A la recherche du heaume magique d'Halomdriel

Bienvenue

Sur Istheria, RPG heroic-fantasy issus d'un univers original où de multiples aventures vous attendent.

Liens rapides

Effectifs

• Eryllis: 3
• Ladrinis: 5
• Eclaris: 4
• Prêtresses: 2
• Cavaliers de S.: 4
• Nérozias: 5
• Gélovigiens: 4
• Ascans: 2
• Marins de N.: 7
• Civils: 18

Temps actuel

An 1305 de l'ère obscure

Saison:Langdum Mois:Cicium
[Mars/Avril en temps réel]

Tableau d'honneur


Code par MV/Shoki - Never Utopia



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 A la recherche du heaume magique d'Halomdriel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
:: Roi d'Eridania ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Thimothée Mannus
:: Roi d'Eridania ::
Thimothée Mannus
MessageSujet: A la recherche du heaume magique d'Halomdriel   Ven 4 Jan - 20:21

Treize jours de voyage, treize jours d'un ennui mortel, après avoir passé par le comté d'Odessa, puis le duché de Niveria, il a fallu passer la grande désolation. Plusieurs attaques de monstres ont eu lieu, mais les cinquante hommes et femmes qui m'accompagnes qui sont de tout sexe, race et origine, sont l'élite des forces armés d'Eridania en plus d'être de très bons cavaliers. Grâce à leur entrainement, ils ont pût sans aucune perte dans leurs rangs, repousser les créatures. De plus un point commun les unis; ils sont prêts à donner leur vie pour leur souverain. Leurs armures argentées portent le sigle de l'aigle et le haut de leurs cape est couronné d'un tapis de plumes noires.

Je précède le gros de la troupe, accompagné par Perceval Gallick, qui est le Commandant de la garde du Dernier Cercle. Il est très grand (plus de deux mètres) et il ressemble à un véritable colosse. Entièrement chauve et imberbe, il représente la force à l'état brute. On dit de lui qu'il a déjà écrasé la tête d'un homme, qui l'avait provoqué, à main nu. Il est équipé d'une armure de cuir et derrière son dos se trouve deux cimeterres.

Je chevauche Guerre qui est un étalon dressé spécifiquement pour la guerre. D'une couleur noir ébène, il semble perpétuellement en colère et impressionne même Thimothée. Dans les combats, son surnom lui va comme un gant, car outre le fais qu'il puisse porter le roi et son armure pendant toute une journée sans même ce fatigué, il est rapide comme le vent et prend un malin plaisir à écraser ces adversaires (ce terme regroupe toutes les personnes armées ou non qui s'approche de lui) sous ces sabots et à les piétiner jusqu'à ce qu'ils deviennent méconnaissable.

Le paysage défile depuis des jours avant qu'enfin la frontière du royaume d'Eridania soit franchis. Les ruines de Taulmaril apparaissent dans le lointain, celle qui fût autrefois la plus belle cité de Cebrenia est aujourd'hui en très mauvais état. Même le mur d'enceinte fait pâle figure et on le voit éboulé à maints endroits. Ce paysage est guère encourageant et j'aurais volontiers fais demi-tour, si je n'étais pas venu pour une excellente raison. Le heaume magique d'Halomdriel est un objet puissant, mais sa principale utilité pour moi, est qu'il ne peut être activité que par des personnes ayant un cœur "bon".  Les décisions que j'ai prise me font passer, pour certain de mes habitants comme un être sans cœur, et je veux savoir s'ils en raison ou pas.

C'est le pourquoi de notre expédition, en plus des cinquante hommes de ma garde personnelle, nous sommes accompagné de trente chariots tiré par des chevaux, qui contiennent nos provisions et notre matériel de campement. Les conducteurs sont des soldats faisant partie du régiment renardier, un renard orne leurs armures aux couleurs cuivrées et leurs capes au liseré de fourrure rousse.

En nous approchant de la ville, je remarque un groupe de Zoria, volant en cercle. C'est un spectacle rare, car ces volatile sont des solitaire, j'en déduis que la saison des amours pour leurs espèces à commencé. De temps en temps, une de ces oiseaux disproportionné, descend en piqué, avec de remonté avant de touché le sol.
Intrigué, je m'approche et aperçoit la cible de leur attaque, un terran âgé et armé d'un bâton, qui les repousse à lui tout seul, aidé, il est vrai, par un faucon.

Bien que je ne sois plus sur mes terres, je ne peux rester indifférent au drame qui se joue devant moi et je décide de porter secours au voyageur. Je m'élance donc, toujours accompagné de mon fidèle Perceval en direction de l'homme attaqué. Nous arrivons très vite sur les lieux, et notre arrivé fais fuir les Zorias, qui partent majestueusement dans le ciel immaculé chercher un autre repas.

Je met pied à terre, et en souriant, je me présente:

Je suis Thimothée, enchanté de vous connaître.


Thimothée Mannus
Roi d'Eridania
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Le voyageur ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Tharn Emahn
:: Le voyageur ::
Tharn Emahn
MessageSujet: Re: A la recherche du heaume magique d'Halomdriel   Dim 6 Jan - 21:28

C'est de ce temps-là que je garde au coeur
Une plaie ouverte !
Et dame Fortune, en m'étant offerte
Ne saurait jamais calmer ma douleur...

J'aimerai toujours le temps des cerises
Et le souvenir que je garde au coeur !

