Un animal blessé {PV : Fulla, mi-Toula, 1305} | Terminé

Bienvenue

Sur Istheria, RPG heroic-fantasy issus d'un univers original où de multiples aventures vous attendent.

Liens rapides

Effectifs

• Eryllis: 3
• Ladrinis: 6
• Eclaris: 8
• Prêtresses: 2
• Cavaliers de S.: 5
• Nérozias: 2
• Gélovigiens: 3
• Ascans: 1
• Marins de N.: 4
• Civils: 11

Temps actuel

An 1305 de l'ère obscure

Saison:Niveria Mois:Famael
[Juillet/Août en temps réel]

Tableau d'honneur


Code par MV/Shoki - Never Utopia



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Un animal blessé {PV : Fulla, mi-Toula, 1305} | Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
:: Grou - Scorpion râleur ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Raël
:: Grou - Scorpion râleur ::
Raël
MessageSujet: Un animal blessé {PV : Fulla, mi-Toula, 1305} | Terminé   Un animal blessé {PV : Fulla, mi-Toula, 1305}  | Terminé Icon_minitimeVen 28 Juin - 14:37


«  Hngh…  »

Raël venait de s'affaler contre un arbre, soupirant mais le regard alerte, le bras blessé par une morsure. Il déchira un bout de sa cape et mis de l'eau de sa gourde pour nettoyer le sang, retenant quelques insultes. Ce falgor l'avait bien eu. La bête gisait à une centaine de mètre sur le sol, plus loin dans les bois.

Mais comment était-il arrivé dans la forêt de sphène, au juste ?

Il y avait de ces périodes ou Raël parcourait le monde et ses forêts pour y chercher diverses herbes, comme il l'avait fait pendant si longtemps avant d'entrer chez les Ladrinis. Il n'allait pas changer sa façon de vivre suite à cela et ce fût en tymbé qu'il quittait la ville d'Hesperia pour aller vers l'ouest. Son but avait été d'atteindre la forêt de Sphène de Noathis. La tenace était une plante dont il pouvait fréquemment se servir, que ce soit en guise de tonifiant et de poison. Il recherchait aussi quelques feuilles de goulderance pour en tester les propriétés. Tout cela avait été mis précieusement dans le sac qui portait d'autres fioles.

C'est dans cette même forêt qu'il avait rencontré ce canin et qu'il s'était fait mordre. Il n'était pas un novice mais cela pouvait arriver à n'importe qui. La blessure n'avait pas l'air très importante mais elle n'en était pas moins douloureuse même si ce n'était ni sa première ni sa dernière. L'on voyait nettement les traces de dent maintenant que celle-ci était dégagée. Il pressa légèrement la blessure car un petit bout blanc avait attiré son attention, un croc était resté coincé. Il l'enleva. Heureusement qu'il voyait bien de près.

Posé là, il était un peu à découvert, il manquait des arbres, l'on pouvait vite le voir. Mais en échange, il pouvait mieux découvrir son environnement. Le crépuscule était en train de tomber. Cela ne faisait qu'une petite demie heure qu'il avait repris sa route, sans doute que la bête l'avait observé en fin d'après-midi.  

Sortant son poignard il l'enfonça dans la terre pour le prendre plus vite en cas d'attaque. Il coupa une feuille et avec ses mixtures, se fit un cataplasme pour arrêter le sang et diminuer un peu la douleur. Il utilisa un autre bout de cape pour maintenir le tout. Ce n'était pas la première fois qu'il l'utilisait pour cela… Lorsqu'il s'était assis, la capuche sur sa tête s'était enlevée, laissant son visage visible.

Alors qu'il entendit du bois se briser il saisit son poignard et fixa l'endroit d'où il avait entendu un bruit, méfiant et suspicieux. La bête avait-elle un groupe non loin ? Il espérait que non.  


Dernière édition par Raël le Sam 20 Juil - 14:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Protectrice de Noathis ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Fulla
:: Protectrice de Noathis ::
Fulla
MessageSujet: Re: Un animal blessé {PV : Fulla, mi-Toula, 1305} | Terminé   Un animal blessé {PV : Fulla, mi-Toula, 1305}  | Terminé Icon_minitimeVen 28 Juin - 23:51

    Cela faisait plusieurs jours que je tournais en rond dans la forêt, Sighild était de nouveau partie, laissant le Conseil au bon soin de Raven et Svava qui un peu dépassées parfois, demandaient aux guerrières et aux protectrices de prendre le relais et d’assister aux réunions. En soi, ces réunions étaient un cauchemar, alors je les laissais parler et prendre les mesures et je faisais ce que l’on me demandait.

    Et là, à l’heure actuelle, mon rôle était de parcourir la forêt pendant plusieurs semaines afin de vérifier s’il y avait des intrus sur notre territoire et de les en chasser. Pour moi, il y a chasser et chasser : je m’explique, si quelqu’un a un message à nous faire passer, il vaut mieux l’écouter et le raccompagner gentiment à la lisière que de le tuer de suite. Deuxièmement, si c’est un bucheron qui vient chercher du bois ou encore un apothicaire qui vient chercher des plantes, on surveille jusqu’à ce qu’il reparte. Tant que personne ne touche aux pierres de sphènes, je ne vois pas l’intérêt de jeter toute personne posant un pied en Noathis. Nous sommes perçues comme des hors-la-loi, veiller à ce que personne ne trouve notre village, ça c’est logique, sinon on risquerait une bataille mais veiller à ce que tout le monde reste loin de nous, je trouve ça idiot.

    Et puisque personne n’est là pour vérifier ce que je fais, je supervise ce qu’il se passe dans la forêt point barre. On a beau dire ce que l’on veut mais Noathis c’est grand et parcourir le tout, c’est très fatiguant, pour preuve, à l’heure actuelle, je suis tellement fatiguée que je n’ai pas fait attention aux bruits que j’entendais et de ce fait, au détour de plusieurs arbres, je tombe sur quelqu’un : un homme. C’est bien ma veine, tiens. J’avais juste envie de rentrer voir Svava pour dormir chez elle avant de repartir demain mais en fait, il semblerait que mes projets soient remis à plus tard. D’assez loin, je pus percevoir la présence d’un homme, très lentement et grâce à ma capacité de discrétion, je me cachais parmis les branches d’un arbre pour savoir le pourquoi du comment.

    Que faisait-il là ? Je me dissimulais dans le décor pour avoir une meilleure vue et l’observais attentivement, il semblait être blessé et se soignait. De ce que je pouvais voir, il avait l’air de s’y connaître mais je ne comprenais pas pourquoi il n’utilisait pas les feuilles des arbres près desquels il se trouvait, ils avaient la particularité d’accélérer le processus de guérison. Je restais à ma place encore quelques instants avant de descendre de l’arbre et de m’approcher de cet homme. Je me stoppais en entendant des bruits de pas se rapprochant de nous, je posais ma main sur ma rapière instinctivement et continuais à marcher vers l’homme. Un bruit de branche qui craque attira notre attention. Ennemi ? Ami ? J’allais vite le savoir.

    Une Eryllis sort du bois près de moi et se précipite sur l’homme : mais qu’elle idiote celle-là. De quoi elle se mêle ? Depuis quand les chasseuses s’occupent de la protection de la forêt ? C’était mon travail et pas le sien.


    - Malia ! Puis-je savoir ce que tu fais ici ? Ne devrais-tu pas te trouver au village à cette heure-ci ?

    La dite Malia me regarda avant de se retourner vers l’homme, de me le montrer de son pouce tout en me regardant avant de revenir vers lui, arc en main, prête à tirer. Je soupirais bruyamment pour attirer leurs attentions à tous les deux.

    - Malia, baisse ton arme ! Tout de suite ! Cet homme n’a certes rien à faire ici mais il ne nous veut aucun mal ! Et dans tous les cas, c’est à moi de décider, la protectrice : c’est MOI !

    La femme baissa son arme tandis que je posais une main sur son épaule et la renvoyait au village sans autre forme de protestation. Je me retournais vers l’inconnu tout en lui offrant un petit sourire.

