Shan. Une fille qui n'a pas oublié d'avoir des tripes.



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Shan. Une fille qui n'a pas oublié d'avoir des tripes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar Invité
Invité


MessageSujet: Shan. Une fille qui n'a pas oublié d'avoir des tripes.   Ven 29 Aoû - 23:47



QUELLE PERSONNE ES-TU ?
Toi qui voyage sur ces terres oubliées



Shan « Grisou ».
« Dis-cré-tion ? Bon, vous m'expliquerez ce mot la une fois qu'on aura terminé le bottage de cul, d'accord ? »


Surnom: Grisou est le plus usité. Viennent ensuite toutes les moqueries plus ou moins amicales, « Œil de Lynx », « Regard de braise », etc ...
AGE:13 ou 14 ans.
SEXE: Féminin.
PEUPLE:  Yorka.
CASTE: Eryllis.
METIER:Apprentie Forgeronne.


• • • • • • • • • • • • 

ARMES PRINCIPALES: 
-Bien qu'a l'origine destinés a être des outils de travail, Shan a lesté les gants contenant son catalyseur pour augmenter leur inertie, et ainsi coller des gifles aptes à déboîter la mâchoire de l'inconscient qui s'en prendrait à elle. Pour être honnête, c'est assez efficace.
-La force physique contenue dans ses bras a très vite été remarquée par les chasseuses Eryllis qui l'ont recueillie. C'est pour cette raison qu'elles ont décidé de former la jeune Yorka au maniement de l'espadon. La taille de l'arme permet ainsi de compenser le manque d'allonge dû à son gabarit.
AUTRES POSSESSIONS: 
Comme dit précédemment, le catalyseur de Shan se situe dans ses gants. Autrement... Elle ne croule pas sous les bien matériels. Sinon des vêtements et de quoi survivre dans la forêt au besoin, elle ne possède pas grand chose.
DON:
L'essence animale de Shan est le rat-taupe nu, un rongeur glabre, réputé pour son mode de vie sociale semblable à celui des fourmis.
Il est difficile de savoir si sa cécité est issue d'une malformation ou de son statut de Yorka, et de même il est difficile de savoir dans quelle mesure son hypersensibilité tactile et auditive est liée à son handicap, et dans quelle mesure elle est liée à son essence animale.
Elle hérite en tout cas sans aucun doute de plusieurs caractéristiques propres au rat-taupe même dans sa forme humaine.
Premièrement, ses mâchoires sont très puissantes, et ses dents très solides. Elle peut facilement sectionner un doigt en usant de ses incisives.
Ensuite, elle est totalement insensible à la douleur. En tant qu'esclave, cette capacité s'est souvent avérée être un avantage, elle peut aussi se retourner contre elle, puisqu'elle contrecarre de nombreux mouvements réflexes.
Shan ne le sait pas, mais elle est immunisée contre le cancer.
Hélas, le froid a une emprise plus forte sur elle que sur un humain normalement constitué.

Sa transformation n'étant guère avantageuse, puisqu'en la privant de son pouvoir elle rend sa cécité plus handicapante encore, elle n'en fait presque jamais usage. Elle peut toutefois être utile pour se cacher.

POUVOIRS:
-Perception Tellurique : Pour Shan, la Terre a toujours été ses yeux. En effet, elle peut sentir la Terre qui est en contact avec elle et percevoir les mouvements grâce aux vibrations qui circulent dans cette même terre. Il est en revanche inefficace sans mouvement. Autant dire que vivre parmi les arbres n'est pas une mince affaire. Ce pouvoir s'applique aussi aux métaux, et il est discriminatoire, c'est à dire que Shan peut reconnaître un métal ou un minerai d'un simple toucher.
-Contrôle du métal : Shan peut modeler le métal selon sa volonté. Sa maîtrise n'est toutefois pas excellente, et pour un résultat précis il lui faut au moins 15 minutes de concentration.
-Son troisième pouvoir... Shan elle même n'en a pas connaissance. Son propriétaire n'a pas jugé bon de l'en informer, de peur qu'elle n'essaye de se mutiler pour être dispensée de travail. Il s'active automatiquement, dés que Shan se sent en danger de mort. Le corps de la jeune fille se change, partiellement ou totalement selon le cas en pierre, lui permettant ainsi de se protéger d'un coup ou d'une quelconque attaque magique. Sa peau devient aussi solide que de la pierre, mais elle n'est pas indestructible, et surtout l'effet du pouvoir n'est pas volontairement réversible. La partie touchée restera donc dans cet état pour une durée extrêmement variable, entre une semaine et plusieurs années.

