Leshen (Terminé)

Bienvenue

Sur Istheria, RPG heroic-fantasy issus d'un univers original où de multiples aventures vous attendent.

Liens rapides

Effectifs

• Eryllis: 2
• Ladrinis: 2
• Eclaris: 1
• Prêtresses: 2
• Cavaliers de S.: 2
• Nérozias: 2
• Gélovigiens: 8
• Ascans: 1
• Marins de N.: 2
• Civils: 9

Temps actuel

An 1305 de l'ère obscure

Saison:Béamas Mois:Tiria
[Décembre/Janvier en temps réel]

Membres du mois


Code par MV/Shoki - Never Utopia



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Leshen (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar Invité
Invité

MessageSujet: Leshen (Terminé)   Lun 22 Juin - 11:34



Jarrell Linderbrail
« Je suis la multitude omniprésente, la réalité latente née dans la honte, la vérité illégitime rampante. »




IDENTITE : Jarrell Linderbrail
SURNOM : Leshen ou "Roi des rats"
AGE : 27 ans | SEXE : Masculin
PEUPLE :  Gorgoroth (Anciennement Terran)
CASTE : Nerozias ,Initié
METIER :  Espion/faussaire




DON : Résistance physique développée.
SPECIALITES : Informateur ; Bricoleur.
POUVOIRS :

-Paresse : Curiosité des profondeurs (Contrôle mental) - Initialement, Jarrell possédait un fort potentiel psychique. Seulement il n'a jamais eu l'opportunité de le développer de son vivant et maintenant qu'il a été contrarié par la mort, son pouvoir est irrémédiablement vicié ; de telle sorte qu'il est incapable de l'exercer sur des humanoïdes, à l'esprit trop complexe.
A présent donc, il s'en sert uniquement pour maîtriser l'esprit des rats environnants.
Il peut prendre le contrôle de n'importe lequel qu'il détecterait à proximité, sentant, voyant et entendant à travers eux. Il est capable de s'emparer de sujets hors de son champ de vision, mais la concentration requise dès lors lui imposera de rester immobile pour conserver la vision et le déplacement de sa cible.

(Son pouvoir de détection et d'emprise peut aller jusqu'à quelques centaines de mètres mais à mesure qu'il éloigne son champ d'action, l'effort pour maintenir sa prise le plonge progressivement dans une torpeur profonde, le laissant lui même sans défense. Il ne possède vraiment qu'une créature à la fois, mais manipuler un dominant influencera souvent les nids environnants, incitant deux ou trois dominés à suivre les déplacements du possédé tant qu'il ne les mène pas dans un lieu trop agité.
Obtenir un catalyseur lui permettrait d'étendre considérablement la distance du lien mental avec une cible unique, voire même d'influencer les déplacements d'une demi-douzaine d'individus à la fois. A ce jour il n'en a pourtant trouvé aucun qui convienne.)


-Colère : l'Appel du fléau (Hypnose) - Leshen est capable de briser la prudence naturelle des rats pour les pousser dans une fureur extrême, forçant ainsi une colonie à sortir de son trou pour charger frénétiquement les ennemis qu'il désigne. Même si ils ne sont pas tués pendant l'assaut, la plupart des rongeurs mourront d'arrêt cardiaque de toute façon -suite à cette manipulation artificielle- et les survivants seront trop désorientés pour qu'il puisse reprendre le contrôle sur eux. L'Appel compromet donc son emprise sur un secteur pendant plusieurs jours.
(Certaines colonies comprennent jusqu'à cinquante rats, mais faute d'avoir un catalyseur il en mobilise rarement plus d'une quinzaine. Si il tente d'en englober d'avantage sans pierre magique pour l'aider, il risque de sérieuses répercussions cérébrales.)


-Vanité : Déni de Kron (Illusion) - Ce pouvoir agit sur les particules environnantes et la façon dont la lumière se reflète. Leshen est donc capable de générer des illusions.
C'est un pourvoir qu'il maîtrise très peu et qui lui sert en général juste à influencer l'allure de son visage. Il se contente de gommer ses caractéristiques pour camoufler au mieux sa nature de Gorgoroth : sa peau semble plus colorées, ses joues moins creusées et ses cernes sont moins prononcées.
Comme tout pouvoir celui-ci dépense de l'énergie, il maintient donc l'illusion au minimum : quand il traverse la rue ou lors de courtes conversations avec des inconnus. Il a déjà été capable de modifier entièrement son visage pour ne pas être reconnu par une connaissance passée, croisée dans un commerce, mais quand on y regarde de trop prêt : un oeil vigilant suffit à percer le maigre masque pour peu qu'on le fixe vraiment.
Avec de l'entrainement il pourrait certainement générer une illusion complète et faire apparaître un être factice aux yeux des autres... mais il préfère largement exercer ses pouvoirs psychiques plutôt que perdre son temps avec des apparitions.


-Arghail (Bâton de combat)
Bien qu'il préfère éviter les combats, Leshen manipule parfaitement le bâton. Il s'en sert surtout pour parer et déséquilibrer les adversaires mais il est suffisamment agile pour pouvoir porter des coups tournoyants redoutables ; voire même mortels, la vitesse aidant.

