Invité surprise [PV Aflan Mae'r anghofio]

Bienvenue

Sur Istheria, RPG heroic-fantasy issus d'un univers original où de multiples aventures vous attendent.

Liens rapides

Effectifs

• Eryllis: 3
• Ladrinis: 2
• Eclaris: 1
• Prêtresses: 2
• Cavaliers de S.: 5
• Nérozias: 3
• Gélovigiens: 7
• Ascans: 2
• Marins de N.: 2
• Civils: 11

Temps actuel

An 1305 de l'ère obscure

Saison:Riguear Mois:Ginik
[Septembre/Octobre en temps réel]

Tableau d'honneur


Code par MV/Shoki - Never Utopia



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Invité surprise [PV Aflan Mae'r anghofio]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
:: Bandit manchot ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: Bandit manchot ::
Deirdre Luberym
MessageSujet: Invité surprise [PV Aflan Mae'r anghofio]   Jeu 4 Oct - 3:13

Le monde des affaires était impitoyable, raison de plus pour l'être encore plus. Deirdre l'avait parfaitement compris il y a des années, à ses pertes et ses profits. Mais la jeune femme avait pris son temps pour se construire, elle et son personnage, elle et son univers d'or et de diamants. Depuis combien de temps maintenant? Elle ne savait plus. Les années lui étaient indifférentes, beaucoup chose avait perdu de l'intérêt à ses yeux depuis qu'elle était morte. Sauf l'argent. C'était comme une lumière étincelante dans son existence, un petit attrait délicieux qui avait le goût de faire pétiller son regard. Elle assumait son avarice sans rougir et se riait de ceux qui la jugeaient superficielle. Qu'il était hypocrite de se moquer d'un tel pouvoir contenu dans de si modestes petites pièces. Un pouvoir qui n'avait rien de magique, mais capable de corrompre n'importe quel cœur. Si l'on voulait des armes, s'il l'on voulait un toit, s'il on voulait des hommes pour se battre, s'il on voulait du confort,.... les dias étaient capable d'acheter tout cela à Istheria.

Mais ne soyez pas crédules si vous la pensez trop naïve et prête à se jeter comme une pie face à la moindre chose qui brille. Deirdre était d'un esprit plus aiguisé et plus tortueux, comme tout gorgoroth dont l'âme avait été déstructurée par la mort et Kron. Qui pouvait imaginer que derrière ses yeux sombres se cachaient l'âme d'une artiste, qui pouvait y entrevoir celle d'une femme qui aspirait à la vengeance? Sa revanche... elle comptait l'avoir sur le monde. Mais en attendant, elle se jouait de sa vénalité et de ses faux sourires.

Ce matin là - comme beaucoup d'autres matins précédents - la jeune femme avait eu beaucoup de mal à trouver le sommeil. Et une nouvelle fois, elle avait passé sa nuit à peindre avec un acharnement qui inquiétait son plus fidèle serviteur, Uriel. Ce fut ce dernier qui eut la tâche ingrate d'aller la réveiller car personne n'osait la déranger, elle et ses sautes d'humeur. Il était le seul qui trouvait grâce à ces yeux ou qui acceptait de prendre sur lui sa mauvaise humeur. D'ailleurs, certains langues prétendaient qu'il aimait sans doute cela. Bien évidemment, le vrai du faux n'était jamais dévoilé. Le jeune homme se chargea alors de sa mission. Comme il put s'y attendre, il retrouva sa maîtresse dans un état déplorable, les mains pleines de peintures séchées, les cheveux ébouriffés, à demi-nue sur son lit et à peine recouverte d'un drap. Il resta quelques instants à l'observer avant de se risquer à l'approcher. Uriel essaya dans un premier temps par l'appeler simplement. Aucune réponse. Il tenta alors une approche plus directe et se pencha pour lui effleurer l'épaule. Là, sous sa noire chevelure, il distingua un œil ouvert et sévère qui s'échappait entre deux mèches folles. Alors qu'il s'apprêta à reculer, Deirdre l'attrapa par le bras et le tira violemment vers le lit. En quelques secondes, l'agile petit bout de femme domina son serviteur. Lui, allongé sur le dos et que très légèrement surpris, elle, assise sur ce dernier, complètement mise à nue à présent, la main froide de sa prothèse tenant sa gorge. Elle ne serrait pas son étreinte mais son regard aurait pu laisser croire qu'elle le pourrait à tout moment.

