Jing Wei - Terminée.

Bienvenue

Sur Istheria, RPG heroic-fantasy issus d'un univers original où de multiples aventures vous attendent.

Liens rapides

Effectifs

• Eryllis: 3
• Ladrinis: 5
• Eclaris: 2
• Prêtresses: 2
• Cavaliers de S.: 6
• Nérozias: 3
• Gélovigiens: 7
• Ascans: 2
• Marins de N.: 3
• Civils: 13

Temps actuel

An 1305 de l'ère obscure

Saison:Riguear Mois:Gexon
[Novembre/Décembre en temps réel]

Tableau d'honneur


Code par MV/Shoki - Never Utopia



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Jing Wei - Terminée.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
:: La néréïde ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: La néréïde ::
Jing Wei
MessageSujet: Jing Wei - Terminée.   Ven 7 Déc - 15:55



Jing  Wei
«  L’Homme est un monstre d’inconsistance »




IDENTITE : Jing Wei.
SURNOM : La Néréide // Autrement dit : La nymphe.
AGE : 302 ans | SEXE : Féminin
PEUPLE :  Lhurgoyf.
CASTE : Marin de Noxis.
METIER : Cheffe du Clan Wei // Membre de la compagnie Qui-Hon Jim (Marine-marchande et Exploration) // Capitaine du Ao Kuang.




DON : Transformation monstrueuse.
SPECIALITES : Survivante extrême // Sens de  Souien.
POUVOIRS :

Influence des éléments météorologiques   (★★★★★) = Jin Wei peut apaiser les caprices de la mer comme provoquer la plus violente des tempêtes, influencer les vents, faire tomber la neige ou soulever un épais brouillard si le biome s’y prête (en toute logique, elle ne fera pas tomber de la neige dans un désert ). Ce pouvoir n’est effectif que dans un rayon de 150m. Il nécessite une grande concentration et la place en état de transe, ce qui la rend donc vulnérable. Elle ne peut toutefois rester indéfiniment dans cette stase, car puisant énormément dans ses ressources. Autre point important. Une fois libérée de l’emprise de Jing Wei, la Nature reprendra inévitablement ses droits.

Possible effets secondaires ▪ Maux de tête // Vertiges //  Perte de connaissance // Affaiblissement léger à majeur.


Régénération (★★★) : Une capacités acquise très tardivement. Jing Wei peut récupérer de la plupart de ses blessures, du moment qu’aucun membre n’est coupé, ni organe retiré. Selon la gravité ou le nombre, elle mettra cependant un certain temps avant de s’en remettre.

Possible effets secondaires ▪ Incapacité de se transformer et d’utiliser son autre pouvoir // Affaiblissement léger à majeur.

Œil d’aigle (★) : Jing Wei peut voir très nettement et à l’œil nu jusqu’à une bonne cinquantaine de mètres. Cette capacité serait en lien avec sa forme ‘’monstrueuse’’.

Possible effets secondaires ▪ Aucun à ce niveau.  



Dàilīng ▪ Héritage du Clan Wei. Il s’agit d’un mousquet. Le canon fait environ 90cm de longueur, tirant des balles de 18mm. La crosse d’épaule est faite d’un bois vernis sombre, contrastant avec les gravures et arabesques cuivrées, ainsi que toutes les autres pièces métallique qui composent l’arme. La Serpentine est faite de ce même alliage. Il est léger et offre une distance de tir raisonnable pour Jing.

Liánmīn ▪  Un présent offert par son père pour son premier voyage en mer. Il s’agit d’une rapière, dont la garde a été décorée dans le même esprit que Dàilīng, comme pour jumeler les deux pièces si elles venaient un jour à être réunies. La fine lame est faite en acier inoxydable.





Ao Kuang ▪  L’un des trésors du Clan Wei. Un voilier unique tant par sa conception que ses performances sur les mers. Long de 43mètres. Il est reconnaissable entre mille, avec sa coque allongée qui peut fendre les vagues et ses voiles somptueuses, dont l’aspect est tel les ailes d’un dragon, nuancées de vert et d’or. Il fallut des mois, un nombre impressionnant d’ouvriers – tous experts dans le domaine - et des moyens considérables pour concevoir un tel navire. Jing Wei a hérité de cette merveille il y a seulement un demi-siècle. Il est à la fois sa fierté et son foyer. Elle le considère comme un membre à part entière de son équipage et le protège avec férocité. Comme une mère le ferait pour son enfant.

Domaine Wei ▪  Située sur les falaises les plus escarpées de Pharis, non loin des Berges Dorées. Il s’agit de la résidence principale des Wei. Elle est toutefois rarement occupée par sa propriétaire, puisque le plus souvent en mer. C’est donc la représentante de la famille, Chang’e, qui s’occupe de garder les lieux et gérer les affaires de Jing.