    - Veuillez excuser ma jeune amie, nous n’avons pas l’habitude de recevoir de visite à cette heure-ci et dernièrement, il se pourrais que nous soyons un tantinet à cran. Vous devriez utiliser le suc des feuilles de l’arbre juste derrière vous pour votre blessure, cela faciliterait votre guérison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Grou - Scorpion râleur ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Raël
:: Grou - Scorpion râleur ::
Raël
MessageSujet: Re: Un animal blessé {PV : Fulla, mi-Toula, 1305} | Terminé   Un animal blessé {PV : Fulla, mi-Toula, 1305}  | Terminé Icon_minitimeSam 29 Juin - 15:26

Tous ses sens étaient attentifs aux moindres mouvements, aux moindres vibrations de terre et d'air. Quand il vit enfin quelqu'un courir et se précipiter vers oui, vraisemblablement armée, et certainement une femme, le scorpion se leva rapidement, son poignard en main, près à esquiver et contre attaquer dans les secondes qui suivirent. Il n'allait pas chercher une raison et allait tout simplement se défendre. Pour autant ni lui ni elle n'eurent le temps d'accomplir quelque chose car une voix féminine s'éleva soudainement et fit stopper ladite « Malia » non sans quelques remontrances.

Lorsqu'elle baissa enfin son arme, Raël en fit de même. Elles étaient deux, il était blessé, et il n'avait encore aucune raison de s'en prendre à elle. Rien à faire ici hein ? Pourquoi cela ? Raël appréciait se rendre où il le souhaitait. Il trouva presque étrange qu'elle disait qu'il ne leur voulait aucun mal. En soit, c'était vrai, mais qu'est-ce qui pouvait bien le lui faire dire ? Il apprit en même temps qu'elle semblait être l'une des protectrice de cette forêt. Heureusement, il avait déjà tout ce qu'il lui fallait.

Malia ne tarda pas à s'en aller, obéissant plus ou moins sagement pour ne laisser que Raël et la protectrice qui s'excusa, prétextant ne pas avoir l'habitude de visite à une heure tardive. Vraiment ? C'était étonnant.  Pour toute réponse, Raël se contenta de soupirer. Il pensait que plus de rôdeurs traînaient ici de nuit. Il prit cela dit le conseil pour les feuilles et leva son bras valide, le droit, pour en attraper et en couper quelques unes avant de se rasseoir. Dans son petit attirail il prit un petit bol et une branche sur le sol lui servant de mortier avant de piller tout cela. Les feuilles qu'il n'utilisait pas il les mises simplement dans son sac. Il en aurait certainement besoin. Il l'appliqua ensuite.

Quelques minutes étaient passées sans qu'il ne dise rien avant d'enfin ouvrir la bouche.

«  Femme, quelle est le nom de cet arbre ?  »

Elle devait certainement le savoir, et cela ne lui ferait pas de mal à lui de le savoir non plus au contraire. Il n'y avait pas de remerciements non plus. La politesse ce n'était pas vraiment sa tasse de thé… Et bien que l'appellation par son genre pouvait sembler bien machiste ou insolent, ce n'était pas le cas.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Protectrice de Noathis ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Fulla
:: Protectrice de Noathis ::
Fulla
MessageSujet: Re: Un animal blessé {PV : Fulla, mi-Toula, 1305} | Terminé   Un animal blessé {PV : Fulla, mi-Toula, 1305}  | Terminé Icon_minitimeDim 30 Juin - 14:43

    Quand Malia fut partie, je m’autorisais à pousser un petit soupir, j’avais besoin de dormir, je le ressentais parfaitement, je devenais facilement mauvaise et m’emportais pour pas grand-chose mais si tout le monde n’en faisait qu’à sa tête, la caste ne survivrais pas longtemps. Il allait falloir remettre les jeunes à leur place et au prochain Conseil, j’en ferais part. Il était hors de question que je laisse tout notre groupe partir en vrille. Que dirait Sighild a son retour si elle venait à savoir que nous n’étions pas capable de gérer un groupe de femmes ? Je ne voulais même pas le savoir, ne voulais pas l’imaginer.

    J’avais dit de ne pas recevoir de visites à cette heure-ci et cela était vrai. A la tombée de la nuit, ce n’était pas des visiteurs qui venaient mais des voleurs et eux, on ne leur laissait pas la moindre chance de s’expliquer sur leur présence en notre forêt. Bien sûr, s’il s’agissait d’une extrême urgence d’avoir accès à des plantes, nous les laissions faire tout en les surveillants, nous n’étions pas naïves et ensuite on les ramenaient à la case départ. Mais voilà, là, ce n’était pas le cas. Je l’avais surveillé et si il avait voulu voler quelque chose, il n’aurait pas attendu autant de temps pour le faire. Je lui faisais alors part des bienfaits provenant des feuilles de l’arbre situé derrière lui, je le vis sortir tout son attirail afin de piller quelques feuilles et d’appliquer la mixture sur sa blessure.

    J’attendis patiemment qu’il termine, en regardant ailleurs, restant à bonne distance de lui. Tandis que je cherchais comment lui dire de partir de cette partie de Noathis, il reprit la parole pour me demander le nom de l’arbre. Et si il y avait mis les formes, je lui aurais répondu mais là, ma réplique sortie toute seule de mes lèvres sans que je ne puisse l’arrêter.


    - Femme ? Pardon ? Vous ne connaissez donc la politesse et le tact jeune homme ? Je vous conseille de partir de cette partie de Noathis le plus rapidement possible ! D’autres n’auront pas la même patience et gentillesse que moi !

    Je serrais les dents et le poing, l’autre main avait agrippé le pommeau de ma rapière, je me voyais bien le trancher en petites lamelles afin de le faire manger aux animaux. Non mais pour qui se prenait-il à m’apostropher ainsi ? Ne pouvait-il pas me remercier, me demander mon nom et ensuite comme toute personne civilisée qui se doit, il m’aurait demandé le nom de cet arbre ? Et bien, il semblerait que non. Je n’en revenais pas, je n’arrivais pas à garder mon calme, j’avais envie de lui faire mal, étrange, moi qui était toujours de bonne humeur et qui laissait passer beaucoup de chose. Peut-être que la fatigue commençait à me faire perdre les pédales. Un bruit me fit plisser les yeux : quoi encore ?

    Je fermais les paupières et me concentrais sur le bruit que je percevais, vu la cadence des martellements, il s’agissait d’un équidé. Que se passait-il ? Je fixais l’homme face à moi et articulais le plus doucement que je puisse être capable.


    - Pour votre gouverne très cher, cet arbre est un Albeth. Maintenant, soit vous fichez le camp rapidement, soit vous me faites le plaisir de vous mettre à l’abri derrière ces arbres. Nous ne sommes pas seuls et j’aimerais qu’il n’y ait pas de combat ce soir.

    Je sifflais Arcane afin de lui accrocher une missive et lui ordonnais de filer au village le remettre à Raven ou Svava. Les bruits de sabots se rapprochaient de notre position de plus en plus et ils ralentissaient. Je secouais la tête, récupérais mes cheveux que j’attachais en un chignon serré et quelle ne fut pas ma surprise de voir que l’homme était toujours là. Je fis claquer ma langue sur mon palais et lui empoignais le bras sans ménagement pour le trainer derrière moi et le mettre en surêté. La situation ne me faisait pas rire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Grou - Scorpion râleur ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Raël
:: Grou - Scorpion râleur ::
Raël
MessageSujet: Re: Un animal blessé {PV : Fulla, mi-Toula, 1305} | Terminé   Un animal blessé {PV : Fulla, mi-Toula, 1305}  | Terminé Icon_minitimeDim 30 Juin - 16:36

Avant qu'il n'ouvre la bouche tout avait l'air de ne pas se passer si mal que cela. Il ne voyait pas les expressions de cette femme mais elle n'avait pas eu l'air en colère contre lui. Maintenant ce n'était plus le cas. Elle s'offusqua de la façon dont il venait de l'appeler, il manquait apparemment de tact et de politesse. Raël ne pu s'empêcher de hausser un sourcil, circonspect. Son expression traduisait en partie son incompréhension de la situation qu'il venait de déclencher. Qu'avait-il dit ou pas dis, encore ? Il soupira bruyamment. C'était bien souvent la même chose. De toute façon il avait ce qu'il était venu chercher mais il n'était pas aussi obéissant que cela…

Mais ce n'était pas la première fois qu'il avait cette réaction. Dans quel pays était-ce insultant de se faire appeler par son genre, sérieusement ? Et aller jusqu'à mettre la main sur son arme pour cela pour clamer sa patience ensuite ? Drôle de femme.