SPECIALITES: 
-Ouïe Perçante.
-Sens de l'Orientation.

• • • • • • • • • • • •

Décris-moi comment je te vois...


Le premier coup d’œil que l'on porte sur cette jeune fille offre un certain nombre d'indices à celui qui la croise et sait être attentif.

Tout d'abord, et ça c'est un détail qui n'échappe à personne, elle est aveugle. Ses iris sont ternes, et ses pupilles blanches comme la neige. Ce handicap, n'est en aucun cas une honte pour elle, elle n'essaye donc pas de cacher ses yeux.

Un inconnu peut essayer d'estimer son âge, mais la tâche est plutôt ardue. Certes, avec ses 1m48, elle a une taille plutôt appropriée pour son âge. Mais son visage d’albâtre, rond et souriant, est celui d'une enfant, et ses mains sembleraient surement délicates si elles n'étaient pas calleuse et si elle ne rongeait pas consciencieusement tout ongle trop entreprenant, sans quoi la jeune fille aurait les mains griffues. Ses courbes sont celles d'une fille, mais pas celles d'une femme, même si elles sont disproportionnées par les muscles que lui ont conféré des années de labeur. Oh, et puis tant qu'on parle de courbes, en regardant bien, on peut distinguer un début de poitrine.

Après ses premières conclusions, il suffit que la jeune fille prononce un mot pour que tout doute soit dissipé. Sa voix, clairement identifiable est trop grave et trop forte pour être celle d'une enfant,  sans avoir le timbre d'une voix d'adulte pour autant.

Sa tenue vestimentaire se démarque par... Sa banalité. Étant aveugle, Shan n'apporte aucune importance à son apparence, et privilégie donc le pratique à l'esthétique. Ainsi, la mode Eryllis lui convient à la perfection. Il en va de même pour ses cheveux. Si ils sont courts, elle ne les coiffe pas, et se contente de dégager ses yeux de temps à autres, pour éviter qu'une mèche ne vienne toucher ses iris. Si ils sont longs, elle les range dans un chignon, qu'elle noue par un vieux ruban qui semble avoir été vert émeraude. Il y a longtemps. Détail intéressant: A l'exception de ses cheveux, et malgré le passage de la puberté, Shan est entièrement glabre. On peut aussi remarquer son statut de yorka grâce à ses oreilles, presque invisibles pour éviter que de la terre ne puisse s'y infiltrer.

Vient ensuite ce que l'inconnu ne voit pas. Et ne verra probablement jamais. Plus que ses seins  naissants ou son sexe, pour qui elle n'a que peu de pudeur, c'est ses cicatrices que Shan tient à cacher. D'abord, les nombreuses marques de coups de fouet qui couvrent son dos et ses jambes. Pour Shan, elles ne sont pas synonymes de souffrance, mais d'humiliation. Et si elle ne peut pas les voir, le simple fait de savoir qu'elles sont la est pour Shan une source de honte. Mais ce que  la jeune aveugle tient surtout à cacher, c'est la cicatrice qui trône sur son épaule droite. La marque a été déformée par sa croissance, mais on peut toujours reconnaître un sceau marqué au fer rouge qui est bien sûr celui de son ancien propriétaire.

Et pourtant, c'est un sourire qui s'affiche en permanence sur le visage de l'esclave auto affranchie.  


Décris-moi comment tu penses...

