Rencontre avec une Nezorias

Bienvenue

Sur Istheria, RPG heroic-fantasy issus d'un univers original où de multiples aventures vous attendent.

Liens rapides

Effectifs

• Eryllis: 3
• Ladrinis: 6
• Eclaris: 8
• Prêtresses: 2
• Cavaliers de S.: 5
• Nérozias: 2
• Gélovigiens: 3
• Ascans: 1
• Marins de N.: 4
• Civils: 11

Temps actuel

An 1305 de l'ère obscure

Saison:Niveria Mois:Famael
[Juillet/Août en temps réel]

Tableau d'honneur


Code par MV/Shoki - Never Utopia



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Rencontre avec une Nezorias

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anonymous Invité
Invité

MessageSujet: Rencontre avec une Nezorias   Rencontre avec une Nezorias Icon_minitimeDim 23 Déc - 16:43

Les Nezorias... Décidément je n'arrive pas à les comprendre, vouloir changer l'ordre établis, la révolution... Ce sont des anarchistes meurtriers mais ils sont pourtant fier de ce qu'ils font, certains sont même prêt à sacrifier leur vie pour une cause qui me parait complètement folle; rendre les gens égaux,comme si le droit de naissance n'existait pas.
Dès que j'ai pris le pouvoir, à la mort de mon défunt père, j'ai pris soin de les bannir d'Eridania, même si je sais très bien que la Cité-état de Tyrhénium n'en ferais qu'à sa tête comme d'habitude.
Des centaines d'habitants étaient partit suite à mon décret, mais encore plus étaient restés et avaient rejetés cette organisation dont ils avaient un jour fais partie, du moins c'est ce que je croyais. Car aujourd'hui, je siège au Grand Tribunal d'Hesperia, devant une dizaine de membre de cette organisation, ces derniers ayant fais appel au jugement du Roi, comme la loi le permet. Ils étaient chacun accompagné d'un avocat car ils risquaient tous la peine de mort (bien qu'elle soit assez rare, elle peut être demandé dans certains cas) la seconde sentence étant l'emprisonnement dans les geôles, la troisième et dernière possibilité étant la prison à perpétuité avec un envoi direct dans le sévère pénitencier d'Umbriel, sinistre lieu dont en ne revient jamais.
Les juges avaient établis les chefs d'accusation, pour diffusion de tract séditieux et appartenance à une organisation qui avait été interdite.
C'est là des faits grave, et la justice n'allait pas manquer d'être sévère envers les accusés.
Pour ma part, la seule possibilité que j'ai est mon droit de veto sur une condamnation, mais je ne pouvais pas abuser de ce privilège, car plusieurs personnes ne comprenais pas pourquoi je ferais preuve de mansuétude à l'égard de criminels.
Bref, je ne sais pas quoi faire, de nombreux accusés sont des femmes dont certaines très jeunes. De plus certaines ont des enfants, que faire d'eux ? Des orphelinats existent, mais je me rappel mon enfance solitaire, sans ma mère et je ne veux pas que cela se reproduise à nouveau. Je suis en train de revoir les diverses possibilités qui s'offre à moi, quand je fus sortit de ma réflexion par un des gardes du tribunal. Ce dernier visiblement mal à l'aise, sert nerveusement sa hallebarde, figé dans un garde à vous qui le rend plus pitoyable que martial:

Sire, je suis désolé de vous déranger, mais une jeune femme c'est présenté au tribunal, elle dit vouloir vous parlez au nom des Nezorias, en échange d'un sauf conduit.

 Je pense aussitôt à un piège, un des buts de cette organisation étant précisément l'assassinat de toutes personnes possédant un peu d'autorité, je fais donc une cible de choix. Toutefois le fais que la demandeuse souhaite un sauf conduit est une bonne chose, on n'en demande pas si on prévoit de sortir les deux pieds devant d'un bâtiment. Mais avant de me décidé, j'ai besoin de plus d'information:

A quoi ressemble cette dame ?

- Et bien sir, c'est une femme indiscutablement (son visage devient cramoisi), enfin je veux dire qu'elle a les attributs qui... (il se reprit avec difficulté) Elle a également un tatouage sur sa joue droite Elle porte un foulard et une cape.

Très bien, (je griffonne quelques mots sur un papier que je signe), donnez-lui ce sauf-conduit, elle aura ainsi l'assurance d'être raccompagner à la frontière sans être emprisonné et vous la faite entrer dans le petit salon privé.

Je fais tout d'abord suspendre la séance puis je me rend dans le salon avec Perceval Gallick le Commandant de la garde du Dernier Cercle, j'espère que le fait qu'il ressemble à un véritable colosse et que étant entièrement chauve et imberbe, il représente la force à l'état brute pour dissuader mon "invité" tout geste inconsidéré envers ma royale personne.
Si ce n'est pas le cas, Perceval et ses hommes font partit des plus fines lames de tout le pays et ma magie est aussi une force sur laquelle je peux compter.

