Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci)

Bienvenue

Sur Istheria, RPG heroic-fantasy issus d'un univers original où de multiples aventures vous attendent.

Liens rapides

Effectifs

• Eryllis: 3
• Ladrinis: 6
• Eclaris: 8
• Prêtresses: 2
• Cavaliers de S.: 5
• Nérozias: 2
• Gélovigiens: 3
• Ascans: 1
• Marins de N.: 4
• Civils: 11

Temps actuel

An 1305 de l'ère obscure

Saison:Niveria Mois:Famael
[Juillet/Août en temps réel]

Tableau d'honneur


Code par MV/Shoki - Never Utopia



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
:: Chevalier Errant ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Walter Veldar
:: Chevalier Errant ::
Walter Veldar
MessageSujet: Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci)   Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci) Icon_minitimeLun 11 Mar - 15:11

Le chevalier errant et son écuyère traversèrent la frontière un matin. Le ciel était nuageux et une petite brise soufflait en faisait bouger les branches des arbres qui marquait le début de la grande forêt de Sphènes. La densité de la forêt était visible et si quelques sentes, ou chemins, existaient, Walter savait qu'avancer dans un tel environnement ne serait pas très agréable, ni confortable.

Il se tenait sur son destrier et observait les alentours avec attention. Il était logique de penser que les eryllis devaient surveiller la frontière. C'est pour cela qu'il voulait à tout prix éviter d'avoir l'air hostile ou dangereux pour les habitants de Noathis.
Le chevalier et son écuyère avait enfilé les tenues portant le blason du Roi d'Eridania, Thimothée Mannus. Ils espéraient que cela indiquerait à tout les observateurs potentiels leurs bonnes intentions. Du moins leur intention d'entrer en contact diplomatique avec elles. Au fond de lui, Walter s'inquiétait de l'accueil que les eryllis leur offriraient. Elles pouvaient tout aussi bien les faire prisonniers ou les forcer à repartir d'où ils venaient sans même laisser le temps de remettre le message du Roi...
D'ailleurs, il serait sans aucune doute difficile d'avoir une entrevue avec l'Eryl en personne. Il faudrait alors se résoudre à remettre le message à une autre eryllis en lui faisant confiance pour remettre le message. Mais cela pouvait être à son avantage, s'ils croisaient des eryllis avant le temple de Delil, ils n'auraient qu'à remettre la lettre du Roi et repartir. Cela écourterait le voyage et la seconde partie de la prime entrerait dans leur bourse plus tôt que prévu.
D'ailleurs, le temple de Delil n'était pas un endroit où ils étaient sûr de trouver quelqu'un à qui remettre le message... Juste une piste pour commencer que le Roi leur avait donné. Les informations sur les eryllis étant difficile à avoir et mettant du temps à arriver, l'Eryl avait très bien se trouver là-bas, mais était sûrement ailleurs désormais.

Une vague de découragement s'empara de lui et il poussa un soupir. Le voyage qui l'attendait le fatiguait déjà... Sans compter les dangers qu'ils risquaient d'affronter dans la forêt de Sphènes... Mais c'était sans doute mieux que les Terres mortes, se disait-il.
Son plan était d'avancer au nord de la forêt de Sphènes, jusqu'au pont des pénitents, puis de redescendre vers le Temple de Delil une fois le fleuve traversé.
Walter fit un petit sourire peu convaincu. Dit comme cela, le voyage semblait facile. Mais Noathis était un pays sauvage où la nature était aussi dangereuse que les eryllis, qui ne devaient pas manquer de surveiller tous ce qui se passait dans leur forêt.

- Bon, et bien nous y sommes, Mary, annonça-t-il à son écuyère. La forêt de Sphènes s'étend devant nous ! Il s'agira d'être sur nos gardes pour éviter les mauvaises surprises, prévint-il.

Sa jeune écuyère se transformait peu à peu en adulte, avec toutes les ambitions que cela impliquaient. Rester au service d'un chevalier et le suivre n'allait plus la satisfaire longtemps. Il pouvait le comprendre. Mais cette dernière ne s'ouvrait pas sur ce genre de sentiments. Elle avait toujours eu un caractère introverti et replié sur elle-même. Toutefois, ces derniers temps, elle avait preuve de plus d'ouverture et de volonté que d'habitude, prouvant qu'elle était en train de franchir un cap dans sa vie. S'il ne l'avouait jamais, Walter était fier d'elle, malgré la moralité douteuse de l'écuyère. Il n'était lui-même pas tout blanc, après tout.

- S'il y a des questions ou des remarques avant qu'on ne se lance, c'est maintenant !

Le découragement passager qui l'avait envahi peu avant l'avait quitté désormais. Il souhaitait avancer au plus vite pour accomplir ce travail rapidement et pouvoir retourner dans un pays qu'il connaissait mieux et qui lui serait plus accueillant. Néanmoins, il avait de la curiosité sur ce qu'ils allaient voir des eryllis et de Noathis au cours de ce voyage.


Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci) 1550329792-ai8hbr85iqh01
Image tiré des artworks de Kingdom Come Deliverance


Dernière édition par Walter Veldar le Ven 12 Avr - 18:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Ecuyère ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Mary Kil'ci
:: Ecuyère ::
Mary Kil'ci
MessageSujet: Re: Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci)   Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci) Icon_minitimeJeu 14 Mar - 19:08

Les nuages haut dans le ciel obscurcissaient l'horizon et l'orée de la forêt semblait bien sombre à la jeune Lhurgoyfs. La brise faisait voleter quelques mèches de cheveux sur son visage et elle les chassait régulièrement d'un geste négligeant.

Mary, juché sur son magnifique étalon éridanien, avait fière allure avec le tabard royal par dessus sa tenue de cavalier. Elle ne savait pas bien à quoi s'attendre une fois qu'ils pénétreraient en Noathis mais l'optimisme et une forme de naïveté de la jeunesse faisaient en sorte que le jeune femme était impatiente. Elle était persuadé que tout allait se passer comme sur des roulettes. Elle se voyait déjà atteindre le temple de Délil et remettre le message facilement à une Erylis les attendant bien sagement.

Elle était bien évidemment bien loin de la vérité mais c'est avec cette vision utopique en tête qu'elle abordait son passage de la frontière.

Walter lui demanda si elle avait des questions avant de s'engouffrer dans la forêt. La jeune fille était surtout préoccupée par son rôle dans l'histoire et s'adressa donc avec le ton qu'elle employait lorsqu'elle voulait que Walter lui explique en détails les choses :

-Je voudrais savoir quel sera mon rôle si l'on rencontre des Erylis. Est ce que je dois parler la première ?

Elle sous entendait bien sur sans le dire que l'aversion bien connue des Erylis envers le genre masculin risquait d'être une barrière lors d'une rencontre et savoir s'il était plus sage que Walter soit en retrait. Or c'était une organisation totalement nouvelle et inhabituelle pour la jeune femme qui apprenait peut être peu le sens des responsabilités


Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci) Test_s11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Chevalier Errant ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Walter Veldar
:: Chevalier Errant ::
Walter Veldar
MessageSujet: Re: Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci)   Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci) Icon_minitimeJeu 14 Mar - 19:33

Sa jeune apprentie prit la balle au bond et profita de ce moment de répit avant d'entrer dans la grande forêt pour poser une question. Et elle avait raison de profiter de cet instant. Il valait mieux poser les questions maintenant que de se retrouver sans réponse à une question non posée au beau milieu de la forêt aux prises avec des animaux monstrueux ou des eryllis hostiles.
Mary se demandait comment se passerait les choses vis-à-vis de leurs contacts avec les eryllis. C'était une question importante. Primordiale même. Les eryllis était un peuple féminin, s'étant constitué en réponse aux structures patriarcales qui opprimaient et bloquaient les femmes. Depuis, les hommes n'étaient pas vraiment les bienvenus dans leurs territoires. De toute évidence, Walter n'aurait pas droit à un accueil chaleureux. Pour ce qui était de son écuyère, en revanche...

- Et bien, gamine, c'est une question importante, commença-t-il. La situation va sans doute nous contraindre à changer nos habitudes.

Il se rendit compte que Mary n'avait pas l'habitude d'être mise en avant et qu'elle pouvait nourrir des appréhensions à être celle qui mènerait la discussion pour eux avec les eryllis. Depuis leur rencontre avec le Roi Thimothée et surtout, depuis qu'ils avaient croisés cette assassine au masque de renard quelques temps auparavant, elle se trouvait de plus en plus à vouloir s'affirmer par rapport à son rôle d'écuyère.
A la vérité, Walter était surpris que cette attitude ne soit pas apparue plus tôt chez la jeune femme.

- Il serait mieux, j'imagine, que ce soit toi qui parle quand nous rencontrerons des eryllis. Elles accepteront mieux ta parole, je pense.

Walter avait l'habitude de parler à des employeurs, ou toute sortes de gens de diverses importances, mais pas sa protégée. Néanmoins, il savait que son écuyère était une personne attentive et qui apprenait en silence. Le chevalier était donc sûr qu'elle s'en sortirait bien.

- Il te suffira de parler avec déférence, politesse d'une voix assurée et ferme pour expliquer les raisons de notre présence. Et tu les préviendra que je leur remettrai la lettre du roi Thimothée. Je ne voudrais pas qu'elle pense que je sorte une arme...

Il n'y avait pas grand chose à dire. Ces explications simples étaient ce qu'il fallait faire. Il n'y avait plus qu'à, comme disait le vieux mentor de Walter. A ses premières négociation de contrats, ou contact avec des gens importants, Walter était bafouillant et craignant de dire une chose de mal, mais on lui avait inculqué la confiance en soi et le fait de ne pas avoir honte. Parler avec confiance permettait souvent de faire passer son message, même si les mots étaient un peu confus.

- Tout ira bien de ce côté, Mary. Aie confiance en toi.

Ce détail réglé dans l'esprit de son écuyère, Walter talonna son destrier et avança vers la forêt. Alors qu'ils arrivaient sous le couvert de branches et des feuilles, il fit plus sombre autour d'eux. La lumière ne parvenait plus aussi clairement jusqu'à eux. Cela donnait une ambiance sinistre à qui s'avançait par ici. Surtout ceux qui ne connaissait pas bien la forêt.
Walter espérait qu'ils réussiraient à éviter les confrontations avec les créatures vivant dans ces bois.


Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci) 1550329792-ai8hbr85iqh01
Image tiré des artworks de Kingdom Come Deliverance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Ecuyère ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Mary Kil'ci
:: Ecuyère ::
Mary Kil'ci
MessageSujet: Re: Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci)   Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci) Icon_minitimeVen 15 Mar - 16:17

La jeune fille écouta avec attention les paroles de son mentor. Celle-ci lui firent se sentir importante. Elle allait enfin être mise en avant. Elle était à la fois excitée et paniquée à cette idée.
Elle avait évidemment envie de se lancer, de gagner en autonomie et en indépendance. Mais d'un autre côté il était réconfortant et agréable de se laisser porter dans l'ombre du chevalier.

Mary prenait néanmoins de plus en plus conscience qu'elle était devenu et était maintenant perçu, comme une femme et plus une enfant ou une adolescente.
C'était notamment les paroles du Roi qui l'avaient fait se confronter à ça. Les compliments de celui-ci à la Lhurgoyfs avaient fait naître des pensées jusqu'à là absente de l'esprit de la  jeune femme.

Lorsque son maître eu finit par lui dire qu'il lui faisait confiance son esprit hésita un instant entre exploser de joie ou verser une petite larme.
Elle se contenta finalement d'un hochement de tête à l'allure solennel.

Elle mit sont cheval en route à la suite de Walter et ils pénétrèrent enfin dans la forêt de Noathis.

L'ambiance changea dès les premiers mètres dans la forêt. Les arbres, hauts et denses, créaient une barrière naturelle empêchant la plupart des rayons du soleil d'atteindre le sol. Les deux voyageurs étaient plongés dans une pénombre oppressante au premier abord.
Néanmoins après quelques minutes Mary se rendit compte que la sinistre forêt résonnait de vie. Le mouvement des feuillages dû au vent se faufilant au travers de la canopée donnait vie au décor. De nombreux petits animaux, invisibles, parcouraient la sol empêchant le silence de s'installer. Les cris d'oiseaux en tout genre et de temps en temps d'animaux plus imposant retentissaient également, créant une ambiance étonnante.

Les deux chevaliers avançaient sur un chemin pour l'instant bien visible, probablement emprunté régulièrement par de nombreux voyageurs. Ce genre de sentier devait probablement finir par s'épuiser à mesure que le voyageur s'enfonce dans la forêt. Pour l'instant ils prenaient la direction de l'Est. L'objectif de Walter étant de rejoindre le pont des pénitents. Mary n'en avait jusqu'ici pas entendu parlé et décida de poser la question à son mentor afin de briser le silence :

-Walter, pourquoi est ce que le Pont des pénitents porte ce nom?

