Un nouvel élu [PV DUSCISIO BALIBE]

Bienvenue

Sur Istheria, RPG heroic-fantasy issus d'un univers original où de multiples aventures vous attendent.

Liens rapides

Effectifs

• Eryllis: 3
• Ladrinis: 2
• Eclaris: 1
• Prêtresses: 2
• Cavaliers de S.: 5
• Nérozias: 3
• Gélovigiens: 7
• Ascans: 2
• Marins de N.: 2
• Civils: 11

Temps actuel

An 1305 de l'ère obscure

Saison:Riguear Mois:Ginik
[Septembre/Octobre en temps réel]

Tableau d'honneur


Code par MV/Shoki - Never Utopia



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un nouvel élu [PV DUSCISIO BALIBE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
:: The Boss ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: The Boss ::
Le Messager
MessageSujet: Un nouvel élu [PV DUSCISIO BALIBE]   Dim 19 Aoû 2018 - 13:30

La forêt était généralement calme en cette saison. Rien ne pouvait perturber sa sérénité car le peuple qui vivait là, suivait le rythme de la nature et des saisons. Le Temple de Delil qui se fondait parfaitement avec son milieu semblait pour la première fois particulièrement troublé. Les prêtres présent affichaient un visage circonspect, d'autres avaient des yeux rougies soient par les larmes, soient par la fatigue. Ce monde qui était aussi calme qu'un lac sur lequel aucun souffle ne venait perturber sa limpidité, ressemblait à présent à une fourmilière que l'on venait d'attaquer. Effervescente, agitation,... quelque chose s'était indubitablement produit.

Ce fut alors que deux prêtres, certainement les plus anciens du temple, sortirent à l'extérieur comme pour prendre l'air. L'un d'eux s'adressa à l'un de ses frères qui semblaient revenir dont on ne sait où, mais agitait la tête négativement, comme pour signaler que sa quête n'avait rien donné. Il tapota l'épaule du malheureux en soupirant, puis se tourna vers celui qui l'accompagnait.

" Mon frère... Nous voilà face à un terrible fait que je n'aurais cru possible par une âme si noble. Notre Dame s'en est allée... Son message ne peut pas être plus clair. "

" Mais... Mais.... ce message est peut-être une tromperie? Un leurre? Quelqu'un aurait pu enlever Dame Shiva? "

" Non mon ami. Je reconnais bien l'écriture de notre Dame. C'est bien sa signature et je pense qu'il s'agit aussi de ses larmes. Delil a décidé qu'il était temps de libérer notre Prêtresse de sa tâche. C'est ainsi. "

" Je ne peux le croire. Dame Shiva était si investie. Elle n'aurait pas tout abandonnée comme cela, de cette façon! "

" Frère, rappelle-toi que nous ne sommes que des Humains avec nos imperfections. Dame Shiva semblait lasse depuis ses quelques mois, je l'ai remarqué mais je n'ai rien fait. Nous avons notre part de responsabilité, nous aussi. Mais nous devons y voir le choix de Delil car c'est lui qui nous guide. Ainsi, il guide aussi sa plus fidèle servante vers un autre chemin. Cependant, elle ne nous a pas abandonnée. Lis bien ses mots. Elle nous parle d'un élu. Peut-être est-ce là le dernier message de Délil à sa Haute-Prêtresse. "

" Je... Qu'il en soit ainsi. Nous allons chercher à contacter cette personne. Mais je suppose que d'autres prêtres souhaiteront se soumettre à la volonté de Délil. "

" Oui. Et comme à chaque fois, c'est Délil qui choisira. "


Le prêtre offrit un sourire qu'il espérait réconfortant, puis tout deux rentrèrent dans le temple. Il était temps d'officialiser la nouvelle et de se mettre à la lourde charge de trouver un nouveau Haut-prêtre.


**
*

Suite à la disparition mystérieuse de la Haute-Prêtresse de Delil, les prêtres en charge du Temple se lancèrent en quête d'un nouvel élu du Dieu de la vie. Ainsi, plusieurs messagers partirent aux quatre coins d'Istheria afin de trouver celui qui pourrait peut-être reprendre la tâche de leur Dame perdue. D'autres s'employèrent à envoyer des missives à ceux qui étaient déjà pressentis pour passer les tests divins.



 

 

Enfant de Délil,

C'est avec une profonde tristesse que je t'annonce que nous venons de perdre notre plus fidèle servante : Dame Shiva Durgas. Délil a décidé qu'elle devrait suivre un nouveau chemin qui la conduirait vers un autre destin.

Mais nul temps pour les larmes pour pleurer le départ de notre Dame car notre Père à tous, celui de la vie qui nous anime, a besoin de toi. En ce jour, il appelle chacun de ses enfants et les invite en son Temple afin de leur accorder sa bénédiction.

Prends donc rapidement le chemin qui te mènera à lui, rejoint tes frères et tes sœurs en son cœur, car un nouveau servant se doit d'être trouvé afin de le servir.

Toi, enfant de la flore, a été choisi et pressenti pour être un potentiel élu. Délil a senti ta force mais elle doit lui être soumise afin de servir ses desseins. Tu devras te faire humble et sage en son antre. Si il te juges assez noble de cœur et d'âme, alors tu deviendras son plus grand Servant.

Délil t'attend.

 

 

 

 
(c) Kira pour Never Utopia




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Le rosier blanc ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: Le rosier blanc ::
Duscisio Balibe
MessageSujet: Re: Un nouvel élu [PV DUSCISIO BALIBE]   Dim 19 Aoû 2018 - 15:40

C'est aux portes du temple de Delil que le jeune homme se trouve. Tout juste descendu de sa charrette se trouvant derrière lui. Usé par le voyage qui s'était compliqué à leur entrée dans la forêt de Noathis, la traversée de la dernière rivière et avant tout cela les routes depuis Hesperia furent longues. Les trois semaines de voyage nécessaire à sa venue ici se furent autant dans la hâte que dans la patience. Certes la voiture était relativement vide après avoir consommé les vivres nécessaires pour le voyage, le retour sera un peu plus compliquer également, néanmoins il se trouvait dans la forêt, y trouver le nécessaire ne serait pas trop difficile.
Maintenant c'est de savoir pourquoi se trouvait-il au temple, en fin de mois Gleno dont la saison morte ne semblait avoir aucune influence aussi profondément dans la forêt.

C'était il y a un peu plus de deux mois, à son arrivée chez lui à Hesperia il ne tarda pas à mener à bien ses projets en faisant vivre les derniers instants de sa boutique.
Aujourd'hui il n'y a plus que ses effets personnels qu'il allait devoir immanquablement devoir aller chercher. Les affaires en ville ne sont pas terminés et encore quelques papiers sont à remplir pour finaliser tout cela. Ses plantes sont toutes endormies pour le voyage qui s'entretiendra bientôt, ses meubles seront pour la plupart vendus avec la maison tandis qu'il ne gardera que quelques affaires acquits par ses parents défunts et lui-même. Plus rien ne le retenais à la capitale.

Après quelques jours à s'occuper des préparatifs, le rosier blanc reçu une missive de la plus haute importance.
Lui que plus rien ne choquait se retrouva à lire le parchemin les yeux écarquillés. Il n'arrivait pas à y croire. Durgas Shiva avait disparu. Ce n'était pas exactement les mots qui avaient été employés, mais c'était bien ce qu'il signifiait. Pourquoi ? Comment ? Il venait alors de perdre son guide spirituel. Ses yeux dorés dont une larme commençait à couler restait river sur sa lecture et s'affaissa une fois terminé. Le bras tombait lâchant le rouleau sur le sol parcourant quelques centimètres sur le sol, les pupilles d'or fixant le dessus de la cheminée se trouvant en face, larme coulant sur sa joue. Il restait figé comme ça seulement quelques instants avant d'essuyer la seule goutte d'eau salée qui avait coulé.
Il n'y a plus de temps à perdre. Il a été appelé au temple de Delil c'est alors qu'il se hâte immédiatement aux préparatifs du voyage long et périlleux qui s'annonce.

