Memories of pain [RP Raël]

News & Infos

C'est ici que vous trouverez les dernières infos du moment, les utiles et moins utiles.

Temps actuel

Effectifs

• Eryllis: 3
• Ladrinis: 9
• Eclaris: 5
• Prêtresses: 5
• Cavaliers de S.: 5
• Nérozias: 6
• Gélovigiens: 3
• Ascans: 0
• Marins de N.: 4
• Civils: 15

Lien recherché

- Torenheim cherche des "relations" en tout genre.
_ Kreen veut causer à des Prêtres de Kron.
_ Walter cherche de Preux chevaliers.
_ Raël veut des clients.
_ Deirdre a besoin d'employé!

Les Rumeurs

_ Il parait que des personnes hauts-placées seraient gravement malades.
_ Il parait que ça se bécotte "au bal de la Rose".
_ Il parait que des créanciers en sont après un des conseillers de Ridolbar.

Code par MV/Shoki - Never Utopia



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez
 

 Memories of pain [RP Raël]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
:: Barde itinérante ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Naïa Thyssen
:: Barde itinérante ::
Naïa Thyssen
MessageSujet: Memories of pain [RP Raël]   Memories of pain [RP Raël] Icon_minitimeMar 2 Avr - 21:46

Il y a de cela trois ans…

La liberté… Était-ce vraiment ce qu’elle était sur le point de reprendre ? Naïa devait pourtant rester discrète. Alors qu’elle venait à peine de récupérer ses armes et son luth, elle usa de sa magie pour effectuer un sort de phase. Elle avait réussi, mais elle sentait que la fatigue provoquait des répercussions sur son corps. Comme des brûlures. Aussi, elle ne traîna pas pour se rendre jusqu’à l’écurie. De là, elle cessa son pouvoir et cherchant un cheval. Son choix s’arrêta sur la première bête venue. Bien qu’elle ne connaissait pas la jument, la barde avait le sentiment que l’équidé était d’une nature douce.

Bien que la bête coopéré sans soucis, Naïa ressentait quand même les effets de ses muscles abîmés. Naïa usa alors de ses dernières forces pour grimper dessus. Si la jeune femme était croyante, elle aurait juré sur ses dieux à cause de la douleur qu’elle ressentait. Néanmoins, elle resta silencieuse, se mordant la lèvre inférieure à sang pour contenir la douleur de ses efforts. Mais la douleur avait un prix bien trop grand pour abandonner. Ce fut donc dans un dernier souffle qu’elle ordonna à la jument de galoper loin de cet enfer.
***

Comme c’était étrange pour elle de retrouver son ancienne demeure. Doucement, elle se remémorait les souvenirs de son enfance… De cette époque lointaine où elle n’était qu’une enfant. Un pas après l’autre, elle avançait dans la demeure familiale. Sa maison. La maison que Jacob lui avait léguée. D’une main, elle relevait doucement sa longue robe d’un bleu océan. Cette robe est tellement vieille et pourtant elle prenait grand soin à ne pas l’abîmer. Elle savait que son père l’aimait. Il lui avait dit que c’était la robe de sa mère.
“Tu lui ressemble beaucoup, résonnais la voix de l’homme dans l’esprit de la Sindarine,Tu es magnifique.”

La douleur de l’avoir perdu très jeune commençait à se faire ressentir. Aussi, elle secoua sa tête. Non ! Elle ne devait pas être triste. Au fond, elle savait qu’il aurait encore d’autre occasion de se rappeler à elle bien qu’il ne faisait à présent plus parti de ce monde. Et bien que le temps lui fut sembla terriblement court, elle se devait de ne garder qu’en mémoires les plus beaux souvenirs. Aussi, elle continua à marcher, grimpant les escaliers de sa demeure. Elle était comme à son habitude pieds nus.

Elle avançait un pas après l’autre avec prudence. Pourquoi faisait-elle ça ? Elle ne savait pas… D’ordinaire, la maison était chaude, accueillante. Elle était un refuge pour Naïa. Mais cette fois-ci, elle avait le sentiment que quelque chose clochait. Bientôt, un chien lui apparut en haut des escaliers… Il avait le pelage noir et les yeux bleus. Son museau était légèrement blanc et sous sa poitrine semblait se cacher une pierre… La musicienne adressa un sourire à la créature qui semblait.

Une fois en haut, l’animal reprit son chemin. Son luth accroché derrière son dos et son bâton de marche à la main, elle suivait avec une confiance aveugle l’animal qui était devant elle, prête à attaquer la moindre menace. Qu’il était bon de compter sur un “ami” même s’il était fait de fourrure. Mais alors qu’elle pensait ça, le chien se mit à disparaître dans l’obscurité et Naïa avait beau l’appeler, son “ami” ne revenait pas. Aussi, Naïa se mit à courir. Le couloir semblait se rallonger et plus elle avançait plus la lumière se faisait faible. Après une longue course, elle parvint à arriver au bout, mais ce qu’elle découvrit la terrorisa.

Un autel se tenait devant elle. Des flammes étaient alors allumées autour de la table de pierre et un homme s’y tenait debout. C’était lui. C’était cet homme qui l’avait enlevé contre son grès. Et il était de nouveau face à elle. Naïa se recula et hurla :
-Pourquoi es-tu ici ? Pourquoi ne me laisses-tu pas tranquille ? Je… Je te croyais enfin derrière moi !

Le silence fut sa seule réponse. À la place, une forme obscure agrippa ses bras puis ses chevilles. Se débattre était inutile et pourtant, elle cherchait à y échapper. Plus elle se débattait et plus elle s’approchait de ce visage défiguré en un rictus mauvais.
“Ce n’est qu’une question de temps… Reviens-moi doux petite créature… Reviens que je finisse ce que j’ai commencé.”

***

Des cris. On entendait les échos de ses cris retentir dans les marais brumeux. Elle se réveilla et d’un geste, se leva d’un bond. Ses membres se rappelèrent à elle, la faisaient souffrir, son estomac grognait de faim et sa gorge réclamait qu’on l’hydrate… Elle devait s’être endormie d’épuisement sur le dos de la jument. Et dans son sommeil, elle avait dû tomber de selle.

Heureusement pour la jeune femme, la bête était non loin d’elle avec ses affaires attachées de chaque côté. Aussi, la Sindarine se dirigea avec difficulté vers la bête et souffla avec difficulté :
-Où sommes-nous à présent ?

Mais que pouvait-elle attendre d’un cheval face à cette question ? Sa tête commença de nouveau à tourner. Il lui fallait des ingrédients pour se soigner et vite. Le problème, c’est que tant qu’elle n’avait pas une idée précise d'où elle se trouvait, la tâche serait difficile.

Comme pour compliquer la chose, Naïa commençait à entendre des voix. Des voix, qui lui ordonnait de revenir. Au début, c’était la voix de ce qui semblait être son père. Techniquement, c’était tout bonnement impossible puisque cela faisait des années qu’il était mort. La jeune femme arrivait à se convaincre que ça devait être la famine qui devait la faire délirer. Mais bientôt, la voix se transformait en quelque chose de plus effrayant. La voix de son geôlier. La voix de son tortionnaire résonnait à la place de Jacob. Elle l’entendait lui ordonner de revenir. Et à ce moment précis, elle ne savait plus dire si c’était toujours son esprit qui lui jouait des tours. Perdu, effrayée, elle posa sa tête contre l'encolure de la bête et murmura avec difficulté :
-Taisez-vous...


Pour moi la vie de chaque individu est une pile de bonnes choses, et de mauvaises choses. Les bons moments ne te font pas forcément oublier les moments difficiles mais, dis-toi bien que les mauvaises expériences, ne gâchent pas forcément les bonnes expériences.
Je voyagerai n’importe où pour répondre à votre demande...


Dernière édition par Naïa Thyssen le Ven 23 Aoû - 12:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
:: Grou - Scorpion râleur ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Raël
:: Grou - Scorpion râleur ::
Raël
MessageSujet: Re: Memories of pain [RP Raël]   Memories of pain [RP Raël] Icon_minitimeMar 20 Aoû - 1:13



S'il devait choisir son endroit préféré en Noathis, cela serait, pour le moment, sans conteste ses magnifiques chutes qui s'étendaient à n'en plus plus finir. C'était l'un des paysages qu'il préférait lorsqu'il voyageait. Raël était donc resté plus que de coutume s'y reposer après plusieurs semaines de voyage pour s'y rendre. Depuis sept ans il tentait à explorer le globe, à y découvrir ses mystères, ses plantes, à vivre de mercenariat et de quelques ventes, dans une solitude qu'il appréciait de plus en plus, et de façon tout à fait dangereuse pour son éducation laissée à l'abandon.