Je prépare donc la pièce du mieux que je pus. Elle est déjà équiper d'une grande table rectangulaire. Je m'asseyais donc un bout, avec mes gardes alignés dans toute la pièce, enfin j'active mon bouclier. Certains observateurs extérieurs aurais pût penser que mes précautions étaient exagérés, mais après tout, cette femme a déjà réussis à parcourir le pays entier et entrer dans Hesperia sans être arrêté, qui sait de quoi d'autre elle est capable ?
Revenir en haut Aller en bas
:: Esprit Libre ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Kalysta Elyomar
:: Esprit Libre ::
Kalysta Elyomar
MessageSujet: Re: Rencontre avec une Nezorias   Rencontre avec une Nezorias Icon_minitimeDim 23 Déc - 20:22

Lorsqu'elle avait prêté allégeance envers les nérozias, à aucun moment elle ne s’était vue devenir un personnage d’une quelconque importance en son sein. Elle avait pensé qu’elle resterait à jamais un simple pion parmi tant d’autres, essayant d’améliorer le monde à son petit niveau. Et il fallait des gens comme elle, dénués d’ambitions dévorantes, pour permettre à ce genre de groupuscules de pouvoir continuer avec un semblant de bonne conscience. Sans cela, ils ne vaudraient probablement pas mieux que ceux contre qui il se dressaient quotidiennement. Des loups s’entre-dévorant dans le seul but de gagner un peu plus en puissance…

Malheureusement, au fil du temps, elle avait finit par se faire remarquer par ses dirigeants. Elle avait gagné leur confiance et s’était vue confier de plus en plus de responsabilités. Mais toujours discrètement, jamais ostensiblement. Kaly refusait systématiquement toute forme d’appartenance à un groupe dirigeant. Elle préférait, et de loin, rester dans les ombres afin de pouvoir épauler au mieux ceux qui le méritaient vraiment… Cela lui avait parfois coûtait cher et elle avait perdu des personnes qu’elle estimait comme des amis mais, au final, elle estimait qu’elle avait encore toute sa dignité et sa conscience. Elle n’était pas une simple lame à louer pour le moindre dias, elle ne cherchait pas à propager le chaos pour le chaos ou son profit personnel. Elle avait encore de solides principes.

Et c’était pour cela qu’on lui confiait parfois des missions délicates. Il fallait bien l’avouer, l’organisation de la Rose n’allait pas bien. Elle avait essuyé de nombreux coups du sort et elle n’avait pas complètement disparu que grâce à l’obstination de certains de ses membres. Les dissensions en son sein s’étaient faites plus fortes et certaines personnes en avaient largement profité, parfois au prix de plusieurs vies. L’une de ces « branches » avait décidé qu’il était temps de repartir à l’assaut de la capitale et de faire fi des derniers décrets et menaces du Roi Mannus. Ce qui devait arriver, arriva… Non seulement ils avaient envoyé vers une mort certaines des membres de la Rose particulièrement inexpérimentés mais, en plus, ils s’en lavaient complètement les mains. Si les conséquences n’avaient pas été aussi terribles, Kaly aurait presque été d’avis de les laisser croupir quelques temps au fond des geôles, juste pour qu’ils retiennent la leçon… Mais les nérozias ne pouvaient plus se permettre de perdre ainsi ses membres…

On lui avait donc confié la charge de tous les ramener seins et saufs à leur QG… La syliméa avait bien entendu tiqué en entendant ce nouvel ordre de mission qui tenait plus du miracle que du sauvetage. Comment allait-elle pouvoir faire pour leur éviter une exécution sommaire ? Elle ne pouvait pas faire évader autant de personnes d’un coup. Elle espérait vraiment que le petit malin qui leur avait mis ce plan en tête et ces tracts en mains serait traité en conséquences… Elle était même prête à se porter volontaire pour le traquer si c’était synonyme de lui faire clairement comprendre le fond de sa pensée.

Au final, la jeune femme n’avait trouvé qu’une seule solution. Un échange de bons procédés. Ce bon Roi devait bien avoir besoin de quelque chose, quelque chose qu’elle pourrait lui fournir en échange des vies de ses compatriotes. Fort heureusement pour elle, elle avait suffisamment d’atouts dans sa manche pour pouvoir prendre ses cliques et ses claques en quatrième vitesse si les négociations tournaient court. Mais elle ferait tout pour que cela ne soit pas le cas, ayant conscience qu’elle était la dernière chance pour ces nérozias.

