L'île fugitive [pv : Jhaelune E’eendar]

News & Infos

C'est ici que vous trouverez les dernières infos du moment, les utiles et moins utiles.

Temps actuel

Effectifs

• Eryllis: 3
• Ladrinis: 9
• Eclaris: 5
• Prêtresses: 5
• Cavaliers de S.: 5
• Nérozias: 6
• Gélovigiens: 3
• Ascans: 0
• Marins de N.: 4
• Civils: 15

Lien recherché

- Torenheim cherche des "relations" en tout genre.
_ Kreen veut causer à des Prêtres de Kron.
_ Walter cherche de Preux chevaliers.
_ Raël veut des clients.
_ Deirdre a besoin d'employé!

Les Rumeurs

_ Il parait que des personnes hauts-placées seraient gravement malades.
_ Il parait que ça se bécotte "au bal de la Rose".
_ Il parait que des créanciers en sont après un des conseillers de Ridolbar.

Code par MV/Shoki - Never Utopia



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez
 

 L'île fugitive [pv : Jhaelune E’eendar]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
:: Reine de Canopée ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Viwien
:: Reine de Canopée ::
Viwien
MessageSujet: L'île fugitive [pv : Jhaelune E’eendar]   L'île fugitive [pv : Jhaelune E’eendar] Icon_minitimeMer 5 Fév - 21:31

Le voyage entre Canopée et la petite ville portuaire au sud du pays avait été rapide et sans grandes haltes. La Reine ne voulait pas retarder son départ ni allonger la durée de son absence à Canopée, d'autres projets l'attendaient ici qu'elle ne voulait pas reporter. Cependant, même en mer, elle ne serait jamais vraiment absente de Canopée.. pas tant qu'il y aurait des Astars en ville. A certains de ces derniers elle avait confié des missions très particulières, pour maintenir le lien, entre elle et le conseil des Sages.

Quant au convoi assez hétéroclite qui composait sa suite, il suivait, comme il pouvait, le rythme effréné qui lui était imposé. Ceux qui n'avaient pas l'habitude de chevaucher avaient certes des courbatures un peu partout et parfois même des bleus aux cuisses mais rien ne ternissait, pour l'heure, l'excitation qu'ils partageaient tous, de se lancer à la poursuite de l'île fugitive.

Ils ne restèrent qu'une nuit à quai, la dernière nuit qu'ils passeraient en Canopée et dans un lit confortable, Viwien espérait que tous en profiteraient pleinement. Les dernières provisions furent chargées avant l'aube.

Les cordages claquent alors que les derniers passagers embarquent sur le navire. Nommé Vingilótë, « fleur d'écume », c'était là une réelle prouesse navale et une oeuvre d'art sindarine. Ses voiles blanches accueillerait bientôt le souffle puissant d'un vent conciliant, pour l'heure.

Viwien eut une longue discussion avec le capitaine, un sindarin aux mains caleuses et au visage buriné par l’embrun marin. Leur itinéraire était tracé mais, expérimenté et fort bien entouré, le sindarin craignait une tempête dans les prochains jours. Si la saison n'était certes pas la pire pour une telle aventure, elle n'était pas la plus propice non plus. Comprenant les risques la reine acquiesça et s'en remit à l'expertise de l'équipage, leur assurant le soutient de tout les sindarins à bord.

Elle ne pouvait faire grand chose de plus, aussi rejoignit-elle le pont, pour le moment, tout était calme autour d'eux. Accoudée à la rambarde, menton posé sur ses mains croisées, la brise marine s'engouffre dans sa chevelure, fait danser un torrent de flammes sauvages alors que ses prunelles d'un vert aussi profond que la forêt de Karak se perdent sur l'horizon et sans doute, au-delà.
Revenir en haut Aller en bas
:: Vairë en certar ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Jhaelune E’eendar
:: Vairë en certar ::
Jhaelune E’eendar
MessageSujet: Re: L'île fugitive [pv : Jhaelune E’eendar]   L'île fugitive [pv : Jhaelune E’eendar] Icon_minitimeSam 8 Fév - 23:36







L’île fugitive



L’île fugitive, ou Ránë lóna, l’’île de El Bhari possède de nombreux noms selon le dialecte. Cependant, bien qu’elle possède de nombreuses désignation, cela ne fait pas moins d’elle un mystère pour les habitants du continent. Il y a certes eu de nombreux membres natif de l’île sur les contrées d’Istheria depuis plusieurs années, mais les secrets sont soit peu partagé par ces derniers, ou bien eux-même ne possèdent pas une compréhension entière du monde qui les entour. Il y a de nombreux mythes et légendes en ce qui concerne cet endroit, de nombreux textes, mais rien ne vaut l’expérience même de marcher sur son sol.

