Shell Samarcande

Bienvenue

Sur Istheria, RPG heroic-fantasy issus d'un univers original où de multiples aventures vous attendent.

Liens rapides

Effectifs

• Eryllis: 2
• Ladrinis: 2
• Eclaris: 1
• Prêtresses: 2
• Cavaliers de S.: 1
• Nérozias: 2
• Gélovigiens: 8
• Ascans: 1
• Marins de N.: 2
• Civils: 9

Temps actuel

An 1305 de l'ère obscure

Saison:Enkilil Mois:Moomé
[Octobre/Novembre en temps réel]

Membres du mois

Duscisio
Profil
Fiche


Code par MV/Shoki - Never Utopia



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Shell Samarcande

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar Invité
Invité

MessageSujet: Shell Samarcande   Sam 16 Aoû - 18:56



Rashell Samarcande
« Maintenant, je sais. Ce monde, tel qu'il est fait, n'est pas supportable. J'ai donc besoin de la lune, ou du bonheur, ou de l'immortalité, de quelque chose qui soit dément peut-être, mais qui ne soit pas de ce monde. »




IDENTITE : Rashell Samarcande
SURNOM : Shell
AGE : 852 ans ans | SEXE : Masculin/Féminin
PEUPLE :  Lhurgoyf
CASTE : Ladrini
METIER : Noble, Maire de Ridolbar, chef des réseaux de pègre de Phelgra.




DON : Transformation monstrueuse.
SPECIALITES :
► Excellence spécifique en arme (stylet).
► Empoisonneuse.
POUVOIRS :
- Régénération (des blessures et des membres).
- Absorption de connaissances post-mortem. (Shell s'est aperçu sur le fait qu'elle pouvait absorber les connaissances de ceux qui sont morts récemment. Avec le temps, elle a su affiner le processus à partir de cercles, diverses méthodes et techniques, dans un travail qui demande beaucoup d'installations. Tout ce pouvoir réside dans la manipulation du sang de la « victime », elle lit les connaissances dans le sang. )
- Reconnaissance d'aura : Shell est capable de reconnaître l'aura de quelqu'un, une fois qu'elle l'a identifié, elle peut donc suivre à la trace quelqu'un qu'elle connaît, ou suivre comme un limier une odeur qu'elle aurait senti; elle suit la trace en fonction du temps, l'aura peut s'estomper au bout de plusieurs jours, elle pourra la reconnaître. La particularité de ce don est de reconnaître toute personne, malgré les masques et les apparences.


Stylets de toutes les tailles, experte en leur maniement, et pour rester dans la finesse, deux rapières.


Des gantelets en cuir à chaque poignets où peuvent être insérés et rangés de nombreux stylets contre l'avant bras.



De fines pommettes laissaient ruisseler l'eau sur leur grain d'opale. Sur ce visage encore indéterminé s'épanouissaient des charmes dissimulés derrière un regard dur et étonné, comme si l'orage y tançait à son bon gré et plaisir, là où brillait un zeste de fantaisie. Sur ce visage d'opale, apparaissaient des prunelles fines et amandines, semblables aux palpitements de l'aube soutenant encore la voûte de la nuit en train de succomber entre lueurs et ténèbres. Au sein de ses yeux tournoyait une subtilité enivrante, un vert émeraude éclatant, allié aux douceurs entêtantes du vert absinthe. Ce mélange ne fait pas qu'image, il fait spectacle, il pénètre, il imprègne, il envahit, il accable l'esprit de son caractère despotique, insufflant au spectateur accablé d'ivresse le besoin de rêver et de s'abandonner à cette irrésistible folie. On pouvait se croire quelquefois débarrassé de l'ivresse, mais ce n'est qu'un calme menteur, se croire délivré de cette surabondance de vie, de cette soif excessive, qui avait causé tant de jouissances il est vrai, mais qui n'était pas sans inquiétude et sans peur.