Mon voyage était fini depuis plusieurs jours maintenant, et, tel un retour d'acide, le retour de Delil s'était fait dans la douleur. Sur mon chemin, j'avais rencontré tant de personnes incroyable ; cette personne qui m'avait tout d'abord chassé, celle avec qui j'ai terminé mon épopée ; celui qui chassait le mal au fil de son voyage et de son épée, celle qui n'avait plus que son sourire et qui au lieu de le garder comme son plus précieux trésor l'offrait à chaque inconnu, pour perpétuer un symbole d'espoir. Je me sentais si insignifiant, et pourtant, je savais le poids de mes actions sur ceux qui en avaient vraiment besoin. Ils étaient peu nombreux, peut-être un seul dans l'univers, mais si je pouvais lui redonner l'envie de se battre, il pourrait convaincre à son tour quelqu'un, et le monde irait mieux. Plus de guerres, plus de haine. Plus d'hypocrisie et plus de violence, seul la nature régnerait d'un souffle paisible.  


Je m'étais retrouvé là où mon inconscient avait accepté de me porter, là où le soleil m’inondait de sa bénédiction, là où la pierre gisait, où les prairies jadis grises se verdissaient à nouveau à cause de la mousse croissante, ce grand champ d'espoir qui se dressait devant moi, témoin de l'histoire de ce monde, ce passé dans lequel j'aimais me réfugier l'espace d'un instant. Le passé n'est pas meilleur que le présent, mais l'image que nous avons, elle, vaudrait tous les moments futurs. Pourtant, pourquoi me conforterais-je dans des moments anciens alors que la nature, elle, n'a pas changé d'hier à aujourd'hui ? Cet arbre au pied duquel les pierres s'amassent comme des feuilles mortes était là déjà hier et aura de belles années devant lui. La vie est si éphémère ... Nous ne sommes qu'une cellule dans cet organisme complexe que l'on appelle la nature, et alors que nous lui devons la vie, il nous doit l'immortalité. Alors pourquoi vouloir défier les limites de la vie, défier les dieux du temps ? La nature est éternelle, et tant qu'elle le sera, une partie de nous vivre en elle, battra la chamade en même temps que chaque brin d'herbe, que chaque épine de ronce, que chaque hurlement bestial ; tant que les dieux voudront que la nature soit éternelle, ils nous laisseront vivre, rien qu'un peu ; tout ce qui nous suffit pour être heureux.

'entendis un cri au-dessus de ma tête et souris légèrement, un groupe de zorias cherchait aventure. Le premier descendit en piquée et voulut s'en prendre à moi, mais Flèche, pris par un instinct protecteur parvint à dévier sa trajectoire en le chargeant. Je me ressaisis et levai mon bâton de marche, et, aidé de plusieurs mouvements amples, je me mis à chasser comme je le pouvais les créatures trop curieuses. J'étais essoufflé, je ne m'étais jamais battu, je venais de marcher toute une journée et le poids de l'âge commençait à déteindre sur ma vigueur. Mes ressources physiques s'amenuisaient à chaque nouveau coup de bâton, et pourtant, je n'osais pas blesser les créature qui n'étaient pas plus mauvaises que moi. Mon salut me vint de deux cavalier, qui dès leur arrivée firent fuir les zorias.

- Je suis Thimothée, enchanté de vous connaître.

- Je suis Tharn, merci de m'être venu en aide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Roi d'Eridania ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Thimothée Mannus
:: Roi d'Eridania ::
Thimothée Mannus
MessageSujet: Re: A la recherche du heaume magique d'Halomdriel   Lun 28 Jan - 9:06

Maintenant que je suis proche de l’homme, je me rends qu’il est très âgé, mais en bonne forme physique, malgré son extrême minceur. Son visage n’est guère accueillant et cela fait longtemps qu’il n’a pas eu un bon coup de rasoir, ni de peigne d’ailleurs. Sa tenue de cuir semble avoir des années, même si elle est relativement propre. Son gantelet où s’est posé un grand faucon pèlerin, blanc et brun, est usé par le temps. Le volatile semble se porter beaucoup mieux que son maître et me fixe de ses yeux perçants.
Je ressens en ce terran, une grande paix intérieure et il semble avoir passé sa vie à voyagé. C’est exactement la personne qu’il me faut, et j’aimerais le convaincre de me guider. Je lui adresse donc un grand sourire :

Je suis enchanté de faire votre connaissance, seigneur Tharn. Je n’ai pas fait grand-chose, ces zorias avaient l’air plus curieux, qu’hostile, mais parfois la faim peut prendre le dessus. J’essaye de me rendre dans l’ancienne cité de Taulmaril, mais je manque cruellement d’information sur comment m’y rendre. La nuit va bientôt tomber et je souhaite vous inviter à dîner dans notre camp. Il nous reste encore du porc séché avec du vin d’Hesperia qui est un vrai régal pour les papilles.

Lorsque j’ai fini de parler, je le fixe droit dans les yeux, impatient de sa réponse. Ma carte très incomplète m’indique que je dois traverser le marais des morts, qui est d’après le livre de la bibliothèque d’Hesperia que j’ai lu, un ancien champ de bataille de la guerre de Taulmaril. La zone n’est pas très engageante, car c’est devenu un marais boueux avec des monstres qui rodent et je n’ai pas envie d’y passer plus de temps que nécessaire. Pour le moment, nous ne comptons aucun blessé dans nos rangs et j’aimerais qu’il en soit ainsi pour le reste du trajet. Pour cela une personne connaissant la région me serais d’une grande aide. Pour une fois, Perceval ne fronce pas les sourcils, lorsque je propose à l’homme de nous rejoindre, son apparence inoffensive a dut endormir sa vigilance.