C’est dans le but d’obtenir cette expérience que l’Eclaris avait accepté l’offre de la reine et s’était engagé à accompagner cette dernière lors de ce périlleux voyage. L’idée de traverser mer et océan afin d’atteindre l’île n’enchentait guère, et si une autre solution aurait été possible cela aurait certainement plus à notre érudit, mais nul autre solution existait, croyez-le, il y a pensé. Ce dernier s’était assuré d’obtenir l’essentiel et même au delà afin de faciliter la traversé et puis simplifier leur existence une fois à l’autre bout du monde.


Jhaelune savait que l’île fut habité il ya cela peu de temps et malgré l’exile forcé du peuple natif de ce lieu, il y avait surement eux de nombreux membres ayant fait un retour depuis que celle-ci su faire surface à nouveau. Notre protagoniste avait tenté de lire de nombreux rapport concernant l’état des choses sur l’île lors de ses études, mais rien ne valait voir par soi-même. Il ignorait ce qu’il allait trouver, voir même si ses théories allait être vrai, mais il devait tenter sa chance.


Se retrouver sur le navire, le Sindarin tenta de masquer sa nervosité, les océans n’avait pour lui aucun souvenir agréable. Heureusement qu’il y avait certaines herbes disponibles afin de non seulement aider son mal de mer, mais aussi calmer les nerfs de notre historien. Une fois à bord, celui-ci fut rapidement présenter les humbles quartier où il allait être en mesure de se reposer durant cette aventure, ce qui allait surement être le lieu où le Sindarin allait passer le plus de temps. Certes, la vu de l'océan est merveilleuse, voir même magique, et il pouvait occasionnellement apprécier celle-ci, lorsque l’océan était à son plus calme. Le temps de l’année n’offrait pas ici le plus agréable séjour à bord.


Lorsqu’on demanda pourquoi ce cher Jhaelune ne profitait pas un peu plus de cette merveilleuse expérience, celui-ci donna souvent l’excuse qu’il en avait tant à faire avant d’arriver sur l’Île, qu’il devait absolument lire et relire ses notes. Cela n’était pas vraiment le cas, puisque chaque détails de ses ouvrages était bien ancré dans son esprit et il pouvait accéder au tout à la virgule près sans la moindre difficulté. Toutefois, lire et écrire l’aidait à libérer son esprit, oublier pendant un moment où il se trouvait. Bien entendu le capitaine était un hôte exceptionnel, et le Sindarin n’avait rien à lui reprocher, mais la vie en mer n’était simplement pas pour notre jeune érudit.


Ses yeux épuisé, une tasse de thé vide, il devait s’aventurer au delà de ses quartier afin de remplir le tout. Trouvant son chemin à bord, tentant de garder le pied suivant le rythme des vagues, alors qu’il s'apprêtait à chercher un peu d’eau le Sindarin observa la reine sur le pont, ou du moins il vu l’ombre de celle-ci traverser son champs de vision. Était-ce un peu impoli de sa part de désirer demeurer dans ses quartier ? Devrait-il tenter de socialiser avec celle-ci ? Peut-être préférait-elle que l’Eclaris reste de son coté? Il ne savait dire…


Ce dernier ne se rendit compte qu’il était planté là que lorsqu’un des matelots lui demandas de se tasser, car il bloquait la route.

-Oh… désolé, répliqua-t-il doucement.

Il devait rassembler son courage, et monter sur le pont, faire preuve de présence à son hôte. Un pied devant l’autre, le Sindarin monta sur le pont. Ses narines s’étaient remplis de l'odeur soufrée caractéristique de l'eau marine. Un parfum unique et particulier à celle-ci qu’il pouvait apprécié, surtout à partir de la côte.


Observant le capitaine et la reine, le Sindarin remarqua à quel point un tel navire pouvait être organisé. Le tout pouvait sembler chaotique, mais ici chacun avait sa tâche, son poste et sa charge. Devant ses yeux il y avait le vaste océan, infini, ou du moins personne n’avait su trouver jusqu’à où celui-ci s’étendait. La mer était heureusement calme… il pouvait apprécier ça et oublia même un peu pourquoi il avait su trouver son chemin jusqu’au pont, se perdent dans l'horizon.








Asscociations:
 
Revenir en haut Aller en bas
:: Reine de Canopée ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Viwien
:: Reine de Canopée ::
Viwien
MessageSujet: Re: L'île fugitive [pv : Jhaelune E’eendar]   L'île fugitive [pv : Jhaelune E’eendar] Icon_minitimeMar 11 Fév - 20:44

L'océan était calme, le navire filait à bonne allure depuis son départ. Ils prenaient même de l'avance sur le planning prévu. Enfin, pour le moment. Le capitaine savait bien que ce genre d'avance ne voulait pas dire grand chose en mer.

Face à l'étendue plane, la Reine semblait elle aussi apaisée. Laissait-elle ses soucis en arrière, sur les côtes, à Canopée ? Certainement pas. Elle était certes présente sur le navire pourtant, une part d'elle était resté dans son pays. Une part, qui ne partirait sans doute jamais. Qu'elle le veuille ou non d'ailleurs. La Reine esquisse un sourire face au vide aqueux. Il y avait, partout où elle allait, un peu de Canopée.

