[Mission] Grand Banditisme [Pv : Kreen]

News & Infos

C'est ici que vous trouverez les dernières infos du moment, les utiles et moins utiles.

Temps actuel

Effectifs

• Eryllis: 2
• Ladrinis: 6
• Eclaris: 3
• Prêtresses: 4
• Cavaliers de S.: 4
• Nérozias: 4
• Gélovigiens: 4
• Ascans: 1
• Marins de N.: 2
• Civils: 14

Lien recherché

- Torenheim cherche des "relations" en tout genre.
_ Oscuro veut causer à des Prêtres de Kron.
_ Walter cherche de Preux chevaliers.
_ Raël veut des clients.
_ Deirdre a besoin d'employé!

Les Rumeurs

_ Il parait que des personnes hauts-placées seraient gravement malades.
_ Il parait que ça se bécotte "au bal de la Rose".
_ Il parait que des créanciers en sont après un des conseillers de Ridolbar.

Code par MV/Shoki - Never Utopia



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


-12%
Le deal à ne pas rater :
SAMSUNG Galaxy M13 64Go 4G Light Blue à 149€
149 € 169 €
Voir le deal

Partagez
 

 [Mission] Grand Banditisme [Pv : Kreen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
:: La Rouge ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Alyse Lupercal
:: La Rouge ::
Alyse Lupercal
MessageSujet: [Mission] Grand Banditisme [Pv : Kreen]   [Mission] Grand Banditisme [Pv : Kreen] Icon_minitimeDim 20 Déc - 18:39

“ Allons-y les gars. Ensemble on l’aura facilement. “

 Alyse regardait passivement sept bandits l’encercler. Une fois le piège fermé sur elle, la Lhurgoyfs retirait son épée du cadavre de l’un des trois bandits mort par terre. Ces hommes se connaissaient et devaient travailler ensemble depuis un certain temps, ils s’étaient vite repris et la pseudo formation qu’ils avaient pris pour l’éliminer en était la preuve. Un Terran avança d’un pas et frappa de son glaive, la pointe de l’arme fonçant droite vers la gorge de son adversaire, celle ci lui présenta son avant bras, laissant l’arme ripper puis glisser le long de la protection et alors que l’homme voyait l’arme de la femme avancer vers lui, un de ses cammarade lui sauva la vie. Il attaqua d’un estoc d’une lance, Alyse esquiva le coup en reculant, laissant la pointe marquer son plastron d’une longue griffure. Le combat continua a un rythme mené par les hors la loi, ils combattaient comme l’on chassait un prédateur. Un attaqué protégé par les autres qui attaquaient à tour de rôle, fatiguant l’adversaire sans prendre trop de risque.

Du moins c’est ce qu’ils avaient prévu. Alors que la formation se mettait de nouveau a l’attaque, Alyse esquiva la première attaque et attendit que le lancier passe à l’action. Elle glissa à une vitesse surhumaine, usant de son pouvoir, sous la lance et d’un revers de son arme ouvrit le ventre de l’homme. Se redressant, elle lui arracha son arme des mains et la planta dans la gorge du bandit d’en face. L’action avait été brève, aucun des bandits n’avait pu réagir correctement et le cercle se retrouvait affaiblie. Du moins momentanément, car deux nouveaux bandits vinrent renforcer la formation. Alyse reprit sa place au centre du cercle et regarda combien d'adversaires il lui restait. Elle en avait tué cinq, deux étaient blessés et se tennaient en retrait, il en restait donc treize en état de combattre et leur chef. Ils étaient trop nombreux pour qu’elle s’en sorte indemne, mais elle se savait capable de se sortir de cette situation. Les bandits avaient beau être coordonnés, leur entraînement était rudimentaire, d'anciens paysans se livrant au banditisme. Ils n’avaient pas vraiment de discipline et la peur pouvait se lire dans le regard de certains. Trois dans le fond avaient des arcs, mais Alyse ne voyait aucune arbalète.

Elle n’avait donc pas grand-chose à craindre de ceux qui se tenaient à l’écart. A moins qu’il n’y ait de tireur d’élite parmi eux et qu’il lui prenne l’envie de tirer dans sa visière. Un homme armé d’une hache attaqua et Alyse esquiva le coup, elle parlera de son épée le marteau d’un autre et dévia le coup de lance d’un troisième de son avant bras. Repoussant d’un coup de lame dans le vide ses deux assaillants, Alyse continua dans son élan en frappant d’un coup d’estoc l’abdomen de l’homme au marteau le transperçant de part en part. Sortant l’épée du corps tombant, Alyse se fit frapper dans le dos par une lance. L’arme ne perça pas l’armure, mais le coup la fit avancer de quelque pas a porté d’épée et elle n’esquiva le coup qui avançait vers sa gorge que d’une roulade sur le côté. Se remettant en garde, elle ne parra la flèche que de justesse. L’un des archers avait tenté sa chance. La flèche avait manqué de se planter sous son bras, dans l’un des rares point faibles de son armure. Se mettant en garde, Alyse se préparait à un nouvel assaut, lorsqu’un mouvement de panique eut lieu parmi les malandrins. Quelque chose arrivait dans son dos.
Revenir en haut Aller en bas
:: Séide du Chaos ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Kreen
:: Séide du Chaos ::
Kreen
MessageSujet: Re: [Mission] Grand Banditisme [Pv : Kreen]   [Mission] Grand Banditisme [Pv : Kreen] Icon_minitimeLun 18 Jan - 2:01

[Mission] Grand Banditisme [Pv : Kreen] Banner19



Sur un sentier étroit et mal dégagé, les pas de quelques Cavaliers crissaient au rythme d’une progression vigilante. Les soleils avaient entamé leur descente vers l’horizon mais leurs rayons perçaient encore clairement à travers les feuillages gris. Si la chaleur n’était pas au rendez-vous, le vent n’y était pas non plus ; seule la sécheresse avait daigné accompagner le froid dans ses efforts de conférer au Bois des Morts une atmosphère digne de son nom. Kreen jetait des regards méfiants derrière chaque tronc et communiquait régulièrement par signes de main avec Cassang, le capitaine Noir qu’on avait assigné à la mission comme soutien furtif. C’était un Terran d’une quarantaine d’années, à la peau très sombre et dont la carrure remarquablement large trahissait forcément un talent magique pour le subreptice.

En tant que troisième capitaine du Commandant Trahin Varss, la Gorgoroth co-dirigeait une troupe de quarante-cinq hommes en tout, mais elle n’en avait actuellement que quinze derrière elle. Les autres étaient dirigés par ses seconds à elle, Greld Ark’iogh et Silvaesh Cartha, eux aussi accompagnés par des fidèles de Cassang. Chaque escouade comptait également trois lieutenants Gris. Il s’agissait manifestement d’une mission d’envergure.