Actes de propriétés et d’exploitations ▪  Ils concernent le Domaine Wei, le chantier naval basé aux Berges Dorées, le Ao Kuang, ainsi que les exploitations minières héritées de son défunt père et divers contrats signés. Ils sont gardés sous scellés.





Jing Wei est une beauté sans âge – ou presque, dont le physique ne fait que contribuer à cette image de ‘’noble insaisissable’’ , de charmante mais hautaine Néréide. Du haut de son mètre soixante-huit, sa silhouette athlétique et élancée, ainsi que sa démarche fluide et chaloupée lui donnent une allure féline. Entretenant son teint de porcelaine - et ce malgré ses nombreux voyages en mer, une aura à la fois teintée de mystère et particulièrement glaciale émane de la capitaine, auquel s’associe souvent un sentiment de danger. Tel une menace qui sommeille.

D’un haut port-de-tête, son visage possède des traits anguleux et typés. En apparence fermé, il arrive pourtant régulièrement que ses lèvres fines s’ornent d’un sourire, à la fois tenu mais francs, rehaussant ses pommettes saillantes. Ses yeux tirés en amande sont d’un noir profond. Deux abysses quasi-insondables, à moins de s’armer de patience. Et dans ce cas-là, peut-être décèlerez-vous ses troubles et ses craintes. Du monde. D’elle-même. Cette insécurité omniprésente qui l’enveloppe et l’étrangle, tel un étau.

La garde-robe de Jing Wei est plutôt conséquente, se plaisant à suivre les codes stylistiques d’une région à l’autre lorsqu’elle est en visite et restant tout de même féminine. Sa palette de couleur reste en revanche toujours dans les tons noir, doré ou nuancés d’azure. Elle fait également attention à ce qu’elles camouflent la cicatrice qui barre son épaule gauche. Autre détail important, ses cheveux et ses sourcils sont teints. À l’origine, ils sont naturellement de couleur blanc.

La forme ‘‘monstrueuse’’ de Jing Wei peut s’apparenter à celle d’un griffon ou d’un hippogriffe. Le corps avoisinant les deux mètres. C’est une créature en apparence malingre, mais pourtant tout en muscles. Son épais plumage nuancé de noir et de gris offre un parfait camouflage de nuit - mais évidement bien moins efficace de jour. Il octroi aussi une piètre résistance comparé à de robustes écailles ou du cuir. Sa tête est osseuse et pourvue de cornes. Ses griffes sont particulièrement acérés et peuvent facilement éventrer quelqu’un. Un simple battement d’ailes vous balaye.




Jing Wei est une femme aux multiples facettes, évoluant et s’adaptant de manière subtile aux différentes situations et personnes qui se présentent à elle. La majorité voit en cela une forme de fausseté et d’opportunisme. Tandis que d’autres soulignerons plutôt son intelligence et un moyen avisé d’entretenir le mystère sur sa personne.

En tant que cheffe de la famille, Jing Wei se doit de donner une image irréprochable et digne de son rang. Cela passe évidement par un phrasé impeccable – sur un ton toujours posé et calme, ainsi qu’un sens strict de la bienséance. Elégance, prestance et inaccessibilités deviennent alors ses maîtres mots. Jing Wei sait son patrimoine sujet à bien des convoitises et jalousies. Mais elle se plaît à feindre le mépris et une profonde indifférence, sachant parfaitement se protéger. C’est une femme fière et particulièrement indépendante. Votre pire erreur serait de prétendre pouvoir l’enchaîner.

Une fois passé toutes ces mondanités c’est alors la capitaine qui se révèle, balayant les codes du ‘’parfait noble’’ d’un revers pour ainsi mieux savourer cette liberté que lui offre l’Océan. Assurée et intransigeante, elle dirige ses hommes d’une main de fer, suscitant à la fois le respect et la crainte – même auprès de ses pairs. D’aucun n’envisagerait de discuter ses ordres, ni de souligner son statu de femme, lui vouant une confiance quasi-aveugle. Car si Jing Wei se montre particulièrement dure et sévère envers eux, elle l’est tout autant envers elle-même et n’hésite pas à se salir les mains. Ni à se battre. Farouche combattante, ce ne sont guère quelques gouttes de sang, ni prendre des coups qui lui feront peur. Nota bene : Ne mettez jamais Jing Wei en colère. Au-delà de la femme, c’est surtout la bête que vous réveillerez.