Pour une fois elle avait prit soin d’être présentable, délaissant sa tenue et la poussière de la route au profit d’un ensemble plus seyant et distingué. Enfin… Surtout propre et bien coupé. Elle n’allait certainement risquer sa liberté de mouvement à cause d’une tenue pleine de froufrous et de fanfreluches. Comme elle s’attendait à être fouillée avant d’être menée devant le Roi, si elle parvenait à cette étape, elle n’avait emporté que les armes de l’armurerie commune… Cela ne lui fit donc ni chaud, ni froid lorsqu’elle en fut dépossédée.

Dire qu’elle était agréablement surprise d’être ainsi mise en présence du Roi en personne tout en ayant un sauf-conduit lui permettant de partir en toute liberté une fois leur discussion terminée, tenait de l’euphémisme. En fait, elle s’était attendue à être jetée au fond d’une cellule et devoir attendre de longues heures avant d’avoir le droit de parler à un sous-fifre suffisamment haut placé pour que son message parvienne aux oreilles de Thimothée. Mais elle n’allait pas se plaindre d’une telle opportunité.

Dès qu’elle entra dans le cabinet privé du Roi, elle comprit que le jeune homme avait prit, sagement, toutes les précautions d’usage pour que rien ne puisse nuire à sa personne. La présence de tiers personnes lui assuraient aussi, non seulement un niveau de sécurité supplémentaire, mais aussi une certaine forme de pouvoir sur son interlocutrice. Un jeu de pouvoir tout à fait logique et auquel la jeune syliméa s’était attendue. La puissance brute ne l’ayant jamais intimidée et sachant qu’elle avait gros à parier, Kalysta ne montra rien de ses pensées une fois face au Roi. Délestée de son foulard, elle avait juste légèrement modifié ses traits afin de s’assurer qu’elle ne serait pas reconnue par la suite, sachant que la plupart du temps les gens se focalisaient sur le tatouage dessiné sur sa joue. Elle garda ses distances, resta debout et salua le Roi avec toute la grâce de la diplomate expérimentée.


-Majesté, je ne puis que vous remercier de m’accorder cette entrevue avec une telle diligence… J’imagine que vous vous doutez des raisons de ma présence?


Si vous voulez une réponse rapide à un MP, veuillez mettre un titre de plus de 12 caractères, merci !

Rencontre avec une Nezorias 674346sss

Kit par Sighild
>> Pouvoirs <<
Impossibilité de RP:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous Invité
Invité

MessageSujet: Re: Rencontre avec une Nezorias   Rencontre avec une Nezorias Icon_minitimeDim 23 Déc - 22:24

Dès que la Nezorias entre, je comprend pourquoi le garde du tribunal avait autant rougi. Cette jeune femme est ravissante et son décolleté qui montre plus qu'il ne cache, particulièrement impressionnant, Eridania a beaucoup être connu comme le centre de la mode vestimentaires depuis de nombreuses années, et cela dans le monde entier, cette robe ne peux pas pût passer inaperçu, à la fois simple et sobre, elle met de façon stupéfiante ces formes en valeur. Même le tatouage n'arrive pas à enlaidir, et je n'aperè=çu pas le foulard, sans doute enelvé par mesure de sécurité.
Lors de sa révérence, je sentit Perceval s’arrête de respirer pendant quelques secondes, cela me fit sourire car j'avais eu la même réaction la première fois que je vis ma femme Mathilde, aujourd'hui décédé. Même si ma visiteuse est plus que ravissante, elle n'arrive pas à la hauteur de mon épouse. Je réponds à cette révérence, en me levant à mon tour, et en m'inclinant, puis je lui indique le siège à l'autre bout de la table, j'attends qu'elle s’assoie avant de le faire à mon tour. Un serviteur à proximité, à mon ordre lui servi une coupe d'un des meilleurs vin d'Eridannia. C'était une des bouteilles que j'avais caché ici lorsque j'étais devenu alcoolique après la mort de Mathilde en couche. Au moins cette bouteille servira à quelque chose. Une fois le cérémonial d'introduction achevé, je pût répondre à la question de l'envoyé:

Je vous en prie, tout l'honneur est pour moi. Comme vous le savez sans doute, je suis Thimothée Mannus, roi d'Eridania, puis-je vous demander votre nom ? Je ne m'attendais pas à ce que votre organisation envoi un émissaire, surtout aussi charmante que vous. C'est dommage que nous nous rencontrions dans de telles circonstances, car c'est la vie de dix personnes qui en jeu ici. Je pensais avoir été clair quand j'ai banni les membres de votre caste après avoir essayé de déstabilisé le régime après la mort de mon père.
Et maintenant, je suis confronté à un choix difficile, mais vous êtes peut-être la solution à ce problème. Si vos chefs vous ont demandé de venir ici, c'est que vous êtes suffisamment importante dans le mouvement pour prendre des décisions. Dites-moi comment les Nézorias comptent sortir de cette situation ?

