Feuillet des lamentations

Bienvenue

Sur Istheria, RPG heroic-fantasy issus d'un univers original où de multiples aventures vous attendent.

Liens rapides

Effectifs

• Eryllis: 2
• Ladrinis: 2
• Eclaris: 1
• Prêtresses: 2
• Cavaliers de S.: 1
• Nérozias: 2
• Gélovigiens: 8
• Ascans: 1
• Marins de N.: 2
• Civils: 9

Temps actuel

An 1305 de l'ère obscure

Saison:Enkilil Mois:Moomé
[Octobre/Novembre en temps réel]

Membres du mois

Duscisio
Profil
Fiche


Code par MV/Shoki - Never Utopia



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Feuillet des lamentations

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar Invité
Invité

MessageSujet: Feuillet des lamentations   Jeu 7 Juil - 10:10



Journal du chasseur noir, lendemain de la résurrection du clan.

Ai pas réussi à faire changer Milenna d’avis. Devrais écrire comptes rendus de mes missions dans ce journal. Seul.
Compte pas me fouler.

*

[…]

*

Journal du chasseur, retour de la mission en commun avec Dolan Kane et Aliore Némésis.

Un traquenard. Ça résume assez bien la situation. Ont eu vent de l’enquête du Juge. Témoin recherché retrouvé clamsé. Avons trouvé qu’un cadavre empalé sur rempart Sud de Thémisto et un comité d’accueil armé.
Avons réussi à nous enfuir sur chemin de ronde jusqu’à une tour. Avons été encerclés. Ai décidé de tenter une sortie.
Nous ai fait passés par la fenêtre la plus proche et fait tomber Dolan et sa constitution plus fragile dans une charrette de foin.
Suppose que le rapport d’Aliore Némésis montrera que c’est lui qui l’a placé là.
Ai été soigné chez un contact du Juge dans la ville. Némésis nous a rejoins. A décidé de fausser les pistes pendant que ma transformation nous permettrait de fuir.
Le Juge a créé une diversion avec son indic. Voir son propre rapport.

*

[…]

*

Journal de chasse, retour de la mission en commun avec Dolan Kane, Aliore Némésis et Horace Kaloxine.

[En cours de décodage]

*

[…]

*

Journal de Mitsgun, compte rendu de l’assassinat du général Hesperian Alarof Nichita.

[En cours de décodage]

*

Journal de Mitgun, mission personnelle

Suis entré en contact avec un Éclaris de Thyrénium. L’ai inscrit au registre des contacts sûr de mon département en tant que médecin, asile et informateur.
Dois le revoir pour affaires personnelles.
Demande d'immunité pour lui de la part du clan. Il se nomme Drayken Olmir.

*

Journal de Mitgun, assassinat d’un importateur d’arme de Hesperia

Rydril Magtheïs a fait du bon boulot sur le terrain en m’attendant. On est passé à l’action dès le lendemain soir de mon arrivée.
Il y a toujours des fuites cependant. On a été balancé et la filature s’est changé en course poursuite.
J’ai envoyé Rhydril intercepter un messager pour ne pas avoir de renforts sur le paletot.
Élimination de la cible dans son entrepôt. Ai conseillé d'envoyer une équipe du département du vol organisé récupérer les armes.
Collatéral :
Rhydril Magtheïs est porté disparu. Mon retour a tardé car je l’ai cherché dans toute la ville. Aucune trace de lui. Ai confié l’enquête au département des renseignements.

*

Journal de Mitgun, assassinat d’un informateur de la mairie Hespérianne

Repérage parfait. Assassinat sans vague. Mais on n'était pas les seuls sur le coup. Il y avait une yorka du nom de Akina Hyunseg venue pour un cambriolage. Ça m'a perturbé et je me suis laissé surprendre par la garde personnelle de la cible. Ai encore été obligé de révéler ma vraie forme. Les gardes ont déclenché un incendie en tentant de me buter. J'ai failli y rester mais on a fini par se replier dans le bureau de la cible. J'avais les documents compromettant à récupérer et je pensais qu'elle prendrait les bijoux. Elle s'est enfuie sans. J'ai quitté la maison et mon meilleur agent est venu m'aider avec d'autres Nerozias se trouvant sur les lieux.