Épicurienne, Jing Wei aime le risque, l’aventure et s’adonner à divers plaisirs. Après tout, pourquoi elle s’en priverait ? On lui reconnait un penchant certain pour l’alcool et quelques opiacés, d’ailleurs vous la verrez souvent fumer la pipe Amarylienne (pipe chinoise). Mais peut-être à force ‘’d’entrainement’’ ou de part sa nature, il lui en faut.. beaucoup pour embrumer son esprit. Bien consciente de ses atouts et de ses charmes, Jing Wei ne se prive pas non plus côtés charnel. Hommes comme femmes, c’est sans aucun scrupule qu’elle s’octroie des jeux d’un soir. Notons - paradoxalement - qu’aucun de ses partenaires n’a en revanche pu se targuer de passer toute une nuit avec elle. L’héritière refuse obstinément de partager sa couche.

Sans attache, elle entretient une méfiance à l’égard du Monde et ce qui l’entoure. Aussi, sa confiance n’est jamais entièrement acquise, même vis-à-vis de ses plus anciens amis – qu’elle n’évoquera jamais comme tel d’ailleurs, mais comme collaborateurs. Trahissez-là et vous en paierez durement le prix, car La Dame est rancunière. Peut-être est-ce lié à son autre forme, mais l’agacement ou la lassitude de Jing Wei se traduit souvent par un amusant chuintement.



PRENOM : Fãng.
RACE : Cane Corso.
SEXE : Masculin.

DESCRIPTION : Un molosse âgé de 3ans, de couleur noir, issu d’un élevage. Il a été dressé pour l’attaque et s’est complètement adapté  à la vie en hautes-mers de sa propriétaire. Fãng est un chien extrêmement doux et calme, tant que vous ne portez aucune atteinte à sa cheffe de meute.

________________________________________________

PRENOM : Zhão.
RACE : Cane Corso.
SEXE : Féminin.

DESCRIPTION : De couleur bringé, elle est également âgée de 3ans et est issue du même élevage que Fãng. Elle est bien plus impétueuse et agressive que son frère, aussi son dressage demanda beaucoup plus de poigne. Prompte à l’attaque, seule sa propriétaire peut l’approcher.




DESCRIPTION : Jing Wei est loin de ne posséder qu’une seule monture. Mais lors de ses rares déplacements sur la terre ferme, c’est en diligence que notre héritière arpente les routes d’Istheria. Tractée par quatre chevaux noirs, tous issus du Haras Orfei. Le véhicule est reconnaissable entre mille, puisqu’arborant les couleurs du clan Wei (à l’instar du Ao Kuang)





La Famille Wei est à l’origine une très ancienne famille militaire. Déjà présente lors de l’âge d’or de la marine, cette dernière a put bâtir sa fortune et sa réputation en participant aux premières missions d’explorations et en découvrant un grand axe maritime, financé par la compagnie Qui-Hon Jim. Profitant de cet essor, les représentants de l’époque signèrent également de nombreux accords commerciaux et nouèrent des alliances – qui perdurent encore aujourd’hui, créant progressivement un véritable empire.


Fille unique. Jing n’a malheureusement pu connaître sa mère,  morte le jour où elle lui donna la vie. Prédestinée à hériter des affaires des Wei, elle reçut une éducation quelque peu maladroite, particulièrement stricte, voire même quasi-militaire de la part de son père, pour assurer cette relève. Elle fut donc tenue loin de toutes les distractions communes aux enfants du même âge et resta des années durant enfermée au domaine.

En tant que Lhurgoyf, elle dut également apprendre à accepter – du moins autant que faire se peut - cette part monstrueuse qui sommeillait en elle et la garder secrète aux yeux du grand publique. Pour sa sécurité comme la pérennité des Wei, qui était pratiquement depuis toujours les cibles de rumeurs. En d’autres termes, son père lui enseigna la méfiance et la dissimulation. Usant d’artifices sur sa personne, comme en teignant ses cheveux.


Jing développa rapidement un talent certain au tir et maniement des armes – dont la rapière, l’étude des langues étrangères et des finances. Si bien qu’elle fut rapidement reléguée aux tâches administratives et de gestion, certes un peu ingrates, avant de finalement rejoindre l’équipage de son père, commençant au plus bas échelon jusqu’à devenir son second. Elle apprit au fil de leurs expéditions à manœuvrer le Ao Kuang, diriger un équipage avec lequel elle établit une relation de confiance et interpréter les signes de la mer. Ses autres pouvoirs se développèrent par ce même biais. Quant à ses apparitions lors de soirées mondaines.. ma foi, elle s’était depuis longtemps accoutumée aux requins. Au terme de cette formation, Jing hérita du Ao Kuang et de ses premières missions. L’officialisant en tant qu’héritière des Wei. Fière et assurément indépendante, se refusant aux hommes qui espéraient un mariage par intérêts.