Nourriture, eau, quelques effets personnels tel des capes pour se protéger des insolations, quelques vêtements de rechanges et ses équipements. Son armure légère protégeant le torse, les gantelets dorées qui lui furent offert et son épée ne le quittait jamais bien entendu. Pourtant à son arrivée au temple, il la retira pour paraître plus agréable à ce qu'il allait suivre, il confia son moyen de transport à plusieurs fidèles présent également au temple une fois qu'il s'était présenté. Car oui, il avait aussi caché son visage. Dernière pièce à son apparence était un masque de bois qui cachait ses yeux dorés, seule transformation qu'il ne pouvait cacher sous ses vêtements de lin et de coton.
Tuanio aussi était présent. Le corbeau blanc ne le quitterai pour aucun prétexte, posé sur le banc de la charrette il s'envola sur l'épaule de son ami pour l'accompagner à l'intérieur.

Duscisio fut annoncé dès son entrée dans le temple. Celui qui restait devant sans bouger continua de garder le silence, abaissant la capuche d'un vert sombre de la cape de même couleur pour révéler l'apparence unique qu'il possédait depuis sa naissance et qui n'avait pas changé depuis, les cheveux argentés. Tout le monde devait connaître aujourd'hui l'apparence de l'herboriste d'Hesperia, ses yeux rubis étaient la seule chose qu'il cachait aujourd'hui pour avoir changé de couleur de manière inexpliquée pour celui qui avait en tendu parler de lui. Mais le rubis aujourd'hui a disparu pour laisser place à l'or qu'il cachait de manière habile.
Son corps entier caché sous sa cape laissa poussé le long de son poignée, une fleur qu'il découpe de son ongle en prenant la direction de l'autel du temple. Levant son bras droit, une rose blanche à la main, le candidat posa la dite fleur sur l'autel comme à son dernier passage. Fermant les yeux, posant la main droit sur sa poitrine il salua silencieusement Delil.


Duscisio's Theme - Pistilose's Theme


Merci Othello pour le Kit

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: The Boss ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: The Boss ::
Le Messager
MessageSujet: Re: Un nouvel élu [PV DUSCISIO BALIBE]   Ven 24 Aoû 2018 - 16:16

Cela faisait maintenant quelques jours que les missives pour les potentiels candidats avaient été envoyées. Certains étaient déjà présent et s'étaient hâté à la suite de la nouvelle. La plupart des fidèles présent n'acceptait pas encore le départ mystérieux de la Haute-Prêtresse, il leur faudrait plus de temps. Ils se montraient moroses pour une grande partie d'entre eux, d'autres étaient véritablement dépités. En attendant, c'était le plus anciens des Prêtres de Délil qui s'occupait du Temple et donnait des directives : Valérian Hortès. Il se présentait comme un homme d'une cinquantaine d'année, visiblement terran et d'une étonnante stature pour un théologien. A vrai dire, s'il ne portait pas une modeste tunique, on aurait pu le prendre pour un soldat. Peut-être étais-ce le cas dans une autre vie?

Le Père Valérian semblait donner des ordres et conseillaient ses compagnons pour les tâches à faire, il vérifiait que tout était fait, il saluait les fidèles en pèlerinage, etc... Mais il attendait avant tout de rassembler les prochains élus pour leur expliquer ce qu'il suivrait et le test divin qui les attendraient. Jusqu'à ce qu'un autre prêtre vint à lui afin de lui signaler la présence de Duscisio Balibe, un jeune membre parmi sa caste mais qui avait déjà fait parler de lui. Il faisait parti des fameux élus mais demeurait le plus étonnant car c'était Dame Shiva elle-même qui l'avait recommandé dans son dernier message, et cela avait laissé entendre qu'il était peut-être le dernier a avoir eu des contacts avec la haute-prêtresse.

D'autre part, il fallait aussi faire preuve d'honnêteté : le Père Valérian voulait s'assurer qu'il ne s'agissait pas là d'un inopportun qui aurait pu profité de Dame Shiva ou un manipulateur qui l'aurait poussé à le présenter comme un "favori". Sans plus attendre, ce dernier se rendit près du nouvel arrivant mais attendit que ce dernier fasse un présent à Délil. Quant il jugea qu'il avait fini sa prière, il se présenta rapidement à ce dernier.

" Bonjour, mon frère. Je suis le Prêtre Valérian Hortès. J'étais un des second de Dame Shiva. Suite à sa disparition, je suis devenu l'intermédiaire qui gère le temple. Je suis la personne qui vous a envoyé la missive afin de vous faire venir ici. Vous voulez bien me suivre? "

D'un geste chaleureux et un large sourire, bien qu'un peu triste à l'évocation de la disparition de la haute-prêtresse, il fit signe au jeune albinos de lui suivre. Ainsi, longeant un des nombreux couloirs du temple, il guida son jeune camarade à ce qui semblait être une sorte de bureau de fortune. C'était une petite pièce avec une petite table ronde, de trois chaises de bois, de simples étagères poussiéreuses avec quelques livres et des bougies en guise de lumière. Il y avait une petite lucarne qui offrait de la lumière de l'extérieur mais ce n'était pas suffisant pour éclairer la pièce. Il y faisait relativement humide et de la mousse poussait sur la pierre.

Une fois entrée, il présenta un siège à son hôte et ferma la porte derrière lui. Il s'assit à son tour en se positionnant en face d'une jeune gélovigien.

" Veuillez me pardonner si je vous semble si mystérieux mais ce n'est pas mon intention. Pour être honnête, je ne vous ai pas convoqué uniquement pour passer le test de Delil mais aussi pour en savoir plus sur la disparition de Dame Shiva. "

Le Prêtre affichait alors une mine plus sombre et plus sérieuse que lorsqu'il avait accueilli.

" Nous pensons que vous êtes la dernière personne qui a été en contact avec elle. Nous voudrions savoir si vous avez la moindre information la concernant, si vous avez une opinion sur sa disparition. "

Le Prêtre attendait alors que le jeune homme lui offrit des réponses.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Le rosier blanc ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: Le rosier blanc ::
Duscisio Balibe
MessageSujet: Re: Un nouvel élu [PV DUSCISIO BALIBE]   Mar 28 Aoû 2018 - 22:42

C'est en posant la rose blanche que l'herboriste fut alors interrompu par le doyen du temple à en croire sa stature bien qu'il n'est rien d'un prêtre. Son passé en est sans doute lié.
Après tout, chacune des personnes ici devait avoir un passé qui n'avait rien à voir avec la foi avant d'y être convaincu comme lui. Chacune des personnes ici présentes a été confronté à la vérité.
Aujourd'hui, le jeune homme a deux sentiments dans son coeur.
Le soulagement d'avoir trouvé sa voix et la tristesse d'avoir perdu son guide.
S'il est venu ici c'est surtout pour trouver quelqu'un qui pourrait lui montrer la voix. Ce serait cet homme qui le fera ? Delil serait le seul à pouvoir le comprendre et savoir comment il pourrait continuer sa vie alors qu'il avait l'intention de vivre à Noathis, au temple éventuellement pour se rapprocher de la voix de Delil lui-même s'il veut bien l'écouter et lui répondre.

Mais avant cela il allait être testé par cet homme qui se fait nommer Valérian, une seconde de dame Shiva qu'il aurait aimé discuter encore une fois d'un sujet épineux. Se contentant de lui, l'albinos va devoir se contenter de l'ancien soldat grisonnant. C'est en silence qu'il le suivi, il ne pouvait rester de marbre en entendant à nouveau qu'elle avait disparu. Comment cela était possible ? N'avait pas d'elle vit en lui la main de la déité de la vie et ravivé la flamme qui la faisait vivre ? Où bien avait-il mal compris son message ?
La petite pièce dans laquelle ils s'étaient amenés à discuter n'avait rien à voir avec le bureau de la haute-prêtresse. Il y avait peu de lumière et l'humidité ne faisait pousser que de la mousse qui semblait souffrir un peu de la solitude de cette pièce. La petite ouverture qui laissait à peine entrer la lumière était traversée d'un lierre peu envahissant, mais tailler afin d'avoir une luminosité suffisante pour y voir dans la pénombre.
Il n'aime pas cette pièce. Où plutôt, ils n'aiment pas.
Il ne fallait surtout pas oublié qu'il était trois ici. Comptant le père Valérian et lui-même comme les deux personnes visibles, la troisième restait bien caché parmi eux dans un lieu que personne ne soupçonnerait, c'est elle seul qui n'aime pas cette pièce. Il le sentit quand elle se manifesta en picotant un peu sous sa peau à divers endroits de son corps, si bien qu'il faisait mine de rien pour éviter de paraître étrange, ou bien qu'il en avait finalement pris l'habitude.
Son regard se portant en premier lieu sur les bougies pour être sûr qu'elle était suffisamment éloignée, mais assez lumineuse pour ajouter un peu de réconfort par une lumière artificielle. Même si les soleils lui apportaient beaucoup plus d'énergie cela était mieux que rien.

