Kreen, Séide du Chaos [TERMINE]

Bienvenue

Sur Istheria, RPG heroic-fantasy issus d'un univers original où de multiples aventures vous attendent.

Liens rapides

Effectifs

• Eryllis: 3
• Ladrinis: 2
• Eclaris: 1
• Prêtresses: 2
• Cavaliers de S.: 5
• Nérozias: 3
• Gélovigiens: 7
• Ascans: 2
• Marins de N.: 2
• Civils: 11

Temps actuel

An 1305 de l'ère obscure

Saison:Riguear Mois:Ginik
[Septembre/Octobre en temps réel]

Tableau d'honneur


Code par MV/Shoki - Never Utopia



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Kreen, Séide du Chaos [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
:: Séide du Chaos ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: Séide du Chaos ::
Kreen
MessageSujet: Kreen, Séide du Chaos [TERMINE]   Sam 27 Jan - 16:01



Kreen, Séide du Chaos
« Soumets le mortel et aspire au divin »



IDENTITE : Kreen
SURNOM : le Séide du Chaos
AGE : 164 ans, morte à 36 | SEXE : féminin
PEUPLE :  Gorgoroths, anciennement Terrans
CASTE : Cavaliers de Sharna
METIER :  Cavalier Rouge




DON : résistance physique développée
SPECIALITES :
Excellence spécifique en arme – capacité à maîtriser Charybde à la perfection
Endurance – capacité à tenir un combat longuement

POUVOIRS :
Bouclier ★★★★✩✩ – Kreen s’est toujours trouvée encombrée par les écus pendant les combats, c’est pourquoi elle a tôt fait de parfaire l’art du bouclier d’énergie; si la rapidité d’invocation n’égale pas le simple réflexe de lever le bras, Kreen parvient à éviter les blessures graves grâce à cette faculté
Téléportation ★★★★✩✩ – que ce soit pour occire plus d’ennemis ou pour esquiver les coups imparables, Kreen fait beaucoup usage de cette compétence
Régénération ★✩✩✩✩✩ – Kreen vient tout juste d’acquérir cette faculté et l’emploie aussi rarement que grossièrement; à ce jour, elle n’est parvenue qu’à accélérer sensiblement le temps de cicatrisation d’une vilaine entaille



Charybde, une épée à deux mains à la garde macabre qu’elle manie au front lorsqu'elle ne monte pas et en ville quand il le faut.
Scylla, un fléau d’arme qu’elle emploie à cheval sur les champs de bataille.
Deux poignards qu’elle garde toujours sur elle.
Une armure de cuir légère qu’elle renforce de spalières, d’un plastron, de gantelets et de jambières de métal recouvert de cuir lorsqu’elle est sur le champ de bataille.
Le crâne cornu qu’elle porte comme casque une grande partie du temps.



///




Dans une rangée de hauts guerriers, puissants et graves, elle ne se distingue pas tant que cela. Sa silhouette sinueuse et élancée ne se perd pas dans la masse, elle s’impose sans mal.
Le corps de Kreen semble avoir été sculpté dans du marbre blanc. Sa peau est d’une pâleur irrégulière et parcourue de zébrures, elle paraît inébranlable – dense et solide. Ses épaules amples s’assortissent à des bras ciselés, son ventre plat à une poitrine humble, ses larges hanches à de longues jambes façonnées. Ses muscles sont des nodosités saillantes aussi dures que la pierre, ses membres sont fuselés et puissants, son galbe un hommage à l’art de la guerre.
La souplesse de son armure ne la rend pas moins couvrante et impénétrable. On la dirait taillée dans d’immenses écailles noires, aiguës et infaillibles. Lorsque Kreen ne guerroie pas, elle fait preuve de peu de coquetterie et ne porte que de modestes corsets de cuir, des collants de coton et de vastes étoffes. Elle ne se défait pourtant pas toujours de son casque de combattante, préférant, on dirait, ne pas laisser n’importe qui voir son visage. Derrière un crâne jauni, noueux, parsemé de griffures et arborant deux grandes cornes striées, elle dissimule un faciès affûté et sévère. L’angle de ses hautes pommettes souligne la forme en amande de ses yeux aux iris plus pâles que sa sclère grisâtre – la noirceur de ses sourcils contraste d’autant plus avec la clarté de son regard. L’arrête de son nez présente une mince bosse dans son profil, ses narines sont hautes et minces – elles tracent le chemin vers une lèvre supérieure pointue, à la courbe féminine. Le second ourlet est un peu plus charnu et domine un menton arrondi au centre d’une mâchoire effilée. La guerrière attache toujours ses longs cheveux noirs en une coiffe sophistiquée d’où elle laisse s’échapper des mèches tressées. Certaines sont bien plus d’argent que de jais. Enfin, elle trace souvent un épais trait de charbon entre sa bouche et la base de son cou ; là, on peut apercevoir une large cicatrice boursouflée fendre sa gorge.