Dans un calme olympien, le jeune homme ne broncha pas, ni ne chercha à échapper des griffes furieuses de la gorgoroth.

" Madame. Il se fait tard. Je suis venu vous réveiller. Une longue journée vous attend. "

Le visage de Deirdre demeura fermé quelques instants, avant de se détendre et de lui répondre.

" Je vois. Il est déjà si tard? "
" Dans une heure, il sera midi. "

La jeune femme soupira puis retira sa main de la gorge de son serviteur, et ne lui donna aucune explication à son geste. Uriel n'en aurait sans doute pas demandé de toutes façons. Elle était tendue ces derniers temps, il l'avait bien remarqué mais elle ne semblait pas disposée à lui en dire plus. Tout aussi soudainement, Deirdre se lassa tomber sur son camarade, la tête sur sa poitrine, alors que lui rougissait en sentant la sienne.

" Je suis lasse Uriel. Cette histoire me donne mal au crâne. Il y a toute une logistique à penser et je ne trouve pas d'homme à la hauteur à ce projet. "

La jeune femme faisait référence à sa réintégration potentielle des Ladrinis. Il y avait quelques jours, elle était entrée en contact avec ces derniers, mais elle devait faire preuve de bonne foi et redorer le blason qui était le sien. Dans leurs anciens papiers, Deirdre était connue pour être une voleuse accomplie et une forte tête capable de culot. C'était sans nul doute pour cette raison que la mission qui lui fut confier était de détournée la solde des militaires de Tyrhénium. Et pas une petite somme d'ailleurs, près de 800 000 dias. Sa fortune actuelle n'égalait pas encore tout ça.

" Vous vous mettez trop de pression Madame. Vous devriez trouver un moyen de vous détendre. "

Lorsque le malheureux prononça ses mots, Deirdre releva la tête et afficha un sourire carnassier.

" Me détendre, hein? "

On ne sait guère ce qui se produisit alors dans les appartements de la maîtresse de maison, mais Uriel n'en sortit pas immédiatement... Puis le reste de la journée déjà bien entamée, la commerçante retrouva le rythme pour ses affaires, relevant ses comptes, surveillant la réception de ses stocks nouveaux, et tout ce qui était à pointer avant l'ouverture de son établissement en début de soirée. Elle veillait toujours à ce que tout soit parfait.

Par contre, s'il y avait bien une chose où elle n'était pas toujours présente, c'était pour les ouvertures. Généralement, elle gagnait les salles de jeux pour saluer les habitués plus tard dans la soirée. Cette fois-ci, ce fut une exception, se disant que cela pouvait lui changer les idées. Peut-être avait-elle d'ailleurs bien fait, car quand l'heure fut venue, que les grandes portes du "Aux Mille Couleurs" s'ouvrirent, un visage bien différent de ces clients habituels entra... enfin, visage était un piètre mot. Il fallait plutôt parler de masque. Tout dans l'attitude de ce dernier, dans sa démarche et l'impression qu'il dégageait prouvait qu'il n'était pas un client classique. Il ne lui en fallut pas plus pour aller au devant.

" Bienvenue "Aux Mille Couleurs", un établissement qui vous en fera voir de bien belles. Puis-je vous aider ou vous renseigner? "

Deirdre afficha son plus beau sourire, et sans doute le plus faux également.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
::  Chef de la guilde

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: Chef de la guilde "Dague putride" ::
Aflan Mae'r anghofio
MessageSujet: Re: Invité surprise [PV Aflan Mae'r anghofio]   Ven 5 Oct - 0:07

Etre parrain de la pègre n’étais pas une mince affaire, en effet Aflan devait s’occuper de rendre des comptes aux autres leaders, suivre l'avancé de sa propre guilde ainsi que de s’occuper de ses propres besognes. Une chance aujourd’hui on lui avait demandé une faveur qui faisait tout se rejoindre. Une journée ou une seule action allé satisfaire tout ceux qui comptais sur lui.

