Le rossignol - Erelda

Bienvenue

Sur Istheria, RPG heroic-fantasy issus d'un univers original où de multiples aventures vous attendent.

Liens rapides

Effectifs

• Eryllis: 2
• Ladrinis: 2
• Eclaris: 1
• Prêtresses: 2
• Cavaliers de S.: 1
• Nérozias: 2
• Gélovigiens: 8
• Ascans: 1
• Marins de N.: 2
• Civils: 9

Temps actuel

An 1305 de l'ère obscure

Saison:Enkilil Mois:Moomé
[Octobre/Novembre en temps réel]

Membres du mois

Duscisio
Profil
Fiche


Code par MV/Shoki - Never Utopia



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le rossignol - Erelda

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar Invité
Invité

MessageSujet: Le rossignol - Erelda   Sam 31 Déc - 0:14



Erelda
« Les émotions sont faiblesses. Mal contrôlées, elles nous trahissent. »




IDENTITE : Erelda, nom d’emprunt.
SURNOM : Le Rossignol
AGE : Au moins la centaine d’années | SEXE : Féminin
PEUPLE :  Sindarin
CASTE : Ladrini
METIER :  Assassin




DON : Sens développés
SPECIALITES : Pas léger, Discrétion et Excellence au sabre.
POUVOIRS :
  • Célérité = ★★★★★✩
    Accélération momentanée ne durant pas plus d'une seconde lui permettant l'enchaînement de deux à trois gestes difficilement perceptibles à un regard non averti.
  • Invisibilité = ★★★★✩✩
    Capable de se fondre dans l'ombre et d'effacer sa présence aux sens magiques lorsqu'elle retient sa respiration.
  • Perturber les sens = ★★★✩✩✩
    Permet de troubler momentanément un ou plusieurs sens d'une cible, y compris le sens de l'équilibre, l'effet ne dure pas plus de quelques secondes
  • Traverser les matières = ★✩✩✩✩✩
    Une capacité qu'elle a redécouvert récemment et dont la maîtrise semble très capricieuse. Pour le moment, elle semble surtout capable de sonder la matière sur laquelle elle appose sa main. Elle peut faire traverser celle-ci sans trop de difficulté; exercice autrement plus complexe pour son corps entier.



Les armes des assassins sont diverses. Leur but unique. Maniant correctement un bon panel d’armes différentes, Erelda accorde une préférence au sabre et à la dague. La plupart du temps, elle s’arme donc d’un sabre court et effilé ainsi que d’une dague à double tranchant. Elle possède également un stylet et deux couteaux de jet. Le sabre est porté au côté, à la ceinture, tandis que la dague est glissée dans son dos au niveau de la ceinture, maintenue à l’horizontal. Stylet et couteaux de jet se trouvent quant à eux à divers endroits où elle peut les dissimuler aisément.


Bien que n’appréciant que moyennement l’utilisation des poisons, Erelda en possède quelques-uns ainsi que des remèdes dans des petites fioles soigneusement alignées dans une sacoche. Lorsqu’elle voyage, elle s’encombre également d’un nécessaire d’entretien de ses armes. Pour le reste, elle ne voue qu’un intérêt limité aux possessions physiques et se targue de ne posséder que bien peu d’attaches. Ironie de l’amnésie.

Quant à sa tenue vestimentaire, elle opte généralement pour des vêtements sobres et fonctionnels. Son armure cependant est un joyau tant d’un côté esthétique que pratique. Composée d’une association de plaques de métal et de cuir sombres, elle couvre intégralement son corps et est ornés de motifs entrelacés. Elle est associée à un pantalon de toile épaisse, une paire de gants fins et de bottes fonctionnelles. Le bas de son visage est dissimulé derrière un masque de toile orné d’entrelacs tandis que le reste se noie dans l’ombre d’une capuche qui se prolonge en un long châle enroulé autour de ses épaules. Ce dernier est retenu par une broche en acier sombre représentant l’oiseau dont elle tire son surnom. Lorsqu’elle n’est pas en mission, elle peut utiliser toute sorte de vêtements pour dissimuler ou changer son identité. Elle opte toujours en revanche pour des tenues fonctionnelles qui lui permettent, entre autre, de glisser des éléments de protection et des armes sous celles-ci. Ainsi, n’espérez pas la voir se pavaner dans des tenues affriolantes pour le simple plaisir de vos yeux.



