EVENT : Le Myste Rouge

Bienvenue

Sur Istheria, RPG heroic-fantasy issus d'un univers original où de multiples aventures vous attendent.

Liens rapides

Effectifs

• Eryllis: 2
• Ladrinis: 2
• Eclaris: 1
• Prêtresses: 2
• Cavaliers de S.: 2
• Nérozias: 2
• Gélovigiens: 8
• Ascans: 1
• Marins de N.: 2
• Civils: 9

Temps actuel

An 1305 de l'ère obscure

Saison:Béamas Mois:Tiria
[Décembre/Janvier en temps réel]

Membres du mois


Code par MV/Shoki - Never Utopia



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 EVENT : Le Myste Rouge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
:: The Boss ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: The Boss ::
Le Messager
MessageSujet: EVENT : Le Myste Rouge   Mer 9 Avr - 22:40



Il existe de nombreuses situations inattendues, et l'arrivée du mystérieux myste rouge en fait partie. Quelles surprises que cela fut que de constater que plus aucune magie ne fonctionna à son réveil. Il n'en fallut pas plus pour que la peur s'insinue dans les cœurs et les esprits.

Ce qu'était ce curieux nuage? Personne ne le savait. Certains y voyait un nouveau mauvais présage, un nouveau châtiment après l'épidémie de Sarnarhoa. D'autres étaient simplement intrigués.... mais ne pouvaient nier une certaine inquiétude.

Bien que le myste bougeait au même rythme que les nuages et qu'il ne représentait aucun danger pour la santé de la majorité, la foule semblait sourde à l'appel au calme. Bien au contraire, la colère saisissait les plus énergiques et certains levèrent les armes. Confusion, frustration... Phelgra était au main de la peur et de la rage. Et si leur Dieu les appelait?

₪₪₪₪₪₪₪₪₪₪₪₪

- VOTRE SITUATION -
De nombreux habitants se rassemblent et voient en l'apparition du myste, de sa couleur sanglante, une manifestation de Sharna. D'un autres côtés, certains paniquent et de nombreux débordements ont lieu. De nombreux individus, agressifs, prennent les armes. Ils voient en ce signe un appel au combat et sont près à entrer en conflit avec n'importe qui. Mais d'un autre côté, beaucoup d'entre eux sont malades, notamment les gorgoroths du pays. Ils ne savent pas quoi faire, mais rien qu'une étincelle pourrait faire déborder le vase...

₪₪₪₪₪₪₪₪₪₪₪₪

- PERSONNES PRÉSENTES -

Shiva
Othello Lehoia
Havelle Veto
Alton Zolond
Virgo Dohaeris

₪₪₪₪₪₪₪₪₪₪₪₪

- REGLEMENT -

_ Vous devez poster au moins 3 messages.
_ Il n'y a pas d'ordre de postage afin de ne bloquer personne.
_ Vous avez trois semaines pour poster vos 3 messages, soit jusqu'au 01 Mai.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar Invité
Invité

MessageSujet: Re: EVENT : Le Myste Rouge   Lun 14 Avr - 1:03

La pluie frappait Phelgra et la lueur des soleils envoyait sur la cité de Thémisto une lumière que peu auraient jugée agréable, car sous les nuages rouges c’était une eau d’une même couleur qui tombait sur l’antre des Cavaliers, tel le sang d’un dieu se déversant sur les mortels de la cité de Sharna. Le bruit des sabots dans les flaques de boues au bord de la route claquait dans l’air et les silhouettes chevauchaient leurs montures au galop dans la direction de cette ville désormais écarlate. Bien vite ils parvinrent sur les pavés et ralentirent leur rythme pour d’un trot léger se diriger dans les ruelles de la ville et arriver sur la place donnant vue sur leur destination : le Temple de Sharna. Là, plusieurs dizaines de personnes se trouvaient, invectivant des prêtres, insultant parfois les adeptes du culte, à la recherche de réponses qu’aucun d’eux n’avaient. Posant pied à terre, celui qui menait la petite troupe de cavaliers fit signe aux autres de le suivre, tandis que tenant son cheval par la bride il avançait vers l’attroupement. Un des suivants du chef de troupe prit les devants, afin d’écarter le plus possible les gens tandis qu’ils avançaient vers le Temple, et prenant enfin le cheval de celui qu’ils avaient suivit durant le trajet afin de mener la monture dans les écuries voisines du lieu de culte. Alton alla donc voir les prêtres qui devant les lourds portes de bois du temple tâchaient de répondre aux badauds, et interrompit leurs dialogues, tout en se découvrant de sa capuche qui jusqu’ici l’avait protégé des intempéries.