Étant en affaire sur Thyrénium, on lui avait demandé de s’occuper de surveiller le test d’un nouveau venu. Ou un revenant, il n’avait pas trop saisie et il n’avait pas envie de s’occuper l’esprit avec des divagations futiles ce qui comptait c’est qu’il avait plusieurs travaux à accomplir. Le premier étant la vérification des compétences et la crédibilité du futur membre des Ladrinis. En second il devait ôter la vie d’un Commandant Fanel et de la troupe officiant sous ses ordres, persécution, abus de pouvoir et pot-de-vin était leur quotidiens. Ces êtres aux valeurs immoral avait vu de nombreux hommes et femme ayant subis leur joug investir pour voir leurs sang couler.  

Le chef de la “Dague putride” passa quelques jours en observation dans la ville, notant les allé et venu du cortège militaire. Il mis en place une stratégie, simple et à la fois efficaces, pour effectuer son oeuvre en s’assurant de ne courir aucun risque. Désormais il était temps de lancer la machinerie. Aflan c’était installer dans une chambre d’auberge loué pour une somme anecdotique, peut-être l’aubergiste connaissait-il les objectifs de son client, bien qu’improbable c’était une bonne occasion pour ne pas trop dépenser. Le Gorgoroth avait fait plusieurs aller-retours revenant avec toujours plus de bagages, des grandes caisse d’environ un mètre quatre-vingt sur soixante-dix centimètre. Au beaux milieu de l’après-midi, l’assassin lança son premier contact avec sa recrue :

-Il est l’heure, *grande inspiration* présentons-nous !

Quelques minutes plus tard une personnes aux habits rouge sombre déambulait dans les rues jusqu’à se stopper devant une enseigne, “Aux milles couleurs” été le nom qu’elle abordait. L’individu rentra et aussitôt il fut pris en charge par une personne aux manières travaillé :

- Bienvenue "Aux Mille Couleurs", un établissement qui vous en fera voir de bien belles. Puis-je vous aider ou vous renseigner?

Il mis sa main à l'intérieur de son long manteau et en sortit un petit parchemin qu’il tendit à son interlocutrices, sur celui-ci était inscrit ses mots :

“Je souhaite m’adresser à Deirdre Luberym, responsable de cet établissement.”

- Qui me demande ? interrogea-t-elle.

L’étranger fit comme chez lui et l'invita à venir se mettre à l’écart des regards et des oreilles indiscrets, une fois à distance des potentiels curieux il prononça difficilement des mots, cela ressemblait bien plus à des grognements mais c’était assez articuler pour être compréhensible :

- Votre intégration, hrrr,  ne tient plus qu’à moi, hrrr, votre cible, hrrr, vous seras désigné dans quelques instant, hrrr, vous aurez la marge de manoeuvre, hrrr, que vous souhaitez, hrrr, en échange, hrrr. Si votre, hrrr, détermination n’a pas, hrrr, failli, hrrr, présenter vous à l’auberge, hrrr hrrr, à la dernière lueur du jour… hrrrrrrr

Ces paroles prononcer et sa mission rempli l’homme commença à s’effondrer, mais avant qu’il ne touche le sol, il se désagrégea complètement laissant apparaître un gigantesque d’insecte volant qui se dispersa dans les airs. La scène dégagé, le masque au sol et retourné laissa paraître deux symboles, l’un représentait l’or et la richesse tandis que l’autre représentait l’emblème des soldats Fanel.