Une silhouette menue, un corps presque frêle si l’on omet la fine musculature qui s’y dissimule. Et pourtant, sous les vêtements et les sourires carnassiers, on devine une force inébranlable. L’acier de son regard efface la fragilité de sa silhouette. Il vous transperce, impitoyable. D’un bleu pâle, semblable à l’acier, ils vous transpercent. Impitoyables. Tantôt aussi clairs qu’un ciel d’hiver, tantôt orageux. Des sourcils arqués et volontaires viennent surmonter ce regard avec plus de dureté que la jeune femme ne le voudrait. Et puis elle continue de sourire de cette façon si énigmatique et féroce. S’il n’y avait pas ce regard si troublant, on pourrait deviner de la délicatesse dans ce visage; presque de la grâce dans la finesse des traits.

Des lèvres délicatement ourlées viennent encadrer un sourire aux canines bien trop affûtées. On raconte qu’elle a tué un jour un homme en l'égorgeant avec ses dents. Une rumeur infondée sans doute. Pourtant ses sourires ont tendance à suggérer le contraire. Ajoutez à cela un teint cendré rehaussé par une chevelure immaculée. Si elle les laissait libre, cette dernière cascaderait jusqu'au creux de ses omoplates en un enchevêtrement de reflets ivoires et argentés. Elle les dissimule cependant la plupart du temps dans l'ombre d'un capuchon et les retient en arrière dans un entrelacs de tresses.

Souple et gracile, la Sindarin ne dément pas les stéréotypes de son peuple et possède en conséquent une silhouette élancée, finement musclée. Ses épaules sont légèrement carrées et ses bras laissent percevoir des muscles saillants, entraînés. Son corps bien que svelte laisse transparaître une certaine force et vivacité. D'une taille plutôt commune pour ses congénère, elle approche le mètre soixante-cinq. La jeune femme fait preuve d'une souplesse et d'une agilité surprenantes. Démonstration de la maîtrise de son corps, ses pas semblent littéralement glisser sur le sol, et ce, sans émettre le moindre bruit.

Voilà en quelques lignes le portrait d'une femme à la beauté farouche et guerrière. Pour certains, elle serait plutôt séduisante; mais il faudrait pour cela omettre la multitude de cicatrices qui couvrent ce corps. Légères et discrètes, elles évoquent un passé agité. Ces dernières couvrent principalement le dos et les épaules de la jeune femme. On remarquera également une cicatrice discrète au coin de sa lèvre droite. Vestige d'un combat dont elle ne porte nulle fierté.


Erelda serait sans doute séduisante s’il n’y avait pas autant de férocité dans ses sourires. Ses attitudes ne sont pas sans rappeler une certaine sauvagerie. Elle en joue, bien évidemment, et sait pertinemment quand il faut se tenir. La plupart du temps, elle se contente de se montrer distante, presque pensive. Ses regards sont souvent froids et vous scrutent sans la moindre gêne. Il est bien difficile en revanche de deviner les pensées qui s’y dessinent derrière. Elle constitue un personnage aux contours flous, presque indiscernables.

Relativement taciturne, la Sindarin parle peu. Elle sait se montrer patiente et fait preuve d’un tempérament calme et réfléchi. Posée, elle se contente la plupart du temps d’observer et d’analyser les situations. Elle partage rarement ses déductions. Par ailleurs, la Sindarin déteste perdre pied, sentir les événements lui échapper. Elle a constamment besoin de ce sentiment de contrôle, lui permettant d’avoir prise sur l’instant présent. Ainsi, chaque acte qu’elle effectue, chaque parole qu’elle prononce est minutieusement calculée et modérée. Consciente de la dangerosité de son rôle et de la discrétion qu’il impose, elle se plie à une discipline rigoureuse.

Ajoutez donc à ce besoin de contrôle permanent une détermination infaillible et vous vous trouvez face à un assassin particulièrement redoutable qui mettra tous les moyens en oeuvre pour parvenir à ses fins. Là est sans doute l'une des meilleures qualité destinée à sa profession. En effet, Erelda ne souffre d'aucun scrupule. Mais sous ses airs observateurs et froids se dissimulent une femme particulièrement effrayée par la solitude. Elle s’arrange toujours pour errer près de scènes de vie. D’un caractère vif et trempé, affûté par des années plutôt rudes, elle préfère rester discrète néanmoins.

Elle se contente donc d'écouter attentivement, ne laissant rien lui échapper, et si possible dissimulée dans l'ombre. Car les ténèbres sont pour elle un refuge; le seul havre qu'elle connaisse pour fuir les doutes qui l'assaillent. Alors, parfois, elle fuit les foules et rejoint la solitude accueillante des ténèbres. Pour beaucoup, ils font écho à l'inconnu et n'inspirent que le doute et la peur. A ses yeux, ils constituent un lieu immuable et silencieux où toutes les créatures qui y baigne sont égales; les ténèbres ne jugent point.