Son objectif d'aujourd'hui, après avoir mangé quelques bouts de viande séchée et de fruits, était d'investiguer ces marais qu'il avait si souvent laissés de côté de par leur dangerosité. Maintenant il lui fallait un peu plus de frissons, même s'il n'était pas non plus d'humeur suicidaire. Pas le genre.

Préparant et attachant son sac comme à l'accoutumée, déposant sa capuche sur sa tête puis s'étirant, le scorpion était fin prêt à se lancer à l'assaut de cette terre qu'il n'avait pas explorée très loin. Il désirait y découvrir d'éventuelles plantes qu'il ne connaissait pas, à bons ou à mauvais usages, ainsi, il coupait ce qui lui paraissait inconnu, prenant garde aux sables et aux bêtes qu'il pouvait croiser. Il ne faisait aucun bruit, même sa découpe était professionnelle et rapide. Il ne restait pas plus de quelques minutes au même endroit qui était désert. Enfin, en apparence. Il y avait des bêtes qui devaient rôder et qui étaient en train de se demander comment elles allaient pouvoir savourer ce repas.

Et il y eut aussi… Des cris ? De femme ?

Fronçant les sourcils, il rangeait son attirail, poignard excepté, sur ses gardes, ses yeux myopes scrutaient partout et son corps était en alerte, à la moindre vibration, au moindre son qui déclencherait chez lui une réaction physiologique.

Il vit tout d'abord un cheval. Qu'est-ce qu'une monture faisait ici ? Comment un cavalier pouvait être aussi stupide en venant dans un lieu si dangereux avec sa monture ? Quelques pas de côté, et voilà qu'il apercevait une silhouette vraisemblablement féminine. Dans un automatisme, sa queue était légèrement remontée, signe de sa méfiance. Pour autant il ne distinguait rien de franchement dangereux chez cet être, au contraire elle n'avait pas l'air très en forme. Etait-ce elle qui avait crié ? Sur qui ? Pourquoi ? Y avait-il un ennemi à l'horizon ? Il balaya à droite, à gauche, derrière : rien.

«  Femme, est-ce toi qui a crié ? As-tu vu quelque chose ?  »

Bonjour, jeune demoiselle, vous me semblez bien embêtée, avez-vous besoin d'aide ? Et puis quoi encore ? Plutôt rêver.

Il ne savait pas trop si la jeune femme allait lui répondre, même de là où il était, et avec sa petite vue il pouvait dire qu'elle avait l'air bien palote et certainement s'il n'y avait pas ce cheval, qu'elle ne tiendrait pas debout.

Revenir en haut Aller en bas
:: Barde itinérante ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Naïa Thyssen
:: Barde itinérante ::
Naïa Thyssen
MessageSujet: Re: Memories of pain [RP Raël]   Memories of pain [RP Raël] Icon_minitimeVen 23 Aoû - 13:54

Memories of pain
Naïa & Raël
Que tout ceci cesse. C’était la seule chose qu’elle demandait. La liberté. Elle n’avait pas encore pleinement conscience qu’elle était enfin libre. Son esprit fatigué divaguait au milieu de la nature sauvage de Noathis. Le fait d’entendre encore et toujours cet homme qui l’avait marqué à vie, lui faisait doucement croire que la mort était peut-être une solution efficace à tout ce chaos. Mais alors qu’elle commençait à perdre la foi, une voix vint à elle. Ce n’était guère une voix douce, mais à ce stade, tout était agréable à entendre si ça pouvait faire taire les bruits qui résonnaient dans sa tête. Femme… Est-ce qu’elle pouvait encore se considérer comme femme quand on avait était victime de multiples agressions ? Face à cette appellation, Naïa avait le sentiment dont elle revenait doucement à la réalité. Au monde tel qu’elle l’avait connu jadis…

Avait-elle crié ? Oui. Elle avait sûrement crié dans sa peur. Elle avait développé une forme de terreur depuis qu’on avait fait d’elle une captive…

Faiblement, elle releva sa tête pour regarder son interlocuteur. Il n’était pas humain. Du moins, c’est quand elle a vu sa queue qu’elle en ai venu à cette brève conclusion. Mais peu importait… Naïa n’était guère méfiante des autres races. Ses yeux fatigués se relevèrent vers le visage de l’homme. On y sentait la méfiance et gardait une distance raisonnable. Naïa soupira difficilement et tenta de se relever sans trop de succès. Elle avait faim et soif et cela se voyait à ses lèvres gercées.

“Où sommes-nous… Loin de lui, j’espère…”


Mais l’étranger se contenta de demander si elle avait vu quelque chose. Faiblement, elle secoua la tête que non.

“Je ne sais pas si on me suit… Aidez-moi s’il-vous-plaît.”

Tout semblait flou. Ce fut donc qu’au bout de dix longues minutes qu’elle revint vraiment à elle. Elle avait fini par se sauver. Pour l’instant. Elle était à présent libre et elle ne savait pas où se rendre… Chez elle ? Bien qu’elle était pleinement consciente, ses membres n’en pouvaient plus, eux. Aussi, elle s’obligea à faire un effort. Elle se releva en s’appuyant à l’aide de sa jument pour se tenir droite. Ce qu’elle portait était à présent sali par la boue, ses cheveux étaient emmêlés... Des cernes creusait son pâle minois. Pourtant, sa beauté était toujours bien présente. Elle ne savait que dire de plus pour obtenir son aide… La vérité ? Et s’il la remettait à celui qui l’avait enlevé ? Mentir ? Il pourrait le sentir et le lui faire regretter. Après tout, bien qu’il semblait être le seul homme dans les alentours, on était jamais trop prudent.

Toutefois, la jeune Sindarine n’avait peut-être aucune chance de survie si elle ne faisait pas un minimum confiance à la prochaine personne qu’elle croiserait. Elle baissa la tête faiblement, en signe de salut. Même dans la détresse, elle cherchait à rester digne.

“Je suis Naïa… Thyssen. De la famille des Thyssen.”

Mais après s'être présenté, elle convint à se dire que son titre ne voulait peut-être rien dire ici. Pour cet homme qui se tenait face à elle. Elle soupira:

“J’ai faim… Je ne sais pas où je suis. J’ai peur qu’on me retrouve pour avoir fui quelqu’un de peu recommandable… Je vous en prie, aidez-moi et j’aurais une dette envers vous.”

"Le premier pas pour avoir ce que vous voulez, c'est d'avoir le courage de quitter ce que vous ne voulez plus."


Pour moi la vie de chaque individu est une pile de bonnes choses, et de mauvaises choses. Les bons moments ne te font pas forcément oublier les moments difficiles mais, dis-toi bien que les mauvaises expériences, ne gâchent pas forcément les bonnes expériences.
Je voyagerai n’importe où pour répondre à votre demande...
Revenir en haut Aller en bas
:: Grou - Scorpion râleur ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Raël
:: Grou - Scorpion râleur ::
Raël
MessageSujet: Re: Memories of pain [RP Raël]   Memories of pain [RP Raël] Icon_minitimeVen 23 Aoû - 14:50



Dans ce monde, il fallait se méfier de tout le monde, et les jeunes femmes amochées ne faisaient pas exception aux yeux du scorpion. L'apparence physique n'était pas importante car tout pouvait être une menace. Pour autant elle avait l'air bien fébrile, et il était presque sûr qu'elle n'était pas en train de jouer la comédie, son instinct, peut-être. De toute évidence elle essayait d'échapper à quelque chose, ou à quelqu'un mais elle n'avait pas l'air d'avoir vu quoi que ce soit. Raël pouvait donc se rassurer, il n'y avait pas de bête dangereuse dans le coin, du moins, pas visiblement.

A sa demande d'aide, il ne réagit pas tout de suite, observant les mouvements incertains de cette femme avant qu'elle ne le salue de façon un peu plus officielle, se présentant et lui redemandant son aide. Ainsi elle faisait parti de la noble famille des Thyssen ? Etait-ce une raison pour l'aider ? Non, pas vraiment. Raël n'en avait pas vraiment quelque chose à faire d'une dette, par contre, elle lui avait simplement demandé son aide, et, comme il n'était pas un monstre, il n'avait rien contre l'aider. La cueillette serait pour plus tard.

