Miran - Chef des Ascans

Bienvenue

Sur Istheria, RPG heroic-fantasy issus d'un univers original où de multiples aventures vous attendent.

Liens rapides

Effectifs

• Eryllis: 3
• Ladrinis: 6
• Eclaris: 8
• Prêtresses: 2
• Cavaliers de S.: 5
• Nérozias: 2
• Gélovigiens: 3
• Ascans: 1
• Marins de N.: 4
• Civils: 11

Temps actuel

An 1305 de l'ère obscure

Saison:Niveria Mois:Famael
[Juillet/Août en temps réel]

Tableau d'honneur


Code par MV/Shoki - Never Utopia



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Miran - Chef des Ascans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
:: Chef Ascan ::
Miran
:: Chef Ascan ::
Miran
MessageSujet: Miran - Chef des Ascans    Miran - Chef des Ascans  Icon_minitimeMer 10 Avr - 15:56



Miran
« La liberté ne se mendie pas, elle se mérite »




IDENTITE : Miran
SURNOM : Le Cavalier Noir (Du temps de son appartenance aux Cavaliers de Sharna)
AGE : plus de 60 ans | SEXE : Masculin
PEUPLE :  Gorgoroth
CASTE : Ascan
METIER :  Chef des Ascans




DON :Résistance physique développée
SPECIALITES :  
Combattant d'exception (capacité à se battre à main nue sans aucune difficulté)
Excellence spécifique au Katana
Maîtres d'armes (capacité à utiliser n'importe quelles armes à disposition)
Chasseur (capacité de savoir chasser n'importe quel animal)

POUVOIRS : Prédef = 13 étoiles ★ et 4 pouvoirs avec Rang Héros
1er pouvoir = ★★★★★★

Stase : Miran est capable de déployer autour de lui une zone au sein de laquelle l'utilisation d'énergie divine devient impossible.

2nd pouvoir = ★★★★★✩
Métamorphose ailée:
 
: Miran est capable d'utiliser l'essence divine pour métamorphoser son corps. Il est ainsi capable de faire apparaitre une paires d'ailes immenses de quatre mètres d'envergure, soit deux mètres de longueur par aile.
Ces ailes noires d'encre sont aussi somptueuse qu'inquiétante. Leur apparition brutale donne l'impression à un observateur de voir Miran déployer en une fraction de seconde ses ailes sombres. Cette vitesse n'a d'égale que la douleur qu'inflige la transformation. Lors de l'utilisation de cette magie l'énergie divine modifie le corps du chef des Ascans en une fraction de seconde et lui cause une douleur vive et déchirante. Faible prix à payer pour pouvoir voler librement dans les airs selon Miran, avide de liberté, qui a toujours aimé utiliser ce pouvoir pour voyager et observer le monde.

3ème pouvoir = ★✩✩✩✩✩

Régénération : Miran peut forcer son corps (mort du fait de son statut de gorgoroth) à se régénérer grâce à l'énergie divine en cas de blessures.

4ème pouvoir = ★✩✩✩✩✩

Manipulation de la nature : Miran est capable de contrôler la nature autour de lui et de la façonner (faire pousser des plantes/arbres, mûrir les fruits etc...). Ce pouvoir peu puissant à l'heure actuelle lui semble un bon moyen d'aider son peuple à s'installer dans le futur.


Katana
Arc



Miran possède un catalyseur sous forme de pendentif qui lui est très précieux

Pendentif:
 




Avant de devenir un Gorgoroth Miran était un Terran. C'est une homme imposant et charismatique. Il mesure 1m90 pour 85kilo. Sa musculature de guerrier est bien visible. Son corps est une arme à lui seul et Miran est d'ailleurs très entrainé au combat à main nue.
Sa silhouette athlétique et son visage agréable ne sont gâchés que par son air taciturne qui lui donne un côté menaçant.  
Comme beaucoup de guerrier de son peuple il porte généralement une armure de cuir légère qui n'entrave pas ses mouvements lors d'un combat ou de la chasse d'un animal.
Son regard perçant semble sonder jusqu'à l'âme de ses interlocuteurs et il n'est pas rare que ceux-ci soient déstabilisés face à Miran. C'est d'ailleurs également le cas pour de nombreux membre des Ascans.