J'ai pris deux initiatives cette nuit.
Il faut que ces rencontres intempestives s'arrêtent. J'ai décidé d'organiser une rencontre avec le chef des Ladrinis. Pour ça, j'ai fait rattrapé la voleuse et l'ai chargé de délivrer un message. Je suis sûr qu'elle le fera. Le conseil choisira quoi faire de cette opportunité.
Ma deuxième liberté, a été de ramener la fille de ma cible. Pour la première fois, l'une de mes cibles a fait preuve de beauté d'âme avant sa mort. J'ai décidé de tenir ma promesse. Elle sera sous ma responsabilité et ma protection si le conseil l'accepte. Sinon, je les invite à me proposer une alternative à mon départ.

*

Journal de Mitgun, affaire personnelle

Ai effectué un déplacement jusqu'à Noathis pour mon propre compte. Ai renforcé le lien entre moi et l'Éclari, Drayken Olmir.
Suis aussi entré en contact avec les Érylis. Leur chef se porte bien mais elles sont toujours aussi territoriales et renfermées sur elles-mêmes.

*

Dernier ordre du loup des Nérozias

Ai été infecté par la Sarnahroa. Ce serait stupide de vouloir la ramener à Kodolm. Préfère mourir en anonyme où je suis. Toutes les dernières missions ont été accomplies dans la région de Thémisto. Ai renvoyé mes hommes. Dernières consignes du loup des Nérozias, transmettre mes excuse à Milenna pour avoir failli, faire inspecter tous mes hommes de retour de mission par Horace et ne laisser entrer que ceux qui sont sains. Les miens connaissent cet ordre et y obéiront. Le mal ne pénètrera pas notre antre grâce à nos assassin.
Nous semons la mort en dehors de nos murs, protégeons la vie à l'intérieur.

Jonas Mitsgun, Second loup de nérozias, Le chasseur noir
Treizième lune de Toula, année de la Sarnahroa.

*



Dernière édition par Jonas Mitsgun le Jeu 22 Nov - 15:00, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité

MessageSujet: Re: Feuillet des lamentations   Ven 22 Juil - 16:06


Journal Personnel de Jonas Mitsgun

Mon rang m’oblige à mettre sur papier toutes mes missions. Je n’avais jamais pensé à écrire ma vie. Je n’aimais pas bien écrire avant.
Echo m’avait appris l’écriture mais pas à l’aimer. Elle disait que j’en aurai besoin, pas que je pouvais éprouver des sentiments pour cet art.
C’est Migdas qui m’a appris à l’aimer. En lisant ce qu’il faisait des mots que je lui lançais, j’ai voulu apprendre à faire comme lui. Je ne ferai qu’un cahier. Lorsqu’il sera fini, je le cacherai avec le pendentif. Je termine ce que je commence mais je ne pense pas que révéler mes secrets, même à un livre, m’enchante tout le reste de ma vie. Nous verrons bien.
Que commence les confessions du Chasseur Noir.
*
*
*
Que dire de moi ?
Je ne suis rien de plus qu’un Lhurgoyf parmi d’autres… Les autres… Parlons-en des autres…
*

Mon sang, ma chaire réclame un monde plus vaste, plus parfait, où nous vivrions tous pleinement notre corps, le vrai, ce qui nous fait tels que nous sommes.
Les Lhurgoyfs, vous êtes chers à mes yeux et plus que tout au monde ou presque.
Spoiler:
 
*

Ébauches de vie. Prototypes mal dégrossis pullulant et prenant ce monde, le faisant votre. Serait-ce votre reproduction rapide qui vous permit d’ainsi dominer au point de donner les ordres désormais ?
Êtres pathétiques, vous êtes tout au plus intéressant à regarder évoluer et vous entretuer. Vous me comprendrez, vous qui pouvez rester ébahis des heures devant une fourmilière.
Qu’est-ce que vos vies pour les miens ? Une poignée de ce que vous appelez temps.
J’ai même du mal à me repérer dans votre système qui défile si vite.
Allez.
Je ne vous hais point. Vous êtes simplement différents.
Et difficiles à supporter.
Spoiler:
 
*

Terrans améliorés, vous n’avez de plus qu’eux que la longévité. Vous avez beau vivre sur notre échelle de temps, vous n’en êtes pas moins différents de nous de par l’essence même.
Je vous laisse toujours le fait qu’au moins, vous pensez plus rationnellement.
Spoiler:
 
*

Et nous étions plus proches que les autres sur cette planète ?
Après tout, nous avons tous une bêtes en nous. Dommage que la votre soit domestiquée. Sans doute vous êtes vous trop mêlé aux Terrans.
Vous restez pourtant à mes yeux des adversaires plus que des proies.
Prouvez-moi que nous pourrions être ennemis et je vous respecterez.
Spoiler:
 