Un mouvement à sa gauche la fit se redresser lentement. L'éclari qui avait rejoins sa petite expédition à l'autre bout du monde se trouvait planté là, une tasse vide dans la main, des cernes sous les yeux, l'air visiblement éreinté, bloqué entrain de regarder l'horizon. La Reine le laissa à sa contemplation pendant encore quelques longues secondes avant de le réveiller de son absence :

- Prenez-garde ou la passion de l'océan vous détournera de vos études.

Un léger sourire aux lèvres, la sindarine savait pertinemment que l'érudit était mal à l'aise depuis son embarquement. Il s'était enfermé dans sa cabine et n'en sortait qu'en de rares occasions, le teint plus ou moins livide. La Reine ne semblait pas être incommodée par l'air marin, pourtant, cela n'avait pas toujours été le cas.

- J'ai bien du passer une semaine complète accrochée au sommier de mon lit la première fois que je suis monté sur un navire.

Un rire discret quitte ses lèvres alors qu'elle se tourne à nouveau vers les flots.

- Notre monde n'est-il pas magnifique ?

Le soleil se coucherait bientôt, par delà l'horizon. Le ciel se teintait de couleurs chaudes, de l'orange au rose pâle, une palette complexe qui se reflétait sur le miroir aqueux. Cela valait la peine. Cela vaudrait toujours la peine. Même de partir à l'autre bout du monde pour protéger son foyer. Protéger son foyer, pour un Sindarin c'était avant tout protéger son environnement. Les tours pouvaient s'effondrer, le palais tomber en ruine, cela serait triste mais c'était là des œuvres aisément reconstuites, contrairement à l'harmonie fragile du cycle de la vie.
Revenir en haut Aller en bas
:: Vairë en certar ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Jhaelune E’eendar
:: Vairë en certar ::
Jhaelune E’eendar
MessageSujet: Re: L'île fugitive [pv : Jhaelune E’eendar]   L'île fugitive [pv : Jhaelune E’eendar] Icon_minitimeVen 14 Fév - 20:14







L’île fugitive



L’es petits espaces, le sol ferme sous ses pieds, voilà ce que préférait le Sindarin qui avait passé la plupart de sa vie à Canopée. Jamais il aurait pensé de se retrouver un jour à bord d’un navire, et encore moins en direction de l’Île El Bhari, mais pourtant il s’agissait bel et bien du ca. Il était un érudit, un historien, un chercheur, un enchanteur, ses aventures il les avait toujours préféré dans le confort et la sécurité d’une bibliothèque rempli de vieux texte. Toutefois, ses talents un peu particulier ont fait en sorte qu’il dû s’aventurer en dehors des murs, mais heureusement pour lui très rarement sur les océans.


À voir le visage du Sindarin, lui qui normalement a le teint si sombre, il était en ce moment nettement plus blême qu’à son habitude. Heureusement qu’il avait su consommer de quoi conserver le contenu de son estomac là où il se doit. Aurait-il pu refuser ce voyage ? Il s’agissait ici tout de même d’une demande venant de tout en haut ! L’Árien elle même avait fait la demande, donc répondre à l’appel faisait parti de son devoir… n’est-ce pas ? Il avait répondu à la demande de quitter Amaryl pour retrouver le cercle de recherche à Canopée, mais cela avait maigre effort en comparaison. Pour le Sindarin un retour à la citée forestière fut bienvenue. Cependant ce voyage était une chance en or, et malgré le manque de confort, notre historien était bien conscient qu’il s’agissait ici d’un maigre sacrifice lorsqu’on regarde les découvertes potentiels. La quête du savoir demande parfois de sortir du confort, et il le sait très bien.


Alors qu’il était debout sur le pont, la voix chaleureuse et familìere de la reine se fit entendre. Il prit un moment avant de réaliser qu’elle s’adressait bel et bien à lui, mais dès qu’il en prit conscience, l’Eclaris se retourna vers la dame en question.


- Prenez-garde ou la passion de l'océan vous détournera de vos études.


Il pouvait voir le léger sourire sur ses lèvres. Elle semblait un peu différente que lors de leur rencontre au Palantil, un peu plus, libérée. Certes, il était possible que notre Sindarin se trompait complètement, ne connaissant que très peu la noble dame, il ne pouvait nullement confirmé qu’il y avait ici un changement au niveau de sa personnalité. Une chose était certaine, elle semblait nettement plus à son aise que notre pauvre enchanteur, un point qui fut rapidement confirmé.


- J'ai bien du passer une semaine complète accrochée au sommier de mon lit la première fois que je suis monté sur un navire.

Une semaine complète, oh s’il devait passer une semaine ainsi, il est possible que les dommages causés à son estomac soient irréversible.


- Notre monde n'est-il pas magnifique ? Avait-elle dit.
-Notre monde possède en effet de nombreux charmes, je dois avouer. Cependant, je doute que le charme marin sache me détourner de ma passion… mais cela restera à voir au bout d’une semaine je suppose.