Quand il prit la parole, il fut le premier surpris à ce qu'il en sache que très peu sur sa disparition. Pourquoi lui ? Simplement parce qu'il aurait été la dernière personne à l'avoir vu en vie, si l'expression était bien choisie s'il en pouvait croire certains points la concernant. La mine sombre ne préservait bel et bien plus qu'un simple test. Attendez ? Il aurait été retenu ? Pourquoi lui ?
Mais les interrogations venaient en premier lieu sur les souvenirs qui pourraient donner une idée de la raison de sa disparition. Le meilleur moyen était donc de se souvenir de ce qu'elle disait ce jour-là. Sa discussions ne se révélait qu'être des bribes même si certaines phrases l'avaient marqué.
Le premier fait est de savoir comment pourrait-il énoncer ses paroles et surtout si le père Valérian le croirait sur sa parole. Rien ne l'obligeait à cela. Il pourrait très bien dire qu'il aurait été choisis comme son successeur, mais ce n'est pas son intention.
Cela ne l'a jamais été.

Jamais il ne mentirait, il ne pourrait jamais faire une chose pareille. L'intendant devant lui devait être assez sage pour discerner le mensonge de la vérité. Il saisit un moment pour essayer de se souvenir de ses paroles et de les interpréter avec toutes la sincérité qu'il pouvait donner en regardant le plafond.
Le fait qu'elle disait voir la main de Delil sur lui n'a aucune importance, il fallait comprendre pourquoi elle avait disparu, puis il y eut les dernières phrases qui semblaient l'avoir marqué soudainement en écarquillant les yeux, toujours derrière le masque.

Elle se disait lasse. Que son corps ne suivait plus... commença t-il un ton pensif, posant ses coudes sur la table, croisant les doigts le menton dessus.

Elle semblait aussi s'intéresser à ma personne pour différents points. À vraie dire je pensais venir ici pour l'aider, mais maintenant qu'elle a disparu je ne sais plus quoi faire. Demander à Delil lui-même serait la meilleure des solutions, c'est aussi la raison de ma venue.
J'ai tellement de questions et si peu de réponse...


Duscisio's Theme - Pistilose's Theme


Merci Othello pour le Kit

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: The Boss ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: The Boss ::
Le Messager
MessageSujet: Re: Un nouvel élu [PV DUSCISIO BALIBE]   Mar 18 Sep 2018 - 13:52

Le Père Valérian se tenait pensif en face de son jeune interlocuteur. Il l'écoutait, l'observait et plantait ses yeux dans son regard comme si il cherchait à vérifier la véracité de ses propos. Il continua à le dévisager ainsi quelques minutes encore, dans le silence le plus total. On ne distinguait que le sifflement du vent dans la lucarne, donnant un air de gémissement plus qu'une brise agréable. Il se racla la gorge, puis repris de sa voix sombre.

" Et c'est tout? A quand remonte votre dernière conversation? "

Il se leva, repoussant sa chaise dans un grincement désagréable et fit un signe de la main en guise d'excuse. Il se dirigea vers une étagère et se saisit d'un livre qui semblait plus à un carnet de recensement. Des papiers se trouvaient négligemment entre quelques pages, mais lui semblait où chercher. A la lettre B, évidemment.

" Cela fait peu de temps que vous avez rejoint Délil pour entrer à son service. Vous prétendez que Dame Shiva vous prêtez de l'attention? Depuis quand? Je n'ai pas souvenir de vous avoir croisé dans ce Temple... mais ce n'est peut-être que le fruit du hasard. "

Il referma son livre, puis reporta tout son intérêt sur le jeune albinos.

" Veuillez m'excuser si vous me trouvez un peu abrupte. Je me dois de vous poser toutes ces questions. Sachez que je ne vous accuse de rien, bien évidemment. Je m'interroge seulement que les derniers choix de notre Dame. Il m'est nécessaire de savoir exactement ce qu'elle a pu vous dire. "

Le prêtre se mit à soupirer. Il n'aimait guère se montrer soupçonneux. Le Temple était un endroit de paix, qui avait certes, quelques problèmes de temps à autres, mais rien de cette nature. Les disparitions pouvaient être monnaie courante à Noathis, mais cela ne prenait jamais de tournures aussi mystérieuses. On y accueillait volontiers les voyageurs perdus, on prêtait main forte à ceux qui auraient pu être blessés, on offrait des soins, on donnait la meilleure image qui soit de Délil... C'était à cela que Valérian avait offert son existence, et il espérait que les choses puissent rapidement retrouver cette route.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Le rosier blanc ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: Le rosier blanc ::
Duscisio Balibe
MessageSujet: Re: Un nouvel élu [PV DUSCISIO BALIBE]   Sam 22 Sep 2018 - 13:05

C'était l'an passée, dans le mois de Gexon si je ne me trompe pas.

Cela faisait déjà un an qu'il s'était acquitté de cette conversation. Il lui fallut tout ce temps pour comprendre que sa place était finalement ici et qu'il préparait cela avec patience. Douze ou treize mois. Que le temps passe si vite. Le nombre d'étude qu'il avait pu faire, le nombre d'aller et retour qu'il avait parcouru pour aller d'un bon à l'autre du continent pour diverses activités. Pour savoir pourquoi il ne se souvenait pas de son passage ni si celui-ci avait été noté d'après le registre qu'il semblait tenir.

Depuis notre conversation. Elle est restée... privé si je puis dire. Pour diverses raisons, il était préférable que cela le reste. Encore aujourd'hui je ne peux vous dire pourquoi. Je ne suis pas prêt à cela, car c'est possiblement dangereux si ce « secret » s'ébruitait.


Ce secret qu'il portait avec lui était le sujet de la conversation pour laquelle il voulait la voir, cela n'avait aucun rapport avec Delil, du moins pas directement. Néanmoins, cela le rassura quand il affirma qu'il n'était accusé de rien. Duscisio le comprenait. Comme lui, un guide disparaît emportant avec elle la main de Delil qui guidait le peuple sur le bon chemin de la vie. Mais cela faisait presque une année que sa rencontre avait eut lieu.
Duscisio croisa les bras, baissa légèrement la tête et fouillait dans sa mémoire la plus profonde en fermant les yeux. Faire appel à Delil serait un bon moyen d'avoir la même voix qu'elle comme si Shiva lui fournissait ses paroles par son biais.
Écouter Delil, tendre l'oreille, entendre sa voix.
Sa concentration si grande provoqua une utilisation inconsciente de son essence divine, comme si ce n'était pas lui qui l'utilisait, la Pistilose non plus ne demandait rien. À vrai dire le premier signe était les plantes autour de lui qui commençait à pousser plus vite que la normale. La mousse prenait de l'ampleur, à raison d'un manque cruel de végétation dans la pièce, la rose dans son corps commençait également à s'agiter et vouloir sortir. Ça se calma soudain. L'albinos aux yeux d'or les ouvrit à nouveau avec un autre regard qui ne lui appartenait pas, fixant le père Valerian d'une voix à peine différentes.

Les responsabilités du temple l'épuisait, elle n'avait plus la force de continuer sa mission malgré qu'elle soit toujours en communion avec lui. Perdant espoir de voir un signe jusqu'à qu'elle le voit, lui. Moi. Que Delil avait posé sa main sur un nouvel enfant.


Reprenant alors sa voix comme si la possession avait cessé, il continua de prolonger ses paroles en baissant les yeux d'une mine triste. La pousse des plantes avaient cessé.

Je n'ai absolument rien demandé de plus que de refaire ma vie ici. Je voulais aider la haut-prêtresse dans sa tâche. Mais elle a disparu et je ne sais pas de quand cela date et j'aurais aimé l'apprendre plus tôt. J'ai appris avant tout où était finalement ma place. C'est pour cela que j'avais prévu de venir ici depuis bien longtemps avant votre message.


Dans ses dernières phrases, il regardait le prêtre en face comme d'une détresse, mais aussi d'une sincérité hors norme. Il voulait se rapprocher de Delil plus que n'importe qui, lui rendre service par n'importe quel moyen.