Quelques heures après la prise de contact, le soleil se faisait très bas à quelques instant de se coucher, dans la rue, une caravanes qui s’arrêta juste devant l’auberge. Deux hommes étaient en train de charger les caisses en bois à l’arrière tandis qu’ Aflan, habillé cette fois-ci de vêtement plus sombre qu’à l’accoutumé, violet sombre, s’installa par dessus les bagages. De sa place il regarda le dernier rayon de lumière s’évaporer et cet exact moment il adressa ces mots :

- *grande inspiration* C’est le moment, *petite inspiration* celui qui montrera ta loyauté, *grande inspiration* ou celui qui te condamnera…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Bandit manchot ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: Bandit manchot ::
Deirdre Luberym
MessageSujet: Re: Invité surprise [PV Aflan Mae'r anghofio]   Sam 6 Oct - 23:51

Les étrangetés, Deirdre avait pu en croiser quelques unes au cours de sa vie. Il fallait dire que le monde ne manquait pas d'individus loufoques, que ce soit dans la rue ou bien parmi ses clients. Néanmoins, la jeune femme n'était pas sectaire. Certes, si la personne devait effrayer les autres clients, elle lui aurait demandé de venir un autre jour ou de revoir son comportement si c'était ce qui gênait. Il fallait avoir le sens du tact et la discrétion. Un mot qui aurait pu paraître étrange si l'on parlait d'elle. La gorgoroth n'aimait pas passer inaperçu et elle se jouait de cela. Plus c'était gros à avaler, plus cela passait. De plus, le culot payait souvent, alors pourquoi se retenir, non?

Ce fut donc ainsi qu'elle se retrouva face à ce qui s’apparentait à un homme vêtu d'un habit sombre et rouge. Il avait une démarche un peu clopin clopante mais l'établissement ne faisait pas de discrimination pour les boiteux. Son plus beau sourire dehors, elle l'accueillit personnellement l'individu. Sans qu'il ne réponde, ce dernier sortit de sous son manteau un bout de parchemin où il était noté que l'on désirait s'entretenir avec elle. Face à cela, elle haussa le sourcil et observa son "client".

"  Qui me demande ? "

Puis finalement - et avec un grand étonnement - l'étranger se montra bien plus effronté qu'elle n'aurait pu l'être à cet instant. Prenant ses aises comme si la demeure était la sienne, il l'invita à discuter à l'écart. En soit, ce n'était pas plus mal car il avait tout de quelqu'un de louche, d'un autre côté, elle était déjà irritée par ce comportement. Pour la suite, autant vous précisez que la communication fut difficile. La jeune femme afficha un visage dont l'expression était à la fois de la consternation car elle n'était pas certaine de tout saisir, et la surprise face à la demande. Un ladrini? De tous les individus bizarres, il fallait que cela tomba sur elle!

"  Pardon mais qui êtes-vous bon sang? "

Inutile d'attendre la moindre réponse. Vous, était visiblement pas le bon terme à utiliser. C'était plutôt une chose. Répugnante d'ailleurs. Sur le moment, elle ne put retenir un petit rictus de dégoût. Elle n'avait rien de spécial contre les insectes mais là, la vision n'avait rien de plaisant. Ce n'était pas une jolie petite luciole qui scintillait au dessus d'un étang. C'était un gros insecte qui se dispersa littéralement devant elle pour ne laisser que des haillons sur le sol, ainsi qu'un masque avec des inscriptions qui ne lui étaient pas inconnues.

"  Eurk. Tu parles d'une invitation. "

Non loin de là, lorsqu'elle sortit du recoin sombre duquel elle venait d'avoir cet énigmatique entretien - si on pouvait parler d'entretien d'ailleurs - elle fit un signe discret à son homme de main, Uriel. Ce dernier la suivait toujours de près, mais il devait aussi travailler pour l'établissement.

"  Uriel, je vais devoir m'absenter. Il semblerait que j'ai reçu une invitation qu'il ne me faut pas refuser.... et je préfère voir de moi même ce qu'il en retourne. "
" Êtes-vous sure qu'il soit prudent que vous y alliez seule? "


Un grand sourire carnassier se dessina sur ses lèvres.

" Héhéhé! Penses-tu donc que je sois si vulnérable? "
" Non, Madame. "
" Alors te voilà rassuré. "


La commerçante s'échappa alors aussitôt pour rejoindre ses quartiers privés. Elle laissa son rôle d'hôtesse à son garde du corps, et tout le reste à son personnel de maison. De son côté, elle s'échappa simplement pour se changer et se vêtir plus confortablement, mais aussi de se munir de ses armes en cas de nécessité.