Miran est un homme à l'aura de mystère et au charisme sombre. Son aspect physique aide à entretenir cette forme d'autorité oppressante.
De plus l'homme est peu loquace. Mais dernière ses yeux sombre se cache un esprit aiguisé et calculateur. C'est un individualiste avant tout mais pourtant il prend son rôle de chef des Ascans très à cœur.
C'est un homme qui peut être violent et sans pitié. Son sang froid étant à toute épreuve. Ce n'est pour autant pas quelqu'un de mauvais. Derrière cette froide violence qu'il est capable de déployé se cache un homme bon qui se soucie de son peuple et des personnes qui lui sont cher.
Cette dualité morale lui permet d'être un chef efficace car il est prêt à tout pour assurer le futur de son peuple.
Difficile d'accès il a néanmoins su forgé un lien de confiance entre lui et les Ascans. Ceux-ci s'en remettant à lui pour leur futur et le sollicitant finalement très peu. Lorsque il arrive que Miran prenne la parole il est écouté par les siens avec une ferveur proche du fanatisme.
Sa voix grave et calme associée à son regard intense en font un interlocuteur captivant. Miran est un homme qui aime jouer avec les mots et qui peu se montrer cynique. Il aime prendre le contrôle d'une discussion en perturbant son interlocuteur.
En définitive c'est un homme pour qui des valeurs comme l'honneur, la loyauté, la force ou la liberté sont primordiales. Il guide les Ascans au travers de sa volonté inflexible et c'est un dirigeant qu'il serait idiot de négliger en Istheria.




PRENOM : Ambre
RACE : Hermine
SEXE : Féminin
POUVOIR : Aucun
DESCRIPTION : Ambre est une petite Hermine d'une vingtaine de centimètre qui semble s'être lié d'amitié pour Miran. Elle est généralement cachée dans ses vêtements amples et se montre rarement. Peu de gens, même parmi les Ascans, sont au courant de son existence et Miran semble très protecteur vis à vis de ce petit animal qu'il nourrit lorsqu'ils sont seuls.


PRENOM : Le nom de votre animal
SEXE : Masculin ou féminin
DESCRIPTION : Donner une brève description de votre monture




Les origines de Miran sont inconnues de tous. Il est possible qu'il se soit confié sur sa vie passée auprès d'Isaril mais personne n'en aura jamais la certitude.
Si les curieux étaient capables de remonter plus de 60ans en arrière il leur serait possible de trouver des brides du passé de Miran.

Dans la ville de Mavro Limani ils trouveraient une vieille femme. Amalia avait 17 ans à l'époque où elle tomba enceinte pour la première fois. La jeune femme était à l'époque une prostituée travaillant dans un bordel fréquenté par les marins de passage.
Aujourd'hui âgée de presque 80ans, et à la tête de l'établissement où elle a vécu toute sa vie, elle aurait alors racontée qu'elle était tombé enceinte d'un de ses clients. Elle n'aurait bien évidemment pas pu vous dire lequel. Toujours est-il qu'elle garda l'enfant et continua même de travailler durant sa grossesse. Certains seraient surpris de voir quels peuvent être les fantasmes des hommes.

Elle vous raconterait ensuite comment elle s'est séparé de son fils alors qu'il avait 2 ans, en le vendant, Pratique courante chez les
prostituées.
Son acheteur était un homme riche et aux mœurs douteuses. Heureusement pour Miran il n'était pas une petite fille. A la place il fût entrainer à se battre avec un groupe d'autre jeunes enfants. A l'âge de 6ans il participa à son premier combat clandestin. Il affrontait d'autres enfants de son âge pour le plaisir de riche à l'esprit dérangé.

Il survécu à l'enfance durant laquelle il ne connut que le combat, la peur et la mort. L'adolescence du jeune garçon se poursuivi sur la même lignée.
Néanmoins à l'âge de 13ans il fût envoyé combattre dans une arène avec des adultes. Heureusement pour lui il avait grandi vite. Même s'il avait des traits juvéniles et qu'il lui aurait fallu une bonne vingtaine de kilos en plus pour avoir l'air imposant il mesurait déjà à l'époque un bon mètre soixante-quinze.
Entrainé à se battre depuis toujours il eut du succès comme combattant, son talent ne faisant aucun doute. Un cavalier de Sharna repéra ce jeune prodige et décida de l'acheter.
C'est ainsi que Miran devint écuyer chez les Cavaliers de Sharna, devenant le disciple d'un Cavalier Noir.
C'est avec son maître qu'il apprit l'art de l'espionnage et de l'assassinat, spécialité des noirs chez les cavaliers de Sharna, pendant une durée de trois ans.
Pourtant Miran n'était pas satisfait. Il avait l'habitude de la violence et d'être sur le devant de la scène. Il décida qu'il était temps pour lui de rejoindre les Cavaliers Rouges. A l'âge de 16ans, et toujours écuyer, il fit ce que faisait les cavaliers pour gagner du galon.
Il avait choisit sa cible au hasard. Cela n'ayant guère d'importance pour Miran car il voulait simplement prendre la place d'un cavalier rouge.
Le combat fût court et violent. La maitrise des armes de Miran était supérieure à la plupart des combattants et son adversaire ne tint pas plus de trois minutes face au jeune guerrier.
Il devint rapidement un phénomène au sein de sa caste. Le combattant prodige, se battant en armure de cuir sombre. Il écrasait ses opposants portant armes et armures lourdes tout en se battant quasiment sans protection.
A l'âge de vingt ans, soit quatre ans après avoir intégré les cavaliers rouges, il était surnommé 'Le Cavalier Noir'. Un Noir parmi les Rouges. Un Combattant hors pair habillé de cuir noir et capable d'affronter un adversaire en armure de plaque intégrale sans sourciller.

