Premier mouvement, clef de sol

Bienvenue

Sur Istheria, RPG heroic-fantasy issus d'un univers original où de multiples aventures vous attendent.

Liens rapides

Effectifs

• Eryllis: 3
• Ladrinis: 5
• Eclaris: 4
• Prêtresses: 2
• Cavaliers de S.: 4
• Nérozias: 5
• Gélovigiens: 4
• Ascans: 2
• Marins de N.: 7
• Civils: 18

Temps actuel

An 1305 de l'ère obscure

Saison:Langdum Mois:Cicium
[Mars/Avril en temps réel]

Tableau d'honneur


Code par MV/Shoki - Never Utopia



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Premier mouvement, clef de sol

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
:: Haut-prêtre de Sharna ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Alton Zolond
:: Haut-prêtre de Sharna ::
Alton Zolond
MessageSujet: Premier mouvement, clef de sol   Lun 11 Mar - 7:18

Le sol rocailleux rendait le trajet cahoteux.
Pourtant bien installé dans sa calèche, Alton avait du mal à se sentir parfaitement confort depuis maintenant plusieurs heures, depuis qu'ils étaient au coeur d'Argyrei, tant son transport tremblotait . Le nord-ouest de la région avait beau être la zone la moins hostile, les sentiers restaient peu entretenus, moins bien que ceux de Phelgra, permettant à peine de traverser le paysage aride et sauvage dans ce genre de véhicule. Beaucoup de gens avaient une piètre opinion de Phelgra, le royaume sombre, amer et chaotique... mais au moins les grands axes étaient régulièrement dégagés et terrassé, pas comme ici.

Protégé des rayons du soleil par sa boite, il avait tiré les rideaux de toutes parts pour empêcher au maximum la chaleur de rentrer, mais il ne s'agissait que d'un vain effort pour repousser l'inévitable, l'atmosphère se faisant de plus en plus lourde malgré tout, si bien que le prêtre continuait doucement de s'effeuiller. Tant pis pour le côté solennel, il devrait se contenter d'une tunique fine et quelconque une fois sur place.

Le Gélovigien écarta un rideau pour effectuer un large balayage à l'extérieur, à la recherche de sa maigre escorte.
Kreen devait surement profiter de la maniabilité de sa monture pour négocier les tracés les plus doux -en traversant la zone d'ombre des endroits escarpées que la calèche ne pouvait atteindre- mais il se demandait soudainement comment elle pouvait bien supporter la chaleur malgré tout.
Il la voyait un peu plus loin, au pied d'une colline, se laissant balancer par sa monture sombre, compensant instinctivement chaque pas de l'animal.

Elle oscillait d'un côté puis de l'autre, de même que son allure qui alternait entre touchante et impressionnante à travers sa régularité presque musicale. On imaginait sans peine les cavaliers de Sharna être indétrônables de leur selle, mais la voir ainsi se dandiner sur son canasson conservait une étrange aura mystique que l'imagination n'aura pas suffit à alimenter.
Après tant de temps sous le soleil, ni le cheval ni le cavalier ne semblaient particulièrement fatigués, reflétant à la fois une sorte de grâce, mais aussi de danger qu'il était difficile de vraiment concilier simultanément.

Tout comme lui, elle avait refusé d'adapter son moyen de transport au milieu lorsqu'on on leur avait proposé des montures plus propices aux contraintes du sud, dans les divers relais traversés.
Ils avaient même repoussée l'idée de prendre le bateau, pour atteindre une ville pourtant largement côtière. Elle l'avait fait surement par fierté, préférant s'en remettre à sa monture et sa seule force de conviction ; plutôt qu'à un navire douteux... et un capitaine qui le serait encore plus.
Alton, pour sa part, avait insisté pour s'y rendre en calèche que parce qu'il avait besoin de ce conforte pour traiter plusieurs affaires écrites durant le trajet.

Après avoir retiré sa bure pour ne garder d'une chemise beige et un pantalon vert, il se remit d'ailleurs à scruter les divers manuscrits avec qui il partageait sa cabine.
Ce n'est qu'à ce prix qu'il avait pu se permettre ce voyage : en traitant le plus urgent sur la route, et en envoyant les réponses par missives aux divers étapes de leur trajet de deux semaines.

Il ne vit pas le temps passer que déjà les montagnes ceinturant la ville se dessinaient à l'horizon.
Le cocher engagé pour l'occasion connaissait parfaitement l'itinéraire pour approcher le défilé qui desservait la ville. Habitué à ce genre de course il négocia sans peine le passage auprès des gardes, de sorte qu'Alton fût résolument surpris en voyant déjà les premiers bâtiments à travers ses fenêtres.
Toutes les dispositions avaient été prises avant et pendant le voyage pour qu'il puisse rentrer en ville en évitant autant les détrousseurs que les questions des autorités, mais il était presque inquiet de voir à quel point les choses s'étaient bien passées, pour l'instant.

Il abandonna son transport en fourrant plusieurs feuillets dans sa sacoche  pour pouvoir scruter avec une pointe d'émerveillement les couleurs si spécifiques des constructions de Kodolm. Cela faisait vraiment très longtemps qu'il n'était pas venu.

Mais assez vite il écarta son regard des façades pour se retourner sur le défilé par lequel il venait de rentrer, attendant que sa "disciple" le rejoigne.
Cette mission se basait en grande partie sur la discrétion, non pas qu'ils voyageaient incognitos, mais il voulait éviter au maximum les questions sur la véritable raison de leur venue.
Kreen était de loin sa meilleure option en terme de protection, il était persuadé qu'elle ne vendrait jamais la mèche, mais bon sang.. Dieu sait qu'elle ne cachait pas son dédain. Et son retard en témoignait.
Elle avait passé tout le trajet en silence, à l'extrême périphérie du périmètre de sécurité, et voilà maintenant qu'elle rentrait dans la ville après lui. En trainant ainsi, elle escomptait peut être laisser le temps à un voleur de venir l'égorger à la porte de sa calèche, comme un vulgaire bourgeois.

-On est enfin arrivés. Mes félicitations pour l'escorte.
Tu sais le plus dangereux maintenant ce sera pas d'évoluer dans la ville, c'est plutôt quand on commencera à pénétrer le sous-terrain.
Vu la concentration que ça va me demander de décrypter les notes du pilleur repenti, il faudra vraiment que tu sois vigilante pour nous deux dans les tunnels. Tu crois que tu pourras faire ça? Veiller sur moi d'aussi prêt? Parce que tant qu'on y est pas rentrés, tu peux encore abandonner, te charger du voyage c'était déjà beaucoup demander, il faudrait pas que tu flanches là dessous ... mais bon : cette clef, elle t'intéresse aussi non?
Je te promets qu'une fois que tout sera terminé, je te la laisserai.
Par la vérité de Sharna.


De la main droite, il signa l'air devant lui avec un sérieux rituel presque assez fort pour effacer l'ironie de la formule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 
Premier mouvement, clef de sol
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le discours du premier ministre J E Alexis
» le 13 e premier ministre sera-t-il renvoyé par les députés
» Profil d'un futur Premier ministre
» Le déclin du mouvement lavalas et l'échec de Préval sur le terrain
» Le premier ministre Alexis est au Sommet...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Istheria, le monde oublié :: Argyrei, le pays mauditTitre :: Les Côtes de PharisTitre :: • Kodolm, le repère côtiers-
Sauter vers:  

(c) ISTHERIA LE MONDE OUBLIE | Reproduction Interdite !