La jeune Lhurgoyfs posait rarement des questions et lorsqu'elle le faisait c'était généralement de façon pertinente et dans le but de s'instruire. Elle était persuadé que la connaissance était une forme de puissance. C'est d'ailleurs pour ça qu'elle ne remercierai jamais assez le chevalier de lui avoir appris à lire et à écrire. Elle ne lui avait jamais dis mais c'était pour elle le second plus beau cadeau qu'il lui avait fait juste derrière le fait de lui avoir donné un nom.
Il n'était pas difficile pour la jeune femme de s'être rendu compte au fil des années que les personnes au bas de l'échelle sociale étaient ceux qui étaient les moins instruits.
La jeune Lhurgoyfs, bien qu'elle le montrait peu, était avide de connaissance en tout genre dès qu'un sujet lui semblait intéressant. Aujourd'hui elle était donc intrigué par le nom de ce pont derrière lequel elle sentait qu'il y avait probablement une histoire. Et puis.... elle ne connaissait pas encore le mot pénitent... Elle espérait donc le comprendre au travers de l'histoire qu'allait lui raconter Walter.


Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci) Test_s11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Chevalier Errant ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Walter Veldar
:: Chevalier Errant ::
Walter Veldar
MessageSujet: Re: Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci)   Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci) Icon_minitimeVen 15 Mar - 17:26

Ils avancèrent sur une espèce de chemin, sans doute constitué par le passage répété de marchands, d'aventuriers ou même de soldats. Ce chemin n'était pas une route à proprement parler, mais suffisait pour s'avancer dans la forêt. Pour la suite... Et bien, ils aviseraient si le chemin disparaissait ou des routes se présentaient à eux.
Pour le moment, Walter était bien plus préoccupé par les dangers que recélaient cette forêt. Bien évidemment, les eryllis étaient une menace potentielle, mais seulement si elles étaient provoquées, ce qui n'était pas le cas. Les créatures de la forêt était bien plus dangereuses. Le chevalier errant s'était un peu renseigné avant d'atteindre la frontière et savait plus ou moins sur quoi il risquait de tomber. Cela ne l'empêchait pas d'être sur ses gardes.

Quant à la localisation des eryllis, il avait beau chercher à les repérer, il ne détectait aucune espèce de trace qui pouvait indiqué leur présence. Peut-être n'étaient-elles pas autour d'eux, à les observer dans l'ombre ? Ou peut-être était-il simplement un mauvais pisteur ? Dans le doute, il considérait déjà qu'ils avaient été repérés et étaient surveillés attentivement. La présence du blason royal d'Eridania sur leur poitrine devait faire réfléchir les gardiennes de la forêt. Il n'aurait pas été étonné que son écuyère et lui soient interceptés avant même d'avoir atteint le pont des pénitents. Cela l'arrangerait bien vu que dans ce cas-là, ils n'auraient pas à faire le chemin jusqu'au Temple de Delil et même plus si jamais on leur indiquait un autre lieu.

Tandis qu'ils avançaient au pas avec leurs deux montures, son écuyère posa une nouvelle question. Cela ne faisait même pas une heure qu'il avait demandé si elle avait des questions. Et voilà qu'elle trouvait une question après le moment qu'il avait consacré à répondre à ses interrogations. C'était un coup classique avec elle, et sans doute avec bon nombre de jeunes gens, mais cela l'agaçait. Il n'en montra rien, surtout que la question n'était pas bête. Pourquoi le Pont des Pénitents ?
Une question que se posait également Walter. Pourquoi pas le Pont des Gardiennes ? De la Nature ? De Sphène ? Bref, il était curieux mais cherchait quelque chose d'intelligent à répondre à sa protégée.

- Pour tout te dire, je n'en suis pas totalement sûr, déclara-t-il en se tournant vers elle. Le pont enjambe la rivière Oxia et ouvre la voie vers le temple de Delil en prenant au sud-ouest après l'avoir traversé.

Il marqua une pause et réajusta son surcot qui le gênait.

- Sans doute parce qu'il mène à la route du Temple, on l'appelle le pont des Pénitents. Un pénitent est une personne qui recherche le pardon, ou l'absolution, auprès d'un dieu ou d'un des représentants des dieux...

Cette explication en valait bien une autre, mais il aurait été curieux de connaitre la véritable histoire derrière le nom attribuée au pont.

Tandis que le silence se réinstallait entre eux deux, les bruits de la forêt continuaient. Petits animaux, vent dans les branches, craquement de bois. Les senteurs étaient également très puissantes, démontrant la richesse de ces bois et des terres dans lesquelles ils plongeaient leurs racines. Une sensation de puissance sereine émanait des arbres et toute la forêt. Pas étonnant que les eryllis soient prêtes à se battre pour défendre cet endroit.

Pour autant, cet endroit, tout aussi puissant et serein qu'il soit, recélait de nombreux dangers pour le voyageur non-attentif et Walter gardait sa vigilance. La dernière chose qu'il souhaitait était d'être surpris par quelques créatures ou même pas les eryllis. Pour les eryllis, cela serait surement le cas, mais un peu de prudence faisait souvent la différence entre un mort et un vivant dans ce monde.


Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci) 1550329792-ai8hbr85iqh01
Image tiré des artworks de Kingdom Come Deliverance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Ecuyère ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Mary Kil'ci
:: Ecuyère ::
Mary Kil'ci
MessageSujet: Re: Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci)   Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci) Icon_minitimeMer 20 Mar - 18:42

La jeune femme écouta avec attention le semblant d'explication de Walter. Il n'était vraiment pas sur de lui mais Mary jugea que son idée tenait la route, et puis elle était satisfaite d'avoir appris un nouveau mot en Terran.
Après tout la jeune femme n'apprenait maintenant que très rarement de nouveaux mots, et souvent ils étaient peu usité.

Les deux cavaliers étaient maintenant bien enfoncé dans la forêt. La Lhurgoyfs s'était rapidement habituée à la pénombre ambiante et l'ambiance particulière des bois. Elle devait avouer qu'elle aimait beaucoup l'impression de vie qui se dégageait des lieux. Il était possible de l'entendre même sans forcément la voir et c'était un sentiment agréable par rapport à la solennité de l'endroit.

La journée était déjà bien avancé, dans quelques heures la pénombre allait faire place à l'obscurité. Cavaliers et chevaux accusés la fatigue du voyage et les deux émissaires s'arrêtèrent finalement pour une collation de fin d'après midi.
Ils avaient emportés des cuisines du Roi des petits gâteaux secs et il devait sans doute rester un peu de pâte de cacao pour les tremper dedans. C'était une des seules concessions que faisait Walter sur la nourriture depuis qu'elle le connaissait. C'était relativement plus cher que leurs provisions habituelles mais ils n'en prenaient jamais beaucoup et certainement pas en dehors des collations d'après midi, qu'ils faisaient quand ils avaient le temps.

Mary était entrain de salivé à l'idée de prendre un goûter bien mérité après plusieurs heures à cheval. Elle fouillait une sacoche depuis tout juste quelques secondes à la recherche des biscuits lorsque le temps sembla ce figer pour elle.

Lors d'un grand danger, et une potentielle mort imminente, il est possible de trouver des écrits racontant que la personne ayant vécu ce moment ai ressenti comme un étirement du temps.
Ces témoignages Mary n'en avait jamais entendu parlé mais elle était entrain de l'expérimenter.
Ce fut son instinct et sa magie qui prirent les commandes de son corps.
Dans un immense fracas semblant s'étirer dans le temps des morceaux de bois avaient volé dans tous les sens. L'explosion était parti d'un tronc d'arbre mort juste à côté de la jeune fille. L'écharde de bois qui entailla sa joue était immédiatement suivi d'une gueule béante garnies de crocs capable de la déchiqueter sans problème.

Heureusement la jeune Lhurgoyfs avait pour elle son agilité, un instinct de survie aiguisé par dix-huit année à s'attendre à tout et une magie permettant d'accroître de façon totalement inhumaine sa vitesse. Ces trois choses ensemble lui permirent de ne se faire emporter qu'un morceau de chair de l'épaule. La gerbe de sang laissait supposer une blessure bien plus grave qu'elle ne l'était en réalité.

D'un point de vue extérieur Walter avait simplement du voir un éclair violet au travers d'éclats de bois pourri se jeter sur la silhouette d'un Mary se contorsionnant dans une position improbable avec une rapidité effrayante suivi d'une projection de liquide carmin.

La jeune fille n'avait cependant pas le temps ni l'esprit à se demander ce que voyait ou faisait son mentor. La bête qui l'avait attaqué par surprise était vive et probablement excité par le sang. Après avoir partiellement réussi son attaque surprise son corps serpentin avait tenter d'attraper Mary pour l'immobiliser. Celle-ci avait utilisé son agilité pour faire une acrobatie et sauter hors de portée de la créature.

Mary se rendit alors compte que son arme se trouvait à une dizaine de mètres de là. Derrière l'espèce de serpent géant à crocs qu'elle pouvait maintenant voir distinctement..


Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci) Test_s11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Chevalier Errant ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Walter Veldar
:: Chevalier Errant ::
Walter Veldar
MessageSujet: Re: Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci)   Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci) Icon_minitimeMer 20 Mar - 20:13

Ils continuèrent à cheminer en plein milieu de la grande forêt de Sphène pendant toute la journée. Comme prévu, le chemin approximatif qu'ils suivaient depuis leur entrée en Noathis s'effaça peu à peu pour laisser la place à un sol ne comportant que très peu de traces de passages. Hormis ceux des animaux.
Ils durent grimper sur des collines boisées, puis redescendre, traverser un ou deux cours d'eau. La densité des bois commençaient à être impressionnante et contrastait clairement avec les paysages et les sensations que l'on avait quand on déambulait dans une ville de pierre comme Hespéria. Deux types de jungles différentes, finalement.
Les chevaux progressaient doucement, au pas, pour éviter les mauvaises surprises pour eux. Sans chemin ou sente, ni connaissance de l'endroit, il valait mieux éviter aux montures de se briser une jambe en les guidant sur un sol inégal.

Toujours aucun signe de qui que ce soit. Ils avaient pourtant traverser la frontière sans se dissimuler et en portant les armes du Roi d'Eridania. Walter avait secrètement espéré qu'ils seraient interceptés par des Eryllis rapidement, qu'ils pourraient leur remettre la lettre diplomatique du Roi et repartir sans s'attarder vers l'Eridania et un environnement moins hostiles.
Le chevalier avait l'étrange impression qu'il était observé dans son dos. Comme si quelqu'un se tenait toujours à la limite de son champ de vision, toujours dans son angle mort.
Sans doute se faisait-il des histoires à cause du stress et la puissante vibration de vie de cette forêt. Il souffla un coup et secoua la tête pour essayer de se débarrasser de ces sensations qui poussaient à la paranoïa. Ce n'était pas digne d'un chevalier œuvrant pour un puissant souverain.

Fatigué d'avancer dans cette forêt sans chemin réellement praticable, ils firent halte non loin d'un ruisseau. Quand Walter mis pieds à terre, il ressenti toute la journée passé à cheval lui tomber sur les jambes. Il marcha un peu pour se dégourdir et repérer un peu les lieux. Selon ses estimations, son écuyère et lui avaient bien avancé aujourd'hui. Sans avoir à rencontrer aucun danger, ni difficulté.
Il décréta qu'une petite collation pour se requinquer était nécessaire. Ils avaient des provisions spéciales pour ce genre d'occasion et Walter avait profité d'être au camp du Roi pour se réapprovisionner en biscuit. Il en avala deux rapidement et but une gorgée d'eau de sa gourde. Le liquide était tiède et pas vraiment agréable à boire, mais après une telle journée, cela ressemblait à un nectar de roi.

Mary farfouillait dans ses sacoches à la recherche de quelque chose qu'elle ne semblait pas trouver quand l'ambiance de la journée changea en l'espace d'un éclair. Ce fut littéralement l'attaque la plus rapide qu'il ait jamais subi alors qu'il faisait une pause pour manger.
Sans qu'il ait besoin de réfléchir, il avait lâcher sa gourde et dégainé son épée. Ce fut une réaction instinctive qui avait mis en branle ses réflexes. Une vie à passer sur les routes et à se battre vous forgeait des habitudes concernant les agressions.