Notre érudit avait ici offert non seulement une réplique, mais avec un semblant d’humour tentant de suivre le ton adopté par la reine. Certes, il est fort probable que le tout ne passe pas exactement comme désiré, les vas et viens des vagues ont certes su affecter certaines capacités de l’érudit, dont celle pour communiquer.


Son regard se tourna vers le coucher du soleil. Il s’agissait ici d’un spectacle grandiose, il devait se l’avouer… puis se concentrer sur un point si lointain l’aidait aussi avec son mal de mer.


-Je crois que je vais retourner à mes quartier, et me faire du thé, puis poursuivre mes recherches je crois avoir quelques pistes, mais ce sera à confirmer une fois sur la terre ferme











Asscociations:
 
Revenir en haut Aller en bas
:: Reine de Canopée ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Viwien
:: Reine de Canopée ::
Viwien
MessageSujet: Re: L'île fugitive [pv : Jhaelune E’eendar]   L'île fugitive [pv : Jhaelune E’eendar] Icon_minitimeMer 18 Mar - 18:52

Resté insensible à la beauté de l'océan, même pour l'érudit au pied bien peu marin, était semble t-il impossible. Une bonne chose sans nul doute. L'être qui s'enfermerait dans l'amour à sens unique d'une montagne de papiers, aussi passionnants puissent-ils être, risquerait d'oublier le parfum de la vie. La reine offre un sourire en réponse à la réplique du sindarin sur cet amour qu'il n'était pas tout à fait prêt à embrasser.

Il ne souhaite pas davantage s'attarder sur le pont pourtant. Il a bien hâte de rejoindre sa cabine, une fois qu'il aurait une tasse de thé à nouveau pleine. Il disait, surtout, avoir quelques pistes intéressantes à explorer mais, ne souhaitait pas les exposer tout de suite. Voilà qui piquait la curiosité de Viwien. Il en dirait plus une fois à terre. La sindarine détourne légèrement la tête pour contempler l'horizon, définitivement aqueux.

- Vous avez encore de longues journées devant vous. Profitez-en. Une fois à terre, nous ne savons pas ce qui nous attendra.

En effet, nul ne savait ce qui restait de l'île et si le colosse n'allait pas simplement les envoyer valser à l'autre bout de l'océan s'ils tentaient de grimper sur son dos. Un risque que semblait prêt à prendre l'équipage qui débarquerait. Un risque que prendrait Viwien mais, qu'elle ne ferait cela dit pas courir à l'érudit, il ferait certainement partie du deuxième débarquement une fois que la première équipe aurait assurée une certaine sécurité sur place. Tâter le terrain serait plus exact.

Malgré les risques, les incertitudes, les nombreux inconnus de cette équation, la foret qui habitait les yeux de la souveraine brillait d'un éclat vif. Elle avait hâte de poser le pied sur le dos du colosse. Elle ne craignait pas sa colère, elle voulait la comprendre. Pourquoi, avait-il décider aussi abruptement de virer tout le beau monde qui parcourait son dos depuis des siècles ? Pourquoi, les colosses s'éveillaient-ils les uns après les autres ? Pourquoi celui-là avait choisi l'exil plutôt que l'affrontement comme beaucoup de ses pairs ?

Toutes ces questions dévoraient l'âme de la reine. Puis.. Il y avait le Flambeau.

Avant que l'érudit ne tourne les talons, elle lui adressa un dernier conseil :

- Prenez du repos, pendant que l'eau est docile, le capitaine m'a annoncé des ennuis à venir dans les prochains jours.

Effectivement, les sens presque surhumains du capitaine lui annonçaient l'arrivée prochaine d'une tempête. Si l'érudit avait du mal sur une mer calme, il risquait d'avoir quelques sueurs froides lorsque la houle se lèvera. Avec un sourire compatissant, elle lui fit signe qu'il pouvait vaquer à ses occupations et s'en alla elle-même vers l'avant du navire. Avant que les choses ne se gâtent, elle avait elle aussi quelques préparatifs à faire.
Revenir en haut Aller en bas
:: Vairë en certar ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Jhaelune E’eendar
:: Vairë en certar ::
Jhaelune E’eendar
MessageSujet: Re: L'île fugitive [pv : Jhaelune E’eendar]   L'île fugitive [pv : Jhaelune E’eendar] Icon_minitimeMar 7 Avr - 2:47







L’île fugitive



Le voyage ne faisait que commencer, et face à l’infini de l’océan l’érudit avait de la difficulté à visualiser la destination. Sans point de référence, il était difficile de s’y retrouver, mais heureusement qu’il pouvait compter sur le capitaine du navire. Enfin, ce moment sur le pont était surement plus que suffisant, le travail l’attendait. En effet, il ignorait l’état de l’île depuis le réveille des colosses, les dangers qui les attendaient. À la fois anxieux et euphorique à l’idée de possiblement faire une découverte d’une vie, le Sindarin ne savait pas trop quoi penser, quoi ressentir en ce moment face à tout cela.