A la base il ne s'agit que d'un bête barreau métallique, issue d'une grille d'acier grossière. Mais cette dernière a été partiellement brisée, et Leshen a pu en extraire un élément d'1m70, resté intact. Bien qu'elle ne soit pas prédestinée à cet usage, il garde toujours cette barre avec lui comme outil de marche, s'en servant comme arme en dernier recours.
Elle a été de nombreuses fois retaillée par des forgerons afin de garantir son équilibre et son ergonomie, notamment avec des bouts arrondis et une longue poignée en cuir clair, incrustée en son centre.
Malgré les suppliques des artisans et leurs offres généreuses il n'a jamais cru bon de remplacer son ustensile par une lance ou un bâton exclusivement créé pour le combat. Il a persiste à leur faire retravailler sa grotesque trouvaille, encore et encore, jusqu'à ce que le poids et la prise conviennent parfaitement à son usage.

Grise et glacialement austère, on peut cependant voir certaines gravures qui commencent à naître à la base, remontant doucement comme des vignes. Ce sont des symboles qu'il ajoute petit à petit, chacun censé représenter une épreuve particulière de son existence.
Pourtant, même avec les retouches et cette excentricité artistique, l'arme semble tristement banale et rectiligne.


-Grenades.

Il ne possède pas vraiment d'arme de secours, mais quand son réseau d'information échoue que son bâton ne suffit pas à repousser l'assaillant, il a recours à des bombes légères pour se défendre.
La déflagration n'est mortelle qu'à très courte portée, mais elles servent surtout à projeter des fragments de ferraille prompts à déchirer les chairs et à aveugler. Malgré son manque d'expertise en poisons il n'hésite pas à les imprégner de miasmes ou de produits corrosifs. Ainsi même si les victimes survivent à un de ses dispositifs, elles doivent être extrêmement vigilantes quant aux risques d'infections étant donné les propriétés nocives des shrapnels, eux-même souvent rouillés.
Il préfère éviter de trop s'encombrer cependant et ne transporte jamais plus que deux grenades à fragmentation et une incendiaire sur lui, plus souvent pour se désengager d'une rencontre malheureuse plutôt que pour réellement remporter le conflit.

(Si l'occasion lui permet de se préparer convenablement, il préfère fixer la grenade directement sur un rat, avant de le guider lui-même au contact de la cible lorsque la mèche termine sa course ; maximisant ainsi la détonation.
De même : il lui est déjà arrivé d'imbiber des rats d'huile avant de les envoyer dans la mêlée. Ne reste plus alors qu'à envoyer la grenade incendiaire au milieu du groupe pour déchaîner une rage infernale au coeur du combat.)


- Bâton métallique
- 2 bombes à fragments, 1 bombe incendiaire
- Couteau de dépeçage à la lame courbe
- Un épais Médaillon de Soulen en cuivre, surface bombée , avec des initiales gravées à la main au dos.



Haut d'1 m 77, Jarrell est à jamais un garçon de 19 ans qui sortait tout juste de sa frêle stature d'adolescent. Les affres de la morts auront sculpté définitivement une silhouette svelte à cet homme qui, bien que naturellement mince, commençait pourtant à afficher une musculature athlétique. Une pâleur cadavérique s'ajoutant à sa morphologie, il aura définitivement l'air chérif aux yeux de n'importe quel habitant d'Ishteria. En tant que Gorgorroth sa résistance physique lui permet de manipuler une arme de façon experte malgré sa faible structure musculaire, jouant sur l'inertie pour porter ses coups.

Il porte régulièrement un manteau ou une cape, plus par habitude que par réel besoin, car le froid ne l'atteint plus vraiment. En dessous de cet accessoire d'élégance il porte des pantalons marrons, noirs ou parfois même bordeaux ; généralement avec des chemises beiges ou se contentant d'un simple maillot noir, il vise le confort plus que la sophistication en évitant les coupes trop amples, pour ne pas avoir l'air de flotter dedans. Le rendu de ses tenues va paraître souvent banal, mais acceptable tant il peut se montrer poli et maîtrisé ; il passe dès lors pour un jeune homme appliqué aux goûts sobres.

Il peut avoir la sale habitude de se laisser aller, passant parfois des jours sans se changer, à traîner dans les rues sans contact avec la société (sinon aux travers des rats). Il aura l'air d'un vagabond bien des fois, même sans être sur une mission particulière. Pourtant dès lors qu'il s'en rend compte il se corrige immédiatement avec discipline et vous le verrez la plupart du temps lavé, dans une tenue propre. Bien qu'il ne fasse aucune coupe de cheveux particulière, ceux-ci sont suffisamment longs et raides pour reposer sur sa tête sans trop de surprises tant qu'il les coiffe un minimum ; faisant ainsi écho à son esthétisme sans extravagance.

Peu importent leurs efforts hygiéniques et vestimentaires, ceux de son espèce sont souvent très mal vus... mais à la vérité il en souffre très peu au quotidien, car on ne saurait parler de son apparence sans évoquer sa capacité : doté d'un pouvoir d'illusion, il est capable d'appliquer un trompe l'oeil sur lui-même qui empêche de voir la profondeur de son état. Au jugé, les badauds ne verront que le garçon qu'il a été de son vivant : simple et peut-être légèrement morose, mais apparemment vivant.
En vue d'économiser ses efforts pourtant il ne poussera jamais l'hypocrisie plus loin que ses déplacements dans les rues ou ses passages à la taverne. Il ne cherche pas vraiment à se cacher, de qui que ce soit, il s'agit d'avantage d'une forme de pudeur post-mortem, et toute personne cherchant réellement à le détailler percera sa membrane illusoire rapidement.