«  Un combat inutile ne m'intéresse pas.  »

Un peu froid, peut-être cela pouvait paraître hautain, mais cela ne l'était pas. C'était surtout sincère. Il ne désirait pas se battre pour rien. Encore faudrait-il qu'on le comprenne. En signe de quelconque preuve de sa bonne foi il rattacha simplement son couteau à son fourreau.

Néanmoins la dame susceptible – c'est l'hôpital qui se fout de la charité-, semblait prise par autre chose. Après lui avoir nommé l'arbre elle lui conseilla de se cacher derrière un arbre. Lui ? Se cacher ? Vraiment ? Pourquoi ? Un peu d'explication aurait été plus appréciable. Le sifflement qui retentit ensuite fit venir un oiseau qui s'envola aussitôt un objet accroché. Très certainement une lettre. Il ne pouvait que déduire à cette distance visuelle sa vue n'en était que plus imprécise.  

Il tiqua grandement et ne se laissa pas faire dès qu'elle lui empoigna le bras. Celui blessé en plus, bien sûr, il grogna. Il n'aimait pas du tout ce qu'elle était en train de faire, surtout quand il ne comprenait pas la situation. Le scorpion agrippa la demoiselle par l'épaule avant de la plaquer en partie contre l'arbre, en ne faisant que peu attention à la force employée. Maintenant qu'il pouvait la voir de près il remarqua ses yeux verts ainsi que ses oreilles pointues. Une sindarin sans aucun doute.

«  Je vais me mettre derrière l'arbre si tu y tiens mais ne me touche pas ! Mrrrw  »

Pas très content, visiblement, et certainement que elle non plus, mais depuis quand l'on touche des inconnus ainsi ?  Non pas sans grimacer le bleuté se posa derrière l'arbre, se camouflant, son tronc était assez grand pour le faire. Si elle lui avait demandé de se cacher et qu'elle voulait éviter le combat, c'est qu'elle pensait éviter la bataille avec son seul langage. La présence du scorpion ne serait certainement pas aidante, alors, entre ça et être proche de la blonde, autant se planquer.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Protectrice de Noathis ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Fulla
:: Protectrice de Noathis ::
Fulla
MessageSujet: Re: Un animal blessé {PV : Fulla, mi-Toula, 1305} | Terminé   Un animal blessé {PV : Fulla, mi-Toula, 1305}  | Terminé Icon_minitimeDim 30 Juin - 17:13

    En l’entendant dire qu’un combat inutile ne l’intéressait pas, je tiquais. De quoi parlait-il ? Je commençais à me demander si nous étions sur la même longueur d’onde mais les bruits de sabots me firent arrêter toute pensée, un combat risquait d’avoir lieu avec des adversaires autre que cet homme mais il ne semblait pas l’avoir compris.

    Je décidais donc de le mettre moi-même en sécurité, je n’avais pas le temps de faire dans la dentelle, si des voleurs venaient pour les sphènes, je n’avais pas le temps de m’occuper de lui. Je n’avais pas envie qu’il soit prit dans un combat qui ne le concernait pas. Il ne le comprennait pas bien sûr et se dégagea de ma prise avant de m’empoigner par l’épaule pour me coller à un arbre. Nous étions tellement proche que mes yeux étaient ouverts en grand et ma bouche légèrement entrouverte. C’était la première fois que je me trouvais aussi proche d’un homme et je n’aimais pas la situation, je n’étais pas maître de mes mouvements et ces cavaliers qui se rapprochaient de plus en plus…

    Il finit par reprendre la parole alors que j’allais lui lancer un regard noir et ce qu’il me déclara me calma rapidement : ne pas le toucher ? Pourquoi ? Il ne me fallut pas longtemps avant de comprendre de quoi il en retournait. Je savais que le temps était contre moi mais j’aurais vraiment du faire attention : je n’avais pas pris le bon bras, bien évidemment. Je riais de ma bêtise intérieure tandis que j’entendais les chevaux revenir au pas. Je les avais bientôt dans mon champ de vision et fit signe à mon compagnon d’infortune de se taire : je mis un doigt devant mes lèvres pour lui intimer le silence, lui montrant de l’autre main, un groupe de personnes à cheval venant vers nous.

    Je fixais mes adversaires, dressant un mur d’arbres en illusion devant eux : impossibles pour eux de passer à cheval, il leur faudrait descendre et poursuivre leur route à pied pour accéder à la forêt, après tout, nous n’étions qu’au début de cette zone et il n’y avait pas de sphène ici mais un peu plus loin…


    - Tu es sûr qu’on va en trouver ? Tu ne t’es pas trompé de chemin ?
    - Non c’es un peu plus loin. Je ne me souvenais pas qu’il y avait autant d’arbre…
    - On devrait faire demi-tour grand-frère, je ne la sens pas cette forêt…
    - Et repartir sans les sphènes ? Tu rigoles j’espère ?
    - Je suis sérieux.
    - Et on va dire quoi au boss ?

    Je n’avais pas besoin d’en entendre plus, ils étaient descendus et avaient avancés à pieds, je m’étais décalée pendant ce temps pour effrayer les chevaux, il ne restait que les trois personnes : une femme et deux hommes. Le temps limite à mon pouvoir allait bientôt arriver mais tant pis. Je me postais contre un arbre avant de me sentir faible, je ne me ferais jamais au contre-coup de ce pouvoir. Les arbres disparurent et les trois inconnus s’arrêtèrent surpris, se rendant compte que leur monture avaient mystérieusement disparues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Grou - Scorpion râleur ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Raël
:: Grou - Scorpion râleur ::
Raël
MessageSujet: Re: Un animal blessé {PV : Fulla, mi-Toula, 1305} | Terminé   Un animal blessé {PV : Fulla, mi-Toula, 1305}  | Terminé Icon_minitimeDim 30 Juin - 18:40

Raël n'eut aucun mal à rester silencieux, le contraire aurait été bien plus surprenant. Elle n'avait pas non plus besoin de le demander. Mais elle ne pouvait le savoir. Il prit le temps de remettre sa capuche correctement et de s'adosser à l'arbre, attentif aux bruits, aux pas et aux voix. Il se demandait comment allait agir la protectrice de la forêt de sphène mais aussi qui était ces personnes. Dès qu'ils s'arrêtèrent Raël n'eut plus à ce poser ce genre de question : ils venaient pour les sphènes. Une évidence, quand l'on y pense, mais ils auraient pu être des braconniers d'un tout autre genre au final.

Par précaution Raël avait reprit son arme en main. L'illusion -semblerait-il-, effectué par la demoiselle dont il ne connaissait pas le nom fit mouche car ils étaient descendus de cheval. Au vu de ce qu'ils disaient le scorpion ne les trouvait pas très dégourdis même si se perdre était donné à tout le monde, et à lui aussi, mais c'était bien plus rare.

Pour mieux voir la situation, discrètement, Raël s'était déplacé d'arbre en arbre le plus discrètement possible. Il voulait garder un œil sur la blondinette et sur les agissements des voleurs. Il fronça les sourcils quand il la voyait dans une position de faiblesse et lorsque l'illusion prit fin. Cela n'avait pas l'air d'être un pouvoir dont on pouvait se servir impunément. Raël se demandait si elle désirait juste leur faire peur ou les tuer en apprenant leurs desseins. Ils n'allaient certainement pas repartir comme ça.

Soupirant une énième fois, Raël lança son poignard sur l'arbre de l'homme le plus proche de la sindarine, profitant de la surprise générée pour lui asséner un coup à la tête histoire de l'assommer. Il récupéra son arme au passage. Il se tourna ensuite vers elle.

