Elië Valanatëel [terminée]

Bienvenue

Sur Istheria, RPG heroic-fantasy issus d'un univers original où de multiples aventures vous attendent.

Liens rapides

Effectifs

• Eryllis: 2
• Ladrinis: 2
• Eclaris: 1
• Prêtresses: 2
• Cavaliers de S.: 1
• Nérozias: 2
• Gélovigiens: 8
• Ascans: 1
• Marins de N.: 2
• Civils: 9

Temps actuel

An 1305 de l'ère obscure

Saison:Enkilil Mois:Moomé
[Octobre/Novembre en temps réel]

Membres du mois

Duscisio
Profil
Fiche


Code par MV/Shoki - Never Utopia



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Elië Valanatëel [terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
:: Eros et Thanatos ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: Eros et Thanatos ::
Elië Valanatëel
MessageSujet: Elië Valanatëel [terminée]   Jeu 19 Juin - 8:07



QUELLE PERSONNE ES-TU ?
Toi qui voyage sur ces terres oubliées



Elië Valanatëel
" Il y a tant de chose délectable ici-bas…"


SURNOM: Je n’en ai pas à ma connaissance
AGE: 7mois
SEXE: Féminin
PEUPLE: Syliméa
CASTE: Ladrinis
METIER: Courtisane assassin (j’espère que cette double étiquette sera acceptée, au regard de mon histoire…)


• • • • • • • • • • • •

ARMES PRINCIPALES:
Dague lorsque je suis mondaines
Diverses lames de jet lorsque je suis tueuse
AUTRES POSSESSIONS:
un catalyseur,
Mon logis est orné d’œuvres d’art et je me pare souvent de bijous précieux

DON:
Transformation humanoïde
POUVOIRS:
Contrôle des ombres
Télépathie
Traverser le bois
SPECIALITES:
Excellence spécifique en arme lames courte et de lancer
Combattant d'exception capacité à se battre à main nue sans aucune difficulté

• • • • • • • • • • • •

Décris-moi comment je te vois...


Il s'agit de faire la description physique de votre personnage. (8 lignes minimum)
Elië est belle très belle. Un mélange de feu et de glace. Sa chevelure flamboyante et ses lèvres purpurines embrasent les regards, alors que ses traits, trop parfaits diront certains, donnent une impression de froideur, à moins que ce ne soit le reflet d’une certaine Sindarine ? Sa peau claire est l’écrin d’un corps entièrement fait pour les plaisirs. Elancée, la taille fine et souple, elle peut s’enorgueillir des attraits les plus sensuels. Vous le verrez plus bas elle se présente aux hommes et à la nuit sous deux aspects différents.
Femme, elle s’habille avec classe. Aimer les belles choses ne la fait pas sombrer dans l’ostentatoire et le tape à l’œil. Par contre elle sait se mettre en valeur et détourner l’attention de son regard parfois étrange. En effet, le plus souvent verts, ses yeux brillent à son ainsi de reflets qui mettent mal à l’aise. Pour se faire un joli décolleté plongeant sur ses seins ronds et la délicatesse de ses épaules dénudées sont des atouts qu’elle n’oublie jamais d’utiliser sans être bien sûr vulgaire, la culture sindarine est passée par là...
Tueuse, elle change d’apparence comme peuvent le faire ses congénères et se vêt le plus souvent de tenues sombres propice aux acrobaties et à se fondre dans le décor
-


Décris-moi comment tu penses...

Il s'agit de faire la description mentale de votre personnage. (8 lignes minimum)
Par ma fréquentation des toutes les couches de la société et surtout des plus aisés, je sais que vous n’aimerai pas ce que je vais vous dire. Mon moteur est le plaisir sous toutes ses formes. Des plus raffinés aux plus brutaux, d’aucuns parmi vous diront barbares. J’ai trouvé ma place dans ce monde et je donne. Ou plus exactement je vends. Mon corps à qui a les moyens de se l’offrir et je n’ai aucune honte à aimer ça. La mort de votre prochain et le coupable sera toujours vous qui l’avez voulu et non moi qui l’ai savourée.
Mais votre monde est riche de bien d’autres choses et je goûte la musique et les concerts, tout ce qui est beau me fait vibrer sinon quel intérêt à vendre si je ne pouvais m’offrir la délicatesse, la finesse, la beauté, la douceur ?
Vous l’avez compris l’empathie m’est inconnue.
Je souris si vous me le demandez, je mort sur commande mais le centre du monde c’est moi.
Les gens ne me sont rien. Si j’ai éprouvé quelque chose pour une personne ce fut pour celle qui a fait ce que je suis. J’en éprouve nostalgie peut être plus. Je dois l’avouer, la solitude est une compagne difficile à supporter et je songe souvent qu’Elië m’appelle de là où elle est. Aurons-nous l’occasion de nous connaître pour de bon une fois que notre cycle sera révolu ? N’a-t-elle pas marqué mon esprit autant que j’ai détruit le sien ? Mais n’en parlons plus.
J’ai appris la prudence en affaire et l’excès dans les plaisirs… Je ne me livre donc pas facilement et lorsque je fréquente le monde, je donne à voir ce que mes intérêts me dictent c’est-à-dire sourire et bonne manière, soumission apparente.