Si l’homme accepte et qu’il partage ce soir ses connaissances avec moi, je vais pouvoir obtenir les informations qui me manque. Le mieux serait bien sûr qu’il m’accompagne, mais je ne sais pas comment faire pour lui demander sans que cela apparaisse comme une contrainte. Le meilleur moyen est de sympathiser avec le vieillard, et de lui demander cela comme un service.


Thimothée Mannus
Roi d'Eridania
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Le voyageur ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Tharn Emahn
:: Le voyageur ::
Tharn Emahn
MessageSujet: Re: A la recherche du heaume magique d'Halomdriel   Dim 3 Fév - 18:34

Celui qui me sauva descendit de son cheval, j'eus l'occasion de l'observer d'un peu plus prêt. C'était un jeune homme que la nature semblait avoir gâté, une chevelure plutôt soignée et un visage étrangement dur pour son âge comme je n'en avais que très peu vu. Il y avait dans son regard une allure fière, peut-être était-ce son intrépide jeunesse guidant son corps, qui venait me saluer dans ses yeux. En tout cas, il respirait d'énergie, d'une manière plutôt significative. La personne qui l'accompagnait se tenait, elle, un peu plus en retrait. Elle était plutôt grande, plutôt robuste, avec ses yeux de loup, son cou de taureau et son corps de géant. Il semblait un peu plus âgé et un peu plus froid, sans doute cette impression était-elle ponctuée par une absence capillaire sur sa tête. L'homme était plutôt intimidant, pour ne pas dire qu'il était aussi effrayant qu'un homme pouvait l'être. Pour parler ainsi couramment, je dirais qu'il inspirait la crainte comme seules les femmes savaient le faire.    

Pour en revenir au premier homme, celui qui s'était le plus avancé, celui qui me considérait d'une manière moins imposante, celui qui m'avait véritablement sauvé, celui dont le visage me paraissait le plus sympathique. Alors que je caressai d'une main flèche, non pas pour l'avoir félicité de s'être battu, mais par simple affection, le cavalier qui demeurait à présent à terre, prit la parole, pendant plusieurs minutes, semblant bien désireux de la garder :

- Je suis enchanté de faire votre connaissance, seigneur Tharn. Je n’ai pas fait grand-chose, ces zorias avaient l’air plus curieux, qu’hostile, mais parfois la faim peut prendre le dessus. J’essaye de me rendre dans l’ancienne cité de Taulmaril, mais je manque cruellement d’information sur comment m’y rendre. La nuit va bientôt tomber et je souhaite vous inviter à dîner dans notre camp. Il nous reste encore du porc séché avec du vin d’Hesperia qui est un vrai régal pour les papilles.

La proposition m'était alléchante, cela faisait fort longtemps que je n'avais pas goûté au plaisir d'un vrai repas, et bien que le luxe ne soit pas l’élément qui rythmait ma vie, je dois admettre qu'il m'arrive parfois d'être friand d'une chair bien rouge, ou d'un peu d'ivresse. De plus, je considérais l'idée d'aider mon prochain comme légitime, surtout au vu des risques qu'il encourrait. Sa demande était formulée très poliment avec beaucoup de dorures, si bien que je compris que j'avais affaire à quelqu'un de la bonne société. Cela fait du bien parfois, de rencontrer d'autres membres que ceux de la paysannerie.  

- Cela serait un grand honneur, seigneur, que de pouvoir me joindre à votre tablée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Roi d'Eridania ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Thimothée Mannus
:: Roi d'Eridania ::
Thimothée Mannus
MessageSujet: Re: A la recherche du heaume magique d'Halomdriel   Lun 4 Fév - 11:42

Bien que je ne sois pas un fervent disciple des dieux d’Istheria, je sais qu’ils existent et que parfois même ils veillent sur nous, car comment expliquez autrement ma rencontre avec cet homme ?

Le voyageur ayant accepté mon invitation avec un langage soutenu, je le soupçonne d’être plus qu’un simple vagabond, et c’est donc en m’inclinant que je lui réponds :

Tout l’honneur est pour moi, sire Tharn. Si vous voulez bien me suivre.

Je le conduis ainsi jusqu’à notre campement, qui est déjà en train de s’installer, la routine des dernières semaines fait que chacun sait ce qu’il doit faire. De nombreuses plaisanteries fusent entre les membres du la Garde du Dernier Cercle, et les conducteurs des chariots, se moquant gentiment les uns des autres, le tout dans un esprit bon enfant.

Les moqueries s’arrêtent quand nous entrons dans le périmètre, non par peur de ma personne mais parce que nous ramenons un étranger et bien que nous soyons loin de chez nous actuellement, nous représentons Eridania, ce qui implique de bien accueillir nos invités.

C’est donc avec des propos beaucoup plus modérés, mais toujours dans une ambiance convivial, que les hommes nous préparent le repas. Je ne participe malheureusement pas à cette activité, mes premiers essais en cuisine ayant été désastreux, j’ai été bannis à vie de la cuisine. Je m’occupe donc de bouchonner les cheveux, en commençant par Guerre, et en finissant par les montures des soldats. Je tiens en effet, à faire ma part, mon statut de roi ici, n’ayant aucune importance.