«  Tu veux faire quoi ?  »

Peut-être qu'elle ne voulait pas qu'il intervienne, néanmoins, voilà sa façon de rendre service, plus par les mots que par les actes. Et puis qui resterait caché ainsi excepté un sombre con ? S'il n'en était pas un, lui ne resterait pas planqué derrière un arbre. Sa seule raison de se battre était que la femme ne s'en prenne pas une.

Peut-être qu'à lui tout seul il suffirait à leur faire peur et ils partiraient ? Pour une fois que sa taille et sa musculature pouvaient être utile….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Protectrice de Noathis ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Fulla
:: Protectrice de Noathis ::
Fulla
MessageSujet: Re: Un animal blessé {PV : Fulla, mi-Toula, 1305} | Terminé   Un animal blessé {PV : Fulla, mi-Toula, 1305}  | Terminé Icon_minitimeLun 1 Juil - 12:52

    Je fermis les yeux le temps que mon illusion termine de s’envoler tout en reprenant mon souffle, j’avais compté sur la surprise des inconnus pour m’éviter un combat long et épuisant, j’étais déjà suffisament fatiguée, pas besoin d’en rajouter une dose. Mais voilà, depuis le début de la journée, rien ne se passait comme je le désirais. J’avais un plan en tête et bien évidemment, mon comparse n’en faisait qu’à sa tête. Que ne comprenait-il pas dans rester caché ? Je n’avais aucune envie de devoir expliquer pourquoi une personne innocente avait été blessée sur nos terres et encore moins le fait que ce soit un homme. Soyons honnêtes, si jamais il était blessé, il me serait impossible de le ramener jusqu’au village pour le soigner, il me faudrait le faire ici, en pleine forêt, et cela ne serait pas pratique.

    Alors si à cet instant, on me regardait, on pouvait facilement voir mon incompréhension sur mon visage : mes sourcils relevés, mes yeux et ma bouche grand-ouverts. Je n’y comprenais rien. Pourquoi était-il sorti de la zone sécurisée ? Pourquoi se mettait-il ainsi en danger ? Pourquoi semblait-il vouloir me venir en aide ? D’accord, je n’étais pas au mieux de ma forme et son aide était appréciable mais je ne lui avais rien demandé. Si encore je lui avais demandé, cela ne me ferait pas cet effet bizarre mais là, j’avais l’impression qu’il me prenait pour une femme en détresse. J’étais une fière Eryllis n’ayant besoin de personne pour se défendre, j’aurais vraiment besoin de lui dire deux mots à ce malotru quand tout serait fini mais pour l’heure, il me fallait reprendre mes esprits. Lorsqu’il me posa la question, cela sembla réveiller les deux autres qui nous regardaient sans trop savoir quoi faire, blême, se rendant sûrement compte qu’ils étaient pris en tenaille et qu’ils n’avaient pas de moyen de s’échapper.


    - Je ne sais pas vraiment quoi en faire.

    Je sortis ma rapière tout en avançant lentement vers eux, la bougeant d’avant en arrière tout au long de ma marche avant de me positionner devant l’homme, rapière levée devant son torse, en position d’attaque. Il souriait le bougre, un coup d’oeil à la femme derrière moi, si elle tentait quoi que ce soir, l’homme que je venais de rencontrer bougerait certainement. A moins qu’ils n’aient un plan d’attaque, son sourire n’avait aucun sens, à part s’il désirait me faire douter. Je lui souriais mauvaisement en retour.

    - Dites-moi très cher, comment se nomme votre boss ? Ah… Et aussi, pensiez-vous réellement pouvoir voler quoi que ce soit sur notre territoire ? Vous n’êtes pas sans savoir que cette forêt appartient à des hors-la-loi et qu’elle est interdite à toute personne non accompagnée par l’une de nous, n’est-ce-pas ?

    L’homme avala difficilement sa salive mais ne répondit pas, son visage blême devint cadavérique, la peur se lisant sur son visage. Je m’amusais bien de le voir perdre ses couleurs surtout en sachant que je n’allais pas le tuer, j’allais au pire le blessé mais j’allais tellement lui faire peur qu’il ne remettrait plus les pieds ici.

    - Alors dites-moi tous les deux, comment désirez-vous mourir ? Je vous laisse le choix de votre mort puisque je ne peux vous laisser choisir le lieu.

    Je me reculais légèrement tout en continuant de sourire machiavéliquement, j’avais beau être gentille au naturelle et aidée les autres, lorsque quelqu’un s’attaquait à mon chez-moi, je devenais très sérieuse et utilisais tous les moyens possible pour parvenir à mes fins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Grou - Scorpion râleur ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Raël
:: Grou - Scorpion râleur ::
Raël
MessageSujet: Re: Un animal blessé {PV : Fulla, mi-Toula, 1305} | Terminé   Un animal blessé {PV : Fulla, mi-Toula, 1305}  | Terminé Icon_minitimeJeu 4 Juil - 12:16

Pourquoi cette femme avait-elle l'air étonnée ? Raël n'en avait aucune idée. Etait-ce à cause de l'aide qu'il avait tenté de lui fournir en assommant ce type ? Pourquoi était-ce autant surprenant alors qu'elle lui semblait en mauvaise posture ? Cela dit, le scorpion s'était peut-être trompé car elle n'avait pas l'air aussi affaiblie que cela. Elle dégainait son arme, se faisant menaçante de par ses propos et le ton de sa voix ensuite. Etant donné qu'elle tenait en joug l'homme restant, Raël tourna le regard vers l'autre femme, histoire de lui faire comprendre qu'il était inutile qu'elle tente quelque chose. Il s'agit d'un deux contre deux mais Raël pouvait sentir que le niveau n'était pas la même et ils avaient l'air, sauf si c'était du bluff, d'être bien avantagés. D'autant qu'ils n'avaient plus de monture pour fuir.

Les paroles de cette femme devinrent encore plus tranchantes mais aucune réponse ne sortait, ni nom, ni ambition, rien. Au moins ça. Le scorpion se demandait si une partie de son discours sur l'interdiction de venir dans la forêt accompagné excepté s'adressait aussi à lui. Et pourquoi s'était-elle comportée de cette façon, sans menace à son égard. Voilà bien un mystère auquel il ne trouva pas vraiment d'hypothèse, il n'était pas très… Doué pour cela. Dans tous les cas il n'éprouvait aucune peur ou inquiétude. Il ne se sentait pas menacé.

Une autre question l'interrogeait : allait-elle vraiment les tuer ? Cela ne lui ferait ni chaud ni froid mais il ne l'aiderait certainement pas à cette tâche. Tour à tour, Raël observait les visages et les réactions avant que soudainement l'homme ne hurle un «  On se casse !  » avant de prendre son compagnon et de courir comme il pouvait en le portant, aidé par sa comparse. Certainement que la sindarine n'avait eut aucune intention de les tuer, sinon elle les aurait certainement rattrapés.

Après quelques secondes de calme, Raël rangeait son arme et lui demanda.

«  Pourquoi n'ai-je pas eu le même traitement ?  »

Une réponse logique aurait pu être parce que de sa grande stature, était un peu plus effrayant mais ce n'était certainement pas le cas. Il n'avait pas perçu de peur. Alors pourquoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Protectrice de Noathis ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Fulla
:: Protectrice de Noathis ::
Fulla
MessageSujet: Re: Un animal blessé {PV : Fulla, mi-Toula, 1305} | Terminé   Un animal blessé {PV : Fulla, mi-Toula, 1305}  | Terminé Icon_minitimeJeu 4 Juil - 16:06

    J’avais tellement envie de rire, la situation était risible selon moi. Je n’allais pas les tuer mais je jouais tellement bien la comédie qu’ils y avaient cru et étaient tombés dans le piège à pieds joints. J’attendis plusieurs minutes avant de les voir déguerpir à toutes jambes et tandis que mon compagnon me posait une question, moi je me laissais tomber au sol en riant. Je riais à gorge déployée, totalement prise par un fou rire. Cela faisait ci longtemps que je n’avais pas eu à faire ce rôle, d’habitude, mes illusions provoquaient un sentiment de malaise chez les autres et ils repartaient bien vite, avant même d’arriver près de moi mais cette fois-ci, je n’avais pas eu le temps de me préparer. La seule solution que j’avais trouvé avait été de créer des arbres. Je me calmais doucement afin de lui expliquer la situation.