*

Que dire de vous ? Plus bête que les Terrans, plus forts aussi,… vous n’en demeurez pas moins de mauvais goût. Vous êtes pour moi ce que les rats sont pour les humains ; même si ces derniers n’ont rien de plus ni de moins que les fourmis…
*

Vous qui êtes tout à la fois mais surtout des cadavres ambulants, montrez-moi que vous ne conservez que les atouts de vos anciennes vies où ne décrochez que la palme de la mauvaise viande.
Spoiler:
 
*

Reclus ! Vous pensez-vous supérieur parce que vous ne pouvez mourir ? On ne juge pas sa supériorité sur le monde en refusant de prendre part à sa construction. À moins que vous attendiez que nous nous entretuions pour exterminer les derniers survivants…
*
*
*
À mes yeux, seuls deux camps comptent :
*

Ils sont mon dernier refuge, ma seul entrave, mon ultime famille. Plus rien ne compte plus qu’eux et seul la vérité sur le destin de ma Sœur égale l’importance de leurs desseins que j’ai fait miens.
Je ne tolèrerai pas qu’on y touche ou la pervertisse.
Ce ne sont ni mes amis, ni mes frères,… Ils sont simplement mes alliés et je me voue à la rose et chacune de ses épines.
*

Tout le reste n’est que dérivé de ma pensé profonde : obstacle.
Que vous vous dressiez par accident, par hasard ou par votre volonté propre ou dictée, sachez que je ne laisserez personne m’empêcher d’atteindre mes objectifs.
Les rares personnes m’étant utiles ne le seront pas longtemps et ne cherchez pas à me trouver, c’est moi qui le ferai. Je ne m’entraverai pas de liens.
Il n’y a qu’à Nerozia que j’ai cédé une part de ma liberté et je la module comme je l’entends.
Vous tous, écartez-vous.
Chasseurs, décideurs, proies, adversaires, ennemis ou pions,…
Alliés, anonymes, informateurs inconscients, innocents les mains pleines,…
Cessez de résister.
*
*
*
Je n’ai de magie, que ce que mon être laisse filtrer à travers cette pâle enveloppe et mon essence n’a rien de divine. Je ne dois ma vie et ma magie qu’à moi-même et ma nature.
C’est vrai, je n’appartiens pas à ce monde dit créé par les dieux, car ce monde-ci a été dénaturé par les hommes. Pour preuve, ma magie n’est pas connue de ces pathétiques Terrans. Elle vient d’un autre âge que mes ancêtres ont connu avant de périr sous les immondices engendrées par les humains.
Je suis le second, descendant des premiers lhurgoyfs, habitant d’un monde disparu.
Suis-je le seul de ma race à nous croire issu de la nuit des temps, celle qui vit se lever un jour de chaos sur le paradis monstrueux qui seyait tant à nos procréateurs pour plonger ce monde perdu dans la lumière hideuse des éphémères ?

*
Danse SatyriqueSabots d’Airain
Si je suis humain, je n'ai pas d'aile. Mais je ne suis pas humain, et si mes ailes ne se voit pas, ce n'est pas pour ça que je ne me joue pas de la gravité. Je ne crains que les liquides, pas les hommes.Je révèle mon visage, doucement... Sans pouvoir ouvrir le passage trop longtemps. Si je m'obstine, je ne peux pas retenir mon démon, je ne peux plus me retenir... Et j'oublie, doucement...
Sigil de FissureSigil de Brèche
Tout ce qui m'appartient, je ne le confie à rien ni personne et n'ai confiance qu'en moi-même. Que se fissure la barrière, que nos mains propres s'effleurent.Si je peux déchirer la toile de n'importe où, pourquoi ne pas le faire en deux endroits à la fois ? Je ne suis pas omniprésent, mais je sais être prévoyant.
Sigil de Faille
Et ainsi le monde se fait plus maléable, plus proche, plus loin. La toile se perce sous mes yeux, le monde se creuse de tunnel invisible et ce qui entre ici, ressortira par-là.
Revenir en haut Aller en bas
 
Feuillet des lamentations
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lamentations Muettes. (Hisoka)
» ISRAËL - Le Mur des Lamentations
» Premier ministre Garry Conille par 16 voix pour, 4 contre et 5 abstention
» Règles d'Accès à Elysion
» La Forêt des Lamentations [PV Taika - Manazachi]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Istheria, le monde oublié :: Gestion & AffairesTitre :: Dans votre sacoche :: Carnet de Notes-
Sauter vers:  

(c) ISTHERIA LE MONDE OUBLIE | Reproduction Interdite !