L'effet de son voile magique donne à sa peau -normalement grise- une teinte rose naturelle que très légèrement balayée par le soleil. Il semblera mince sans pour autant laisser voir ses joues creusées ni ses yeux exorbités et ses poignets perdent leur aspect rachitique. Mais même ainsi il ne parvient jamais à occulter les ecchymoses de strangulation qui ont accompagnées sa noyade. Généralement le col de son pardessus dissimule ces stigmates, néanmoins comme il n'en porte jamais plus que nécessaire (lorsque le temps est dégagé ) il doit assumer des regards remplis d'effroi de temps en temps.


Jarrell n'a jamais pu surpasser la culpabilité du décès qu'il a provoqué. Le regret l'a poussé à se terrer, trop effrayé de ce qu'il était, trop apeuré par la façon dont on pourrait le voir.
Il a finalement accepté sa propre mort comme un juste châtiment en retour de son acte et pense aujourd'hui devoir se racheter.
Qu'importe son état, qu'importe si il doit agir dans l'ombre et la fange : il a acquis la foi que sa résurrection ne pouvait pas être un simple hasard et s'efforce de continuer à suivre sa voie.

Espionnant au début pour tromper la solitude, vivant par procuration de ses victimes, il a très vite trouvé une utilité à son hobby au contact des criminels de tout acabits, le seul milieu où il pouvait espérer une place. Il a su se montrer indispensable aux yeux de beaucoup de caïds grâce à son pouvoir mental (assez pour rendre le dégout qu'il inspire secondaire), espionnant la ville par des centaines d'yeux sans avoir à se déplacer.
De cet endroit il ne pouvait voir que les maux et les mensonges... et contraint par sa propre expérience il en est venu à espérer que les choses pouvaient changer.
Il pense la société remplie de responsables corrompus, d'une population incompétente ou carrément malsaine. Individuellement les êtres ont mauvais fond, une nature chaotique et vicieuse. Les êtres vivants auront toujours leur libre arbitre et leurs déviances, le seul moyen de surmonter leurs travers, et de contrôler les conséquences des pulsions : c'est par l'unité.

Il a longtemps rêvé de pouvoir instaurer un renouveau, corriger les comportements et encourager les efforts... sa vision puérile aurait rapidement pu mourir par l'échec si il avait tenté de l'accomplir seul, mais cette impulsion a été définitivement ancrée en lui le jour où il a entendu parler d'une organisation, secrète, réellement impliquée dans l'élaboration d'un ordre nouveau, l'utopie d'un empire unique pour régir Istheria.
Son obsession pour les Nerozias le fait vivre à présent, plus fort que son propre corps.

Bien qu'il accepte sa condition il a encore extrêmement honte de son passé, reniant son nom et ne se présentant plus que par un pseudonyme depuis sa renaissance. Malgré son potentiel de renseignement il n'a jamais cherché d'informations sur ses proches, pas même son frère aîné qu'il vénérait. C'est une des raisons pour laquelle il croit en Soulen plutôt que Kron, car malgré le lien fondamental qu'il pourrait ressentir pour le dieu de la mort, il reste persuadé que son devoir lui a été confié par le dieu des océans dont son frère lui parlait tant. Unir tous les peuples sur les terres dans une harmonie commune et complète, un seul et immense continent entouré par son royaume océanique. Une tâche immense que seule l'éternité de la mort lui permet de viser.
____________

Compte rendu Nerozias
Citation :
Leshen cherche à afficher une grande rigueur, calme et maîtrisé.
Il aime se convaincre qu'il est voué à un grand accomplissement à l'échelle de toutes les races, espérant devenir une sorte de gardien éternel, désireux d'aider les vivants.
De fait il s'intéresse énormément aux gens qu'il rencontre, curieux de leur vision du monde.
Intérieurement cependant il reste très gravement fragilisé par l'épreuve encore récente de sa mort, plus qu'il ne le réalise ou ne le voudrait.
Il lui arrive de se montrer puéril, à la nostalgie de son enfance, déstabilisé par la tristesse de ne plus se sentir de vie battre en lui.
Son instabilité le rend parfois fanatique : angoissé par la tâche qu'il s'impose , il peut se montrer impitoyable. Son esprit se retrouve lentement fragmenté par l'usage répété de son pouvoir sur les rats.
Il ne se montre jamais complètement malveillant, mais un esprit si radicalement orienté est indéniablement dangereux.

Il reste cohérent néanmoins et ses capacités sont indéniables. Sujet à garder sous influence.
Recommandation : maintenir le statut d'Initié quelques semaines encore, avant d'envisager l'élaboration d'un test de confiance en vue d'adhérer au département des renseignements.
(Anonyme)


PRENOM : Nook
RACE : Rat brun
SEXE : Masculin
DESCRIPTION : Nook est un rat commun devenu adulte depuis peu. Bien qu'il soit légèrement plus gros que ses congénères il ne dépasse en rien les normes de l'espèce, il passe même inaperçu quand il est perdu au milieu d'une horde.
Il a le pelage brun, plutôt sombre, mais agréablement régulier et doux pour un animal qui est souvent lâché dans la nature. Bien qu'il soit né à l'état sauvage, Leshen l'a recueilli très jeune dans un nid abandonné et s'en est occupé depuis, si bien qu'il tolère le contact de étrangers et supporte le vacarme d'une pièce bondée. Il restera cependant perché sur son maître et ne prendra bien sûr pas le risque de s'aventurer au sol. Leshen l'amène rarement dans des lieux civilisés et le laissera vagabonder, certains de pouvoir le récupérer tôt ou tard avec sa capacité.
Nook n'a aucun pouvoir lui même, mais son esprit s'est montré particulièrement réceptif à la manipulation du Roi-des-rats, par habitude ou tout simplement grâce à une intelligence naturellement développée.
C'est de lui dont il se sert la plupart du temps quand il doit soumettre les dominants d'un nid pour le contrôler, ou fouiller une pièce avec précision, car le posséder lui semble être moins fatiguant que pour les autres rongeurs. Il enverra toujours un éclaireur à l'avance malgré tout, pour écarter tout danger immédiat, qu'il soit félin ou canin.


