Deirdre Luberym, où l'art de tromper

Bienvenue

Sur Istheria, RPG heroic-fantasy issus d'un univers original où de multiples aventures vous attendent.

Liens rapides

Effectifs

• Eryllis: 2
• Ladrinis: 2
• Eclaris: 1
• Prêtresses: 2
• Cavaliers de S.: 1
• Nérozias: 2
• Gélovigiens: 8
• Ascans: 1
• Marins de N.: 2
• Civils: 9

Temps actuel

An 1305 de l'ère obscure

Saison:Enkilil Mois:Moomé
[Octobre/Novembre en temps réel]

Membres du mois

Duscisio
Profil
Fiche


Code par MV/Shoki - Never Utopia



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Deirdre Luberym, où l'art de tromper

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
:: Bandit manchot ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: Bandit manchot ::
Deirdre Luberym
MessageSujet: Deirdre Luberym, où l'art de tromper   Jeu 28 Jan - 23:33


















" Le talent n'est pas donné à tout le monde. Heureusement pour moi, j'en possède de nombreux. Je les développe comme le musicien qui affine ses instruments ou le guerrier qui s'entraine avec son épée. Un jour je vous les montrerais... pour votre plus grand malheur. "






- Mes Pouvoirs -



▬  Souffle d'Ambrosis  ▬ ★★✩✩✩✩
" Ce pouvoir se manifestait à moi quand j'en avais besoin, sans que j'en ai trop conscience. Au début, je pensais que les gens étaient juste étranges, comme on en voit partout. Puis finalement, j'obtenais de manière indécente ce que je désirais et je me suis dit que peut-être, j'avais un petit don. "

▬  Contrôle du métal  ▬ ★★★✩✩✩
" Je ne me souviens pas exactement le jour où j'ai compris que j'étais capable de modeler le métal à mes seules pensées. Toutefois, cela concernait une œuvre d'art ou l'une de mes tentatives de création. Je n'étais pas satisfaite et les défauts me sautaient aux yeux. Puis, en me concentrant sur le détail gênant, ce dernier prit la forme que je désirais. Voilà qui faisait mes affaires... "

▬ Transformation monstrueuse  ▬ ★★★★✩✩
" Ce pouvoir m'est apparu après ma mort, ce qui est relativement ironique quand on sait que je fus une lhurgoyf par le passé. La nature ou les dieux ont dû jugé bon de me laisser le loisir de continuer à montrer mon visage le plus hideux. Mais peu importe, il fait partie de moi et il demeurera l'instrument de ma vengeance. "





- Mes Spécialités -



▬ Escroquerie ▬
(capacité de tromper ou duper n'importe qui)

▬ Empoisonneur ▬
(connaissance accrue dans le domaine des poisons et ses remèdes)



Isy


Dernière édition par Deirdre Luberym le Mer 17 Fév - 22:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Bandit manchot ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: Bandit manchot ::
Deirdre Luberym
MessageSujet: Re: Deirdre Luberym, où l'art de tromper   Sam 30 Jan - 23:32
















- Les Hommes de mon passé -



Findorel, celui qui était plus qu'un frère

Findorel n'était pas son vrai nom, et ne lui avoua que lorsqu'elle constata son départ, dans une lettre abandonnée sur un rebord de cheminée. Elle n'eut jamais d'explication particulière et elle ne l'eut plus jamais croisé. De lui, elle ne concerne que le souvenir d'un visage jeune et de fin d'adolescence.

Toutefois, il est le garçon qui l'a élevé, nourri, éduqué et apprit tout ce qu'il y avait à savoir de la vie. C'est de lui qui est né son amour de l'art et la peinture. Elle lui doit tout, même sa vie, car elle était destinée à mourir. Si le petit garçon qui l'était à cet époque n'avait pas décidé de braver sa peur, alors elle n'aurait jamais connu les joies de l'existence. Pourtant, elle demeure en colère malgré les années. Il était sa seule famille et il l'avait abandonné alors qu'elle était encore bien jeune, même si l'un comme l'autre appartiennent à des peuples dont la maturité est rapidement acquise.

Et puis, elle apprit peu de temps après sa "mort" qu'un sindarin avait demandé à Petrus Tyrell de concocter une potion capable de changer sa nature. Est-ce qu'il s'agissait de lui ou n'était-ce qu'une coïncidence?


Vanor, celui que je croyais être mon autre

Deirdre se souvient parfaitement du jour où elle le rencontra pour la première fois à Taulmaril. Elle le trouvait plutôt culotté, sans peur et possédant un charme magnétique. Même si elle eut toujours été de nature méfiante, elle accepta de le suivre et devint une ladrini, tout comme lui. Puis ils devinrent des partenaires de crimes, arnaquant les plus naïfs de la ville, ou volant ce qui les intéressaient. Mais le coup de leur vie, ils le commirent à Cimmeria, et les mirent tout deux à l'abri du besoin.

