Bons Baisers d'Amaryl [mission] - Page 2

News & Infos

C'est ici que vous trouverez les dernières infos du moment, les utiles et moins utiles.

Temps actuel

Effectifs

• Eryllis: 3
• Ladrinis: 9
• Eclaris: 5
• Prêtresses: 5
• Cavaliers de S.: 5
• Nérozias: 6
• Gélovigiens: 3
• Ascans: 0
• Marins de N.: 4
• Civils: 15

Lien recherché

- Torenheim cherche des "relations" en tout genre.
_ Kreen veut causer à des Prêtres de Kron.
_ Walter cherche de Preux chevaliers.
_ Raël veut des clients.
_ Deirdre a besoin d'employé!

Les Rumeurs

_ Il parait que des personnes hauts-placées seraient gravement malades.
_ Il parait que ça se bécotte "au bal de la Rose".
_ Il parait que des créanciers en sont après un des conseillers de Ridolbar.

Code par MV/Shoki - Never Utopia



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez
 

 Bons Baisers d'Amaryl [mission]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
:: Petite Plume ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Allaatkasik
:: Petite Plume ::
Allaatkasik
MessageSujet: Re: Bons Baisers d'Amaryl [mission]   Bons Baisers d'Amaryl [mission] - Page 2 Icon_minitimeMar 19 Jan - 8:07






Après ce dernier interrogatoire, Allaatkasik était dubitative et ne s'attendait pas à un tel retournement de situation. D'un coté il lui fallait protéger des secrets d'état et de l'autre ne pas mettre en péril le fils de Liantèce et trouver un moyen de lui porter secours. Il lui fallait réfléchir mais vite car elle ne savait absolument pas quand Maraki demanderait de nouveau à l’ambassadeur de sortir des plans. Alors avec Mérinne, elle trouva une solution temporaire en attendant plus de renseignements venant de l'ambassade de Cimméria à Méphrit. Elles convinrent que Drabnar tout comme Liantéce continueraient leur commerce mais sous haute et discrète surveillance. Et pour ce qui était de falsifier des plans, elles mirent Flemminger dans la confidence mais suivit par un service de protection formé des agents les plus compétents. Cela devrait donner le change pendant un bon moment, le temps de savoir si d'autres agents de l'Organisation étaient en place dans la capitale. Tout en essayant de trouver des indices qui les mèneraient sur la piste du fils de Liantéce. Par contre, Allaatkasik jugea qu'il serait bon de ne prendre en filature Maraki qu'un jour sur trois, c'était un espion aguerri qui ne tarderait pas à remarquer leurs présences. Il était inutile de faire échouer toute tentative de sauvetage par négligence ou bien par obstination...




La routine commença à s'installer les jours qui suivirent. Le matin, elles allaient au poste de garde centrale afin d'y lire les rapports fait par les agents durant la vielle sur Flemminger, Drabnar et Liantéce. De ce coté-ci, la aussi, c'était la routine. Les deux dissidents jouaient le jeu et montraient une volonté sincère à collaborer. De leurs cotés, les agents restaient des plus discrets et il y avait que peu de chance que l'Organisation se rende compte qu'ils étaient sous surveillance. L'après-midi, Allaatkasik et Mérinne se promenaient dans les rues, déambulaient dans l'allée des Piliers ou allaient flâner sur la Place des Sages, mais restant toujours aux aguets. Puis, en fin d'après-midi, elles remontaient dans leur chambre d'auberge afin de s'y reposer jusque dans le milieu de la nuit, moment où elles ressortaient dans la ville pour écumer tout les lieux nocturnes susceptible d’accueillir hors-la loi, malandrins, assassins, mais aussi nobles en mal de sensations fortes et autres dépravés de tous bords. A la fin de la semaine, bien qu'elles n'aient exploré qu'une partie du monde nocturne et souterrain, elles commencèrent à croire que le seul agent de liaison en place à Amaryl était Maraki. Ce n'était pas une certitude, mais avec les renseignements qu'avait pu leur fournir Liantèce, c'était tout à fait plausible. Cela ouvrait une autre porte à leurs moyens d'actions.