Les bandits qui sévissaient en ces lieux avaient fini par vivement agacer l’armée de Sharna, notamment parce que les organisations de brigands qui occupaient la route entre Themisto et Mavro Limani paraissaient irréductibles. Dès qu’une d’entre elle se faisait massacrer, une autre surgissait de son ombre, et en peu de temps, elle devenait aussi gênante que la précédente. Démégor et son empire n’avaient jamais que quelques mois de répit avant de devoir repartir à la chasse. Sans une intervention sanglante, les Cavaliers ne verraient bientôt plus un seul produit, ni une seule pièce venus de la côte phelgranne. Le peuple souffrait bien sûr tout autant des exactions de ces criminels. Les marchands et autres civils se plaignaient de plus en plus du danger que représentaient les alentours, et bien qu’il s’agît d’une préoccupation mineure, la sécurité et la satisfaction de la plèbe demeuraient nécessaires à l’essor de l’armée, tout particulièrement si elles étaient assurées par elle. Il n’en avait pas fallu de plus pour que l’état-major se décide à contre-attaquer une énième fois.

Ni Cassang, ni Kreen ne débutait dans le domaine de la traque aux bandits, mais c’était la première fois qu’ils dirigeaient la mission. C’était aussi la première fois que les Noirs et les Rouges collaboraient à ce point, à rangs égaux à tous les niveaux. Chaque quinzaine de Cavaliers était dirigée par un binôme bicolore. Il était plus habituel qu’un Commandant parvienne à imposer la primauté de son équipe dans l’espoir d’attirer le regard bienveillant de l’Impérial sur sa faction. Cela était presque devenu du domaine de la tradition entre les assassins et les guerriers qui finissaient toujours par alterner. Les Gris, eux, accompagnaient discrètement, ce qui leur valait parfois la réputation parfaitement injustifiée de chaperons au sein des divisions.

La troupe menée par les deux capitaines rejoignait un point désigné par les éclaireurs, à un mille et demi au sud-est de la route principale. C’est là qu’ils avaient repéré un maigre campement occupé par une petite trentaine d’individus armés et au centre duquel une tente gardée magiquement abritait sans doute un butin. Un dôme d’essence divine encerclait l’endroit, reflétant avec de nombreuses imperfections le décor qui l’entourait. Les espions n’avaient eu aucun mal à contourner la supercherie et après leur rapport, l’escouade s’était mise en marche sans attendre. À un peu plus de deux-mille pieds de leur destination, les quinze Cavaliers se séparèrent en groupes de cinq, et dans chaque groupe, les deux Rouges et le Gris suivirent les indications des Noirs pour circuler dans la clandestinité la plus totale.

Aux abords de la clairière, les premières rencontres se firent indéniablement au profit des Cavaliers. Aucun cri ne put alerter les brigands restés autour du trésor, et les entrechoquements des fers demeurèrent brefs et rares tant les lames se retrouvaient vite dans les chairs des voleurs. Kreen n’eut l’occasion d’abattre qu’un malandrin avant que son équipe n’en rejoigne une autre, celle dont Cassang faisait partie. Douze émissaires de Sharna s’avancèrent alors de front vers le campement, couvrant assez facilement la moitié de son périmètre quand ils y arrivèrent.

Une scène surprenante s’y déroulait, Kreen et Cassang échangèrent des regards et des signes teintés de perplexité. Au beau milieu d’un cercle de bougres hargneux et fébriles, une femme se tenait l’épée à la main, en position de combat, alors qu’on lui lançait injures et flèches. La conversation entre les capitaines fut de courte durée : elle se solda par l’ordre aux deux archers de tirer tandis que les autres chargeaient.

Les quatre Cavaliers Noirs ne tardèrent pas à surgir de nulle-part en suivant des trajectoires improbables. Leurs coups de lames étaient aussi fourbes que précis, trop traîtres pour être parés mais trop subtils pour donner la mort. Les pourpres, eux, devaient faire preuve de plus de doigté que d’expertise pour assurer la délicatesse de leurs assauts. Les bandits rencontrés aux abords du campement avaient péri puisqu’il était impossible de les faire prisonnier sur place, mais de ceux-ci, un maximum devait survivre.

La Gorgoroth se téléporta non loin de la brave inconnue et se battit de manière peu conventionnelle. Elle donna de multiples coups de coude et de poings – des attaques que sa force de mort-vivante et son armure rendaient très efficaces – et n’utilisa Charybde que pour parer ou frapper avec son pommeau. Un des malfaiteurs, un des hommes les plus expérimentés de la bande, s’en prit à elle magiquement ; un assaut mental couplé d’une paralysie partielle entrava les mouvements d’épaules de Kreen et lui infligea un léger tournis le temps que son assaillant s’enfuie, sans doute pour aller chercher des renforts. La guerrière grimaça un peu avant d’user encore une fois de téléportation ; elle apparut juste devant le lâche qui, trop occupé à regarder derrière lui, fonça droit dans l’armure lourde de la Cavalière et manqua de s’y assommer. Alors qu’il grognait à terre, Kreen l’attrapa par le col, lui asséna un puissant coup de casque, et traîna son corps sans vie jusqu’au centre du champ de bataille où tous les serviteurs de Sharna rassemblaient leurs victimes encore en vie pour les ligoter. Elle mit la main à la pâte pendant que Cassang ordonnait aux télépathes de la division de prévenir leurs camarades. Il se tourna ensuite vers la téméraire combattante à qui ils avaient involontairement porté secours.

« – Et vous êtes qui, vous ? »


[Mission] Grand Banditisme [Pv : Kreen] Ykk3

avatar by freedom XI
signature by Sergey Snegirev
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
:: La Rouge ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Alyse Lupercal
:: La Rouge ::
Alyse Lupercal
MessageSujet: Re: [Mission] Grand Banditisme [Pv : Kreen]   [Mission] Grand Banditisme [Pv : Kreen] Icon_minitimeMar 16 Mar - 9:14

Des cavaliers. Voilà ce qui arrivaient dans son dos. Alyse avait mis quelques secondes à reconnaître le bruit, qui lui était pourtant si familier à une époque, des sabots de chevaux retournant le sol. Regardant, impassible, les bandits reculer et paniquer devant l’avancé des cavaliers, Alyse fut presque surprise de voir deux flèches se ficher sur des hommes fuyant. Sa surprise augmenta encore lorsque s’attendant à voir des cavaliers arriver dans son dos, elle vit des ombres voltiger entre les malandrins et engager le combat dans une danse mortelle. Alors elle se retourna pour voir un groupe de Cavaliers en armure chargeant les bandits. S’attendant à ce que l’un d’eux vienne pour elle, l’ex Cavaliere fut surprise de constater que non, ils l’ignorèrent et mirent aux arrêts tous les survivants.

Alors que le combat tournait court, Alyse eut le sentiment d’être à sa place, elle ne combattait plus mais pourtant, il lui semblait qu’elle était rattaché à ces cavaliers qui portaient un emblème lui semblant familier. Elle se revoyait dominant un champ de bataille sur un cheval sombre, une corne raisonner et s’élancer dans le combat. Cette vision du passé s’éstompa bien vite alors qu’elle voyait un bandit lui foncer dessus. L'arrivée de nouveaux opposants et la peur de la mort lui auraient fait perdre l’esprit, car il fonçait sur Alyse arme au clair et le regard paniqué. Elle le prit de vitesse et lui ouvrit la gorge d’un simple mouvement de son arme. L’homme s'effondra à ses pieds se vidant de son sang. La lutte prenait fin, et les cavaliers amenaient les prisonniers au même point. Leur groupe semblait hétéroclite et pourtant tous portaient le même emblème et trois groupes semblaient se démarquer. Des archers, des hommes de l’ombres, peu armuré avec des armes courtes et le troisième plus lourdement protégé et équipé.