Son ascension fulgurante attisa tout autant l'admiration que la crainte, la peur et la jalousie. Au seins des cavaliers il avait autant la réputation d'un prodige que d'un arriviste ambitieux. Un Noir voulant prouver aux Rouges qu'il était meilleur qu'eux? Cette idée faisait grincer des dents au sein de la caste.

Ce fût là où l'histoire de Miran avait commencé qu'elle prit un tournant décisif. Dans les rues de Mavro Limani.
Miran, alors âgé de 25ans était revenu sur son lieu de naissance à la recherche de sa mère. Après avoir fait de nombreuses recherches il avait trouvé des indices indiquant qu'elle vivait peut-être encore dans cette ville.

Les rumeurs raconte que Miran aurait exécuté son unité de sang froid. La vérité en est tout autre. Un groupe de cavaliers, aux ordres d'un conseiller risquant de perdre sa place si Miran décidait de le défier, attendait le Cavalier Noir sur place. Ce furent six combattants aguerris qui s'en prirent à Miran un soir de pluie, dans une rue sombre et abandonnée des badauds habituels.
Il fallut une fraction de seconde à Miran pour comprendre ce qu'il se passait. Il dégaina son Katana et se tint prêt à affronter six cavaliers endurcis. Il mérita ce soir là les éloges des conteurs. Néanmoins ce fut sous la faible lueur de la lune et dans l'anonymat le plus complet qu’eut lieu un combat formidable de maitrise et de sang froid de la part du jeune homme.
Miran mit une demi-heure à se défaire de tous ses adversaires. Il déploya ce soir là des talents des arts guerriers dignes des plus grands combattant ayant foulé cette terre.

Bien que justifié par la légitime défense il comprit rapidement que son acte, ayant entrainé la mort de six cavaliers de sa main, passerait pour un acte de trahison envers les Cavaliers. Il était admis dans la caste que l'on pouvait abattre quelqu'un pour prendre sa place. Mais commettre six meurtres au sein même de sa propre caste, et ce peu importe les raisons, serait forcément condamné.

Au petit matin Miran embarquait sur un navire pirate pour fuir les recherches, qui allait forcément être rapidement mise en place.
Ce même navire serait ensuite coulé trois jours plus tard, lorsqu'une tempête prit l'équipage au dépourvu.

Lorsque Miran se réveilla sur une plage il croisa pour la première fois le regard d'Isaril. Celui-ci était au dessus de lui et semblait le soigner.
Cela ne prit que quelques instants au jeune homme pour comprendre qu'il s'était passé quelque chose et qu'il n'était plus le même. Son corps était différent. Il ne sentait plus son cœur battre ni le sang circuler. Or il était vivant.
Il constata vite que l'homme, qui semblait être entrain de le soigner, avait dû faire du bon travail. Il ne voyait aucune blessure apparente sur son corps.
Sans prendre le temps de remercier cet homme il se leva et sans un mot parti en direction de la végétation dense de l'île.
Il vécu plusieurs jours dans la forêt, seul. L'une de ses premières actions fût de bruler son tatouage, montrant son appartenance aux cavaliers de Sharna. Il le fit au fer rouge en utilisant son katana ayant survécu au naufrage.
L'homme, qui s'avéra s'appeler Isaril, vint lui rendre visite plusieurs fois. Il semblait toujours capable de le retrouver alors même Miran bougeait régulièrement d'endroit.
Il avait rapidement compris que sa nouvelle 'condition' ne nécessitait pas qu'il mange ou boive.
Il n'avait remarqué aucun changement extérieur de son aspect physique. Il était peut être un peu plus pâle qu'autrefois. Il profita donc de n'avoir pas à se soucier de subvenir à ses besoins habituels pour explorer l'île où il se trouvait.
Finalement Isaril qui lui proposait à chacune de ses visites de rejoindre sa communauté finit par convaincre Miran, lassé d'être seul.
Son intégration au groupe se fit difficilement. L'homme à l'expression sombre et au teint pâle qu'il était n’incitait pas les autres à se rapprocher de lui.
Taciturne par nature, et souhaitant simplement qu'on ne s'intéresse pas trop à lui, il ne prit pas vraiment la peine de tisser des liens avec les autres membres des Ascans.
Néanmoins, et inconsciemment au début, Miran apprit à connaitre ses compatriotes. Il connaissait les habitudes de chacun, leurs goûts, leurs capacités... Petit à petit il se retrouva, sans le vouloir, bras droit d'Isaril. Il y avait toujours une certaine froideur dans ses relations avec les autres Ascans mais ceux-ci semblaient l'avoir accepté malgré son caractère ténébreux et individualiste.