Une semaine passa et Liantèce fut sollicité par l'Organisation. Allaatkasik et Mérinne allaient enfin savoir si leur subterfuge fonctionnerait et trois jours plus tard, aucune action ne fut intenté à l'encontre de Liantèce ou bien de quiconque. C'était donc que leur plan était efficace. Par contre, plusieurs fois elles avaient étaient en repérage à proximité de la demeure du banquier Saluze mais elles ne trouvèrent aucun moyen d'y pénétrer à la dérobée. Situé en hauteur dans le quartier résidentiel, chacune des demeures étaient entourées par des jardins et celle de Saluze n'était entouré que d'une vaste pelouse, ce qui leur laissait une distance respectable à parcourir totalement à découvert. De plus, le toit formé par deux terrasses qui étaient pourvues de hauts murets, laissaient parfois apercevoir la tête d'un garde. Mais il leur fut impossible d'en déterminer leur nombre. Mais ce qui donna littéralement la chair de poule à Allaatkasik, c'étaient les ombres projetés au sol et sur le mur de la demeure par les colonnades. Ces ombres qui auraient dues paraître plate et longeant les formes, semblaient plutôt être en volume et presque mouvante. Elle se demanda s'il ne s'agissait pas là d'un effet d'optique du à la chaleur ou bien d'une autre chose qui pouvait s'expliquer physiquement, pourtant elle était convaincue que ces ombres lui étaient hostiles. Allaatkasik avait bien entendu parlé de magie et de pouvoir mais jamais elle n'en avait été témoin. Ici, elle ressentait en son fort intérieur que la demeure portait l'emprunte d'un pouvoir maléfique. Ce n'était là que superstition peut-être, mais risquer de se faire démasquer à ce moment était bien loin d'être l'action la plus pertinente. Elle fit donc part de ses craintes à Mérinne qui, contre toute attente, les partagea vivement. Elles abandonnèrent donc leur projet de s'y introduire.




Trois jours plus tard, elles reçurent le courrier tant attendu. Il était envoyé par une certaine Atuagaq Hiku, agente inter-ambassade qui se trouvait en poste temporaire à l'ambassade de Cimméria à Méphrit, mais dont le poste principal se situait dans la ville d'Hespéria. En voici le contenu une fois décrypté.




Chère Sikuliaq,


J'ai bien reçue votre missive et nous avons pris soin de respecter vos recommandation. C'est sûre qu'une affaire d'espionnage saupoudrée d'une prise d'otage, cela demande du doigté. Bref, en ce qui concerne votre Maraki, négociateur en vin résidant d'Amaryl, il est aussi connu sous une autre identité, celle de Sbork. Par contre nous ne savons rien de ce Sbork. Agit-il comme mercenaire ou bien fait-il partis d'un groupuscule ou bien de l’Organisation, comme vous les avez nommé, nous n'en savons pas plus. Nous avons pu établir la relation de ses deux identités grâce à des actes notariés à Méphrit et à Amaryl ainsi que par des actes de banques.

Ce qui m’amène au banquier Arsine résident à Méphrit. Nous avons recueillis quelques preuves qui montrent des transactions assez suspectes entre lui et deux banquiers d'Amaryl. Le premier étant Saluze et le second, un certain Calixte. En ce qui concerne Saluze, l'argent transite dans les deux sens. Par contre pour Calixte, le flux semble être à sens unique, l'argent part de Méphrit pour arriver à Amaryl. Par contre, nous avons trouvé un compte au nom de Liantéce dans le cabinet de Saluze.

Bon, nous n'en avons pas plus. Maintenant, si vous levez vos recommandations, nous pourrions pousser plus avant nos investigations. Par contre, cette histoire d'Organisation à quelque peu intriguée le Bureau et vous seriez bien aimable de venir me voir, votre missions finie, dans l'ambassade de Cimméria d'Hespéria.

Bon courage à vous.





Certes, il n'y avait que peu d'informations exploitables mais suffisantes pour au moins éviter toute fuite de documents et envisager une action d'envergure avec un gelage des actifs, l'Organisation n'en serait pas démantelée pour autant, mais ses moyens d'actions s'en trouveraient considérablement réduits. Et la capitale Amaryl serait en mesure de se prémunir contre cette menace. Allaatkasik en fit la lecture à Mérinne et toutes deux tombèrent d'accord pour faire un rapport à Dim dans les plus brefs délais et lui proposer un plan d'action. Et sans plus attendre, Mérinne envoya une missive à l'attention de Dim pour être reçues le lendemain. Ce qui ne leur laissait qu'une nuit pour tout préparer...




En relisant la lettre, Allaatkasik sentie son sang mort se mettre à bouillir. Comment cette Atuagaq osait-elle employer un ton si familier avec elle ! Non mais sans blague, elles n'avaient pas élevées les harfangs ensemble tout de même ! En plus, elle lui demandait de passer la voir à l'ambassade. Quel toupet ! Mais bien vite, sa colère s'estompa. Aux sonorités de cette ancien nom cimmérien, tout comme le sien d'ailleurs, elle sentie une bouffée de nostalgie l'envahir des orteils à la pointe de ses noirs cheveux. Son pays lui manquait terriblement... Que n'aurait-elle pas donnée pour s'étendre dans la neige de ses vastes étendues glacées... Finalement, la pensée de rencontrer cette Atuagaq la réconforta. Cela voulait dire qu'elle ne serait plus très loin de sa chère patrie.




Compte rendu préliminaire à Dim.


