limiter à Lokram et ses environs. Il y avait donc deux éléments qui avaient été modifiés, l'activité volcanique pour pousser le myste suffisamment haut, et les vents qui conduisaient ce myste. Cela signifiait une chose, ils étaient deux à avoir été réveillés! Ce qui était contradictoire, il n'y avait pas eu d'épidémies du côté des sylphides à part le myste lui-même. Et si... le myste contenait deux sources de contaminations? S'il prenait la logique de la cité de la Terre, alors ce qui affaiblirait les sylphides viendrait des vents transportant le myste, alors que ce qui affaiblirait les gorgoroths viendrait de ce volcan.

Ça expliquerait a présence du temple de Kron. À la base, des gorgoroths étaient sacrifiés en ces lieux pour apaiser la colère de ce qui vivait dans le volcan. Et ça avait très bien marché, Lokram était une ville prospère avec un environnement fertile. Mais avec le temps, les pratiques avaient fini par s'estomper et ce qui montrait les différents non morts offerts en sacrifice, probablement des squelettes entourés par les flammes devint l'image de Kron. Des sacrifices ont dû être faits en l'honneur de Kron, mais plus de non-morts et plus sur son autel... Et le désastre de Lokram a eu lieu. Il reprenait tout ce qu'il avait donné.

Il y avait cependant quelque chose à caractère plus urgent. Maintenant qu'il comprenait le myste, alors il y avait un autre point d'intérêt, la vallée d'Hillem, là où Ivan et Gorvack avaient trouvé la mort. Et là où Ivan avait délivré les Sylimas, de leur prison.Ça ne pouvait être que sa cible, et ils pouvaient être réveillés dans le désordre. Lui qui croyait être à la deuxième lettre. Son ennemi, l'ennemi de ce monde en avait déjà trois à son actif. Et il en aurait rapidement une quatrième. Alors que devait-il faire? Partir à la recherche de la cité perdue d'Elgondor pour tomber sur la quatrième lettre? Ou empêcher le réveil des quatre autres dans les cités restantes? Il n'y arriverait jamais tout seul!

Ses réflexions furent interrompues par la sensation d'être noyé sous l'essence divine, et ils étaient tout près des tunnels. Il se sentait excité et terrifié en même temps. Autant un était confus et demandait ce qu'ils voulaient, autant celui-ci était prône à la violence et à rayer une ville de la carte s'il ne recevait pas ses sacrifices. Il avait un tempérament de feu quoi. Rick accélerait le pas, courant presque et se tourna soudainement vers celui ou ceux qui avaent décidé de le suivre, il n'avait pas prêté attention à ce genre de détail. Le vêtement sur son visage cachait son expression, mais ses yeux étaient fiévreux, agités et une excitation sans pareille pouvait se lire dedans. Il avait fait son choix, et il pouvait les considérer comme de alliés.


-Ce que vous allez voir, aussi terrible que cela puisse vous paraître n'est qu'une fraction d'une réalité beaucoup plus terrifiante. Le monde va vers sa destruction à l'heure où je vous parle et nous avons beaucoup moins de temps que ce que je pensais. J'aurais donc besoin que vous surveillez deux cités à notre retour. Elusia et Canopée! Mais méfiez vous, l'ennemi de ce monde est discret, rusé et assez riche pour avoir sa propre armée.

Elusia et Canopée, deux cités assez anciennes, ce qui y dormait, il en avait bien un doute. Mais lui devait trouver Elgondor, cette cité était suffisamment vieille pour receler les pratiques des peuples de jadis et avec ça un moyen de les rendormir. Il devrait contacter Dim, cet artefact permettant de communiquer à distance, lui donnera la capacité de tous les endormir en même temps.

Un rugissement terrible vint de l'intérieur du volcan, un rugissement si fort qu'il fit trembler le sol et fit jaillir d'autres bombes volcaniques. Rick se mit carrément à courir dans sa direction, ignorant les charettes d'intras. Pour l'heure, il devait voir si son secret allait fonctionner.


Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité

MessageSujet: Re: EVENT : Le Myste Rouge   Mer 14 Mai - 2:21

Spoiler:
 


Alors qu'il était entrain d'intimer au groupe de continuer à avancer en discutant des différentes théories de chacun, Aro était bien loin de se douter de la tournure des événements à venir. Sans crier gare la nature clama ses droits sur la cité de Lokram et le volcan entra en une violente éruption aussi soudaine qu'inexpliquée. Le vagabond resta bouche bée devant le phénomène, aussi magnifique qu'impétueux et dangereux. La terre se mis à trembler comme si elle était entrain de subir une seconde naissance, se fissurant par endroit pour laisser apparaitre de multiples brisures magmatiques aux pieds des aventuriers. En même temps de multiples roches tombaient ça et là, la lave laissant émaner une chaleur qui se fit vite des plus écrasantes. Une violence en apothéose qu'aucun pouvoir en ce monde ne saurait dompter, celle d'une nature blessée en ses tréfonds.

Le sol en crise déséquilibra Aro qui se rattrapa avec grand peine contre les pans d'une ruine a proximité. Son geste hasardeux manqua de lui entailler la main, en quoi ce fut son gant qui accusa le coup, empêtrant le cuir à même la pierre. Privé de son éveil à cause de l'omniprésence du Myste, le Vagabond n'était pas pourvu de ses réflexes surhumains qui lui auraient valus d'esquiver une telle situation plus habilement. Fort heureusement pour lui, sa maitrise martial faisait de son corps un héraut de souplesse et d'agilité propre à garder un temps soit peu son équilibre face à un tel désastre.
Il fut malgré tout vite écarté de la scène et pus tout juste entendre les propos tenus par Rick au loin. Tout ce qu'il comprit fut la volonté de l'aventurier de continuer d'avancer malgré l'éruption, il n'en fallut pas plus à la vue de la silhouette de l'homme qui s'effaça au travers de la fumée ambiante. Quelques secondes après, un coup miséricordieux lui fut porté sur le côté, lui permettant d'esquiver de justesse une roche magmatique qui s'échoua à quelques mètres de lui. Il reconnut avec distinction la silhouette de l'inconnu encapuchonné d'ocre qui s'était joint au groupe quelques minutes auparavant. Aussi féline et sanglante que son aura pus paraitre, son amitié fut prouvée par ce seul geste sauveur de sa part.

Son intention fut attirée par la brillance qui émana des roches l'entourant et de celles qui virevoltaient encore dans les airs. Des intras, cela ne faisait aucun doute. Il n'en avait pas beaucoup vue durent ses voyages, que ce soit seul ou accompagné par son Père. Mais il pouvait reconnaitre cet éclat typique parmi cent pour l'avoir vue brillé au cou de Julius fut un temps. Il se rappelait même des paroles exactes de son père et maitre. Un cristal qui peut changer le cours du temps si il est utilisé avec sagesse, une rareté de ce monde qu'il faut garder pour le bien de l'équilibre de ce dernier. Selon Julius, les intras ont la puissance de nourrir des armes capables de détruire des royaumes entiers si les plus puissants d'entres eux viendraient à tomber entre de mauvaises mains. Qui sais quelles armes pourraient être développées via ces pierres pouvant annihiler la magie de ceux qui se retrouvent sous leur joug.
Le sang ne fit qu'un tour dans son être, alimentant une réflexion éclaire. Il ne lui en fallut pas plus pour se relever avec fougue et emboiter le pas aux ombres qui se dessinaient devant lui. Rick allait être de la partie et la seconde silhouette devait être celle de l'homme mystère. Aro avait un train de retard, la bousculade des souvenirs et des réflexions jouaient contre lui et il avait du mal à sortir la tête de l'eau pour ainsi dire.


-...j'aurais donc besoin que vous surveillez deux cités à notre retour. Elusia et Canopée! Mais méfiez vous, l'ennemi de ce monde est discret, rusé et assez riche pour avoir sa propre armée.

Lokram n'est donc pas seule. Ses théories se prononçaient de plus en plus, l'amenant à penser que la nature réclamait ses droits à travers ses éléments premiers. La Terre, puis le Feu et voila que Rick traitait de Canoppée et d'Elusia... Son observation concernant le Myste menait Aro à plutôt garder la cité des Sylphides sous un regard attentionné. Il faudra qu'il s'y rende aux premières lueurs si jamais il venait à ressortir vivant de tels événements. Ne serait-ce que pour prendre des nouvelles de Beölon et Treïla, ses amis de longues dates qui tenaient une échoppe de forge réputée.
Soudainement un tremblement plus puissant ébranla une nouvelle fois les ruines de Lokram, scindant la terre à ses pieds. Gardant son équilibre contre toute attente, Aro se propulsa de son propre chef vers les deux silhouettes devant lui. Il arriva in extremis de l'autre côté de ce qui devenait une brèche à même le sol, séparant la place de l'avancée du trio et empêchant un quelconque retour en arrière immédiat.