Ils tentèrent alors une vie rangée pour se faire oublier, et ce fut dans ces jours tranquilles que leurs sentiments se révélèrent. Un bonheur bien bref car le passé de l'un rattrapa l'autre. Ironie du sort, lui non plus, n'avait jamais révélé sa véritable identité à Deirdre, comme le bon ladrini qu'il fut. Mais pour Deirdre, sa trahison fut bien plus douloureuse que nul autre car au delà d'un nom, il l'avait abusé de sa confiance pour ses propres besoins, la mutila dans un instant de faiblesse et lui donna la mort. La dernière image qu'elle eut de lui, ce fut son visage en larme qui implorait son pardon. Elle ne le revit jamais... mais il demeurerait son assassin.

Elle ne sait toujours pas si ce dernier est en vie, mais si elle devait le revoir...


Petrus Tyrell, celui qui rêvait d'être le maître des poisons

Elle ne l'a jamais connu personnellement et pourtant, il fut un pion important dans sa mise à mort, involontaire cependant. Cet ex-éclari était un savant brillant, et avait une connaissance particulièrement développée dans tout ce qui touchait aux poisons et autres potions de cette nature. Il aurait été engagé pour mettre au point un élixir capable de changer la nature d'une personne, mais au lieu de cela, il mit au point ce qu'il a appelé le goyfarim, un poison capable de provoquer une transformation monstrueuse involontaire chez les lhurgoyfs et leur faire perdre raison et mémoire des évènements pendant ce laps de temps.

Deirdre en fut la victime et commit des atrocités à Amaryl. Ce n'est qu'après sa mort qu'elle découvrit que Petrus était derrière ce mal mais elle découvrit un homme qui avait perdu la raison. Ce fut sans trop de mal qu'elle réussit à avoir des informations supplémentaires, comme le fait qu'il avait utilisé Vanor pour lui administrer le goyfarim, mais aussi qu'en réalité, on l'avait engagé pour créer un remède...pour elle. Le seul indice que lui donna Petrus fut qu'il s'agissait d'un sindarin. En échange, elle lui offrit une mort rapide.





- Mes Amis -



Uriel, celui qui m'est fidèle

Uriel était un tout jeune adolescent quand elle le rencontra, un orphelin d'Hesperia, que la curiosité conduisit à la fenêtre de Deirdre. Elle aurait pu s'en débarrasser facilement ou simplement le faire jeter dehors, mais elle préféra l'accueillir chez elle.

Même si il est difficile de savoir si elle possède quelques desseins à son encontre, elle lui apprit ce qui était nécessaire pour s'élever dans la bonne société et le sortit littéralement de la rue. Aujourd'hui, il est un jeune adulte accomplit et travaille pour Deirdre. Il est devenu un homme de "confiance" - mais si tout est relatif - et l'aide dans ses plans. Il connaît parfaitement ses intentions de trouver ce qui ont causé sa perte, tout comme les grandes lignes de son histoire. Elle ne lui a jamais rien caché. Une mère, une sœur, une amie ou peut-être bien plus, il est difficile de cerner leur véritable relation. Cependant, Deirdre l'a sorti de la misère et il considère qu'il lui est plus que redevable et souhaite la protéger, d'une manière ou d'une autre.





Isy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Bandit manchot ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: Bandit manchot ::
Deirdre Luberym
MessageSujet: Re: Deirdre Luberym, où l'art de tromper   Dim 31 Jan - 16:27



















- Mes plans en cours -


Les jours de marchés ne sont pas toujours ennuyeux
:: Eridania, le pays aux mille cultures :: Hesperia, la Capitale :: Place publique ::
Avec Duciscio Balibe

C'est l'heure de faire des affaires
:: Eridania, le pays aux mille cultures :: Tyrhénium, la ville frontière :: Le quartier commerçant :: Aux Mille couleurs ::
Avec Leshen





- Mes desseins finis -


En cours...



Isy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Deirdre Luberym, où l'art de tromper   

Revenir en haut Aller en bas
 
Deirdre Luberym, où l'art de tromper
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 2.2. Tromper l'ennui, phase 2.
» Se tromper est humain, pardonner est divin ? Aurore
» L’art de plaire est l’art de tromper ? Rebekha
» Rapport sur les abus de droits humains en 2004-2006
» Ségolène Royal: "j'ai été trompée"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Istheria, le monde oublié :: Gestion & AffairesTitre :: Dans votre sacoche :: Carnet de Notes-
Sauter vers:  

(c) ISTHERIA LE MONDE OUBLIE | Reproduction Interdite !