Comme d’habitude, le camp a été monté autour de ma tente, utilisé comme point central, avec d’un côté les tentes abritant les hommes et de l’autre les femmes, les règles de bienséance ayant toujours court. Les sentinelles sont déjà en place et font leur ronde, elles mangeront en décaler par rapport à nous. Le feu est un peu à l’extérieur du camp, et une fois mon travail fais, je prends deux assiettes et des couverts pour moi et mon invité. Je l’invite à s’assoir sur un rondin de bois, avant d’en faire de même, lui donnant par la même occasion ses ustensiles. Un bon fumet s’échappe de la marmite posée sur le feu, et nous recevons notre part de porc séché accompagné d’haricots verre, le tout étant épicé avec des herbes aromatiques du pays d’Argyrei, je sers mon invité et je lui tend un gobelet contenant du vin d’un de mes cépages situé au nord d’Hesperia et dont je suis particulièrement fier.

Je laisse le voyageur manger avant de lui poser mes questions :

Seigneur Tharn, vous semblez avoir beaucoup voyagé, que pouvez-vous me dire sur les ruines de la cité de Taulmaril et des périls qu’il va me falloir affronter pour m’y rendre ?


Thimothée Mannus
Roi d'Eridania
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Le loup d'Hespéria ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Guisor
:: Le loup d'Hespéria ::
Guisor
MessageSujet: Re: A la recherche du heaume magique d'Halomdriel   Mar 5 Mar - 17:31

Guisor se tenait au dessus d'une carte entouré des plusieurs soldats de peuples différents. Il était particulièrement silencieux et ceux qui l'entouraient ne savait pas quoi dire pour briser le silence. Ce silence fut brisé par le bruit métallique derrière. 4 Zélos assemblaient leurs armures et nettoyaient leurs lourds boucliers alors que 4 Sindarins testaient leurs arcs et vérifiaient le nombre de leurs flèches.

Soudainement Guisor pointa de son indexe un endroit sur la carte.

-Voila le chemin que notre roi a emprunté. Préparer vous rapidement nous avons pas de temps a perdre mes frères et soeurs.

Alors que ceux derrières semblaient être prêt, 5 Terrans qui se tenaient aux côtés de Guisor quitta la table pour eux aussi s'équiper. De son côté Guisor attrapa l'épée posé contre la table près de lui. Le manche doré et incrusté de joyaux et sa lame aux sombres vagues. Un chef d'oeuvre crée par un artisan inconnu, il aurait aimé savoir d'ou Dreak tenait cette épée a l'efficacité hors de l'ordinaire.

Le terran se retourna en rangeant son arme, voyant devant lui 12 soldats prêts pour les prochains ordres. Il ordonna que les chevaux soit préparé, les provisions chargé et l'escouade prêt a partir quand il ira les rejoindre.

A son tour Guisor alla vers son équipement. Il avait passé une commande d'armure spécial, pensé et crée pour son style de combat, fluide et sans perde de mouvement. Un pourpoint de cuir bouilli pour le haut du torse avec des plaques d'acier posé stratégiquement au niveau des organes vitaux alors que de la maille légère couvraient les zones ou la plaque était absente. Pour le niveau inférieur et abdominale, des lamelle de cuir souple superposé laissant une amplitude de mouvement sans limite et une protection suffisante pour le Terran. Des brassard de cuir plaqué d'acier et jambière du même type faisait partie de son armure. Aucun casque évitant du poids et perte de visibilité. Il enfila la bague en forme de crane a la mâchoire ouverte, bijou offert par Dreak il y'a longtemps. Passant la main sur la garde de l'épée, le symbole de Delil y était attaché et un sourire en coin alla marqué le visage de Guisor, un sourire de bonheur. Rare moment pour un homme tel que lui alors que sa vie n'est que retirer la vie aux vivants.

-Les chevaux et l'équipement est prêt commandant.

Davos était l'un des Terrans faisant partie de l'escouade dirigé par Guisor pour rejoindre le roi suite a des informations qui menace la sécurité du roi lors de son expédition. Il était le plus proche de Guisor, était un criminel sortie des bas fond d'Umbriel par Guisor. De la même grandeur de son commandant, il participa contre son gré lui aussi au combat dans la prison. Bien qu'il survécu comme Guisor, son esprit resta gravement marqué tout comme sa chair. Le Terran porte en permanence un casque recouvert d'un masque amovible, cachant son visage défiguré et marqué par de nombreuse lame, morsure et griffes.

Guisor posa sa main chaleureusement sur l'épaule du soldat.

-Merci mon ami. Tout le monde en scelle ! Le roi, notre roi a besoin de nous !

Le Terran cherchait a prouver a son roi que des criminelles peuvent être d'excellent soldats et frères d'armes. Il se rappela le jour de son retour quand il avait exigé comme condition du poste qu'il occupe de pouvoir recruter dans la prison d'Umbriel et la réaction du roi face a sa demande. Après tout, Guisor venait de cet prison et il était l'un des hommes les plus proches du roi.


*****

Le trajet pour suivre la trace du roi et chercher a le rattraper pris une dizaine de jours. Alors que le souverain avait continuer a avancer continuellement, Guisor pris quelques jours de plus comparé au roi pour le retrouver. Au loin le campement se démarquait du paysage. Les mouvements et les découpages des tentes parmi le décors, le roi était vraiment partie en campagne a en croire la quantité de soldats présent en plus de sa garde personnel presque complète du Dernier Cercle.

Alors que l'escouade approchait du camps, Guisor remarqua l'agitation qui commençait a se crée du a leurs approches. Cela prouvait que les soldats étaient en alerte vu la distance et la pénombre qui montrait le bout de son nez. Pour éviter un mal entendu le groupe continua le peu de route a pied aux côtés de leurs monture, mais les bêtes semblaient agité alors que sur leurs droites un boisé bien touffu semblait cacher quelques chose par le léger bruit de feuilles et branche cassé mais aussi l'envoles d'une volé d'oiseaux effrayés.