Grâce au peu qu'elle comprit, Deirdre se rendit au point de rendez-vous. Une auberge miteuse, avant que les soleils ne se couchèrent complètement. Lorsqu'elle arriva, elle perçut une carriole au devant et un étrange énergumène qui semblait attendre. Cette vision n'avait rien d'enchanteur et était même annonciateur de problème potentiel. Tyrhénium était connu pour ces trafics en tout genre et à la nuit tombée, cela pullulait. L'obscurité était la maîtresse des malfaiteurs.

Sure d'elle, la jeune femme s'approcha au devant de ces individus. Elle avait prit avec elle le bout de papier mais aussi le masque qui avait été abandonné chez elle. Elle agita alors sous le nez des bandits.

" Messieurs. Il faudra revoir votre sens du spectacle. On ne débarque pas avec si peu de manière dans un établissement qui fait tout pour posséder un certain prestige. "

Les paroles de la jeune femme étaient sarcastiques, avec sa petite pointe de cynisme.

" Je n'avais pas compris la dernière fois que l'on m'enverrait quelqu'un. Je pensais que je devais me charger seule de cette affaire. Pourrais-je au moins avoir l'honneur de savoir avec qui je vais travailler? "

Deirdre n'avait jamais été une femme ayant sa langue dans sa poche, et cela ne la gênait pas de travailler en équipe. Cependant, elle ne faisait confiance en personne. Plus depuis des années...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
::  Chef de la guilde

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: Chef de la guilde "Dague putride" ::
Aflan Mae'r anghofio
MessageSujet: Re: Invité surprise [PV Aflan Mae'r anghofio]   Mar 9 Oct - 13:55

Cette jeune parlé de manière mais sa façon de s’adresser au chef des assassins été très impudique. Aflan n’hésita pas à recadrer la situation :

- Mon identité, hhh, importe peu, hhh, ce qui est important c’est que tu as un travail à faire, hhhh. Un travail, hhh, à double enjeu. Notre cible, comme tu l’as, hhh, sûrement deviné sont, hhh, les soldats Fanel. Une de leur garnison, hhh, profite de leur statut militaire pour, hhhh, soutirer les maigres richesses des habitants, hhh, pour abuser de pauvre femme, et pour, hhh, infliger de violent sévice à tout ceux qui ose se rebeller un tant soit peu. Hhhhh, ainsi nous aurons tout les deux des travaux à effectuer, le mien sera de punir ces, hhh ordures de manière, hhh, définitive. Quant à toi, hhh, tu devras récupérer, hhh, tout leur butin sale, hhh,pour qu’aucun Fanel ne puisse, hhh, le dépenser.

En ce qui concerne la méthode, hhhh, tu as le champ libre si tu ne compromets pas mon, hhh, objectif.

Il avait encore des choses à dire, mais parler lui était difficile. Ainsi pour la suite Aflan avait tout inscrit sur un parchemin qu’il offrit à sa partenaire :

“Observation : -Le nombre d’individu affilié à la caserne s’élève à une vingtaine de soldat.
-Le nombre d’individu dans la caserne ne dépasse jamais la dizaine, les autres sont tous en patrouille dans la ville par groupe de deux ou trois.
-Leur Commandant, ne sort qu’une fois tous les soirs, bien souvent pour aller se saouler au pub.
-Leur coffre fort est en permanence garder par trois fantassins.
-En terme d’entraînement militaire et de dangerosité par individus, il sont si mal traité et si dépravé que même un enfant pourrait s’attaquer à un soldat isolé.

Objectif : -pénétré à deux dans leur garnisons.
-Deisdre se rend dans leur coffre-fort et se volatilise avec toute leur fortune.
-??? investit les lieux et mets en place ces pièges mortel qui feront baigné dans le sang cet endroit rempli d’immondice.”

-Si, hhh, tu as des, hhh question, sache, hhh que ce n’est pas, hhhh, gratuit.