Le caractère de Kreen n’est pas un grand secret puisque si elle honore Sharna de bien des façons, le mensonge est loin d’être ce qui la définit le plus. Elle ne se cache pas de son passé et ne joue pas de tromperie au sein de sa Caste ; on pourrait presque dire que dans une certaine mesure, elle est honnête. Cela ne veut pas dire qu’elle est ouverte pour autant. Elle ne ment pas sur ses ambitions mais ne les disperse pas non plus aux oreilles de tous, et ce qu’elle ressent envers ses pairs et son ancienne vie ne franchit que bien rarement la barrière de ses lèvres. Kreen n’est pas du genre à chercher conseil ou se confier – sa propre raison est selon elle la meilleure des compagnes.
Il est évident qu’elle n’est pas bavarde mais on se tromperait à croire que c’est par effacement. Kreen a de solides opinions à propos d’à peu près tout, des principes et des points de vue difficiles à faire ployer. C’est ce qui explique son manque de tolérance envers bien des gens, y compris au sein de l’armée de Sharna – elle ne s’entend pas avec tous ses frères et peut aller jusqu’à en mépriser certains. Sa tendance au silence s’explique bien mieux par deux choses ; d’une part, sa confiance envers ses supérieurs et son dieu, en qui elle place sa vie et aux ordres desquels elle obéit sans hésiter, et dans une moindre mesure, à sa patience. Elle est loin d’être infinie et même bien médiocre si on la compare à celle de prêtres ou de savants, mais pour une guerrière du chaos, elle est respectable. Lorsque son sang-froid est finalement mis à l’épreuve, sa franchise et son laconisme la rendent tranchante et agressive. Sans être particulièrement irascible, la violence est sa première réponse quand ses nerfs sont usés.

En dehors du champ de bataille, c’est une tacticienne instinctive dont les intuitions ne sont pas ignorées par ses semblables. Elle est d’une intelligence animale et féroce, ce qui fait d’elle une combattante intrépide, peut-être même parfois fougueuse. Malgré cela, elle est de ceux dont les impulsions inspirent confiance car ses nombreuses victoires imposent le respect.

Si Kreen ne recherche aucunement l’intimité émotionnelle, ce n’est pas une maîtresse timide. La même passion l’anime pendant la bataille et dans les bras des femmes – le refus de se sentir dominée ou sous le contrôle d’autrui est au cœur de toutes ses conquêtes.

La foi de Kreen n’est plus contestée ; c’est une adepte convaincue et une championne fervente. Si son hostilité envers les cérémonies n’a pas décrû, elle les endure plus facilement que beaucoup de ses impétueux camarades, et elle n’oublie jamais de dédier chacun de ses meurtres à son dieu.

Au sein de sa Caste, Kreen n’est pas des plus connus ou même des plus représentatifs, mais elle est respectée et contrairement à ce qu’elle craignait à une époque, son appartenance à la gent féminine ne lui a jamais valu aucune forme de discrimination – pas qu’elle se souvienne en tout cas. Elle se sent à sa place dans l’armée de Sharna et elle apprécie grandement l’estime mutuelle qu’elle partage avec une grande partie de ses confrères.




PRENOM : Xeron
SEXE : masculin
DESCRIPTION : Xeron est un cheval à la robe noire réglisse et au crin sombre. Sa barde se compose d’un chanfrein en plaques orné de trois cornes, d’une barde d’encolure et d’un plastron. Le métal de chaque pièce est découpé en angles aigus et recouvert d’une épaisseur de cuir bouilli à la teinte rouge vin. Xeron porte également un caparaçon aux couleurs de Sharna.




Kreen ouvrit les yeux. Elle eut la sensation de devoir reprendre son souffle mais n’en eut pas besoin. Elle demeura longuement immobile, allongée sur la pierre. Elle ne ressentait pas la dureté du granit sous son échine, ni le froid sur sa peau nue. Il lui sembla avoir dormi des siècles mais elle ne ressentait ni la faim, ni la fatigue. Un sourire paisible vint fendre son visage.