Duscisio's Theme - Pistilose's Theme


Merci Othello pour le Kit

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: The Boss ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: The Boss ::
Le Messager
MessageSujet: Re: Un nouvel élu [PV DUSCISIO BALIBE]   Dim 23 Sep 2018 - 11:16

Le prêtre Valérian était un homme simple de nature, ces questions le seraient tout autant et il ferait confiance à son intuition. Si quelque chose de mauvais devait ressortir de cette conversation, il savait que Délil veillait sur lui. Son Dieu pouvait disposer de son existence comme bon lui semblait, il était l'un de ses enfants et il obéirait.

Lorsqu'il questionna le jeune croyant, il s'étonnait de la date de sa rencontre avec Dame Shiva. Cela signifiait que le vague à l'âme de la jeune femme était bien plus ancien que lui même ne l'avait remarqué. Il ne put contenir une colère qu'il dirigeait contre lui-même, serrant son poing et se mordant la lèvre. Il avait l'impression de subitement avoir failli à sa mission. Mais si la jeune femme avait pris le temps et le soin de se confier à la personne qui se trouvait en face de lui, cela ne signifiait pas rien. La Haute-prêtresse avait sans nul doute vu quelque chose en lui qu'il ne voyait pas encore, mais à l'écouter, le désir de ce dernier était de se consacrer à Delil. Il aurait ainsi donc le loisir de se faire sa propre opinion après qu'il eut prêté serment au Temple.

Il le laissa alors répondre calmement à ses questions et continua à l'observer pour rechercher les vérités au travers de ses mots. Mais voilà que la nature s'agita autour d'eux, le temps d'un instant, le temps d'un dialogue monocorde. Valérian en fut surpris sur le moment mais lorsqu'il vit les yeux de son jeune camarade, implorant que le Dieu l'accepta ici, le prêtre comprit. Il soupira.

" Bien. Je vous remercie de votre sincérité. Je ne vous retiendrais pas plus longtemps dans cette pièce. "

Valérian se leva aussitôt de sa chaise avec un calme olympien. Il regarda le jeune homme et lui tint alors ce simple discours.

" Dans trois jours, nous allons officié afin de trouver un nouveau haut-prêtre. Nous avons six candidats qui ont répondu à cet appel dont vous. Vous allez devoir passer le test de Delil dans le sanctuaire sacré du Temple afin d'être jugé par notre Dieu. Lui seul décidera si vous pouvez devenir son digne représentant. "

Il se dirigea vers la porte et l'ouvrit en présentant d'un geste la sortie à Duscisio Balibe.

" Nous accueillons tous les élus ici-même. Un dortoir a été aménagé afin que vous puissiez rester sur place. C'est un peu sommaire, mais cela demeure confortable. "

Le prêtre le laissa ainsi passer et ferma la porte à clef derrière lui avant de rajouter.

" Sachez que si vous n'êtes pas choisi et que votre désir est toujours de demeurer auprès de Delil pour le servir, je pourrais m'arranger afin de faire de vous un prêtre officiel de ce Temple. Dame Shiva a vu quelque chose en vous et je ne peux feindre de l'ignorer. Mais nous aurons tout le temps d'en reparler. Profitez du temps qu'il vous est imparti pour prier ou vous préparer. Sachez que Delil mettra votre âme au défi et il vous sondera. Le test qui vous attend ne sera en rien une partie de plaisir car il vous mettra en face de vous même. "

Valérian guida alors le jeune homme vers la sortie principale du temple. Il se reverrait dans trois jours.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Le rosier blanc ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: Le rosier blanc ::
Duscisio Balibe
MessageSujet: Re: Un nouvel élu [PV DUSCISIO BALIBE]   Mer 26 Sep 2018 - 16:54

Ignorant totalement qu'il venait de faire usage de sa magie – était-ce vraiment lui finalement ? - la sincérité dont il avait fait preuve, fini par convaincre le prêtre, qui avait l'air soucieux.
Ce dernier vint alors à lui annoncer la suite des événements concernant la prochaine élection du haut-prêtre qui remplacera Dame Shiva.
Il y aurait six prétendant en le comptant, l'une des raisons de sa venue tel est le message qui lui a été envoyé il y a deux mois. Il allait avoir trois jours d'attente dans des dortoirs plus ou moins confortable, mais ce n'était pas ce qui le gênait, l'attente non plus, à vrai dire il avait besoin de quelques repères, c'était le moment de les prendre. Quel que soi le résultat, il était bien décidé à vivre ici ou dans les alentours, vivre à l'écart en ermite dans la forêt lui irai très bien aussi. Au plus près de Delil, au plus près de la nature, source de toutes vies.

Il était maintenant libre de cette pièce. Prenant place dans le fameux dortoir, le jeune homme vint à constater que les maigres affaires qu'il avait emportés se trouvait à côté de l'un des lits qui ont déjà été faits. Malgré le voyage, il ne prit aucun repos tout de suite. Les quelques heures qui lui restaient avant le coucher du soleil lui fit prendre l'initiative de faire le tour une première fois. Il ne connaissait que trois pièces dans le temple : l'autel, le bureau de l'ancienne haut-prêtresse et la cellule où il fut interrogé.
À cause de cette dernière il fut prit dans le besoin de prendre l'air aussi rapidement que possible. Être enfermé dans cette pièce mousseuse ne lui avait pas plus du tout, le fait de s'entourer d'une végétation libre lui procura alors un bien-être unique en son genre.
Ici, dans la forêt de Noathis, il avait l'impression de renaître en permanence. Le moindre souffle de vent, l'humidité, l'odeur de la flore étaient les vraies caractéristiques de ce qui allait appeler sa demeure. Un paysage forestier grand de plusieurs milliers de kilomètres-carrée, un gigantesque terrain de jeu immortel et sans une once d'activité lier à l'ennuie.
Il fallait la protéger.

Au lendemain, il fit une visite du temple en solitaire et en silence. Parcourant les pièces unes à unes dont certaines étaient malheureusement fermé – des pièces à vivre sans doute – dont tout le nécessaire pour y installer une petite herboristerie s'y trouvait, quelques matériels également ce qui lui permit d'avoir déjà une petite pièce dont il pouvait faire usage à ses heures perdues dans son ancien métier qui ne le quittera peut-être jamais, bercer depuis son enfance.
Alors, quand un prêtre lui a annoncé que cette pièce était peu utilisée, cela lui ajoutait un petit plus pour y mettre son propre atelier pour ne pas y perdre les bonnes habitudes. Ce même prêtre lui fit la visite du temple avec quelques explications durant le reste de la matinée.
Les deux autres jours il se fit un peu oublié en restant dans la forêt la journée pour rentrer le soir, restant sur l'ile du temple entre les deux rivières qui les séparaient du reste de la forêt. Un autre genre de visite beaucoup plus ouvert. La plupart du temps il fut au contact même de la végétation, des arbres et de tout ce qui y vit. Prendre des repères, dont le chemin qu'il avait emprunté en charrette et plusieurs autres sur les quatre points cardinaux.
Le soir il se laissait sans manger plus que nécessaire, mais en buvant comme un chameau – de l'eau uniquement – afin de satisfaire son corps qui ne souffrait pourtant d'aucune déshydratation.

Et le jour arriva.
Levé dès l'aube, l'enfant de Delil se tint prêt à l'écart des autres candidats, sa tenue fut une longue tunique verte décoré de plante donc des ronces sur les manches. Une cape par-dessus, il avait laissé son épée avec ses affaires dans le dortoir, un bijou à chaque poignet fait semblerait-il d'or dont l'esthétique laissait très bien représenter un trio de rose pleinement épanouies en ligne associer par une fine chaine du même alliage. Son masque ne l'avait pas non plus quitté de tout son séjour, cachant ses yeux jaunes par un couvert fait de bois et de feuilles figées dans le temps dont seule une petite rose blanche avait été ajoutée sur le côté gauche dont sa provenance restait muette.

Il attendit alors le début des tests les mains jointes, la tête baissée et les yeux fermé, debout avec les cinq autres candidats.


Duscisio's Theme - Pistilose's Theme


Merci Othello pour le Kit

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: The Boss ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: The Boss ::
Le Messager
MessageSujet: Re: Un nouvel élu [PV DUSCISIO BALIBE]   Ven 28 Sep 2018 - 12:13


Voici le début du test de Haut-prêtre et les épreuves qui t'attendent.
Il y en aura 3 en tout et il faut les satisfaire les unes après les autres afin de passer à la suivante.