 
On ne peut aborder que superficiellement la personnalité de Shan si on ne prend pas deux éléments en compte :
-Tout d'abord, le contraste entre son ancienne vie d'esclave et sa liberté nouvellement acquise.
-Ensuite, le fait que Shan est en pleine puberté.
Naturellement, la personnalité de cette femme en devenir est pleine de remises en question.
Pour commencer, il y a le travail du métal. Ses pouvoirs semblent tout indiqués pour faire d'elle une forgeronne. Et elle ne peut nier aimer travailler au contact du métal. Cette profession est aussi une occasion pour elle de se rendre utile et de prouver sa valeur. Elle a cependant peur, en choisissant cette voie de faire un non-choix, de rester emprisonnée dans son passé.  
De la même façon, Shan est tiraillée entre l'enfance et l'âge adulte, plus que tout autre adolescente.  Elle agit de façon immature afin de créer un simulacre de l'enfance qu'on lui a prise. Et pourtant, elle s'est endurcie, bien plus que la moyenne de son âge.
Habituée très jeune à défendre chèrement sa peau, Shan n'hésite pas une seconde à se battre si c'est nécessaire, et elle ne fait preuve d'aucune pitié jusqu'à ce qu'elle soit sûre d'être hors de danger.  Le combat à mains nues et très probablement, avec sa connaissance des minéraux, le seul domaine dans lequel elle soit pleinement sûre de ses moyens. Quitte à surprendre ses congénères, elle n'hésite aucunement à admettre qu'elle prend plaisir à se battre.
Enfin, Shan ne sait absolument pas comment s'y prendre avec les gens de son âge. Surtout si ils sont du sexe opposé.  Son passé lui dicte la méfiance, mais sa récente liberté l'incite au contraire à faire confiance à ses pairs. Sans parler de la puberté, qui comme a son habitude vient épicer ce conflit déjà délicat.


Raconte-moi ce qu'a été ta vie...


Et si je racontais ce que la vie de Shan n'a pas été plutôt ?

La vie de Shan n'a pas été normale.
Il est difficile, peut être même impossible d'avoir une vie normale quand, dés l'instant ou vous quittez le ventre de votre mère, votre existence a la valeur légale d'un meuble.

La vie de Shan n'a pas été facile.
Déjà, avouons le, elle n'a pas eu les meilleurs parents du monde. Sa mère exerçait le plus vieux métier du monde , et son père était l'un des clients de la susdite.  Difficile d'excuser son père. Sa mère en revanche n'a pas eu le loisir de choisir sa profession, et n'avait en fait pas le luxe de choisir grand chose. Elle même esclave, elle était prostituée de force et droguée pour assurer son obéissance. Heureusement pour Shan, elle n'eut pas l'occasion de connaître de tels détails à propos de sa génitrice.
Le nouveau né fut tout d'abord confié a un spécialiste qui avait comme capacité de déceler les pouvoirs d'une personne par simple contact. Shan fut jugée prometteuse, et donc épargnée. Ensuite, on la confia a une nourrice qui lui apprit les bases du langage, la marche, et à reconnaître l'odeur du gaz naturel . Cette formation terminée, elle fut assignée à une mine de fer au Nord de Phelgra. A l'âge de 5 ans, sa carrière commençait. D'abord affectée à des menus travaux du fait de sa petite taille et de son manque de force. Heureusement pour elle, son pouvoir était de grande valeur, le contremaître veillait donc à ce qu'il ne lui arrive rien.

La vie de Shan n'a pas été paisible.
Au fur et à mesure que l'enfant grandissait, son labeur gagnait en difficulté. Mais, malgré les conditions de vie qu'elle devait supporter et les humiliations, Shan s'en accommodait, et s'intégrait assez bien. Notamment pour son langage, bientôt comparable a un paysage de printemps tant il était fleuri. Sa volonté semblait sans faille, sans parler de son statut de Yorka, plus qu'utile. Le seul réel problème contre lequel elle devait lutter, c'était les autres mineurs. Surtout ceux qui étaient majeurs, justement. La plupart du temps, il fallait simplement supporter les blagues et les remarques, et éviter de se retrouver hors du vue du contremaître. Mais plusieurs fois elle eut à faire regretter leur audace à des courtisans trop entreprenants. C'est un homme disant s’appeler « Arthus Caelian » qui lui a appris à se battre. Trop vieux pour travailler, il cuisinait pour les travailleurs, et aidait ça et la. Très vite il prit Shan sous son aile, et se servit du respect que lui témoignait les autres travailleurs pour la défendre à plusieurs reprises. Il ne voulut jamais révéler à l'enfant ou il avait lui même appris à se battre, mais une chose est sûre, c'est qu'il savait se battre car ses conseils se rendirent bien vite utiles ; d'autant plus que Shan était bonne élève.
Ce ne fut pas facile, mais elle n'hésita pas à se salir les mains et imposa son caractère bien trempé au autres travailleurs de la mine.