Ce fût lors de la tragédie du Colosse El Bahari que les Ascans se rendirent vraiment compte de l'investissement de Miran. Les connaissances qu'il avait glanées pendant des années sur les membres de son Clan d'adoption firent la différence. Il organisa les Ascans avec une efficacité et une absence d'hésitation permettant à chacun de garder courage et espoir malgré la catastrophe qu'ils étaient entrain de vivre. Il gagna durant cette période l'admiration et le respect de tous, sans même s'en rendre compte. Son sang froid, sa connaissance des capacités de chacun et sa façon de les organiser, afin d'assurer leur survie, tenait du génie. Chacun put se rendre compte de l'intelligence et du charisme de Miran en le voyant entrer en action, alors qu'il avait été dans l'ombre d'Isaril jusqu'ici. L'homme de l'ombre, l'homme en noir, s'était retrouvé en pleine lumière lorsque le chef des Ascans, Isaril, s'était enfoncé dans les ténèbres de la douleur. Lors de la perte de nombre des siens Isaril s'était retrouvé incapable de réagir. Il s'était totalement effacé et Miran avait alors démontré ses capacités indéniables de chef.
Sans l'avoir prévu il se retrouva Chef des Ascans. Isaril quitta leur communauté en lui faisant promettre de ne rien dire de sa destination aux autres.
Le leadership des Ascans s'était donc transmis naturellement à Miran, que tous les membres de la communauté survivants voyaient d'un oeil nouveau. Certes l'homme était difficile d'accès et taciturne. Il pouvait même être effrayant parfois. Mais c'était un vrai chef qui avait prouvé qu'il tenait à la survie de son peuple et cela malgré les doutes antérieurs de ceux-ci sur l'intérêt que Miran portait aux Ascans.
Celui-ci était d'ailleurs le premier surprit de cette volonté qu'il avait de voir son peuple survivre et prospérer. Il se rendit compte qu'il considérait chacun de ces hommes comme des frères. Parlant peu avec eux il savait néanmoins l'essentiel sur chacun d'eux. Il avait combattu avec eux au cours des années passés, que ce soit afin de s'entrainer ou pour survivre sur l'ile. Il avait entrainé la plupart de ces hommes lui-même sans pour autant avoir investi un rôle d'instructeur. C'était tout simplement le meilleur combattant des Ascans et tous avaient, à un moment où un autre, apprit de lui. C'était souvent aux dépends de Miran qui ne remarquait pas les nombreux yeux fixés sur lui lorsqu'il combattait à l'entrainement.
Avec le recul le nouveau chef des Ascans se rendit compte qu'il avait bien plus contribué à l'épanouissement de la communauté qu'il le pensait.
Il était déterminé à ce que survive l'héritage d'Isaril, le peuple Ascans. Il trouverait une nouvelle terre afin de les accueillir et les réunir. Les valeurs et le mode de vie tribal des Ascans perdurerait sur le continent. L'honneur, le courage, la loyauté, la vie simple en communion avec la nature. C'était des valeurs pour lesquelles Miran, malgré son passé sombre et violent, était prêt à se battre.
Il était temps pour lui et son peuple de quitter Amaryl et le pays désertique d'Argyrei pour trouver un lieu plus clément où s'installer et recréer leur société. Miran savait qu'il devrait explorer le monde. Il était parti depuis bien longtemps et il n'avait guère quitté Phelgra lors de sa jeunesse.
La première chose à faire serait de trouver comment réunir les Ascans, éparpillés au travers du continent. Beaucoup étaient néanmoins restés avec lui à Amaryl. De plus plusieurs personnes avaient souhaité rejoindre les Ascans. La plupart des aspirants espéraient simplement quitter Amaryl, la ville maudite. Ils cherchaient un nouveau départ et aussi la protection des guerriers Ascans. Il était difficile de douter en voyant ces 'réfugiés' : Il s'agissait d'un peuple de guerriers nés.
Il serait difficile de se faire accepter sur des terres ne leur appartenant pas. Miran savait qu'il faudrait sans doute mener son peuple au combat dans le futur. Il s'attendait également à devoir rencontrer les grands de ce monde et afin de négocier l'installation des siens, sans pour autant vendre son peuple au plus offrant.
Assurer un avenir aux Ascans va être long et périlleux mais Miran est prêt à tout pour y arriver.



Dernière édition par Miran le Sam 22 Juin - 15:47, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: L'Eryl ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Sighild
:: L'Eryl ::
Sighild
MessageSujet: Re: Miran - Chef des Ascans    Miran - Chef des Ascans  Icon_minitimeLun 15 Avr - 18:42

Bonjour/Bonsoir et Re bienvenue!!


Je passe juste pour indiquer que l'on a eu un échange concernant les choses à modifier sur ta fiche.

Préviens-moi dès que tu auras fait les modifications.

bg
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: L'Eryl ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Sighild
:: L'Eryl ::
Sighild
MessageSujet: Re: Miran - Chef des Ascans    Miran - Chef des Ascans  Icon_minitimeMar 18 Juin - 20:18

Hop!

Nous revoilà sur la fiche.^^
Je viens donc pointer avec toi les petits défauts que j'ai pu noter :

_ les spécialités => Tu n'as pas droit à 2 fois l'excellence spécifique dans une arme. Il te faut choisir entre l'arc ou le katana, puis une nouvelle spécialité.