De plus, il n’avait pas ici que ses théories en jeu, mais la face de Canopée, car sur cette route il était en compagnie de la reine. Il pouvait la voir, sur le pont, son esprit, son éloquence, le feu qui brûlait en elle. Il était étrange de la voir ainsi, si loin de la cité, si loin de son entourage habituelle et pourtant contrairement à notre historien elle semblait être à sa place.

- Vous avez encore de longues journées devant vous. Profitez-en. Une fois à terre, nous ne savons pas ce qui nous attendra.

En effet, il allait avoir encore de longues journées avant leur arrivé, et le travail de Jhaelune ne faisait que débuter, et il était loin d’être achevé.

- Prenez du repos, pendant que l'eau est docile, le capitaine m'a annoncé des ennuis à venir dans les prochains jours.
- Ceci est un judicieux conseil que je compte bien suivre. Répliqua alors l’érudit. Je crois avoir su trouver quelques pistes qui pourraient vous intéresser, lorsque vous aurez le temps bien entendu.

Le travail de l’enchanteur et la découverte de pistes afin de ne pas trop s’aventurer aveuglément était l’une de ses priorité. Si peu de texte à propos de l’île existait, et la plupart étaient que quelques témoignage, du bouche à oreille qui su laisser une trace sur papier. Il avait donc mis des heures, des jours à tenter de tout retracer, de découvrir la vérité.

Bref, cela dit, il avait sûrement suffisamment pris d’air frais, choisissant de retourner à ses affaires, le Sindarin s’assurer d’avoir une théière bien chaude avant de retourner à ses ouvrages. Les textes, les cartes, il avant un nombre important de document éparpiller sur sa petite table de travaille à la lueur d’une lanterne. Il pouvait voir la mention d’un ancien temple… les gens ne construisent pas habituellement ce genre de chose sans raison. Selon les études depuis la divergence, Jhaelune avait su remarqué que des brèches temporelle était plus dominant en proximité de certains site dévoué aux divins… peut être s’agissait-il du lieu recherché ?

Assis, silencieux, le nez dans ses affaires jusqu'à ce que la lueur du jour disparaisse complètement, le laissant seul avec sa lanterne, et ses textes… sa zone de confort au coeur du chaos, le calme avant la tempête.









Asscociations:
 
Revenir en haut Aller en bas
:: Reine de Canopée ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Viwien
:: Reine de Canopée ::
Viwien
MessageSujet: Re: L'île fugitive [pv : Jhaelune E’eendar]   L'île fugitive [pv : Jhaelune E’eendar] Icon_minitimeSam 16 Mai - 16:42

L'érudit était sur une piste. Cela éveillait la curiosité, omniprésente, de la reine mais, pour l'heure il n'avait rien à lui dévoiler apparemment. Il prenait sans doute soin de ne pas faire d'hypothèses trop farfelues et de fouiller ses références avant de les présenter à la reine. Viwien ne pouvait qu'acquiescer à cette démarche scientifique et laisser le savant à ses recherches. Elle se reposait sur lui pour déchiffrer toutes les informations que pouvaient contenir les volumes qui parlaient de la mystérieuse île.

Les jours qui suivirent se ressemblèrent, au détail près que le temps se gâtait. Plus ils approchaient de l'île, plus les vents se faisaient violents. La houle qui s'était petit à petit levée devint fracas incessant contre la coque de leur navire. Il était difficile de dormir ou de prendre du repos tant le danger semblait s'entêter à frapper à leur porte. Le navire sindarin avait beau être l'un des plus beau bâtiment de tout Istheria, il grinçait de toute part alors que la tornade empirait. Les jours devinrent aussi noirs que les nuits et c'est à l'aube d'un jour tout aussi sombre et violent que les trois derniers, que la reine vint frapper à la porte de l'érudit. Ou plutôt, elle entra violemment dans la cabine du sindarin, se tenant à la porte plus qu'elle ne la poussait alors que dans son dos la tempête faisait rage.

Ses cheveux trempés, comme autant de fleuve de lave coulant sur ses épaules, elle reprit son souffle, que le vent avait emporté, avant de poser son regard sur le sindarin.

- Hem, désolée pour cette entrée mais, si vous avez des choses à m'apprendre avant que nous ne posions pied sur l'île, c'est le moment.

En effet, l'île, fugueuse et tempétueuse, serait atteinte dans les heures à venir.

- Une fois que nous saurons la situation sur terre sécurisée, nous viendrons vous chercher.