"Désolé du retard messieurs, je rêvassais." lâcha Aro l'air de rien alors qu'il se relevait en époussetant ses frusques de vagues manchettes. Puis avec un grand sourire faisant briller l'étincelle de son regard "Il est grand temps de prendre le taureau par les cornes, avançons!"

Malgré son air éternellement léger, il n'était plus aussi détendu qu'auparavant et on pouvait sentir en lui une tension électrique nourrit par la passion de l'aventure et de ses multiples dangers. La situation lui semblait quelque peu désespérée, folle pour sûr mais il pouvait sentir en lui une palpitation chaude propre à ranimer les plus morts de ce monde. Il n'avait certes pas la réputation de Baptisma Maverick en terme de notoriété pour prouver ses milles et uns voyages, il devait sûrement être un moins bon combattant que l'homme en ocre qui se tenait avec eux mais si il y a bien une chose qu'il faut retenir avec Aro Vanzig c'est que l'habit est bien loin de faire le moine. Et sous ce qui semble être un Terran d'une fraiche vingtaine d'années se cache un centenaire sûr du moindre pas empreint sur la terre qu'il foule.


Dernière édition par Aro Vanzig le Sam 17 Mai - 13:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité

MessageSujet: Re: EVENT : Le Myste Rouge   Jeu 15 Mai - 3:54

Nous gravîmes la pente chaotique et cendreuse avec grande difficulté. Je ne saurais dire combien de temps cela nous prit. Entre secousse, fracture du sol et tentative pour reprendre notre souffle, nous ne devions pas mettre moins d’une bonne heure à monter la côté.

Et pendant tout ce temps, la terre continua de vomir son hideuse fumée noire depuis ses profondes entrailles corrompues.

Il y eut une crevasse qui s’ouvrit sous mes pieds durant mon ascension. Je ne pus éviter la chute dans la pente pour me préserver d’un souffle de souffre d’une chaleur palpable à plusieurs mètres de distance encore. C’est donc le cuir roussi que je dévalai sur quelques mètres le dénivelé. Dans l’épais tapis de cendre, je n’eus aucun mal à amortir ma chute et je finis par me rétablir dans une longue glissade poussiéreuse.

Cela faisait déjà un moment que je n’avais plus en vue mes compagnons d’infortune. La fumée s’était épaissi durant notre escalade et j’avais peine à suivre clairement le trajet qu’emprunté Baptisma devant moi jusqu’avant que je ne dégringole. Désormais, j’étais séparé de lui et de quiconque nous aurait emboité le pas.

Mais dans ma disgrâce, j’avais fait une découverte intéressante. Lorsque le nuage de cendre que mes roulades avaient engendré se fut dissipé, je pus contempler ce que je cherchais.
J’étais devant une ancienne ouverture des vieilles mines de Lokram.
Couloirs immense à l’architecture loin d’être sommaire, j’étais devant l’entrée d’un haut et large corridor renforcé par des colonnes, des armatures en fer forgé et des poutres. Nul doute que certaines parties de l’étayage étaient récentes.
Une torche trainait là, non loin d’un corps en grande partie dévoré. J’étais sur la piste de nos bandits et de nos Carnarys.

Après une ou deux minutes de marche, j’entendis la voix du Terran percer le grondement qui s’était fait plus fort soudain. Bifurquant, je me dirigeai vers l’origine de la voix.
Quelques dizaines de mètres plus loin, je découvris un éboulement qui avait manqué d’obtruer tout le passage. D’un côté je vis une cage éventrée par un rocher. Un de ces canidés était encore coincé sous la pierre, mort. Les autres s’étaient donc enfuis de là. De cette cage et d’autres certainement, puisqu’elle ne semblait pas assez grande pour contenir tous ceux que nous avions vu depuis notre arrivée.

Au bout du tunnel, je vis la silhouette du Terran apparaître dans la limite de ma torche.