_ Stase => Ce pouvoir me semble trop puissant puisqu'il te permettrait de bloquer toutes les magies. Je met donc mon veto. Si tu veux un pouvoir qui joue sur l'essence divine, je te conseille plus un pouvoir d'absorption.

_ Morale => Il s'agit du copier/coller de la description de la présentation du prédéfini. J'aimerais que tu le décrives avec tes propres mots puisque c'est à toi de l'incarner.

_ Histoire => il y a des passages grammaticalement nébuleux que je te conseille de corriger (une simple relecture devrait le faire) parce que du coup, à la lecture c'est assez particulier. XD

Ensuite, c'est peut-être de l'ordre du détail, mais j'ai du mal à concevoir qu'un gamin de 13 ans fasse 1m80. Miran est un terran et non un géant et si je chipote, c'est parce que ça me paraît un peu grand. Si c'était 15 ou 16 ans, pas de soucis.... à 13 ans à Isthéria. J'y crois moyen.


Je te laisse modifier ces petites choses. Une fois cela fait, je te donnerais un test rp, car oui, tu n'y échapperais pas mon petit!! loool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Chef Ascan ::
Miran
:: Chef Ascan ::
Miran
MessageSujet: Re: Miran - Chef des Ascans    Miran - Chef des Ascans  Icon_minitimeSam 22 Juin - 15:48

047

It's done
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: L'Eryl ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Sighild
:: L'Eryl ::
Sighild
MessageSujet: Re: Miran - Chef des Ascans    Miran - Chef des Ascans  Icon_minitimeDim 23 Juin - 20:18


Les corrections étant apportées, voici maintenant ton test rp.
Ceci déterminera si tu as les épaules pour incarner un personnage avec ces responsabilités.

Consignes du test a écrit:
Miran a toujours été un homme de l'ombre, mais voilà que Isaril lui a signifié qu'il n'avait plus le cœur et le courage de demeurer à la tête des ascans après les innombrables pertes de vos camarades. Il te laisse donc avec toutes les responsabilités alors que tu ne les as jamais désirés.Et te voilà maintenant exposé en pleine lumière.

Explique en 2000 mots minimum comment Miran a fait face à son nouveau rôle et comment il envisage son nouveau statut, lui qui doit aussi supporter la mort de nombreux compagnons.

Tu posteras ta réponse comme un rp normal à la suite de ce message!!!
Si tout est ok, tu seras officiellement validé.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Chef Ascan ::
Miran
:: Chef Ascan ::
Miran
MessageSujet: Re: Miran - Chef des Ascans    Miran - Chef des Ascans  Icon_minitimeVen 5 Juil - 17:39

L'île s'était mise à trembler. Tous l'avaient sentie s'animer sous leurs pieds. L'inquiétude avait envahi le cœur des Ascans. Ceux-ci pouvaient sentir au plus profond de leur être, après des années passées sur leur île, que quelque chose n'allait pas.

Le Grand Souffle, comme le nommèrent plus tard certains Ascans, prit tout le monde par surprise. Les habitants de l'île furent projetés dans les airs et éjectés de l'île comme des puces du dos d'un chien.

Un demi-millier d'homme se retrouva projeté parfois à des dizaines de mètres au dessus des flots, au milieu d'un océan déchainé par les mouvements du Colosse qui se mettait en mouvement. Comble de la malchance pour les Ascans aucune autre chose ne fût éjecté avec eux. Ainsi pas de bois flottants, l'eau pour seule compagne et la rive à une poignée de kilomètres de là, semblant totalement inaccessible au milieu des remous violents.

Miran avait instinctivement déployé ses ailes, non sans un éclair de douleur fulgurant et intense, et avait ainsi observé la scène depuis le ciel, impuissant.

Plusieurs Ascans moururent à l'impact, l'eau ayant la consistance de la pierre après une chute de plusieurs dizaines de mètres.
Ce furent peut être les plus chanceux. D'autres vécurent l'enfer avant de succomber. L'impact ne tuai pas forcément, mais il pouvait vous briser les membres ou la colonne vertébrale. Plusieurs Ascans vécurent leur noyade impuissant, le corps complètement paralysé. D'autres tentèrent de sauver leur vie avec un bras ou une jambe brisée, ils souffrirent le martyr sans jamais réussir à atteindre la côte.

Les noyés furent également nombreux, l'océan déchainé n'épargnant personne, il était difficile pour les Ascans de repérer la côte afin de s'y rendre à cause des vagues gigantesques.

Miran se rendit aussi vite que possible vers la côte, il savait qu'il ne pouvait pas porter ces compatriotes malgré ses immenses ailes.

Il trouva un village de pêcheur en grande partie dévasté par la vague initiale causée par le colosse. Il y avait néanmoins de nombreux survivants, les pêcheurs expérimentés aux caprices de l'océan avait réussi à survivre aux flots qui avaient envahi le village. Certains étaient mort, écrasés par certaines embarcations qui avaient été projetés sur eux, ou écrasés par des débris issus de leurs habitations.