- Je ferai la déclaration officielle du Temple dans la journée, sur le parvis. Patientez, ou rentrez chez vous.

Avançant sans attendre de réponse de la part des prêtres ou des civils, il poussa une des portes du Temple, la faisant grincer sur ses gonds puis la claqua derrière lui, et il pu entendre derrière les gens recommencer à crier, cherchant – non, exigeant –  des  réponses immédiates. Son regard se portant sur les adeptes au sein du Temple qui le scrutaient, ne s’attendant certainement pas à son retour qu’il avait précipité suite à l’enchaînement des évènements récents. Les longues minutes qui suivirent il leur parla, leur faisant comprendre l’avis officiel du Temple quant au myste rouge, et ils se préparèrent donc en circonstance.

***

La pluie ne tombait plus sur Thémisto, et quelques éclaircies avaient laissé passer des rayons solaires qui ne plongeaient plus totalement la cité dans cette ambiance rougeâtre. Sur la place du Temple de Sharna la foule s’était rassemblée, une foule constituée de toute la population du quartier, certains ayant apportés torches et armes. Pour la première fois depuis qu’Alton était entré à l’intérieur du Temple il y a de cela quelques heures, les portes grincèrent à nouveau, laissant émerger le Haut-Prêtre de son antre. Aussitôt les gens commencèrent à lui parler, tous en même temps, chacun cherchant une réponse, mais rapidement Alton leva les mains et parla d’une voix forte couvrant aussitôt le tumulte :

- Thémisto ! Le Feu murmure, fait donc silence et écoute.

Il attendit, puis répéta ses paroles, jusqu’à obtenir le silence qu’il souhaitait afin de pouvoir parler et que tous ici puissent l’entendre.

- Certains parmi vous, hurlent l’implication de Sharna dans l’apparition du myste. Cela est pertinent. Mais quand bien même le dieu du désordre aurait accomplit en personne une telle chose, cela reste une mise à l’épreuve qu’il nous faudra surmonter ensemble, car tous nous sommes impliqués, et certains plus que d’autres. Je pense aux Gorgoroths et aux Sylphides qui souffrent, comme moi, de ce fléau qui envahi notre air. Je comprends que certains se trouvent indisposés, et souffrent de ce myste, ainsi donc j’invite Sylphides et Gorgoroth à venir, s’ils le souhaitent, au Temple de Sharna afin d’y séjourner tant que le myste rouge restera sur nous. Mais que ce soit Sharna lui-même qui ai envoyé sur Ishtéria le myste, un cataclysme d’origine naturelle, ou de quelque chose de provoqué, pour l’instant dans notre cité nous ne pouvons faire qu’une chose : résister. Mais si quelqu’un est à l’origine de ce myste, l’intelligence lui aura manqué quand sur Thémisto il aura envoyé sa brume écarlate. Car ceci est Thémisto, que certains nomment la cité du malheur. Et nous, nous tous, nous sommes là, aujourd’hui, la plupart ayant survécu à bien pire qu’un vent qu’aurait pu lâcher Sharna afin de faire une mauvaise blague ! Nous n’avons pas besoin de magie pour vivre, pas besoin de magie pour nous étriper, pas besoin de magie pour savoir quand nous sommes menacés ! Aujourd’hui, nous tous, maraudeurs, trafiquants, putes, voleurs, arnaqueurs, marchands, assassins, et prêtres, cependant, nous ne pouvons faire grand-chose contre ce mal qui arrive dans nos existences, mais je dis, moi, un Gorgoroth, que ce mal reste infime. Nous sommes à Thémisto, où tous nous devons combattre chaque jour afin de rester dans ce monde qui ne semble nous désirer que pour nous cracher à la gueule ! Nous sommes à Thémisto, et nous avons survécu ! Citoyens, montrez donc au monde ce que vous valez quand vous êtes menacé ! Posez vos armes et vos torches si vous les portez aujourd’hui par la faute de ce myste. Laissez partir de la cité ceux qui s’imaginent pouvoir revenir une fois la brume passée. Car tous ici nous savons la vérité. Ceux qui partent n’auront plus leurs places quand ils reviendront. Ceci est Thémisto, et quel que soit le mal qui nous assaille, soit nous tenons, soit nous mourrons, et cette brume jamais ne nous tuera ! Plutôt crever assassiné par le premier voleur venu ! Et si quelqu’un nous à envoyé ce mal pour nous voir nous entretuer, décevons-le ! S’il veut nous voir mort, il devra venir et s’occuper de nous lui-même ! Nous sommes à Thémisto, et nous survivrons !