Alyse n’eut pas beaucoup de temps pour observer le balai organisé de ces hommes d’armes, qu’un d’eux, surement le chef vint l'apostropher. Qui elle était ? Bonne question. La mémoire lui filait entre les doigts et rien ne semblait la faire revenir. Elle ne connaissait plus que peu de choses de son passé. Elle avait participé à une guerre il y a longtemps. Elle avait commandé des hommes aux combats. Elle se souvenait de son nom. C’était sûrement ce que l’homme au teint sombre lui demandait, mais elle ne savait pas vraiment si lui donner lui servirait a quelque chose. Elle le dévisagea quelque instant a l’abris dans son casque, elle regadait son visage, les traits, la fine cicatrice blanche sur sa joue, ses yeux qui cherchait son visage dans l’ombre de son heaume.

“ Lupercal. C’est ainsi qu’on m'appelait. “  Elle n’avait pas l’habitude de parler, même dans les quelques villages qu’elle avait déjà traversés. Elle était plutôt du genre à rester dans son coin et regarder ce qu’il se passe. Mais, cette fois, il semblait qu’elle était au centre de l’attention. Avec la couleur de son armure qu’elle savait originale, elle avait l’habitude des regards, mais cette fois, elle savait que ce n’était pas simplement ça. Ce n’était pas quelques paysans ou miliciens d’un village quelconque, il lui semblait avoir quelqu'un d’important devant elle. “ Et vous êtes ? “ La question ne portait pas uniquement sur l’individu, mais également les hommes dans son dos. Il semblait plutôt évident que ces cavaliers faisaient partie d’un ordre pour porter tous le même emblème, mais elle n’arrivait pas à savoir qui ils étaient.
Revenir en haut Aller en bas
:: Séide du Chaos ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Kreen
:: Séide du Chaos ::
Kreen
MessageSujet: Re: [Mission] Grand Banditisme [Pv : Kreen]   [Mission] Grand Banditisme [Pv : Kreen] Icon_minitimeDim 11 Avr - 18:25

[Mission] Grand Banditisme [Pv : Kreen] Banner19



Les brigands commençaient peu à peu à former un tas gigotant, semblable à des poissons fraîchement pêchés. On comptait vingt-trois individus, dont cinq trop faibles pour être restés conscients malgré leurs blessures. La torpeur de leurs victimes irritait d’ailleurs les Cavaliers dont les gestes précis et infaillibles n’auraient pas assommé des ennemis dignes de ce nom. Vaincre une vermine peu combattive laissait toujours un goût amer dans la bouche de ces amateurs de gloire. Pour certains, cela dit, la conclusion était positive ; ils venaient de mettre la main sur le régiment de bandits le plus inexpérimenté et le moins solide, ce qui laissait entendre que les gredins parleraient rapidement. Aussi les guerriers ne tardèrent-ils pas à tester leur hypothèse.

Sans attendre d’ordre explicit, les soldats passèrent leurs prisonniers en revue afin d’évaluer leur statut et de bien choisir leurs cibles. Les hommes et femmes de Sharna avaient appris à décoder tous les signaux pouvant les aider à déterminer quelles dynamiques liaient les membres d’un groupe et lesquels étaient les plus susceptibles de trahir leurs camarades. Les regards échangés, les mots jetés avant d’être bâillonné et même l’aspect des vêtements constituaient autant d’indices qui n’échappèrent pas aux Cavaliers. Ainsi, pas moins de sept personnes furent sélectionnées, et la troupe de militaires se divisa bientôt entre les tortionnaires qui se chargeraient d’arracher des informations aux malfrats, les enquêteurs qui fouilleraient la tente et ses alentours, et les éclaireurs qui partirent aussitôt explorer les abords de la clairière. Kreen supervisa la répartition des tâches, et elle voulut consulter Cassang du regard afin qu’il approuve ses décisions, mais il avait visiblement à cœur de déterminer le rôle de l’inconnue dans tout cela. Il n’avait d’ailleurs pas tort, et la Gorgoroth se détourna rapidement de lui pour le laisser faire.

Les bourreaux trainèrent à part les brigands sur qui ils avaient jeté leur dévolu, formant sept petits groupes isolés répartis dans le périmètre du camp. Ils usèrent de magie et de menottes à intra pour les neutraliser dans les règles de l’art, assez machinalement, sans démontrer une violence particulière. Les criminels n’ayant pas été difficiles à arrêter, aucune soif de vengeance ni aucune goutte d’adrénaline ne permit aux Cavaliers de prendre un quelconque plaisir à les mettre hors d’état de nuire, et ils attendirent en fait patiemment que leurs supérieurs les rejoignent pour passer à l’interrogatoire. Kreen s’avança vers l’équipe la plus proche et commença par toiser froidement la proie, puis elle la fixa droit dans les yeux, même alors qu’elle s’adressait à ses subordonnés… Ou peut-être s’adressait-elle simplement à quiconque pouvait l’entendre.

« – Bon, vous imaginez bien ce que l’on veut savoir ; effectifs, nombre de campements, position desdits campements, contacts… Pas d’exécution sans m’avoir consultée, mais ne perdez pas votre temps. »

La clairière ne tarda pas à se remplir de cris et de gémissements, bien que les Cavaliers restassent sobres dans leurs pratiques. Les malfaiteurs étaient clairement les plus douillets de cette guilde qu’on avait décrite aux guerriers comme redoutable et implacable ; du genre de nouvelles recrues que l’on assigne à la garde d’un camp pendant que les plus férus de bataille s’adonnent à des cambriolages sanguinolents. Pendant ce temps, Cassang cherchait encore à comprendre à qui il avait à faire. Il avait levé un sourcil et laissé un court silence précéder sa réponse.

« – Nous sommes des Cavaliers de Sharna, comme vous pouvez vous en douter… Dit-il en désignant d’un geste vague le symbole de son dieu sur son plastron. Très fier de son appartenance à la caste martiale, il était persuadé que cet insigne ne laissait personne perplexe, y compris au-delà des frontières phelgrannes. Et nous sommes en mission, puisqu’assurer la sécurité des routes du pays est une tâche qui nous incombe, comme chacun sait. Si vous avez des informations sur ces bandits, je vous demanderai de les partager. Quelle est votre allégeance ? Il ne se présenta pas, peu désireux de tisser un lien intime avec cette parfaite inconnue, et préféra demander sans détour à qui elle pouvait bien obéir. »


[Mission] Grand Banditisme [Pv : Kreen] Ykk3

avatar by freedom XI
signature by Sergey Snegirev
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
:: La Rouge ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Alyse Lupercal
:: La Rouge ::
Alyse Lupercal
MessageSujet: Re: [Mission] Grand Banditisme [Pv : Kreen]   [Mission] Grand Banditisme [Pv : Kreen] Icon_minitimeLun 14 Juin - 22:01

Les guerriers s’activaient, divisaient les captifs en groupe ou en isolaient d’autres. Une femme les commandait, ou dut moins, leur parlait, La Rouge n’arrivaient pas à entendre ce qu’elle disait mais la position central qu’elle occupait lui laissait véritablement penser qu’elle était au moins une gradée. Laissant son regard traîner ses yeux mauves sur les cavaliers. Les cris et gémissements des prisonniers lui firent tourner la tête. Prenant une vue plus globale de la situation, elle pouvait maintenant voir quelques hommes fouiller la tente des bandits et d'autres disparaître derrière des arbres, s’assurant que personne ne les épiait.