Le chevalier errant n'avait pas bien vu ce qui avait attaqué son écuyère. En tout cas, cela avait surgit à une vitesse incroyable. Le plus étonnant fut l'esquive de Mary. Sa vitesse était impressionnante et elle avait pu juste se décaler pour éviter un coup mortel. Elle saignait de l'épaule mais pourrait continuer à se battre si nécessaire.
Par une cabriole, elle s'éloigna de l'espèce de serpent géant violet qui lui avait sauter dessus. Un léger frisson de dégoût parcourut le corps du chevalier quand il posa son regard sur la créature. Le corps écailleux et serpentin était énorme. Une collerette était visible, montrant l'agressivité du reptile. Sa gueule montrait des crocs nombreux et tranchants, dont certains étaient tâchés du sang de sa protégée, ainsi que des crochets de serpent énorme.

Ce n'était pas le genre de créature dont on pouvait fuir la présence. Un serpent se déplaçait vite et il y avait fort à parier que cette bestiole également.
Le reptile géant regardait fixement Mary. Cette dernière était désarmée. Entre elle et son arme se tenait la créature. Walter se tenait sur le côté de la créature. Son visage affichait une expression résolue et dure. Le combat face à cet animal serait un combat à mort et toute erreur pourrait s'avérer fatale.

Il canalisa l'essence divine, à travers le catalyseur - une simple pierre colorée. Quand il sentit avoir assez de force, il s'élança vers le serpent !

- Prépare toi à bouger ! cria-t-il à l'attention de son écuyère.

Tout en avançant, il projeta son pouvoir pour repousser la créature en arrière. Il n'avait pas l'habitude de bouger des choses aussi grosse, mais il avait fournit un effort plus important qu'à son habitude et chercher surtout à déstabiliser le serpent géant pour permettre à Mary de récupérer son arme. Il espérait pouvoir porter un coup puissant à la créature également.

Le serpent fut repousser sur un mètre et demi. Il s'agita sans comprendre ce qui rajouta à sa confusion. Walter cria pour attirer son attention. Mais le temps que le serpent comprenne qu'il avait un deuxième adversaire, le chevalier fut sur lui ! Il asséna un grand coup de taille du haut vers le bas avec son épée sur la tête du monstre. La lame trancha les écailles mais ne réussit pas à pénétrer profondément. Néanmoins, la créature poussa une sorte de rugissement de douleur et se tortilla. Pendant tenir l'occasion d'en finir rapidement, Walter voulut porter une attaque d'estoc, mais le serpent l'envoya rouler d'un coup de queue. Il lui restait un peu d'essence divine en réserve, ce qui lui permit de générer un bouclier à l'endroit où le corps du serpent le frappa. Conjugué à la protection de son armure, il ne sentit qu'un grand choc, mais rien dont il n'avait pas l'habitude.
Cependant, il ne put empêcher l'effet du coup de l'envoyer rouler à l'opposé de son écuyère. Il roula au sol et réussit à conserver son épée en main sans se blesser.

Sans faire attention aux douleurs de son corps, il se releva sur ses deux pieds et se prépara à la prochaine attaque de la créature !


Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci) 1550329792-ai8hbr85iqh01
Image tiré des artworks de Kingdom Come Deliverance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Ecuyère ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Mary Kil'ci
:: Ecuyère ::
Mary Kil'ci
MessageSujet: Re: Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci)   Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci) Icon_minitimeJeu 21 Mar - 16:53

La jeune femme était entrain de se flageller mentalement. Elle avait tellement l'habitude d'utiliser son pouvoir de vitesse qu'elle n'avait même pas pensé à simplement se dématérialiser pour éviter l'attaque. Il faut dire que c'était son instinct qui avait pris le dessus et qu'elle avait eu une fraction de seconde pour agir. C'était donc naturellement que son cerveau, dans la précipitation, avait choisi la solution la plus usité au quotidien par Mary.
Le sang chaud coulait le long de son épaule mais elle fit jouer son bras et constata avec soulagement que ce n'était qu'un bout de chair superficiel qui avait été arraché. Elle venait néanmoins de récolter une belle cicatrice pour sa peine. Elle bénissait également à ce moment là sa résistance physique hors norme lui permettant de lutter relativement facilement contre la douleur d'une telle blessure.

Cette fois elle était prête et son mentor était prêt à en découdre. Celui-ci n'hésita pas une seconde et après avoir prévenu la Lhurgoyfs il s'élança vers la créature. Il la repoussa d'abord avec un de ses pouvoirs et après avoir porté un coup visiblement peu efficace il se retrouva à devoir se défendre et fût projeté à plusieurs mètres dans la direction opposé à celle de Mary. La jeune femme qui s'était élancé à toute vitesse vers ses armes avait vu du coin de l’œil son mentor faire un vol planée et serra les dents en entendant le choc de l'atterrissage. Connaissant globalement les capacités de Walter elle savait qu'il allait se relever mais ça devait quand même secouer.

Le serpent étant occupé elle attrapa sa lance tombé au sol dans la première attaque. Elle aurait aimé utiliser son arc mais il était sur son cheval qui s'était intelligemment éloigné du combat.

Le grand reptile mauve s'élançait à nouveau vers Walter. Sans réfléchir plus longtemps à comment tuer une telle bestiole la jeune fille s'élança, envahit d'énergie divine, sa vitesse lui permit de rattraper facilement son adversaire alors qu'il allait atteindre son maitre. D'un frappe à la force augmentée par la vitesse d'exécution elle frappa afin de clouer la queue de la créature au sol. La puissance d'impact de l'arrêt soudain du gros lézard parcourut son corps comme un électrochoc mais elle tint bon.
La gueule béante pleine de crocs s'arrêta à quelques centimètre du chevalier en armure.
Avec un hurlement bestial et une vivacité propre aux reptiles le serpent reporta son attaque sur l'insecte qui venait de lui transpercer son précieux appendice.
Se servant de sa lance comme d'un point d'ancrage la jeune femme fit un bond sur le côté et évita l'attaque, libérant du même coup la créature de l'emprise de la lance en l'arrachant du sol en accomplissant son acrobatie.

La bête écumait de rage et était concentré sur Mary. Walter allait pouvoir à nouveau passer à l'action. Avec un peu de chance ils arriveraient à faire tourner en rond la créature et à la frapper à tour de rôle. Il fallait néanmoins pour cela éviter de recevoir un mauvais coup. En un contre un ce serait une toute autre pair de manche pour le rescapé.


Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci) Test_s11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Chevalier Errant ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Walter Veldar
:: Chevalier Errant ::
Walter Veldar
MessageSujet: Re: Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci)   Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci) Icon_minitimeJeu 21 Mar - 23:38

Le reptile pourpre dardait devant lui. Son regard froid était encore plus effrayant que s'il avait été le reflet d'une colère et d'une envie de tuer. Les yeux du serpent ne permettait pas de lire ses émotions. Son corps écailleux s'enroulait sur lui même et la gueule de la créature émettait un sifflement, comme un défi lancé à ses adversaires.

Walter resserra sa prise sur son épée et se mit en garde. En face à face, le serpent avait un avantage certain. Ses mouvements étaient fluide et vif. La rapidité du chevalier était dû à son essence divine et il en avait épuisé une grande partie pour déstabiliser le monstre et se protéger de sa contre-attaque. Il devait donc n'utiliser ce qui lui restait d'énergie qu'en cas de dernier recours.

Son flanc gauche était douloureux, mais cela ne le gênerait pas outre mesure pour poursuivre le combat. Son bouclier créé à l'aide de l'essence divine, ainsi que son armure, avait amorti le gros du choc. Il était plus inquiet, en revanche, par l'éventualité de recevoir un coup à la tête. Étant donné la façon dont le combat avait débuté, il n'avait pas eu le temps d'enfiler son casque avant de se lancer au corps-à-corps.

Il n'eut pas le temps de penser à une nouvelle attaque pouvant blesser la créature que Mary surgit de l'arrière du serpent avec sa lance, qu'elle avait pu récupérer. Il la planta dans la queue du reptile et s'en servit pour se projeter par dessus le serpent, afin de pouvoir esquiver son attaque. Elle se réceptionna, sa lance en main, de l'autre côté. L'attaque avait touché le monstre et ce dernier se reconcentra sur l'écuyère. L'occasion pour le chevalier de porter un nouveau coup.
Néanmoins, l'animal était vif et pouvait très bien feinter pour mieux frapper.

Il fallait tout de même frapper et prendre l'initiative. Subir les attaques d'un tel monstre était le meilleur moyen de courir à l'échec et une mort certaine.
Son premier coup avait porté sur la tête de l'animal. Les écailles avaient été tranché, mais le crâne de la créature était résistant et la lame n'avait pas pénétré en profondeur le corps du serpent. Cette fois-ci, Walter visa un endroit qui semblait plus tendre et plus à même de blesser sérieusement le reptile.
Il s'élança avec vitesse. Il usa d'un minimum d'essence divine pour accélérer son déplacement et son attaque. Son attaque partit en diagonale de la gauche vers la droite et visa l'endroit juste après le crâne du serpent. Le coup porta et si une partie de la lame buta contre quelque chose, une autre partie entailla les écailles et pénétra la bête, faisant couler son sang.

Évitant la riposte naturelle de son adversaire, il retira promptement son épée et se recula, sur la défensive. Par chance, le chevalier et son écuyère avait réussi à se positionner dans une configuration favorable. Attirant à tour de rôle l'attention de la bête, il pourrait le frapper chacun leur tour. Le reptile ne semblait pas encore vouloir changer de stratégie. Peut-être n'en n'était-il tout simplement pas capable ? Il semblait déboussolé par la résistance que lui offrait les deux bipèdes.

Walter entama un déplacement latéral pour se placer un peu plus à l'opposé de la position de Mary. Le regard froid du serpent était à nouveau posé sur lui. Néanmoins, il finirait par se méfier des attaques sournoises de ses deux proies. Ils devaient en finir le plus vite possible.


Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci) 1550329792-ai8hbr85iqh01
Image tiré des artworks de Kingdom Come Deliverance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Ecuyère ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Mary Kil'ci
:: Ecuyère ::
Mary Kil'ci
MessageSujet: Re: Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci)   Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci) Icon_minitimeVen 22 Mar - 13:34

Le combat avait pris une tournure relativement favorable au chevalier et à son écuyère. Néanmoins la partie était loin d'être gagnée.
Le serpent géant avait à nouveau encaissé une attaque de Walter et il saignait maintenant de deux plaies, une à la queue et une à la tête.
Mary se situait directement à l'opposé de son mentor sur le champ de bataille. Elle vit que celui-ci faisait un mouvement latéral en se maintenant en garde et elle choisit de suivre le mouvement. Les deux combattants tournaient lentement autour de la bête qui suivait pour l'instant le chevalier du regard.

Méfiante la jeune femme fit une feinte d'attaque pour juger la réaction de la créature. Avec la vivacité propre aux reptiles celle-ci lança sa gueule béante en direction de la Lhurgoyfs.
Mary pesta intérieurement. Cette bestiole allait leur donner du fil à retordre maintenant qu'elle était sur ses gardes.
Par dessus le serpent mauve la jeune fille fixa son regard dans celui de son mentor. Elle savait qu'il comprendrait le message après des années à se battre ensemble. Elle allait attaquer à nouveau sans feinter cette fois et lorsque la créature se retournerai son mentor pourrait alors la pourfendre. Même très vif le reptile ne pourrait pas gérer une attaque simultanée.

La jeune fille cria une insulte dans sa langue natale à l'intention du serpouriss ce qui le fit se retourner vers elle. Elle s'élança à ce moment là en utilisant toute sa vitesse.
La queue cinglante du reptile tenta d'abord de l'arrêter. Le fouet mauve visait sa tête. D'une glissade sur les genoux et mettant son buste en arrière la jeune fille esquiva l'attaque avec un style bien à elle, lance parallèle au sol dans le dos.

Elle se releva d'un bond lui permettant de fondre sur sa proie. Visait la tête du reptile. De deux mouvement rapide elle entailla en deux endroits les écailles dont les éclats volèrent dans les airs. La blessure, minime, avait mis à mal la protection naturelle de la créature.

Alors que la jeune fille se jetait sur le côté pour éviter la riposte elle fut légèrement trop lente. La gueule pleine de crocs se referma sur son bras.... et le traversa.... La bête surprise par la magie de dématérialisation de Mary s'écrasa lamentablement au sol, emporté par son élan.

Sans le voir d'ici l'écuyère savait que son maitre allait pouvoir frapper fort !


Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci) Test_s11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Chevalier Errant ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Walter Veldar
:: Chevalier Errant ::
Walter Veldar
MessageSujet: Re: Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci)   Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci) Icon_minitimeVen 22 Mar - 14:20

Mary tenta une approche pour tester la réaction du reptile pourpre. Ce dernier tenta de la croquer avec une très grande vitesse, mais la jeune fille réussit à éviter le coup. Heureusement pour elle, son approche n'était qu'une feinte. Le regard du serpent revint se fixer sur lui. Mais désormais, ils savaient tous les deux que la créature les avaient à l’œil et avait compris leur petit manège. Physiquement, le monstre avait l'avantage sur eux deux, mais il était pris en tenaille entre le chevalier et l'écuyère.
Pour atteindre le serpent d'un coup fatal, ils allaient devoir attaquer simultanément, au risque d'encaisser un coup puissant.