Une fois ma longue diatribe terminé, je laisse la diplomate répondre, sa venue m'a remplis d'un espoir un peu fou, après tout si cette organisation a réussis à survivre pendant des siècles, c'était parce qu'elle sais s'adapter. Je n'ai aucune envie de voir dix personnes condamné à mourir aujourd'hui. En mon for intérieur, je sais que j'attend surement trop de cette entretien, comme un coup de baguette magique, mais il est bon, après ma dépression d'espérer encore.

Je ne peut m'empêcher d'éprouver la peine pour les prisonniers, ils sont les jouets de deux organisations qui jouent un jeu mortel et dangereux depuis déjà bien trop longtemps. L'ordre et le désordre, le droit et le chaos, la naissance et le libre arbitre. Rien n'est figé et les Nezorias qui souhaite accélérer le mouvement, sans se rendre compte que les choses bougent d'elle même et que les libérateurs d'aujourd'hui seront les oppresseurs de demain.

Je sais qu'il y a beaucoup de chose à changer dans notre système qui est loin d'être parfais, ne serait-ce que la place des femmes dans notre société. Elles sont toujours relégué au second rang et rares sont celles qui réussissent, c'est d'ailleurs une des raisons qui les poussent à rejoindre un autre groupe dissident, que j'ai également bannis mais pour des raisons différentes; les Eryllis.

Mais c'est là une évolution qui ne se fera pas aujourd'hui, et je fixe la jeune femme qui peux changer la situation, après tout, mêmes les miracles existent.
Revenir en haut Aller en bas
:: Esprit Libre ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Kalysta Elyomar
:: Esprit Libre ::
Kalysta Elyomar
MessageSujet: Re: Rencontre avec une Nezorias   Rencontre avec une Nezorias Icon_minitimeSam 29 Déc - 12:08

Maintenant qu’elle était en présence du roi, le plus dur restait à faire. Réfléchir à un possible échappatoire n’était pas un problème en soit. Dès qu’elle était rentrée dans la pièce, elle avait instinctivement cherché toutes les sorties possibles. De même, elle avait anticipé en réfléchissant aux différents moyens de fuite en sa possession… La jeune femme n’avait pas l’intention d’assassiner le Roi, elle estimait que la force brute ne fonctionnerait pas dans son cas, mais elle ne pouvait être certaine de celles de son interlocuteur. Après tout la tête des membres de la Rose était mise à prix via l’un de ses décrets…

Cependant elle fut agréablement surprise par la politesse avec laquelle elle fut accueillie et invitée à s’installer à la même table qu’eux. Cela ne faisait que renforcer l’espoir de possibles, et pacifiques, négociations entre eux. Tout le monde n’avait pas forcément été du même avis au sein de sa caste, certains préférant avoir systématiquement recours à la violence, mais la jeune femme estimait véritablement qu’une solution qui ne ferait couler le sang d’aucune des deux parties serait une solution plus pérenne et efficace qu’un simple assassinat. Assassiner le Roi ne résoudrait aucun problème sur le long terme…


-Vous pouvez m’appeler Rose, Votre Majesté...

La syliméa lui offrit un sourire poli, estimant qu’il comprendrait parfaitement qu’il s’agissait là d’un simple nom d’emprunt. Il était tout à fait normal que la jeune femme cherche à protéger un minimum son identité, surtout dans le cadre de son travail habituel… Le Roi Mannus devait d’ailleurs s’attendre à une réponse de ce type. D’ailleurs, si elle donna l’impression de prendre une polie gorgée de vin, il n’en fut rien. Non seulement des années de paranoïa l’empêchait de faire ainsi immédiatement confiance à l’un de ses ennemis les plus farouche mais, surtout, il valait mieux qu’elle garde la tête claire pour les prochaines heures…

-Nous avons parfaitement conscience d’avoir violé l’un de vos décrets et vous remercions d’avoir offert à nos membres un procès plutôt qu’une exécution sommaire.

C’était d’ailleurs cela qui avait nourri cette possibilité de négociation. Initialement, tout le monde s’était attendu à entendre les nouvelles concernant l’exécution des dix malheureux qui s’étaient fait prendre, pas celle de leur procès. Offrir une telle chance de se défendre était assez nouveau à leurs yeux, cela laissait penser qu’un dialogue était possible et, surtout, que tout sens de la justice n’avait pas été oublié dans ce royaume. Bien entendu, le procès pouvait aussi n’être qu’une mascarade destinée à encore plus appuyer le pouvoir du Roi sur le peuple mais, comme certains l’avaient avancé, il n’en avait pas vraiment besoin…

Cela dit, la jeune femme n’avait pas présenté d’excuses quant aux actions des nérozias qui avaient été arrêtés… Si une certaine dose d’hypocrisie était ici attendue, sous couvert de politesse et diplomatie, Kaly estimait qu’il ne fallait pas non plus exagéré. Un renard s’excusait rarement d’avoir fait une descente sur le poulailler voisin, ce n’était que sa nature après tout…


-C’est pour cela que nous avons estimé que vous seriez ouvert à des négociations quant à la libération de nos membres.