-Halte la ! Identifié vous au nom du Roi !

Guisor sortie son épée pour la prendre par la lame et pointé le manche vers le ciel, créant confusion parmi les gardes.

-Guisor Agesilas, ou est le roi. Un danger rôde et menace sa sécurité. Je suis ici pour m'assurer de sa protection personnel mais aussi l'appuyer dans sa campagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Roi d'Eridania ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Thimothée Mannus
:: Roi d'Eridania ::
Thimothée Mannus
MessageSujet: Re: A la recherche du heaume magique d'Halomdriel   Mer 6 Mar - 19:42

Il faut vraiment que j’apprenne à mes hommes la discrétion, pourquoi diable est-ce qu'ils beuglent comme cela de s’identifier au nom du Roi ? Je jette un regard sur l'ermite qui devais m'indiquer un chemin sûr pour entrer dans la cité de Taulmaril, et évidement il a disparu ! Me voilà donc de nouveau sans guide, mais je n'ai même pas le temps de pester car on m’amène les visiteurs, et je reconnais à mon grand étonnement Guisor !

Le commandant des Forces Spéciale, accompagné de ces hommes est arrivé. Le vétéran a l'air inquiet et semble inspecté le terrain. Pour ma part, ce sont plus ses hommes qui me font peur, heureusement qu'ils sont en armure d'Eridana car sinon, je les aurais pris pour des Ladrinis, mais je me doute que si leur chef a fais tout ce chemin, ce n'est pas pour me montrer les soldats qu'il vient de recruter, mais pour une raison autrement plus grave.

J'indique au commandant de me suivre, et nous nous isolons un peu loin des soldats,une fois ceci fais je prends la parole;

Sire Guisor, vous avez une fière allure !

Vu de près, le vétéran est effectivement impressionnant, coiffé et convenablement rasé, il n'a plus rien du clochard qui étais arrivé au palais quelques temps plus tôt. Sa tenue est parfaite, son armure est originale car chaque détail à l'air d'avoir été longuement pensé, même si je ne dispose pas des connaissances nécessaires pour en apprécier tout la technicité.

Que me vaut la surprise de votre visite, est-ce qu'il y a un problème à la capitale ?

C'est la seule chose qui me fais peur, qu'une personne profite de mon absence pour créer des désordres. Je ne crains pas les coups d'état car je tiens bien ma cour et les nobles des comtés et duchés extérieurs m'apprécient pour l'indépendance que je leur laisse. Les pays voisins sont soient des alliés comme Tyrhénium, soit en pleine déliquescence comme Phelgra pour penser nous attaquer.

Je ne crains pas non plus les attaques terroristes liés au Nézorias, car ils ont maintenant des terres à gérés et sont toujours bannis ailleurs dans le royaume. Non, ma principale préoccupation vient encore et toujours des Ladrinis, qui ont la capacité de mettre la capitale à feu et à sang s'ils décident de rentrer en guerre ouverte, c'est cet évènement que je redoute le plus.

J'attends donc avec impatience la réponse du commandant.



Thimothée Mannus
Roi d'Eridania
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Le loup d'Hespéria ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Guisor
:: Le loup d'Hespéria ::
Guisor
MessageSujet: Re: A la recherche du heaume magique d'Halomdriel   Jeu 7 Mar - 7:33

Enfin a destination. Les hommes n'étaient pas encore adapté aux longs voyages avec un tel attirail et choses a traîner, la température n'avait pas aidé le groupe, mais l'essentiel était que le roi n'avait rien et ceux qui l'accompagnaient aussi.

Guisor laissa le soin des bêtes aux responsables d'Écurie sur place et fut accueilli chaleureusement par une poignée de soldats qui c'étaient précipité a la prononciation de son nom a son arrivé. De vieux camarades de longues date. Le Terran approcha le groupe de soldat les bras grands ouverts et le sourire aux lèvres, il avait beaucoup a échanger avec eux. Bien que son départ fut un mystère pour beaucoup, il avait gardé le profond respect de beaucoup de soldat qui, encore aujourd’hui"hui le suivrait jusqu'en enfer pour combattre a ses côtés. Beaucoup d'accolade et de rire jusqu'a le roi approcha Guisor.

-Mon roi, me voila soulagé de vous voir en pleine forme.

Le Terran se tourna vers le roi, le poing droit fermé et plaqué contre son torse. Il hocha de la tête alors que le roi le complimenta sur son apparence plus... Soigné.

-Il faut dire que les artisans présent a Hesperia font des miracles du moment ou ils comprennent mes demandes et précisions.

Alors que Guisor allait répondre au roi sur sa présence, il détourna le regard quelques instant, sifflant a ses hommes avant de leurs demander de faire un repérage élargie de la zone et cartographier le plus détaillé possible les risques et informations dans un large rayon de la zone. Le regard de Guisor retourna croisé celui du roi avant d'immédiatement le détourner a nouveau pour croisé le petit groupe de Sindarins masqué. Un simple hochement de tête et le groupe disparu silencieusement dans la pénombre qui graduellement, recouvrait le camps du roi de l'obscurité de la nuit.  Le roi invita Guisor a le suivre, histoire de s'isoler des autres et éviter une vague de panique par des oreilles un peu trop grandes.