Gagner la confiance et l'estime de la jeune femme se révèle une tâche bien difficile : bien qu’agissant généralement selon ses intuitions, Erelda juge davantage par les faits que les paroles. Méfiante de nature, avec son entourage, elle s’ouvre parfois davantage et ses paroles prennent alors des tournants sarcastiques et incisifs. Ses remarques peuvent d’ailleurs s’avérer parfois aussi déterminées et acérées que ses lames.

Si Erelda ne montre qu’une personnalité froide et détachée en apparence, elle nourrit un grand sens du devoir et de la justice. Son sens du sacrifice envers son clan n’est plus à remettre en doute. Celui-ci est particulièrement exacerbé lorsqu’il touche à ses plus proches confrères. Protectrice, elle saura alors se montrer d’une férocité implacable envers ceux qui auront éveillé son courroux.


PRENOM : Nix
SEXE : Féminin
DESCRIPTION : D’une taille modeste et le dos relativement court, la jument possède une silhouette fine et musclée. Taillée pour la course, il s’agit d’une monture très rapide et réactive sur de courtes distances. Bien qu’initialement destinée à la vitesse, elle se révèle endurante pour des allures soutenues si l’on ne la soumet pas à un galop d’enfer. D’une nature posée, elle se révèle particulièrement attentive et docile. Ayant veillé à son éducation, Erelda est capable de lui donner des instructions simples à la voix et peut ainsi la monter à crue sans trop de difficultés. La jument tire son nom de sa robe d’un noir profond.



Erelda.

Trois syllabes entêtantes. Chaque fois, aussi loin que je pousse mes efforts vers mon passé, seul ce nom me revient en tête. J’ai décidé de l’assimiler et de le faire mien. Unique point d’ancrage avec mon passé. Enteri m’a confié que je n’avais de cesse de le répéter dans mon sommeil lorsqu’il m’a trouvée. J’ignore s’il m’appartenait réellement ou s’il s’agit de celui d’un de mes proches. Si tel est le cas, peut-être qu’en entendant ce nom chez un autre, je retrouverai une bribe de mon passé. Je me suis longtemps accrochée à cet espoir. Je me suis fait une raison désormais. Mes souvenirs m’ont fui, je suis un être sans passé.

J’ai cessé de le poursuivre au moment même où j’entrai dans le clan. Les Ladrinis. Une succession de hasards trop bien agencée m’ont poussé en son sein.

D’aussi loin que je me souvienne, il y avait son visage. Fermé et solitaire, presque gêné de se trouver là. Enteri. Le hasard me poussa sur son chemin, à peine consciente et déboussolée. Les Gorges de Paramis, je ne me souviens même pas de la raison qui me poussait en cet endroit. Beaucoup de Sindarins ne s’aventurent pas au-delà de leur Canopée natale. Conscient sans doute de mon trouble, il ne m’assaillit pas de questions tandis que je peinais à rassembler les bribes éparses de souvenirs. Des images incohérentes, souvent contradictoires pour la plupart. Après m’avoir soignée, il m’accompagna jusqu’à la cité la plus proche, Hesperia. J’y nourrissais l’espoir de pouvoir y trouver un proche, un être qui saurait rassembler ma mémoire défaillante.

En vain. Après m’être séparée d’Enteri, j’ai erré un moment dans la cité. Désorientée, livrée à moi-même et ce sans même connaître les talents qui feraient par la suite ma réputation, je m’efforçai de courir après mon passé. Tandis que celui-ci m’emmenait à m’enfoncer dans les recoins les plus sombres de la cité, je me vis mêlée à une affaire pour le moins douteuse. Je ne m’en sorti qu’au détriment d’une cuisante blessure et de talents visiblement oubliés : j’étais une redoutable bretteuse. Détail qui ne sembla pas échapper à quelques acteurs de l’affaire dont Artemis. Tandis que je voyais en ces capacités un indice sur mon passé, il y vit une nouvelle opportunité pour les Landrinis et me proposa rapidement de m’introduire auprès de son clan.

Quelle ne fut pas ma surprise de découvrir qu’Artemis était le bras droit d’un homme qui m’était connu. Si je m’étais montrée hésitante dans un premier temps vis-à-vis des Landrinis, ma détermination fut trouvée dans nos retrouvailles. Amnésique et sans attache, je trouvais dans ce clan d’assassins et de voleurs un nouveau foyer. Une nouvelle existence dans laquelle je semblais exceller pour l’art de la discrétion et de la mise à mort.