En un premier temps, nous avons pu identifier les personnes qui permettent l’exfiltration de documents sensibles vers l’extérieur. Le personnage principal se trouve d'être l'ancien ambassadeur d'Argyrel en poste dans le duché de Méphrit, monsieur Liantéce. C'est lui qui récupère les plans dans la salle des archives tenu par l'archiviste Drabnar lui aussi compromis dans cette affaire. Il vous faut savoir que Drabnar c'est fait dupé par Liantéce, en lui disant qu'il agissait pour le bien de sa nation. Liantéce prétexta qu'il devait avoir accès à certains documents car un ingénieur était soupçonner de les falsifier à des fins de sabotage. Drabnar l'a sincèrement cru même si des versements d'argent on peut avoir raison de ses doutes. Son délit est d'avoir laissé falsifier les signatures sur le registre des sorties et entrées de documents. A part cela, il ne savait rien de la véritable situation et de ce qui se jouait en dessous.

Par contre Liantèce savait bien que les documents allaient dans des mains peu recommandables, ceux que nous appelons l'Organisation car nous ne savons rien sur eux à ce jour. Quoi qu'il en soit, Liantéce leur a obéis sous la contrainte. Cette Organisation a prit son fils unique en otage. Il a essayé par tout les moyens de le retrouver pour ne plus être leur valet mais cela c'est soldé par un avertissement sévère. Avec une mise en garde, il reçut l'un des doigts de son fils. Alors, il fut contraint de leur obéir. Je dois dire à sa décharge, qu'il nous a tout avoué et à fait de son mieux pour faire avancer notre enquête. Tout comme Drabnar d'ailleurs. A notre connaissance, ce sont les deux seuls personnes qui ont permis l'exfiltration des documents.

Mais maintenant la situation est temporairement sous contrôle. Liantéce et Drabnar ont repris leurs postes respectifs et continuent d'agir comme avant. Nous avons demander à l'ingénieur Flemminger de participer à cette opération et il se charge de fausser les plans et de transmettre ainsi de fausse informations à l'Organisation. Pour sa sécurité, nous lui avons adjoint un service de garde rapproché des plus discret. Cela devrait nous permettre de disposer d'un peu de temps pour pouvoir retrouver le fils de Liantéce, ce qui me semble prioritaire. Mais ce n'est pas le seul plan envisageable comme vous pourrez le voir par la suite.

Le seul élément actuellement identifié comme faisant partis de l'Organisation est une personne qui se fait passer pour négociateur en vin dans la capitale. Nous lui connaissons trois pseudonymes, Maraki, Saerce et Sbork. Il utilise les deux premiers à Amaryl et le troisième est utilisé dans le duché de Méphrit. De plus, j'ai remarqué dans son hangar une trappe qui donne sur d'anciens tunnels ce qui corrobore les plans que nous à fournit le cadastre, bien qu'ils soient obsolètes ou incomplets. J'ai l'intime conviction que c'est là qu'il retient prisonnier le fils de Liantéce. Donc, nous pourrions donner l’assaut, prendre Maraki et sauver le gamin. Mais le défaut de ce plan, c'est que jamais nous n'aurons connaissance des membres dirigeants de l'Organisation. Et nous ne ferions que les ralentir pour un temps...

Il existe une autre source de renseignement au sujet de l'Organisation, celle de l'argent. Apparemment, le financement des opérations se fait via un banquier du duché de Méphrit, un certain Arsine et les fond arrivent principalement chez un banquier d'Amaryl, Saluze. Un autre, dans une moindre mesure reçoit lui aussi des fonds, il s'agit du banquier Calixte. Tous deux finances Liantéce, Drabnar et Maraki. Par contre nous ne savons qui effectue les virement chez Arsine, sûrement des gens hauts placés au sein de l'Organisation. Si nous pouvions mener une action commune avec le duché de Méphrit, peut-être serions-nous plus à même de nous débarrasser de cette bande de terroristes.

Mais il faut aussi prendre en compte une chose, agissent-ils uniquement sur le territoire d'Argyrei ? Ou bien ont-ils déjà infiltré d'autres territoires avec les même intentions ? Ils sont tout à fait à même de déstabiliser une nation ou de changer la donne sur l'échiquier géopolitique avec de telles informations. Donc, voilà ou nous en somme à ce stade de l'enquête et je crains hélas de ne pas pouvoir aller plus loin sans mettre en péril la vie du jeune homme. C'est pour cela que je vous demande quel plan d'action envisagez-vous.

Sinon, mais cela est anodin, nous avons résolu le mystère de l'incendie du laboratoire, le meurtre de l'ingénieur Ectifar ou bien la fausse compromission de l'ingénieur en second Armand et celle de Flemminger. Ne reste plus à savoir si le préposé à la morgue, Jamar, est lui aussi partie prenante dans cette sombre machination.






snowflakes


Revenir en haut Aller en bas
 
Bons Baisers d'Amaryl [mission]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Bons baisers de Hong-Kong [DVDRiP]
» [UploadHero] Rambo II : la mission [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Istheria, le monde oublié :: Argyrei, le pays mauditTitre :: Amaryl, la ville maudite-
Sauter vers:  

(c) ISTHERIA LE MONDE OUBLIE | Reproduction Interdite !