Un vieil homme buriné hurlait des instructions aux villageois et l'Ascan l'identifia facilement comme le chef du village et se posa à côté de lui.

Après une rapide présentation il expliqua à l'homme la situation des siens. Le vieil homme semblait avoir beaucoup de question à poser à Miran mais c'était un homme pragmatique et il reporta cela à plus tard. Malgré les flots déchainés le pêcheur hurla à ses hommes :

-MARINS A LA MER ! ON EMBARQUE ET ON VA LES CHERCHER !

Une dizaine d'esquifs encore en état de naviguer bravèrent la mer déchainée afin de récupérer le maximum d'Ascans possible.
L'opération de sauvetage dura un long moment, après plusieurs heures tous les navires de pêcheurs étaient de retour au port dévasté.

Entre temps une poignée d'Ascans avaient réussis à rejoindre le rivage à la nage. Miran avait déjà commencé à les réunir et à aider les pêcheurs à déblayer les débris de leur village en attendant le retour des navires. Miran espérait qu'Isaril était en vie. Il ne faisait pas parti du petit groupe de nageurs.

Lorsque les navires accostèrent il compta machinalement les siens. C'était trop peu. Il fût néanmoins soulagé en apercevant la silhouette de son ami et chef des Ascans. Isaril était visiblement dévasté et sur le point de s'effondrer tant physiquement que psychologiquement.

Afin de soulagé son ami, ce n'était de toute façon pas le moment de parler mais d'agir, Miran se mit à organiser les survivants en leur donnant des instructions courtes. L'essentiel de ses ordres étaient d'aider leurs sauveurs de toute les manières possible. Les Ascans se mirent donc à déblayer les décombres avec les habitants, réunir les provisions éparpillés par les eaux, soigner les blessés pour les soigneurs ascans, ramener les esquifs sur la plage, puisqu'il n'y avait plus de quai pour amarré les navires.

Le chaos ambiant dura encore quelques heures et au crépuscule les Ascans furent réuni un peu à l'écart du village sous l’œil bienveillant et attristé du patriarche du village de pêcheur. Il avait informé Isaril qu'il acceptait d'accueillir temporairement les Ascans, d'autant qu'il ne refuserait pas des bras solides afin de reconstruire le village.

Un grand feu illuminé les visages des hommes ayant survécu à une catastrophe sans précédent. Miran connaissait leur nombre exact. D'un demi-millier ils étaient aujourd'hui 83.

Isaril avait l'air d'avoir vieilli subitement. Il avait les épaules affaissés, le visage défait et n'avait pas dit un mot depuis son sauvetage, même pas à Miran. Les survivants observaient leur chef avec une anxiété, et une douleur, palpable.

Isaril prit finalement la parole, d'une voix faible et hachée, à l'opposée de son assurance et de sa joie habituelle.

-Je suis désolé mes frères - Des murmures s'élevèrent, comment Isaril pouvait-il penser qu'une telle catastrophe était de sa femme - Je vous ai trahit lorsque vous aviez le plus besoin de moi en tant que leader. - Il fit un signe de la main pour couper court aux protestations qui commençaient à s'élever - Je suis effondré par la perte de tant des nôtres. Je suis resté impuissant et incapable d'agir. Je ne me sens plus capable de vous guider. -Des larmes étaient apparues sur le visage d'Isaril alors qu'il prononçait ces paroles devant les Ascans, médusés de stupeur de voir leur chef s'effondrer sous leurs yeux- Je vais vous quitter. -Cette fois-ci son geste de la main n'avait pas suffit à calmer la clameur qui s'éleva pour lui demander de rester. Voyant l'absence de réaction de leur chef la clameur se calma pour le laisser continuer, le silence devint pesant et tendu - Je vous laisse entre de bonnes mains mes frères. Je reviendrai le jour où je me sentirais prêt à me représenter devant vous la tête haute. -En disant cela il avait posé sa main sur l'épaule de Miran et fixé son regard dans le siens. Tous les Ascans avaient tournés leur visage vers le sombre ami d'Isaril.

Le sylphide c'était ensuite penché vers son successeur et lui avait murmuré quelques mots à l'oreille. Miran hocha la tête avec respect et s'abstint d'essayer de retenir son ami. Il savait reconnaitre un homme brisé. Il ne comprenait pas pourquoi Isaril venait de le désigner comme prochain chef des Ascans. Celui-ci devait pourtant bien savoir que Miran n'aspirait pas à une telle position. Pourtant le Gorgoroth n'imagina même pas une seconde de refuser ou de se défiler.
Isaril était un homme qu'il respectait par dessus tout et même s'il n'avait aucune envie d'avoir cette responsabilité pesant sur ses épaules il ferait de son mieux pour que survivent les idéaux d'Isaril pour son peuple.