Voilà maintenant près de quatre ans que j’œuvre en son sein, travaillant souvent de pair avec Enteri. Nous y avons trouvé notre équilibre, nous complétant par bien des manières. J’y ai trouvé des frères également, des éléments d’une loyauté sans faille pour lesquels je donnerai corps et âme. Un ramassis d’ordures en tout genre. Sans scrupules. Méprisables. J’y ai trouvé une famille, aussi macabre soit elle.

J’ai entrepris d’écrire ces mémoires pour ne plus perdre de nouveau ce qui me constitue. Ces mots, en leur donnant corps, je leur confie mon essence même, mon histoire.


Dernière édition par Erelda le Lun 2 Jan - 13:23, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité

MessageSujet: Re: Le rossignol - Erelda   Sam 31 Déc - 0:42

Depuis le temps que je me disais qu'il fallait que je me lance à l'aventure sur ce forum =)

Voilà j'ai en grande partie terminée ma fiche (en espérant qu'elle convienne).

Il me reste les capacités et spécialités à décrire mais j'ai vu que pour les prédéfinis elles peuvent être plus nombreuses que la limite de base. N'ayant pas trouvé d'indication à ce sujet dans la fiche de prédéf d'Erelda, je voulais attendre des consignes/conseils avant de me lancer dans cette dernière étape.
Revenir en haut Aller en bas
:: Eros et Thanatos ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: Eros et Thanatos ::
Elië Valanatëel
MessageSujet: Re: Le rossignol - Erelda   Sam 31 Déc - 10:33

Bienvenue à toi Erenda!
Ta fiche me semble pour le moment très correcte. Par contre comme Enteri est joué sur le forum et qu'il joue un rôle important dans ta biographie, il serait bon de lui demander son accord pour l'impliquer dans ta vie.
Bonne chance pour la fin de ton élaboration!
Et puis aussi très bonne année à venir!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar Invité
Invité

MessageSujet: Re: Le rossignol - Erelda   Sam 31 Déc - 12:15

Merci beaucoup =) A la réflexion, je pense encore étoffer un peu la description mentale pour accentuer son profil d'assassin.

Qu'est-ce que tu entends par demander son accord ? Je me suis basée sur ce qui était donné dans la fiche de prédéf au niveau du lien et je pensais voir une fois validée avec lui ce qu'on pouvait en faire. Ceci dit je vais suivre ton conseil. On pourra voir également pour un lien entre nos deux personnages aussi j'imagine.
Revenir en haut Aller en bas
:: Eros et Thanatos ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: Eros et Thanatos ::
Elië Valanatëel
MessageSujet: Re: Le rossignol - Erelda   Sam 31 Déc - 13:59

C'est toujours bien d'étoffer les descriptions je ne vais donc pas te brider et oui tu as raison pour ce qui est des prédéfinis mais comme je n'avais plus celui-ci en tête, je me suis un peu précipitée...
Pour nos deux personnages ce n'est pas impossible mais Elië est de nature indépendante et moins elle a de compte à rendre à la caste mieux elle se porte, mais qui sait, les choses peuvent la rattraper...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar Invité
Invité

MessageSujet: Re: Le rossignol - Erelda   Sam 31 Déc - 19:00

Voilà j'ai ajouté globalement un paragraphe aux descriptions mentales et physiques. J'ai également proposé des spécialités/pouvoirs mais sans donner de niveau, j'attend déjà de voir quelles pourraient être les limites pour le personnage.
Revenir en haut Aller en bas
:: Le Réhabilitateur ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: Le Réhabilitateur ::
Thimothée Mannus
MessageSujet: Re: Le rossignol - Erelda   Sam 31 Déc - 21:45

Bienvenue parmi nous sombre Rossignol, c'est un plaisir de voir le forum se remplir de toujours plus de clients au pilori ♪



Merci à Asnaell pour ce kit magnifique !!
Thème Royal


Parôle ~ #ff6633
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Chef Amazone ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: Chef Amazone ::
Sighild
MessageSujet: Re: Le rossignol - Erelda   Dim 1 Jan - 13:10

Bonjour et bienvenue sur le forum!