Il était convenu que les premiers à mettre pied au sol devraient s'enquérir de sécuriser les lieux, difficile de savoir ce qui les attendait sur l'île. Évidemment, s'il n'était pas initialement prévu que la reine se joigne à cette première escouade, au vu de la fatigue accumulée ces trois derniers jours par les membres de l'équipage, ils n'avaient que peu combattu la fougueuse sindarine et sa détermination à faire partie des premiers débarqués. Elle ne ferait cependant pas courir de danger à son érudit, elle avait besoin que sa tête fonctionne au mieux et ne prendrait pas le risque de la voir se fracasser contre un rocher.
Revenir en haut Aller en bas
:: Vairë en certar ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Jhaelune E’eendar
:: Vairë en certar ::
Jhaelune E’eendar
MessageSujet: Re: L'île fugitive [pv : Jhaelune E’eendar]   L'île fugitive [pv : Jhaelune E’eendar] Icon_minitimeVen 5 Juin - 1:00







L’île fugitive



Les jours se suivaient, et se ressemblait pour Jhaelune, surtout depuis sa cabine où il travaillait sans relâches afin d’obtenir de plus d’information avant leur arrivé. Il avait su apprendre à ignorer le remu ménage autour du navire, une étrange mélodie à laquelle il n’était pas habitué ayant évité de naviguer le plus possible au courant de son existence. Le son des vagues contre le navire, le chant des marins et les ordres du capitaines était devenu que des bruits ambien. Ce dernier demeurer concentré sur son travail, au point qu’il oubliait parfois de manger, si ce n’était pas qu’un des matelot, curieux de connaître un peu plus le travaille du Sindarin lui rappelait à l’occasion.

Toutefois ce type de comportement n’était rien de nouveau, ou d’étrange chez lui. Lorsque Jhaelune était sur une pistes, passionné par un projet, il avait tendance à perdre un peu toute notion du temps, s’abandonnant entièrement à ses recherches et la rédactions de ses ouvrages. Il avait si-peu d’information, et il devait lire entre les lignes, mais il était de plus en plus convaincu que ce voyage n’était pas en vain, qu’il y avait une réponse là où il se dirigeait. De quoi s'agissait-il ? Alors cela il ne pouvait que le découvrir. L’inconnu est effrayant, fascinant.

Alors qu’il ajoutait quelques notes à son journal, ajoutant quelques diagrammes et pistes à un semblant de carte qu’il avait pu obtenir de l’île, il fut tiré de ses pensés par la glorieuses et familière voix de la reine.

- Hem, désolée pour cette entrée mais, si vous avez des choses à m'apprendre avant que nous ne posions pied sur l'île, c'est le moment. Une fois que nous saurons la situation sur terre sécurisée, nous viendrons vous chercher.

Ce qui su surprendre le Sindarin ne fut pas autant l’entrée, mais le fait qu’elle s’en excusait. Il n’y avait nul besoin de s’excuser… elle avait après tout tout les droit de le solliciter.

-Oh, bien sûr… en effet, si vous avez un moment? Dit-il en déployant le schéma de la cartes Selon ce que j’ai pu déchiffrer à partir de certains ouvrages, il devrait avoir une chaîne de montagne, au pieds ce celle-ci il devrait avoir une caverne, ou du moins l’entrée… menant à certaines ruines, si mes calcules sont exactes, l’un des nexus temporelle s’y trouve, je croyais initialement qu’il s’agissait un peu plus du lieux plus récent d’un des temples Ascan, mais ceci semble pré-dater ceci…

Il espérait avoir raison, ne pas avoir fait le voyage pour rien, et puis si il avait raison, il ne pouvait qu’espérer être en mesure d’accéder à la destination noté dans un des anciens ouvrages.


-J’aimerais vous accompagner lors de l’arrivé, observer, cela va me donner quelques indices de la route à prendre, enfin… en partie, je ne suis pas navigateur de profession…. Donc avec un peu de chance le navigateur du navire sera en mesure de m’aider à comprendre un peu plus…


Il savait avouer ses faiblesses en la matière, et espérait que la reine allait se montrer compréhensive. Jhaelune avait son expertise, mais malgré ses voyages il ne possédait pas le talent de navigation et de survis que nombreux possède un peu plus naturellement.








Asscociations:
 
Revenir en haut Aller en bas
:: Reine de Canopée ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Viwien
:: Reine de Canopée ::
Viwien
MessageSujet: Re: L'île fugitive [pv : Jhaelune E’eendar]   L'île fugitive [pv : Jhaelune E’eendar] Icon_minitimeLun 24 Aoû - 17:50

L'éclari était fidèle à lui-même, enfermé dans un monde qui lui appartenait, comme coupé de celui qui tout autour de lui, hurlait et tempêtait. A l'expression surprise de son visage et au ton calme de sa voix alors qu'il répondait tout naturellement à la question posée, la reine se demanda s'il avait encore conscience qu'il se trouvait sur un bateau au beau milieu d'une tempête dans un endroit qui n'était connu que de peu de marins. La localisation de l'île était encore une énigme pour beaucoup de gens et il fallait mener quelques enquêtes pour seulement comprendre comment la traquer.

Alors que le sindarin lui expose sa théorie sur la localisation d'une grotte menant potentiellement à des ruines antérieures à l'apparition des Ascans, Viwien secoue la tête.