La jeune femme n’était pas aussi importante que Thimothée semblait pouvoir le penser. Le reste de la caste se passerait sans mal de sa petite personne si elle venait à disparaître… Normalement c’était ainsi que cela devait fonctionner, évitant que toute l’organisation ne s’effondre si on venait à la décapiter. Une vérité dont ils s’étaient malheureusement éloigné dernièrement. Dans l’ensemble, les décisions qu’elle pouvait prendre ici pour libérer les prisonniers n’auraient pas forcément un impact sur toute la caste.

-Si nos méthodes ne sont malheureusement pas en accord l’une avec l’autre, nous avons tous à coeur le bien-être et le futur de ce peuple. Il serait peut-être temps de chercher à travailler main dans la main plutôt que de systématiquement s’opposer l’un à l’autre.

C’était plutôt osé comme proposition et cela ne ferait certainement jamais l’unanimité au sein de la Rose… Mais si jamais Thimothée venait à accepter, cela pourrait ouvrir une nouvelle façon de faire, bien moins violente et peut-être bien plus efficace… Ces dix malheureux allaient peut-être ouvrir une nouvelle voie sans même le savoir...

-Nous pourrions vous offrir certains « services » si nous constatons que votre bonne volonté peut aller jusqu’à, au moins, préserver la vie de nos membres….

Les nérozias n’étaient pas que les violents anarchistes que certains voyaient. Ils étaient aussi, entre autre, un formidable réseau d’espionnage or rien n’était plus précieux que l’information. Surtout pour un dirigeant… Si les nérozias offraient leurs services, ou tout du moins une partie de ses membres, cela pouvait donner un sérieux avantage stratégique à Mannus. Enfin… Si le Roi savait soigneusement jouer ses cartes et savait s’en montrer digne, sans cela, les membres de la Rose seraient comme une arme mal maniée, pouvant faire autant de dégâts à celui qui la manipulait qu’à son ennemi…


Si vous voulez une réponse rapide à un MP, veuillez mettre un titre de plus de 12 caractères, merci !

Rencontre avec une Nezorias 674346sss

Kit par Sighild
>> Pouvoirs <<
Impossibilité de RP:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous Invité
Invité

MessageSujet: Re: Rencontre avec une Nezorias   Rencontre avec une Nezorias Icon_minitimeSam 29 Déc - 16:26

Les Nerozias sont donc des gens capables de pragmatisme, c'est une bonne nouvelle, aussi bien pour eux, que pour les prisonniers. Maintenant je dois prendre une décision. La personne de l'autre côté de la table, qui se prénomme Rose (jolie nom de scène d'ailleurs), est prêt à négocier. Le premier acte de notre pièce qui correspond à déterminer les fautes des révolutionnaire est maintenant terminé. Le second acte, intitulé mes propositions va maintenant commencé. Je pris donc la parole, mes yeux rivés au siens:

" Dame Rose, j'apprécie votre franchise, et votre proposition a l'air... intéressante. J'ai en effet besoin d'information et je suis sûr que nous pouvons ainsi trouver un accord. Voilà tout d'abord ce que je vous offre, la libération de tous les membres de votre organisation, ils seront libres de partir avec tous leurs bien et leurs familles dès ce soir. De plus tous les membre de votre organisation déjà présents dans nos geôles pour des raisons similaires sera également libéré immédiatement. Passons maintenant à leur avenir, ils ne pourront plus jamais retourner à Hesperia, ils en sont bannis à vie. De plus ils devront vivre dans le comté de Tiloch. Pourquoi Tiloch ? Car le comte est mort récemment avec sa famille en même temps qu'une partie des gardes de sa propriétés, de plus le manoir a été brûlé suite à une attaque de brigand venu de la Cité-état de Tyrhénium. Même si les bandits ont ensuite été tués, il est difficile de trouver des volontaires pour rependes ces terres.Ils devront donc rebâtir le comté et recevrons à cet effet des matériaux de constructions venant de tout le royaume."

Je m'arrêtais un petit instant, car le souvenir de cet affrontement étais encore vivace dans mon esprit. La nuit je faisais des cauchemars en repensant aux petits cadavres qui me fixais, me rappelant encore et encore que j'avais été incapable de les protéger. Je reviens avec difficulté à la réalité, afin de continuer:

" Le nouveau comte sera un membre de votre organisation, peut importe lequel du moment que je le rencontre avant. Comme tous les comtes, il me devra allégeance et payer l'impôt. En échange, il aura le droit d'administrer ces terres comme il le souhaite. Je vous propose ainsi de donner une preuve concrète à vos idées. Vous pourrez faire venir autant de personne que vous souhaitez, peu m'importe. La seule condition est que l'esclavage est interdit."