    - Pardon mais leur fait peur était tellement drôle. En plus, ils y ont tellement cru… J’ai cru que j’allais exploser de rire devant eux… Je remercie Fen et Delil de m’en avoir empêcher.

    Je repris mon souffle tout en me tournant légèrement afin de pouvoir le regarder dans les yeux. Je lui dis un petit sourire avant de lui répondre.

    - Pour répondre à votre question, c’est simplement que si vous aviez voulu voler des pierres de sphène, vous n’auriez pas attendu aussi longtemps. D’ailleurs, si je peux vous donner un petit conseil : ne pensez jamais être seul dans cette forêt. Vous serez toujours sous la surveillance d’au moins une personne. En ce qui concerne ce cas précis, je vous ai surveillé depuis que vous vous êtes installé afin de soigner votre blessure.

    J’agrandissais un peu mon sourire. Cet homme ne me faisais pas peur, il avait beau être grand et musclé et avoir des yeux de couleur sable qui m’intriguaient, je n’avais pas peur. Il était peut-être bien plus fort que moi au combat et surtout dans le combat rapproché mais pourtant, il ne m’effrayais pas. D’ailleurs, j’avais oublié de lui dire quelque chose : son intervention. Je reportais mon regard vers les arbres et posais mes mains sur ma robe devant moi, prenant une attitude plus sérieuse, comme si je savais au fond de moi que ce que j’allais dire n’allait pas du tout lui plaire.

    - Je vous remercie d’être intervenu, sans votre intervention, mon plan n’aurait peut-être pas aussi bien fonctionné. Il vous faut néanmoins savoir que lorsque l’on demande quelque chose, il est de notoriété publique de faire ce que l’on vous demande. Il me semble vous avoir demandé de vous cacher et vous, vous foncez tête baissée dans les problèmes. Qu’aurais-je fait s’il vous était arrivé malheur ? Comment aurais-je pu rapporter aux autres un tel incident alors que vous étiez sous ma protection ? Et si ces brigands avaient été plus intelligents et avaient décidés de se battre ? Veuillez-y réfléchir s’il vous plait ? Je ne dis pas que votre intervention ne m’a pas aidée, bien au contraire mais j’aurais vraiment préféré que vous ne vous mettiez pas inutilement en danger. Vous n’avez pas de lien avec cette forêt, vous n’aviez aucune raison de vous interposer dans un combat inutile pour vous.

    Je me relevais avant de me tourner vers lui et de le regarder droit dans les yeux, détachant mes cheveux au passage et les laissant retomber sur mes épaules et dans mon dos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Grou - Scorpion râleur ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Raël
:: Grou - Scorpion râleur ::
Raël
MessageSujet: Re: Un animal blessé {PV : Fulla, mi-Toula, 1305} | Terminé   Un animal blessé {PV : Fulla, mi-Toula, 1305}  | Terminé Icon_minitimeJeu 4 Juil - 17:18

A peine eut-il posé sa question que la sindarine se mis à franchement rire. Il n'avait que très rarement vu des gens rire autant et lui même ne l'avait encore jamais testé. Pour autant il pouvait se douter que ce n'était pas de lui qu'elle riait, mais plutôt de la situation qui venait de se terminer. Raël attendait simplement qu'elle se calme et qu'elle réponde à la question qu'il lui avait posé, du moins si elle en avait envie. A la place, elle s'excusa. Jouer ce rôle l'avait apparemment amusée et après qu'elle eut repris son souffle elle lui donna la réponse à sa question. Parce qu'il n'était pas un voleur de sphène, selon elle ? Elle ne protégeait donc pas les différentes plantes ? Tant mieux au final…

«  Je vois. En effet, je ne suis pas venu là pour voler les pierre de sphène.  »

Ce n'était pas pour cela qu'il donnait la raison de sa venue mais il ne devait pas en avoir beaucoup d'autre… Quoi qu'on imaginait rarement un homme de sa stature être herboriste… Ce qui ne pouvait que l'arranger.

La sindarine ne semblait cependant pas en avoir fini avec ce qu'elle voulait lui dire et c'est d'un ton sérieux qu'elle lui fit passer ce que l'on pouvait appeler un petit sermon d'être intervenu. La docilité n'était pas vraiment dans ses qualités de toute façon et puis… Il ne l'avait pas fait pour la forêt. Il la regardait aussi dans les yeux et ne baissa le regard à aucun moment.

«  Je t'ai simplement rendu la pareille pour les feuilles. Je ne connaissais pas leur propriété. Rien à voir avec la forêt.  »

Et puis ce n'est pas non plus le genre de laisser quelqu'un mourir sous ses yeux sans contrat dessus. Mais cela il ne l'avouerait pas. Ni à s'épancher. Ce qui était fait était fait et il ne regrettait rien.

Ne sachant plus quoi dire le scorpion retourna s'asseoir à l'ombre, contre un arbre. Rester éveillé quand votre corps vous ordonne de faire le contraire n'est pas toujours chose facile. Si ça se trouve elle allait lui dire de s'en aller directement mais s'il pouvait négocier une petite heure de sommeil avant que cela ne soit le cas. Pour autant il ne fermait pas les yeux… Si ça se trouve elle voulait encore discuter. Un minimum de politesse… LE minimum. Et le maximum qu'il puisse faire.

«  Dois-je m'en aller ou puis-je rester, femme gardienne de la forêt ?  »

Est-ce que c'était mieux que juste « Femme » ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Protectrice de Noathis ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Fulla
:: Protectrice de Noathis ::
Fulla
MessageSujet: Re: Un animal blessé {PV : Fulla, mi-Toula, 1305} | Terminé   Un animal blessé {PV : Fulla, mi-Toula, 1305}  | Terminé Icon_minitimeVen 5 Juil - 12:33

    Après mon sermon, je pensais que j’allais en avoir pour mon grade ou encore qu’il allait s’énerver mais rien de tout cela. Il était d’un calme. Y avait-il quelque chose qui parvenait à le mettre en colère ? J’aurais bien aimé le savoir pour le coup. Pour en revenir à ce qu’il disait, il m’avait simplement rendu la pareille… C’était une façon de voir les choses, je n’étais pas certaine d’être allée jusque là pour quelqu’un d’autre en guise de remerciement mais ce type était étrange. Oui, c’est ça, étrange, il était… étrange. Ce n’était pas un mal mais une constatation, il agissait différemment de tous ceux que j’avais pu croiser jusqu’alors. Et une autre pensée commença à germer dans mon esprit : arriverais-je un jour à le comprendre ? Certainement pas, peut-être pourrais-je mieux le cerner mais il était impossible de comprendre les autres.

    Du coin de l’oeil, je le vis s’asseoir au pied d’un arbre. Ce que j’aurais du faire c’était de le faire sortir de la forêt, voire de Noathis, mais je ne m’en sentais pas capable. Il m’avait aidée, je pouvais lui accorder un peu de repos. En plus, si jamais on venait pour le virer, je pouvais toujours faire savoir que je l’accompagnais. Qu’il avait mon autorisation pour rester dans cette partie. J’en étais arrivée à cette conclusion quand il m’adressa la parole pour me demander s’il pouvait faire une sieste, rajoutant derrière une périphrase pour montrer que c’était bien à moi qu’il parlait. Au moins, c’était mieux que « Femme » tout court, et puis ce n’était pas faux.