Cela fait plaisir de voir que ce personnage a trouvé preneur! ^^
Je passe pour savoir si tu avais fini ta fiche ou si tu souhaitais encore faire des ajouts avant de lire pour la validation?


ps: pour les pouvoirs, comme tu as fait le choix d'un personnage prédéfini, tu as bien droit à 4 pouvoirs. Mais du coup, tu bénéficies du gain lié à la maîtrise de chacun. Tu as droit de placer 4 étoiles supplémentaires, en sachant qu'il y en a une qui va obligatoirement dans la maîtrise du dernier pouvoir. (Une étoile est considéré comme une maîtrise de base).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar Invité
Invité

MessageSujet: Re: Le rossignol - Erelda   Dim 1 Jan - 17:05

Merci beaucoup ! =)

Hum du coup j'ai bien ajouté les 4 étoiles supplémentaires et une petite description de sa maîtrise du 4ème pouvoir. Je sais que c'est facultatif mais ça me permet de poser mes propres limites et d'imaginer leur utilisation inrp.

En revanche, combien de spécialités a droit mon personnage en tant que prédéfini ? J'en ai sélectionné deux en priorité et ajouter deux autres au cas où elle ai droit à davantage. A dire vrai, c'est aussi parce que j'avais du mal à choisir donc je veux bien vos avis là dessus.

Pour le reste on peut considérer cette fiche comme terminée et prête à la révision.
Revenir en haut Aller en bas
:: Eros et Thanatos ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: Eros et Thanatos ::
Elië Valanatëel
MessageSujet: Re: Le rossignol - Erelda   Lun 2 Jan - 10:52

C'est comme si tu étais arrivée au stade de champion donc 4 pouvoirs, 4 spécialités.
Par contre le dernier pouvoir une seule étoile, je crois que c'est ce que voulait dire Sighild
Sighild a écrit:
en sachant qu'il y en a une qui va obligatoirement dans la maîtrise du dernier pouvoir. (Une étoile est considéré comme une maîtrise de base)
Pour toi si je comprends bien "traversée de la matière". Tu dois donc déplacer une des deux étoiles vers un autre pouvoir


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
avatar Invité
Invité

MessageSujet: Re: Le rossignol - Erelda   Lun 2 Jan - 12:01

D'accord ! J'avais compris pour ma part qu'il fallait au minimum une étoile à ce pouvoir (le 4ème). J'ai rectifié ça. Pour les spécialités mon personnage n'en a que deux en fait ? Comme tout le monde quand il débute sur le forum c'est ça ?
Revenir en haut Aller en bas
:: Eros et Thanatos ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: Eros et Thanatos ::
Elië Valanatëel
MessageSujet: Re: Le rossignol - Erelda   Lun 2 Jan - 12:50

Non, non, 3 Spécialités, comme un personnage de rang champion. C'est vrai que c'est un peu compliqué. 57
Par contre, il te faudra attendre tes 300XP pour acquérir une spécialité supplémentaire


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
:: Chef Amazone ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: Chef Amazone ::
Sighild
MessageSujet: Re: Le rossignol - Erelda   Lun 2 Jan - 19:36

Re-bonjour!

Tout me semble bon! Bien que je ne suis pas à l'abri d'un oubli.

Pour le degré de maîtrise, nous considérons que le dernier pouvoir acquis est forcément moins bien maîtriser que les autres. Comme on part sur le principe qu'il vient à peine d'être révélé, on part sur une base d'une étoile. Pour le prochain palier, libre à toi de placer toutes tes prochaines étoiles sur ce pouvoir. Mais cela signifierait qu'au cours de ton évolution, tu aurais surtout passer ton temps et ton énergie à le développer. C'est un détail, mais cela permet de mettre en évidence la manière dont tu vois un personnage et de le personnaliser quelque part. C'est pas évident au début, mais après ça se fait tout seul. lol J'aurais pu mettre simplement un système chiffré, mais je trouvais que c'était sympas avec les étoiles. loool



Mais bref, tout ça pour dire que ta fiche est validée.^^


Tu vas pouvoir ouvrir tous les sujets qui se rapporte à ton personnage, soit : son journal, sa boîte aux lettres, son inventaire et son compte en banque.


J'espère que tu te plairas parmi nous et n'hésite pas si tu as la moindre question. On est là pour ça.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Le rossignol - Erelda   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le rossignol - Erelda
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand Coulent les Larmes du Rossignol [Rang C][Pv: Natsume Homura]
» Il faut soigner Rossignol du Matin
» Erelda
» Salutation du Rossignol !
» Erelda

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Istheria, le monde oublié :: Les RegistresTitre :: Inscription & Présentation :: Cimetière-
Sauter vers:  

(c) ISTHERIA LE MONDE OUBLIE | Reproduction Interdite !