La jeune fille lança une provocation dans sa langue natale que Walter ne comprit pas vraiment. Elle cherchait à attirer l'attention du reptile et ouvrir une occasion pour le chevalier de frapper fort. Elle avança vers le serpent et esquiva l'attaque, puis réussit à porter un coup sur la tête de l'animal, faisant voler des écailles dans les airs. La blessure ne semblait pas être très grande pour leur ennemi mais cela avait le mérite d'affaiblir son armure naturelle.
Walter s'était déjà avancé vers le serpent pour porter un coup qu'il espérait décisif. Ce dernier fut plus rapide que la jeune écuyère et s'apprêtait à la mordre et emporter une bonne partie d'elle dans son gosier. Le bras de Mary allait disparaitre et servir de repas à un reptile de Noathis. Une frisson de colère s'empara du chevalier face à ce spectacle. Il ne vit pas sa protégée se dématérialisée pour éviter le coup fatal que le serpent cherchait à lui infliger. Aussi, il fut légèrement surpris quand la tête du reptile s'écrasa piteusement au sol.

L'animal, encore une fois complètement déboussolé face à cette situation surnaturelle, n'eut pas le temps de réagir quand Walter surgit à ses côtés, l'épée en avant. Le chevalier errant porta un coup d'estoc. Il était déterminé à en finir avec le serpent géant. Ce combat n'avait que trop duré et leur fatigue commençait à se ressentir.
Walter avait augmenté la vitesse de son attaque juste assez pour empêcher au reptile violet d'esquiver et donner assez de puissance à son attaque pour être certain qu'il transpercerait la créature belliqueuse.

La lame s'enfonça dans l'oeil du reptile et ressortit à travers l'autre oeil. Le cri que le monstre poussa était un cri de douleur intense et de désespoir. Elle sentait la mort approcher pour elle. La tête du serpent se secoua dans tout les sens, comme pour essayer de chasser la douleur et l'objet métallique enfoncé dans son crâne. Le chevalier eut le bon sens de lâcher son arme pour éviter de finir en milles morceaux dans son armure. Cela ne l'empêcha pas de subir quelques secousses violentes. Il glissa au sol et se releva aussi vite qu'il le put, malgré sa tête qui tournait.
Le serpent agonisait mais n'était pas encore mort.

Walter resta à distance, pour éviter de subir un dernier sursaut d'énergie de la bête. Son épée était toujours planter dans le crâne de la créature, transperçant les deux yeux, de part en part.
Après un moment à agoniser, le serpent s'effondra, de toute évidence mort. Le sang coulait abondamment des yeux. Il attendit un moment supplémentaire, pour être sûr de la fin du reptile, et surtout pour reprendre ses esprits. La dernière secousse qu'il avait subi, ainsi que sa réception au sol, l'avait bien secoué.

Il finit par s'approcher, avec prudence. La langue du reptile pendait à travers ses crocs et plus aucun soubresauts ne parcourait le corps désormais sans vie. Il eut le loisir de l'examiner plus en détail. Cela avait été un formidable reptile. Ses écailles était magnifiques et ses crocs acérés étaient tranchants comme des rasoirs fraichement affutés. Il saisit le pommeau de son épée, puis dégagea celle-ci du crâne du cadavre. Elle était souillée de sang et de bout d'oeil du serpent. Walter ne put que soupirer en pensant au temps qu'il devrait passer à la nettoyer.

- Mary ? appela-t-il. Il ne l'avait plus vu depuis qu'elle avait miraculeusement éviter la morsure du serpent. Tout va bien ?


Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci) 1550329792-ai8hbr85iqh01
Image tiré des artworks de Kingdom Come Deliverance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Ecuyère ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Mary Kil'ci
:: Ecuyère ::
Mary Kil'ci
MessageSujet: Re: Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci)   Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci) Icon_minitimeVen 22 Mar - 19:32

Mary sortit du buisson dans lequel elle avait atterri après sa roulade en s'époussetant.
Son mentor avait terrassé la créature avec panache, elle était un peu déçu de ne pas l'avoir vu faire. A en juger par le sang s'écoulant des orifices oculaire du monstre le coup devait être brillant et bien exécuté.
Elle se fit la remarque que pour une fois ce serait une histoire qu'elle pourrait confirmé à ceux qui l'entendrait dans la prochaine taverne où ils s'arrêteraient.

Walter l'interpellait d'une qui semblait légèrement inquiète à Mary. Il est vrai que s'il avait assisté à la scène il devait être surpris que la jeune femme soit indemne. Elle ne lui avait jamais montré la totalité de ses pouvoirs. Il savait pour la vitesse bien sur mais pas pour le reste.

Elle se permit de lui faire un sourire rassurant et fit une flexion de son biceps supposément touché par le monstre.

-Un peu secouée mais toujours entière !

Mary tâta du pied la carcasse. Elle était flasque et bien morte. Elle ne savait pas bien ce qu'était cette créature mais elle espérait vraiment que ça ne faisait pas parti des créatures fréquentes dans cette forêt. Le voyage s’annoncerait vraiment compliqué sinon.
Préférant ne pas aborder d'elle même la façon dont son bras avait survécu à la puissante mâchoire elle partit chercher les chevaux qui s'étaient éloignés mais étaient restés en vue. On voyait bien la que les deux montures étaient habitués des combats. Son nouvel étalon ne devait pas en être à sa première effusion de sang. Mary était donc d'autant plus satisfaite du cadeau du Roi.

Elle fit passer les chevaux à côté du monstre mort et les éloigna de quelques mètres sur le chemin qu'ils allaient empruntés puis demanda à Walter :

-C'est quoi cette chose ? Tu peux bander ma blessure ?


Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci) Test_s11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Chevalier Errant ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Walter Veldar
:: Chevalier Errant ::
Walter Veldar
MessageSujet: Re: Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci)   Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci) Icon_minitimeVen 22 Mar - 20:23

Sa protégée émergea d'un buisson, non loin du cadavre de la créature. Elle semblait secouée mais en un seul morceau. Un seul morceau, à l'excepté de son bras qui saignait après avoir été touché par la première attaque du reptile pourpre. Il restait toujours dans l'ignorance par rapport au moyen utilisé par la jeune femme pour éviter de s'être faite arraché le bras. Il n'était pas bête. Il savait parfaitement qu'elle ne lui avait jamais montré tout son potentiel lié à l'essence divine. Elle lui signifia d'ailleurs qu'elle allait plutôt bien. Juste un peu secouée. C'était bien normal. Lui-même avait littéralement pas mal secoué lors de ce combat. Mais c'était surtout à cause de la masse de la créature qu'il venait d'abattre.

- Tant mieux... se contenta-t-il de répondre.

Il observait avec attention le corps du monstre. La vie avait définitivement finie de déserter cet amas de chair. Il en était soulagé, et en même temps inquiet. Des créatures comme celle-là, la forêt de Sphène devait en receler un grand nombre. Il faudrait redoubler de prudence.
Ses pensées furent interrompues par son écuyère. Elle lui demandait ce que c'était et également un peu d'aide pour bander sa blessure.

Il se dirigea vers sa selle pour chercher de quoi faire un bandage. Quand il revint, il entreprit de s'occuper de la blessure de la jeune fille. Ce genre de bandage, il en avait l'habitude, cela fut donc fait en un rien de temps.

- Si je ne me trompe pas, nous venons de faire connaissance avec un serpouriss, déclara-t-il.

C'était la première fois qu'il voyait une de ces créatures. Il en avait entendu parler lors de discussions avec des voyageurs et des aventuriers. Les descriptions étaient plutôt vraies, se dit-il. Un grand serpent violet avec d'énormes crocs. Toutefois, sans l'avis d'un expert, il ne pouvait pas avoir de certitude.

- Nous avons eu de la chance... Cette attaque surprise a bien failli avoir raison de ta vie, gamine.

Il avait terminer sa phrase en souriant. Mais la réalité était qu'à deux reprises, la jeune Mary s'était retrouvée dans une posture dangereuse où il s'en était fallu de peu que les crocs du serpouriss mordent et arrachent une partie du corps de l'écuyère.

Il afficha une mine triomphante en repensant à son haut fait. Son coup avait été parfait. Sans cela, la créature n'aurait pas été abattue aussi rapidement.

- Je pense qu'on va s'éloigner un peu et monter le campement. Nous avons besoin de repos. Il sera toujours tant d'avancer plus demain !

Ils prirent les chevaux par les rênes et marchèrent quelques instant pour s'éloigner du lieu de dernier repos du reptile. Ils trouvèrent un endroit parfait, qui offrait un peu de place et un endroit à plat, pas loin d'un cours d'eau. La petite routine repris son cours. Monter et démonter leur petit bivouac était devenu automatique pour eux. En moins de temps qu'il ne faut pour le dire, ils avaient quasiment fini. Mary n'avait plus qu'à s'occuper des chevaux.
Walter s'assit contre un rocher qui offrait de quoi s'adosser. Il était vidé. Il avait usé de beaucoup d'essence divine lors du combat. Et les coups et saccades reçues face au serpouriss l'avait fatigué.


Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci) 1550329792-ai8hbr85iqh01
Image tiré des artworks de Kingdom Come Deliverance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Ecuyère ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Mary Kil'ci
:: Ecuyère ::
Mary Kil'ci
MessageSujet: Re: Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci)   Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci) Icon_minitimeDim 24 Mar - 16:09

Ainsi Mary avait affronté un Serpouriss.. Elle n'en avait jamais entendu parler jusqu'à aujourd'hui. Finalement c'était sans doute pas plus mal. Elle était maintenant beaucoup plus sur ses gardes. Elle n'aurait jamais imaginé qu'une forêt puisse abriter de telles horreurs.

Elle acquiesça lorsque son Maître fit remarquer qu'elle avait échappé de peu au pire. Elle était cependant très fière d'elle. Après tout elle s'en était quand même bien sorti pendant ce combat. Ses réflexes aiguisés lui avait purement et simplement sauvés la vie ainsi que son entrainement acharné avec la magie. Elle était maintenant capable de libérer son pouvoir de célérité de façon inconsciente.

Elle remarqua également que Walter était fier de lui, il devait jubiler intérieurement.
Finalement le danger et les risques de mort faisaient surement les meilleures histoires lorsqu'on y survivait. Il faut dire que Mary comprenait l'euphorie de son maître. L'adrénaline du combat et la victoire sur une créature aussi féroce avaient de quoi booster l'égo. C'était un sentiment primaire qui se résumé simplement par le fait d'avoir été le plus fort et d'avoir survécu.

Le changement de campement c'était fait rapidement avec l'habitude et ils s'étaient éloignés. Walter semblait épuisés depuis le combat. La jeune Lhurgoyfs quand a elle avait encore des réserves mais elle sentait quand même que du repos lui serait profitable.
Une fois installés Walter s'était assis contre un rocher et Mary était partit s'occuper des chevaux. Cela lui prit quelques minutes.

Elle s'assit ensuite dans l'herbe et s'activa à nettoyer sa lance maculée du sang de serpouriss. Son mentor semblait sommeiller et une fois qu'elle en eut fini avec sa lance elle entreprit de nettoyer la lame de Walter.

Elle sortit ensuite des sacoches de quoi manger, du pain, de la viande séchée et quelques fruits secs. Elle déposa sa part devant le chevalier et entreprit de manger en réfléchissant à la suite.

Elle espérait surtout qu'ils n'auraient pas à affronter d'autres créatures du même style tous les jours. Il fallait également établir un tour de garde.
Au vu de l'état de son mentor elle prit le premier tour de garde et attendit donc patiemment que celui-ci se réveille de son sommeil causé par la fatigue du combat.
Elle avait prit soins de reposer l'épée à portée de main du chevalier pour qu'il ne soit pas déstabilisé à son réveil et espérait qu'il serait satisfait du nettoyage de la lame.


Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci) Test_s11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Chevalier Errant ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Walter Veldar
:: Chevalier Errant ::
Walter Veldar
MessageSujet: Re: Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci)   Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci) Icon_minitimeDim 24 Mar - 23:42

Le soleil se leva doucement sur la forêt qui bruissait toujours d'une vie incroyable. La luminosité ne fut pas éclatante car les grands arbres bloquaient efficacement la plupart des rayons du soleil. Walter se leva et s'étira. Des courbatures réveillèrent ses douleurs qui résultats des chocs endurés par son corps lors de l'affrontement avec un serpouriss la journée précédente.
Malgré ces petits inconvénients, le chevalier était complétement requinqué. Cette nuit de sommeil, incomplète du fait du tour de garde, avait fait des merveilles. Surtout en ce qui concernait son rapport à ses pouvoirs. S'il ne se sentait pas au meilleur de ses capacités, il était déjà dans un meilleur état que lorsqu'il s'était endormi.