    Je soupirais intérieurement alors que je me tournais vers lui, lui souriant franchement. Je m’avançais vers l’arbre contre lequel il s’était adossé et caressait son écorce en même temps que je lui répondais :


    - Je vous dois bien cela. Reposez-vous. Nous ne sommes pas des sans-coeurs… Et puis, vous êtes blessé, je ne vais pas vous renvoyer si vous n’êtes pas en mesure de vous défendre à cent pour cent…

    C’était vrai, je ne me voyais pas l’abandonner à son sort, il y avait des animaux dans cette forêt qu’il ne valait mieux pas énerver au risque de se retrouver confronter à un ennemi puissant. Je regardais vers le ciel et décidais de prendre un peu de hauteur. Doucement, je pris mes repères sur cet arbre et y grimpais jusqu’à atteindre des branches qui pourraient supporter mon poids. Je m’assis donc sur la première grosse branche que passait et le paysage qui s’étendait devant moi était à couper le souffle. Cela faisait un moment que je n’avais pas eu l’occasion de m’octroyer une telle pose. J’allais profiter de sa pause pour en faire une moi-même. Et puis de cette hauteur, je pouvais avoir une vue plus lointaine de ce qui se passait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Grou - Scorpion râleur ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Raël
:: Grou - Scorpion râleur ::
Raël
MessageSujet: Re: Un animal blessé {PV : Fulla, mi-Toula, 1305} | Terminé   Un animal blessé {PV : Fulla, mi-Toula, 1305}  | Terminé Icon_minitimeVen 5 Juil - 14:46

Raël était persuadé qu'elle allait lui demander de se lever et de partir. Etant donné qu'elle gardait ces lieux, il pouvait le comprendre en partie. Pour autant ce ne fût pas le cas, car c'est avec un certain sourire qu'elle lui annonça qu'il pouvait rester se reposer ici. Belle nouvelle. Apparemment rajouter un complément après le « femme » l'énervait moins, aussi étrange que cela puisse lui paraître. Sa blessure semblait l'inquiéter un minimum mais ce n'était pas vraiment ça le problème. Pour un être vivant le jour, c'était comme s'il était quatre heures du matin. Difficile de rester debout, concentré. Et le scorpion avait besoin d'un sommeil réparateur pour mener à bien ses missions et pour être performant. Il ne pouvait qu'être soulagé par cette nouvelle.

Par contre la sindarine était un peu trop proche de lui à son goût, il fallait bien l'avouer et si elle n'était pas montée à l'arbre, il aurait sans doute grogné ou râlé. Mais elle était à présent bien plus loin, ce qui l'arrangeait franchement.

Raël ferma donc enfin les yeux, refermant sa cape contre lui. Il ne dormait jamais tout à fait sur ses deux oreilles… Il fallait toujours être méfiant dans une forêt, même s'il avait un potentiel allié en hauteur, il n'avait toujours que compté sur lui…

~ ~ ~


Quelques rêves avait habités sa courte sieste. Quelques souvenirs modifiés, un peu de cauchemardise et de joie... Ce fût presque deux heures plus tard qu'il se réveilla. La nuit venait de se coucher et il était l'heure pour le scorpion de se réveiller. Doucement il ouvrit donc les yeux et dégageait sa cape. Il s'étira quelque peu tout en se levant. Quelques articulations craquaient, comme d'habitude.

Une fois sur ses deux pieds, sans prêter plus que cela attention à la demoiselle au dessus de l'arbre il se rendit sans hésiter mais d'un pas pas si prononcé que cela vers le lieu d'où il entendait l'eau couler. C'était toujours agréable au réveil. Il défit l'attache qui retenait sa cape. Celle-ci tomba au sol. Il fit de même avec sa ceinture et son sac bien qu'il prit plus soin de ces derniers et les posa au sol. A présent torse-nu, ses tatouages rouges étaient bien apparents. Il défit aussi le lourd tissu qui dissimulait son métasome -sa queue de scorpion- . Bien qu'étant une habitude de la dissimuler, ce n'était pas l'attitude la plus naturelle pour lui. Pour finir, c'est son dernier bas qu'il enleva avant de rentrer dans l'eau froide et de soupirer, faisant attention à sa blessure.

C'était un rituel « matinal » que le scorpion appréciait, et cela lui permettait d'enlever la crasse et de détendre un peu sa queue sous l'eau, histoire d'être moins visible.

«  Je me doute bien que tu es là, femme gardienne de la forêt.  » ça ne faisait pas un peu long comme surnom, au final ?

Il ne la sentait pas, mais il se doutait fortement qu'elle ne le laisserait pas bouger à sa guise et qu'elle le suivrait. Au pire, il aurait parlé dans le vide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Protectrice de Noathis ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Fulla
:: Protectrice de Noathis ::
Fulla
MessageSujet: Re: Un animal blessé {PV : Fulla, mi-Toula, 1305} | Terminé   Un animal blessé {PV : Fulla, mi-Toula, 1305}  | Terminé Icon_minitimeVen 5 Juil - 16:21

    J’étais montée sur l’arbre pour avoir une meilleure vue et parce que cela faisait longtemps que je n’avais pas pris le temps de regarder la terre depuis une certaine hauteur mais aussi afin de me reposer. Je commençais à somnoler après plusieurs minutes assise. Je n’aurais pas du monter mais l’homme en bas n’aurait certainement apprécié que je m’asseois à côté de lui. J’avais donc pris de la hauteur mais maintenant, j’avais vraiment envie de dormir, en plus la petite brise qui commençait à souffler ressemblait à une berceuse.

    Quand je rouvris les yeux, il faisait nuit, le soleil était définitivement couché. Et moi qui ne devait pas dormir, je me redressais sur ma branche tout en époussetant ma robe et en baillant. Des bruits de pas m’avaient réveillée, je regardais vers le sol et me rendis compte avec horreur que celui que je devais veiller avait disparu. Mais où était-il passé ? En regardant le lointain de chaque côté, je le repérais un peu plus loin. Il se dirigeait vers un petit affluent de la rivière. Je soupirais de soulagement et me mis en route pour le suivre. Je marchais d’arbre en arbre. Ce qui était bien à cette hauteur c’est que les arbres se reliaient les uns aux autres, leurs branches s’entrecroisaient, de sorte que je pouvais aller tout droit sans avoir besoin de faire le tour des arbres et d’enjamber leurs racines. Et puis je pouvais toujours garder un œil sur ce qu’il se passait aux alentours.

    Je finis par m’arrêter à une cinquantaine de mètres de lui et me rassis sur une branche, dissimulée par la végétation. On ne pouvait pas me voir depuis le sol. Je voulais vérifier ce qu’il comptait faire, quand il commença à se déshabiller, je me détournais rapidement jusqu’à entendre l’eau frémir sous l’action d’un corps y pénétrant. Je retournais ma tête dans sa direction tandis qu’il m’interpellait.

    Encore ce surnom d’ailleurs. C’était ridicule, pourtant, je ne me voyais pas lui révéler mon identité, au pire, je pouvais toujours lui donner un nom factice surtout que je m’étais déjà crâmée toute seule sur mon appartenance à la Caste des Eryllis. Ah Delil, que les relations humaines ne sont pas mon fort. Si tout le monde pouvait se débrouiller seul, cela serait beaucoup plus simple, nous n’aurions pas besoin de communiquer. Mais pour en revenir à l’instant présent, je ne savais pas quoi faire. Devais-je lui révéler ma présence ? Devais-je lui faire savoir que j’étais là ou non ?

    Et si je lui disais que j’étais bien là, quoi faire ensuite ? Descendre de l’arbre ? Y rester ? C’était bien la première fois que je ne savais pas quoi faire. Je soupirais contre ma propre frustration avant de déclarer :


    - Vous pensez bien jeune yorka…

    Je relevais la tête pour apercevoir les traits de lumière que prodiguait la lune au travers des feuillages des arbres. Je m’étais replacée contre le tronc, les jambes allongées sur la branches, le regard au lointain, mes oreilles me permettraient de savoir quand il sortirait de l’eau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Grou - Scorpion râleur ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Raël
:: Grou - Scorpion râleur ::
Raël
MessageSujet: Re: Un animal blessé {PV : Fulla, mi-Toula, 1305} | Terminé   Un animal blessé {PV : Fulla, mi-Toula, 1305}  | Terminé Icon_minitimeVen 5 Juil - 18:26

Plusieurs dizaines de secondes passaient. S'était-il trompé ? C'était possible, après tout elle pouvait très bien encore dormir. Mais non, il n'avait pas tort, voilà qu'elle lui répondait, du haut de ces arbres s'il se fiait au son de la voix et de sa direction. Elle en profita au passage pour mentionner sa race. Pour autant il ne la vit ni ne l'entendit descendre. Voulait-elle continuer de dormir ? Peut-être, enfin, cela l'arrangeait, il préférait être seul dans l'eau. Il pouvait en profiter pour nettoyer son corps tranquillement, faisant attention à son dard. Être ainsi était définitivement beaucoup plus agréable. Tout son corps pouvait ainsi se détendre sans qu'il n'ait à se préoccuper des gens autour.