Chacune va mettre à l'épreuve ta détermination, ta force ou ton mental.
Aucune tricherie ne sera acceptée, il faudra suivre les consignes avec précisions.

Elles te seront dévoilées au fur et à mesure.

--------------------

ÉPREUVE N°1
Temps de l'épreuve = 3 jours

- Le monde de Délil -
Delil est un dieu bon et il a offert bien des trésors aux Hommes.
Afin de l'honorer, il sera du devoir de chaque élu de trouver dans la forêt de Noathis les éléments suivants :

_ cueillir de la Tenace dans la vallée et en faire une couronne ;
_ une grande branche solide de Tifûlk des profondeurs de la forêt de Noathis;
_ une pierre d'ambre de Ramar, au nord de Noathis ;
_ Une fleur de panacée à 5 pétales en parfait état.

Vous devrez ramener chacun de ses éléments au Temple de Delil avant minuit et les remettre au Prêtre Valérian qui jugera de la qualité des présents.

ATTENTION
Aucun des candidats ne devra utiliser la magie afin de faire pousser les éléments demandés. Ils devront ramener des trésors authentiques.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Le rosier blanc ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: Le rosier blanc ::
Duscisio Balibe
MessageSujet: Re: Un nouvel élu [PV DUSCISIO BALIBE]   Sam 6 Oct 2018 - 19:51

Dès la réception de la première épreuve, le jeune albinos se félicitait en partis d'avoir fait le tour de l'île pour repérer les environs. Il savait d'ors et déjà que ce qu'il allait devoir chercher ne se trouvait pas forcement dans les environs. Pour ce qui est du lierre noir, il savait déjà où en trouvé. Il en vit un pied totalement par hasard de l'autre côté de la rivière au Nord-Est, le Ramar et le Tifûlk allait être plus ou moins intéressant à trouver, par contre pour la panacée cela ne serait pas facile. Il se demande si 3 jours seront réellement suffisant.
Il fallait aussi compter les avantages et les inconvénients de sa propre existence.

Les avantages sont qu'il était herboriste et qu'il gardera ses compétences tout au long de sa vie. Il ne quitte plus un ouvrage d'herboristerie qui lui avait été offert, dans laquelle se trouvait une solution à la Pistilose, mais dont l'accès était très limité, car dangereux, mais surtout c'est un répertoire complet de la flore Istherienne. Un ouvrage très précieux. Le dernier point positif c'est qu'il est parfaitement à son aise dans un milieu comme celui-ci.

L'inconvénient était pas des moindres. Le premier dépendait déjà d'une certaine plante, son osmose avec elle l'oblige à avoir un repos et une hydratation stricte.
Dès le couché des soleils, la somnolence le gagne et le nouveau jour le réveille dès une horloge bien remonté, chaque jour était ainsi, vivant au grès de la journée et même des saisons. Dormant peu dans les saisons chaudes et énormément lors des saisons froides, quant à la saison morte qui avait commencé au début de ce mois l'obligeait à boire beaucoup plus que d'habitude.
Il est certain de ne pas avoir le temps de faire cette épreuve en trois jours, il ne peut voyager la nuit pour gagner du temps contrairement à un terran normal. Et savoir ce dont ils sont capables les autres candidats ne feraient que le stresser inutilement et à se fatiguer en pressant le pas. En plus de ça, l'épreuve finissait à minuit, hors il sera en train de dormir depuis quelques heures avant.

Son voyage commença l'heure d'après, suite à une préparation précise et bien rodée de son fourre-tout et un passage à l'autel où une nouvelle rose blanche fut déposée. La demande silencieuse de lui donner sa bénédiction pour cette épreuve. Le premier jour de son voyage il se dirige vers le nord-est comme convenu pour y trouver la Tenace qu'il avait pu observer de loin. Son sens de l'orientation lui permettrai de ne jamais se perdre et donc d'avoir un autre avantage. Arrivé midi passé, il se trouvait donc déjà sur les lieux pour chercher plusieurs pieds après avoir traversé la rivière par un passage se trouvant un peu plus loin au sud, il en profita d'ailleurs pour en remplir les gourdes qu'il avait empruntés d'une eau fraîche et propre. Rien à voir avec celle traversant les villes qui avaient toujours de l'impureté à différents degrés. Il n'y avait aucune cité très peuplé en amont de la rivière d'Oxa si on ne compte pas Elgondor au-delà de la pleine d'Hillem à l'Est.
Les tiges noires de la Tenace sont solides, mais souple pour un mois après l'avoir coupé. Choisir le pied le plus robuste n'était pas mince à faire au vu qu'il était tombé sur un nombre de pied assez bas. La plus longue d'entre toutes longeait un grand arbre qui avait l'air pourtant de bien résister à la plante parasite, suffisamment grand pour y trouver la longueur plus que suffisante souhaiter pour l'usage donc il devait en faire.
Heureusement son familier l'accompagnait. Celui-ci fut envoyé pour mesurer la longueur de la plante sombre en volant jusqu'à sa pointe la plus haute. Grimpant de lui-même à l'arbre après avoir posé son sac, il s'aida des branches basses et du lierre en lui-même pour montrer, rien que cette opération lui prit une bonne heure avant d'attendre la tige de la Tenace la plus haute pour s'adresser à elle alors qu'il l'a décrochait. Il s'excusait tout au long de la procédure pour la détacher de l'arbre sous forme de chant ou d'une sorte de prière. Une fois terminée, il se retrouva avec une tige de plusieurs mètres qu'il enroula en anneau autour de la bandoulière de son sac.
Le temps passé à l'opération fut plus longue que prévu et il ne devait lui rester que quatre ou cinq heures de clarté avant le début de la nuit. Direction le nord pour trouver un Ramar avant de se diriger dans les profondeurs de la forêt.

D'après le livre Varom Bricbrac, il fallait trouver un conifère plutôt haut dans une zone dégagée des montagnes. La lisière de vallée d'hillem semblait la meilleure solution. Il n'y sera pas avant la tombé de la nuit. Peu importe. Il avait le temps. Durant le chemin il essayait de discuter avec Tuanio qui se posait également quelques questions comme pourquoi faisait-il ça. C'est alors qu'il répond le plus simplement du monde :

J'ai besoin de trouver ma place auprès d'être qui auront besoin de moi pour autre chose que des biens matériels.

Satisfaire ses clients à l'herboristerie de lumière était un bien fait qui l'encourageait à continuer dans le domaine, mais peu à peu, l'intérêt devint de plus en plus maigre depuis quelques temps. Il n'aspirait pas à juste guérir les gens de l'extérieur grâce à ses remèdes ou sa bonté qui avait été mainte et mainte fois remercier. Il ne faisait rien pour l'or, il en était totalement désintéressé, car cela n'avait aucune valeur à ses yeux. Alors que dans la forêt, le nombre d'êtres était mille fois plus nombreux à pouvoir lui donner ce dont il avait besoin.
La nuit allait tomber dans deux petites heures s'il était bien réglé. Le toit végétal cachait en partie les soleils dont le dernier était à peine visible.
Chercher un abri pour la première nuit dans la forêt était une priorité avant qu'il ne s'endorme telle une fleur sur un sol humide malgré la saison et éviter de tomber malade. Le creux entre deux racines de cet arbre suffira. Il tendit une cape de rechange qui se trouvait dans son fourre-tout afin de servir de matelas de fortune et se mit en tailleur dessus. Le sac à ses côtés, il prit l'un des bouts de la tenace et commença à la tresser de manière aléatoire. Formant en premier lieu un simple cercle plus ou moins parfait il en torsada en S la tige sombre tout le long en tressant le tout d'une seule et même tige pour fixer le tout. Chaque boucle en serpent fixait la précédente, un entremêlement complexe. Il n'avait pas vraiment d'idée pour l'apparence de cette dite couronne qu'il devait faire avec. Il laissa le destin de ses doigts faire, jusqu'à la nuit tombante. Un quart du travail avait été fait qu'il devait trouver une astuce pour que rien ne se démêle, en utilisant l'autre bout du lierre par exemple.
S'endormant sans se rendre compte, peu après avoir fermé les yeux une chose étrange se produisit. En terrain inconnu, la pistilose blanche utilisa d'elle-même l'essence divine de son hôte pour pousser abondamment, non pas pour éclore quelques fleurs ou chercher quelqu'un ou quelque chose avec qui se propager non, loin de là. Elle alla entouré comme un berceau puis un cocon de fine ronces qui avait le simple désir de le protéger du moindre danger qui pourrait émerger cette nuit, seul sa tête restait visible, le sac à côté qui n'était pas comporté dans la protection que par hasard – elle a contourné ce dernier comme d'un obstacle – son masque toujours sur la face ne laissait que transparaître son souffle à l'air libre.