Raconte-moi ce qu'a été ta vie...

Il s'agit d'écrire la biographie de votre personnage (15 lignes minimum)
Fallait-il regretter notre long sommeil ? Un long sommeil peuplé de rêves étranges sans appui et sans souvenir ? Long sommeil durant lequel mes frères et mes sœurs partageaient leurs songes avec moi ? Lorsque le monde vint à nous, lorsque la lumière vint à nous et nous emporta, chacun partit vers sa destiné avant que de savoir ce qu’elle pouvait être. Nous aurions pu nous dissoudre dans l’immensité de ce monde comme un dormeur qui aurait trop dormi et qui s’étirerait de plaisir prêt à mordre la nouvelle journée à pleine dent prêt à rattraper le temps perdu. Mais lorsque ce sommeil a duré des milliers d’années quelle est donc la limite de cet appétit ? Les immensités m’avalèrent pendant des semaines entières pendant lesquelles je savourai la solitude des déserts, le foisonnement des forêts, le grouillement des eaux, la multitude des cités. Ah ! Les cités ! Pleines de créatures diverses, de vertus et de vices de convoitise et de générosité. Cent fois j’ai fui leur attrait ambigu et cent fois je suis revenu me saouler de leur vie de leur explosion perpétuelle de passion. J’ai frôlé des corps dans leur sommeil, dans leur atelier, leur boutique et leurs palais. Lequel m’accueillerait, lequel serait fait pour moi ? Cette question me poursuivait comme si une urgence se précisait. Cette question me hantait comme si je savais que la réponse causerait ma perte.
Je laissai les paradis et les enfers par trop évidents et contrastés et cherchai les eaux troubles des vies banales et extraordinaires des creusets des capitales et finis par trouver l’évidence en Eridania dans la cité d’Hespéria.
Elle se déplaçait sans bruit par une nuit de lune claire et traçait son chemin par les ruelles désertes. Sa grâce insulta mon immatérialité et je décidai de la suivre. Elle me mena sur les toits et les caniveaux jusqu’à un jardin qui fut bien vite traversé malgré la haie d’épineux embaumés. Une porte un couloir, une chambre, le corps alangui d’une femme, l’éclair de métal dans le noir et un filet rouge entre ses seins. J’étais fasciné en manquai de perdre la trace de l’artiste de la nuit perdu dans ma contemplation du chemin écarlate sur la peau diaphane. Quelle beauté !
Mais l’ombre bondissante avait quitté les lieux et je la suivis hypnotisée par la perfection de chacun de ses gestes. Même l’ouverture de la porte de service d’une demeure paraissait relever chez elle d’un acte magique. Elle se faufila dans un étroit escalier avant d’arriver dans une autre chambre. Un homme l’attendait allongé sur un lit somptueux, son regard concupiscent lui ordonna de dévêtir son corps parfait alors qu’il s’approchait d’elle, bedonnant et brutal, la bave aux commissures des lèvres. Il la jeta sur le lit avant de se jeter sur elle. Elle ne résista pas et laissa ses grosses mains la parcourir. Je ne voyais déjà plus le bourgeois, seulement son désir de femme qui la rendait encore bien plus belle et me remplissait d’envie pour une raison inconnue. Elle se cambra sous l’effet du plaisir et leurs gémissements ne moururent que lorsqu’il roula sur le côté, transpirant et épuisé. Elle, un sourire narquois aux lèvres, se leva et se plongea dans le tub dissimulé par un paravent, caressant sa peau de soie avec une éponge. Lorsqu’elle en ressortit ce fut pour se reprendre ses atours de femme de la nuit, plonger la bourse qui semblait l’attendre sur la table de chevet dans sa poche de ceinture et ressortit sans un regard pour son client.
Lorsque je la rejoignis chez elle, j’attendis qu’elle sombre dans le sommeil avant de la pénétrer entre ses lèvres entrouvertes et de me répandre dans tout son corps et son esprit. Cette nuit j’appris tout ce qu’il y avait à savoir sur elle avant de pouvoir partager sa vie le temps qu’il faudrait…
Elle se nommait Elië Valanatëel et était Sindarine de 457 ans. Courtisane à ses débuts, elle vendrait ses charmes à de riches mâles de la cité avant que victime de son métier, de ses fréquentations et de chantage elle ne devienne assassin. En fouillant ses souvenir, je compris que son maître chanteur avaient été sa seconde victimes. Grâce à cette mésaventure, elle était devenue plus méfiante et plus avisée. Elle mariait maintenant deux activités complémentaires. Elle était connue comme courtisane et ses tarifs avaient notablement augmenté. Elle fréquentait ainsi de hautes sphère car sa présence était souvent requise pour mettre en valeur tel ou tel notable ou telle ou telle réception. En parallèle, ses contrats lui arrivaient sans contact direct avec les commanditaires, grâce aux annonces de la gazette de la cité. Elle était devenue une spécialiste des lames de lancer et du combat à main nue grâce l’enseignement d’un maître spadassin.
A son contact j’appris tout ce qu’il y avait à savoir sur le milieu interlope de la nuit, du sexe et de la mort. J’appris aussi tout ce qui fait l’élégance de son peuple, la poésie, la musique et une certaine érudition.
Et était-ce elle ? Etait-ce moi ? J’ai tout aimé, le goût du sang et nous offrir à tous les caprices des hommes de la cité, les entraînements dans la nuit, la découverte de la poésie, jouer de la lyre comme elle savait si bien le faire reconnaître toutes les ruelles, quêter l’orgasme contre les corps les plus improbables, chiner des œuvres d’art dans les galeries de la cité ou encore dévorer les ouvrages anciens .
Je goûtais chaque caresse, chaque orgasme et chaque mise à mort, ultime jouissance de posséder ce corps parfait qui m’emmenait vers toujours plus de délectation. Je m’attachais de plus en plus à elle mais, le savais, cela ne pourrait pas durer bien longtemps et le jour de notre séparation arriva.
C’est sans plaisir que je vis arriver la dernière étape de notre collaboration… Et je vous jure que j’ai pleuré.
En dernier hommage, je gardai son nom et prit son apparence pour le commerce de mon corps…
Maintenant, je vis chez elle et laisse libre cours à mes désirs de sang, de sexe et de luxe. Je me demande quelle est la part exacte d’elle en moi? Ses affaires sont toujours là et me tiennent compagnie. J’en savoure encore plus la délicatesse, tout comme je savoure chaque contrat et chaque minute de ma vie de courtisane… Lorsqu’elle vient me hanter je caresse le catalyseur que j’ai hérité d’elle…
Alors, fallait-il regretter notre long sommeil ? Un long sommeil peuplé de rêves étranges sans appui et sans souvenir ? Long sommeil durant lequel mes frères et mes sœurs partageaient leurs songes avec moi ?
Non !