Dernière édition par Leshen le Sam 4 Juil - 1:02, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité

MessageSujet: Re: Leshen (Terminé)   Lun 22 Juin - 11:40




Sans fierté point de honte

Extrait de son journal personnel

Jarrell a écrit:
Je m'appelle Jarrell Linderbrail. Tyrhénium est très active et les affaires vont à une vitesse folle, mais grâce à sa persévérance et sa franchise : mon grand père à pu monter son affaire de transport de marchandises, au milieu de cette fourmilière commerciale.
Les liens qu'il a pu construire avec les artisans des quartiers principaux lui ont permis de perdurer. Même maintenant qu'il est mort, son nom fait encore écho auprès des commerçants consciencieux et mon père peut continuer à faire vivre notre famille grâce à cela.

Je ne l'ai jamais connu, mais je respect profondément mon ancêtre pour cela.
Nous possédons quelques entrepôt et plusieurs chariots pour distribuer les marchandises à travers les ruelles étroites de la ville frontière. J'étudie les secrets de la finance avec ardeur pour pouvoir l'aider plus tard à maintenir les affaires en place.

La mort de notre mère a été très dure pour nous trois. Mon frère a quitté la région pour servir l'armée à bord d'un navire. Tyrhénium est pourtant ce qu'on fait le plus éloigné du moindre littoral mais il faut croire qu'il a pu prouver sa valeur auprès de la flotte de l'un de nos alliés. Il était prêt à tout pour pouvoir changer d'air, pour pouvoir servir son dieu sur les océans.... pour pouvoir s'éloigner de nous.

Mon père va se remarier avec la fille d'une famille prometteuse de Phelgra, une alliance qui leur donnera un point d'entrée dans les affaires de la cité par la confiance que nous voue notre clientèle. Cela devrait nous permettre à nous d'étendre notre réseau de transport bien au delà des murs de la ville grâce à leurs ressources logistiques vers l'ouest.
Notre père a toujours été trop généreux mais assez consciencieux pour percer dans le monde rigoureux des affaires. Seulement je le pense aujourd'hui trop démoralisé par son veuvage pour pouvoir mener la barre d'un projet si ambitieux. une flamme perdue que ce mariage d'intérêt ne pourra suffire à lui rendre.
J'espère me montrer suffisamment brillant dans mes études pour pouvoir faire valoir au mieux notre fierté dans l'avenir de cette union.




-Allez sort d'ici, espèce de sale curieux, dégage de là et redescends en bas, t'as rien à faire là.
-Aïe !! mais... c'est bon c'est bon, lâchez moi! Pas la peine d'être odieuse... je voulais juste savoir ce que vous installiez dans cette pièce, ça fait des jours que je vois des meubles arriver, sans savoir pourquoi.
-On ne t'as rien dit car ça semblant assez évident  : c'est ici qu'on va installer la chambre de l'enfant. Ma grossesse va arriver à terme un jour ou l'autre, il va bien falloir mettre l'enfant quelque part, mais apparemment t'es pas assez malin pour deviner ça hein. Vicieux comme la vermine, mais toujours aussi ignorant.
-Mais... c'est la salle d'art.. c'est ici que mon père venait toujours pour jouer du violon, dans le canapé vers la fenêtre,  pendant que mon frère peignait et que j'étudiais...
-Justement, ton frère n'est plus là maintenant et ton père a enfin arrêté de faire grincer ces cordes dérayées, nous n'avons plus besoin de ce vestige poussiéreux et ça va pouvoir devenir une pièce utile.
-J'entends bien, mais on pourrait pourtant tout aussi bien la garder pour en fait une bibliothèque ou un bureau, préserver son atmosphère, il reste suffisamment de place en bas pour...
-Suffit ! J'ai décidé. Je ne vais pas mettre mon future enfant dans un espèce de placard exigu au rez-de-chaussé, alors cesse de me contredire, tu dois me montrer du respect !
-Vous n'avez encore rien fait pour le mériter...
-Espèce de petit con... ton frère à préféré partir pour servir l'armée que rester ici, il avait compris que son avenir serait misérable si il persistait, que votre affaire médiocre n'avait aucune chance. Ce n'est que depuis que je suis là que vous retrouvez un peu de réussite. C'est notre argent, à moi et mes frères, qui va permettre à cette famille de grandir... Oh que si, tu me dois le respect, pour vous sauver du gouffre.
-Si l'affaire familiale était vraiment si infructueuse tu ne serais jamais venue essayer de te l'approprier en séduisant mon père, t'aurais foncé sur quelqu'un d'autre, comme une arriviste pompeuse....

La claque résonne avec clarté sur le palier et se répand dans les autres pièces à travers les escaliers. Elle était petite et sa grossesse suffisamment avancée pour que ses mouvements en soient gênés, mais elle avait réussi à frappé Jarrell avec une force tellement cinglante, relâchant toute la rage hormonale et sociale qu'elle accumulait depuis des mois, que son nez en saigna légèrement

-...sale vermine impertinente.