La vie de Shan n'a pas été dénuée d'espoir.
Entre deux leçons, Arthus lui parlait du monde qui existait en dehors de la mine. Bien sûr, Shan sortait de la mine tous les soirs, mais elle n'avait pas ses gants et se contentait de se rendre avec les autres dans les quartiers qui leur étaient réservés. Le monde extérieur devint bien vite quelque chose d'aussi exotique que merveilleux. Et, alors qu'Arthus parlait, Shan s'imaginait sortir et sentir, toucher, goûter toutes ces choses qui lui étaient inconnues. Mais il lui fallait être patiente.
Son premier atout, pour s'évader était son pouvoir. Elle savait combien de gardes défendaient la mine, quelles armes ils possédaient, les heures de leurs rondes, et caetera. Lentement, mais sûrement, elle travailla à déclencher une émeute aidée par d'autre mineurs, ainsi qu'Arthus. Le plan était calculé longtemps à l'avance, et sur le papier il semblait parfait. Il fut plus laborieux dans la pratique. Peut être qu'un des mineurs avait vendu la mèche, ou peut être les gardes avaient-ils été avertis par accident, mais en tout cas rien ne se passa comme prévu. Peu parvinrent à sortir de la mine, et beaucoup périrent. Dans la panique, Shan se retrouva seule, et elle courut pendant ce qui lui semblait des heures. Et bien sûr, elle n'avait pas la moindre idée de la direction de la ville la plus proche. Alors elle marcha, durant des jours. L'air autour d'elle se refroidissait, et la faim se faisait de plus en plus forte. Mais elle ne croisa personne. C'est une adolescente couverte d'engelures et au bord de la mort qui fut trouvée par hasard au bord d'une route.
On la réchauffa, et on lui offrit de quoi manger, ainsi que des vêtements propres et presque à sa taille. Une fois remise sur pied, elle expliqua qu'elle n'avait nulle part ou aller. Et c'est alors qu'elle apprit l'existence des Eryllis. C'est aussi à cette occasion qu'elle improvisa son nom de famille.

La vie de Shan ne sera sûrement pas ennuyeuse.
Cela fait plusieurs mois que Shan s'est échappée de la mine, et les Eryllis l'ont finalement jugée suffisamment digne de confiance pour qu'elle entre dans leur village. Les amazones ont immédiatement compris à quel point son pouvoir pourrait leur être utile, la jeune fille s'est donc vue nommée plus ou moins malgré elle apprentie forgeronne. Il lui reste beaucoup à apprendre, la délicatesse en début de liste.


Voili voilou. Le moment ou elle est retrouvée après son évasion est volontairement flou, je me suis dit que ce serait intéressant de le garder pour un rp "flashback" ultérieur.

Ou sinon, n'hésitez pas à faire des remarques, critiques, suggestions, et tout ça!


Dernière édition par Shan "Grisou" le Jeu 4 Sep - 10:32, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
:: Chef Amazone ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: Chef Amazone ::
Sighild

MessageSujet: Re: Shan. Une fille qui n'a pas oublié d'avoir des tripes.   Mar 2 Sep - 22:13

Bonjour et Bienvenue sur Istheria!!

Heureuse de pouvoir compter sur une nouvelle Eryllis!!! Et en plus, une Toph en puissance (et j'adore ce personnage)!

Bref, je ne te fais pas perdre ton temps, je passe directement à l'analyse de ta fiche!!

Tout me semble bon et correct, sauf deux petits détails que je souhaite éclaircir, pour pas qu'il y est d’amalgame :

_ Les gants et catalyseurs => Les catalyseurs te permettent de renforcer ta magie, que tu sois plus endurante et qu'elle soit un peu plus puissante. Mais ta magie t'est propre. Tu peux très bien utiliser la magie sans catalyseur, même un Yorka, mais posséder un catalyseur te rendra plus "forte". Lorsque je te lie, on dirait que tes pouvoirs sont dans tes gants, donc du coup, je préfère éclaircir la chose.