Tout près, un chariot métallique sur roues en bois était renversé. À l’intérieur, je crus reconnaître des pierres de sphène. Malgré ma très faible expérience en joaillerie et en expertise minière, un minerai qui pulse doucement n’a rien à voir avec de l’or ou de l’argent.

J’avais donc vu juste. Du moins, j’avais entrevue une partie de la vérité. Des pillards un peu intrépides et hors-normes auront trouvé dans quelques écrits du genre de ce dans ma besace des allusions aux mines abandonnées de Lokram et se seront dit qu’il y avait un manque à gagner à laisser ainsi une telle manne inexploitée.
De plus, ayant vécu quelques années au milieu de ce peuple décadent, j’avais compris certains de leur rites. Et si mes souvenirs ne me trompaient pas, ils dérivaient en ces lieux le sacrifice de bien des manières. Au-delà des animaux, humains, Lhurgoyf et autres rituels aberrants, ils sacrifiaient également des pierres de sphène, des catalyseurs et tout un tas de pierres précieuses de tout genre pour vénérer leur volcan.

Pauvre fou. Tant d’offrandes pour périr sous la colère d’un monstre insatiable…

Soudain, il y eut un bruit. Une sorte de gémissement. Après un moment d’hésitation, je coinçai ma torche dans la grille de la cage non loin et dégageai une poutre puis quelques roches pour voir apparaître un visage sale et émacié.

« À boire… »

Nouvelle hésitation. Et puis je finis par lui donner un peu de l’eau de ma gourde. Je restai là un moment silencieux. Inutile de finir de la déblayer. Je voyais bien le bas de son corps écrasé sous un bloc de pierre que de toute façon nous n’aurions pas pu déplacer. Et quand bien même nous aurions réussi, il n’y avait plus à trouver dessous que bouillie de chair et d’eau. Cet homme était condamné et il le savait.
Ce n’était pas la première et ce ne serait pas la dernière fois que je recueillerai la confession d’un mourant. Je sentais que cet homme en avait besoin. Il cherchait son souffle et ses mots.


« Qu’est-ce que vous foutez là vous ?
-C’ pour une enquête.
-Sur nous ?
-Sur l’ nuage.
-Ah… »

Ce constat lui sembla amer. Peut-être aurait-il trouvé un peu de réconfort dans le fait qu’on l’ai recherché. C’eut été une sorte de reconnaissance pour lui. Même à sa juste valeur…

« Je leur avais dit qu’il fallait qu’on se barre… M’ont pas écouté. Déjà quand ces types sont venu fouiner… Comment qu’ils disaient déjà… Archéologues ! Avec leurs escorte de la guilde des aventuriers… Karl a voulu tester les Carnarys… Les chiens comme il les appelait… Tu parles de clébards… »

Une quinte de toux le prit. Légère. L’une des dernières, de celles qui manque déjà de force.

« C’est Frank qui a eu l’idée de tout ça… L’était malin Frank. C’était bien vu… On en a trouvé de la pierre de Sphène… Il en profitera pas… Karl non plus… Moi non plus… Putain… Pourquoi qu’on n’est pas parti quand y a eu les premières secousses ? Et puis ce nuage… Bordel ! Pourquoi on n’est pas parti ! Ce qu’on a pu être… »

Je pris une rasade de ma gourde et la rangeai dans le sac et m’approchai du wagonnet. D’un geste las et avec de profonds soupire, je jetai les livres de côté ainsi qu’un tas de choses fragiles et parfois même déjà cassées. La boussole par exemple était hors d’usage. Et lorsque j’eus de la place, je me saisis de quelques pierres de sphène dans le chariot métallique renversé. Sur le chemin, je m’imaginais déjà arrachant au sol ou aux rochers projetés loin du cratère quelques intras.

« Pas mal l’idée des Carnarys pour éloigner les curieux… Mais z’ont été trop gourmands… »

Je me relevai et ajustai la sangle de la besace devenue assez lourde.

J’eus un regard pour le Terran qui tournait encore vers l’obscurité des galeries des yeux avides.