À son réveil, à l'aube, le cocon n'était plus. Seul les restes d'un lit de ronce se trouvait sur le sol et une grande soif asséchait sa gorge. C'est alors qu'il repartie aussitôt pour le deuxième jour qu'il se retourna pour lever la tête et observer l'arbre d'un air ébahi. Le solide tronc contre lequel il avait dormi était bel et bien un ramar.
Dans les premiers instants, il restait immobile sachant que le temps lui fait défaut en pensant qu'il n'était pas totalement réveillé. Il secoua la tête et se mit une petite tape sur la joue à la surprise de son familier avant de retirer son masque pour l'observer de ses propres yeux et s'y rapprocha pour trouver la fameuse pierre d'ambre.
S'il croyait ses faibles connaissances sur le sujet, la pierre d'ambre en question serait la sève de l'arbre qui se solidifie à la surface du tronc, certaines créatures en raffole il n'est donc pas rare d'en trouver, car il gratte l'écorce pour en faire sortir et le lécher comme une friandise.
Il était un peu comme cet arbre. Son sang possède une structure visqueuse qui se solidifie à l'air. Une fois que l'animal a eu assez, il laisse la sève sécher. Parfois un insecte vient s'y introduire et se fait piéger par sa propre gourmandise, comme n'importe quel ambre d'où ce nom.
La restriction était de ne pas utiliser la magie, alors il sortit un couteau de cueillette particulier et fit une entaille dans l'écorce solide, assez profonde pour y faire couler cette sève. Alors qu'il commençait la procédure d'un geste vif, il ralentit en observant un groupe de petites créatures semblables à des bulbes. Possédant un œil dans leur corps ressemblant à un oignon, leur racine servant de jambes ondulaient pour se déplacer.
Le groupe de Berbi ne semblait pas avoir remarqué la présence de Duscisio dans les premiers abord, jusqu'à que l'un d'eux se retourne vers lui, lâchant un petit chant aigu pour prévenir ses congénères dans potentiels dangers, sauf que l'albinos ne présentait aucun signe d'hostilité.
L'un d'entre eux étant curieux s'approcha lentement jusqu'à voir le couteau dans sa main et s'arrêter net. Il lâcha le couteau doucement montrant qu'il ne leur veut aucun mal en restant immobile, les mains bien visibles. L'un entre eux attira son regard vers la sève en train de couler le long de la lame.
Curieux et surpris, il posa un doigt sur la mixture de l'arbre pour se baisser très lentement et en proposer au groupe de Berbi.

C'est ça que vous voulez ?

Sachant pertinemment qu'il n'aura pas de réponse, il attendit que l'un deux se rapproche pour en caresser de leur racine ondulent la sève encore liquide et gluante qui coulait de son index.
Ses créatures craintives auraient attendu que celui qui blessait l'arbre pour sa sève serait partie pour prendre leur tour. Ici l'animal terran se voua d'une gentillesse jamais vu dans la forêt. Ses yeux d'or observaient avec une immense sympathie les petites créatures champignon se régaler de la sève.
Est-ce le fait de voir Tuanio sur son épaule qui leur inspire confiance ? Où bien ils sentent une particularité qu'une personne normale ne verrait pas chez lui peut-être.
Dans tous les cas, les berbis repartirent satisfait en le quittant d'un petit chant agréable pour le remercier. Le plus curieux d'entre eux – ou plutôt le moins peureux – resta un peu plus longtemps pour l'observer récolter la sève. Se demandant peut-être pourquoi cette créature à deux pattes ne gouttaient pourtant pas le mets succulent qui se présentait devant lui. Duscisio porta à nouveau un regard sur lui, le berbi fut prit de surprise qu'il le remarque et partie en ondulant pour rejoindre ses congénères. Il riait silencieusement de cette rencontre.
Laissant couler la sève et la sécher contre l'écorce pendant deux petites heures, le jeune croyant patienta en continuant la couronne de Tenace.
Enfin, il gratta un morceau de ce qui était devenu un ambre. La forme de goutte avec la texture du bois sur sa surface devrait suffire. Il la récolta avec la pointe du couteau la rangea dans une petite boite qu'il posa par la suite dans son fourre-tout avant de repartir pour les profondeurs de la forêt d'une seule traite.

C'est à la fin du deuxième jour, qu'il arriva à ce que l'on pouvait appeler les profondeurs de Noathis. Un espace boisé plus dense et plus vert que le côté Ouest. À partir d'ici les repères se font rare, la boussole est le seul outil capable de nous sortir de ce labyrinthe végétal. En lieu et place de la nuit et la fatigue qui tombe, la recherche d'un lieu sécuriser pour dormir se fait en priorité. Malgré le fait que les lieux soient plus épais, le nombre d'abris potentiels s'est aminci. Avoir un tifûlk – arbre qu'il doit rechercher – n'aurait pas été de trop pour y monter et se caler sur l'une des branches pour s'y reposer, mais il n'aurait pas été le seul à avoir cette idée.
Ne voulant se compliquer la tâche pour ce soir par le temps qui lui manque, il restera sur la terre ferme.
C'est en levant le poignet et remontant la manche qu'il laissa à l'air libre le premier bourgeon qu'il prit à nouveau la parole tout en déployant une mince partie de son essence divine.

Je compte à nouveau sur toi pour cette nuit, chère amie.

À l'instant d'après déployant une partie de sa puissance, le bourgeon se dédoubla sur le poignet, mais pas que. Les autres boutons firent de même alors qu'il se plaçait contre un arbre en croisant les bras comme s'il s'enfermait dans un sarcophage. Un cocon de ronce se forma à nouveau comme d'un lit protecteur. Habituer a dormir ainsi depuis qu'il a quitté la capitale, il vint à s'endormir dans son logis de ronce.
Le lendemain fut la même routine que la veille. La soif et la faim s'empare respectivement de sa gorge et de son estomac. Le lit de ronce qu'il laissa avant de reprendre ses recherches pourrirent pour servir d'engrais à l'arbre qui l'a protégé cette nuit.
À partir de maintenant, il fallait trouver le tifûlk et la fleur de panacée. Il était dans les profondeurs de la forêt, mais pas encore exactement dans le territoire des Carneas pour la plante rare qu'il devait trouver.
Le réel danger commença dès qu'il y entra après deux heures de marche.
La prudence est de mise, la moindre odeur qui prévient de la présence de la créature la plus dangereuse de la forêt annonce un risque très élevé de ne pas en sortir, surtout qu'il était seul cette fois et aucun autre concurrents n'avaient donnés signe de vie dans les deux premiers jours. Il est peu probable de voir l'un d'entre eux ici. Il n'avait clairement pas la même avancée puisque qu'il entame déjà son troisième jour, qui normalement devait servir pour le voyage du retour.
S'il réfléchissait néanmoins à la logique de cette épreuve, il était parfaitement impossible de faire en si peu de temps, les profondeurs de la forêt sont bien trop éloignées alors que le temps de trouver la panacée à cinq pétales ne se fait pas en claquant des doigts ou bien il faut une chance extrêmement élevé. C'est son expérience d'herboriste qui parle.
Maintenant qu'il était là, cette fleur était donc une priorité et il utilisa justement son expérience pour savoir où il pourrait en trouver.