La foule aussitôt cette dernière phrase prononcée lança des cris, allant dans le sens du Haut-Prêtre de Sharna, et les poings dressés dans les airs lançaient un défi à quiconque pensait le contraire de ces quelques derniers et simples mots. Déjà des gens traversaient la foule, certains encapuchonnés afin de cacher leur identité, afin de demander asile comme Alton l’avait promis, aux Sylphides et aux Gorgoroths, et les gens les laissaient passer. Des prêtres qui étaient derrière Alton les accueillirent et les guidèrent dans le Temple où pendant les heures précédentes ils avaient aménagé des endroits du lieu de culte afin de pouvoir recevoir et héberger autant de gens que possible. Cependant, si pour le quartier autours du Temple persuader les gens n'avait nécessité qu'un simple discours, afin de rassurer la ville il en faudrait bien plus car il ne pourrait seul contenir toute cette peur qui rendait les citoyens agressifs.
Revenir en haut Aller en bas
:: Haute-Prêtresse de Delil ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: Haute-Prêtresse de Delil ::
Shiva
MessageSujet: Re: EVENT : Le Myste Rouge   Mar 15 Avr - 0:20

La ville n’était plus qu’un étau bouillant, une fournaise infernale où le ciel rougie n’était plus qu’un vaste et brûlant reflet des flammes des torchères. Mais avait-elle un jour était différente ? Dans tout Isthéria, la réputation de la cité noire la précédait – en bien ou en mal – et les rumeurs les plus infernales couraient à son sujet. Un repère de brigands, de meurtriers, d’assassins… Les pires âmes du monde réunis en un seul point et contrôlées par la main de fer d’un des groupes les plus obscurs et les plus influents qui soient. Les cavaliers de Sharna en étaient les sombres régisseurs, les ténébreux gardiens qui veillaient à contrôler les habitants. Mais en ces jours rouges, Thémisto n’était plus que le fantôme d’elle-même, livrée à la main nécrosée et obscure de la paranoïa.

Les rues pavées et humides dégageaient une âcre odeur de soufre et de fer, et les reliefs torturés qui séparaient chaque pierre et s’étaient remplis d’eau renvoyaient la couleur écarlate et effrayante du ciel carmin. Les nuages se mouvaient dans une danse macabre, un jeu de vent et de tourbillon aérien qui n’annonçaient rien de bon. Et sous ses curieuses valses, le peuple s’agitait, paniqué, grouillant comme une marée de cafards débordés et craintifs, hésitant entre s’accrocher à de maigres lueurs d’un espoir superficiel, ou sombrer totalement dans le chaos. Le myste n’était pas un phénomène naturel. Nombreux étaient ceux à voir en lui une manifestation divine – seuls les plus gradés étaient censés en connaître l’origine, pouvoir donner une explication claire. Mais il fallait bien se l’avouer : personne ne savait réellement de quoi il s’agissait, ni ce qu’il allait se passer. Et plus que beaucoup, Shiva restait particulièrement perplexe devant les rugissements incessants et grotesques de la foule, et la clameur perpétuelle qu’ils lançaient au ciel.
Dans une démarche spectrale et maladroite, le carrosse doré prenait des teintes sombres entre les murs noirâtres de la ville. Sans cesse, ses roues se heurtaient quelque part, sur un galet rond qui dépassait du sol, ou sur un couteau ensanglanté qui était laissé à l’abandon sur la route. Le véhicule se prenait que des rues étroites et difficilement praticables, et étrangement, dépourvues de la moindre vie. Ils devaient tous être réunis devant le temple… L’immense cheval noir traînait sa besogne sans bruit, à part quelques soupirs discrets et fatigués après tant de route. Mais son endurance était sans pareille, et il tiendrait bon jusqu’à ce qu’ils arrivent enfin à destination. Ils ne devraient plus tarder à présent, à atteindre l’arrière du temple, et y rechercher son représentant. C’était une démarche risquée, certes. Mais avec une telle pagaille qui régnait tant dans les rues que dans les cœurs, ils ne seraient pas trop de deux pour essayer de contrôler les masses.