- Je pensais plus à un avertissement qu'à une explication de la géographie des lieux. S'il y a sur l'île des dangers que nous pourrions éviter, autre que les animaux que nous connaissons déjà, des pièges ou des ruines sacrées à ne pas profaner..

Il lui avait cela dit bien parlé de ruines anciennes.. La sindarine hausse les épaules mais jette tout de même un oeil à la carte que lui présente le sindarin. Elle aurait préféré savoir où elle mettait les pieds avant de partir à l'exploration mais surtout, elle voulait éviter de mettre ses hommes inutilement en danger. Ils connaissaient déjà la plupart des espèces peuplant l'île, elle n'avait pas disparu depuis si longtemps après tout, des sindarins avaient largement eu le temps de l'explorer quand elle n'était encore qu'une île restant sagement à sa place.

Le savant homme souhaitait faire partie des premiers à débarquer pour.. observer ? La reine le regarde avec sévérité.

- Avez-vous quelconque idée de ce qu'il se passe dehors ?

Le navire se mit à grincer sinistrement comme pour ponctuer cette question qui n'en était pas vraiment une.

- Vous restez ici. Il est hors de question que vous finissiez perdu en mer ou dans la gueule d'un L'Eonis que la tempête aurait effrayé.

La décision était sans appel et le sindarin était sans doute assez avisé pour s'en rendre compte. La reine se redressa et avant de quitter la cabine de l'éclari, la rassura tout de même.

- Quelqu'un viendra vous chercher dès que les environs immédiats seront sécurisés et le navire correctement amarré. Ne vous inquiétez pas, je ne compte pas vous laisser ici, j'aurai besoin de vous sur le terrain, le moment venu.

Viwien n'avait que peu d'idée sur les capacités à combattre du sindarin, s'il ne devait évidemment pas être sans défense, elle doutait qu'il soit vraiment taillé pour combattre au milieu d'un ouragan. Elle préférait se reposer sur les capacités de ses astars pour sécuriser leur point d'attache. Elle quittait donc sans plus attendre la cabine du savant qui claquait derrière elle, par un effet d'appel d'air, les bourrasques à l'extérieur étaient loin de se calmer.

Quelques heures plus tard, les côtes étaient en vues et des ordres criés de la poupe à la proue, se perdaient dans les vents violents. Il fallut près de trois heures au navire pour correctement approcher l'île sans risquer de s'écraser contre les rochers. Deux heures de plus pour que les astars et les marins explorent et sécurisent le lieu d'amarrage. C'est un astar qui vint alors frapper à la porte de l'éclari, les tatouages étaient visibles sur ses avants bras, dans son dos, le ciel tempétueux s'était un peu éclairci et les vents avaient perdu en force et en férocité.

- Notre Reine vous attend à quai. Elle vous enjoint à prendre vos cartes et votre sac de couchage.
Revenir en haut Aller en bas
:: Vairë en certar ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Jhaelune E’eendar
:: Vairë en certar ::
Jhaelune E’eendar
MessageSujet: Re: L'île fugitive [pv : Jhaelune E’eendar]   L'île fugitive [pv : Jhaelune E’eendar] Icon_minitimeMer 21 Oct - 20:56







L’île fugitive



Le navir était arrivé à destination, et bien que l’érudit désirait résoudre le mystère, les paroles de la reine était clair. Jhaelune devait attendre, ou du moins jusqu’à ce qu’il ait l’autorisation de se présenter sur les lieux. Il est vrai que perdu dans ses pensée, le Sindarin avait su bloquer le monde extérieur, une chose qui avait certainement été en mesure de l’aider avec ses malaises en mer. Il avait complètement mis en oublie le climat à l’extérieur de sa cabine. Ce n’est que suivant les paroles de celle-ci qu’il prit un peu plus conscience de l’état du monde à l’extérieur.


- Quelqu'un viendra vous chercher dès que les environs immédiats seront sécurisés et le navire correctement amarré. Ne vous inquiétez pas, je ne compte pas vous laisser ici, j'aurai besoin de vous sur le terrain, le moment venu.

À cela l'historien n'offrait aucune réplique et hocha simplement de la tête. Il ne pouvait nullement désobéir un ordre directe de la reine. Il se contenta simplement d’attendre patiemment les prochaines ordres, organisant ses notes. Il était évident que le Sindarin n’était pas exactement le genre de personne a qui ont fait appel en premier lorsqu’il y avait divers danger. Il ne s’agissait pas ici d’un grand guerrier, et cela ne rendait pas le patriarche de la famille E’eendar bien heureux. Mieux valait demeurer prudent, se préparer adéquatement, et assurer que certaines runes protectrices bien préparé.


Alors qu’il terminait ses préparatif, le Sindarin entendi un de membre de l’équipage l'interpellé.


- Notre Reine vous attend à quai. Elle vous enjoint à prendre vos cartes et votre sac de couchage.
-Ah, oui d’accord! De ce pas! Répliqua le Sindarin rapidement tout en prenant son sac sans fond.