La fatigue avait été telle qu'il n'avait même pas nettoyer son épée. Quand il avait fini par émerger du sommeil, et ainsi donner le droit à son écuyère de dormir, l'épée avait été nettoyé. Le travail avait été sérieux sans être parfait. C'était tout à fait acceptable de la part d'un écuyère, cela dit. Mais Walter connaissait bien son épée et avait ses petites manies. Il avait peaufiné le travail de Mary pendant la nuit. Il était content d'elle. Ce genre d'initiative démontrait une capacité d'empathie et de solidarité qui ferait d'elle une personne de bien dans le futur. Quel que soit le chemin qu'elle emprunterait.
Depuis un moment déjà, le chevalier errant réfléchissait à ce sujet. Cette gamine n'en n'était plus une. Elle ne pourrait pas le suivre éternellement et finirait par avoir d'autres envies, d'autres ambitions. Il ne la voyait pas comme un chevalier parcourant le monde en quête de travail ou de noble cause à servir. Il y avait une part plus sombre en elle, plus ambitieuse. Quelque chose d'innée qui avait sans doute trait à sa condition de lhurgoyfs et à son enfance dans les rues.

Lui-même se posait des questions sur son devenir. Jamais il ne s'était posé de questions. Depuis le jour où le chevalier Ohto Tironien l'avait emmené comme écuyer, son destin semblait tout tracé. Vivre au gré des emplois, des quêtes et des causes qu'il choisirait. Se battre avec honneur, savourer les plaisirs de la vie quand ils s'offraient à lui et mourir avec bravoure et honneur. Sans doute dans l'anonymat, comme son propre mentor.
Qui se souviendrait du chevalier errant nommé Walter Veldar ? Quelques gens de peu qui avait bénéficié de son aide ? Des marchands de caravanes qui avait pu compter sur sa protection ? Des taverniers et des compagnons de beuveries ?
Ces questionnements l'affectait bien plus qu'il ne l'aurait voulu. Depuis longtemps, il savait qu'il n'était pas complètement anonyme. Il avait appris à lire, ce qui lui avait permis de déchiffrer les documents que sa mère avait gardé et lui avait remis à son départ. Des papiers sur lesquels reposait un blason de noble lignée. Et puis, après l'avoir appris par inadvertance de la bouche de Mary, le roi avait reconnu ces armoiries et avait déclarer pouvoir révéler des choses au sujet de son ascendance à Walter.

Tout au long de sa vie, il avait maudit ce père indigne qui l'avait abandonné, sa mère et lui. Pas une seule information sur lui ne lui était parvenu. Si ce n'est ces documents. Cela paraissait étrange de la part d'une personne n'ayant jamais rencontrer son fils de laisser de quoi pouvoir prouver son ascendance à ce bâtard éloigné. Mais la curiosité le rongeait. Que pourrait bien lui révéler le roi Thimothée s'il lui demander tout ce qu'il savait à propos de son père et de sa lignée ?

Il chassa ses pensées et alla secouer son écuyère.

- Debout ! cria-t-il avec entrain. Nous reprenons la route aussitôt que tu auras avaler un morceau !

Le petit déjeuner fut des plus frugal et ils se remirent en selle. Walter débordait d'énergie maintenant que le soleil leur envoyait plus de lumière. Le chevalier, son écuyères et leurs deux montures reprirent leur chemin vers l'est, selon le trajet établi par Walter avant d'entrer en Noathis.
Redoublant de prudence et de méfiance après l'attaque du serpouriss, le chevalier se sentait tout de même serein. Son casque était attaché à sa selle, juste derrière lui, afin qu'il puisse l'enfiler rapidement en cas d'attaque. La matinée se déroula tranquillement. Walter espérait de tout cœur que le combat avec le reptile soit leur pire mésaventure durant ce voyage.


Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci) 1550329792-ai8hbr85iqh01
Image tiré des artworks de Kingdom Come Deliverance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Ecuyère ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Mary Kil'ci
:: Ecuyère ::
Mary Kil'ci
MessageSujet: Re: Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci)   Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci) Icon_minitimeMar 26 Mar - 16:28

La jeune Lhurgoyfs avait veillé pendant une bonne partie de la nuit puis Walter avait finalement prit le relais.
C'est lui qui vint la réveiller en la secouant à l'aube.
Après un repas frugal ils reprirent la route.
La matinée s'écoula tranquillement, Mary écoutait les bruits de la nature tout autour d'elle. Elle trouvait ça étrangement reposant et cela lui permettait de se plonger dans ses pensées avec sérénité.

Elle se mit à faire le point sur sa vie. Orpheline à son plus jeune âge, elle avait réussi à échapper à sa condition d'esclave très jeune. Elle avait dû grandir bien vite dans la rue pour survivre. Et pourtant c'était une enfant qui avait croisé le chemin de Walter. Une enfant naïve qui pensait pouvoir suivre un chevalier errant sans qu'il le remarque. Et en espérant quoi? Elle ne savait pas elle même à l'époque. Pas plus aujourd'hui. C'était une décision enfantine et stupide qu'elle avait pris ce jour là.
Elle serait sans doute morte si Walter ne l'avait pas accepté. Pourquoi il l'avait fait ? Elle se rendit compte qu'elle ne lui avait jamais posé la question.
Pourquoi garder auprès de soi une petite voleuse, et qui plus est s'avérant être également un monstre. Un monstre qu'elle avait encore bien du mal à contrôler. Les maigres progrès qu'elle avait fait elle les devait une fois de plus à Walter. Celui-ci en avait même les marques sur son corps.
Il avait enduré bien des choses pour élever une enfant envers laquelle il n'avait finalement aucune obligation.

Elle ne l'avait jamais appelé ainsi mais plus qu'un mentor c'était finalement un père qui l'avait élevé. Ce n'était pas le meilleur dans ce domaine là. Il faut dire qu'il n'existe pas vraiment de formation pour ça et Walter avait fait les choses à sa manière.
Finalement cette manière avait plutôt bien convenu à Mary, alors pourquoi pas?

Qu'allait-il se passer lorsqu'elle devrait le quitter ?
Elle n'osait pas lui dire mais elle lui était reconnaissante pour toutes les années qu'il lui avait consacré. Elle se rendait néanmoins compte qu'elle aspirait depuis quelques temps à autre chose que suivre les pas de Walter. Suivre sa trace était rassurant et routinier. C'était une forme de sécurité que Mary hésitait encore à quitter.
D'un autre côté elle aspirait à plus. Elle se rendait compte qu'elle avait eu la chance de recevoir une éducation la plaçant parmi une certaine classe de personne.
Elle était lettré, chose relativement rare et apanage des puissants.
Elle était devenu une combattante émérite. Elle pensait même être devenu vraiment supérieure à la plupart dans la maitrise de la lance. Elle devait cela à l'entrainement de Walter, notamment physique puisqu'il maniait peu la lance et complétement différemment de Mary. Elle savait également qu'il y avait une part d'innée et de talent la dedans.
Sa force ne faisait plus de doute. Seulement n'en connaissant pas les limites elle aspirait à les découvrir.
Avait-elle le pouvoir de se faire une place, et un nom, à travers le monde ? Rêve d'une gamine de 18ans sans doute. C'était également une probabilité que Mary envisageait de faire devenir réalité bien qu'elle ne sache pas encore comment.

Elle se rappelait avoir dit au Roi d'Eridania qu'elle se démarquerait par ses prouesses guerrières. Le dernier combat où elle avait faillit perdre la vie.... quand elle y repensait elle avait aimé ça. C'était une constatation qu'elle n'avait jamais réellement évoqué de façon consciente et en l'assumant.
Elle aimait se battre, risquer sa vie, le frisson de la mort pouvant survenir à la moindre erreur, la puissance des combattants qui s'entrechoquent, le sentiment de pouvoir lorsque son adversaire est vaincu.

Elle ne savait pas quoi penser de cette prise de conscience aussi claire que violente.
Elle n'avait jamais réfléchi à quoi faire de sa vie. Aujourd'hui elle savait une chose : Elle voulait se battre et acquérir de la puissance. Elle voulait que l'on reconnaisse sa puissance.

En y réfléchissant la voie proposé par Walter, celle de chevalier, était un bon début. C'était peu être un peu trop rigide dans la façon qu'avait Walter d'aborder les choses. Encore qu'elle l'avait déjà vu frôlé les limites de la morale par moment.
Si Walter l'adoubait un jour elle était persuadé que cela lui permettrait de lui offrir des opportunités de prouver sa valeur au combat. Elle se voyait mal rester un chevalier comme Walter.  Néanmoins l'armée par exemple ou le mercenariat de guerre pouvait être des solutions permettant à Mary de s'épanouir.

Sans s'en rendre compte elle fronçait les sourcils et ses réflexions lui donnaient l'air soucieux. Elle sentait le regard de Walter sur elle bien qu'il ne dise rien.

Elle ne savait pas trop comment abordé un début de discussion à son sujet avec son mentor. Prenant son courage à deux mains elle s'exprima d'une voix balbutiante :

-Walter, pourquoi m'avoir adopté ?

Ils n'avaient jamais ni l'un ni l'autre employé ce mot qui était lourd de sens. Après tout quand on adopte un enfant il devient son fils ou sa fille. Elle ne savait pas si Walter la considérait ainsi. Mais elle ne voyait pas quel autre mot utilisé. Il l'avait gardé auprès d'elle, protégé et éduqué. Elle n'avait pas d'expérience dans ce domaine mais elle pensait que c'était ce que faisait les parents pour leurs enfants.


Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci) Test_s11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Chevalier Errant ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Walter Veldar
:: Chevalier Errant ::
Walter Veldar
MessageSujet: Re: Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci)   Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci) Icon_minitimeMar 26 Mar - 23:39

La journée était calme, du moins pour l'instant. Elle l'avait aussi été hier jusqu'à ce qu'un serpouriss en manque d'action ne les attaque. Cette maudite forêt était pleine de dangers. Une journée et une nuit, et le début d'une autre journée. Voilà depuis combien de temps ils avançaient au rythme le plus soutenu qu'ils pouvaient. Les deux compagnons ne parlaient pas trop, sauf pour signaler une racine gênante ou faire une remarque lacunaire sur ce qui les entouraient.

Walter ouvrait la marche sur Grendel, sur fier destrier et son écuyère suivait, monté sur le magnifique cheval offert par le roi Thimothée en personne. Tous les deux portaient les armoiries du souverain d'Eridania, étant donné qu'ils avançaient en tant qu'émissaire pour remettre un message diplomatique aux Eryllis au nom du Roi. Honnêtement, le chevalier n'était pas sûr que porter les couleurs royales changerait grand chose lorsqu'ils entreraient en contact avec les gardiennes de la forêt. Néanmoins, cela rendait les choses plus officielles et les crédibilisait aux yeux de leurs interlocuteurs, c'était déjà ça.

Il avait cesser de ressasser ses pensées pour se consacrer avec attention à ce qui les entourait. Les mauvaises surprises, comme celle d'hier, l'avaient échaudés. De plus, il cherchait toujours à essayer de repérer une éventuelle trace des eryllis. Surtout après le combat d'hier, qui avait été très peu discret, à tout le moins. Ils étaient forcément repérés. Peut-être devrait-il se mettre à beugler dans la forêt en appelant les Eryllis pour les faire apparaitre de nulle part ?
Cela le fit sourire. Ce serait cocasse comme moyen d'entrer en contact.

Il se tournait, de temps à autre, pour jeter un œil à Mary. Depuis quelques temps, elle semblait soucieuse. Sans doute était-ce dû à son âge... Elle se posait forcément beaucoup de question.

Après avoir bien avancé dans la forêt, toujours dans un silence relatif, elle finit par briser le silence. La question surprit un peu Walter. Ce sujet n'était jamais venu sur la table et il trouvait cela un peu hors contexte qu'il n'arrive maintenant. Mais il ne s'en formalisa pas. Qui sait quel cheminement intérieur avait amené à cette question précisé, en cet instant précis ?
La formulation était également forte de sens. Le terme d'adoption ne lui était jamais venu à l'esprit en pensant à Mary. Cela dit, vu sous un certain angle, cela pouvait clairement y faire penser. Il se souvenait de leur rencontre comme si c'était hier. Lui, jeune chevalier, en quête d'un nouvel endroit où exercer ses talents. Et elle, petite chose affamé et prête à tout pour survivre. Pourquoi ne l'avait-il pas battu pour ses vols et envoyé au loin, comme beaucoup l'aurait fait ? Ou pourquoi ne l'avait-il pas laissé dans un endroit sûr pour les jeunes filles comme elle à la première occasion ? Pourquoi en faire son écuyère et son apprentie ?