Son corps, aussi bien que son visage, mielleux et suave arbore la fraîcheur et la folie, et ses courbes une grâce étrange et volatile, le tout piqué à vif dans une simplicité déconcertante. Sa stature, ses formes, sa galbe sont toutes animées par le feu puissant et profond de la passion. Malgré son âge plus qu'avancé, sa race lui permet d'avoir un corps vraiment jeune, similaire au corps d'une jeune trentenaire Terran. Néanmoins sa façon de se déplacer, la mouvance de ses membres, sa cambrure raffinée, et ses yeux lui confèrent une aura d'une maturité et d'un contrôle de soi inouï. Sa taille est fine et élancée, affiliée à une attitude toujours souple et gracieuse.

Le teint de son visage a toujours la fraîcheur blanche du lys, mais on ne peut y voir un teint livide et blême, c'est un teint épuré. Ses épaules, fines et délicates, en ont charmé plus d'un, tandis que ses mains douces et soignées, dignes des grandes dames, témoignent d'un certain raffinement et d'une dextérité assurée. Les pas de ses jambes ont quelque chose qui allient la majesté et la grâce à l'élégance.

En somme elle pourrait être vue comme la sensualité personnifiée. Rare sont les hommes à ne pas ressentir de désir et de fébrilité face à elle, enveloppée de charmes voluptueux et fatals, cette déesse d'albâtre de la séduction n'est pas seulement une simple icône d'érotisme. Une impassible puissance originelle arrive à s’immiscer insidieusement dans chacun de ses gestes... Il y a quelque chose d'à la fois bestial et captivant dans son ombre. Quelque chose d'attirant et de dangereux. Et plus que la primitive idée de luxure, c'était l'imprévisible notion d'audace, de risque, qui attisait.


Quant à son style de combat, elle l'a axé sur l'assassinat au stylet, une arme qu'elle manie à la perfection, aussi bien pour attaquer, parer, se défendre, ou pour en faire une arme de jet. Son style de déplacement à ce moment reste sensuel et vif, ondoyant et agile.

Concernant son habillement, elle s'habille de tout tant que ça lui est profitable. Mais il ne faut pas trop lui en demander, on n'a jamais besoin de s'habiller en pouilleux non plus. Généralement, elle s'habille avec de belles parures, souvent agrémentées de bijoux luxueux, et cherche à faire son effet dans le regard des autres.

Pour ce qui est de sa forme de Lhurgoyf, c'est une forme de dragon avec un long corps serpentiforme à la couleur blanche avec une éternelle crinière turquoise qui s'immisce le long de la colonne vertébrale. Sa tête lupine est surmontée de cornes assez hautes mais fines, de moustaches qui coulent le long de son corps. Sous cette forme, Shell est capable de voler.



Vu de l'extérieur, la personnalité de Shell pourrait paraître évasive, multiple et complexe, mais en réalité, c'est bien pire que cela. Elle n'est pas multiple, elle est innombrable et sa complexité réside dans son protéiformité. C'est une hydre, une hydre avec une infinité de têtes. Peut-être en avait-elle peu au début de sa vie, une seule, si elle fut ingénue un jour. Mais aujourd'hui elle s'est armée d'une quantité phénoménale de masques. Et tel l'hydre, son don de régénération lui a permis de s'octroyer une grande panoplie de têtes. Certains diront qu'elle est versatile, qu'elle passe d'un sentiment de jovialité sans faille à un mutisme exacerbé de prédateur, d'autres qu'elle est aussi sainte que les Prêtresses de Cimmeria, si tant est qu'elle les soient, certains encore la pensent folles, qu'ont été déversés en elle tous les vices, succube, orgueil, convoitise, envie, etc.

Personne n'est vraiment loin de la vérité, tout comme personne ne s'en approche véritablement.

C'est pour cela que la relation que l'on a avec elle peut aller du tout au tout, de la haine à l'admiration. De l'extérieur, on ne sait jamais vraiment ce qu'il se passe à l'intérieur de cette curiosité, de cette boîte de Pandore. Mieux vaut ne pas savoir ce qu'il se trame à l'intérieur de cette Boîte. Des centenaires d'existence, de maux ourdis, à glacer le sang ; ah du sang, le meilleur breuvage du monde, un fil d'Ariane qui remonte le temps jusqu'aux prémices et mystères de l'univers. Il ne fait pas beau voir dans la tête de Shell ; cela fourmille de tout, de l'essence de différents êtres, un hybride de savoirs, de connaissances, de plaisirs.