Le sylphide disparut dans la nuit dans un silence de plomb. Tous les regards étaient maintenant fixé sur Miran. Son air sombre et sa réputation le précédé. Il n'était certainement pas le candidat idéal qu'avaient imaginé les survivants. Pourtant ils devaient admettre que l'ombre d'Isaril, comme certains le surnommé, avait tenu le choc face à l'ampleur de la catastrophe et qu'il était à l'initiative de leur sauvetage et du semblant d'organisation sur cette journée de cauchemar.

Miran s'avança en pleine lumière et parla d'une voix forte et assurée :

-Quelles sont les valeurs de notre peuple mes frères ?

-Honneur, Loyauté, Courage ! - Répondirent les survivants en cœur.

Miran approuva d'un hochement de tête et reprit la parole :

-Faisons honneur à Isaril. J'entends lui être loyal et être loyal envers vous mes frères. Nous sommes des guerriers et des survivants. Il y a une place pour nous dans ce monde. A nous de montrer aujourd'hui que nous avons le courage de survivre et de trouver notre place. Je vous demande de me faire confiance, de respecter nos valeurs et nos traditions. Je vous promets qu'ensemble nous trouverons un endroit où vivre en paix et en accords avec nos idéaux !


Les Ascans avaient écoutés leur nouveau chef parler avec stupéfaction. De mémoire aucun d'entre eux n'avait jamais entendu Miran parler aussi longtemps. Certains avaient échangés des chuchotements ou des hochements de têtes et des regards lors du discours du sombre guerrier.

Son discours semblait avoir ravivé la flamme chez la plupart des Ascans survivants car ceux-ci répondirent au discours de Miran par un cris de guerre visant à se donner du courage. Les Ascans allaient survivre et Miran serait la nouvelle base supportant les difficultés à venir. Après tout malgré son caractère sombre et taciturne Miran semblait être un homme droit et Isaril, que tous respectés, semblait lui faire une confiance aveugle. Ils se devaient donc de laisser une chance au successeur du Sylphide afin de respecter sa volonté. De plus celui-ci avait montré des capacités de leader dans la crise. C'était étonnant de la part de Miran qui semblait toujours être dans l'ombre d'Isaril. Et pourtant personne n'avait même pensé à contester son autorité sur le moment.

Pendant les jours suivants Miran fit la démonstration de sa connaissance des capacités de chacun de ses frères Ascans. Il organisa les survivants de sa communauté afin d'aider au miens les pêcheurs. Il y avait d'anciens charpentier marin parmi les ascans, et ils furent mis à profit pour aider à réparer bâtiments et navires endommagés dans le village. Plusieurs Ascans formés aux soins s'occupaient des blessés, une équipe de cueilleur s'occupant de leur ramener ce dont ils avaient besoin comme plantes pour lutter contre les infections, ou simplement la douleur. Cette équipe ramenait aussi des baies et racines comestibles.
Une équipe de chasseur avait été formé, avec Miran à sa tête, afin d'approvisionner les villageois et les Ascans en viande. Certains Ascans naviguèrent également avec les pêcheurs afin de compléter les équipages de pêche.
Au final chaque membre des Ascans voyait ses capacités exploitées au miens selon les ordres de Miran. Cela conforta la majorité d'entre eux de sa capacité à être un bon leader pour leur peuple.
Une quinzaine passa ainsi, la vie au village se déroulant bien et la reconstruction se terminant. Un petit matin un vieil homme se présenta au village de pêcheur et demanda à voir le chef des Ascans.

Il était étonnant mais pas impossible qu'un étranger connaisse le nom du peuple Ascan. Miran, curieux, reçu donc ce vieil homme.
Il se présenta à Miran comme un érudit éclari et intendant d'Amaryl. L'Ascan connaissait la cité de nom mais ne s'y était jamais rendu. De plus il avait quitté le continent depuis bien des années et il n'était donc pas au fait de ce qui c'était passé pendant une quarantaine d'année.
L'homme, qui s'avéra s'appeler Dim, lui proposa de trouver refuge avec son peuple à Amaryl. Il lui expliqua qu'il souhaitait s'entretenir avec les membres des Ascans afin de faire une étude sur leur peuple. Miran accueillit cette demande avec surprise. Il ne voyait pas bien l'intérêt mais il devait s'avouer qu'il était temps pour les Ascans de commencer à visiter le continent afin de trouver un endroit où vivre définitivement. Amaryl leur permettrait de se réhabituer aux villes, inexistantes dans leurs vies depuis bien longtemps pour la plupart des Ascans.
Miran accepta donc la proposition de Dim de le suivre à Amaryl avec son peuple.

Les pêcheurs remercièrent chaudement les Ascans pour leur aide à reconstruire le village et à l'approvisionner. Ceux-ci répondirent par d'autres remerciement concernant le fait que les pêcheurs leur avaient sauvés la vie.