- Je ne dirais pas t'avoir adopté, rectifia-t-il. Mais il est clair que je t'ai pris sous mon aile.

Il détestait s'imaginer comme un père et sa fille parcourant les routes. A la vérité, s'il avait un jour une fille, il ferait tout pour lui éviter ce genre de vie.

- C'est juste que... commença-t-il en cherchant ses mots. Cela semblait être la chose juste à faire.

Il n'avait pas trouvé mieux comme explication. Cela lui semblait un peu abscons, même à ses oreilles.

- J'étais seul et j'avais bien besoin d'un écuyer pour m'accompagner. Et puis, j'ai senti qu'à ce moment où je t'ai trouvé, le hasard, le destin - appelles ça comme tu veux - avait bien fait les choses. Beaucoup des meilleurs écuyers sont ceux de basses extractions, prêt à travailler dur et très conscients de la chance qu'ils ont.

Il la fixa un instant avant de rajouter une dernière phrase.

- Et puis... Tu avais quelque chose dans le regard... Comme une force de survivre. Cela forçait le respect.

Comme tout bon chevalier envers son écuyer, il lui avait enseigner l'art des armes, lui avait appris à s'occuper des chevaux. Il lui avait appris à lire et à écrire, une chose un peu plus rare, mais pourtant très utile.

- Tu sais, gamine, tu arrives à un tournant de ta vie. Tu es grande désormais, que dis-je, tu es presque une adulte faite. Il te faudra décider de la voie que tu empruntera. Viendra bientôt le jour où il faudra cesser de suivre le chevalier comme son ombre, comme le jour où tu m'as rencontré, et commencer à choisir ton propre chemin.


Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci) 1550329792-ai8hbr85iqh01
Image tiré des artworks de Kingdom Come Deliverance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Ecuyère ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Mary Kil'ci
:: Ecuyère ::
Mary Kil'ci
MessageSujet: Re: Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci)   Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci) Icon_minitimeJeu 4 Avr - 19:22

La jeune Lhurgoyfs savait que Walter n'était pas un grand sentimental. Néanmoins une ombre passa sur le visage de la jeune fille lorsque celui-ci fit clairement savoir qu'il ne la considérait pas comme sa fille.

Après tout Walter était la seule famille à laquelle elle pouvait s'identifier et s'attacher. Elle n'avait aucun souvenir de sa mère morte en couche et n'avait jamais entendu parlé de son père. Elle était passé de mains en mains jusqu'à ses 6 ans en tant qu'esclave. Elle s'était ensuite retrouvé à devoir se débrouiller dans la rue pour survivre.

Le seul foyer qu'elle connaissait était incarné en la personne de Walter. Ils vivaient sur les routes, elle n'avait donc jamais eu de 'chez elle' matérialisé par une quelconque possession de demeure.
L'homme pragmatique qu'est Walter ne devait peut être pas se rendre compte de toute ces choses. Pour Mary il représentait une personnification du foyer et une figure paternel. Elle savait qu'elle n'en aurait pas d'autre maintenant. Elle n'oserait sans doute également jamais lui avouer tout ça aussi était-elle triste des explications de Walter.
Elle lui était néanmoins également reconnaissante de l'avoir bien traité et de l'avoir éduqué, plutôt bien selon elle.

Elle comprenait les dernières paroles de Walter. D'une part il lui avait offert une chance dans la vie. Il avait lut en elle sa volonté de survivre et de se battre pour obtenir une vie meilleure.
Il voulait également qu'elle vole de ses propres ailes. Mary s'en sentait capable. Le problème n'était pas là. Il se situait plutôt dans l'abandon de la seule famille qu'elle ait jamais eu et de ce qu'elle considère comme son foyer.

Elle répondit néanmoins à Walter d'une voix ferme teintée de tristesse :

-Je comprend ça. Je me sens prête à faire ma vie. Je crois savoir à peu près ce que je désire en faire dans les grandes lignes, grâce à toi. Mais ce n'est pas facile de quitter la sécurité du quotidien.

Elle avait choisi une formulation neutre pour ne pas gêner Walter avec les sentiments qu'elle pouvait ressentir vis à vis de leur vie de vagabondage et le sentiment d'abandon qui la taraudait à l'idée de voir partir Walter dans une autre direction. Elle savait que c'était inévitable. Elle y aspirait même. Ce serait l'occasion de mettre son éducation à profit et de retrouver Walter de temps en temps pour lui faire part de ses réussites et peut-être le rendre fier de l'écuyère qu'il a choisit de former.

Le reste de la journée se passa dans le calme. Les jours suivant aussi. La grande forêt ne réserva aucune autre mauvaise surprise aux deux émissaires alors qu'ils s'y enfonçaient de plus en plus.
A partir du quatrième jour Mary commençait à sentir peser sur elle la monotonie du voyage. Elle se rendait compte que sa vigilance n'était plus aussi affutée. Elle se laissait porter par la routine quotidienne.

Les deux cavaliers arrivèrent dans une petite clairière où ils décidèrent de monter leur bivouac pour passer la nuit.

Mary décida de prendre le premier tour de garde. Son mentor se mit bien vite à avoir la respiration lente et régulière des dormeurs.
La jeune Lhurgoyfs montait la garde dans la pénombre. Ses yeux s'était habitué à l'obscurité et la lumière de la lune, haute ce soir là, perçant à travers les frondaisons lui permettait d'y voir relativement bien.

Alors qu'elle était perdu dans ses pensées, concernant une fois de plus son avenir, elle distingua trois silhouettes s'approcher lentement du bivouac. Les trois silhouettes venaient de pénétrer dans la petite clairière et étaient d'allures féminines. Celle du milieu tenait visiblement une lance dans les mains et les deux autres avaient des arcs.

En les apercevant Mary s'était levé en saisissant son arme, prête à tout mais calme et fixant les arrivantes sans faire de mouvement brusque. Elle avait rapidement analysé la situation. Les Erylis se montraient enfin. Mary ne pensait pas être en danger car ils devaient être suivi depuis un bon moment déjà et ils auraient déjà pris une flèche si les femmes l'avaient voulus.

Les trois Erylis s'arrêtèrent à quelques pas de Mary qui se tenait debout face à elles. Leur arrivée silencieuse n'avait pour l'instant pas réveillé Walter.

Elles jetèrent un œil au chevalier endormi puis celle du milieu s'adressa directement à Mary.

-Nous vous observons depuis votre arrivée sur notre territoire. Qui êtes vous et que voulez-vous? Je vous conseille de répondre précisément et de tenir votre homme.

Mary jeta un coup d’œil par dessus son épaule. Elle pensait que Walter avait peut être entendu ce petit discours. Elle lui faisait confiance si c'était le cas pour réagir avec diplomatie. En attendant la femme semblait clairement vouloir s'adresser à elle. Elle était directe et autoritaire. C'était une assez belle femme, comme ses deux compagnes. A en juger par leur apparence Mary voyait une Sindarine, celle qui parlait, et deux Terrans.

Elle répondit d'une voix calme et ferme dont elle fut fière qu'elle ne tremble pas.

-Je suis Mary écuyère de Sir Walter Veldar et nous sommes émissaires pour le Roi d'Eridania. Il nous a confié un message à remettre aux Erylis à destination de l'Eryl.



Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci) Test_s11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Chevalier Errant ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Walter Veldar
:: Chevalier Errant ::
Walter Veldar
MessageSujet: Re: Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci)   Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci) Icon_minitimeJeu 4 Avr - 20:12

Walter ne se rendit pas compte de l'impact de sa réponse sur sa jeune écuyère. De toute façon, il n'aurait pas changer son discours s'il avait été conscient de la possibilité de la vexer. Il avait toujours été direct et honnête avec elle et il n'aurait pas changé d'approche. Ce petit échange avait replongé la jeune femme dans ses pensées et Walter n'y pensa plus.

L'avancée au milieu de la forêt était laborieuse et plutôt monotone. Aucune autre créature de les avait agressé et la vigilance des deux envoyés royaux s'érodait fatalement.
Ils étaient chanceux car le temps restait stable. S'ils avaient dû essuyé des averses ou des tempêtes, le voyage aurait été bien plus désagréable. Car malgré la densité de la forêt et l'avancée difficile, c'était somme toute un voyage plutôt tranquille, excepté les possibles attaques de créatures de la forêt.

Le chevalier espérait vraiment une prise de contact des eryllis. Le temple de Delil semblait très loin, après plusieurs jours dans la forêt. Walter n'arrivait même pas estimé leur avancée. Ils allaient bien plus lentement que prévu et le repérage au milieu de la grande forêt de Sphène était tout sauf facile. Selon lui, ils suivaient plus ou moins l'itinéraire prévu.
Ils n'étaient pas seuls à commencer à ressentir la monotonie et la fatigue du voyage. Leurs montures respectives semblait moins fringantes qu'au départ. Si le chevalier savait parfaitement que son destrier était prêt à des situations de combat à tout moment, il connaissait moins la nouvelle monture de son écuyère. Sans doute était-elle bien dressé pour ne pas faire défaut. Après tout, ce cheval sortait des écuries royales d'Eridania. Mais tant qu'on ne connaissait pas la bête, il y avait toujours une inconnue.

Si la verdure et le foisonnement de vie sauvage l'avait émerveillé au début, il commençait à en avoir assez. Le paysage était toujours le même et les bruits de la forêt commençaient à lui taper sur le système, surtout la nuit. Il avait essayé de rester d'une attention sans faille pour repérer des éclaireuses eryllis ou des créatures comme le serpouriss, mais il avait fini par relâcher son observation, faute d'apercevoir quoi que ce soit...

Après plusieurs jours de marche sans aucun événement notables, ils arrivèrent dans une clairière au milieu de la forêt. Le ciel était clair et la nuit tombait peu à peu. Ils firent halte à cet endroit et montèrent leur bivouac. Les discussions entre le chevalier et son écuyère était rare. Il n'avait pas grand chose à dire à la jeune fille et cette dernière avait sans doute beaucoup de chose sur lesquels réfléchir.
Elle prit la première garde, ce qui permit à Walter de s'endormir rapidement, son épée à ses côtés en cas d'attaque.

Il émergea du sommeil bien trop tôt, il le sentit. Quelque chose n'allait pas ou quelque chose se passait. Walter se concentra sur ses sens pour essayer de capter des indices. Ses yeux toujours fermés, il entendit une voix de femme, puis celle de Mary lui répondre. Il y avait des gens qui les avaient rejoint !
Les Eryllis ? Possible. Qui d'autres pouvaient se balader dans cette région du monde ? Personne.

Walter ouvrit les yeux et les vit immédiatement. Trois femmes, l'une tenait une lance, les deux autres étaient armés d'arc. La lancière était plus avancée que les deux autres et était celle ayant échangé des paroles avec Mary. Elle était plutôt belle, comme ses deux compagnes, bien que Walter put difficilement en juger étant donné l'obscurité ambiante.

Il se releva, en essayant d'être le moins brusque possible, mais cela ne fut pas assez inoffensif pour les eryllis, de toute évidence... Les deux archères bandèrent leurs arcs et le pointèrent vers lui. Il leva ses deux mains en signe d'apaisement et pour montrer qu'il n'était pas armé. Son épée était posé à ses côtés, mais il ne fit aucun signe pour s'en emparer, cela n'aurait fait qu'envenimer la situation.

- Salutations à vous, gardiennes, déclara-t-il d'une voix neutre et qu'il espérait avenante.

N'ayant pas entendu ce que leur avait déclaré Mary, il ne rajouta rien. De toute manière, il avait été clair, que la jeune fille sera celle qui devrait parler avec les eryllis, étant donné son sexe féminin. Néanmoins, la lettre du Roi Thimothée d'Eridania était dans une de ses poches. Il l'avait gardé sur lui depuis qu'ils avaient pénétré les frontières de Noathis.
Mary tenait son arme mais n'était pas dans une position agressive ou hostile. Un bon point pour elle. Il pensait l'avoir entendu répondre à l'eryllis. Il lui fit donc signe de continuer à parler. Mais ce fut l'eryllis, qui tenait une lance, qui reprit la parole, tout en jetant un regard noir au chevalier.

- Peut-être êtes vous bien qui vous prétendez être... Et peut-être pas ! Comment nous assurer que vous n'essayez pas de nous tromper ?

La voix de l'eryllis était forte et autoritaire et son regard montrait clairement sa détermination et la fermeté de sa volonté.
Walter fit un pas en avant, doucement, pour ne pas paniquer les archères. Se faisant, la lumière du feu éclaira son tabard. Les armes de l'Eridania était cousues dessus. Le vêtement était clairement d'une facture suffisante pour être celui d'un envoyé royal. D'un geste simple de la main, il désigna les armoiries sur sa poitrine.
Ensuite, il lança un regard à son écuyère pour qu'elle réponde. Sur la lettre du roi, le sceau de Sa Majesté avait scellé l'enveloppe et prouverait leur identité et leurs intentions aux eryllis. Mary devait s'en souvenir.


Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci) 1550329792-ai8hbr85iqh01
Image tiré des artworks de Kingdom Come Deliverance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Ecuyère ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Mary Kil'ci
:: Ecuyère ::
Mary Kil'ci
MessageSujet: Re: Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci)   Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci) Icon_minitimeLun 8 Avr - 17:35

Mary sentit que Walter était finalement réveillé dans son dos et les Erylis face à elle se tendirent soudainement. Les deux archères bandèrent leurs arcs et les pointèrent sur le chevalier.

Celui-ci les salua d'une voix neutre et Mary se permit de regarder dans sa direction. Il n'était pas armé. C'était à la fois une bonne chose pour ne pas énerver leurs hôtes et également un risque si les choses prenaient une tournure agressive.

L'Erylis Sindarine semblait sur les nerfs et s'exprima avec une suspicion évidente avec un regard plein de hargne envers Walter.

Mary sentait que plus qu'une réelle envie d'en découvre l'Erylis semblait vouloir tester le rapport de force et voir ce qui allait émerger du duo qu'elle avait en face d'elle.
La jeune Lhurgoyfs savait de source sur que ces femmes portaient une animosité non feinte aux hommes. Au vu de la tournure des évènements Walter était quasiment hors course d'un point de vu pratique et diplomatique. Tout au plus accepteraient-elles peut être qu'il leur tente le message selon la jeune fille.

Il était donc important que Mary s'affirme pour que les Erylis consentent enfin à les prendre au sérieux.

Elle fit un pas en avant afin de retrouver entre Walter et la sindarine. Cela lui permettait de créer une proximité où l'Erylis ne pourrait pas détourner le regard d'elle. De plus la jeune fille affichait un visage ferme.
Son attitude montrait qu'elle n'était pas là pour se battre mais qu'elle n'accepterait pas de ne pas être écouté et prise au sérieux.

L'Erylis avait de fait reporté son regard sur la jeune lhurghoyfs et la fusillait du regard.
Mary lui rendait son regard son sourciller. C'était un regard froid et déterminé, ses yeux couleurs de flammes n'était pas simple à fixer longtemps par bon nombre personne. Les gens se sentaient rapidement mal à l'aise en croisant trop longtemps son regard. Ce n'était apparemment pas le cas pour la Sindarine. Elle faisait preuve d'un charisme indubitable et montrait une habitude à être écouté et à commander.

-Et peut être êtes vous de simples brigands se faisant passer pour des Erylis afin de nous rançonner...

Mary avait répondu d'une voix calme et neutre. Elle ne pût néanmoins empêcher le coin de sa bouche de former un petit rictus d'amusement qui n'échappa pas à l'Erylis. Visiblement celle-ci apprécia le répondant de la jeune fille car elle se détendit légèrement en répondant :

-Ta remarque a du vrai petite. Je suis Aëyendel. Je patrouille les frontières de Noathis pour observer les voyageurs qui pénètrent sur nos terres et juger de leur dangerosité.

Mary acquiesça d'un signe de tête. Elle avait réussi à obtenir que la femme se présente ce qui était un bon début. Elle était légèrement agacé que Aëyendel ai utilisé le mot gamine pour parler d'elle. Cela étant d'après ses maigres connaissance sur les Sindarins il était probable que la femme face à elle ai plus d'un siècle de plus qu'elle.
Mary décida que c'était secondaire et passa à la suite. Il y avait plus important à faire que soigner son égo dans les moindres détails. Si l'Erylis s'était présenté c'était déjà une preuve de respect en soi.

-Si vous nous suivez depuis notre entrée dans Noathis vous devez déjà savoir que nous ne mentons pas. Après tout j'imagine que vous avez laissé trainer l'oreille en plus de vos yeux en nous suivant. Cela étant dit est ce que le scellé au cachet royal serait un preuve suffisante pour vous convaincre ?

Mary était persuadé que les Erylis ne se seraient pas montrés si elles n'avaient pas deviné qui ils étaient. Et lors des jours passés ils avaient à plusieurs moments échangés quelques mots sur le sujet des Erylis et de leur mission avec Walter.

La Sindarine jaugeait son interlocutrice et semblait satisfaite de ce qu'elle voyait et entendait. Elle fit signe aux archères de baisser leurs arcs et Mary sentit ses épaules se détendre naturellement. Elle n'avait pas eu conscience jusqu'ici d'être aussi tendue.

-Effectivement écuyère. Votre combat notamment fut fort intéressant et instructif. Je souhaite examiner ce fameux sceau royal.

La menace, subtile, n'échappa pas à Mary. C'était néanmoins un simple avertissement afin de faire comprendre aux émissaires qu'ils avaient été vu en action et que les Erylis savaient probablement pas mal de choses sur leurs capacités.

Mary fit signe à Walter de lui donner la lettre tout en répondant :

-Ravie que le spectacle vous ai plut. Mon compagnon a la lettre cachetée.

Walter n'étant pas armé et les archères ne le braquant plus de leurs flèches Mary pensait avoir désamorcé la situation tendue. Il fallait maintenant continuer ainsi et enfin se séparer de ce satané message.


Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci) Test_s11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Chevalier Errant ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Walter Veldar
:: Chevalier Errant ::
Walter Veldar
MessageSujet: Re: Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci)   Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci) Icon_minitimeLun 8 Avr - 19:56

Mary répondit intelligemment à la sindarine qui commandait le petit groupe d'eryllis. Son aplomb et sa détermination durent plaire à la lancière. Cette dernière se présenta comme Aëyendel, une Eryllis chargé de surveiller les frontières de Noathis.

De toute évidence, les trois gardiennes de la Forêt de Sphènes les tenaient à l’œil depuis leur traversée de la frontière. Elles devaient être très doués pour le pistage en milieu naturel car Walter avait été vigilant pour repérer d'éventuelles signes de leurs présences, mais il n'avait rien détecté. Cela dit, elles pouvaient très bien laisser croire qu'elles les surveillaient depuis plusieurs jours, tout en étant tombé sur eux juste aujourd'hui. Mais il en doutait fortement...
Son écuyère proposa de montrer le sceau royal sur le message à l'attention de l'Eryl comme preuve de leur identité. C'était la seule chose à faire de toute façon. Aëyendel afficha sa volonté d'étudier le sceau royal tout en indiquant qu'elles avaient vu leur combat contre le serpouriss et avait pu jauger les deux envoyés du Roi d'Eridania. Cette affirmation montrait que ces trois femmes n'hésiteraient pas à les neutraliser. Elles les avaient laissés affronter seuls la créature sans intervenir. La méfiance était donc toujours de rigueur.
Mary annonça que la lettre du Roi était en la possession du chevalier. Walter afficha une expression calme et un brin solennelle tout en sortant la lettre scellée d'une de ses poches. La lettre se trouvait dans un petit étui de cuir, afin de protéger le papier et le message. Il l'ouvrit et en sortit le message avec le sceau.

Tout en regardant droit dans les yeux la sindarine, il tendit le message avec respect et détermination.

- Voici le message du roi Thimothée à l'attention de l'Eryl, et son sceau pour le prouver, se contenta-t-il d'énoncer.

La sindarine s'empara du document. Elle scruta avec attention le sceau fait de cire qui scellait la lettre. Walter se tenait droit comme un i, désarmé mais confiant. Il ne s'agissait que de la remise d'un message diplomatique, sans autre forme de contact avec les eryllis. Ces dernières seraient bien obligés de reconnaitre les armoiries royales d'Eridania. Son écuyère se tenait un peu devant lui, plus proche des eryllis.
Il était plutôt content d'elle. Sa façon de s'exprimer avec les gardiennes de la forêt avait été la bonne. Elle ne s'était pas laissé démonter et avait gagner le respect de la sindarine qui lui faisait face.

- Il s'agit bien du sceau éridanien, constata Aëyendel. Cela confirme vos dires.

Walter se relâcha. Il n'avait pas constater qu'il était tendu. Sa vigilance était toujours bien là, mais un soulagement parcourait sa personne. Tout se passait pour le mieux et il en été ravi.

- Néanmoins, vous ne pourrez pas remettre ce message à l'Eryl, reprit l'eryllis. Je me chargerais de le transmettre. La lettre l'atteindra plus rapidement que vous le pensez.

Walter hocha la tête respectueusement, en signe de remerciement et de compréhension. Il était logique qu'ils ne puissent pas approcher de la plus importante des eryllis et de la Protectrice de Noathis comme cela.
D'une certaine manière, Walter était déçu. Malgré le fait que cela facilitait grandement leur mission, il s'était attendu à quelque chose d'autres qu'une simple rencontre à côté d'un feu de camp face à trois eryllis. Mais en même temps, cela collait parfaitement avec les eryllis et Noathis : de la méfiance et du mystère. Elles n'en montreraient pas plus que nécessaire à des étrangers.
Cependant, l'intérêt que portaient les trois gardiennes à son écuyère sautait aux yeux du chevalier. Une jeune femme, doté de puissant pouvoir et d'une forte personnalité ne pouvait pas manquer d'attirer leur attention. Walter laissa Mary gérer ces attentions silencieuses. Il pensait déjà au voyage du retour et à ce qu'il ferait par la suite.
La première étape était d'aller à Hespéria chercher le reste de leur salaire, ensuite... Peut être le roi serait-il toujours d'humeur à lui révéler ce qu'il savait à propos de son père ?

Il y avait aussi une autre chose qu'il devrait faire. Il hésitait sur quand le faire ? Maintenant ? Dès demain ? Une fois à Hespéria ?
Elle était prête, selon lui. Il pouvait fort bien le faire immédiatement après le départ des eryllis... Mais il se décida pour le faire une fois qu'ils auraient repasser la frontière éridanienne.


Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci) 1550329792-ai8hbr85iqh01
Image tiré des artworks de Kingdom Come Deliverance


Dernière édition par Walter Veldar le Mer 10 Avr - 14:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Ecuyère ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Mary Kil'ci
:: Ecuyère ::
Mary Kil'ci
MessageSujet: Re: Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci)   Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci) Icon_minitimeMer 10 Avr - 13:45

Walter délivra le message à l'Erylis avec respect et celle-ci informa les émissaires éridaniens qu'ils ne pourraient pas rencontrer l'Eryl en personne.

C'était logique selon Mary il aurait été fort improbable que l'Eryl soit si peu occupée pour avoir le temps de venir à la rencontre de deux inconnus dans la forêt. Même si le message était sans doute important la cheffe des Erylis avait sans doute d'autres chats à fouetter.

Après que Walter ai hoché respectueusement la tête et reculé de quelques pas l'Erylis fixa son regard sur Mary. Sans prévenir elle fit un mouvement de sa lance en direction de la jeune fille. Par instinct celle-ci para immédiatement le coup avec une maitrise où se partageaient apprentissage et talent naturel pour le maniement de la lance.

L'erylis sourit de satisfaction à l'intention de Mary et rompit le contact entre les deux lances.
Elle s'exprima d'une voix calme et assurée :

-Vous devriez envisager de repasser par Noathis lorsque votre apprentissage sera terminé.

Avant que Mary puisse répondre ou analyser ce qu'il venait de se passer les Erylis s'évanouirent dans la forêt.

La jeune fille se tourna vers Walter. Elle devrait réfléchir plus tard aux paroles d'Aëyendel.

-Voilà donc notre mission accomplie... Je m'attendais à autre chose.

Elle s'était forcément attendu à quelque chose de plus solennel et protocolaire. Néanmoins la façon de procéder semblait cohérente avec le peu d'information qu'elle avait sur les mystérieuses femmes peuplant Noathis.

Cette Aëyendel avait semblé voir de la valeur en Mary. Celle-ci en était à la fois étonnée et flattée. Les trois Erylis qu'elle venait de rencontrer dégageaient un charisme indéniable de guerrière accomplie. Leur attitude et leur prestance avaient plu à la jeune fille.
Elle se demandait s'il y avait des chevaliers parmi les Erylis. Elle en doutait mais après tout elle ne connaissait absolument rien de ce peuple.

Bien qu'elle soit intéressé d'en apprendre plus sur les Erylis et que la proposition soit alléchante elle devait aussi avouer qu'elle se voyait mal rester uniquement dans la forêt.

Peut être y avait-il des Erylis marchande, mercenaire, messagère... Elle n'en savait rien. Mais il était probable que ces femmes aient un moyen d'obtenir des informations sur le monde extérieur. Il était donc probable que toute Erylis évoluant en dehors de Noathis soit source d'information et espionnage. C'était forcément quelque chose qui devait exister.