Le cavalier lui faisant face récupéra l’attention d’Alyse lorsqu’il évoqua les cavaliers de Sharna. Ce nom, elle le connaissait, elle commença à chercher quelque chose à sa taille lorsqu’elle remarqua que la pochette qui devait s’y trouvait été manquante. Légèrement agacée par ce contretemps, elle releva la tête à la recherche de son bien et le remarqua dans les mains d’un des cavaliers qui fouillait les alentours de la tente. Suivant du regard le cavalier apporter sa trouvaille a la femme qui supervisait les intérrogatoires, elle répondit a l’officier “ Je… J’étais un Cavalier également. Je crois. Il y a longtemps… “. Sa voix n’était plus aussi forte et assuré qu’avant, elle était distraite, peut être par le cavalier qui montrait le contenue du sac a sa supérieur, peut être perdue dans ses souvenirs. “ Mais je suis presque sûr que ce n’était pas de vulgaires bandits que je combattais et que nous n’avions pas à surveiller les routes d’un pays désolée. “ Elle détacha des yeux les deux cavaliers au loin, lorsque l’un des deux présenta un antique insigne d’officier des cavaliers, pour les reposer sur un prisonnier au milieu d’un groupe en attente. “ C’est lui qui commandait les autres pendant qu’ils m’affrontaient. C’est tout ce que je sais. “

Alyse resta silencieuse un certain temps avant de reprendre, “ Mais si vous avez besoin d’aide, je serai ravie de vous aider, ça me permettra de me réhabituer. “
Revenir en haut Aller en bas
:: Séide du Chaos ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Kreen
:: Séide du Chaos ::
Kreen
MessageSujet: Re: [Mission] Grand Banditisme [Pv : Kreen]   [Mission] Grand Banditisme [Pv : Kreen] Icon_minitimeMar 29 Juin - 22:43

[Mission] Grand Banditisme [Pv : Kreen] Banner19



Pas une minute ne passa avant que les bandits les plus lâches ne cherchent à négocier. Certains d’entre eux se crurent capables de mentir, la culpabilité poussait d’autres à proposer des marchés risibles dont les Cavaliers ne manquèrent pas de s’amuser. Des recrues juvéniles et terrifiées peuplaient les rangs des malfrats mais elles firent profil bas ; tenter de séduire les guerriers nécessitait malgré tout une certaine verve, et ceux qui s’y essayaient n’étaient probablement pas les moins intelligents. Les mains croisées dans le dos, la capitaine passait entre les divisions d’un pas lent, semblable à une professeure sévère devant une assemblée d’adolescents intimidés. Sous son heaume cornu, ses yeux pâles scrutateurs veillaient autant sur les criminels que sur les soldats.

On ne tarda pas à solliciter son attention. La fouille du campement ne fut pas très fructueuse, mais entre les armes rouillées, les cartes obsolètes et les victuailles frugales, un lieutenant était parvenu à cueillir une sacoche d’apparence lourde et dont la facture se différenciait des paquets de toile grossière dans lesquels les brigands transportaient leurs effets. Il l’ouvrit sous le regard de sa supérieure, les épaules haussées par la perplexité qu’il exprima de son fort accent de l’ouest.

« – Pas un équipement qu’on laisse traîner. Même pas vraiment un équipement de pendard j’ai l’impression, ajouta-t-il en soupesant un maillet. »

La mort-vivante tendit le cou afin d’inspecter l’intérieur de la sabretache, curieuse. Ses chances de trouver une information pertinente là-dedans étaient maigres mais l’objet faisait bel et bien cloche, alors un rictus dubitatif tira sur ses lèvres. Elle laissa son subordonné poursuivre son enquête en fouillant sans ménagement, allant jusqu’à poser la chose sur le sol et à s’accroupir au-dessus pour mieux y mettre les deux mains. Kreen regarda autour d’elle, soucieuse de ne pas se laisser accaparer, intriguée par les rires sonores de deux de ses hommes qui narguaient leur victime un peu plus loin. Leur hilarité avait quelque chose d’étrangement sincère, presqu’enfantin – l’atmosphère était décidemment détendue. À vaincre sans péril, on cherche à se distraire autrement.

Piquée par la présence d’un attirail de chevalier sur l’herbe près de ses bottes, l’attention de la capitaine revint bientôt sur la trouvaille du lieutenant. En régurgitant son contenu, la besace incriminait de moins en moins les bandits ; elle n’était pas à eux. Et il était peu vraisemblable qu’elle fît partie du butin de ces derniers puisque leur trésor n’était visiblement pas gardé ici. La Gorgoroth se pencha en avant.

Soudain, son subalterne leva une mine interloquée vers elle. Elle l’interrogea de ses iris glacés, mais il ne lui fournit pour seule réponse qu’une main tendue et, dans sa paume, une petite plaque métallique cabossée. Son contour ne pouvait parler qu’à ceux qui s’étaient intéressés à l’histoire de Phelgra – ou l’avaient vécue eux-mêmes –, or sans être la plus érudite sur le sujet, Kreen en savait suffisamment. Délicatement, religieusement, elle se saisit de l’insigne comme s’il s’agissait d’une relique. Ses doigts gantés et cuirassés la privèrent d’un contact grisant, pourtant elle passa un pouce hésitant sur les reliefs de la gravure. L’emblème était d’âge canonique, il ne parlait plus vraiment. C’était un symbole que même le culte de Sharna n’arborait plus si souvent. Le temps avait passé sur ce dessin qui, autrefois, faisait battre les cœurs et trembler les campagnes. Les yeux de la Cavalière migrèrent vers l’inconnue que Cassang interrogeait. Elle n’apercevait pas son visage, mais son armure répondait déjà à ses questions.

Le Cavalier Noir fit mine de trouver amusante la raillerie de l’intruse. Un sourire ironique, plein d’amertume, fendit ses traits sombres l’espace d’un court instant, puis s’évanouit. Bien qu’insensible à la provocation, il demeurait du genre d’espion dont il ne fallait pas se jouer, aussi son langage corporel gagna-t-il en menaçant. Il n’écouta pourtant pas moins attentivement la brave combattante – bien au contraire. Une œillade aussi méfiante qu’intéressée trouva son chemin par-dessus son épaule vers le personnage qu’on lui désignait comme le meneur de la troupe. L’étrangère avait beau être sardonique, elle pourrait s’avérer utile.

