Droit de Vie ou de Mort [PV : Shiva]

Bienvenue

Sur Istheria, RPG heroic-fantasy issus d'un univers original où de multiples aventures vous attendent.

Liens rapides

Effectifs

• Eryllis: 3
• Ladrinis: 2
• Eclaris: 1
• Prêtresses: 2
• Cavaliers de S.: 5
• Nérozias: 3
• Gélovigiens: 7
• Ascans: 2
• Marins de N.: 2
• Civils: 11

Temps actuel

An 1305 de l'ère obscure

Saison:Riguear Mois:Ginik
[Septembre/Octobre en temps réel]

Miss/Mister Fanélides


Code par MV/Shoki - Never Utopia



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Droit de Vie ou de Mort [PV : Shiva]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar Invité
Invité

MessageSujet: Droit de Vie ou de Mort [PV : Shiva]   Mer 18 Fév - 19:50


« Vous empruntez une route délicate majesté, la prêtresse risque de ne pas être très réceptive à nos obligations politique… »

La reine poussa un soupir. Pourtant, elle restait droite et fière, son regard tourné vers l’avant témoignant de sa détermination. Elle s’observait dans son miroir, pouvant admirer Eldyra enfiler son équipement avec la force de l’habitude. La capitaine des Amazones, qui l’avait toujours protégée, avait toujours veillé à occuper également le rôle d’écuyer de la souveraine, pour des raisons de sécurité. Bien qu’à l’époque, la souveraine trouva cette dévotion étrange, elle comprenait aujourd’hui parfaitement le raisonnement de sa principale garde du corps : en effet, il était difficile de savoir en une heure si tragique vers qui l’on pouvait se tourner en toute confiance et qui au contraire ne serait rien d’autre qu’un traitre en puissance à la solde de l’ennemi. Même si elle ne se déroulerait pas directement sur le territoire de son royaume, Viwien avait parfaitement conscience qu’elle s’engageait aujourd’hui dans une guerre civile : les pires et les plus sanglantes de toute. Son adversaire avait simplement, dans un excès de confiance ou de mégalomanie, voire peut-être les deux, embarqué dans son sillage de nombreuses forces armées et avait signé un pacte qui ressemblait fort à l’association avec le mal absolu en personne.

Faire accepter à ses conseillers la déclaration de guerre en bonne et due forme ne fut pas si difficile : certains d’entre eux soutenaient les Caledors depuis des générations tandis que d’autres avaient considérablement progressé sous le règne de Viwien qu’il ne tenait pas à voir affaiblit, voire clôt par une étrangère en quête d’une vengeance illusoire contre ses propres erreurs. Toutefois, la reine restait lucide : même si elle avait mené une répression féroce à l’aide de ses amazones ainsi que de la Reine Mère, il restait des opportunistes guettant le moindre signe de faiblesse pour frapper. Et même si elle avait quitté le pays depuis longtemps, Elerinna Lanetae restait une Sindarin et Viwien craignait qu’une partie de la noblesse soit réceptive à la cause d’une enfant du pays face à ce qu’ils considéraient comme des « vaines prétentions des races inférieures » et finissent par rejoindre ses rangs. La souveraine voulait mener une guerre éclair rapide et sanglante et ne comptait offrir aucune pitié aux traitres, mais elle savait qu’elle avait besoin de mener un conflit rapide et de ne rien négliger, c’était la raison pour laquelle elle allait se tourner vers l’une de ses amies les plus fiables.

D’apparence, cette visite au temple de Delil pouvait sembler contradictoire : pourquoi requérir les conseils de celle qui préservait la vie lorsque l’on se préparait pour une extermination en bonne et due forme ? Mais Viwien avait des intérêts autant que ressentait le besoin de voir Shiva avant de se mettre en route pour la chasse aux traîtres. D’une part, les Sindarins était un peuple pieu et le culte de la vie avait une importance avait une importance capitale chez nombre d’entre eux. S’assurer le soutien du temple en ses temps troublés ne pouvaient que raffermir la résolution des croyants que l’hérésie se situait bien parmi les adversaires et non dans le royaume, mais il y avait autre chose. Bien qu’elle soit une Gorgoroth, Shiva fut avant sa mort une Yorka, la fille d’un général et connaissait l’art de la guerre mieux que nombre de personnes se prétendant officiers sur Istheria. En outre, c’était une amie des Eryllis et une personne de confiance qui ne faisait pas partie de la cour. Si elle faisait une erreur, la souveraine était certaine que Shiva lui dirait sans détour, et la confiance et l’honnêteté étaient deux qualités que l’on trouvait très rarement chez les nobles Sindarins…


« Shiva est une personne de confiance et intelligente. Parfois, il faut se confronter à des discours contradictoires pour prendre du recul et convaincre. Nous avons déjà souffert de beaucoup de mauvaises nouvelles aujourd’hui Eldyra, alors même si c’est pour critiquer le conflit, je préfère entendre la voix de Shiva que celle d’oiseaux de mauvais augures me rapportant les mouvements des maudits Lanetae ! »