Jarrell sert les dents et s'efforce autant que possible d'afficher un air narquois malgré son orgueil blessé et son nez vibrant.

-Défoulez-vous, "mère".. qu'importe les décès, qu'importe les départs, cette compagnie a été construite par mon grand-père et mon père après lui, alors même si vous voulez saper sa vitalité : j'en resterai le droit et fidèle héritier. Merci pour votre apport financier néanmoins, je tâcherai d'en faire bon usage quand mes études de comptabilité seront terminées...

D'abord légèrement surprise, sa belle-mère reste hagard, la main levée mais sans frapper... elle ne tarde pas à se raviser et à échapper un long ricanement, plus sinistre et gutturale qu'on ne l'en croirait capable.

-Tu te crois si malin.. à lire, étudier mais tu comprends rien, espère de parasite.
Il n'y aura pas besoin de bureau dans cette maison tu sais.. mes frères vont s'occuper de diriger les affaires depuis leurs locaux, car ton père a été assez intelligent pour leur céder des responsabilités,  pour comprendre que ceux qui ont l'argent doivent prendre les décisions.
Alors combien de temps crois-tu que son influence sur ton avenir va durer après ça hein? Mais je ferai une bibliothèque comme tu le suggères... après t'avoir envoyé rejoindre ton frère dans l'armée, je disposerai de ta chambre pour en faire un salon distingué, ne t'en fais pas ahahah. Le sang de tes patriarches va perdurer, mais ce ne sera pas à travers un idiot de ta morte de mère, ce sera l'héritage de MES enfants.

-Espèce de mégère !

Le sang avait perlé jusqu'à ses lèvres et il en sentait le goût à ce moment là. L'entendre dénigrer sa famille, voir son air suffisant, découvrir ses plans pour vampiriser doucement leur patrimoine au profit de sa famille... Il la bouscule.

Extrait n°2 de son journal personnel
Jarrell a écrit:
Le coup était sec mais le mouvement n'avait pas été très ample ; juste de quoi la faire tituber .
Seulement, son centre de gravité et son organisme étaient perturbés depuis des mois.
Et ses chaussures ! Bon sang, ses putains de chaussures ! Chères, si chères.
Des matériaux rares mais fragiles, une coupe si élégante mais tellement fine... mais pourquoi Père lui avait acheté ces chaussures, pourquoi porter ce genre de choses alors qu'on est enceinte, à quoi bon placer son apparence si haut par rapport à son confort !
Elles semblaient distinguées mais tellement inconfortables ; si luxueuses et pourtant si fragiles qu'elles se déformaient par un simple soubresaut.
Comment j'ai pu être aussi con pour m'en prendre à une femme dans sa condition. La pauvre... la pauvre femme.

Je suis vraiment désolé.

Elle se dandine et trébuche lorsque sa cheville cède sous son poids, pour finalement dévaler l'escalier.
La chute était presque comique pendant un long moment, elle glissait, rectiligne, rebondissant sur les marches dans un hoquet rythmé. Mais soudainement la tête refusa de suivre le même axe que le corps.
Je n'ai jamais vraiment su la raison de sa mort. Surement sur le coup... la nuque brisée, le crâne ouvert? Peut-être des suites d'une fausse couche, ou le larynx écrasé?
J'ai été bien élevé par ma défunte mère et mon père bien trop généreux : je sais qu'il ne faut pas courir avec un objet coupant et tous ces trucs qui apprennent que le domestique et le quotidien -tels que des bêtes escaliers- peuvent être des armes fatales.
Alors à chaque fois que j'y repense je me dis que ça ne pouvait être que volontaire, au moins une pulsion mesquine inconsciente.
J'ai toujours été colérique mais je me pensais être malgré tout dans la bonne catégorie, de ceux qui sont un peu ronchons mais bon fond. Pas du genre à provoquer un tel tord. Comment j'ai pu passer de l'un à l'autre... malchance ou malveillance.
Je suis tellement désolé.


_____________________________________________________




Il voulait oublier son acte et ne pas penser à son devenir. Alors Jarrell ne pensait plus, son cerveau avait coupé tous les ponts.
Dans une malle, ballotté par la calèche pendant plus d'une heure.
Il serait volontiers resté dans son état catatonique à mesure qu'on le sortait de sa boite, mais à nouveau les coups tombaient, trop puissants pour être complètement ignorés. Il grogna donc en réponse.

-Sale ordure! Bâtard !! Comment une pauvre merde... comme toi..... a pu faire ça à ma soeur..

La belle famille de mon père savait prendre les choses en main, je ne suis donc pas surpris de me retrouver aux abords d'un marais isolé plutôt que dans l'appareil judiciaire.
Je ne sais trop ce qui a pu arriver, mon père a dû être traumatisé par mon acte et me renier... on a dû raconter que j'avais rejoint mon frère au service du royaume, que j'étudiais dans une autre région ou qu'on m'avait envoyé dans une école de redressement pour mauvaise conduite. Ils auront ensuite fait passer la mort de ma belle mère pour accident, trop heureux de faire justice eux-même.

Je chéris mon sort pourtant, puisse la mort expier ma faute. Les coups étaient mérités au début, et même maintenant qu'ils devaient insoutenables, j'avais au moins la certitude qu'ils mettraient fin à mes tourments. Sous toutes leurs formes. Car sinon ... comment j'aurais pu vivre avec ça?