«  Soit, je vais t'aider.  » Le scorpion s'avança donc vers la demoiselle, faisant attention où il marchait, sa vision d'elle devenant moins floue, sa nature sindarine lui apparue de suite. «  Ici ce sont des marécages dangereux alors on part. Maintenant.  »

Maintenant à une distance plus pratique, le scorpion prit la demoiselle par la taille pour la remettre sur son cheval. La porter aurait été contre productif, il devait garder une main pour agir en cas de danger alors il attrapa la bride du cheval pour commencer à les guider, sans un mot, attentif, pour sortir du marécage, marchant et faisant trottiner l'animal exactement dans ses traces de pas pour leur éviter les sables mouvants. Ils marchèrent ainsi jusqu'à ce que le décor ne change et qu'il se retrouvent en dehors de ces lieux où la mort était assurée en cas de faiblesse.

Durant le trajet, qui n'avait pas duré plus de vingt minutes le scorpion avait juste lancé quelques regards à la demoiselle avant de s'arrêter à un point stratégique, ni trop loin ni trop proche des chutes, ou l'on pouvait voir facilement des ennemis venir. Oui, il était toujours sur le qui-vive.

«  Ici, ça ira.  »

A nouveau, il la porta hors de son destrier pour la reposer parterre, elle avait l'air si fébrile qu'il redoutait qu'elle ne tombe en voulant descendre du cheval.

«  Assied-toi.  » De son sac il en sortait sa gourde ainsi qu'à manger, de la viande sécher et quelques fruits. «  Sers toi.  »

Sans rien demander d'autre pour le moment, il attacha le cheval à la cime d'un arbre, avant de s'asseoir lui aussi à quelques mètres de la femme, surveillant les environs. Mais il n'était pas le seul, Iri, son aigle qui les avait suivi depuis tout là-haut, faisait aussi office de garde et l'on pouvait entendre son chant de temps en temps.

Revenir en haut Aller en bas
:: Barde itinérante ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Naïa Thyssen
:: Barde itinérante ::
Naïa Thyssen
MessageSujet: Re: Memories of pain [RP Raël]   Memories of pain [RP Raël] Icon_minitimeSam 21 Sep - 16:13

Memories of pain
Naïa & Raël

"Il va m'aider..."

Cette pensée permettait à Naïa de respirer un grand coup comme soulagé que le monde n’était pas aussi cruel qu’on pouvait le prétendre. Et alors qu’il s’avança, Naïa regardait du mieux qu’elle pouvait son interlocuteur qui semblait être parfaitement humain. Pourtant, quelque chose au fond d’elle lui criait que les apparences étaient bien trompeuses… Surtout depuis la fois où elle avait fini enchaînée au fond d’une cave.

Pourtant, la crainte ne se lisait pas dans son regard. Au contraire, elle s’en remettait complètement à lui. Alors qu’elle allait lui souffler un simple merci, ce dernier commença à la taille ce qui allait la faire reculer de peur.

La peur d’être touchée. C’était cette même peur qu’elle avait gardé constamment depuis qu’on l’avait séquestré… Qu’il la touche. Il lui arrivait parfois de doucement caresser son visage, les hanches et parfois lui voler un baiser, mais rien de plus. De toute manière, c’était déjà de trop pour elle…

Alors que quelqu’un la touche aussi rapidement provoqua en elle un frisson de panique. Mais ce dernier se contenta de juste la soulever pour l’aider à remonter en selle avant de guider le cheval par la bribe. Elle poussa un souffle de soulagement et la Sindarine commença à de nouveau se faire bercer par le rythme de la jument. Elle tentait tant bien que mal de rester éveillée. Bien qu’il avait accepté de l’aider, elle ne le connaissait pas assez pour lui faire pleinement confiance. Aussi, la jeune femme lutta tant bien que mal pour ne pas s’endormir.

La marche était silencieuse, mais Naïa savait que l’homme était sur ses gardes et qu’il ne valait mieux pas le déranger dans sa vigilance. C’était peut-être même mieux de rester discret. Si les hommes de son ancien geôlier la recherchaient, ils pouvaient très bien être dans le coin à sa recherche. Le silence était la meilleure des solutions.

Au bout de ces 20 minutes qui semblait interminable pour la jeune Sindarine, son sauveur s’arrêta dans un endroit encore inconnu. Est-ce qu’ils étaient encore dans les marécages ? Naïa pouvait entendre le bruit des cascades au loin et sa gorge vint à lui signaler qu’elle était déshydratée. Raël en profita pour l’aider à descendre et ce furent ces quelques rares secondes qui permirent à Naïa de regarder d’un peu plus près celui à qui elle devait probablement la vie. Il avait une peau bien plus foncé qui contrastait parfaitement avec le teint pâle de la jeune femme. Des yeux d’une couleur inhumaine… Cela demeurait la preuve qu’il n’était pas humain. Certes, il semblait joli garçon, mais à cet instant précis, Naïa ne songeait qu’à survivre.

Il lui ordonna de s’asseoir et sans un mot executa son ordre. Ses jambes de toute manière n’auraient pas pu tenir plus longtemps. Et alors qu’il lui tendit de quoi boire et manger, elle s’empressa de vite de désaltérer et ce rassasier. Bien que c’était des petites choses, tout semblait extraordinairement bon dans sa bouche. Un véritable festin. Depuis combien de temps avait-elle chevauché sans boire où manger ? Le scorpion, quant à lui, avait repris une distance raisonnable de sa nouvelle compagne de route. Il continuait à surveiller les environs et cela rassurait légèrement la jeune femme qui avait le sentiment d’être entre de bonne-main.


-Je vous remercie… Je pense que si vous m’aviez abandonné, j’étais condamnée…

Soudain, quelque chose lui traversa l’esprit et elle se leva en légèrement paniqué. Son luth ? Était-il toujours accroché à la jument. Elle devait le récupérer. Aussi, Naïa se leva d’un bond et commença à marcher pieds-nues avec difficulté vers la bête. Sa robe était arrachée de partout et ses cheveux en pagaille. Elle était à bout de souffle, mais le fait de ne pas avoir son instrument auprès d’elle lui redonnait comme une seconde force.

"Le premier pas pour avoir ce que vous voulez, c'est d'avoir le courage de quitter ce que vous ne voulez plus."


Pour moi la vie de chaque individu est une pile de bonnes choses, et de mauvaises choses. Les bons moments ne te font pas forcément oublier les moments difficiles mais, dis-toi bien que les mauvaises expériences, ne gâchent pas forcément les bonnes expériences.
Je voyagerai n’importe où pour répondre à votre demande...
Revenir en haut Aller en bas
:: Grou - Scorpion râleur ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Raël
:: Grou - Scorpion râleur ::
Raël
MessageSujet: Re: Memories of pain [RP Raël]   Memories of pain [RP Raël] Icon_minitimeSam 21 Sep - 23:47



La dame ne lui avait opposé aucune résistance dès lors qu’ils avaient quittés les marécages. Présentations (non réciproques) exceptées, elle avait fait silence et lui avait obéit. L’on pouvait presque dire que le scorpion avait été plus bavard qu’elle, dans les quelques mots qu’il avait prononcés.

Une fois arrivé dans un endroit plus calme et sûr, elle l’écouta, s’installa et se jeta sur l’eau et la nourriture. Il se demandait depuis combien de temps elle errait dans ces marécages, sans eau et nourriture, mais, vraisemblablement, pas depuis des heures car sinon une autre créature en aurait déjà fait son repas. Tout en l’observant il prit son sac et avec un pot et un bout de bois taillé il martelait des feuilles, histoire de préparer un breuvage qui devrait faire du bien à Naïa.

Bien qu’il soit concentré sur sa tâche, il écoutait tout de même les bruits alentours. Il ne répondit rien aux remerciements si ce n’était un haussement d’épaules. Pas qu’il s’en fichait mais il ne savait pas comment répondre à ce genre de phrases qui étaient si rares. Alors il se contenta de se taire et de lever les yeux sur les froissements qu’il entendait. La jeune femme, alors qu’elle était en mauvais état se levait et s’en allait vers son cheval. Voulait-elle partir ? Elle n’en avait pas la force.

« Que fais-tu ? »

Instinctivement Raël s’était levé et avait marché vers elle. La voyant se diriger vers l’instrument de musique il soupira, en râlant.

« Tsk. Ce n’est pas le moment, tu tiens à peine sur tes jambes. Va t’asseoir. »

De gré ou de force, il l’a fit se rasseoir avant d’aller lui-même chercher l’instrument et de lui donner. Il en profita pour aller chercher sa mixture et rempli le bol en bois avec un peu d’eau.

« Bois. »

Le tout avait un aspect verdâtre qui n’était pas si peu ragoûtant, le goût serait un peu amer mais lui fera certainement du bien.