« – Et comment vous êtes tombée sur eux, vous les avez cherchés, en bonne samaritaine que vous êtes devenue ? »

Il souhaitait réellement le savoir. Si elle les avait traqués, alors elle en savait certainement bien plus, et si elle disait vrai sur son appartenance passée à la Caste, alors elle devenait une alliée potentielle de poids. Pourquoi la croire, cela dit ? N’importe qui aurait pu raconter la même chose, c’était probablement des sornettes. Alors on vit Cassang faire une grimace, comme s’il était saisi d’une soudaine migraine, puis il se tourna vers ses collègues auxquels il tournait le dos. Un des siens, un des meilleurs télépathes du régiment noir, se tenait désormais près de Kreen. Tous deux lui rendirent un regard insistant.

« – Cette femme faisait partie de l’armée il y a au moins un demi-siècle, sûrement plus. Elle doit en avoir, des trucs à raconter. »

Dans son crâne, la voix nasillarde de son confrère sembla lui brouiller la cervelle. Il émit un grognement discret avant de faire de nouveau face à la dénommée Lupercal, une expression nouvelle, majoritairement incrédule, déformant son large faciès.


[Mission] Grand Banditisme [Pv : Kreen] Ykk3

avatar by freedom XI
signature by Sergey Snegirev
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
:: La Rouge ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Alyse Lupercal
:: La Rouge ::
Alyse Lupercal
MessageSujet: Re: [Mission] Grand Banditisme [Pv : Kreen]   [Mission] Grand Banditisme [Pv : Kreen] Icon_minitimeMer 30 Juin - 20:23

L’histoire était plutôt marrante. Pourquoi Alyse combattait-elle ces bandits sur la route ? Elle remontait vers l’Est du sombre pays qu’était devenue Phelgra au fil des siècles, lorsqu’elle se laissa surprendre par la tombée de la nuit. Faisant halte dans un village, la Lhurgoyf avait pour projet de profiter d’un repas et d’un bon lit payant avec le peu d’argent qu’elle avait récupéré sur la route en éliminant un passant particulièrement agaçant et insistant. Elle était entrée dans le village alors que la lune commençait à éclairer les lieux et laissa son cheval dans l’écurie attenant à l'auberge. Le laissant se reposer et profiter du fourrage, elle était revenue dans l’établissement et avertit le maître des lieux de son intention de passer la nuit, de manger et surtout que sa monture était déjà en train de se reposer dans son établissement. Ignorant le regard exaspéré du terran, Alyse prit son écuelle et sa choppe et s’installait à une table pour en profiter. Appréciant son repas pour à sa juste valeur, pas chère, Alyse était allé dormir lorsque le matin des bruits la réveillèrent. Ces fameux bandits, du moins elle l'espérait jusqu’à les rencontrer, était en train d’attaquer le village. L’ex cavaliere était partie combattre et repousser les hors la loi et une fois l’escarmouche terminée et les bandits partirent, elle se rendit compte que son cheval n’était plus là et que les assaillant étaient partit avec.

Regardant le cavalier en face d’elle, Alyse souriait ironiquement à la question de l’homme. Et garda son sourire alors même que le cavalier grimaçait de douleur et se tournait vers ses camarades à l’arrière. “ Je les chassais. “ La Rouge, sembla alors se souvenir de ce qu'il y avait dans la sacoche entre les mains des hommes dans le fond. Elle retint un sifflement d’agacement et reporta son attention sur l’homme face à elle. “ Et pourriez vous me rendre mes affaires s’il vous plaît. Je tiens beaucoup à ce qu’il y a dedans et ne tient pas particulièrement à ce que des inconnues y touchent. “ Bien que la demande soit polie, l’on pouvait sentir la menace sous ces mots. Alors que depuis le début son ton était surtout ironique, il était devenu froid et ne trahissait plus aucune émotion. Elle ne cherchait pas particulièrement le combat, mais dans cette simple sacoche se trouvait la chose la plus importante à ses yeux dedans et elle était capable de tuer pour la récupérer.

“ Il y a un autre groupe de pillards. Je ne sais pas si ils sont reliés, mais c'est un groupe de presque cinquante individus dont quelques magiciens. Ils ont attaqué le village sur cette route au matin et je les cherche depuis. Plus je perds de temps ici et plus ils risquent d’aller loin. Alors si vous pouviez vous dépêcher ce serait agréable. Et je serais ravie de collaborer avec vous pour les éliminer comme je vous l’ai déjà dit. Alors arrêtez de me dévisager comme ça, soldat, et aller voir votre camarade là bas, elle semble plus à même de prendre une décision. “ Elle désignait le femme en armure qui semblait commander les interrogatoires plus tôt. Sachant pertinemment ce qu’elle venait de faire, Alyse profita de son mouvement pour user de sa magie. Elle voulait se tenir prête au cas où le cavalier face à elle ai l’envie de lui faire regretter son impertinence. Elle avait essayé de montrer sa bonne volonté auprès de l’homme, mais la tête qu’il faisait en la regardant et la colère qu’elle commençait a sentir avait eu raison d’elle et s’était laissé emporter.
Revenir en haut Aller en bas
:: Séide du Chaos ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Kreen
:: Séide du Chaos ::
Kreen
MessageSujet: Re: [Mission] Grand Banditisme [Pv : Kreen]   [Mission] Grand Banditisme [Pv : Kreen] Icon_minitimeDim 4 Juil - 18:59

[Mission] Grand Banditisme [Pv : Kreen] Banner19



Il aurait été inconscient de ne pas considérer l’inconnue comme un danger. De là où elle était, la capitaine ne pouvait savoir si l’insigne était le symbole d’une vie passée ou le symbole passé d’une vie inchangée. En d’autres termes, il était possible que la guerrière solitaire fût une des leurs, mais il était également vraisemblable qu’elle ne fît plus partie de leurs rangs – or un ancien Cavalier n’était une bonne chose que quand il était mort, tandis que les vivants pouvaient difficilement n’avoir aucun grief avec l’armée. D’ailleurs, la procédure à suivre lorsque l’on tombait sur un déserteur était claire, et elle ne consistait pas exactement à lui foutre la paix. Kreen n’avait pas laissé la surprise la submerger entièrement, et la rareté de l’objet qu’on venait de déposer dans sa main ne l’avait pas rendue aveugle à l’urgence. Elle claqua des doigts un grand nombre de fois à l’adresse d’un soldat peu occupé et lui ordonna sèchement d’aller quérir Thefkis, un des télépathes chargés de maintenir une communication quasi-constante avec les escouades de Silvaesh et de Greld. Cassang devait déjà avoir demandé à l’étrangère d’où elle sortait mais il ne se doutait peut-être pas qu’elle avait combattu à Taulmaril. L’information été précieuse et il devait l’avoir immédiatement.

Le meneur des espions jeta encore une fois une œillade derrière lui afin d’obtenir un aperçu de ce dont l’intruse lui parlait. Il vit comment un de ses hommes était en train de farfouiller dans une sacoche en posant chaque nouvel objet sur l’herbe, surplombé de sa supérieure qui n’avait pas l’air désintéressée par la chose. En bon Cavalier Noir qu’il était, tout ce qu’il entendit fut « vos confrères ont entre les mains un excellent moyen de pression », et il ne chercha même pas à dissimuler la mesquinerie qui naquit en lui à cette idée. Il fit mine d’acquiescer avec amabilité et de soupirer un « intéressant » des plus narquois.