Le décharné lâcha un petit rire malaisant avant de se lever, leur véhicule avait bien avancé et il était temps de mettre la machine en marche. Il récupéra son glaive posé sur un caisson, il se dirigea ensuite vers une petite cage ou été enfermé une étrange arachnide bleu. Il la regarda un instant avec tendresse :

-Au travail…

Il laissa Araneae se faufilé hors de la diligence, tandis qu’il posa seul, sur son épaule, l’une des grandes caisses. Deux minutes passèrent, un vacarme commençait à retentir. Dans les rues ça crier : “Une araignée géante ! Appeler du renfort !”

Le décharné sourit derrière son masque,

- J’espère que tu as fini de prévoir !

Sur ces mots il n’attendit pas plus pour sauter dehors caisse sur l’épaule et se déplacer rapidement vers l'intérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Bandit manchot ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: Bandit manchot ::
Deirdre Luberym
MessageSujet: Re: Invité surprise [PV Aflan Mae'r anghofio]   Mer 17 Oct - 21:53

La jeune femme se tenait devant l'étrange bande de malfrats. Il fallait dire qu'aucun d'entre eux n'avait fier allure. Ce n'était pas que Deirdre était superficielle, mais elle aimait travailler avec des personnes qui avaient un minimum de style. Là, elle était servie. Mais ce qui l'irriterait le plus serait sans doute la communication difficile avec son complice d'un soir. Il n'y était pour rien le malheureux mais la gorgoroth était une bavarde, elle aimait poser des questions et se renseigner. Bref, c'était une femme avec du bagoût. Les longs silences pesants, ce n'était pas pour elle. Du coup, quand elle écouta son nouveau camarade s'adresser à elle, son visage fut marqué par une expression circonspecte.

" Et bien... je crois qu'on va s'adorer tous les deux... "

Cette remarque tintée d'ironie n'était pas spécialement adressée à Aflan. C'était plutôt un commentaire pour elle-même. En attendant, le ladrini devait avoir l'habitude de son problème de phraser car il tendit un bout de parchemin où il avait indiqué toutes les informations importantes pour la mission. Visiblement, le nombre de soldats était réduit par les patrouilles, et les soldats présents n'étaient pas une élite. De plus, il était aisé de supposer qu'aucun d'entre eux n'iraient imaginer qu'ils se feraient attaquer ouvertement. L'effet de surprise était garantie.

Mais alors qu'elle finit sa lecture, voilà que l'intriguant sans nom se mit à faire... une blague. Du moins, elle supposa que cela en était une. Deirdre se contenta de sourire, un peu gênée d'ailleurs.

" Je me passerais donc de questions. J'aime trop l'argent pour ça. "

Alors que leur voiture continuait son chemin en direction de la caserne, l'étrange homme aux insectes commença à prendre ses affaires : une arme et une araignée. Deirdre eut un sourcillement mais pourquoi pas? Il laissa sa petite chose s'en aller et aller faire du grabuge pour attirer l'attention des soldats. Voilà une étonnante diversion.

Lorsque leur véhicule s'arrêta complètement, la jeune femme descendit en même temps que son compagnon d'infortune, alors que ce dernier transportait une étrange caisse. Elle ne chercha pas à savoir ce dont il s'agissait.

" Je suppose qu'il est temps de se mettre au travail, n'est-ce pas? "

Là, la jeune femme enfila un gant sur sa main valide, gant qui avait de fines griffes au bout des doigts imbibés de poison. Son autre bras, lui, était sa prothèse de métal qu'elle dissimulait sous les tissus de sa chemise. Elle emboîta simplement le pas d'Alfan... il fallait faire le ménage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Invité surprise [PV Aflan Mae'r anghofio]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Invité surprise [PV Aflan Mae'r anghofio]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [ABANDONNE] Invité surprise, plus si affinité [PV KIRA et Aly]
» [#6] Petite baignade nocturne. Un invité surprise, qui sait? [Terminé]
» [FB] Un invité surprise;
» Un invité surprise
» De retour au Terrier et tiens un invité surprise (feat Ronald)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Istheria, le monde oublié :: Eridania, le pays aux mille culturesTitre :: Tyrhénium, la ville frontièreTitre :: • Le quartier commerçant :: • Aux Mille couleurs-
Sauter vers:  

(c) ISTHERIA LE MONDE OUBLIE | Reproduction Interdite !