-Je suis ici pour vous prévenir, protéger et soutenir mon roi. L'apparition d'un groupe... Un Clan bandit fut signaler. Il ne s'agit pas de simple bandit, par les informations que nous avons reçu ils sont très bien organisé, comptes des membres qui n'ont rien des bandits que vos hommes chasses dans les collines. Leurs manières et leurs matériels sont un un niveau grandement supérieur et ce que je redoute le plus, ils ont réussi a enchaîné et dompter différentes sortes de bêtes de la régions... A ce demander s'ils ne sont pas eux même les bêtes.

Guisor pris place sur une pile de caisses de bois empilé dans un coin. Il passa ses doigts dans sa longue chevelure qui n'était pas tressé et qui recouvrait la moitié de son visage, laissant l'autre partie exhiber son tatouage près de son œil.

-La capitale se porte bien cependant prendre l'intégralité de la garde du Dernier Cercle affaiblie le palais et laisse un message prouvant votre absence a la capitale. Je n'ai laissé que les 2 hommes restant de mon ordre pour assister Cassandra et assister vos hommes mais cela ne sera pas suffisant si quelques choses éclates. J'ai quand même juger votre sécurité plus importante puisque si quelques chose éclates, votre retour pourra restauré ce que le chaos tentera de crée dans la ville, enfin jusqu’à nouvelle ordre vous ne vous déplacerez plus seul et encore moins la nuit.

Le Terran se releva, fixant quelques chose au loin en dehors du camps. Deux petits points jaunes, des yeux d'une créature observait le roi et son commandant militaire. Alors que Guisor eux saisis son poignard par le bout de la lame telle une arme de jet, la bête compris immédiatement ce qui l'attendais et dans un bruit de branche brisé, disparu.

-Mon roi... Préparer vos hommes... La nuit va être agité.. Garock... GAROCK !!

Alors que Guisor répéta le nom en criant, un Zélos d'une musculature monstrueuse et d'une immense armure presque surréaliste et d'un bouclier de la même catégorie que son armure. Le colosse ne semblait en aucun cas être gêner par son armure et le bouclier bien qu'il n'était pas rapide.

-Prend les tiens et reste avec le roi. La menace est réel, autant elle nous a découverte que nous l'avons découvert. Rien n'approche du roi et chaque soldat qui approche doit passer sous vérification, un assassin pourrait tenter l'impossible.

Quelques temps après 3 autres Zélos apparu, moins imposant que le premier mais en groupe Guisor n'avait plus aucune crainte pour le roi. Le Terran se retourna vers son roi, inquiet et en sueur.

-Désoler Thimothée, que cela vous déplaise ou non Garock et ses hommes seront sur vos talons jusqu’à je juge la situation moins a risque.

Le lourd bouclier aussi large que le Zélos se planta dans la terre, laissant une immense tête de lion a la gueule ouverte apparaître sur le devant. Guisor ne les avaient pas nommé les Portes Boucliers pour rien, ils étaient une unités ultra lourde défensive parfaite pour une protection rapprocher muscler.

Toujours en présence du roi accompagné des Zélos, Hycarios se percha sur l'épaule de Guisor, un doigt dans son bec. Il portait le tatouage d'un des 5 hommes qui l'accompagnais. L'expression faciale du Terran changea d'un coup, laissant un regard digne d'un psychopathe.

-Je sens que mes habits seront bientôt imbibé de sang.

La nuit ne faisait que commencer.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Roi d'Eridania ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Thimothée Mannus
:: Roi d'Eridania ::
Thimothée Mannus
MessageSujet: Re: A la recherche du heaume magique d'Halomdriel   Jeu 7 Mar - 18:48

Un clan de bandits ? Et avec des créatures dressés ? Et en plus très bien équipés ? Si ce n’étais pas Guisor qui me l’avais dit, j’aurais pris cette menace par-dessus la jambe, en lui demandant s'ils chevauchaient des licornes ou des dragons. Mais je vois bien à son regard que c'est du sérieux, et mon entrainement militaire prends le dessus sur mon humour et immédiatement après q'il m'i annoncé l'étendu de la menace à laquelle nous risquons d'être confronté, je lui indique très sérieusement l’étendu des forces dont je dispose :

Seigneur Guisor, j’ai avec moi, en plus des cinquante hommes de ma garde personnelle, trente soldats faisant partie du régiment renardier qui conduise chacun un chariot que nous avons mis en cercle autour de nous. Ces chariots contiennent nos provisions et notre matériel de campement et sont tirés par des chevaux qui sont dételés. Et vous combien avez-vous d’homme ? Dans tous les cas, je vous laisse le commandement de tous les hommes ici présents.

Je fais signe à Perceval Gallick, le responsable de la Garde Personnelle de s'approcher et lui indique qu'il est désormais sous la responsabilité du commandant Guisor. Je vois Perceval surpris, mais son entrainement reprend le dessus et il hoche brièvement la tête, avant de repartir mettre en état d'alerte ses propres troupes. Je me tourne ensuite vers Guisor, car ayant plus d'expérience que moi, en ce genre de combat, il va sans doute me donner de nouvelles directives.

Au lieu de çà, il saisit un de ses poignards, surement pour se couper un bout de saucisson, mais il le tient par le mauvais bout ! Mais je n'ai pas le temps de lui faire remarquer car il en a déjà pris conscience et le range, il n'a surement plus faim, ce devait être juste de la gourmandise. Puis, il hurle une injure que je ne connais pas ,"Garock", à travers le camp, je le regarde avec de grands yeux, très surpris, me demandant quelle mouche le pique, quand je vois arriver un géant. Oui, le mot n'est pas trop fort car il est encore plus grand que Perceval, ce qui n'est pas peu dire. Il porte une armure et un bouclier tellement massif que je me demande comment il fait pour simplement rester debout.