La vitre fumée renvoyait perpétuellement des images floues et brouillait de la ville vide et noire où se mêlait avec une aigreur sans pareil une nuée incarnât de rayons rouges. Derrière ces fenêtres, on pouvait à peine distinguer le corps bleuté et long de la Macabre, qui se tenait à demie allongée sur les sièges en feutrine mauve. Toute sa silhouette avait été finement habillée d’une longue robe noire de soie, au col de dentelle travaillé et aux motifs brodés avec tant d’habileté qu’ils étaient presque imperceptibles, qui épousait à merveille ses courbes osseuses et ses arabesques délicates. On pouvait la croire en deuil… Si elle n’avait pas été dans cette ville, et qu’elle ne se savait pas bientôt observée par toute une foule. Cette couleur en été l’emblème, et cette tenue un hommage. Sa peau diaphane et bleuté avait été parfumée, comme toujours, d’un imprégnant et ravissant parfum, cette fois ci lourd et imposant, consumé par l’iris et la jasmin. Sous un voile noire qui entourait sa nuque et abritait ses cheveux pourpres, la dame ne laissait voir que son visages aux traits fragiles, encore plus froids et morts qu’habituellement. Rien ne l’ornait, hormis de profonds traits de geai au-dessus de ses yeux qui ne rendait l’or faible et effacé de ses yeux encore plus lointain et fantomatique. Tel le corbeau ou la corneille, elle était devenue un oiseau de nuit, un oiseau qui planait au-dessus de Thémisto pour s’offrir en renfort aux habitants qui la peuplaient.

Mais si cette apparence pouvait, pour beaucoup, paraître bien agréable, on pouvait constater après quelques secondes à quel point Shiva, l’héritière de son clan, la tête de Delil, n’était plus qu’un corps en souffrance, coincé dans sa condition. Dans sa posture accroupie, elle restait parfaitement immobile, silencieuse, comme absorbée dans une pensée profonde, et une mélancolie brutale. Elle se soulevait, tremblait à chaque obstacle que rencontrait le carrosse. Le voyage, quant à lui, était rythmé par la cadence anéantis et éreinté de son souffle, quand, dans un effort qui lui paraissait inhumain, sa poitrine se soulevait pour laisser passer l’air. Une lutte pour une survie déjà perdue. Ses bras maigres lui semblaient d’une lourdeur incomparable. Et alors qu’elle ne demandait plus que le repos, bouger le moindre de ses muscles étaient devenue une tâche des plus pénibles. Ce myste était une vraie malédiction. Dépourvue de magie, et dans un état lamentable, la Sainte Macabre n’avait plus dans ce carrosse fantôme que les traits d’un être décadent, noyée dans sa souffrance et son combat pour chaque nouvelle inspiration. Que diable venait-elle faire là ?! Elle s’était laissé dire que la ville avait besoin d’aide, et enivrée qu’elle était de voir ce phénomène, la voilà sur la qui-vive sans même avoir prévenu le représentant de Sharna de son arrivée. Elle ne l’avait aperçu qu’une fois, lors du concile qui avait eu lieux peu avant. Comment maîtrisait-il la situation, d’ors et déjà ?