Les informations que donnèrent la Lupercal étaient vagues mais il ne pouvait pas se permettre de ne pas les prendre en compte. Les effectifs correspondaient aux indications qu’on avait fournies à la troupe avant leur départ, et s’il s’agissait bien des mêmes individus, leur trajectoire n’était pas illogique. Redevenu parfaitement inexpressif, il prit une seconde de réflexion, le regard plongé dans celui de celle qui lui faisait face, quoi que chargé d’une neutralité déconcertante. Il sembla y avoir une légère latence entre sa perception et sa fugace réaction : il leva simplement les yeux au ciel en secouant la tête avant de tourner les talons et de rejoindre sa consœur. Un signe subreptice, presque invisible, intima à deux subordonnés de garder la louve solitaire.

« – C’est quoi ça ? Il fit un geste du menton vers la plaque que Kreen triturait désormais avec bien moins de déférence.

– Un vieil insigne de chez nous, du genre très vieux.

– Ouais, et du genre qu’elle utilise plus… Kreen se figea et leva un regard alerte sur Cassang. Elle est pas des nôtres. Enfin, elle est plus des nôtres. Elle traque peut-être les mêmes types que nous, je connais pas ses motivations mais elle insiste pour nous assister et si elle est pas trop rouillée, elle pourrait peut-être nous servir. Il semblerait qu’elle soit sur le coup depuis un peu plus longtemps que nous.

– Elle insiste pour nous assister ? La femme de front leva un sourcil, sceptique.

– Ah oui oui. C’est une tête à claques mais elle l’a dit deux fois, elle veut se joindre à nous. Le ton de l’espion laissait transparaître une forme de lassitude. Et elle veut qu’on lui rende ses trucs. C’est tout ce qu’il y a dedans ? L’attirail désormais dispersé sur le sol était fourni et bien entretenu mais il ne semblait pas déceler un grand nombre de secrets. Alors que le lieutenant hochait la tête affirmativement, Cassang supposa que ce à quoi l’inconnue tenait le plus restait à découvrir. Kreen lui lança l’insigne de façon à ce qu’il le rattrape aisément, et il l’examina, perplexe. Était-ce là ce que cette vagabonde voulait tant préserver ? Elle était visiblement fière d’avoir appartenu à la caste de Sharna mais pas suffisamment pour en respecter les membres actuels, ce qui, à son sens, n’en avait aucun.

– Et bah de notre côté, ça parle. Ils savent pas vraiment combien ils sont parce qu’ils sont répartis en équipes qui se croisent quasiment jamais, mais ils sont probablement pas plus d’une centaine en tout et pour tout. Il y a un campement sur la côte, sûrement à une quinzaine de milles d’ici, et un troisième mais on sait pas vraiment où. Le bourg au sud d’ici les a vus passer plusieurs fois ces dernières semaines. Nos informateurs doivent avoir raison, ce sont des souterrains, mais on est vraiment proche de la mine, ici. Le Cavalier Noir acquiesça ; pourquoi les bandits auraient-ils installé un campement si proche de leurs quartiers généraux ? Leur antre devait être aux alentours d’une autre mine, ou bien d’un tout autre dédale dans les entrailles de la terre. Kreen désigna l’ancienne soldate d’un geste de la tête. Ça correspond ? On en fait quoi ?. Cassang réalisa qu’il était resté silencieux un moment, et le ton de sa collègue était sans équivoque. Elle ne pouvait pas l’aider à prendre une décision et elle plaçait sa confiance en lui. »

Associée à sa large carrure, la démarche décontractée qu’il adopta pour revenir auprès de Dame Lupercal lui donnait une allure imperturbable, invincible. Il avait les mains à sa ceinture, alors s’il avait assorti sa voix et son expression au reste de sa dégaine, il aurait eu l’air de se moquer de la guerrière. Au lieu de ça, il parla comme s’il était indifférent à ses propres mots, et retrouva son air à la fois fermé et méfiant des premiers instants.

« – Écoutez, si vous avez été des nôtres à l’époque de Taulmaril, et si vous y avez survécu qui plus est, vous devez savoir mieux que quiconque qu’on ne peut pas faire confiance à… Quelqu’un qui sort de nulle-part. Cela dit, si vous avez des informations qui nous manquent, il serait dommage pour nous de ne pas profiter de votre présence. Joignez-vous à nous et nous vous rendrons vos effets sans même vous demander pourquoi vous avez très visiblement déserté l’armée. Vous pouvez évidemment refuser mais comprenez bien que dans ce cas, nous nous verrons contraints et forcés de vous traiter en conséquence, et je me permets de vous rappeler que… Nous sommes dix-sept. Plus loin, on remettait les affaires de l’aventurière dans sa sacoche et on finissait d’arracher aux brigands encore conscients quelques dernières bribes de vérité. »


[Mission] Grand Banditisme [Pv : Kreen] Ykk3

avatar by freedom XI
signature by Sergey Snegirev
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
:: La Rouge ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Alyse Lupercal
:: La Rouge ::
Alyse Lupercal
MessageSujet: Re: [Mission] Grand Banditisme [Pv : Kreen]   [Mission] Grand Banditisme [Pv : Kreen] Icon_minitimeDim 4 Juil - 23:15

L’homme face à elle s’en allait. Esquissant un geste dans sa direction, Alyse rend tout de suite compte qu’elle était toujours sous surveillance, par le mouvement de deux cavaliers. Elle restait alors debout, et regardait plus attentivement ce que les deux officiers faisaient. Ils semblaient discuter à propos de la plaque qu’elle avait avec elle dans son sac. Elle se souvenait que l’enseigne dessus avait un lien avec l’ordre de Sharna, mais avait complètement oublié sa signification et cet objet n’avait plus qu’un rôle utilitaire si un jour elle tombait sur des Cavaliers de Sharna. Chose qui se révélait particulièrement inutile dans le cas présent il semblerait. Non cet objet n’avait presque aucune importance pour le Rouge qui scrutait maintenant le contenue du sac à terre à la recherche d’un objet qu’elle ne pouvait de toute manière pas voir de là où elle était. Une bague. Une simple bague. Elle se sentait tellement idiote de se faire tant de soucis pour un simple bout de métal, mais elle n’arrivait pas à s'en détacher. Le cavalier revenait vers elle et il prit rapidement la parole d’un ton détaché et méfiant à la fois. Alyse n'aimait pas la manière dont il parlait.

Alors que l’homme finissait tout juste de prononcer sa dernière menace, Alyse répliqua tout de suite. “ Déserteur ? J’ai combattu plus longtemps pour les Cavaliers que n’en passera sur cette terre Terran. J’ai peut-être oublié beaucoup de choses sur ma vie et sur qui j’étais, mais je me souviens très bien avoir mené la première charge dans la cité de Taulmaril alors que les portes s’ouvraient. Je me souviens également d’être sortie seule de la capitale pour retrouver le champ de cadavre qui s’étendait devant les murs pour rejoindre le dernier champ de bataille. As-tu la moindre idée de combien de Cavaliers ont survécu à cette guerre ? Et combien en sont revenues ? Je connais le châtiment réservé aux déserteurs. La mort par décapitation n’est ce pas ? Alors si j’avais déserté pourquoi je serais revenue dans ce trou à merde que vous appellez Phelgra ? Et si tu veux me faire peur, Terran, revient quand tu sera un homme.“ S'e était trop pour la chef de l'unité qui dans un mouvement souple, rodé par l'expérience sortit sa dague dans son fourreau. Mais trop tard, Alyse l'avait pris de vitesse et repoussait d'un mouvement de la paume. L'action avait était rapide mais déjà les cavaliers autour d'elle s'étaient mis en mouvement. mouvement qu'ils stoppèrent lorsqu'ils remarquèrent le manque de suite dans l'action de chaque côté.