Revenir en haut Aller en bas
:: Barde itinérante ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Naïa Thyssen
:: Barde itinérante ::
Naïa Thyssen
MessageSujet: Re: Memories of pain [RP Raël]   Memories of pain [RP Raël] Icon_minitimeMer 23 Oct - 11:17

Memories of pain
Naïa & Raël

Son instrument. C’est tout ce qu’elle voulait. Tout ce qui lui était de plus précieux. Aussi, quand l’homme remarqua qu’elle, c’était levé, il soupira. Naïa n’avait pas entendu. La fatigue faisait qu’elle perdait ses sens. Ce qui expliquait aussi pourquoi avait-elle autant de mal à marcher. Toutefois, son sauveur en avait décidé autrement.


« Tsk. Ce n’est pas le moment, tu tiens à peine sur tes jambes. Va t’asseoir. »


Mais la Sindarine se contenta juste de perdre l’équilibre et de tomber sur l’homme. Aussitôt, elle tenta de se relever. Sans succès. La fatigue était bien trop grande…


« Excusez-moi… C’est juste que c’est tout ce que j’ai et je tiens à l’avoir près de moi pour l’instant… »

Naïa avait beau vouloir prendre son instrument, elle n’aurait pas le dernier mot. Trop faible pour protester, elle n’eut pas d’autre choix que d’obéir à l’homme. Peut-être avait-elle bien fait puisque ce dernier prit quand même soin de chercher le luth et de le lui donner. En même temps, il lui apporta une étrange mixture et un peu d’eau avant de lui ordonner de boire.
La jeune femme n’avait pas l’habitude qu’on lui donne des ordres comme ça. Elle était presque méfiante… Mais d’un autre côté, il l’avait sorti de ce pétrin. Du moins, il prenait soin d’elle. Aussi, peut-être devait-elle faire ce qu’il lui demandait pour continuer à survivre. Sans rien dire de plus, elle posa le luth à côté d’elle puis posa ses mains sur le bol, frôlant délicatement les doigts du scorpion.
En effet, le goût était amer et la jeune Sindarine se serait bien passée de boire l'étrange décoction. Mais très vite, elle sentit que cela lui redonnait un peu de force. Un peu de sommeil et elle se sentirait encore mieux. Mais elle avait encore peur pour se laisser envahir de nouveau par les songes.
Ce n’était pas de Raël qu’elle avait peur. Mais de cet homme qu’elle fuyait. Était-elle vraiment loin de lui ? Elle priait que oui. Mais ensuite ? Qu’allait-elle faire ? Rentrer chez elle serait peut-être bien trop compliqué pour le moment… Peut-être s’attendrait-il à la retrouver sur le chemin et la ferait de nouveau sa prisonnière… Elle secoua sa tête. Elle devait se changer les idées.


« Pardonnez-moi, mais je ne connais pas votre nom. Puis-je le connaître ? »

"Le premier pas pour avoir ce que vous voulez, c'est d'avoir le courage de quitter ce que vous ne voulez plus."


Pour moi la vie de chaque individu est une pile de bonnes choses, et de mauvaises choses. Les bons moments ne te font pas forcément oublier les moments difficiles mais, dis-toi bien que les mauvaises expériences, ne gâchent pas forcément les bonnes expériences.
Je voyagerai n’importe où pour répondre à votre demande...
Revenir en haut Aller en bas
:: Grou - Scorpion râleur ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Raël
:: Grou - Scorpion râleur ::
Raël
MessageSujet: Re: Memories of pain [RP Raël]   Memories of pain [RP Raël] Icon_minitimeVen 25 Oct - 22:17



Comme si son avertissement avait été une prémonition, dès qu’il lui eut dit de se rasseoir, elle lui tomba dessus. Dans un réflexe, il la rattrapa. Elle était dans un état si pitoyable qu’elle ne pouvait même pas se relever, c’était désolant. N’ayant que faire de ses excuses, comme s’il y avait manière à s’excuser, il n’était pas vexé, Raël la fit s’asseoir contre un arbre et lui ramena le luth auquel elle semblait tant tenir. En bon herboriste, il lui offrit un breuvage qui ne pouvait que lui faire de bien, même si elle allait de toute façon avoir besoin de repos.

Au contact physique avec ses doigts le scorpion grogna dans sa tête et grimaça un peu, mais rien de plus. Il la regardait ensuite boire et s’installa à nouveau sur un coin d’arbre, à un ou deux mètres, autant pour lui donner de l’intimité que pour avoir la sienne. Raël avait récupéré une drôle de jeune femme, du moins, il en avait l’impression. Si frêle, qu’il se demandait comment elle avait pu survivre en ces lieux. La chance ? Voire, la malchance…

Le bleuté ne donnait pas son prénom d’office quand il rencontrait quelqu’un, mais ne rechignait pas trop à le dire quand on le lui demandait. Du moins, en général.

« Raël. »

Le scorpion se demandait pourquoi elle n’allait pas sombrer dans le sommeil mais peut-être était-elle trop mentalement alerte pour dormir ? Si elle fuyait en effet quelque chose ou quelqu’un, peut-être que cela cherchera à la retrouver ? Il ne posa cependant aucune question, ce n’était pas dans ses habitudes et ce n’était pas ses affaires. Et puis il n’était pas aussi stupide pour demander à quelqu’un de quoi il avait peur.

« Tu devrais dormir. Je vais rester éveillé. »

Pour autant, la chaleur n’était pas bien présente, l’herbe était froide et un peu humide, les habits de la jeune femme était déchiré alors il se releva et défit sa cape. C’était tout ce qu’il avait pour se protéger.

« Prend ça. Tu devrais mieux dormir. »

Il la déposa sur elle, restant torse-nu, tatouages rouges bien visibles, tout comme sa figure à présent. Il se pencha ensuite vers son sac, prenant une pomme retourna s’asseoir. Il la croqua, restant vigilant à son environnement et à la demoiselle. Il pouvait encore rester debout plusieurs heures avant d’avoir envie de dormir.


Revenir en haut Aller en bas
:: Barde itinérante ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Naïa Thyssen
:: Barde itinérante ::
Naïa Thyssen
MessageSujet: Re: Memories of pain [RP Raël]   Memories of pain [RP Raël] Icon_minitimeJeu 7 Nov - 11:37

Memories of pain
Naïa & Raël

Raël… Naïa hochait de la tête et lui adressa un faible sourire :


“Raël… C’est mignon…”


Il était évident qu’elle commençait doucement à somnoler. Pourtant, elle luttait. Elle avait beau être à bout de nerfs, elle refusait de s’endormir tant qu’elle ne se sentirait pas en sûreté. Il était évident que le scorpion savait ce qu’il faisait et qu’elle n’avait probablement rien à craindre. Mais tout de même. Une voix en elle lui indiquait qu’elle ne pouvait pas s’endormir. Peut-être même était-ce finalement une mauvaise idée que d’avoir demandé son aide. Et s’il lui arrivait quelque chose par sa faute ? Malgré sa froideur, il l’avait sauvé et Naïa commençait à ressentir de la sympathie pour cet homme étrange. Elle voyait bien qu’il se posait des questions, mais qu’il ne les posait pas. Naïa baissa son regard :


“J’expliquerai… Mais pas maintenant… C’est trop tôt. Mais… J’ai peur. J’ai tellement peur.”


Il était évident que la fatigue ne lui permettait pas d’être clair dans ces propos, mais en soi, elle espérait qu’il ne la jugerait pas pour ça et qu’il comprenait. Il lui conseilla de dormir, qu’il veillerait et cette idée ne la rassurait pas autant. Peut-être était-il lui-même fatigué… Il se releva et s’approcha d’elle en lui offrant sa cape pour la tenir au chaud. Face à cette douceur étrange de sa part, Naïa écarquilla les yeux et commença légèrement à rougir. D’autant plus qu’il était à présent torse-nu.


"C’est toi qui vas attraper froid du coup… Est-ce bien raisonnable ?"


Alors que la musicienne s’exprimait, l’homme avait déjà repris une distance convenable entre lui et Naïa. Mangeant une pomme, il guettait les environs. Et à ce moment-là, elle tomba de fatigue.


***


Il faisait tellement sombre… Où était-elle ? Que faisait-elle à Ditham alors que dans ses souvenirs, elle était encore avec un homme dans une forêt ? Elle entendait des voix qui lui soufflait de courir. Partir. Et puis une voix plus féminine se fit entendre. Naïa le savait… Elle savait que c’était sa mère. Mais comment pouvait-elle le savoir ? Elle l’avait abandonnée tout juste après sa naissance. Comment pouvait-elle le sentir ? Elle voulait en avoir le cœur net. Aussi, elle s’avança vers le son de la voix… Dans les ténèbres, elle longeait les couloirs de sa demeure d’enfance… Au bout, l’horreur fit son apparition. Un homme. Cet homme qui venait de la sauver. Raël. Il était là, au milieu d’un grand cercle, torse-nu et à bout de souffle. La jeune barde ne comprenait pas ce qui se passait aussi elle voulu s’avancer un peu plus quand le scorpion commença à hurler tout en se tordant de douleur.