Du haut de ses longs centenaires, elle voit l'humanité comme une fourmilière, elle se complaît souvent à frapper du pied dedans, pour en regarder sortir des insectes grouillants, des cloportes. Ainsi voit-elle le monde : c'est pourquoi un terran est pour le plus souvent un cloporte. Mais elle n'est pas si égocentrique, il se peut, rarement, qu'elle y trouve une perle rare, et cela est fascinant, plus ou moins fascinant, mais cette fascination peut la pousser à l'envie, voire à l'amour. La Passion est aussi une grande part de sa vie, passion aussi bien éphémère que durable, idéel que physique ; quoiqu'elle soit bien versée dans le physique tout de même. Une autre de ses passions, assez sérieuse même si l'on peut avoir des doutes, reste l'approche esthétique du monde, dans une sorte de contemplation de la nature, du physique d'autrui, et de temps à autre sur le beauté intérieur de quelqu'un. Homme ou femme, peu importe, et elle ne se refuse rien. Néanmoins, et pour le dire clairement, si elle peut aimer, tuer lui est totalement égal.

Calculatrice, arriviste sur certains côtés, elle a de l'ambition sur le monde, elle désire en percer les secrets, au point de vouloir toucher à la Divinité même. Paradoxale, elle ne croit pas vraiment aux Dieux, mais cherche à les atteindre tout de même, c'est une question qui la hante, même si elle pense que ce sont les hommes qui ont créé les Dieux. Elle ne craint personne et n'a peur de pas grand chose, si ce n'est de mourir, mais grâce à son don de régénération, elle se pense inattaquable, quoique c'est pour toucher à l'immortalité qu'elle cherche à percer les mystères du monde.

Quant à sa richesse, elle en a amassé avec le temps, elle n'est nullement dans le besoin, c'est ce qui fait qu'elle ne se soucie dans la vie que de s'amuser et accessoirement de mener la ville de Ridolbar, même si elle sert surtout ses propres intérêts pour amasser encore davantage d'argent, pour nourrir le luxe dans lequel elle vit.



PRENOM : Athéris.
RACE : Serpent.
SEXE : Féminin.
POUVOIR : Peut changer de taille.
DESCRIPTION : Athéris est un serpent blanc, assez long, avec de belles tâches brunes à certains endroits de son corps. Elle peut sembler de nature assez calme, mais elle n'en reste pas moins pernicieuse, comme tout serpent qui se respecte. Son cataliseur est situé sur son palais car la mue d'un serpent rend tout autre endroit impossible.


PRENOM : Luna.
SEXE : Féminin.
DESCRIPTION : Jument dans la fleur de l'âge, elle a été éduqué par Shell dès qu'elle a pu être montée, de ce fait, elle ne connait et ne reconnaît qu'elle pour monter sur son dos.



Shell Samarcande est née en 450 d'une des premières familles nobles de Themisto. Sans vraiment d'ambition personnelle au début, elle est rapidement partie en quête d'autonomie, nourrie par une certaine curiosité sur le monde ; c'est pourquoi elle s'érigea en tant qu'aventurière du monde, elle le parcourut très tôt, très jeune. Voyant chaque citée se construire pierre après pierre, elle a assisté aux constructions des plus grandes villes : Lokram, Hellas, Thémisto, Amaryl et Hespéria. Au long de sa vie, elle a vu des heurts de notre monde, les plus grands conflits.