*
*   *


«
– On m’a dit que tu avais ouvert les yeux. La prêtresse ne tenta ni de se défendre, ni de souligner l’ironie du commentaire. Tu crois peut-être que c’est insignifiant mais cela me fait douter de toi. Cela fait douter Sharna. »

Kreen maintint le regard au sol mais ne put s’empêcher d’expirer brusquement. Comment Sharna pouvait-il se sentir lésé par l’intérêt d’une prêtresse pour ses Cavaliers ? Etait-ce vraiment lui qui imposait ses fantaisies cérémoniales ? Intérieurement, la religieuse réprouvait profondément cette coutume selon laquelle les prêtres devaient être en pleine prière aveugle pendant la marche des guerriers. Elle ne pouvait pas croire que Sharna veuille priver ses oracles de la vue glorieuse et terrible de ses messagers.

«
– Pourquoi méprises-tu tant nos traditions, Kreen, ma soeur ? »

La prêtresse ne put s’empêcher de relever la tête mais elle se retint de fixer son supérieur dans les yeux. Elle se remit prestement à fixer les dalles du temple avec assiduité. Cela allait un peu loin à son goût. Elle n’avait peut-être pas le plus de prestance ou d’emphase pendant les cérémonies mais jamais elle n’aurait laissé qui-que-ce-fut douter de sa foi en son dieu et de son zèle à effectuer sa volonté. Les Hauts Prêtres ne se remettaient-ils donc jamais en question ? Kreen papillonna nerveusement. Bien sûr que non.

«
– Mon amour pour Sharna est inébranlable, Haut Prêtre. Il m’est impossible d’envisager ma vie autrement qu’à le servir. J’envie les Cavaliers, guère plus.

Alton leva un sourcil et prit un air condescendant.

– Vraiment ? Et que leur envies-tu exactement ? Elle aurait aimé qu’il la laisse répondre à cette question mais il poursuivit. Les crois-tu dignes d’un plus grand respect, crois-tu aspirer à la grandeur lorsque tu les jalouses ? Il usa d’un ton caustique et de grands gestes railleurs. »

Kreen ne répondit pas. Elle entrouvrit les lèvres mais ne laissa s’échapper qu’un soupir nerveux. Elle hésitait à mentionner ses années d’entraînement avec le maître d’armes de sa famille, sa tentative cachée d’intégrer les Cavaliers lorsqu’elle était plus jeune et l’humiliation qu’elle avait subie. Alors qu’elle tentait de chasser ces pensées, désireuse de garder de tels souvenirs pour elle, elle fut soudainement prise d’une violente migraine. Elle poussa un gémissement étouffé et chancela.

«
– Je sais à quoi tu penses, Kreen, ma sœur. Crois-tu vraiment que j’ignorais tout cela ? Il s’approcha d’elle et, gardant les bras dans le dos, se pencha sur la prêtresse à genoux qui tentait désespérément de garder ses réflexions à l’intérieur de son crâne. Je connais ton histoire, femme. Et je sais que tu crois avoir été rejetée par nos homologues guerriers à cause de ton sexe. Ha, comme tu te mens. Tu n’égalais même pas tes frères cadets, tu n’aurais pas blessé un mouton. La Terrane avait beau ne pas être d’accord, les paroles de son supérieur la heurtaient profondément. Après de longues secondes, il relâcha enfin son emprise mentale et Kreen se releva maladroitement.

– Mes frères ont ployé le genou devant moi. J’ai abattu des aranéas et vaincu des hommes qui me dépassaient de dix pouces. Elle retint son souffle, prête à se faire anéantir mais touchée en plein orgueil. Alton ne lui adressa pourtant qu’un sourire narquois. Je me crois faite pour les champs de bataille, Haut Prêtre. Pour Sharna. Après un silence, Alton émit un soupir méprisant et se retourna.

– Pour Sharna ou pour la gloire, ma sœur ? Trop de jeunes prêtres confondent leur haine avec de la foi pour notre Seigneur. Je n’aime pas tellement les laisser entacher la réputation de notre ordre en se laissant distraire, tu sais. Méfie-toi, et si ta foi est aussi grande que ce que tu prétends, tu sais ce que tu as à faire. La prêtresse se redressa entièrement et leva le menton.

– Je n’aurai aucun mal à vous prouver ma dévotion, Haut Prêtre. »


*
*   *


Depuis une étroite coursive, à quelques deux-cent pieds de haut, Kreen observait le cortège des Prêtres et Prêtresses de Fen rejoindre le Haut Monastère. Plus tard dans la soirée, les fidèles de Délil devraient compléter l’assemblée et les grandes discussions commenceraient le lendemain. Elle-même ne savait pas vraiment si elle appréhendait ce moment ou si elle l’attendait avec impatience. La simple certitude qu’il changerait le cours de son destin lui brûlait les entrailles.