Il n'était pas très dur d'identifier la race de notre scorpion une fois qu'il n'était plus camouflé par son attirail. C'était un peu déstabilisant mais elle ne semblait pas vouloir s'enfuir. Ou bien était-ce la raison pour laquelle elle était restée sur sa branche ? Certainement pas. Aimait-elle simplement la hauteur ?

Finissant son petit tour dans l'eau, Raël en sortait, essorant ses cheveux bleus et les attachant le temps qu'ils soient secs. Il resta quelques dizaines de secondes debout pour que les gouttes d'eau s'en aille avant d'enfiler à nouveau ses deux bas en plus de sa ceinture. La détente était terminée.

«  Je suppose que tu tiens à m'accompagner jusqu'à l'orée de la forêt ? Je n'ai plus rien à faire ici.  »

Au moins pour vérifier qu'il sortait bien, certainement que oui. Il pris aussi sa cape qu'il enfila, sans la fermer. Il avait toutes les plantes qu'il était venu chercher alors il n'avait pas besoin de rester ici, d'autant qu'il ne voulait pas rester accompagné…

S'ils devaient marcher ensemble, Raël n'allait pas rester à côté, mais derrière ou au moins à un petit mètre de distance. Une habitude qu'il faisait avec tout le monde. Une précaution qui ne faisait que le rassurer... Mais était-ce bien utile ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Protectrice de Noathis ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Fulla
:: Protectrice de Noathis ::
Fulla
MessageSujet: Re: Un animal blessé {PV : Fulla, mi-Toula, 1305} | Terminé   Un animal blessé {PV : Fulla, mi-Toula, 1305}  | Terminé Icon_minitimeVen 5 Juil - 20:44

    J’avais sommeil, d’ailleurs je devinais que mes traits étaient tirés et que le manque de sommeil se lisait sur mon visage. Ou tout du moins, que cela commençait à se voir. J’étais pressée de retrouver mon lit d’appoint chez Svava, en parlant d’elle, j’allais en prendre pour mon grade, elle devait m’attendre depuis des heures. J’espérais qu’elle ne s’inquiétait pas trop et qu’elle n’était pas partie à ma recherche. J’imaginais la scène : moi et le Yorka marchant l’un à côté de l’autre et Svava qui arrivait et qui commençait à me faire une scène en se basant sur un quiproquo. J’en aurais presque prié les dieux pour être sûre que mon amie soit chez elle, entrain de dormir et non à m’attendre en faisant les quatre cents pas.

    Il sortit de l’eau et je continuais de regarder le ciel, refusant de regarder ce qu’il se passait en bas. J’allais attendre qu’il me fasse signe avant de descendre, cela serait plus sûr. Mon esprit se perdit sur l’heure qu’il pouvait être et à réfléchir sur la route à prendre pour ne pas croiser de bête sauvage. Si je pouvais m’éviter un combat inutile, cela m’arrangerait parce que vu mon état, si j’arrivais à l’emmener à la limite de la forêt avant d’aller au village pour dormir, ce serait un exploit. A première vue, j’allais dormir dans un arbre cette nuit et partirais pour le village demain, en m’excusant auprès de ma confrère, je me demandais ce que j’allais devoir faire pour me faire pardonner et cela m’angoissait. En l’entendant me parler, je me relevais et m’étirait vaguement, lui parlant tout en descendant de mon assise perchée.


    - Ce n’est pas que je tienne particulièrement à vous ramener hors de cette forêt mais de nuit, elle est encore plus dangereuse que de jour et je la connais un minimum pour savoir qu’on est jamais à l’abri de faire une mauvaise rencontre… Vous êtes certainement apte à vous débrouillez tout seul et à retrouver votre chemin mais je n’ai aucune envie de me faire tapper sur les doigts par mes supérieures parce que je vous aurais laisser tout seul ici afin d’aller me coucher… Alors, oui, je vous racompagne, comme cela, on ne pourra rien me reprocher et on ne pourra rien vous reprocher non plus. Et qui sait, la prochaine fois que vous viendrez dans cette forêt, vous n’aurez peut-être pas besoin d’être surveillé…

    J’étais enfin arrivée sur le sol, j’époussetais ma robe et attendis quelques secondes afin de vérifier qu’il était prêt à partir. Quand ce fut le cas, je fis demi-tour, passant entre les arbres, marchant assez lentement pour éviter de me prendre une racine et de m’étaler. Je n’avais pas une vue de chat, seule la lune m’éclairait le chemin par moment. J’avais horreur de marcher de nuit dans cette partie où la végétation était la plus dense. En marchant je me rendis compte que l’homme que j’accompagnais marchait à deux mètres derrière moi. Il était méfiant envers moi ? Je ne lui avais pourtant pas donné de raison de le faire. Ou alors il n’avait pas aimé mon monologue de tout à l’heure, je soupirais d’exaspération tout en continuant ma route. Au lieu d’aller tout droit pour retourner à notre poit de départ, je tournais à gauche et longeait plusieurs arbres avant de slalomer entre les Tenaces.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Grou - Scorpion râleur ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Raël
:: Grou - Scorpion râleur ::
Raël
MessageSujet: Re: Un animal blessé {PV : Fulla, mi-Toula, 1305} | Terminé   Un animal blessé {PV : Fulla, mi-Toula, 1305}  | Terminé Icon_minitimeLun 8 Juil - 22:53

Cette femme avait l'air de commencer à fatiguer. Sans aucun doute qu'elle n'était pas du même rythme de sommeil que notre scorpion comme une bonne partie des habitants de ce monde…. Ce qui ne rendait que l'isolation plus facile, d'ailleurs. Toujours moins de monde dans les forêts, dans les rues et dans tout endroit de socialisation. Peut-être notre bleuté aurait voulu lui proposer d'aller dormir, de se reposer, qu'elle en avait besoin mais ce n'étaient pas les mots qui étaient sortis de sa bouche. De toute façon la gardienne de la forêt n'aurait jamais accepté une telle proposition… Elle devait l'emmener en dehors de la forêt et finir son travail. Il aurait pu lui assurer qu'il n'allait rien voler, qu'il préférait être seul et qu'il ne risquait rien, même un peu blessé mais il savait d'avance qu'elle n'aurait pas plié. Elle semblait avoir des responsabilités.

«  Cela serait certainement une bonne chose.  »

Alors qu'il connaissait déjà le chemin il la suivait tranquillement, à distance. Il haussa un sourcil lorsqu'il l'entendit soupirer, se demandant ce qu'il se passait tout en éventuellement enlevant certaines tenaces de son passage.

«  Femme. Aurais-tu préféré dormir un peu plus ? Tu as l'air fatiguée.  »

Après tout si elle était fatiguée et se faisait attaquer pendant son voyage du retour alors cela pourrait être sa faute. Et il n'avait pas envie d'avoir sa mort sur la conscience.

Il ne pouvait pas lui proposer de le laisser s'en aller seul mais peut-être que celle-ci lui irait mieux... même si pour lui cela voulait dire de passer plus de temps avec elle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Protectrice de Noathis ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Fulla
:: Protectrice de Noathis ::
Fulla
MessageSujet: Re: Un animal blessé {PV : Fulla, mi-Toula, 1305} | Terminé   Un animal blessé {PV : Fulla, mi-Toula, 1305}  | Terminé Icon_minitimeJeu 11 Juil - 16:56

    En l’entendant m’appeler « Femme » une nouvelle fois, j’avais envie de lui coller une baffe. Ce type m’énervait au plus haut point, ou alors était-ce ma fatigue qui me faisait partir au quart de tour. Oui, ce devait être cela, je ravalais donc les mots bien sentis qui allaient franchir mes lèvres et réfléchis à un phrase structurée afin de lui faire comprendre ce qu’il se passait.