Encore jeune Lhurgoyf, et alors enrôlée depuis un moment dans les rangs de ce qui reviendra les Ladrinis trois siècles plus tard, elle fut engagée dans la guerre de Taulmaril vers le milieu de celle-ci, un demi-siècle de folie furieuse qui la métamorphosa.
Comme tout assassin qui se respecte, elle avait été envoyée pour éliminer les têtes pensantes, les têtes gênantes ; ce ne fut pas le plus compliqué pour elle, elle en élimina certaine ; mais elle s'arrêta dans son travail, pour se terrer dans la ville, aussi discrète qu'une ombre : c'est là qu'elle découvrit une facette fascinante d'elle-même ; à avoir côtoyé le sang et les cadavres quotidiennement, ses pensées se détraquèrent, jusqu'à former un monstre en son sein qu'elle ne saura jamais vraiment faire ressortir. Au contact du sang des victimes, elle pensait pouvoir le lire, comme on ouvre une livre pour le déchiffrer ; au début, elle n'y voyait que des bribes de souvenirs, des flashs incompréhensibles qui venaient la hanter, peut-être un remord inavoué de monstruosité, de meurtres qui la consumait un peu plus chaque jour tout le long de la guerre. A force, probablement ne se sentait-elle plus elle-même, elle se perdait dans ce flux continuel d'identités.

On raconte pendant la guerre qu'une femme, blanche comme la lune, venait veiller les morts la nuit, les morts qui jonchaient les flans des murailles extérieures comme des rues intérieures de la ville. Beaucoup de bruits ont couru sur elles, certains ont dit qu'il s'agissait d'une envoyée du Dieu des morts pour veiller ceux-ci, d'autres qu'une veuve, l'amante d'albâtre, recherchait son amant parmi les dépouilles, sans jamais le reconnaître, tant les batailles furent violentes, d'autres encore, plus pessimistes, parlaient d'une sorcière dite d'amarante qui se nourrissait du sang et de la haine de la guerre. Cette dernière version avait bon vent, puisque au fur et à mesure du temps, d'étranges glyphes recouvraient les murs, les corps froids et mutilés. Plus le temps passait, plus les gens y présageaient la fin de Taulmaril en ses propres murs ; ces rumeurs furent soi-disant confirmées, quand vers la fin de la guerre, un cercle de taille imposante avait recouvert tout un quartier de la ville en une nuit; la nom de la Sorcière d'Amarante était sur bon nombre de lèvres à ce moment.


Par la suite, Shell était restée dans l'ombre, elle a assisté de loin à la dévastation de Lokram, et au fur et à mesure de ses voyages, traversant villes, tavernes et tripots, a trempé dans les magouilles plus ou moins sordides de la plupart des nations. Elle s'est toujours voulue discrète, à rester dans l'ombre, une Lhurgoyf sous le feu des projecteurs, ça ne fait pas bon genre. Pour rester tranquille, elle est revenue à son « domaine familial », que sa famille avait créé dans un large domaine avec un château, près de la ville de Ridolbar, quelques siècles auparavant. Elle y vit à présent avec sa sœur, sa famille, et ses gens. Ces dernières années, elle s'y était illustrée en tant que meneuse dans l'ombre. Peu de gens l'ont déjà vu, mais tous ont entendu parlé d'elle à Ridolbar, au point même que certains se demandent si elle existe vraiment.
Après la mort subite de Kodran, le nom de Samarcande résonna avec aisance pour prendre la suite de l'ancien maire, elle avait en effet de nombreuses relations dans les pègres environnantes; elle vit à ce moment une occasion de se hisser plus haut sur l'échelle de son ambition personnelle et n'hésita pas à briguer activement le poste, son nom passa alors auprès des forces et grandes familles de la ville comme le nom du nouveau rédempteur de la cité.



Dernière édition par Rashell Samarcande le Mar 1 Sep - 18:07, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
:: Chef Amazone ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: Chef Amazone ::
Sighild
MessageSujet: Re: Shell Samarcande   Dim 17 Aoû - 20:54

Bonjour et bienvenue sur Istheria!!! (Officiellement! ^^)

Passons directement à ta fiche :

_ La transformation monstrueuse : j'ai un soucis avec le côté "dragon". Il te faudra faire attention avec le terme parce que les dragon n'existe pas sur Istheria, ni même dans le folklore. Pour décrire la créature, je comprend que c'est plus évocateur mais je préfère le rappeler. Par contre, note aussi que ta transformation ne peux pas faire plus de deux mètres. C'est le cas pour tous les lhurgoyfs (c'est une limite que j'ai imposé pour éviter les abus et n'oublie pas que les pouvoirs ne sont pas utilisable une fois transformé, ni même les armes bien entendu et que tu n'as aucun habit sur toi quand tu retrouves ta forme).