Réunis dans l’immense transept de la cathédrale et répartis selon l’ordre protocolaire, dix groupes de sept adeptes entourant les Hauts Prêtres encerclaient un large autel lourdement décoré des emblèmes de chaque culte. Les débats venaient tout juste de commencer ; les plus hauts représentants s’étaient assis sur de nobles sièges tandis que le Pape surplombait le congrès du haut de son trône dans le chœur. Les conversations eurent tôt fait de se mêler et les chuchotements se muèrent en un bourdonnement constant. Kreen balaya alors l’assemblée des yeux et s’attarda sur les représentantes du culte de Kesha. Les Prêtresses de Cimmeria ne parlaient qu’entre elles et semblaient se plaire à lancer des regards torves à des malchanceux qui ne les méritaient pas. La servante de Sharna en choisit une et la fixa longuement. C’était une jeune Sindarine frêle au visage enfantin. Elle était immobile, les bras croisés devant le bas du ventre, et ne semblait désireuse de prendre la parole. Comme pour mieux savourer l’horreur de son projet, Kreen prit une longue inspiration avant de se faufiler derrière les convives et de surgir dans le dos de l’innocente.

Kreen agrippa le poignet de la prêtresse et l’attira violemment à elle. Elle la maintint contre son propre corps, le bras en travers de sa poitrine, et se plaça juste devant l’autel à la vue de chacun. En ne laissant à la foule qu’un court instant pour s’exclamer, elle plongea son regard dans celui d’Alton puis leva les yeux vers le plafond et, en un éclair, enfonça une dague dans la chair tendre de la jeune prêtresse. Kreen laissa sa victime s’affaisser, abandonnant le poignard dans le cœur de la défunte, puis se tourna vers les prêtresses de Cimmeria les bras écartés. Certains crurent même la voir leur adresser une mine cruelle.

Les disciples de Kesha ne firent pas preuve de clémence. Elles la couvrirent de coups et d’entailles avant de l’égorger et de jeter son corps à ses confrères. La foule tenta bien de les retenir mais leur rage ne pouvait être contenue. En sentant la lame se poser sur sa jugulaire, Kreen clôt paisiblement les paupières.


*
*   *


Elle se délecta encore un peu de ce moment, sans bouger, et finit enfin par porter la main à sa gorge et caresser la cicatrice tuméfiée qui la lui traversait. Son sourire ne s’évanouit par pour autant. Elle se releva doucement, raide et déstabilisée, et parvint à se mettre debout.

C’est en parcourant ses alentours du regard qu’elle vit qu’elle était observée. De l’autre côté de la crypte, dans l’encadrement d’une porte voûtée, Alton se tenait là, les bras derrière le dos. Il ne la quitta pas des yeux un seul instant alors qu’elle s’approchait de lui à pas gauches mais fiers. Lorsqu’ils furent face à face, Alton haussa légèrement le menton afin de la fixer d’un peu plus haut. Il sembla vouloir prolonger ce moment dont tous deux pesaient parfaitement le poids. Avait-elle honoré ou déshonoré Sharna ? La réponse était claire. En ne se préoccupant pas du sort de sa Caste, elle avait remporté le combat et prouvé qu’elle était faite pour en gagner bien d’autres. Alton finit par se fendre d’un sourire sardonique et, avant de se mettre sur le côté afin de la laisser passer, il siffla :


«
– Bon vent, ma sœur. »


*
*   *


Ce fut dans des haillons volés que Kreen se présenta devant Démégor et Wode, la tête haute et un vif éclat de défi dans l’iris. Les meneurs des Cavaliers avaient entendu parler de cette prêtresse zélée qui avait semé le chaos au sein de son culte et de sa Caste entière. Elle méritait qu’on la laisse faire ses preuves. Ils ne lui adressèrent que quelques mots avant de la jeter dans une arène avec une épée, un écu et face à elle, un de leurs prisonniers ; un haut Yorka bouquetin enragé contre lequel elle combattit avec hargne et dont elle finit par brandir la tête tranchée au-dessus d’elle. Vers les cieux, vers d’autres victoires, vers Sharna.



CREDITS
Avatar – bigmac996
Picture – Fabian Monk





avatar by bigmac996


Dernière édition par Kreen le Mar 13 Fév - 12:51, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Eros et Thanatos ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: Eros et Thanatos ::
Elië Valanatëel
MessageSujet: Re: Kreen, Séide du Chaos [TERMINE]   Sam 27 Jan - 16:39

Bonjour et bienvenue à toi.
Voici un personnage entier!