Tandis qu’elle parlait sa voix restait impassible, froide, neutre, mais son regard était perdu dans le vague, plongé dans ceux de l’homme qu’elle tenait encore dans sa main. Elle voyait des fragments de sa mémoire revenir. Fractionnaire, trouble et incertain, mais pourtant elle en était persuadée c’était les siens. Elle avait conduit la première charge des cavaliers de Sharna lorsque les portes s’étaient ouvertes de l’intérieur. Elle s’était engouffrée avec ces hommes et le carnage avait recommencé. Non plus devant les imposantes murailles de la ville blanche, mais dans ces rues. Soldats, habitants, civils, Alyse ne savait pas ce qu’il s’était réellement passé une fois atteint le cœur de la cité, mais elle savait qu’elle était la seule à en être ressortie. Elle ne savait pas ce qu’elle avait fait entre ce moment-là et sa retraite vers les montagnes. Cela faisait plusieurs mois maintenant qu’elle ne s’était pas transformée et que sa vie lui semblait lointaine, distante et cela ne faisait pas plus de dix minutes qu’elle était entourée de ces Cavaliers et la mémoire commençait déjà à lui revenir. Finissant de contempler ses souvenirs et de parler, Alyse lâchait le Terran et recula d’un pas. Elle saisit son épée plantée au sol et la rangea dans son fourreau à sa hanche. Bien que rengainée, la Lhurgoyf ne lâcha pas la poignée de son arme, elle ne voulait pas combattre, ou du moins pas les hommes de l’armée dont elle avait fait partie, mais elle ne comptait certainement pas se laisser faire.
Revenir en haut Aller en bas
:: Séide du Chaos ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Kreen
:: Séide du Chaos ::
Kreen
MessageSujet: Re: [Mission] Grand Banditisme [Pv : Kreen]   [Mission] Grand Banditisme [Pv : Kreen] Icon_minitimeMar 27 Juil - 18:24

[Mission] Grand Banditisme [Pv : Kreen] Banner19



Aucune télépathie ne fut nécessaire pour que chacun des dix-sept Cavaliers de Sharna songe la même chose : cette femme avait-elle perdu la raison ? La revenante s’était détournée de l’inconnue pour mieux diriger la sélection des prisonniers, mais le murmure incrédule qui fit frissonner ses hommes lui fit faire volte-face. Laissant transparaître une offense profonde, la guerrière de Taulmaril avait répliqué avec passion, sa voix peu vibrante atténuant assez peu la puissance des émotions portées par ses mots. Le sang-froid lui faisait peut-être défaut, mais l’orgueil beaucoup moins. À son grand dam, Kreen ne pouvait apercevoir aucun détail de l’action qui se déroulait entre Cassang et l’étrangère, mais elle ne cilla pas pour autant. Son secours n’était pas nécessaire, et ses soldats le savaient également, tous autant qu’ils étaient. Le capitaine des Noirs n’avait pas besoin qu’on vienne à sa rescousse.

Il avait sorti sa lame en un éclair. Il ne craignait pas encore pour sa vie et demeurait d’apparence imperturbable, mais il s’était préparé à planter sa dague dans un des multiples points sensibles qui, si transpercés, auraient mis à mal, à genoux ou même à mort la dame en armure. En plus d’avoir largement mérité son rang de capitaine, Cassang bénéficiait de capacités magiques remarquables qui faisaient de lui une véritable anguille. Moins offensif que les autres, un de ses pouvoirs consistait d’ailleurs à décupler la vigueur de son essence divine en la nourrissant du courroux d’autrui. Cela ne se remarquait quasiment pas – du moins peu de ses hommes savaient-ils repérer les signes trahissant son utilisation de ce don – aussi ne sut personne s’il engloutit les ondes colériques de l’inconnue ou s’il les laissa sagement filer. Dans le premier cas, il aurait fait enfler son potentiel divin dans de larges proportions, et cette possibilité-même conduisit à des œillades curieuses et interrogatives parmi les soldats les plus proches. Quoi qu’il en fût, en dehors d’un regard endurci et de muscles bandés, aucun indice ne laissa supposer une quelconque nervosité. Il était tendu, alerte, méfiant, et même un peu contrarié… Mais cela ne se voyait pas.

La vague de surprise se brisa en silence, les lèvres scellées par la discipline. Le capitaine retrouva sa liberté, et puis la combattante solitaire s’écarta, visiblement maîtresse de son émoi. Elle semblait prête à croiser le fer mais peu désireuse de le tirer en premier. Le poignard virevolta brièvement dans la main du sombre colosse avant de retrouver son fourreau. Ainsi désarmé, Cassang croisa les bras sur sa large poitrine, une mine faussement dépitée tirant les commissures de ses lèvres vers le bas, puis il lâcha d’un ton décidément flegmatique :

« – Je prends ça pour un non ? »

Et tout autour d’eux, les sons métalliques de lames dénudées et le grincement de cordes tendues composèrent une brève mélopée. Beaucoup retinrent un sourire cruel, préférant singer le solennel ou la déception, mais d’autres s’amusèrent ostensiblement de la situation. Plus loin, le lieutenant de Kreen laissait la sacoche se balancer au bout de son bras avec nonchalance, comme s’il s’agissait d’un appât au bout d’une ligne. La capitaine pourpre, elle, levait les yeux au ciel et regardait ailleurs. Si ses hommes devaient se détourner de leur mission pour assassiner, à près d’une vingtaine, une étrangère mal lunée, elle n’attendait du spectacle aucun intérêt.


[Mission] Grand Banditisme [Pv : Kreen] Ykk3

avatar by freedom XI
signature by Sergey Snegirev
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
:: La Rouge ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Alyse Lupercal
:: La Rouge ::
Alyse Lupercal
MessageSujet: Re: [Mission] Grand Banditisme [Pv : Kreen]   [Mission] Grand Banditisme [Pv : Kreen] Icon_minitimeJeu 7 Avr - 0:27

Ce petit jeu était ridicule. Elle était ridicule. Quel âge avait elle ? Alyse pensait avoir réussi à pouvoir se contrôler mais il fallait croire qu’elle en était encore loin. Enfin, il y avait eu du mieux, car si elle se fiait à ce que son instinct lui criait, en temps normal elle se serait déjà transformée et le combat aurait déjà débuté. Voir des inconnues toucher à ce qu’elle avait de plus précieux l’avait fait sortir de ses gongs. Et son égo n’avait pas aidé non plus. La Lhurgoyfs soupira et leva les mains. “ Je vous accompagne. Et je vais me calmer. Mais en échange, ne touchez plus à mes affaires, ça me facilitera la tâche. “ Les cavaliers autour d’elle ? Les armes à nues prêtes à l'assaillir ? Elle s’en moquait. Elle sentait que si elle croisait le fer avec eux, elle y perdrait la vie. Elle devait se concentrer sur autre chose, ne pas penser. Faire front à ses dangereux souvenirs qui la mettait à fleur de peau. Et si mettre son orgueil à mal la ramenait sur la voix de la raison, tant pis pour son amour propre. Un mort n’en a plus aucun de toute façon.