Le milieu de l'après-midi passe et toujours aucune panacée a été trouvée. Même si on en trouvait en petite quantité sous un certain arbre, ce dernier n'a pas donné signe de vie. Mais le principal problème n'est pas là.
Immobile contre un arbre, la main devant sa bouche pour ne pas attirer l'attention et sur le nez pour ne pas respirer le mauvais air, Duscisio était en train d'affronter une carnéa qui passait dans les environs. Elle ne devait être qu'à une centaine de mètres de lui. Il suffisait qu'il se fasse remarquer même intentionnellement pour qu'elle sente sa présence avec ses tentacules hyper-sensible. Tuanio s'était envolé un peu plus loin et comme lui avait indiqué son ami, il ne devait faire aucun bruit.
La chance n'était pas du tout avec lui, elle s'approchait. Le craquement des arbres sous son poids l'informait de sa présence, pas totalement dans sa direction, mais la distance entre la plante carnivore et lui se réduisait fortement. Entre la décision de fuir ou de rester immobile, aucune des deux ne préconisait une chance de survie. Avec son ouïe, il cherchait du regard la provenance du son en tournant prudemment la tête. Et c'est là qu'il la voyait à trente mètres de lui. Ses yeux se faisaient aussi rond que possible par la peur et la surprise de la voir approcher encore. D'après la direction qu'elle prenait, elle passerait à seulement quelques mètres de lui et ne semblait pas changer de cap.
Le calme dont il faisait preuve face à un tel danger avait de quoi surprendre. Chaque seconde qui passait ce dernier voyait la peur s'approcher de plus en plus de lui sans pourtant montrer la moindre émotion. Alors le monstre s'arrêta net d'un seul coup devant lui, ses tentacules sont proches et le touche presque. Il sent son souffle putride et il tourne son énorme tête vers lui comme s'il avait senti sa présence et avança l'un de ses bras jusqu'à le toucher.
La carnéa le regarda. Pas avec ses yeux, car elle en avait aucun. La créature aveugle le regarda pourtant, son bras engluait le flanc droit de l'herboriste.

Alors qu'il pensait que la fin était à ses portes, Duscisio ferma ses yeux pour éviter d'en voir la suite, jusqu'à qu'il ne sente plus la présence de la plante carnivore et son odeur. Il rouvrit les yeux, il se trouvait toujours dans la profonde forêt de Noathis, cela semblait totalement irréel.
Pourquoi ? Pourquoi la carnéa ne l'a pas tué comme elles le font toujours ?

Delil si tu m'entends, dit-moi pourquoi. Murmurait-il.

Il ne comprenait plus rien. La bave de la plante toujours présente sur son flanc droit n'avait pas disparu. Cela n'était pas donc un rêve, mais bien la réalité. C'était incompréhensible.
Il regarda le ciel à demi caché par la cime des arbres et supplia une explication à tout ceci sans qu'elle ne parvienne à ses oreilles. Puis après quelques secondes, il comprit. Cela faisait partie de l'épreuve, Delil le testait. Alors que cette épreuve dure trois jours ou trois mois il remplira la tâche qui lui a été confiée en sortant du temple de la forêt. Il se releva aussi droit que possible le regard déterminé. Il est temps d'avancer, un pas après l'autre.

L'après-midi fut consacré à la recherche de la panacée à cinq pétales, en premier lieu il fallait trouver un terrain acide comme sous les pins et arbres de la même famille. La recherche fut longue, mais elle a payé. Sous un autre ramar se trouvait quelques fleurs dont il en cherchait un exemplaire, le sol sec et acide dont elles ont besoin on put lui donner la chance d'être présente au bout de quelques heures seulement.
La condition était de ne pas utiliser la magie pour en faire pousser, mais pourquoi utiliser cette option quand on possède les qualités requises ? Toute sa vie, il a vécu avec elles. Les plantes font parties de sa vie depuis son plus jeune âge. Il y avait aucune raison d'utiliser la magie, car la magie ne l'a jamais aidé à trouver quoi que ce soit. La magie n'a été qu'un moyen de le garder en vie en traversant les épreuves de la mort. Les bandits, les contrebandier, les vilains, les monstres, même la Pistilose a été sans doute la plus difficile des épreuves qui est allée jusqu'au porte de la mort à chaque instant où elle et lui ne se comprenait pas.
Il fallait préparer le voyage de retour et comme prévu il est en retard. Il ne sera pas de retour avant deux jours si tout ce passe bien tout en tombant sur un tifûlk pour récupérer une branche solide tout en conservant la panacée en bon état. Cette dernière est en pot à l'air libre et surveiller de près comme si c'était pour la rapporter à Hesperia. Il n'y avait pas de raison que cela ne fonctionne pas pour la direction du temple.
Il pouvait déjà commencer à marcher pour les petites heures qu'il reste avant la nuit trouvant au passage l'arbre qui était en nombre assez important si on savait lever les yeux.
Il dormira à l'un de leur pied cette nuit après avoir terminé la couronne de Tenace.

Une fois le jour levé, le quatrième jour commence. La date limite a été dépassée de plusieurs heures, mais cela n'avait aucune importance. Le principal est d'avoir les quatre éléments et d'arriver à destination comme il l'a toujours fait. Après avoir bu convenablement, il s'occupa de la branche, dernier élément à prendre en sa possession. Par contre, il y avait un problème. Le bois de cet arbre est réputé pour être dense et solide, l'herboriste ne possède qu'une petite scie de la taille d'un couteau qui sert généralement à couper de petite branche, pas plus gros que la moitié de son poignet. L'opération allait être très longue, car la branche qui semblait la plus solide et la plus disponible était un peu plus gros du double de son poignet et long de deux bons mètres. De quoi faire un bon point d'appuis pour le retour, qu'il ne pourra pas prendre d'une seule main. C'est embêtant, mais nécessaire.
La couper lui prendra une bonne partie de la journée. Midi passait et les trois quarts de la branche a été tailladé de toute la circonférence pour réduire le diamètre de coupe.
La concentration à la tâche fut même qu'il se trouvait du mauvais côté de la branche au moment où celle-ci commença à céder sous son poids. Il regarda alors le tronc puis le vide en dessous de lui d'un air déconfit...

Et zut...

… avant de tomber de quatre mètres de haut.
Une fois en bas dans la seconde d'après, il ne semblait sentir aucune douleur, ce qui ne l'empêcha pas de vérifier s'il n'avait rien de casser en bougeant tous ses membres et palpant son corps de haut en bas. Rien à signaler. Tant mieux. Si un terran normal aurai eu mal de partout, il y avait une exception pour lui. Lier aux plantes dans une osmose parfaite, celui-ci avait acquis l'avantage – si on peut appeler ça comme ça, car ça peut être handicapant – de ne plus sentir la douleur, comme une plante.
La tâche était donc terminée. C'est après avoir mangé un peu, bu énormément et regarder comment se portait la panacée qu'il prit la branche sur son épaule pour commencer le voyage du retour. Il ne terminera pas cette épreuve avant le lendemain en prenant soin des éléments qui avaient été demandés.

C'est seulement le surlendemain en milieu de matinée que Duscisio arriva au temple.
La couronne de Tenace, le lierre noir, se trouvait sur sa tête. Le tressage aléatoire lui donnait une apparence plutôt sombre, mais soigné.
La branche de Tikûlk toujours sur son épaule faisait pas loin de deux mètres, à peine plus grand que son porteur.
La fleur de Panacée toujours en pot a été traité comme une princesse par un arrosage savant et une conservation de l'acidité de la terre dans laquelle elle se trouvait.
L'ambre de ramar était conservé dans un minuscule coffret à l'abri de la lumière.
Il était arrivé plus de 2 jours après la fin du temps imparti, pourtant il ne semblait aucunement y porter attention et posa les quatre présents près de l'autel comme s'il s'agissait d'une offrande.


Duscisio's Theme - Pistilose's Theme


Merci Othello pour le Kit

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: The Boss ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: The Boss ::
Le Messager
MessageSujet: Re: Un nouvel élu [PV DUSCISIO BALIBE]   Mer 17 Oct 2018 - 17:11


Lors de ton retour, un prêtre s'est avancé vers toi. Ce dernier te réclame les présents qui avaient demandés, chose que tu lui donneras. Il te demandera ensuite simplement de le suivre pour être emmené dans une pièce où se trouve le Père Valérian, au sein même du Temple.

Là ce dernier semblait t'attendre, et tu devras poser chaque objet récupéré sur la table qui se trouve devant le prêtre. Tu n'as pas de siège pour t'asseoir, il te faudra attendre debout, pendant que Valérian analysera minutieusement chacun des objets. Avant de commencer, il t'adressera ces uniques paroles :

" Sachez que deux candidats ont déjà essayé de tricher. Ils ont utilisé la magie et en conséquence, on était écarté de la possibilité de devenir le représentant de Délil. Vous n'êtes plus que quatre élus en lice. "

Il avait une voix particulièrement déçue quand il t'expliqua cela. Puis il a passé presque 10 minutes à observer chaque objet, pour finalement t'annoncer :

" Vous avez réussi la première épreuve. Vous allez pouvoir continuer votre chemin et faire vos preuves. "

Le prêtre conservera chacun des présents, un autre viendra te chercher.
Tu auras une journée complète de repos pour te remettre de tes péripéties.