La jeune Mary fronçait les sourcils de réflexion. Une fois qu'elle serait libre de son service, dû à Walter, elle étudierait peut être la proposition, ne serais-ce que par simple curiosité. Après tout les Erylis n'allait pas la forcer contre son grès.

Pensive elle commença machinalement à démonter leur petit bivouac.


Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci) Test_s11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Chevalier Errant ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Walter Veldar
:: Chevalier Errant ::
Walter Veldar
MessageSujet: Re: Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci)   Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci) Icon_minitimeMer 10 Avr - 16:08

Les Eryllis repartirent aussi vite qu'elles étaient arrivées. Mais pas avant d'avoir tester les réflexes et le caractères de la jeune écuyère. Sans un mot d'au revoir, ils se retrouvèrent tous les deux autour de leur feu de camp, leur mission accomplie.
Ils se tinrent silencieux pendant un instant, attendant un autre événement, mais rien ne vint. La déception de Mary quant à l'accomplissement de cette mission faisait écho au sentiment de Walter à ce sujet.
Néanmoins, cette rencontre surprise et cette discussion éclair les avait un peu tourneboulés. Surtout Mary qui se mit à vouloir ranger le bivouac, alors que la nuit était loin d'être finie. Le chevalier lui fit comprendre qu'ils avaient bien le droit de continuer leur nuit tranquillement. Il serait toujours temps de repartir vers l'Eridania le lendemain.

Walter eut du mal à se rendormir après cela, et prit donc la garde pour la fin de la nuit. Il eut le temps de faire un peu le bilan. Leur voyage dans la forêt de Sphène s'était, somme toute, bien déroulée. L'attaque du serpouriss avait bien failli leur être fatale, mais ils en étaient venus à bout. Ensuite, le voyage avait juste consisté en une fastidieuse avancée dans une forêt dense et sans chemin tracé et praticable, jusqu'à ce que les Eryllis décident de venir à leur rencontre.
Il ne restait donc plus qu'à refaire le voyage en sens inverse jusqu'à la frontière. Walter craignant toujours les attaques de créatures sauvages mais avec moins d'appréhension. Le triomphe sur le serpouriss avait dopé sa confiance en ses capacités et celles de son écuyère.

Au petit matin, le duo rangea le bivouac et repartit par là où ils étaient arrivés, sans se retourner pour Walter, bien heureux de quitter cet endroit hostile.
Le temps fut maussade pendant tout le chemin du retour, les pluies et le ciel gris affectaient quelque peu leur humeur. Heureusement, ils connaissaient un peu mieux le terrain et purent progresser un peu plus rapidement qu'à l'aller. Il leur suffisait de retrouver le chemin empruntés auparavant et le remonter en sens inverse.
Finalement, tout le trajet que Walter avait prévu n'avait pas eu grande utilité. Ils n'avaient même pas eu besoin d'atteindre le Pont des Pénitents. Si cela l'arrangeait plutôt de pouvoir rentrer aussi vite que possible, une partie de lui ne pouvait s'empêcher d'être frustré de ne pas avoir eu l'occasion de découvrir ce pont et le Temple de Delil. Il doutait d'avoir d'autres occasions de retourner aussi loin dans le pays de Noathis.

Pendant le voyage du retour, Walter se montra plutôt loquace et parla énormément, de tout et de rien. Principalement pour raconter ses histoires et ses aventures. Il glissait ici et là des allusions aux devoirs d'un chevalier et à la vie parfois très solitaire d'un chevalier errant. Il espérait que ces histoires de valeurs et d'honneur resterait dans la mémoire de sa jeune protégée. Même si elle ne les respectait pas tout le temps, cela ne pouvait que laisser quelques traces dans son comportement futur.

Finalement, c'est sous la pluie qu'ils finirent par arriver à la frontière. Ils sortirent des bois sous la pluie, après plusieurs journées de marches en arrière. Leur petite aventure avait l'air plutôt vaine quand on y pensait. Ils avaient marché pendant un peu plus d'une semaine dans la forêt, donner une lettre aux Eryllis et avaient fait demi-tour, empruntant le même chemin.
Ils franchirent tous deux la délimitation entre l'Eridania et Noathis, symbolisé par une grosse pierre blanche à cet endroit.
Walter leva la main pour faire halte. Le chevalier et son écuyère mirent tous les deux pied à terre. Par chance, la pluie cessa un instant. Le sol était boueux, mais cela ferait l'affaire.

Walter se tourna et fixa Mary dans les yeux. Cette dernière finit par le remarquer. Le chevalier avait un air sérieux et très solennel.

- A genoux, écuyère, ordonna-t-il.

La jeune femme le regarda, étonnée, avant de s'exécuter, l'air sceptique. Le chevalier dégaina son épée bâtarde. Elle était immaculée et les quelques rayons du soleil qui leur parvenait se reflétait sur sa lame, la faisant paraitre auréolée d'une lumière divine. Ce n'était qu'un effet d'optique, bien sûr, mais cela augmenta l'ambiance solennelle qui s'était instaurée.
La lame vint se poser sur l'épaule gauche de Mary.

- Tu respecteras les faibles, énonça Walter. Tu aimeras le pays où tu vis.

L'épée changea d'épaule et vint se posé sur l'épaule droite en passant au-dessus de la tête de la jeune écuyère.

- Tu ne fuiras jamais devant l'ennemi. Tu ne mentiras jamais et sera fidèle à ta parole.

Walter fit une pause, un brin théâtrale et conclut.

- Tu seras toujours le champion du droit et du bien contre l'injustice et le mal.

Il appuya plus fortement l'épée sur l'épaule de la jeune femme.

- Le jures-tu, sur ton honneur et tout ce qui est cher à tes yeux ?  


Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci) 1550329792-ai8hbr85iqh01
Image tiré des artworks de Kingdom Come Deliverance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Ecuyère ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Mary Kil'ci
:: Ecuyère ::
Mary Kil'ci
MessageSujet: Re: Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci)   Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci) Icon_minitimeVen 12 Avr - 16:48

C'est sous la pluie qu'ils avaient finalement quitté la forêt.
Mary fut rapidement trempée et ses cheveux collaient à son visage. Alors que la pluie s'arrêtait ils mirent pied à terre à la frontière avec l'Eridania.

Walter somma sa jeune écuyère de mettre un genoux à terre.

Les yeux rougeoyants de la Lhurgoyfs s'écarquillèrent un instant de surprise et c'est avec une petite moue qu'elle mit un genoux à terre sur le sol boueux.

Il se mit ensuite à réciter un texte que Mary avait appris durant son apprentissage d'écuyer. Il s'agissait d'une des versions du serment du chevalier.

Ce qu'il se passait frappa alors Mary comme un coup de poing en plein ventre. Elle en eut le souffle coupé l'espace d'un instant.

Walter était entrain de l'adoubé. Après ces quelques mots elle serait à son tour chevalier.
Cela voulait dire qu'une fois la prime récupérée ils se sépareraient pour de bon.
La jeune fille avait bien sur déjà un peu réfléchi à certains projets qu'elle aimerait mettre en place une fois lancée seule sur les routes. C'était néanmoins une autre paire de manche que d'y être confronté brutalement.

Mary s'imprégnait des mots prononcés par son mentor et l'homme à qui elle devait sa vie. Lorsque la dernière phrase vint finalement elle redressa la tête qu'elle avait baissée durant le rituel et fixa son regard dans celui de Walter.

C'est d'une voix ferme qu'elle répondit au chevalier :

-Je le jure sur mon honneur et sur ma vie.

L'épée quitta son épaule et la Lhurgoyfs se releva doucement. Elle avait les jambes un peu tremblante sous le coup de l'émotion.
Une fois debout face à Walter elle fit quelque chose qu'elle n'avait jamais fait et qu'elle ne referait jamais dans sa vie.

La jeune fille se jeta au cou de son mentor et père adoptif malgré ses dires. Elle l'étreignit quelques secondes avec force et lui lança un "Merci" d'une voix vibrante de sincérité. Plus de mots étaient inutiles entre eux. Mary le remerciai tout simplement de s'être occupée d'elle, de lui avoir donné une chance de survivre et de vivre, de l'avoir nourrie, habillée, soignée et formée pour qu'elle soit capable d'être autonome une fois l'âge adulte atteint. Il lui avait fait cadeaux d'une vie dont la petite Lhurgoyfs qu'il avait ramassé lorsqu'elle avait 8ans n'aurait jamais rêvé avant leur rencontre.

Elle relâcha son étreinte en rougissant légèrement, elle avait sans doute prit le chevalier par surprise. Pour se redonner une contenance elle s'éloigna de quelques pas afin de récupérer son cheval qui s'était éloignait à quelques mètres de là.


Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci) Test_s11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Chevalier Errant ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Walter Veldar
:: Chevalier Errant ::
Walter Veldar
MessageSujet: Re: Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci)   Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci) Icon_minitimeVen 12 Avr - 18:25

Passé le moment de choc et d'étonnement face à cet événement si important, la jeune femme reprit son assurance. Elle jura avec une voix pleine de fermeté de respecter les engagements d'un chevalier. Si le décorum et le protocole lié à l'adoubement faisait montre d'autant d'honneur et d'engagement, Walter était conscient qu'il était parfois impossible de respecter le serment, surtout pour un chevalier errant. Le choix se résumait souvent entre respecter le serment et mourir, ou s'arranger un peu avec les clauses du serment et survivre.

Le nouveau chevalier qu'était Mary se releva et surprit Walter en le prenant dans ses bras et en le remerciant. De telles effusions ne lui était pas familière, surtout avec la jeune fille qu'il avait pris sous son aile, des années auparavant. Il avait sous-estimé l'importance émotionnelle qu'un tel moment avait pour elle. Il ne dit pas grand chose, car il n'y avait rien à rajouter.
Ils avaient chacun réussi. Walter avait éduqué et formé cette jeune fille sortie de nulle part, et cette dernière avait survécu, s'était adaptée et était désormais apte à continuer son chemin seule. Cela n'avait pas été un long fleuve tranquille. Walter était jeune alors, et n'avait aucune idée de comment faire pour s'occuper d'une gamine. Il s'était contenté de reproduire ce qu'avait fait son propre mentor avec lui et cela avait plutôt bien fonctionné. Le plus dur dans sa relation avec celle qui n'était alors qu'une enfant perdue et sans contrôle sur ses capacités héréditaires. De nombreux incidents concernant sa nature cachée de lhurgoyfs avaient eu lieu et valu de nombreuses blessures à Walter et à Mary elle-même. Et même si ce problème n'était pas totalement réglé, elle avait fait d'immenses progrès, d'après le chevalier errant.

Elle alla retrouver sa monture qui s'était éloignée pour brouter l'herbe humide. Walter ne put s'empêcher de ressentir un pincement au cœur en pensant à tous ces souvenirs et en voyant sa protégée devenue une adulte, prête à prendre son envol, seule. Leur voyage jusqu'à Hespéria serait le dernier qu'ils feraient côte à côte avant de se séparer. S'ils espéraient que leurs chemins se recroiseraient à l'avenir, Walter savait que la vie d'un chevalier errant, ou simplement celle d'un mercenaire, était faite d'inconnue et de risques imprévisibles.

Il rengaina son épée et se remit en selle. Les chevaux avaient pu souffler et il avait pu faire ce qu'il souhaitait faire. Cet adoubement était comme la fin d'un chapitre dans la vie du chevalier. Il devait désormais en ouvrir un nouveau afin d'avancer dans sa vie. Il ne lui serait pas aisée de quitter sa routine de chevalier errant, mais il était conscient que des possibilités très intéressantes s'ouvraient à lui depuis sa conversation avec le roi Thimothée Mannus.

- En route, chevalier ! lança-t-il à Mary. La route est encore longue jusqu'à Hespéria, et je compte bien toucher le reste de notre prime le plus vite possible.

Il affichait un grand sourire, plein de confiance pour le futur. Il rayonnait de fierté et bombait le torse. Grendel piaffa, plein de vigueur avant ce nouveau voyage. Le grand destrier hennit d'impatience et Walter le talonna pour le faire avancer.


Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci) 1550329792-ai8hbr85iqh01
Image tiré des artworks de Kingdom Come Deliverance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci)   Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Voyage en terre Eryllis (feat. Walter Veldar et Mary Kil'Ci)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Voyage au centre de la Terre 2 [DVDRiP]
» tremblement de terre haiti
» Renom et honneur du marine Walter C Drake
» Un temple sous terre [PV Kusari]
» 7.0 earthquake hits Haiti / Puissant tremblement de terre en

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Istheria, le monde oublié :: Noathis, le pays sauvageTitre :: La Forêt de Sphène-
Sauter vers:  

(c) ISTHERIA LE MONDE OUBLIE | Reproduction Interdite !