"Raël !"

Elle voulait lui venir en aide. Elle voulait le sortir de là. Intérieurement, elle sentait que c’était sa faute. Mais alors qu’elle fit pour courir en sa direction, deux hommes l’attrapèrent par les bras, la soulevant pour que ces pieds ne touchent plus le sol. Elle hurla, ordonnant qu’on la lâche immédiatement. Ce fut bien inutile. Personne ne l'écoutait. Plus le temps passait, plus Raël souffrait et plus sa colère se transformait en supplication…


"Laissez-le… Il ne sait pas. Il ne sait rien…"


C’est à ce moment-là, qu’un homme s’avança vers elle. Lui. Lui qu’elle fuyait. Ce sourire mauvais sur les lèvres…

"Rentre à la maison Naïa. Rentre avant que je ne t’enlève tout ce qui t’es si chère."



***


   Elle se réveilla en sursaut, hurlant de peur. Elle avait chaud. Trop chaud et elle sentait son coeur battre à tout rompre. C’était encore un cauchemars ? Où avait-il ce pouvoir de s’immiscer vraiment dans les rêves ? Mais dans ce cas, comment pouvait-il savoir qu’elle n’était plus seule à présent ? Lentement elle commença à pleurer, tremblante et à bout de nerfs.


"Le premier pas pour avoir ce que vous voulez, c'est d'avoir le courage de quitter ce que vous ne voulez plus."


Pour moi la vie de chaque individu est une pile de bonnes choses, et de mauvaises choses. Les bons moments ne te font pas forcément oublier les moments difficiles mais, dis-toi bien que les mauvaises expériences, ne gâchent pas forcément les bonnes expériences.
Je voyagerai n’importe où pour répondre à votre demande...
Revenir en haut Aller en bas
:: Grou - Scorpion râleur ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Raël
:: Grou - Scorpion râleur ::
Raël
MessageSujet: Re: Memories of pain [RP Raël]   Memories of pain [RP Raël] Icon_minitimeSam 9 Nov - 18:29



Dès qu’il lui dit son nom, la jeune femme qu’il venait de récupérer lui rétorquait, à moitié endormie que c’était mignon. Il ne pu s’empêcher de grognouiller devant cette déclaration bien étrange, un simple « Humrff… sorti de sa bouche mais rien de plus, il ne préférait rien dire d’autre car elle était à moitié dans les vapes… Du moins, selon lui… elle lui sorti un peu après qu’elle allait lui expliquer mais qu’avait-il à en faire, de ces explications ? Raël ne lui avait rien demandé.

« Je n’ai pas besoin d’explication. »

Il se doutait cependant qu’elle ne l’entendrait pas… Vu l’état dans lequel elle était, il préférait lui prêter sa cape et aller se rasseoir. Etait-ce raisonnable ? Le froid ne le tuerait pas, il se contenterait d’attendre qu’elle dorme, lui cependant ne s’était réveillé il n’y a pas longtemps alors il allait en effet veiller pour que personne ne s’approche, comme il le ferait pour lui.

Durant le temps de sommeil de la jeune femme, Raël s’occupait des herbes qu’il avait ramassé précédemment, en mettant certaines dans des petits sacs pour qu’elles sèchent, en écrasant d’autres, infusant certaines, il faisait cela avec une certaine habitude et ne voyait pas le temps passer même s’il donnait quelques coups d’œil à la femme qui ne semblait pas avoir un sommeil des plus calmes. Ce dernier était cependant nécessaire à son rétablissement.

~ ~ ~


Concentré sur son travail, plusieurs heures avaient passées et le petit jour commençait à pointer le bout de son nez, il devait être entre cinq et six heures du matin, la rosée s’en allait, il faisait un peu humide et toujours frisquet, mais certainement pas plus que durant la nuit.

Toujours assis à la même place, même s’il avait bougé de temps en temps pour ne pas s’engourdir, Raël sursauta quand la femme hurla et se leva aussitôt pour la rejoindre. Elle était en train de pleurer et de trembler… Merde alors jamais personne n’avait encore eue cette attitude devant le scorpion, si bien qu’il ne su absolument pas comment réagir. Il en fallait bien peu pour prendre un mercenaire tel au lui au dépourvu, finalement…

« Hoy femme… » Il s’approcha un peu plus, mais pas trop non plus… Il n’allait pas la prendre dans ses bras. « Tu as mal quelque part… ? Tu as besoin de quelque chose ? »  

Inutile de dire que « peine de cœur » ne faisait pas vraiment pas parti de son explication pour les pleurs de Naia…


Revenir en haut Aller en bas
:: Barde itinérante ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Naïa Thyssen
:: Barde itinérante ::
Naïa Thyssen
MessageSujet: Re: Memories of pain [RP Raël]   Memories of pain [RP Raël] Icon_minitimeMar 12 Nov - 10:42

Memories of pain
Naïa & Raël


Elle n’était pas libre. Du moins pas entièrement. C’est ce qu’elle ressentait au plus profond d’elle. Les cauchemars étaient signes qu’il continuait probablement à toujours la guetter. Mais comment pouvait-il savoir pour Raël ? Et s’il savait pour Raël, savait-il où elle se trouvait ? Dans ce cas-là, pourquoi n’était-il toujours pas venu la chercher ? Tellement de questions apparaissaient dans l’esprit de la Sindarine en larmes, tentant de cacher son mal aux yeux du scorpion. Néanmoins, sans succès, puisque ce dernier s’approcha d’elle avec sur le visage un regard légèrement perdu sur ce qu’il pouvait bien faire pour l’aider.

Il lui demandait ce qu’elle avait. Où avait-elle mal ? Partout. Chaque souvenir de cet homme qui l’avait maintenu en captivité lui rappelait de vive douleur dans son corps et dans son cœur. À ce moment-là, la Sindarine était prise entre le besoin de chaleur humaine pour se sentir en sécurité mais la peur aussi de se retrouver à nouveau prisonnière de quelqu’un. Elle tremblait comme une feuille, luttant contre ses larmes et sa crainte alors que le scorpion attendait toujours une réponse.

Mais que dire à un homme qui était froid envers elle ? Que pouvait-il bien faire ? Elle tenta de se lever, sécha du mieux qu’elle pouvait ses larmes et regarda le scorpion dans les yeux. La tristesse, la douleur et la crainte se lisaient d’un simple regard :


“Ce dont j’ai besoin Raël… Tu ne peux pas me l’apporter. Pas cette fois. Tu fais déjà beaucoup pour moi. Peut-être que nous devrions nous remettre en route et quitter cet endroit.”

Elle sentait qu’elle avait bien plus de force que la veille. Etait-ce grâce à la décoction de Raël ? C’était possible. À cet instant, elle aurait aimé un remède contre le chagrin. Doucement, elle ramassa la cape du scorpion et s’approcha doucement de lui pour la lui remettre en main propre. Elle fuyait à présent le regard du scorpion, consciente que ses yeux devaient être gonflés à cause des larmes. La vérité et que Naïa restait belle à voir malgré tout.


“Je… J’aurais une requête à vous demander une fois hors de danger si vous voulez bien… Mais avant toute chose, vous maniez bien l’épée ?”

Au même moment, un bruit se fit entendre non loin d’eux. Naïa se remit à trembler. L’avait-il finalement retrouvé ? Elle allait presque ordonner à Raël de fuir. Hors de question qu’on s’en prenne à quelqu’un d’autres qu’elle. Mais plus le bruit se rapprochait, moins Naïa se sentait en danger. Le bruit était petit, léger… Aussi, elle s’en approcha.

Un bébé. Un chien ou un loup ? Mais il était évident que ce n’était qu’un jeune qui devait avoir que deux où trois mois. Le ou la petit(e) possédait de long poil noir et un petit museau blanc. La créature boitait et couinait tout en se dirigeant vers Naïa. La Sindarine était en peine pour la créature et de ses doigts délicats, souleva la bête pour la prendre dans ses bras. Au même moment, elle en profita pour remarquer que c’était une femelle.


“Que fais-tu ici ? Où est ta mère ?”