_ Don et physique => Dans la description de ton don ou plutôt des caractéristiques de ton animal, il y a des choses qui ne sont pas nécessaires à dire car c'est anachronique en fait. Parler de génétique ou de cancer à Istheria, cela n'a pas de sens. Nous ne sommes pas dans notre monde contemporain où on a pu identifier de telles choses. A Istheria, la magie (comme celle de soin ou de guérison) font que la science n'a pas a être aussi développée. Donc, fais attention à ne pas mélanger. A Istheria, on est plus proche du moyen-âge.

Ensuite, bien que je ne m'y connaisse pas beaucoup en taupe, l'aspect " totalement insensible à la douleur" me semble pas être une caractéristique de ses animaux, donc du coup, je préfèrerais que tu ôtes ce détail. Et puis note que tu es à moitié animal, tu ne vas pas posséder toutes ces caractéristiques, seulement les plus évidentes SAUF quand tu es transformée entièrement en cet animal.

Et enfin, pour ta description physique, il faudrait que ta nature animal transparaisse un peu plus sur ton aspect "humain". Certes, tu es aveugle comme une taupe, mais ton animalité n'est pas flagrante or, on reconnait toujours un Yorka. Il faudrait donc que tu rajoutes des détails comme peut-être avoir des griffes à la place des ongles par exemple? Une dentition plus taupe? (Tu parles d'une bonne mâchoire mais tes dents pourraient être moins humaine dans la description? Ou bien avoir du poil? XD Bref, il faut que cela soit un peu plus voyant.


Et vite fait, au passage, j'ai lu "Son propriétaire n'a pas jugé bon de l'en informer" au sujet de tes pouvoirs. Je ne saisis pas en fait. Tes pouvoirs te sont propres, donc si il s'est manifesté, tu es forcément au courant? Tes pouvoirs sont innés donc, ton propriétaire ne peut pas savoir une chose que tu n'as toi-même pas développé.


Voilou.

Si tu as des questions, n'hésite pas. J'essaierais de t'éclairer. Je te validerais une fois les petits modifs faites.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar Invité
Invité


MessageSujet: Rat-taupe>Toi   Mar 2 Sep - 22:29

Merci bien!

Alors, pour ce que tu as noté:

-Le pouvoir, c'est noté. Il me semblait que la magie n'était pas accessible aux yorkas sans catalyseur, j'ai du confondre avec une autre race je pense.

-Tout ce qui est lié à la forme animale:
- Le cancer... Ben je me place en narrateur omiscient. J'ai surtout mis ça pour ramener ma science sur les rats-taupes et parce que je trouvais ça drôle.
- Les rats-taupes sont bel et bien insensibles à la douleur.

Mais y'a pas de soucis ou sinon, je m'occupe de bricoler ça.
Revenir en haut Aller en bas
:: Chef Amazone ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: Chef Amazone ::
Sighild

MessageSujet: Re: Shan. Une fille qui n'a pas oublié d'avoir des tripes.   Jeu 4 Sep - 21:53

Les taupes sont surprenantes! lool

Mais soit. Je vois que tu as apporté les modifications que j'ai demandé sur le physique et le reste, donc tout me semble bon.

Fiche validée


Tu vas pouvoir faire une demande de rang personnalisé dans la zone évènementielle et te recenser sur le lien jaune dans le même endroit.

Tu pourras aussi ouvrir ton journal, ta boîte aux lettres, ton inventaire et ton compte en banque!


Bienvenue parmi nous!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Shan. Une fille qui n'a pas oublié d'avoir des tripes.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Shan. Une fille qui n'a pas oublié d'avoir des tripes.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Shan. Une fille qui n'a pas oublié d'avoir des tripes.
» Chasse entre mère et fille
» |Selena Kristen Stiwart ? Une fille parmis tant d'autres...|
» Présentation de Raphaëlle Ein, l'innocente vilaine fille...
» Le Manoir Oublié

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Istheria, le monde oublié :: InitiumTitre :: Le Registre :: Cimetière-
Sauter vers:  

(c) ISTHERIA, LE MONDE OUBLIE | Reproduction Interdite !