L’Amazone ne répondit pas, se contentant de passer devant sa souveraine afin de fixer correctement son diadème dans sa chevelure, mais Viwien stoppa son mouvement : elle pouvait encore faire ce genre de chose seule, c’était bien plus simple que d’enfiler une armure, même dans une version aussi légère que celle de la souveraine de la Canopée. L’heure était grave, et même si cet instant serait difficile, car il faudrait convaincre une prêtresse pour qui la vie était sacrée que certaine méritait d’être fauchée, voire sa garde du corps, transportant habituellement une très lourde épée a deux mains recourbées, l’abandonné pour son Naginata, avait quelque chose d’inquiétant : Eldyra était une guerrière de grand talent, qui avait choisi une arme aussi encombrante et handicapante qu’une épée géante pour s’imposer des contraintes dans ses affrontements contre des adversaires pas vraiment de son niveau. Le choix du Naginata prouvait qu’elle comptait combattre a son plein potentiel, soit par pur esprit de revanche, mais peut-être aussi parce qu’elle savait qu’elle croiserait des adversaires à sa mesure…

- - - - - -

Un jour de chemin à cheval séparait la Canopée du Temple de Delil, une bien courte distance au sein de la forêt de Sphène permettant de profiter d’une ambiance calme et apaisante. Bien entendu, Viwien connaissait ses bois par cœur, son passé d’Eryllis n’y était pas étranger d’ailleurs, mais elle appréciait toujours cette ambiance qui apportait du baume a son cœur tourmenté par la guerre future, tiraillé entre son désir ardent de s’offrir la tête du père d’Elerinna personnellement et l’idée du nombre de soldats qu’elle allait devoir sacrifier afin d’atteindre son but. Jusqu’à présent, la fureur et la détermination lui avait permis de garder le cap, donner les ordres sans songer à leurs conséquences était bien plus simple, mais elle savait très bien que Shiva ne lui laisserait pas la possibilité de se dérober de ce genre de question, et la forêt semblait vouloir lui remettre en mémoire. Oui, ce n’était pas juste, mais laisser les Lanetaes fragmenté à ce point la société du royaume serait encore plus meurtrier, si elle pouvait mener une guerre courte, elle limiterait le nombre des victimes et renforcerait l’unité de la nation en prouvant que toute scission ne pouvait amener qu’à l’échec en plus des drames que cela engendrait.

Si elle avait tenue à se rendre à Delil et non pas inviter Shiva dans son palais, comme l’aurait voulu une certaine logique protocolaire, c’était parce qu’elle ne savait pas si ses adversaires n’avaient pas laissé des agents dormants histoire d’être informé du moindre de ses faits et gestes ainsi que de ses stratégies. Hors, la discussion qu’elle comptait avoir avec la prêtresse était importante et elles évoqueraient probablement des choses qu’il était nécessaire de conserver dissimulé. De fait, la souveraine s’était rendu jusqu’au temple, qui bénéficiait d’une protection royale tenu par des membres triés sur le volet afin de s’assurer de leurs loyautés envers la famille royale et faisait donc office d’un lieu sûr pour mener ce genre de discussion. Bien entendu, Eldyra l’avait suivie, accompagnée d’un petit groupe d’amazone afin de parer à une embuscade éventuelle dans les bois, mais ses ennemis ne semblaient pas avoir le bras assez long pour venir l’atteindre jusque-là. La petite troupe montée ne fut guère attaquée par les créatures rodant dans les bois, peut-être les bêtes ressentaient qu’il s’agissait de prédateur mieux placé sur la chaine alimentaire, aucun ne montra le moindre signe d’hostilité, ce qui était une bonne nouvelle pour Viwien.

Une fois devant le temple, toutes les femmes guerrières posèrent pied à terre. Les deux gardes, qui portaient les armoiries de la Canopée, passèrent immédiatement au garde à vous, mais Eldyra indiqua d’un simple geste de la main qu’ils pouvaient retrouver leur stature normale. La jeune garde du corps croisa les bras et scruta chaque arbre à la recherche d’un élément suspect. La reine, quant-à-elle, respecta le protocole a la lettre, attendant qu’un prêtre du lieu viennent quérir les raisons de sa présence ainsi que lui souhaiter la bienvenue. Les deux parties se saluèrent, même si Viwien ressenti une pointe d’hostilité chez le prêtre : les nouvelles allaient vite, et bien entendu, la guerre ne pouvait réjouir des servants de l’essence divine de la Vie elle-même. Toutefois, il n’y eu aucune remarque déplacée, ainsi, Viwien put rapidement prendre la parole afin de formuler sa demande, qui était dans le fond assez simple.


« Je sollicite une audience auprès de la prêtresse Shiva concernant les derniers évènements. Pourriez-vous lui transmettre ma demande ? »

L’homme acquiesça et se retira. Viwien respectait beaucoup la prêtresse pour son habileté ainsi que leurs points de vue sur certaines choses très proche, de ce fait, bien qu’elle anticipait certains désaccord, elle ne s’attendait cependant pas à un accueil hostile.
Revenir en haut Aller en bas
 
Droit de Vie ou de Mort [PV : Shiva]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» un droit de vie ou de mort, tout cela pour le simple fait d'aimer ? Decter
» a mort le bras droit ...........
» Du Droit Canon et de l'Officialité Épiscopale
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» Jusqu'a mort s'ensuive... (Linoël, Idryl, Luna, Sanzo, Shrys

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Istheria, le monde oublié :: Noathis, le pays sauvageTitre :: La Forêt de SphèneTitre :: • Le Temple de Delil-
Sauter vers:  

(c) ISTHERIA LE MONDE OUBLIE | Reproduction Interdite !