La bête couina un peu plus et la jeune femme caressa la tête de la bête. Sans doute, son parent n’avait pas survécu face au marais. La créature était donc semblable à Naïa. Perdue et en peine. Elle se retourna vers Raël. Ne sachant trop quoi faire. Le prendre avec elle ? Était-ce une bonne idée ? Toutefois, le laisser ici risquait de lui causer beaucoup de peine...

Elle soupira et chercha un sac vide sur la selle de sa jument pour y déposer la petite créature. Elle lui souffla de rester dedans et qu’on s’occuperait de sa patte en lieu sûr. Elle se tourna ensuite vers Raël. Bien que la décoction semblait faire son effet, la fatigue revenait subitement en force… Et pourtant, elle luttait. Elle ne voulait plus être un poids pour le scorpion.


"Le premier pas pour avoir ce que vous voulez, c'est d'avoir le courage de quitter ce que vous ne voulez plus."


Pour moi la vie de chaque individu est une pile de bonnes choses, et de mauvaises choses. Les bons moments ne te font pas forcément oublier les moments difficiles mais, dis-toi bien que les mauvaises expériences, ne gâchent pas forcément les bonnes expériences.
Je voyagerai n’importe où pour répondre à votre demande...
Revenir en haut Aller en bas
:: Grou - Scorpion râleur ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Raël
:: Grou - Scorpion râleur ::
Raël
MessageSujet: Re: Memories of pain [RP Raël]   Memories of pain [RP Raël] Icon_minitimeMar 12 Nov - 20:32



Le scorpion attendait que la femme veuille bien s’exprimer, si elle le voulait, car il ne l’obligeait pas. Elle semblait avoir un temps de réflexion avant de lui lançait un regard où il y lisait la peur et la tristesse, avant de lui répondre qu’il serait incapable de lui offrir ce dont elle avait besoin. Pourtant il lui donnait eau, nourriture et protection alors il se demandait bien ce qui fallait de plus à cette femme qui avait peur. Dans tous les cas, si c’était un truc émotionnel, et cela semblait l’être, il en était en effet bien incapable.

Autre chose maintenant, elle semblait vouloir partir d’ici sans avoir ni rien mangé, ni rien bu. Voulait-il juste s’éloigner des lieux ? Alors qu’elle était allée ramasser sa cape pour la lui donner Raël la lui remise sur les épaules.

« Garde la pour le moment. »

Il n’était pas très conseillé de se balader avec une jeune femme dont les affaires étaient déchirées… Lorsqu’elle lui disait qu’elle avait une requête, Raël ne put répondre car il entendait un bruit. De suite, il mit la main sur sa dague mais ce n’était apparemment rien dont il fallait s’inquiéter, juste un bébé… en mauvais état. Le scorpion s’étonna cependant de la réaction de la sindarine qui venait prendre le petit et le mettre dans un sac. Raël soupira. Grand bien lui fasse, il n’attendait pas plus longtemps.

« On y va. »

Récupérant son sac, il aida à nouveau la femme à aller sur sa jument, un peu brutus le scorpion, et accrocha même son luth. Serviable tout de même non ? Il sortit la gourde de son sac, des fruits et la viande séchée et les lui passa.

« Mange en même temps. »

Elle était faible sur ses jambes, elle devait reprendre des forces.

« Et, non je ne manie pas l’épée. Que veux-tu me demander, femme ? »

La politesse… En croquant une prune.


Revenir en haut Aller en bas
:: Barde itinérante ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Naïa Thyssen
:: Barde itinérante ::
Naïa Thyssen
MessageSujet: Re: Memories of pain [RP Raël]   Memories of pain [RP Raël] Icon_minitimeMar 26 Nov - 10:24

Memories of pain
Naïa & Raël


Naïa n’allait pas s’exprimer. C’était difficile pour elle. Trop récent, beaucoup trop récent, mais on pouvait aisément deviner que la vie ne lui avait pas fait de cadeaux ces derniers temps. Raël pouvait peut-être deviner ? Où pas. Naïa n’avait pas non plus envie qu’on la plaigne. Elle ne voulait pas rester faible. Mais comme c’était dur.

Raël refusait qu’elle lui rende sa cape. Il avait raison, elle n’était pas sortable avec ses vêtements presque en lambeaux. Elle s'enveloppa alors dans le tissu et avait l’impression que l’odeur du scorpion persistait encore. Mais c’était une odeur presque rassurante pour elle…

Le louveteau semblait mal en point également et Naïa sentait qu’il aurait également besoin de manger et de quelques soins… Mais il n’y avait pas de temps à perdre. La Sindarine avait le sentiment que son rêve était un mauvais signe qu’il était toujours sur ses pas. Raël semblait aussi d’accord pour partir et Naïa en était plutôt soulagée. Toutefois, peut-être que le scorpion avait besoin de sommeil ? Elle se reprochait presque de ne pas s’en être soucié plus tôt. Toutefois, son sauveur ne lui laissa pas le temps de lui poser la question. Il l’aida à monter à cheval et accrocha même ses affaires. Naïa sentait qu’elle commençait à rougir de cette situation. C’était déjà le signe qu’elle reprenait des forces en soi. La veille, elle était bien trop épuisée pour pouvoir réagir à quelque chose.

Mais où pouvaient-ils bien aller ? Naïa n’en savait rien… Rentrer chez elle à Ditham ? Non… Elle avait peur des questions auxquels la musicienne n’était pas prête à répondre. Elle craignait aussi que son geôlier s’y dirige pour l’attraper en chemin. C’était une idée risquée et elle ne voulait pas prendre le moindre risque. Surtout qu’elle n’était pas seule. Elle souffla à Raël un merci alors qu’il lui tendit de quoi se nourrir. Discrètement, elle donna la viande séchée au bébé et garda les fruits pour elle.


“Raël… Vous avez pris le temps d’avaler quelque chose au moins ?”

« Et, non je ne manie pas l’épée. Que veux-tu me demander, femme ? »

Naïa fit une moue. Femme… Elle lui adressa un léger sourire :


“Naïa. Je m’appelle Naïa. Et je pense que je ne peux rien te demander de plus au final si tu ne manie pas l’épée… Et tu as déjà fais beaucoup pour moi en me sortant de ce pétrin… C’est juste que…”


Ce n’était pas dans sa nature. Elle n’aimait pas le sang, la violence. Elle était une pacifique de nature. Toutefois, la situation l’exigeait…

“Je voudrais apprendre à me défendre si je n’ai pas d’autres solutions…”
"Le premier pas pour avoir ce que vous voulez, c'est d'avoir le courage de quitter ce que vous ne voulez plus."


Pour moi la vie de chaque individu est une pile de bonnes choses, et de mauvaises choses. Les bons moments ne te font pas forcément oublier les moments difficiles mais, dis-toi bien que les mauvaises expériences, ne gâchent pas forcément les bonnes expériences.
Je voyagerai n’importe où pour répondre à votre demande...
Revenir en haut Aller en bas
:: Grou - Scorpion râleur ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Raël
:: Grou - Scorpion râleur ::
Raël
MessageSujet: Re: Memories of pain [RP Raël]   Memories of pain [RP Raël] Icon_minitimeMer 27 Nov - 21:43



Raël manquait de sommeil, c’était certain, néanmoins cela ne se voyait pas vraiment. De toute façon, il avait son expression habituelle et on ne pouvait dire s’il était grincheux parce qu’il n’avait pas assez dormi ou si c’était juste… par nature.  Mais quand on le connaissait, on savait qu’il fallait se diriger vers la deuxième hypothèse… Mais bref. Une fois sur le cheval, le scorpion dirigea à nouveau la demoiselle pour quitter les cascades en direction de la forêt vers le sud. Elle semblait s’inquiéter de sa faim. A sa question, il haussa les épaules.

« Oui. Et si j’ai faim je peux me servir. »

Raël n’était pas le genre de personne qui avait besoin d’être materné. S’il avait besoin de manger, il se servait, s’il avait besoin de sommeil ou de repos, il le dirait aussi. Un peu sans-gêne peut-être mais surtout franc. Et à quoi cela servait de faire comme si l’on ne se sentait pas fatigué ?

Quand il chercha à l’interroger sur pourquoi elle lui demandait s’il maniait l’épée, elle lui avoua, après un énième remerciement (caché) qu’elle voulait apprendre à se défendre. Il n’était certainement pas un bon professeur, même s’il maniait l’épée. Il remarqua aussi qu’elle avait répété son prénom. Sans doute préférait-elle être appelée par celui-ci… Ce qu’il pouvait comprendre.