Petite remarque, une épée à deux mains manié en selle est plus un handicap qu'autre chose, par contre le fléau d'arme dont u parles serait plus approprié et l’épée à deux mains pour les combats au sol.

On ne connait pas les origine de Kreen dans l'histoire que tu as écrite c'est dommage. Les 36 premières années qui mènent à devenir Gorgoroth sont pourtant de mon point de vue, fondamentales et encore plus les raisons de rejoindre les cavaliers de Sharna.

A très bientôt et n'hésite pas si tu as besoin de quelque chose


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Séide du Chaos ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: Séide du Chaos ::
Kreen
MessageSujet: Re: Kreen, Séide du Chaos [TERMINE]   Sam 27 Jan - 16:58

Oups effectivement, j'ai inversé tout ça. Je corrige !

Le fait d'avoir focalisé l'histoire sur l’événement qui l'a fait changer, non seulement de race mais aussi de caste, et ce en laissant ses origines dans le flou est volontaire parce que je voulais faire en sorte qu'entre son passé et son présent, la délimitation soit claire. Je rajouterai des choses si cela vous parait vraiment trop peu mais dans la mesure du possible, j'aimerais que les années qui précèdent son décès restent vagues.



avatar by bigmac996
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Eros et Thanatos ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: Eros et Thanatos ::
Elië Valanatëel
MessageSujet: Re: Kreen, Séide du Chaos [TERMINE]   Dim 28 Jan - 8:32

Disons que si ce n'est pas expliqué un peu, comment peut on avoir l'assurance qu'on va revenir sous forme de Gorgoroth lorsqu'on se sacrifie comme le fait ton personnage et puis on ne sait même pas si tu es une ancienne Terrane, Sindarine ou autre. enfin à la fin on t'imagine un eu désarmée même si tu en fais référence qu'à tes haillons et tu viens à bout d'un Lhurgoyf...
Je dirais que même en restant vague, il y a tout de même des précisions à apporter.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Séide du Chaos ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: Séide du Chaos ::
Kreen
MessageSujet: Re: Kreen, Séide du Chaos [TERMINE]   Dim 28 Jan - 13:48

Oui je constate avec un peu recul que j'ai souvent pensé "c'est évident, pas besoin de le préciser". Serait-ce possible d'en discuter sur Discord ?

EDIT: j'ai fait de premières modifications mais Elië et moi attendons un tierce avis.



avatar by bigmac996
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: L'Eryl ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: L'Eryl ::
Sighild
MessageSujet: Re: Kreen, Séide du Chaos [TERMINE]   Lun 12 Fév - 14:34

Hop!!

Je me permet de revenir, où en sommes-nous des modifications?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Séide du Chaos ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: Séide du Chaos ::
Kreen
MessageSujet: Re: Kreen, Séide du Chaos [TERMINE]   Lun 12 Fév - 20:35

J'ai déjà fait celles sur lesquelles Elië et moi avions pu nous accorder. J'ai également précisé son ancienne race dans la catégorie correspondante comme tu me l'as demandé. Nous attendions ton avis global pour la suite, notamment sur la cohérence de l'histoire. :)



avatar by bigmac996
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: L'Eryl ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: L'Eryl ::
Sighild
MessageSujet: Re: Kreen, Séide du Chaos [TERMINE]   Lun 12 Fév - 21:50

Me revoilà!

Je vois que ton ancien peuple est clairement affiché, tu as décidé de mettre un yorka à la place d'un lhurgoyf et je vois que tu as eu une fin sacrément violente... mais une fin violente ne te garantissait pas de revenir d'entre les morts. ^^

Pour le reste, je pense que l'on peut dire que c'est ok, sauf si Elië souhaite des précisions supplémentaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: L'Eryl ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: L'Eryl ::
Sighild
MessageSujet: Re: Kreen, Séide du Chaos [TERMINE]   Mer 14 Fév - 13:06


Je pense que l'on peut considérer ta fiche comme validée!^^

Je pense que tu connais la marche à suivre pour le reste : ton journal, ton compte en banque, ton inventaire! ^^


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Kreen, Séide du Chaos [TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Kreen, Séide du Chaos [TERMINE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Alona] Le Début de la fin... (Arrivée du Chaos)
» Mercenaires du chaos vs gamines
» Haiti: Un chaos interminable (pour mieux comprendre)
» Ork vs chaos khorne
» Chaos Nova, Double bash...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Istheria, le monde oublié :: Gestion des PersonnagesTitre :: • Inscription & Présentation :: • Identités officialisées :: • Les Cavaliers de Sharna-
Sauter vers:  

(c) ISTHERIA LE MONDE OUBLIE | Reproduction Interdite !