Initialement la peine de mort n'existe peut-être pas pour satisfaire le désir de justice d'une civilisation, ni pour arroser la soif de vengeance des victimes : mais bien pour soulager l'âme brisée des fautifs. C'est ce que je crois maintenant en tout cas.

Je retrouve mon équilibre pour découvrir que je ne suis plus au sol, roué de coups, mais debout au bord d'une butte. Mes pieds commencent à décoller du sol. Il m'est impossible de comprendre exactement le phénomène, surement une commotion, peut-être le manque d'oxygène... qu'importe la raison : la douleur semblait s'éloigner, pendant que mon sang tambourine à mes tympans.
Mais il est dur de vraiment se résigner lorsque l'on manque d'air, alors mon corps se débat.
L'homme était fort, en rage, il empoigne et jure en me postillonnant au visage à mesure qu'il m'étrangle. Pourtant nous découvrons tous les deux sur le moment qu'il est finalement très dur d'étouffer quelqu'un à mort, même un jeune homme frêle comme moi. Ça prend du temps, et dans sa fureur meurtrière il se crispe plus qu'il ne sert, se fatiguant avant moi.
Il aurait dû me jeter dans des escaliers, c'est bien plus efficace.
La prise se relâche et je dévale la pente au dessus de laquelle il me tenait. Pas le temps de reprendre de l'air, ni de hurler ma douleur, le voilà déjà qui me plonge la tête dans l'eau épaisse des marécages. La boue stagnante des tourbières est si épaisse...suis-je mort noyé ou étouffé?
-Crève, crève, crève, CREVE!!! Ta vie as plus aucun sens maintenant, sale rat, ALORS CREVE !


Leshen hante les marais, il remonte de visqueux filets d'eau, il rampe le long des ruisseaux pour se terrer sous les collines.
Dans le les profondeurs, il gigote au sein de cavernes naturelles de la région,
regagne les mines abandonnées de la ville,
survit dans les égouts des quartiers, fouine dans les caves abandonnées.
_____________________________



Parcours d'un maitre espion


Un intendant aurait déclaré un jour :
"Pour chaque habitant résident dans la cité, il existe en moyenne trois rats vivants de ses déchets et au moins autant de secrets dissimulés entre ses murs."

Leshen ne saurait dire pour les secrets.. mais il pourrait facilement confirmer cette estimation concernant les rats depuis son entrée dans les égouts. C'était une nuisance sonore constante qui s'était vite transformée en menace perpétuelle, furetant à la périphérie de sa vision.
Elle deviendra plus tard un simple élément de l'environnement à ses yeux, autant que l'eau ou l'air, car ils ne sont rien de plus qu'une résultante d'un milieu, n'occupant un espace que si les ressources le permettent.
Seulement pour l'heure c'est un effroi vibrant qui le tenaille quand il les aperçoit. Ils dérobent, saccagent et rongent... quand le désespoir le laisse immobile sur le sol poisseux, c'est eux qui le délogent et le poussent à avancer, désireux qu'ils sont de ronger ses tissus mous et morts.

Mais il était plus que ça ! Plus que de la viande, il a été pensées et pulsations, et même maintenant qu'il est mort il est toujours en possession de sa conscience.
Plus rien n'a de sens, plus aucun enjeu, perdu seul dans le noir il est terrifié. Cependant il sait -il espère- être plus qu'un tas d'os et de chair. Alors il persiste à avancer pour échapper aux dents et aux griffes.
Des semaines durant il erre dans un état qui est dur à définir, son esprit est toujours présent mais il est foudroyé par sa condition physique, tout aussi surement que par le traumatisme psychologique qui entour sa résurgence à la mort.

Qu'on lui demande : il ne saurait même pas raconter son existence post-mortem, car cette période était irréelle pour lui. Sans rien voir, sans pouvoir ressentir, perdu dans un dédale visqueux qui ne pouvait être que son enfer personnel, il n'a que rarement cherché à se souvenir ou à réfléchir. La honte et la peur auront effacé le reste.
Très vite il réalise que son corps n'a pas faim, mais il a toujours le besoin compulsif d'ingérer et continue donc de dévorer des rats imprudents avec avidité, comme pour se venger de leur tourment constant. Parfois il les écrase juste à vue, porté par l'espoir frénétique de voir leur nombre se réduire, en vain.

Il n'a jamais remarqué à quel moment exactement ils ont cessé de vouloir le grignoter, pour simplement passer à côté de lui, l'ignorant.


Le temps était un tube compact et infini dès lors, rôdant -comme lui- sans discontinuer dans les galeries. Mais il est arrivé finalement le moment où les ténèbres infinies sont devenues un jours précis de l'année, plutôt qu'un voile sans fin dans son royaume sous-terrain. Le jour où l'enfant d'égout à enfin rencontré un être de la surface, le premier depuis sa disparition :

Finn Eldrek était un sous fifre au sein de la pègre, il faisait partie de cette espèce à la  flemmardise sournoise, qui craint les responsabilité et préfère rester en retrait. C'est une catégorie de criminels qui doit se montrer compétente pour perdurer.
Alors il s'y employait, qu'importe si il fallait passer par les égouts, c'était un petit prix à payer pour conserver sa position.

Les autres étaient trop fières pour s'y empêtrer ou trop idiots pour s'y repérer, et c'était bien là le secret de sa survie:  être indispensable et prêt à tout, suffisamment dégourdit pour pouvoir se permettre ces remarques acerbes qu'il affectionnait tant. (Sans risquer de ramasser un couteau dans le dos. Car après tout... qui le remplacerait comme messager?)