Il prit un moment afin de prendre le matériel nécessaire et révisa mentalement la liste de tout ce qu’il avait de besoin, s’assurant qu’il avait bel et bien tout à sa disposition. Puis, une fois certain qu’il était prêt, l’historien se mis en route, quittant ses quartier, et retrouvant l’air frais du pont.

Ce dernier n’avait jamais voyagé au delà du continent, et les derniers jours en mer avaient été une aventure un peu mouvementé pour ce dernier, mais maintenant à nouveau en proximité de la terre ferme, ce dernier était bien heureux. Certes, il y avait de nombreux danger à venir.

Un regard sur l’horizon, le Sindarin tenta d’avoir une vague idée d’où il se trouvait selon ses souvenir de la carte des environs, retrouvant un peu plus loin la reine avant de l’approcher humblement.

-Ma reine. Dit-il avant de lancer a nouveau un regard vers l’horizon.

Un coup d’oeil vers les cieux, une idée de la direction, le Sindarin avait une très bonne idée déjà de la piste à suivre, ou du moins il l’espérait. Sa carte en main, il tourna son regard vers la reine.

-Désirez vous tenter d’approcher la destination immédiatement? L’heure est tardive.. Cela risque de poser certains problèmes, mais la décision est la votre.

Jhaelune aurait préféré quitter dès les premières heures du matin, utiliser la lumière du jour à son avantage, mais la décision ici n’était pas la sienne








Asscociations:
 
Revenir en haut Aller en bas
:: Reine de Canopée ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Viwien
:: Reine de Canopée ::
Viwien
MessageSujet: Re: L'île fugitive [pv : Jhaelune E’eendar]   L'île fugitive [pv : Jhaelune E’eendar] Icon_minitimeLun 2 Nov - 16:12

El Bahari la fugitive avait enfin été rattrapée, non sans mal, par l'équipage sindarin. Ils étaient sans doute les premiers à remettre les pieds sur l'île depuis que le monde avait appris que ce bout de terre se tenait sur le dos d'un colosse. Les Ascans avaient, les premiers, fait les frais de cette découverte. Il fallut deux bonnes heures pour assurer la sécurité sur terre, la faune locale était sauvage et peu encline à laisser des intrus s'installer. Rien qui ne fasse réellement le poids face aux astars embarqués dans cette mission mais, les créatures les plus dangereuses devaient se trouver plus loin dans les terres.

Même si elle ne craignait pas les maux de l'océan, Viwien était bien satisfaite de retrouver le sol sous ses bottes. Le temps était maussade mais peinait pourtant à étouffer l’excitation de la reine face aux paysages inconnus qui s'offraient à elle. Cela lui rappelait ses jeunes années.. lorsque seule elle arpentait Istheria à la recherche d'aventure. Elle n'avait pas eu l'occasion de se rendre sur l'île avant que cette dernière ne se fasse la malle, c'était donc une première visite pour la sindarine. Quelques Astars connaissaient déjà l'île, des hommes qui, pour certains avaient même rejoint les Ascans pendant quelques décennies.

L'érudit qu'elle avait envoyé cherché arriva bien vite, les bras chargés de ses effets personnels et visiblement inquiet de devoir commencer son enquête si tardivement. Il aurait sans doute été plus sage d'attendre le matin et de profiter d'une meilleure luminosité.. si tant est que la météo soit plus clément le lendemain et aussi :

- Nous ne pouvons pas perdre de temps, le colosse pourrait bien décider de s'immerger à nouveau.. et nous ferions mieux de ne plus être sur son dos à ce moment là.

La reine adressa un regard compatissant au savant, elle ne le ménagerait pas, pas plus que tous les autres membres de cette expédition exceptionnelle. Chacun avait dors et déjà reçu ses consignes et s'affairait à remplir son rôle. Viwien ne voulait perdre aucune minute sur l'île et mettre ce temps à profit pour recueillir le maximum d'indices sur les mystères de cette terre quasi-inaccessible. Parmi les membres de l'équipage, des herboristes et des zoologistes prenaient notes et échantillons, encadrés par des astars qui assuraient leurs protections, pendant que d'autres montaient un campement temporaire.

- Nos éclaireurs ont repérés des ruines à l'ouest, est-ce que cela pourrait correspondre à ce que nous cherchons ?

La reine n'était pas venue seule ici et comptait bien se servir de tous les talents que comptait son équipage. Elle n'avait choisi personne au hasard et ce n'était pas sans raison que Jhaelune E'eendar se tenait aujourd'hui sur une île perdue quelque part au milieu de l'océan. C'est sur son intellect, son savoir et un peu aussi, sur son audace, que la reine avait misé.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: L'île fugitive [pv : Jhaelune E’eendar]   L'île fugitive [pv : Jhaelune E’eendar] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
L'île fugitive [pv : Jhaelune E’eendar]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Istheria, le monde oublié :: Au delà du continentTitre :: L'Ile de El Bahari, la terre des échoués-
Sauter vers:  

(c) ISTHERIA LE MONDE OUBLIE | Reproduction Interdite !