_ Tes références : Rien de dramatique mais j'ai noté que tu fais souvent référence à la mythologie grecque. Pense que cette mythologie n'existe pas dans notre univers. C'est comme avec le terme dragon. Pas de soucis si cela te permet de donner une image qui parle plus aux lecteurs mais pense que cela n'existe pas ici.

_ Ton histoire :
¤ " Shell Samarcande est née en 450 d'une famille aisée de Lhurgoyf " => Plus tard, à la fin de ta bio. Tu déclares que tu reviens dans la maison familiale près de Ridolbar. Or, à cette époque, Ridolbar n'existait pas, pas de ville ou autres approchants. Donc il est peu probable qu'une famille aisée habitait les environs à l'époque. A la lecture, on a l'impression d'une incohérence avec le fait que tu prétends avoir vu des cités naître et un domaine familial existant. Cela porte à confusion. Si tu étais plus jeune, cela serait crédible. Ou sinon, tu devrais dire que ta famille faisait partie des premières familles nobles de Themisto, et que plus tard, elles sont partie vers Ridolbar. Quelque chose dans ce style. Il y aurait un fil conducteur logique comme ça. (Mais ce sont que des suggestions, après à toi à voir comment chipoter).

¤ "Au contact du sang des victimes, elle pensait pouvoir le lire, comme on ouvre une livre pour le déchiffrer " => Est-ce qu'il s'agit d'une sorte de "délire" de ton personnage, ou c'est en fait ton pouvoir de "absorption de connaissance" sur les morts? Si c'est le cas, note dans la description de ton pouvoir que tu passes par le sang de ces morts pour "absorber". Sinon, on a l'impression que tu te donnes un pouvoir supplémentaire.

¤ " quand vers la fin de la guerre, une fin des plus meurtrières en hommes, un gigantesque cercle avait recouvert la ville en une nuit " => Est-ce que c'est une fantaisie de ton personnage ou est-ce lié à quelque chose? J'ai pas trop saisi la partie que tu décris comme la "légende" de la sorcière. Il y a tellement de rumeurs. XD Par contre, prend en compte que tu ne peux pas véritablement déclarer que tu pouvais passer dans la cité et en sortir comme tu le chantes. J'ai cru comprendre que tu faisais partie des forces de Phelgra, donc tu étais à l'extérieur de la cité. La cité de Taulmaril a tenu les remparts face aux armées de Phelgra, même si ils y ont tout sacrifié. On rentrait pas dans la cité comme un fantôme ou un moulin. Vers la fin, oui, il y a eu une percée mais tout le monde était déjà "fini" et détruit. Il faudrait que tu rendes cette partie juste un peu plus claire, qu'elle ne prête pas trop à confusion bien que je saisie que tu joues dessus.


Voilou!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar Invité
Invité

MessageSujet: Re: Shell Samarcande   Dim 17 Aoû - 21:59

Bonsoir et merci ! Je vais tâcher de répondre précisément point par point :

- Oui il est vrai que je n'ai vu aucune mention au dragon sur le forum et je n'y avais pas pensé. Je trouverai des périphrases dans ce cas, pas de souci. Quant aux pouvoirs, armes et habits, j'avais pris note.

- Pour la mythologie grecque, je me doute qu'elle n'existe pas sur Isthéria, encore une fois c'était davantage pour illustrer mes propos, ce que je ferai sans doute en rp dans la narration; même si j'essaierai de flirter le plus possible avec les dieux Isthériens.