J'entends le vétéran lui dicter ses consignes, relativement simple, me protéger, et aussitôt trois autres guerriers immenses apparurent, m'encadrant totalement. Je pense ne jamais m'être sentis aussi oppressé, même enfant quand je jouais à cache à cache avec ma nourrice, et pourtant j'étais un véritable pro à ce jeu, trouvant des cachettes toute petite.

Guisor me sort bien évidement que c'est pour ma protection, mais je ne le vois plus, un des Zelos s'étant mis entre moi et lui. Je fais un pas de côté, aussi imité par les quatre gardes du corps, et me hissant sur la pointe des pieds je réussis enfin à voir le vétéran, un grand corbeau sur l'épaule, qui lui a apporté un présent macabre, un doigt coupé. J'ignore à qui appartient le doigt, mais quel que soit son propriétaire, ce n'est clairement pas un signe de paix.

Je sors alors mon épée et commence à activer mon pouvoir de bouclier, conscient de l'imminence d'une attaque. Pourtant, je n'ai pas peur, d'abord parce que je suis complètement entouré de garde du corps, au sens littéral, et aussi parce j'ai avec moi, un survivant de la prison d'Umbriel comme Guisor nous l'a confié, à moi et à la Général lors de son retour. C'est un guerrier qui peut se transformer en bête fauve et qui a toujours été invaincu en duel, bref, ce qu'on nomme dans l'armée, un champion. Si un homme peut vaincre cet ennemi, c'est bien lui.


Thimothée Mannus
Roi d'Eridania
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Le loup d'Hespéria ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Guisor
:: Le loup d'Hespéria ::
Guisor
MessageSujet: Re: A la recherche du heaume magique d'Halomdriel   Mar 19 Mar - 23:48

La situation devenait critique alors qu'il venait a peine d'arriver. Que se serait il passé si le groupe avait été quelques heures en retard ? Cette pensée traversa briefement l'esprit de Guisor alors qu'il se retrouva avec Sir Perceval qui attendait ses ordres non avec un soupir réprobateur.

-Prenez la gardes et entourer le camps de lumière. La pénombre tombe doucement et la noirceur semble être l'allier de ceux qui s'approche. Que personne ne reste seul ou dans un coin sombre isolé.Que personne ne reste a rien faire dans son coin.

Il laissa le responsable de la garde du roi s'exécuter dans les ordres que Guisor venait de lui confier alors que celui-ci s'approcha de Garock et s'accrocha a lui subitement, le corps tremblent de mille feuilles. Une vision venait de frapper l'homme de combat, l'immobilisant et le rendant vulnérable durant la transe. Le Zélos leva le Terran de terre et le placa derrière lui au côté du roi en attente que celui-ci reprenne ses esprit.

Dans sa vision des bêtes semblaient approcher discrètement le camps pour surprendre les soldats qui cherchaient tant bien que mal a voir dans l'obscurité grimpante alors qu'une troupe de Terrans d'allure barbares approchait ce qui semblait être l'endroit ou les provisions étaient stocker. Quoi de mieux que d'affamer un groupe en incursion et loin de chez eux.

Un fois de retour a lui, Guisor ignorait combien de temps il avait devant lui. Ses visions pouvaient être dans 10 secondes après la fin de la transe ou la journée qui allait suivre, le temps variait sans prévenir. Sans perdre un moment il quitta le roi et la garde bouclier pour tenter de trouver la tante ou était stocker la nourriture. Saisissant une torche que tenait un soldat au passage, le guerrier fut suivit par une dizaine de soldats qui jugeaient bon de rester a ses côtés vu l'état du guerrier. Bien qu'incapable de le rattraper, les soldats ne restaient pas bien loin de lui jusqu’à destination.

Deux ombres torches a la mains s'approchaient discrètement des provisions et matériel de l'expédition. Dans la foulé ils pouvaient facilement être pris pour des soldats alors que tout les hommes s'activaient a faire quelques chose mais pas pour le guerrier qui s'approchait d'eux a grande vitesse. Le risque d'incendie était élevé et la première chose qui lui venu a l'esprit, éteindre la torche en main et simplement lancer celle-ci sur le premier intrus. Le morceau de bois percuta l'arrière de sa nuque et l'envoya sur le sol alors que le 2e, surpris se retourna avant de prendre jambes a son cou tout en ignorant qui ce tenait près de lui. Le poignard de Guisor apparu figé dans le dos du 2e assaillant.

-Ratissez le périmètre, ils ne doivent pas être seuls. Contrôler tout ceux qui semble suspect dans le camps et ne négliger rien, la sécurité de votre roi et votre protection en dépend !

Guisor s'approcha avec précaution des deux intrus, balançant un solide coup de talon sur celui a demi assommé sur le sol et pour récupérer son couteau dans le dos du deuxième. A peine qu'il venait de retirer l'arme du dos de l'intrus qu'une bête quadrupède bondit a la gorge du Terran. Ses reflex étaient l'unique raison de sa survie alors que celle-ci était camoufler dans l'ombre. Tournant sur lui même tout en baissant son centre de gravité, Guisor tourna le poignet et leva la pointe en angle de son Scramasaxe vers le haut, sentent le tranchant du couteau trancher la peau de la bête qui ne perdit pas son temps a disparaître dans un râle de douleur.

Reprenant ses esprits, le Terran s'approcha de l’inconscient pour l'empoigner et l'amener avec lui. Des questions l'attendait. Le commandant de la garde du roi retrouva Guisor bien que le souffle court, il semblait avoir eux de l'action de son côté, il rapporta quelques pertes mais très minimes, cela grâce a la rapidité d'interventions des hommes mais aussi par l'excellente idée de disposé beaucoup de lumière.