« Tu te fais du mal p’tit. Qu’est-ce que tu lui veux à c’volcan ? T’crois qu’y t’parle ? Y en a des centaines qu’ont essayé avant toi. Voulaient un truc simple pourtant : vivre. Y a plus que des ruines en bas. T’auras rien d’la part d’ce truc. C’est un volcan avec rien d’autre que de la roche et du feu d’dans. Point. Tu regarderas mieux en repartant. Le mysthe vient pas de là. Moi aussi j’ai cru t’à l’heure mais vise un peu mieux… »

Car oui, durant l’ascension, me rapprochant, malgré la poussière, j’avais vu la colonne de fumée de plus près. Elle s’échapait du cratère mais n’était pas rouge. Elle était noire. C’était une fumée banale, chargé de cendre et de particules. Certes, dans ces particules, des intras était présents. Mais à mieux regarder les mouvements d’air, on voyait que le mysthe était attiré par cette colonne et non alimenté.

« Les intra, c’est une sorte de puits pour ton mysthe… C’est pas ça la source. Va falloir que tu cherches ailleurs. Renonce p’tit. L’a déjà avalé trop de types c’ volcan. »

J’étais plus petit que lui, alors je lui donnai une tape sur le coude à défaut de l’épaule. Et puis je tournai les talons. J’en avais assez vu. J’avais fait la paix avec un vieil ennemi et bourreau et gagné ma journée. Il était temps pour moi de rentrer. Peut-être que d’autres Nerozias auront eu plus de réponses que moi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité

MessageSujet: Re: EVENT : Le Myste Rouge   Dim 25 Mai - 13:55

Il pouvait le voir, un cul de sac. Un amas de roches qui bloquait le passage! Bor! Pourquoi les choses ne pouvaient jamais être simple. Peut-être que Trickster aurait pu trancher dans la roche, mais même lui voyait que l'éboulement avait provoqué un affaiblissement du tunnel. Il était si près que ça en était rageant! Mais il semblait bien que la route vers la vérité ne passait pas par le volcan. Avait-il commis une erreur? Non, bien sûr que non! Ses recherches avaient avancé à pas de géant! Il était et de loin la personne la plus à même de pouvoir arrêter tous ces désastres, il lui manquait juste à savoir comment.  Pour le moment, il n'avait que des hypothèses et une suite logique d'évènements. Mais il le savait, il suivait un être qui existait à peine, un être que seul un rêve avait pu discerner, un rêve en passe de quitter ce monde. e chemin du volcan était bloqué, sa prochaine destination devait être Elgondor, cité perdue et oubliée de tous, tombeau des Syliméas. Et curieusement, un autre point où le myste se concentrait.

Il allait faire demi tour oui, mais voilà, il entendit du bruit et se tourna vers le Nérozias qui donnait de l'eau  à un mourant. Et la conversation qu'il entendit fût des plus enrichissantes. En tout cas, le Nerozias avait l'air abattu, abattu que la piste ait été mauvaise, ou que cet homme meurt peut-être. Piller un volcan révélait de l'audace et Rick respectait l'audace et la vie aussi, même si ça ne se voyait pas toujours. Pour en revenir au Nerozias, il sortait maintenant des livres et une boussole de sa besace. Il le sentait, une nouvelle contradiction.

Retournant à ses tunnels, il entreprit de suivre son instinct et revint à la contradiction du Nerozias. Tout bon voyageur savait organiser un sac de telle façon à ce que le voyage soit le moins ardu possible. Au fond du sac, devait se trouver ce que l'on voulait garder à l'abri des intempéries et protégé imperméablement. La deuxième couche concernait tout ce qui était lourd, la troisième couche tout ce qui était nourriture et la quatrième, les trucs que l'on voulait avoir à portée de main. Seulement les livres qu'il avait sortis rentraient dans la catégorie matériel lourd, et s'il les avait gardé par necessité, pourquoi s en débarasser maintenant? Il s'en doutait un peu, en matière de préparation, le Nérozias devait s'y connaître.

Il y avait un cas possible, que celui-ci ait acquis ces objets récemment, après qu'il ne refasse son sac. Dans cette ville donc. Cette boussole, elle entrait dans son kit de base aux membres. Donc les carnets devaient-être à ces archéologues. Et l'autre qui lui expliquait ce qu'il savait.  Il y avait tellement de choses qui montraient que le volcan n'était pas le point d'où émanait le myste. Et la première chose qui faisait une enquête était l'observation.

Il allait donc ajouter cette donnée dans son esprit. Le volcan aspirait le myste. Il se dirigea ensuite vers les livres et trouva du sang séché dessus. Sûr de leur origine, il les feuilleta ensuite. Ce qu'il apprit était pour le moins intéressant. Il était temps de mettre un terme à ce mystère.