C'est ainsi donc, alors qu'il empruntait  à nouveau les sous-terrains, qu'il tombe sur Leshen, errant dans les galeries. D'abord suspicieux, le brigand n'hésite pas un interroger longuement l'enfant maudit, persuadé que ce vagabond pouilleux est un espion à ses trousses.

Son enquête ne tarde pas à lui révéler qu'il ne s'agit pourtant que d'un triste clochard des bas fonds, néanmoins plutôt que de s'en détourner, Finn n'hésite pas à surmonter son dégoût et à le garder dans un coin de son repaire. Car plus il lui parlait, plus il découvrait à quel point cette simple créature pouvait en savoir sur la ville.


Depuis des mois maintenant qu'il longeait les murs ensevelis, passant devant chaque grille, chaque lucarne, toutes les portes dérobées ; il n'avait que rarement posé un pied à la surface -jamais que de nuit, dans quelques ruelles étroites et vide de vie- et pourtant il en entendait toutes les conversations et connaissait nombre de raccourcis allant d'une rue à l'autre.
De ce lieu nauséabond et ingrat, Finn avait réussi à trouver un trésor, un informateur insoupçonné au coeur de la cité.

Profondément traumatisé, Leshen répondait sans opposition aux demandes, quasiment privé de volonté par sa longue isolation : il révélait ce qu'il savait tel une éponge et retournait collecter les éléments dont Finn prenait commande, une fois par semaine, enthousiasmé qu'il était de pouvoir être utile à un être vivant. Le seul humanoïde avec qui il communiquait.

Ce n'est que bien plus tard cependant que le voleur découvre la vraie nature de son informateur troglodyte, les informations étant trop nombreuses et bien trop précieuses pour être "honnêtes".  Il accompagne le Gorgoroth, le questionne avec précision et comprend sans doute possible que les voix à "la surface" ne lui parviennent pas que par le biais de ses simples oreilles, mais également par l'usage de magies. Les murs épais et les bâtisses surélevées lui apprenaient tôt ou tard leurs secrets, sans pourtant qu'il ne quitte son réseau des profondeurs.
Dès lors il présente à ses supérieurs ce rare trophée qu'il avait gardé jusque là pour lui, et le chef de la guilde criminelle n'hésite pas une seconde  à surexploiter ce monstre. Après quelques baquets savonneux et plusieurs couches de vêtements, Leshen se retrouve installé dans les sous sols du quartier général. Il y pilote sa peste curieuse en prenant petit à petit conscience de la valeur de son existence. Qu'importe les cambriolages et les chantages croissants sur les nobles de la ville, qu'importe la mort, il était toujours une créature d'Istheria et non le prisonnier solitaire d'un univers cauchemardesque parallèle.



Leshen a écrit:
Une mission particulière aujourd'hui, on m'annonce que nous avons été recrutés par une autre organisation.

Sur de fausses charges, je me suis fait arrêter pour trouble de l'ordre public et on m'a plongé dans les geôles les moins accessibles du palais. Je ne suis qu'un Gorgoroth, peu importe pour eux quand je serai jugé. On me surveille peu et on ne prend même pas la peine de m'apporter des vivres. A quoi bon puisque je n'ai pas besoin de nourriture.
Je suis isolé dans les profondeurs... et pourtant je me tiens juste en dessous des responsables administratifs.
Qu'importe à quel point l'endroit est distingué, qu'importe la sécurité : ils sont toujours là, avec moi, les rats sont toujours là.
Les bureaux finement décorés et bien entretenus ne sauraient contenir totalement leur avancée sournoise.
Enfermé mais loin d'être réellement prisonnier, je progresse indirectement dans l'établissement, rongeant la nuit pour m'immiscer, rampant le jour pour écouter.
Dans quelques jours je sortirai et j'aurai tout loisir de rapporter ce dont j'ai été témoin dans cet arbre hiérarchique, du sergent au magistrat, messagers et scélérats, je livrerai leurs secrets comme demandé.

Jusqu'à maintenant j'étais à la botte de criminels compétents... mais dont l'ambition n'était rien de plus que l'argent. Je me contentais d'utiliser les informations que je glanais pour rédiger quelques fausses autorisations et laissé-passés donnant à mes complice des accès dans des lieux normalement interdits. Mais maintenant je le sens les ragots que je récolte visent bien plus haut, surement autant que les plans de mes commanditaires.


Dernière édition par Leshen le Ven 3 Juil - 21:13, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
:: Le Misanthrope ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: Le Misanthrope ::
Léogan Jézékaël
MessageSujet: Re: Leshen (Terminé)   Lun 22 Juin - 16:20

Bonjour Leshen !

Alors pour ton pouvoir de contrôle mental des rongeurs x) Ca ne peut pas dériver de la télépathie, en fait ce n'est pas considéré comme le même pouvoir (télépathie et contrôle mental sont deux choses très différentes, la télépathie relevant simplement de la communication). Mais sinon, pas de problème pour le pouvoir en soi, c'est faisable !
Pour l'hypnose, pas de souci non plus.

Ta grenade, ça fonctionne, je pense, j'te donne le feu vert =) (bon si Sighild te dit quelque chose... c'est ma faute !)