QUI M'ACCOMPAGNE
Toi l'animal qui me suit

PRENOM:
Le nom de votre animal
RACE:
La race de votre animal
SEXE:
Masculin ou féminin
POUVOIR:
Vous pouvez avoir 1 pouvoir au choix, rendez vous dans la section approprié pour savoir à quoi il a droit
DESCRIPTION:
Si il s'agit d'un familier ayant un pouvoir, pensez à décrire la manière dont il porte son catalyseur





QUI ME PORTE
Toi ma vaillante monture

PRENOM:
Le nom de votre animal
SEXE:
Masculin ou féminin
DESCRIPTION:
Donner une brève description de votre monture






Pas de familier et pas de monture de par ma nature, mais je n'ai pas trop voulu toucher au code car je ne suis pas spécialiste....
Merci d'avance


Dernière édition par Elië Valanatëel le Ven 20 Juin - 0:17, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar Invité
Invité

MessageSujet: Re: Elië Valanatëel [terminée]   Jeu 19 Juin - 21:37

Quelques notification bénignes au regard de ta fiche très aguichante et intéressante. Je trouve ce personnage très bien présenté et certainement que tu l'incarneras avec passion.

Mais passons à la réelle motivation de mon intervention :
syliméa avec un y.

et c'est tout... quelques soucis de code en effet... vois si tu ne peux vraiment pas rajouter les retour à la ligne qui manque mais sinon dans l'ensemble la fiche me semble très acceptable.

Mais Sighild, notre administratrice vénérable (=très vieille) le confirmera ou non, rapportant les détails qui l'auront elle choqué. Mais je suis confiant. Sois patiente et bienvenu(e) !
Revenir en haut Aller en bas
:: Eros et Thanatos ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: Eros et Thanatos ::
Elië Valanatëel
MessageSujet: Re: Elië Valanatëel [terminée]   Ven 20 Juin - 0:20

Merci à toi.
Je me suis beaucoup investi dans la création ce personnage qui tranche avec ceux que j'ai l'habitude d'incarner...

Je crois que j'ai corrigé le "y" et quelques retours à la ligne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
:: Chef Amazone ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: Chef Amazone ::
Sighild
MessageSujet: Re: Elië Valanatëel [terminée]   Ven 27 Juin - 20:47

Bonjour!

Pardonne-moi du retard que je vais me faire vite pardonnée : Fiche validée!

Je n'ai rien à redire sur ta fiche, tout me semble bon.

Tu vas pouvoir dès à présent faire une demande de rang personnalisé dans la zone évènementielle et te recenser (lien jaune).

Tu pourras aussi ouvrir ton compte en banque, ton journal, ton inventaire et ta boîte aux lettres!

Amuse-toi bien parmi nous!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Elië Valanatëel [terminée]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Elië Valanatëel [terminée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Istheria, le monde oublié :: Les RegistresTitre :: Inscription & Présentation :: Identités officialisées :: Les Ladrinis-
Sauter vers:  

(c) ISTHERIA LE MONDE OUBLIE | Reproduction Interdite !