- Pour la famille originelle, je n'avais pas pensé à cela en effet, et tu me fais une très bonne suggestion, que je vais suivre, concernant Thémisto.

- Pour le pouvoir, je m'en étais rendu compte, c'est bel et bien le même, sauf que dans la partie pouvoir, j'ai oublié de dire que cela passait par le sang (car comme on en avait déjà discuté, cela n'est faisable que sur les êtres morts fraîchement dirais-je, donc le sang est un bon moyen de l'expliquer.)

- Quant à la guerre, partie centrale de la vie de Shell; j'ai mis pleins de rumeurs pour brouiller les pistes en fait, juste un effet de style, pourrait-on dire. Le "cercle" en question, si cela est possible et que tu me le permets, n'aurait pas été une fantaisie mais une expérimentation du pouvoir de Shell, à l'échelle d'une ville entière sur tous les morts des derniers jours. Sinon pour les entrées et sorties, il ne s'agissait, si c'est possible encore une fois, que d'une seule entrée, puis des manigance en interne.

Je m'excuse encore pour tout le flou de cette fiche, même si c'était fait sciemment en somme. Je vais détailler le pouvoir, et attendre tes instructions pour les points épineux. Je vais donc éditer la fiche, en mettant les changements en rouge pour te faciliter la relecture =).
Revenir en haut Aller en bas
:: Chef Amazone ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: Chef Amazone ::
Sighild
MessageSujet: Re: Shell Samarcande   Dim 17 Aoû - 22:52

Alors pour les changements en rouge, cela me convient.

Pour la partie histoire et guerre de Taulmaril, si tu manigançais de l'intérieur, il faudrait préciser que tu n'étais pas officiellement dans l'armée du coup, une espionne ou quelque chose du genre. Mais en période de guerre, espionne ou pas, on rentre et ne sort pas comme à la maison, tu aurais très vite attirer l'attention. Il faut noter que tous les citoyens sont dotés de pouvoirs divers et variés et à une période pareille, tout le monde était sur les nerfs. Il ne serait pas "crédible" de dire que tu vas et viens sans attirer très vite l'attention. Après pour le cercle, le fait que cela fasse le tour de la cité me parait invraisemblable à cause de la taille de la cité. Elle était vraiment grande. C'était comme dire que tu faisais le tour de Paris, c'est un peu gros (sans compter que ton cercle aurait pu être piétiné, abîmé....). Un quartier de la ville, cela pourrait être possible mais pas la ville entière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar Invité
Invité

MessageSujet: Re: Shell Samarcande   Jeu 21 Aoû - 23:02

Bonsoir,

j'ai de nouveau édité ma fiche en suivant tes conseils, en espérant que cela suffise =)
Revenir en haut Aller en bas
:: Chef Amazone ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: Chef Amazone ::
Sighild
MessageSujet: Re: Shell Samarcande   Sam 23 Aoû - 19:35

Et bien c'est parfait.

Fiche validée


Tu vas pouvoir dès à présent faire une demande de rang personnalisé et te recenser (lien jaune) dans la zone évènementielle.

Tu pourras aussi ouvrir ton compte en banque, ton journal, ta boîte aux lettres et ton inventaire.


ps: Pour ton rôle de Maire fraîchement obtenu, si tu le souhaites, nous pouvons organisé un petit event, comme une fête ou un festival organisée dans Ridolbar pour ta "prise" de poste. Si tu es intéressé (et ça te permettrait de rencontrer du monde au vue de ton titre), envoie moi un mp.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Shell Samarcande   

Revenir en haut Aller en bas
 
Shell Samarcande
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Quête NS] Punir les soldats ! [Shell Town, Rang C, Pirates & Révolutionnaires, Baston]
» Shell Fitzpatrick (Gryffondor)
» Qu'avez vous pensez de Crimson Shell?
» Crimson shell
» Ghost in the shell : un remake en live ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Istheria, le monde oublié :: Les RegistresTitre :: Inscription & Présentation :: Cimetière-
Sauter vers:  

(c) ISTHERIA LE MONDE OUBLIE | Reproduction Interdite !