Je suis prêt ainsi à leur donner une chance à tous ces utopistes de se confronter à la réalité. Ils devront planter, moissonner leur propre culture, sous peine de mourir de faim, comme n'importe quel paysan dans ce monde. J'espère que cela les dissuadera de leur idée anarchique. Il ne me reste plus qu'à passer au troisième acte: mes exigences.

" En échange de tout cela, je vous demande trois choses; la première est la normalisation des relations entre le royaume d'Eridania et votre caste, en vue de cet objectif je vous demande d'être leur ambassadeur car je vous connais déjà. Pour mener à bien cette tâche, vous aurez un sauf conduit permanent pour vos déplacements, de plus une chambre vous sera réservé dans l'aile est du palais, celle réservé aux invités. Vous n'avez pas l'obligation de demeurer à Hesperia, seulement d'y venir deux fois par an, au minimum, pour que nous puissions échanger. La deuxième est l'aide de votre groupe afin de récupérer un objet précieux, le sceptre d'Hecantonchir situé dans les ruines de la cité la cité de Taulmaril. La troisième et dernière est comme vous me l'avez proposé, de bénéficier de certains de vos "services", que je rétribuerais de la manière que vous souhaitez. Que pensez-vous de ces conditions ?"

J'examine avec soin le visage de mon interlocutrice, en évitant de regardé ces autres "atouts". Je pense avoir été plus que généreux, surtout en ce qui concerne leur propre comté, mais même les Nerozias font partie de mes sujets, je leur doit donc à eux également, la sécurité et la possibilité de vivre une vie normale. Maintenant, leurs destinés est entre les mains de cette envoyé, j'espère qu'elle fera le bon choix, car il n'y a maintenant que deux possibilités, la paix ou la guerre.
Revenir en haut Aller en bas
:: Esprit Libre ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Kalysta Elyomar
:: Esprit Libre ::
Kalysta Elyomar
MessageSujet: Re: Rencontre avec une Nezorias   Rencontre avec une Nezorias Icon_minitimeJeu 3 Jan - 18:13

Elle appréciait la tentative de franchise du monarque mais la jeune femme ne pouvait vraiment se permettre de le laisser la regarder dans le fond des yeux tout le long de son discours. Seules ses années d'expérience et un sérieux sang-froid lui permit de se dérober sans pour autant avoir l'air trop fuyante ou malpolie. De toute façon, la plupart des gens avaient tendance à s'arrêter aux détails de ses pupilles et n'allaient pas plus loin… Avec la luminosité de la pièce et le fait qu'elle ne se soit pas mise face à la lumière directe pour ne pas être potentiellement aveuglée, ces dernières devaient être suffisamment dilatées pour masquer la couleur de ses yeux sans pour autant l'intriguer. Entre un changement de couleur intempestif ou ses pupilles félines, elle ne savait pas trop ce qui risquait le plus de le mettre mal à l'aise.

La nérozia écouta soigneusement les offres que leur faisait Mannus, gardant constamment à l'esprit ce qu'elle pouvait se permettre d'accepter individuellement et ce qu'elle pouvait accepter au nom de sa caste. Les enjeux n'étaient pas du tout les mêmes et là où elle pouvait se permettre certaines « entorses » idéologiques pour parvenir à ses fins, elle ne pouvait pas non plus les imposer à d'autres. Pourtant, plus elle écoutait Thimothée, plus la réponse lui semblait facile à trouver. Pendant un moment, elle avait véritablement craint qu'ils aient des difficultés à trouver un terrain d'entente, mais ce que leur proposait le monarque était suffisamment juste et proche de ce qu'ils auraient pu vouloir qu'accepter ne provoquerait qu'une faible grogne…

Leur offrir tout un fief était quelque chose qu'elle n'avait pas anticipé de sa part mais qui pouvait se révéler fort utile. Il s'agissait là d'une occasion en or de démontrer qu'ils n'étaient pas seulement les monstres assoiffés de chaos que certains persistaient à dépeindre. Ils se battaient pour des idéaux, une façon différente de vivre… Ce serait certainement un bon moyen de mettre leurs discours en pratique et démontrer qu'il ne s'agissait pas seulement de délires utopiques. De plus, cela pouvait consister un refuge intéressant pour leurs membres désirant une approche plus pacifique de leur combat, ou même une façon d'impliquer leurs familles sans pour autant les mener à leurs tombes.


-C'est une offre fort généreuse que vous nous faites, Majesté...