« Une épée est une arme lourde. Avant l’épée, si vraiment c’est l’arme qui te correspond, c’est de ta condition physique qu’il faut t’occuper. Et puis, ça ne sert ça rien de vouloir juste apprendre à te défendre et ça ne se fait pas non plus aussi rapidement. Tu apprends à te battre, dont la défense, ou tu ne le fais pas. Sinon, tu seras vite submergée par la technique des autres. »  

L’on ne pouvait pas vraiment apprendre qu’une facette d’un combat, car pour le gérer, il fallait s’y connaître, et par conséquent, ne pas faire d’impasse. Du moins c’était l’avis du scorpion. Tout comme lui avait appris les poisons et les façons de les soigner. Pour lui, l’un n’allait pas sans l’autre.

« Et je passe par Eridania. Alors je peux te conduire dans n’importe quelle ville là-bas. Tu as dit que tu es une Thyssen donc, tu veux aller à Ditham ? »

Pour lui, ça lui paraissait logique de retourner là d’où elle venait.


Revenir en haut Aller en bas
:: Barde itinérante ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Naïa Thyssen
:: Barde itinérante ::
Naïa Thyssen
MessageSujet: Re: Memories of pain [RP Raël]   Memories of pain [RP Raël] Icon_minitimeJeu 28 Nov - 19:40

Memories of pain
Naïa & Raël

Plus Raël lui répondait avec froideur, plus Naïa avait le sentiment de s’enfoncer. Elle préférait donc opter pour le silence… Elle l’écoutait expliquer sur l’arme de son choix. Une arme lourde, elle le savait bien, mais heureusement pour elle, celle de sa famille n’était pas des plus difficiles à prendre en main. Mais le deuxième point comme quoi se défendre n’était pas aussi rapide qu’elle le souhaitait semblait des plus évidents. Mais elle demeura muette.

Ses souvenirs commencèrent à naître dans l’esprit de la Sindarine. Cette époque où elle n’était encore qu’une enfant et que Jonas était encore en vie… Elle se souvenait de ses questions de petites filles.

“Pourquoi on me rejette ?”
“Pourquoi ne suis-je pas humaine comme toi, où comme mère ?”
“Pourquoi tu vieillis plus vite que moi ?”
“Que vais-je devenir sans toi ?”


Elle se souvenait de ses questions et elle ignorait à l’époque à quel point elles étaient douloureuses pour son père adoptif… Il répondait toujours à ses questions par une seule et même réponse :

“Tu es spéciale Naïa. Ce n’est pas parce que tes oreilles sont différentes des miennes que tu n’es pas à même d’être aussi bien que n’importe qui. Ta différence, tu dois t’en faire une force. Et tu as la beauté de ta mère, tu lui ressembles aux fils des années. Un jour, tu devras régner à ma place sur ce petit territoire et servir notre roi. Ce jour-là, tu trouveras ta place. Et je serais toujours avec toi, dans ta tête.”

Naïa soupira face à ce souvenir. À la mort de Jonas, elle était trop jeune pour hériter et il avait donc, avant de rendre son dernier souffle, transmis les pleins pouvoir à son frère qui c’est chargé de se “débarrasser” de la jeune Sindarine en l’envoyant à Canopée.

Avec le temps, elle avait finalement appris que son véritable père était un homme qui avait profité de l’ignorance de sa mère avant de s’enfuir sans assumer ses responsabilités… Et sa mère, ne pouvant supporter ce chagrin d’amour et Naïa, avait demandé au Comte de Ditham, et promis de base, de s’occuper d’elle. Jonas avait toujours profondément aimé sa mère… Même après l’avoir trahis, il a continué à lui cultiver un amour inconditionnel. Et elle ne s’en retourna pas. Elle les avaient abandonnés. Lui comme Naïa.

Et pour couronner le tout, elle se devrait de finalement prendre le rôle de Comtesse un jour et à cette idée, elle était terriblement angoissée. Jonas avait tort, elle n’avait toujours pas trouvé sa place. Et son cauchemar avait perduré dans cette geôle à subir les assauts d’un homme fou.

Le scorpion sorti Naïa de ses songes en lui expliquant qu’il passait par Eridania et qu’il était près à la conduire à n’importe quelle ville.

“Tu as dit que tu es une Thyssen donc, tu veux aller à Ditham ?”

Ditham… Nous y revoilà… Naïa réfléchissait et craignait que celui qu’elle fuyait puisse justement l’attendre là-bas. Et comment allait-elle raconter ses trois ans d’absences à sa famille ? Elle ne pouvait pas leurs dire la vérité. C’était trop dur.

“Non. Je ne souhaite pas me rendre à Ditham… Tu n’auras qu’à me déposer à la capitale. Je connais des gens qui pourront m’aider à me cacher un temps. Je… Je ne suis pas prête à rentrer à Ditham.”

Toutefois, elle se surprit à voir que Raël connaissait parfaitement les noms qui pouvaient gérer les différentes régions…

“Mais quitter cette forêt serait déjà très bien pour moi…”

"Le premier pas pour avoir ce que vous voulez, c'est d'avoir le courage de quitter ce que vous ne voulez plus."


Pour moi la vie de chaque individu est une pile de bonnes choses, et de mauvaises choses. Les bons moments ne te font pas forcément oublier les moments difficiles mais, dis-toi bien que les mauvaises expériences, ne gâchent pas forcément les bonnes expériences.
Je voyagerai n’importe où pour répondre à votre demande...
Revenir en haut Aller en bas
:: Grou - Scorpion râleur ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Raël
:: Grou - Scorpion râleur ::
Raël
MessageSujet: Re: Memories of pain [RP Raël]   Memories of pain [RP Raël] Icon_minitimeDim 1 Déc - 10:58



A son explication concernant les armes, Naia ne répondit pas. Mais comme d’habitude, le scorpion n’était pas homme à faire la discussion donc cela ne le dérangeait pas. Soit elle avait eu sa réponse et elle lui avait convenue, soit il l’avait vexée, ce qui arrivait parfois sans qu’il ne s’en rende compte mais là non plus, il n’y accordait pas grande importance… Elle était en sécurité avec à boire et à manger, les choses essentielles pour vivre.

A force de marcher, Raël cependant désirait savoir où il pourrait aller avec elle, il l’interrogea donc sur sa destination. Elle était une fille de noble alors il avait logiquement déduit qu’elle aurait envie de rentrer chez elle, auprès de sa famille et dans un confort plus agréable que la forêt. Pour autant, cela ne fût pas le cas, elle voulait apparemment se cacher et quitter la forêt au plus vite. Certainement par peur, mais qu’en savait-il après tout des enjeux de la noblesse, pas grand-chose… Si ce n’était rien.

« Dans ce cas je t’emmène à Hesperia. Nous en aurons pour environ 6 jours de voyage. Et nous aurons quitté Noathis d’ici ce soir. »

Le plan dans la tête de Raël commençait à s’illuminer : ils longeraient la montagne jusqu’à trouver le fleuve qui rejoint la capitale, le suivant jusqu’ à la fin du trajet. Ainsi ils auront de l’eau et de la nourriture sans grande difficulté.

Maintenant qu’il connaissait la destination, Raël accélérait un peu le pas, tenant toujours la bride du cheval, le jour était plutôt bien levé et son heure normale de sieste approchait. Pour autant, il préférait ne pas s’arrêter, il n’imaginait pas cette dame voyager de nuit. Ainsi, ils quitteront en effet la forêt de Noathis à la nuit tombée.

« Nous allons nous arrêter pour la journée. Nous reprendrons demain à l’aube. »

Raël avait choisi un lieu moyennement exposé, à l’orée d’une petite clairière, leur permettant de voir si jamais quelqu’un venait. Enfin, surtout à la sindarine car sa vue à lui n’était pas des plus efficaces. Commençant à ramasser des brindilles, quelques feuilles sèches et des champignons sur les arbres, le scorpion dégagea un endroit avant d’y déposer les champignons et feuilles sèches et d’y mettre le feu en créant une étincelle avec un bout de métal et une pierre qu’il transportait. Il mit ensuite au-dessus les branches les plus grandes.