Miran s'engagea auprès du chef du village à leur porter assistance en cas de besoin. Il enverrait régulièrement un messager au village de pêcheurs pour les tenir au courant de leur emplacement et donner des nouvelles. Après tout il était important pour Miran que le peuple du continent voit les guerriers Ascans non pas comme une menace, malgré leur petit nombre, mais comme quelque chose de positif.

En effet Miran avait eu l'occasion de réfléchir. Les Ascans survivants, un peu moins d'une centaine, risquaient d'être vue par certains comme une bande de mercenaire. Après tout il était évidemment rien qu'à les regarder que les Ascans étaient tous des guerriers. Ils en avaient le physique et l'accoutrement. Ils portaient tous des armures de cuir ou de peau et avaient au minimum un arc et une arme sur eux.

Il faudrait donc être vigilant lorsqu'ils pénétreraient dans certains Royaume à s'adresser aux bonnes personnes avant qu'un quiproquo ne risque de précipiter la disparation des Ascans au cours d'une bataille où on les aurait pris pour un groupe de pillard.

Les Ascans s'installèrent pendant quelques mois à Amaryl où ils apportèrent leur expertise dans différents domaines aux habitants mais également auprès des érudits. La faune et la flore de l'île d'El Bahari furent mises par écrits par les éclaris, et une carte fût même élaboré grâce aux Ascans. De plus leur mode de vie sur l'île fût la cible de nombreuses questions. Les guerriers se prêtèrent volontiers à aider les éclaris dans leurs recherches. Après tout cela permettait d'une certains manière à contribuer à honorer le souvenir de leurs amis morts dans la catastrophe.

Aujourd'hui Miran se tourne vers le Nord. Après en avoir discuté avec Dim il a conclu que les terres d'Eridania serait un bon point de départ comme prochaine destination de son peuple. Ce Royaume prospère et étendu serait le lieu idéal pour que les Ascans puissent se faire connaitre comme un groupe capable d'être utile aux différentes communautés rencontrés. Ce serait également l'occasion de trouver de nouveaux membres.
En effet Miran comptait agrandir son peuple. Après tout certains seraient peut être séduit par le mode de vie des Ascans et leurs valeurs. Le nouveau leader ne voyait donc pas de raisons à ce que la communauté n'accueille pas de nouveaux membres. Avant d'être un peuple les Ascans servaient de refuge à certains. C'était une véritable famille plus qu'un peuple que dirigeait Miran.

Miran avait décidé de partir pour le Comté de Béon en passant par les Colonnes D'ébreus. Il ferait annoncé son peuple au représentant du Royaume en le rencontrant avant que son peuple n'arrive. Pour cela il utiliserait ses ailes pour prendre de l'avance sur son peuple. Il pourrait ainsi faire des allez-retour pour s'assurer de la bonne marche de son peuple et de l'accueil qui lui serait réservé une fois à destination.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: L'Eryl ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Sighild
:: L'Eryl ::
Sighild
MessageSujet: Re: Miran - Chef des Ascans    Miran - Chef des Ascans  Icon_minitimeMer 10 Juil - 20:54

Hop!

Résultat du test rp a écrit:
Tu as respecté la consigne de bout en bout, mais j'ai pu noter quelques fautes qui je pense qu'à une simple relecture aurait pu être corrigé. Il y a aussi des petites incohérences scénaristiques dont je vais pas te tenir rigueur puisque c'est surtout le développement que je voulais jauger (je parle pour Isaril, qui était jusque là un sylphide parasite, son hôte est mort pendant l'évènement et donc tu ne pouvais pas le reconnaître physiquement puisqu'il avait dans la hâte parasité un autre ascan, j'aurais dû te signaler de lire la fiche prédéfini du personnage).

Dans l'ensemble, ça me semble bien et au niveau.^^


Fiche validée!



Tu vas pouvoir dès à présent te rendre dans la " GESTION DES AFFAIRES " afin d'ouvrir ton compte en banque, ton journal, ton inventaire et proposer ton évolution dans le comptoir à pouvoir.

Tu pourras également faire une demande de rang personnalisé JUSTE ICI.

Pour ton avatar, tu peux "réserver" une image particulière dans notre bottin ICI.


Une fois tout cela accompli, il te faudra renseigner tes pouvoirs et leur déclinaison dans le "comptoir des pouvoirs" ICI afin que cela serve de bibliothèque et que l'on puisse donner des limites bien précises à chacun de nos pouvoirs (tu pourras rp même si nous n'avons pas validé ton compte-rendu).


Bon jeu avec ce nouveau personnage!!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Miran - Chef des Ascans    Miran - Chef des Ascans  Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Miran - Chef des Ascans
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» NOTE D’INFORMATION Chef de Mission et Porte-parole pour l’OIF au GABON L
» Joyeux anniversaire au chef adoré
» Miran le Mystérieux.
» Les Ascans
» Miran ··· En cours.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Istheria, le monde oublié :: Gestion des PersonnagesTitre :: • Inscription & Présentation :: • Identités officialisées :: • Les Gorgoroths-
Sauter vers:  

(c) ISTHERIA LE MONDE OUBLIE | Reproduction Interdite !