-Me voilà rassuré, il doit suivre l'ordre. De toutes façons, ça lui en fait déjà deux.

Il appela ensuite le Nérozias. Avant que celui-ci ne parte.

-Laisse moi deviner, tu cherchais un maître de la lave. La piste n'est pas fausse, elle est la seule qui soit bonne. Avec les changements de direction du vent et les vents marins ce volcan était le seul endroit qui expliquait de façon naturelle le déplacement du myste. Mais maintenant qu'on sait qu'il l'aspire.Il n'y a plus de façon naturelle d'expliquer ces déplacements. Ce n'est pas à un maître de la lave que nous avons à faire mis à un maître du vent.

Rick eût un sourire de défi, d'un seul coup tout se simplifiait, l'ennemi de ce monde devait déjà préparer son prochain coup, mais il savait où il se situerait.

-Comme tu as dit à Dim, on pourrait bien s'aider pour le coup, ta caste, ma guilde. Et pour te remercier de tes infos, cherche à Cimmerium tu y trouveras l'origine du myste, enfin si tu en es capable. Grâce à tes bouquins, je suis pas mal sûr que l'origine est liée à sa muraille magique. Et tu sais comme les sylphides sont protecteurs vis à vis de leurs secrets.

C'était maintenant à l'aventurier de quitter ce volcan. Dans deux désastres il  reviendrait. Mais en attendant, il devait repartir et trouver la cité perdue. C'était la seule façon qu'il puisse empêcher le dernier réveil.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité

MessageSujet: Re: EVENT : Le Myste Rouge   Jeu 29 Mai - 17:42

Spoiler:
 




Ayant suivit les deux aventuriers intrépides qui avançaient vers le volcan encore entrain de gronder, Aro gardait un oeil observateur et vivace sur la situation. Il resta en retrait des deux hommes et failli se faire séparer aux côtés de Jonas mais un réflexe in extremis l'empêcha de glisser avec le terrain. Avançant de paire avec Rick qu'il accompagnait depuis le début de cette escapade à Lokram, l'aventurier et le vagabonde s'engagèrent dans les entrailles rocheuses qui s'ouvraient devant eux. L'obscurité maitresse des lieux fut vite déjouée par les torches de fortune que fabriquèrent les deux hommes en se munissant de bout de bois et de lambeaux de tissus. Ils ne mirent pas longtemps à retrouver le Nerozias qui était à quelques mètres d'eux prêt du cul de sac qui leur empêchait désormais toute possible avancée. Analysant calmement la situation malgré les tremblements incessants qui secouaient les boyaux qu'ils étaient entrain d'emprunter, Aro resta en retrait en lorgnant sur les divers pierres de sphères qui restaient accrochées à même la roche ou qui se déversaient platement sur le sol depuis des chariots éventrés.
Il comprit très vite l'intérêt économique d'une telle mine abandonnée, pour quiconque cherche l'or et la gloire facile Lokram était une terre perdue fourmillant de milles et une richesses encore inexploitées. Mais les caprices divins ne faisait pas de cet endroit une place sûr pour construire une affaire stable. Certaines des pierres étaient plus étranges que d'autres et ce fut sans honte qu'il en glissa quelques exemplaires dans son sac de voyage qu'il avait délesté du matériel cassé par ses précédentes chutes. Ses amis éclaris allaient surement trouver intéressant qu'on leur apporte de si jolis cailloux, sans compter les intras qui se déversaient du volcan par dizaines. Dans un coin de sa tête il nota l'aspect lucratif de la chose et se demanda si en embarquer quelques exemplaires pour sa fortune personnelle vaudrait le détour. Il devait s'acheter un navire à son prochain passage à Mavro Limani afin de reprendre sa quête marine et d'honorer sa nouvelle aventure au nom de Noxis. Il n'était qu'à l'aube de sa nouvelle vie qui lui promettait déjà des milliers de péripéties diverses.