La jeune femme eut un mouvement de la tête pour exprimer sa gratitude. Restait à voir si les conditions qu'il leur imposait étaient acceptables. L'aspect logistique pour le Comté, à savoir l'impôt et un représentant unique, ne devrait pas poser trop de soucis. L'interdiction d'esclavage était encore moins une cause d'inquiétude, bien au contraire, il s'agissait de l'un de ses fers de lance. Il était rassurant de constater qu'ils étaient du même avis concernant l'asservissement d'autres êtres vivants. Lui fournir de l'aide pour obtenir le sceptre ne devrait pas poser non plus de réels problèmes, il y avait certainement de jeunes et fougueuses recrues qui auront le temps d'accompagner un roi durant une folle aventure…

Restait les conditions plus « personnelles ». Même si elle savait qu'elle aurait un rôle certain à jouer dans ces négociations, la syliméa ne s'était pas attendue à être brusquement propulsée à la position de diplomate sur le long terme. C’était de très lourdes responsabilités qui venaient s’ajouter à celles qu’elle avait déjà au sein de sa caste. Pourtant, elle n’avait pas vraiment le loisir de l’hésitation. Il y aurait forcément des tensions, des voix allaient s'élever pour questionner sa décision… Mais elle trouvait cette opportunité particulièrement intéressante, ce n'était pas tous les jours que l'on vous proposait une telle position. Jusqu'à maintenant elle n'avait connu que les baraquements de son ordre et, à force, le confort de sa propre chambre… Mais avoir une zone bien à elle dans ce château revenait à avoir des goûts de luxe!iolet]Je ne pourrai que difficilement refuser une telle offre votre Majesté. Même si la logistique reste à préciser, je pense que nous pouvons dire que nous avons un accord.

Les points plus pointilleux des quand, où, comment pouvaient être vus plus tard dans de plus amples détail. Surtout concernant l'objet qu'il semblait convoiter… Travailler pour le Roi allait être intéressant… Ce serait l'occasion de mieux connaître les rouages dirigeant Eridiana. C'était une association à double tranchant, s'il allait avoir tout un groupe de nérozias à portée de main pour faire pression, certains des membres de la Rose seraient aussi suffisamment proches pour pouvoir le garder à l'oeil. Et le juger… Situation dont ils avaient tous deux conscience bien qu'ils n'en disent rien.

-Je ne doute pas que notre association sera intéressante et fructueuse...

Par contre, ils ne pourraient parler de certaines choses qu'en comité plus réduit. S'il voulait qu'elle lui serve d'espion, il lui faudrait impliquer le moins de personnes possible.


Si vous voulez une réponse rapide à un MP, veuillez mettre un titre de plus de 12 caractères, merci !

Rencontre avec une Nezorias 674346sss

Kit par Sighild
>> Pouvoirs <<
Impossibilité de RP:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous Invité
Invité

MessageSujet: Re: Rencontre avec une Nezorias   Rencontre avec une Nezorias Icon_minitimeJeu 3 Jan - 22:16

C'est donc décidé ! Il est intéressant de voir que certaines choses évoluent de manière aussi rapide lorsque deux personnes de bonne volonté sont présentes et se parlent.

Il me faut maintenant tenir mes engagements. La première étape est la libération des Nerozias. J'écris leur ordre de libération pour le président du tribunal. Une seconde lettre pour le général Edward Natalis, le commandant le garnison d'Hesperia, pour qu'ils les conduisent dans le comté de Tiloch.

Il faut maintenant leur fournir des matériaux de construction, heureusement j'avais pour projet de faire un quai pour les bateaux venant du fleuve, mais mes conseillers m'ont indiqués que c’était une mauvaise idée. Au moins ce bois allais pouvoir servir pour le début de la reconstruction, après, un approvisionnement plus régulier serait mise en place.

Il est temps maintenant de passer aux restes des conditions. Je lui dit donc:
Vous êtes donc officiellement le diplomate de votre caste pour le royaume d'Eridania. L'intendant du palais vous indiquera votre chambre. Pour les services dont je vous ai parler, nous verrons cela une autre fois, quand vous vous serez fais au poste.
Concernant la recherche du sceptre d'Hecantonchir, j'en discuterai avec la personne que vous m'enverrez.

Avec un sourire, je conclus:
Je sais que ce sont des responsabilités et que les membres de votre groupe n'aiment pas vraiment en avoir, pensant que les gens sont assez éduqués pour les prendre eux-mêmes et ainsi ne pas avoir besoin de chef. Mais la triste réalité de notre royaume, est que la majorité de ces habitants sont illettrés et remplis de préjugés. Vous allez être une véritable expérience. Le fais de simplement élire un dirigeant est complètement inédit dans nos archives, même si j'ai entendu une rumeur, comme quoi dans un pays lointain, un peuple avait élis une reine.

Maintenant, si vous n'avez pas d'autres questions à me poser, je vais devoir vous laisser. Il me reste encore beaucoup de chose à faire pour mettre en place l'infrastructure dont votre peuple aura besoin.

Je me lève pour partir, mais je sens qu'il me reste encore un chose à dire:
Vous avez toute ma confiance ainsi qu'un accès illimité à mes appartements en cas de problèmes urgents. Je sais que vous en abuserez pas.