Bref ! Une ébauche très prometteuse, j'ai hâte de lire la suite !
A bientôt !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar Invité
Invité

MessageSujet: Re: Leshen (Terminé)   Ven 3 Juil - 17:32

J'ai terminé, en espérant ne rien avoir laissé de trop inconsistant.
Revenir en haut Aller en bas
:: Le Misanthrope ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: Le Misanthrope ::
Léogan Jézékaël
MessageSujet: Re: Leshen (Terminé)   Ven 3 Juil - 20:12


Eh bien me revoilà sur ta fiche ;) qui est loin d'être inconsistante, je te l'affirme, elle est vraiment très soignée !

Alors pour tes pouvoirs et tes diverses grenades, pour moi, y a pas de problème, faudra juste attendre de voir ce que la fonda en pense. Enfin les grenades simples existant au Moyen Âge, je pense que ça devrait aller.

Donc passons aux autres choses !

1/
Citation :
Recommandation : maintenir le statut d'agent indépendant jusqu'à évaluation.
Hm, ça n'empêche pas qu'il faut que Leshen intègre un département dans le groupe des Nérozias, alors fais ton choix parmi eux : département militaire (Stratégie/Police/Armée), département scientifique (Recherche et développement/Médecine/Science), département marchand (Marine marchande/Marché noir/Vol organisé/Marchand d'arme), département d'élite (Assassinat/Sécurité VIP/Vol de grande ampleur) ou département des renseignements (Espionnage/Récupération d'informations). Je suppose que c'est le dernier, mais si tu l'écris en toutes lettres, ça sera plus clair =)
Et il faudrait que tu précises s'il y est initié ou dit "rebelle", c'est un détail important.

2/
Citation :
Eridania est pourtant ce qu'on fait le plus éloigné du moindre littoral mais il faut croire qu'il a pu prouver sa valeur auprès de la flotte de l'un de nos alliés.
Tyrhénium est un territoire indépendant, il ne fait (plus) partie de la monarchie d'Eridania. C'est pas très visible dans le contexte, donc l'erreur est pas trop de ton fait, mais ça devrait bientôt devenir clair =)

3/ Détail en passant, j'pense que si tu faisais une petite relecture, ça ferait du bien à ta fiche, y a quelques fautes d'inattention qui traînent =P

Bref, rien d'autre ! Si ce n'est que c'est vraiment une très belle fiche et que la lecture était absorbante.
C'est cool !

Allez à bientôt !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar Invité
Invité

MessageSujet: Re: Leshen (Terminé)   Ven 3 Juil - 21:29

Hum... je ne me vois que comme initié pour l'instant, pour conserver le plaisir de vivre ses débuts dans l'organisation et garder le rite de passage pour plus tard éventuellement.
En effet ce sera plutôt pour rejoindre le département d'espionnage.... encore que le département marchand aurait son charme, sans être trop éloigné de ce que j'imaginais. Mais de toute façon le choix se fera qu'au passage au rang de Rebelle non, j'ai pas à trancher définitivement? Enfin bon ce sera pour aller dans le renseignement plutôt on va dire.

Pour Eridania & co. si effectivement y'a une indépendance si marquée ça vaut le coup d'être précis. (C'est vrai que sur la carte les traits frontaliers de Tyrhénium ont l'air épais :P .)

J'ai ajusté ça.
Revenir en haut Aller en bas
:: Le Misanthrope ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: Le Misanthrope ::
Léogan Jézékaël
MessageSujet: Re: Leshen (Terminé)   Ven 3 Juil - 22:37

Ok, tout est en ordre alors !
Tu verras pour ton département plus tard, dans ce cas, y a pas de problème.
J'avertis Sighild, tu devrais être validé bientôt =)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: L'Eryl ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: L'Eryl ::
Sighild
MessageSujet: Re: Leshen (Terminé)   Sam 4 Juil - 18:49

Dans l'ensemble, je n'ai pas grand chose à dire mais j'ai besoin de petites précisions :

_ Curiosité des profondeurs : j'ai bien saisi le concept sauf un petit truc. Si tu contrôles quelqu'un ou un rat actuellement, qu'est-ce qu'il en est du corps du persos? Tu dois te planquer? Parce que je suppose que le vrai corps est immobile si tu vois à travers autre chose, non? Bref, j'ai pas saisi ce que le corps de Leshen devenait pendant le contrôle.


Voilou! C'était tout. lool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar Invité
Invité

MessageSujet: Re: Leshen (Terminé)   Sam 4 Juil - 19:03

Si la cible est dans son champ de vision il peut continuer à se déplacer, il la guide juste en l'envoyant à des endroits qu'il voit lui même, type : l'envoyer dans le coin nord de la pièce, monter sur la table etc.

Mais dès que le rat se déplace hors de son champ de vision oui en effet il doit rester immobile car il est obligé de voir à travers les yeux de la bestiole, pour pouvoir l'orienter et savoir dans quelle direction la faire avancer quoi en effet.

Il reste donc immobile, sinon ça reviendrait à devoir marcher à l'aveugle pour son propre corps.
Revenir en haut Aller en bas
:: L'Eryl ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: L'Eryl ::
Sighild
MessageSujet: Re: Leshen (Terminé)   Mar 7 Juil - 19:21

Bon alors ok. Cela me convient.

Fiche validée


Tu vas pouvoir ouvrir ton journal, ton compte en banque,ton inventaire, et ta boîte aux lettres. Mais aussi faire une demande de rang personnalisé et de recenser dans la zone évènementielle.

Bon jeu!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Leshen (Terminé)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Leshen (Terminé)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Istheria, le monde oublié :: Les RegistresTitre :: Inscription & Présentation :: Cimetière-
Sauter vers:  

(c) ISTHERIA LE MONDE OUBLIE | Reproduction Interdite !