--------------------

ÉPREUVE N°2
Temps de l'épreuve = 3 jours

- La force de Délil -
Délil est un dieu bon. Mais aussi belle soit la Nature, elle se doit d'être forte. Les roses n'ont-elle pas d'épine? Ne tire-t-on pas un terrible poison de beaucoup de fleurs? Cela fait partie de la force de Délil qui offre au beau des armes subtiles pour se défendre.

La seconde épreuve sera des duels.
Il reste quatre candidats en lice. Chacun des candidats devra affronter les autres, soit un combat par jour.

Les combats seront arbitrés par des prêtres et se dérouleront dans une vaste salle du temple, qui se trouve en souterrain. La salle sera ronde, avec une grande voûte, et bordurée comme une arène par un muret. Tout autour, vous aurez des spectateurs (principalement des prêtres et des prêtresses, éventuellement des amis ou membres de la famille).

Les règles de chaque combat seront simple :
_ aucune mise à mort;
_ aucune blessure mortelle.

Pour gagner le combat, vous devez acculer votre adversaire :
_ soit l'un des combattants déclare forfait;
_ soit l'un des combattants n'est plus apte à se battre (plus de force, plus d'arme, complètement immobilisé...).


ATTENTION
Chacun des candidats ne pourra user que d'UNE magie, et ce sera la même pour chaque combat. De plus, vous ne pouvez pas choisir n'importe laquelle, il faut que ce soit celle qui vous lie à Delil (magie en lien avec la nature obligatoirement). Les candidats auront droit d'utiliser leur don de race et une arme non magique.

De plus, chaque candidat devra prendre garde à ne pas détruire la salle, ni blesser un spectateur.

--------------------

CANDIDATS EN LICE


NOM : ADAMA
SEXE : Homme
PEUPLE : Yorka - Chat

MAGIE: Contrôle de la nature - Maîtrise: ★★★★★✩
ARME : Un bâton de combat

DESCRIPTION : Ils 'agit d'un candidat plutôt atypique et issus d'un milieu assez bourgeois. Il est de nature nonchalante mais aussi légèrement dédaigneuse. Son attitude générale est de prendre les gens un peu de haut, il peut être mesquin mais il n'est pas un homme mauvais. il n'hésitera pas à lancer des piques pour déstabiliser l'adversaire. D'ailleurs, il parle beaucoup.



NOM : LANAËLLE
SEXE : Femme
PEUPLE : Sindarin

MAGIE: Absorption de l'essence divine - Maîtrise: ★★★★★★
ARME : Un chakram

DESCRIPTION : Il ne faut pas se fier au doux visage de la jeune femme, c'est une redoutable adversaire. Elle est prêtresse à Canopée et possède de solide connaissance en magie. Elle possède beaucoup de sang-froid et est particulièrement intelligente. Rusée, elle n'hésitera pas à tromper son adversaire.



NOM : DELMAR
SEXE : Homme
PEUPLE : Gorgoroth

MAGIE: Assimilation végétale- Maîtrise: ★★★★✩✩
ARME : Un cimeterre

DESCRIPTION : Il serait originaire d'Amaryl et autrefois un terran. Il n'est pas très bavard, plutôt solitaire et très calme. Il est un homme réfléchi qui maîtrise le combat armé. La seule bizarrerie à noter est qu'il a toujours les yeux fermés. Toutefois, cela ne l'empêche pas de "voir".




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Le rosier blanc ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: Le rosier blanc ::
Duscisio Balibe
MessageSujet: Re: Un nouvel élu [PV DUSCISIO BALIBE]   Jeu 18 Oct 2018 - 22:29

Comme il s'en doutait, il y avait des participants qui n'ont pas hésité à utiliser la méthode facile pour l'épreuve et ont perdu au change. L'expérience de Duscisio avait eu raison sur beaucoup de points d'après le père Valerian. Ses connaissances lui ont permis non seulement de juger que trois jours étaient trop juste pour l'épreuve – ce qui explique pourquoi certains ont voulus tricher – mais également de savoir où trouvé les différents éléments et comment.

Par la suite, les participants restant ont eu un jour de repos, enfin le concernant vu qu'il a mis deux jours de plus que le temps initial donné. Il étudia les informations qu'il eut sur les autres membres qui furent donné le soir même après s'être reposé suffisamment même si cela n'était pas nécessaire.
Au vu des conditions de la prochaine épreuve, il n'allait pas avoir beaucoup de choix : il va devoir utiliser son pouvoir sur les plantes dont sa maîtrise est plus que parfaite aujourd'hui, c'est même son principal atout en tout point. Seulement il y avait un petit problème. Le pouvoir de chacun de ses adversaires avait quelques points qui le gênaient, principalement la jeune femme et le gorgoroth. Le lieu des duels est problématique également, il va devoir choisir les bonnes graines pour une stratégie.
Seulement ce n'était pas encore son duel à venir puisqu'il allait se battre en duel contre un noble ou du moins ce qui y ressemble.
Il passa le reste de la soirée à préparer discrètement son avantage malgré les nombreux points qui lui faisaient défaut. Puis comme à son habitude, dès que les soleils commencèrent à réduire leur clarté journalière, il s'endormit jusqu'au lendemain matin.

La vérification et les idées venues durant la nuit furent mise en place dans sa petite sacoche avant de prendre le repas matinal qui ne fut constitué de quelques fruits et de beaucoup d'eau.
Sans perdre de temps, la première direction à prendre fut l'autel où il posa une autre rose blanche qui s'était ajouté à celle de la veille un peu fanée, puis dans le souterrain où allait se dérouler le premier duel.
Habillé d'une tenue confortable pour des mouvements fluide, quelques protections caché sous ses vêtements bien que cela ne fût pas forcement nécessaire, son épée pendait à la ceinture très bien visible dans son fourreau sombre qu'il tenait d'une main même si la pointe de celui-ci n'était qu'à quelques centimètres du sol.
Placé dans l'un des côtés de l'arène circulaire, il semblait fouiller dans la petite sacoche sur le côté afin de sortir un petit poignet de minuscules billes de différentes formes et tailles qu'il laissa tomber au sol comme on étale le sel sur un plat pas assez assaisonné autour de lui.
Dans l'arène était placée plusieurs personnes voulant assisté au spectacle de leur futur haut-prêtre qui allait se battre ici-même. Cette épreuve continuait à savoir qui était le plus lier à sa divinité par la liaison magique que chacun d'entre eux avait.

La grande pièce était étonnamment éclairée et aérée, si bien que peu d'effort fut nécessaire pour faire germer par magie les petites graines qui ne semblaient être que de l'herbe au sol poussait sur la pierre en s'enracinant entre les interstices. La fine pelouse mousseuse qui l'entoura alors lui donnait signe de continuer en sortant une petite pincée de graine qu'il posa une à une avec une fausse précision, puis une autre. Un noyau laissé tomber au milieu de l'arène qui ne semblait bouger comme les précédentes.

Duscisio qui avait fini ce qui ressemblait à des préparatifs s'immobilisa en regardant face à face derrière son masque, son premier adversaire, un certain Adama qui avait la même magie que lui. Silencieux en tout point, il resta observateur à la réaction de ce qu'il pouvait bien préparer pour l'affronter et ne semblait guère dangereux.


Duscisio's Theme - Pistilose's Theme


Merci Othello pour le Kit

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Un nouvel élu [PV DUSCISIO BALIBE]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un nouvel élu [PV DUSCISIO BALIBE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Duscisio Balibe
» Loneliness[Duscisio Balibe]
» Les origines [Duscisio Balibe]
» L'un de ces matins où l'on se sent léger [Duscisio Balibe]
» Se nouvel sa yo ki enteresem- Le gouvernement veut construire une capitale moder

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Istheria, le monde oublié :: Noathis, le pays sauvageTitre :: La Forêt de SphèneTitre :: • Le Temple de Delil-
Sauter vers:  

(c) ISTHERIA LE MONDE OUBLIE | Reproduction Interdite !