Personne d’autre n’était là pour l’accompagner. Elle avait fait route seule, de peur d’être vue dans un état aussi décadent, tremblante à chaque tournant, la peau d’un pâle effrayant, et presque transparente tant on discernait par endroit ses veines bleues et stagnantes. Plongée dans sa léthargie, Shiva ne remarqua qu’au bout de quelques minutes qu’ils étaient arrivés au temple, discrètement contournant secrètement le lieu à l’abri des regards et dans un geste voleur. Tant qu’elle ne pourrait s’entretenir avec le Haut-Prêtre, elle désirait bien n’être aperçue que par le minimum de gens. Ouvrant discrètement la porte dans un geste lent et fatigué, elle prit une profonde inspiration, et réunit le peu de force qu’il lui restait. Dans un étrange mécanisme, elle se redressa, cambra son dos, endurcit ses traits, revêtissent un masque de splendeur et de sérieux, où se mêlait gravité, noblesse, et la douce pointe de la mort. Comme si la fatigue n’était plus qu’un vague souvenir. Dans ses pires moments elle avait appris à se maîtriser et à donner la parfaite impression d’être encore une lionne de force.


« - Donnez moi la force de me jeter dans l'arène… » Se murmura-t-elle suavement, avant de sortir du carrosse, le laissant là jusqu’à ce que des prêtres ne s’en occupe discrètement, et qu’elle ne fut menée jusqu’à l’intérieur, révélant avec la plus grande précaution son identité.

Cette ville ne lui inspirait pas confiance. Mais les âme qui la hantaient n’avaient rien de méchant : elle les concevait bien plus comme des victimes et des tristes êtres qui ne cherchaient que la lumière des yeux. S’appuyant sur sa câne avec dignité, elle rentra dans le chaos du temple, suivant un prêtre des yeux, avant de lui lâcher brusquement, d’une voix légèrement cassée :


« - Où se trouve votre Haut-Prêtre ? Pourriez-vous me conduire à lui? » Elle s’empressait, sachant la situation déjà tendue. « - Il faut que je m’entretienne avec lui : je viens lui offrir mon aide. » Puis elle rajouta devant son regard incrédule et ses yeux perplexes et creusés : « - Je suis la dirigeante de l’Eglise de Delil, aussi je demande à lui parler. »

Aussitôt elle le vit disparaître, partant de lui-même dans le temps sans mot dire. La Haut-prêtresse ne su que faire. Et debout sur sa canne, elle attendit un signe venant de quelque part, que son homologue ou qu’un autre être vienne la chercher. Déjà, dehors, elle entendait encore, plus bruyant, plus sanguin, les entêtants cris de la foule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: The Boss ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: The Boss ::
Le Messager
MessageSujet: Re: EVENT : Le Myste Rouge   Jeu 8 Mai - 12:02

Pendant que les hauts-prêtres cherchaient à apaiser les foules de la ville tumultueuse, des groupuscules naissaient dans les quatre coins de Thémisto. Profitant de l'absence de nombreux cavaliers de Sharna, beaucoup pensait qu'ils pourraient se tailler une place ou même étendre leur influence sur la ville.

C'est ainsi que plusieurs clans se mirent à se battre, et une véritable petite guerre civile avait lieu au cœur même de la brume de myste qui avait envahi la cité. En son cœur, il devint même difficile de discerner le sang qui coulait mais facile à imaginer. Il advint même un petit groupe qui vint frapper avec véhémence dans le lieu où résidait le haut-prêtre...

Mais pendant que tout ce tumulte avait lieu, quelque part, dans le cabinet médicinal, alors que l'infirmerie commençait à déborder, un médecin semblait étudier le myste de plus près et semblait s'adonner à une expérience étrange : contenir le myste dans des fioles. Pourquoi? Comment? Allez savoir. Mais quoi de plus intéressant que de posséder une étrange substance capable de rendre malade deux peuples que l'on considère immortel et qui peut priver de ses pouvoirs tous les autres.... Est-ce que les hauts-prêtres le découvriront ou les manifestants?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: EVENT : Le Myste Rouge   

Revenir en haut Aller en bas
 
EVENT : Le Myste Rouge
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Event #3 : Nouvel an 2016 !
» [WIP] Blood Axes - Les peaux rouge du Desert !
» Croix Rouge Haïtienne ou à l'haïtienne? La descente aux enfers.
» Carton rouge...
» Bouge ton boule, c'est pour moi qu'on déroule le tapis rouge... >>Libre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Istheria, le monde oublié :: Phelgra, le continent sombreTitre :: Themisto, la Cité noireTitre-
Sauter vers:  

(c) ISTHERIA LE MONDE OUBLIE | Reproduction Interdite !