    - Je vous remercie de votre prévenance à mon égard mais tout va bien. J’ai put me reposer tout à l’heure et un bon lit m’attend chez une amie quand j’aurais terminé mon travail, ce qui entre nous n’est pas pour tout de suite. Même sans le fait de vous avoir rencontré, il me reste des choses à faire et dormir n’en fait pas partie. Les siestes sont mes alliées pour tenir le coup. Il est vrai que cela fait plusieurs jours que je n’ai pas réellement dormi mais tant pis, le travail avant tout. Je vous rassure, même si j’ai l’air d’être un cadavre ambulant, je suis encore apte à me défendre face à je ne sais quelle créature de cette forêt. Je pourrais tout à fait, vous laisser vous indiquer le chemin de retour pour aller au plus vite et partir de mon côté mais ce n’est pas comme cela que je fonctionne.

    Je continuais de marcher tout en parlant avant de m’arrêter net et de tendre l’oreille. Un bruit m’alarma, de nombreux animaux venaient dans notre direction, pourtant, il n’y avait pas de raison apparente. Pour être précise, il s’agissait d’oiseaux qui venaient vers nous mais pour qu’il y en ait autant, c’était qu’ils fuiaient quelque chose mais quoi ? Quelqu’un les aurait dérangés ? Non, il aurait attaqués l’intrus et ne partirait pas, c’est donc qu’ils devaiant faire à un animal bien plus fort qu’eux. Mes neurones tournaient à toute vitesse afin de trouver quel animal de la forêt pouvait faire déguerpir des oiseaux aussi vite. Le bruit d’aile dans les feuilles au dessus nous me prit de court. Je me retournais vers mon compagnon pour lui faire savoir le problème.

    - Pourriez-vous vous mettre derrière un arbre et ne pas en bouger, un animal féroce ou alors un groupe d’animaux risque de passer à côté de nous et j’aimerais qu’il ne nous attaque pas et que nous n’ayons pas à les attaquer non plus.

    Je me précipitais vers le premier arbre à ma gauche me permettant de me cacher des animaux terrestre que j’entendais courir vers nous. J’avais beau réfléchir encore et encore, je ne trouvais pas qui cela pouvait être, je savais pourtant où se trouvaient tous les animaux de Noathis et leur déplacement. Alors pourquoi ne parvenais-je pas à définir qui pouvait bien en vouloir à ces pauvres créatures. Arcane, ma jolie grive musicienne, se posa sur mon épaule, je la regardais silencieusement, me disant mentalement que si elle pouvait parler, elle me dirait ce qui se tramait. Elle pourrait ainsi m’expliquer le fond du problème et mettre fin à mes interrogations silencieuses mais je pouvais rêver, elle avait beau faire le plus mélodieux son, elle ne pourrait jamais parler. Il ne me restait plus qu’à attendre que la chose passe et s’en aille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Grou - Scorpion râleur ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Raël
:: Grou - Scorpion râleur ::
Raël
MessageSujet: Re: Un animal blessé {PV : Fulla, mi-Toula, 1305} | Terminé   Un animal blessé {PV : Fulla, mi-Toula, 1305}  | Terminé Icon_minitimeSam 13 Juil - 12:59

«  Comme tu préfères.  »

Pourquoi Raël avait-il la mauvaise impression qu'il l'avait, encore une fois, énervée, malgré le ton qu'elle employait avec lui ? Y réfléchir ne le mènerait que vers le mal de tête, ce n'est pas comme s'il allait la recroiser ou garder un quelconque contact. D'ici peu de temps il serait de nouveau seul et n'aurait plus à sentir qu'il avait potentiellement vexé quelqu'un pour aucune raison.

Quelques minutes passèrent et ses sens le mirent un peu en alerte. Il y avait quelque chose loin devant eux et les bruits des volatiles qui s'enfuyaient n'était pas des plus rassurant. Pour la deuxième fois depuis leur rencontre la sindarine lui demandait de se cacher derrière un arbre et elle en fit rapidement de même. Cette fois-ci le scorpion ne broncha pas et se camoufla derrière un arbre, contre le tronc, tranquillement, aidé par la nuit et sa cape. Si de jour, il était un peu trop visible, ce n'était pas vraiment la même chose de nuit.

Raël n'avait aucunement l'intention d'attaquer quoi que ce soit, excepté s'il était véritablement en danger. Déjà, il était blessé, mais surtout qu'il avait appris qu'il fallait toujours garder ses forces en forêt car un ennemi que l'on était obligé de combattre pouvait sortir en tout temps, de nuit comme de jour. Pour lui, éviter les combats dans ces zones était plus un signe d'intelligence que de couardise. Il attendait donc simplement que la menace soit passée, incapable de distinguer ce qu'il en était, seules les vibrations qu'il faisait sur le sol lui donnaient une indication quant à sa taille et sa position.

Une fois que la menace fût passée il sorti donc de sa cachette, adressant simplement un regard, attendant qu'elle reprenne leur petite balade, laissant toujours de l'espace entre eux. Il n'y avait même plus besoin d'y réfléchir, c'était juste automatique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Protectrice de Noathis ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Fulla
:: Protectrice de Noathis ::
Fulla
MessageSujet: Re: Un animal blessé {PV : Fulla, mi-Toula, 1305} | Terminé   Un animal blessé {PV : Fulla, mi-Toula, 1305}  | Terminé Icon_minitimeSam 20 Juil - 14:12

    Je me plaçais derrière un arbre et attendais de voir ce qui allait suivre, le temps sembla passer à une allure très lente, au point que je sentais mon coeur s’emballer et vouloir sortir de ma poitrine. Les bruits de mouvements se rapprochèrent mais alors que j’étais certaine que l’animal ou les animaux en question allaient nous passer devant, ils passèrent par un autre chemin et une fois suffisamment loin de nous, je me permis de pousser un faible soupir de contentement. Je sortis alors de ma cachette et regardais mon compagnon.

    Son regard m’indiqua que je n’avais pas besoin de parler, lui aussi semblait vouloir sortir d’ici au plus vite, je repris donc la route, toujours devant afin de le guider, lui un peu plus loin. Pourquoi ? Aucune idée. J’étais curieuse mais ce serait pour une prochaine fois. Je n’avais pas l’envie de l’interroger pendant des heures sur ses agissements et son comportement. Il souhaitait partir et j’allais exhaucer son désir, je le conduirais jusqu’à la limite de la forêt.

    Nous avançâmes en silence pendant encore plusieurs heures, faisant attention pour ma part à où je marchais, nous finîmes par arriver à la bordure de la forêt dont la clarté contrastait fortement avec le peu de lumière qui filtrait au travers des arbres de Noathis. Je me retournais vers mon compagnon de marche et le regardais passer devant moi sans bouger. Je m’étais postée derrière le dernier arbre, montrant ainsi que je comptais rester à l’intérieur de la forêt. Je n’avais pas prévu de mettre un pied en dehors de ma maison.


    - Je vous souhaite de rentrer sans encombre jeune homme. Soyez tout de même prudent, Noathis n’est pas le seul lieu où le danger rôde.

    Sur ce, j’attendis qu’il s’éloigne un peu pour moi-même faire demi-tour et longer la fin des bois en direction de la maison de Svava. En pensant à mon amie, un petit sourire vint fleurir sur mes lèvres, j’allais l’entendre en arrivant j’en étais sûre. Je ne parvins chez elle qu’après que le soleil soit levé et quand je frappais à sa porte, son visage fermé me confirma ce que je pensais. Je n’allais pas pouvoir dormir tout de suite, les remontrances d’abord.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Un animal blessé {PV : Fulla, mi-Toula, 1305} | Terminé   Un animal blessé {PV : Fulla, mi-Toula, 1305}  | Terminé Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Un animal blessé {PV : Fulla, mi-Toula, 1305} | Terminé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un Animal Blessé
» La guerrière blessée
» Un automobiliste blessé par une saucisse volante...
» de l'homme ou de l'animal qui est le plus bete
» Feed the animal :: 28 fevr :: 14h28

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Istheria, le monde oublié :: Noathis, le pays sauvageTitre :: La Forêt de Sphène-
Sauter vers:  

(c) ISTHERIA LE MONDE OUBLIE | Reproduction Interdite !