D'une oreille avisée il écouta les propos du mourant que récoltait l'homme en ocre. Ainsi donc était la vérité. Un petit sourire anima le minois aux traits de fin du vagabond: la folie des hommes était souvent payée par le prix de leurs propres vies. Il resta néanmoins discret et n'ajouta pas mot durant cet instant solennel, crédo qu'il garda lorsque Rick se rapprocha du combattant pour lui parler d'un "Maitre de la Lave". Aro n'avait jamais rien entendu de pareil mais les théories du Maitre Aventurier étaient nombreuses il en avait déjà eu la preuve auparavant. Ainsi selon lui ils se seraient fourvoyés sur le coeur du problème présent. Lui aussi pensait que suite à la roche arrivait le feu, raison qui avait motivée son déplacement jusque Lokram. Mais apparemment c'est le vent qui venait succéder à cette mystérieuse rébellion de la planète.
Il entendit le prénom de Dim prononcée avec une familiarité déconcertante, détail qui ne manqua pas d'attirer son attention pour le faire se rapprocher de quelques pas supplémentaires. Si jusque là l'aventurier et le vagabond avaient communiqués de façon concise par des gestes et des approbations du chef, les langues semblaient se délier au fur et à mesure que la conclusion de leur voyage approchait. Aro était proche des Eclaris, notamment de quelques uns d'entre eux dont un qui était en exil aux îles d'El Bahari et l'autre encore en service à la Masure malgré son état mourant. Malgré cela ses contacts avec le dit Dim ne s'était montrés que succin et le grand maitre de l'Ordre était souvent difficile à approcher. Julius l'aurait apparemment mieux connu mais sans son père à ses côtés une telle entrevue serait impossible pour le moment. Il allait devoir se renseigner de ce côté là et peut-être renouer contact avec quelques vieux amis de son cru. Mais ce qui attira d'autant plus son attention fut la ville de Cimmerium. Elle allait être sa prochaine destination tant pour prendre des nouvelles de son ami forgeron que pour se renseigner autour du mystère du myste. Les cartes ne mentent pas et son observation bien qu'hypothétique l'avait amené à porter son attention sur la cité Sylphide.


"Je compte me rendre à Cimmerium en partant d'ici, j'ai des amis à voir là-bas et j'entretiens aussi des doutes concernant cette Cité en particulier." ajouta t-il à la conversation en s'approchant des deux protagonistes. Ouvrant son sac après l'avoir posé par terre, il en sortit sa carte personnelle bariolée de plusieurs notes. "Voila ce que j'ai pus observer, c'est peut-être une simple coïncidence mais ça mérite peut-être un coup d'oeil. Les deux points de concentration du Myste ont été Lokram et la Vallée d'Hillem, si l'on trace une droite entre ces deux points on remarque que cette dernière passe par le coeur de Cimmerium. Comme je viens de vous le dire, ce n'est rien de fondé et dans tout les cas j'irais chez les Sylphides pour des raisons personnelles. Mais tant qu'a faire je préfère partager mes observations avant que l'on vienne à se séparer, vous en ferez peut-être meilleur usage que moi."

Puis il rangea son fatras et se releva face à ses deux compagnons d'infortune. Le moment de se séparer allait sonner mais en son fort intérieur il sentait d'avance que son chemin allait recroiser celui des deux hommes durant les événements à venir.

"Je compte récolter quelques-uns de ces intras avant de repartir vers le nord en direction de Cimmerium, si quelqu'un se sent de faire un bout de chemin avec moi vous êtes les bienvenus. Je pense que nos recherches ici se terminent avec une impasse pour le moment."

Son premier plan était de quitter la zone par les airs en utilisant la puissance de son Oiseau de Malheur pour ensuite se changer dans un des camps de Nomade de sa connaissance et reprendre sa route là où il l'avait laissée. Mais tant qu'a faire autant continuer de bouger en groupe pour le moment, dans tout les cas il était maintenant plus ou moins sûr de sortir d'ici vivant.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: EVENT : Le Myste Rouge   

Revenir en haut Aller en bas
 
EVENT : Le Myste Rouge
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Event #3 : Nouvel an 2016 !
» [WIP] Blood Axes - Les peaux rouge du Desert !
» Croix Rouge Haïtienne ou à l'haïtienne? La descente aux enfers.
» Carton rouge...
» Bouge ton boule, c'est pour moi qu'on déroule le tapis rouge... >>Libre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Istheria, le monde oublié :: Argyrei, le pays mauditTitre :: Lokram, les ruines incandescentesTitre-
Sauter vers:  

(c) ISTHERIA LE MONDE OUBLIE | Reproduction Interdite !