« Je vais aller chasser, je ne vais pas loin. Surveille le feu, si quelque chose ne va pas, fais-moi signe. »

Toujours aussi aimable. Le scorpion laissa son sac avec toutes ses herbes et décoctions à côté d’un arbre et s’en alla simplement armé de son poignard.

~~~


Raël revint une quinzaine de minutes plus tard, avec le dîner : un lièvre qu’il allait dépecer et faire cuire, en plus d’herbes qu’il avait trouvé.

« L’animal que tu as récupéré, est-il blessé ? » Disait-il en s’asseyant près du feu, tranchant en longueur la peau de l’animal. Pas très ragoûtant.



Revenir en haut Aller en bas
:: Barde itinérante ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Naïa Thyssen
:: Barde itinérante ::
Naïa Thyssen
MessageSujet: Re: Memories of pain [RP Raël]   Memories of pain [RP Raël] Icon_minitimeLun 22 Juin - 12:57

Memories of pain
Naïa & Raël


Naïa sentait des légères courbatures l’envahirent. Depuis combien de temps n’avait-elle pas foulé l’herbe sous ses pieds ? Combien de temps n’avait-elle pas couru jusqu’à finir essoufflée ? Combien de temps n’avait-elle pas senti le soleil réchauffer sa peau si pâle. Trop longtemps et la Sindarine le sentait. Son corps n’était plus autant habitué à se déplacer sur de longs trajets et le monde qui l’entourait avait peut-être bien changé. C’était ce qui l’effrayait. En réalité, elle commençait à prendre conscience qu’elle avait peur d’absolument tout.

Comment le monde a t-il évolué ? Est-ce que son statut de Sindarine à Ditham serait encore accepté ? La guerre avait éclatée ? Où la paix était-elle maintenue ? Tant de questions sans réponse que Naïa se gardait bien de poser à Raël. Après tout, le scorpion ne semblait pas des plus bavards. C’était un solitaire et peut-être que les hommes de cette trempe se souciait peu du monde. Elle secoua sa tête en disant qu’elle ne pouvait juger un homme qu’elle ne connaissait absolument pas.

Quelque temps plus tards, Raël avait prit la décision de s’arrêter pour la journée. Naïa était soulagée. Elle sentait la fatigue l’envahir depuis un petit moment. Bien qu’elle était à cheval, le simple fait de rester en alerte au moindre bruit ou encore se tenir droite sur le cheval était devenu difficile.

Ainsi, ils s’installèrent près d’une petite clairière. Un peu d’eau… Naïa s’en approcha pour s’humidifier un peu le visage. Le scorpion, quant à lui était occupé de déposer des affaires avant d’empoigner qu’un simple poignard et regarda la Sindarine. Pendant une demi-seconde, la jeune femme doutait des intentions de son sauveur. Son emprisonnement l’avait rendue méfiante. Mais ce dernier vint simplement signaler qu’il partait en chasse. Elle hocha de la tête, silencieuse.


***

Dix minutes au moins étaient passées, mais Naïa avait déjà pris le temps de regarder un peu plus la petite créature qu’elle avait récupéré plus tôt dans la journée. C’était une femelle et elle semblait très jeune. Naïa chercha à voir les possibles plaies, tiques et autres choses suspecte sur la petite bête pour la soigner. Après tout, elle était une eclaris et avait acquis des connaissances basiques en soin. Une fois qu’elle s’était un peu occupée de la petite, elle lui fit boire un peu d’eau et murmura avec un fin sourire :


“T’en fais pas. Räel est parti nous chercher à manger. Tu vas vite reprendre des forces. Je m’occuperai bien de toi.”


La petite louve fit un léger jappement et remua légèrement sa queue. Naïa était contente de voir cette réaction. Elle lui caressa gentiment la tête puis posa la bête à côté d’elle.

Elle rattrapa ensuite son luth et commença à jouer un tout petit peu, comme pour détendre cette ambiance presque dramatique. Elle devait se sentir heureuse, elle était enfin libre. Doucement, elle commença à sortir une mélodie et à chanter à voix basse. Sa voix était naturellement mélodieuse, douce mais faible. Comme si elle était encore gênée de ce qu’elle pouvait chanter. Au moins, la vibration des cordes semblait plaire à la petite créature qui semblait être sur le point de s’endormir.

Plus tard, alors qu’elle jouait encore de son instrument, Räel revint de sa chasse. De la viande. Naïa ne mangeait pas de viande… C’était contre ses principes. Tant pis, elle ferait une entorse pour cette fois. Elle ne voulait pas vexer son compagnon de route et en plus, elle se devait aussi de reprendre des forces. Il vint alors à se poser près du feu, non loin d’elle et commençait à dépecer le lapin.


“L’animal que tu as récupéré, est-il blessé ?”

Naïa s’arrêta alors de gratter timidement ses cordes et regarda la petite bête qui dormait paisiblement. Naïa n’osait même pas lui caresser la tête de peur de la réveiller. Aussi, elle adressa un petit sourire à Raël avant de répondre :

“Rien de grave en tout cas. Je pense qu’elle a juste besoin de manger pour reprendre des forces.”

Elle recommença doucement à gratter ses cordes sans pour autant chanter : trop timide encore.

“Nous n’avons peut-être pas besoin de nous rendre à Hesperia. Je pense que je vais me rendre à Amaryl pour rejoindre ma caste. Je serai en sécurité là-bas et j’ai peut-être un ami qui est encore là-bas. Nous nous laisserons peut-être dans la prochaine ville que nous croiserons. Vous avez déjà fait beaucoup pour moi et je ne sais pas comment vous remercier.”

"Le premier pas pour avoir ce que vous voulez, c'est d'avoir le courage de quitter ce que vous ne voulez plus."


Pour moi la vie de chaque individu est une pile de bonnes choses, et de mauvaises choses. Les bons moments ne te font pas forcément oublier les moments difficiles mais, dis-toi bien que les mauvaises expériences, ne gâchent pas forcément les bonnes expériences.
Je voyagerai n’importe où pour répondre à votre demande...
Revenir en haut Aller en bas
:: Grou - Scorpion râleur ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Raël
:: Grou - Scorpion râleur ::
Raël
MessageSujet: Re: Memories of pain [RP Raël]   Memories of pain [RP Raël] Icon_minitimeVen 3 Juil - 20:47



Au final, malgré qu’elle lui avait dit un peu plus tôt qu’elle allait lui expliquer la situation, la jeune femme ne l’avait pas fait. Comme il l’avait dit, il ne désirait pas spécialement qu’elle lui parle, au contraire, moins il en saurait d’elle, mieux cela serait, et il n’avait pas vraiment envie d’écouter un long monologue parlant de la vie d’une inconnue.

Une fois rentré de sa chasse, il s’était posé pour préparer la nourriture. Il ne faisait pas attention si elle était dégoûtée ou non par le dépeçage de l’animal tellement c’était une chose naturelle pour lui. Certaines créatures mangeaient les animaux et d’autres étaient mangées par elle, tant que l’on ne faisait pas souffrir l’animal, il n’y avait aucune raison d’être contre. Du moins, c’était ainsi qu’il avait toujours vécu et il n’était pas prêt à ce qu’on remette cette pensée en question, ni à ce qu’on pense le contraire.

L’animal qu’elle avait récupéré, il l’avait regardé un instant, se demandant tout de même s’il était blessé ou non. Si c’était le cas, déjà, il pourrait les ralentir, il y aurait une odeur de sang, et puis, quoi qu’on en dise, il n’était pas sans cœur. Même s’il n’était pas d’accord avec le fait qu’elle l’ait pris ou adopter sans réellement savoir si la mère était en vie. S’il avait juste besoin de manger alors ça irait. Il découpa un bout du lapin pour le déposer à côté, il n’y avait aucun doute que le petit loup saurait l’apprécier.

Alors qu’il lui avait proposé de la déposer à Hesperia en sécurité, elle lui annonçait qu’elle changeait de plan. Rien qui ne le dérangeait en soit, après tout il ne prévoyait en rien ses voyages et pouvait aller un peu partout. Il était en revanche clair qu’il n’était pas un aussi bon samaritain pour se rendre jusqu’à Amaryl avec elle, surtout à son rythme de marche. S’il n’était pas payé pour le service, il perdrait beaucoup trop de temps sur les saisons.

« Nous sommes à quelques kilomètres de la frontière du duché d’Arghanat. Si tu connais une ville qui pourrait t’y accueillir je peux t’y emmener, autrement, Hesperia reste sur ma route. Et ne joue pas de ton instrument une fois la nuit tombée. »

Raël n’avait pas de problème avec la musique mais il n’aimait pas ce qui pourraient attirer des gens et des animaux vers eux, même s’ils n’étaient plus dans la dense forêt et éloigné des marécages. Il avait toujours été méfiant avec la nature et preuve en était, il était toujours vivant.




HRP : Je te laisse conclure en mentionnant ta destination et rapidement notre chemin du coup ! o/
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Memories of pain [RP Raël]   Memories of pain [RP Raël] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Memories of pain [RP Raël]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Istheria, le monde oublié :: Noathis, le pays sauvageTitre :: Les chutes nébuleuses :: • Les Marais Brumeux-
Sauter vers:  

(c) ISTHERIA LE MONDE OUBLIE | Reproduction Interdite !