Sur ces derniers mots, je fais ma plus belle révérence et je quitte la pièce.

La journée passe en un éclair, les réunions s’enchaînent avec différentes audiences et j'arrive le soir épuisé dans mes appartements. En passant devant ma cheminé, comme d'habitude je contemple le portrait de ma femme morte en couche, Mathilde.
C'est elle qui avait voulu que tout le monde puisse vivre en paix dans mon royaume et j'espère avoir fais, aujourd'hui, un pas de plus pour honorer sa mémoire.
Revenir en haut Aller en bas
:: Esprit Libre ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Kalysta Elyomar
:: Esprit Libre ::
Kalysta Elyomar
MessageSujet: Re: Rencontre avec une Nezorias   Rencontre avec une Nezorias Icon_minitimeMar 8 Jan - 16:50

Le fait que le monarque écrive la lettre de libération des membres de sa caste devant elle ne fit que la rassurer sur son honnêteté. Cela voulait dire qu'il tiendrait sans doutes ses autres engagements… Bien entendu, elle ferait en sorte de garder le petit groupe à l'oeil jusqu'à ce qu'ils soient bien installés afin de s'assurer qu'aucune mauvaise surprise ne les attendait. C'était toute une partie logistique qu'elle ne maîtrisait absolument pas, n'ayant jamais eu un groupe aussi important sous sa responsabilité. La jeune femme n'était pas prête à devenir une dirigeante, de toute façon elle n'en avait jamais eu envie. Elle verrait avec les chefs de la caste et se contenterait de surveiller de loin. Elle soupçonnait d'ailleurs que son rôle d'ambassadrice allait lui prendre pas mal de temps…

Pour autant Thimothée restait un Roi et il ne pouvait guère accorder de temps en plus aux nérozias. Il avait tout un royaume à diriger… La jeune femme se leva en même temps que lui sachant qu'elle non plus ne resterait pas longtemps. Elle allait devoir porter la « bonne nouvelle » à ses propres dirigeants et elle avait tout intérêt à soigneusement préparer son discours si elle ne voulait pas que ses décisions ne se retournent contre elle. La syliméa était certes confiante sur l'accueil qu'elle aurait de la part de la majorité mais cela ne voulait pas forcément dire que tout se passerait bien. Eux aussi allaient avoir de nombreux points à discuter et organiser pour s'assurer que cette future communauté soit la vitrine qu'ils voulaient...


-Je vous remercie votre Majesté, nous ne manquerons pas de prouver notre valeur… Comme vous avez déjà commencé à prouver la vôtre à nos yeux.

Le sourire espiègle qu'elle afficha ne resta pas longtemps avant qu'elle-même ne fasse une révérence pour saluer le départ du souverain. Elle n'avait pas pu s'empêcher de lui rappeler à qui il avait à faire, sans pour autant se montrer agressive ou vindicative. C'était aussi une façon de voir comment il réagirait… Mais la partie la plus intéressante serait certainement l'étroite collaboration avec l'un de leur membre. Ce serait l'occasion d'en apprendre un peu plus sur l'homme, au-delà de son titre et de ses responsabilités envers son peuple.

Désormais seule avec l'intendant, elle se laissa guider jusqu'à ce qui serait son point de chute lorsqu'elle aurait à remplir ses fonctions en Eridiana. Elle en profita pour glaner la moindre information qu'elle put sur les bâtiments, entrées et sorties, pièces à visiter… Avant de partir, elle comptait bien se familiariser suffisamment avec les lieux pour pouvoir se déplacer le plus librement possible lors de sa prochaine visite. Même si elle soupçonnait que les responsables de la sécurité du monarque n'allaient certainement pas apprécier sa façon de faire.

Les prochains mois allaient être intéressants, c'était le cas de le dire. Kalysta n'était même pas sûre de survivre à sa décision sur le long terme. Elle espérait juste que cela apporterait du positif à sa caste, même si cela ne serait pas évident de prime abord… Elle attendait aussi avec une certaine curiosité les premières missions que le roi allait lui confier...


Si vous voulez une réponse rapide à un MP, veuillez mettre un titre de plus de 12 caractères, merci !

Rencontre avec une Nezorias 674346sss

Kit par Sighild
>> Pouvoirs <<
Impossibilité de RP:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Rencontre avec une Nezorias   Rencontre avec une Nezorias Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre avec une Nezorias
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» Combat avec boucliers de duels judiciaires
» Conseils pour créer une skin avec pixia[tutorial]
» Haïti-Chine-USA-MINUSTAH/ Pour en finir avec les six mois...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Istheria, le monde oublié :: La Communauté & ses échangesTitre :: • Corbeille :: • Les vieilles aventures-
Sauter vers:  

(c) ISTHERIA LE MONDE OUBLIE | Reproduction Interdite !