-Ils ont tenter de saboter notre expédition mais ceci n'était qu'un teste.. Nous ne sommes pas sortie d'affaire car ils vont revenir... Retournons au côtés du roi.


HRP: Tu peux utilisé les Zélos a ta guise sans oublier qu'ils sont la pour ta protection avant tout au risque de leurs vies, mais ils sont de vrais montagnes de muscles.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Roi d'Eridania ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Thimothée Mannus
:: Roi d'Eridania ::
Thimothée Mannus
MessageSujet: Re: A la recherche du heaume magique d'Halomdriel   Mer 20 Mar - 13:58

Je ne vois rien, mais vraiment. C’est très frustrant, et c’est peu de le dire, les hommes de Guisor me bouchent complètement la vue, et si on ajoute à cela la pénombre qui s’installe progressivement, je n’arrive pas à me faire une idée exacte de la situation. Je décide donc, d’emmener ma petite troupe près d’un chariot, et je grimpe dessus afin d’avoir un champ de vision plus large.

Notre camp est situé au milieu d’une plaine, encadré de quelques collines, les chariots sont en cercles avec au milieu les chevaux, les provisions et quelques tentes. De nombreux feux ont été allumés à l’initiative du commandant, ce qui est une très bonne idée, et la visibilité reste bonne, même s’il est impossible de savoir ce qu’il se passe derrière les collines, ce qui m’inquiète, car j’ai peur qu’un assaut soit imminent.
Je vois du mouvement près de la tente où se trouve les provisions, mais j’ai à peine le temps de m’y attarder, car une énorme bête, que j’identifie comme un Nexus surdimensionné nous attaque, sa vitesse tout simplement incroyable prend par surprise la première ligne de défense, et le monstre se dirige droit sur moi avec ses quatre pattes velus, et accélèrent encore afin de me charger.

Heureusement, Garock l’intercepte d’un coup, et je n’en crois pas mes yeux, quand le zelos tremble à peine sous le choc. L’araignée géante se met sur ces deux pattes arrière, afin d’écraser le soldat, des filets de bave provenant de ses trois rangées de dents pointues et coupantes coulant sur le sol tandis que le vétéran supporte le choc, avec son énorme bouclier.

Je décide de lui prêter main forte, et je saute à bas de mon promontoire improvisé. Aussitôt, le reste des gardes du corps m’encadrent et je suis de nouveau comme emprisonné. Mais j’ai une idée, et nous nous approchons du duel entre l’homme et la bête, je plie alors les genoux, dégaine mon épée, et je frappe entre les deux jambes de mon garde du corps coupant les deux pattes arachnide et faisant tomber lourdement la créature au sol. cette dernière n’a pas le temps de se relever, car Garock l’écrase comme un insecte avant son bouclier.

Content de moi, je relève la tête, et je vois alors approcher Guisor avec un autre homme, je fronce les sourcils d'étonnement en constatant que le vétéran à réussis à faire un prisonnier. Je me remets donc sur ce qui va me servir de trône, une caisse sur le chariot, afin de recevoir dignement notre visiteur. Ce dernier parait mal en point, il a un énorme hématome sur la tête et se tient le ventre, gémissant de douleur à chaque pas. Je plisse un peu le nez, cet homme dégageant une odeur nauséabonde que je peux sentir même en étant à 10 pas, pourtant je lui souris avant de lui dire :

Je vous souhaite la bienvenue dans notre modeste campement, nous sommes actuellement embêtés par certains de vos amis qui de toute évidence ne souhaite pas que nous nous installions sur ces terres. Il s’agit bien sûr d’un malentendu, car nous ne faisons que passer. Vous allez donc être notre hôte pendant la durée de notre voyage, vous êtes maintenant le garant de notre sécurité.

J’utilise mon pouvoir d’empathie pour mieux analyser sa réaction face à ma demande, et je détecte aucune peur, il semble malgré sa situation, tout à fait serein, ce qui me surprend  beaucoup, mais j’ai très vite l’explication quand il me répond d'un ton plein d'assurance:

Toi bien parlé, mais nous clan du Heaume, Krom grand chef et bientôt nous chasser vous et après nous manger vous et devenir encore plus fort !

Je réfléchis quelques secondes au parole du chausseur, le clan du Heaume me semble être cannibale, mais ce qui m’intéresse le plus, c’est l’origine du nom du clan, est-ce qu’il parle du Heaume d’Halomdriel ? Je décide de lui poser la question, en lui demandant de me décrire cet objet, il me décrit alors un casque au couleur or et argent qui possède un grand pouvoir, même si personne de la tribu n’as pas l’utiliser jusqu’alors.

Mon cœur bat fort dans ma poitrine quand j’entends cette description, c’est l’objet que nous sommes venus chercher !


Thimothée Mannus
Roi d'Eridania
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: A la recherche du heaume magique d'Halomdriel   

Revenir en haut Aller en bas
 
A la recherche du heaume magique d'Halomdriel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» à la recherche de l'artefact magique - sapphire&dorian
» recherche amie
» recherche chien/chienne de petit poids (environ 2-3 kg)REGLE
» recherche shih tzu femelle J'ai trouvé
» recherche chien petite taille.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Istheria, le monde oublié :: Cebrenia, le pays des Grandes CitésTitre :: Les Ruines de TaulmarilTitre-
Sauter vers:  

(c) ISTHERIA LE MONDE OUBLIE | Reproduction Interdite !