Shell Samarcande - Correspondances



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Shell Samarcande - Correspondances

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
:: Boîte de Pandore ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: Boîte de Pandore ::
Rashell Samarcande

MessageSujet: Shell Samarcande - Correspondances   Sam 23 Aoû - 22:28

Pour toutes les missives privées, veuillez les adresser au chateau de Samarcande. Pour toutes demandes administratives et professionnelles, merci de s'adresser à la Mairie de Ridolbar, sauf cas urgent.
Bien cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Le Misanthrope ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: Le Misanthrope ::
Léogan Jézékaël

MessageSujet: Re: Shell Samarcande - Correspondances   Mer 10 Juin - 20:39


Mois de Famael, 1304,

Rashell,
Il y a longtemps que je ne t'ai rien fait parvenir, mais j'ai espoir que ces pattes de mouche te soient encore familières. Si le dernier souvenir qu'elles t'évoquent n'est pas bon, sache que quoi qu'il ait pu se passer ce jour-là, les circonstances étaient certainement indépendantes de ma volonté. Sinon dis-toi que ce sont les aléas de l'aventure : on va, on vient, on ne sait pas bien si ni quand on reviendra, mais quand on revient en effet, ça vaut peut-être le coup de tirer un trait sur les légers... incidents de parcours qui appartiennent au passé.
L'avantage, sûrement, c'est que je joindrai une adresse où tu pourras venir me botter le cul si ça te chante, et où accessoirement m'envoyer tes missives pour les prochains jours. Adresse-les au Temple de Bor, au Haut-Prêtre, Brom Ode'Bahalmarche. Je n'ai confiance qu'en lui ici, ne passe par aucun autre intermédiaire. Le monde est devenu fou, ces derniers temps. Il s'est rempli tout à coup de grands maniaques de la loyauté éternelle, de l'honneur et de la vengeance prêts à tout pour me faire sauter la tête des épaules – emplacement stratégique que j'aimerais qu'elle conserve, ceci dit tout à fait entre nous.
Mais t'en fais pas pour moi, je vais bien. Je le vis bien, de fait, même si je n'arrive pas à déterminer tout à fait si la terre s'est agrandie ou si elle a rétréci depuis que je me suis libéré de mes obligations il y a quelques semaines. Bah. Reste que je peux toujours prendre le thé avec le Haut-Prêtre de Bor et tutoyer tranquillement la Maire de Ridolbar, alors c'est pas si mal en définitive. Si je calanche quelque part, peut-être même que je vous manquerais. Enfin pas au point de venir fouiller dans ma tombe pour... Tu sais quoi. Il n'y aura pas de tombe, de toute façon, Rashell : quand je mourrai, je ferai en sorte qu'on me crame la gueule, alors n'y pense même pas.

Bref. Assez de blablas métaphysiques. Je suis sur une grosse affaire. Le genre à s'en frotter les mains jusqu'à la fin des temps. Si je m'y prends bien, demain, je plume toute cette clique de pantouflards monteurs de poneys, je les roule dans la farine et quand ils l'apprendront, ce sera trop tard, le cambrioleur se sera échappé par la fenêtre et les bijoux familiaux évanouis dans la nature. La question, c'est si tu veux en être.
Je me suis employé à forger une alliance entre l'armée cimmérienne et le Temple de Bor, qui accepte de militariser le pays au nez et à la barbe des charmantes boîtes de conserve qui tyrannisent la région. Déjà ça, c'est magnifique. Je dois être le premier criminel d’État de l'Histoire à nouer des relations diplomatiques entre un pays et des puissances étrangères. Seulement Brom ne m'a pas garanti la livraison des armes à bon port, et s'il le fait, ça coûtera une blinde au trésor cimmérien – et tu es assez bien placée pour connaître le déficit des finances du grand nord. Mais bon, détails. C'est pas son travail, les marchés parallèles, il devrait faire appel à des sous-traitants, et ça deviendrait vite compliqué alors que je pourrais simplement jouer de mes contacts. Est-ce que tu as une bande de gars de libre, pour faire passer des marchandises en territoire d'Eridania, d'Argyrei ou de Tyrhénium, par les Tunnels des Mépris ? Des types de Cimméria viendront récupérer la came là-bas, par bateau ou par convoi, on s'arrangera selon tes préférences. Argyrei me semble un bon compromis, personne n'y viendra nous chercher des poux, et j'y ai pas mal de planques dans le désert et sur les côtes. Bon, ça m'arrangerait, quoi. Et puis c'est pas si loin de tes frontières.

Dis-moi vite si on fait affaire et donne-moi ton prix, j'aviserai en fonction.

Comme au bon vieux temps.

PS : Si tu as du travail bien payé à refourguer à quelqu'un, pense à moi, j'ai des dépenses à faire, et je suis complètement à sec.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Le Misanthrope ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: Le Misanthrope ::
Léogan Jézékaël

MessageSujet: Re: Shell Samarcande - Correspondances   Mer 24 Juin - 17:16


Mois de Famael, 1304,

Il faut qu'on se voie, je ne veux pas discuter de ça par correspondances. Même tes subtiles métaphores pourraient me causer des ennuis, si elles croisaient le regard d'une lectrice soupçonneuse. Pourtant, laisse-moi te dire, Shell, que si tes vergers ont besoin d'entretien, il te faudra trouver un autre jardinier. Et si tu n'en as pas rencontré depuis mon dernier passage, je te conseille avec toute mon amitié d'en trouver un qui ait la main plus verte que la mienne. Je n'ai pas oublié la porte que tu m'ouvrais secrètement par le passé, ni le manoir, et je connais encore chaque coin des vergers, mais cette fois-ci contente-toi de m'ouvrir une fenêtre et d'y déposer un mouchoir, j'y grimperai et je te retrouverai dans quelques jours.

Il faudra éclairer ma lanterne sur certains points. Je lui ai fait le sourire qui ne pardonne pas, comme on dit chez nous, et je me souviens bien d'avoir attendu son dernier souffle avant de l'abandonner au blizzard. Tu me diras ce que tu sais quand nous nous verrons.
Je serai là avec les premiers chargements d'armes, dans une semaine ou deux, tu recevras certainement un faire-part de Brom qui t'en informera et t'invitera à te joindre à la fête. On convoiera tout le bataclan vers Argyrei, je dois aussi te présenter quelqu'un.

Charmé d'être encore l'objet de tes sollicitudes,
L.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Shell Samarcande - Correspondances   

Revenir en haut Aller en bas
 
Shell Samarcande - Correspondances
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Quête NS] Punir les soldats ! [Shell Town, Rang C, Pirates & Révolutionnaires, Baston]
» Shell Fitzpatrick (Gryffondor)
» Qu'avez vous pensez de Crimson Shell?
» Crimson shell
» Ghost in the shell : un remake en live ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Istheria, le monde oublié :: Dans sa sacocheTitre :: Les Chroniques Personnelles :: Les Correspondances-
Sauter vers:  

(c) ISTHERIA, LE MONDE OUBLIE | Reproduction Interdite !