Mais une nuit, tout bascula. Bien conscient que la fille ne ploierait pas le genou et tiendrait la barre comme tous les Wei avant elle, un homme – assurément engagé par une, voire plusieurs familles rivale - s’infiltra dans le domaine des Wei, avec la ferme intention d’assassiner à sa jeune représentante. Une idiotie qui coûta cher. Arrachée de son sommeil, frappée par une dague, puis une colère sourde. Le monstre qui s’est maintenu résolu et sage des années durant surgit, massacrant le malandrin. Complètement hors de contrôle, il emporta dans sa rage le père de Jing lors d’une lutte inégale. L’homme tout simplement incapable de s’en prendre à son propre sang. Un acte dont l’héritière ne se remettra jamais.


À la suite des évènements une version officielle fut donnée : Aeddan Wei, père de Jing Wei, fut assassiné, pour des motifs qui restaient encore à déterminer. Le coupable était quant à lui toujours en fuite.. et fut dans les mois qui suivirent également rattachés aux meurtres de nombreux autres représentants de familles marchandes.


« À outrage secret, vengeance secrète »




Dernière édition par Jing Wei le Ven 7 Déc - 17:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
::  Infante de Kesha ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: Infante de Kesha ::
Othello Lehoia
MessageSujet: Re: Jing Wei - Terminée.   Ven 7 Déc - 16:29

Bonjour et bienvenue à toi, fière Jing!

Une nouvelle navigatrice parmi nous, cela fait plaisir. Nous avons hâte de te voir arriver parmi nous! Jing est très atypique et intéressante.

Je me permets ceci dit de revenir sur quelques petits points, mais c'est pour éviter les ambiguïté ou les malentendus, rassures toi :).

Tout d'abord, tu notes dans tes magies quelques effets secondaires. Notons qu'à Isthéria, chaque utilisation de la magie relève aussi de la consommation d'essence (donc de l'essence divine). Toutes tes magies vont te fatiguer, quelle qu'elles soient. Bien sûr, plus tu les maîtrises, et moins la fatigue est intense. A proportion égal, moins tu les maîtrise, plus elles seront fatigantes. De plus, tu ne pourras pas utiliser deux magies en même temps, et idem, sous ta forme monstrueuse, tu ne pourras utiliser aucun de tes pouvoirs.
Les effets secondaires que tu as noté sont cohérents, donc pour ça, tout va bien!

Idem, je note que tu as choisi comme arme un mousquet. Nous avons eut plusieurs débat à ce sujet, donc je voudrais encadrer cela: ton arme sera très primaire, et n'a rien à voir avec les fusils et autres armes modernes. Mais je pense que c'est déjà compris ^^.

Si tout cela est bien assimilé, je pense qu'il n'y a aucun autre soucis. Je laisse ta validation à Sighild qui te diras si il reste encore quelque chose, car pour moi tout est bon!

En espérant te croiser sur les terres isthériennes, à bientôt!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: La néréïde ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: La néréïde ::
Jing Wei
MessageSujet: Re: Jing Wei - Terminée.   Ven 7 Déc - 16:55

Bonjour et merci !

Effectivement, pour le mousquet, j'ai été informée de ses limites (Par  Sighild justement) et ça me convient parfaitement. C'est donc bien une arme basique.

Pareil pour les pouvoirs et le contrecoup qu'on subit. J'ai noté les effets secondaires comme un rappel, mais c'était surtout pour moi. Hehe.

En espérant que la marraine soit du même avis maintenant.
J'espère à bientôt !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: L'Eryl ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: L'Eryl ::
Sighild
MessageSujet: Re: Jing Wei - Terminée.   Ven 7 Déc - 21:33

Hoooo!! Deux marins d'un coup!!

Soulen va être heureux!
Nous nous sommes déjà entrevu pour les détails, je plussoie toutes les remarques de Othello (j'ai confiance!!! bg ). Tout me semble en ordre du moment que tu te souviens de nos remarques.^^

Fiche validée!

Maintenant, tu connais notre fonctionnement la jolie Nymphe!, mais je le rappelle juste au cas où!

Tu vas pouvoir dès à présent te rendre dans la " GESTION DES AFFAIRES " afin d'ouvrir ton compte en banque, ton journal et ton inventaire.

Tu pourras également faire une demande de rang personnalisé JUSTE ICI.

Pour ton avatar, tu peux "réserver" une image particulière dans notre bottin ICI.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Jing Wei - Terminée.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jing Wei - Terminée.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Vends fig Infinity Pan Oceanie Armée combinée Yu Jing
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Istheria, le monde oublié :: Gestion des PersonnagesTitre :: • Inscription & Présentation :: • Identités officialisées :: • Les Lhurgoyfs-
Sauter vers:  

(c) ISTHERIA LE MONDE OUBLIE | Reproduction Interdite !