Laissant ses bras retomber le long de son corps, Alyse tourna la tête se permettant de regarder vers la femme qui semblait diriger l’autre partit de l’unitée de Cavalier. “ Par contre, je n’ai plus de monture. C’est pour ça que je les chasse. Ils ont pris la mienne lors du dernier assaut sur le village au bout de cette route. “ Elle désigna d’un geste nonchalant la route dans son dos. “ Enfin, vous avez sûrement dû passer par là plus tôt… “ Cette femme l’intriguait. Elle semblait dégager un certain charisme. Ses hommes lui obéissaient à la perfection. Une femme dans un groupe de guerrier était rare. D’autant plus à un poste d’officier. Alyse espérait qu’elle serait à la hauteur de son rang, et certainement plus proactive que son homologue espion. D’ailleur, l’ancienne cavalière, reporta son regard, sans pour autant tourner la tête, vers Cassang, voir si il était satisfait de sa réponse ou non.
Revenir en haut Aller en bas
:: Séide du Chaos ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Kreen
:: Séide du Chaos ::
Kreen
MessageSujet: Re: [Mission] Grand Banditisme [Pv : Kreen]   [Mission] Grand Banditisme [Pv : Kreen] Icon_minitimeSam 23 Avr - 23:18

[Mission] Grand Banditisme [Pv : Kreen] Banner19



Une déception feinte tira sur les lèvres d’un Cassang soudainement relâché. Il haussa les épaules en acquiesçant, puis décroisa les bras et fit signe à ses hommes de baisser leurs armes. Ses gestes traduisaient une confiance en soi sans faille, du genre d’aisance qu’il aurait eue s’il n’avait jamais cru une seule seconde devoir affronter la guerrière. Sans doute était-ce le cas. Il aurait fallu qu’elle n’aie rien à perdre, et visiblement, elle avait à perdre tout le contenu d’une besace. Il lui tournait déjà le dos et s’éloignait nonchalamment quand elle lui signala être dépourvue de monture, ce qui en temps normal l’aurait effectivement désavantagée. Interloqué, il se figea en faisant claquer ses bottes sur le sol, avant de se tourner de nouveau vers elle, un sourcil plissé et l’autre haut. L’envie de répondre avec tout le sarcasme du monde lui titilla d’abord la gorge, puis il réalisa qu’après tout, les réflexions de Dame Lupercal n’étaient pas insensées. Elle devait avoir supposé que la troupe ici présente avait laissé les chevaux aux abords du bois, et elle ne pouvait pas savoir qu’ils étaient en fait à pied depuis plusieurs milles. C’était dans le nom, après tout. « Cavaliers ». Et à l’époque de Taulmaril, on n’était pas envoyé réprimander des bandits de sous-bois. Il ouvrit les paumes pour désigner les alentours et l’absence de destriers.

« – Nous non plus on n’a pas de monture. Vous allez vous en sortir à pied, non ? »

Il se détourna sans attendre de réponse, pressé de rejoindre ses collègues. Kreen n’avait pas retenu le soupir de soulagement que la tension lui avait arraché en retombant. Elle avait reporté son regard sur son homologue et l’inconnue, et attendu que Cassang vienne lui expliquer dans quelle sorte de situation saugrenue il les avait mis. La Gorgoroth n’aurait sans doute pas choisi de travailler avec un vieux fantôme de la Grande Guerre – et surtout pas un vieux fantôme querelleur – aussi espérait-elle davantage de justifications de la part du capitaine espion. Son regard était froid, peut-être même accusateur.

« – Remettez tout son barda là-dedans, ordonna sèchement le Terran au lieutenant Rouge qui n’avait jamais terminé de ranger la sabretache. La mort-vivante leva une main entre son égal et son subordonné.

– Quoi, on lui rend maintenant ? T’as changé d’avis ?

– Bien sûr que non ! Mais on n’y touche plus, sinon elle va nous faire un caprice.

– Clairement. Excellent choix d’allié, d’ailleurs. Il manquait que ça à notre escouade, une vieille folle suicidaire. Cassang secoua la tête négativement, affligé.

– Quoi, elle te fait peur ?

– Je crois qu’on peut encore se débrouiller sans l’aide d’une déserteuse à moitié dingue… Elle tentait de murmurer mais la passion portait ses mots un peu plus loin qu’ils n’auraient dû aller. Des soldats se tournèrent vers leurs deux meneurs, incrédules. Kreen était facilement agacée par certaines habitudes des Cavaliers Noirs, et notamment leur propension à suivre toutes les pistes qui s’offraient à eux quand bien même elles fussent provenues des plus misérables membres de la plèbe. Elle baissa la tête, non pas en signe de défaite mais pour signaler à son public qu’elle n’avait pas l’intention de discuter plus encore.

– Je suggère qu’on se dirige vers le bourg du sud pendant que l’escouade Ged se rapproche de la mine et que la Ter poursuive sa progression vers la côte. On prend les trois plus causants avec nous, on copie leur trajet. Ça te va ? Son ton était condescendant. Kreen passa une langue irritée sur ses lèvres avant de balayer la clairière des yeux.

– C’est du génie. Sa main se saisit de la besace que son lieutenant tendait à Cassang et elle la jeta sur son épaule sans dire un mot, puis elle se détourna de la conversation et entreprit de distribuer les directives. La première d’entre elles noya l’humus sous le sang des brigands. Ils poussèrent leur dernier souffle sur la terre qu’on leur avait ordonné de garder. »

Bientôt, les serviteurs de Sharna se mirent en marche. Deux lieutenants flanquaient la soldate de Taulmaril, l’œil méfiant et les lames tirées d’avance. Les effets de Dame Lupercal pendaient dans le dos de Kreen, inaccessible à leur porteuse, semblables au bagage d’une mule parfaitement indifférente à son chargement.


[Mission] Grand Banditisme [Pv : Kreen] Ykk3

avatar by freedom XI
signature by Sergey Snegirev
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
:: La Rouge ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Alyse Lupercal
:: La Rouge ::
Alyse Lupercal
MessageSujet: Re: [Mission] Grand Banditisme [Pv : Kreen]   [Mission] Grand Banditisme [Pv : Kreen] Icon_minitimeDim 17 Juil - 3:46

Le problème semblait donc réglé. Bien. Enfin, pas vraiment. Alyse n’avait toujours pas récupéré ses affaires, et elle n’avait pas fait très bonne impression. Mais, pour ce dernier détail, elle n’en avait pas grand chose à faire. Mais si elle voulait récupérer le peu d'attaches qui lui restait en ce monde, elle devrait faire preuve d’un peu plus de retenue. Et ça ne lui plaisait pas. Elle n’aimait tout simplement pas devoir faire équipe avec quelqu’un qu’elle n’aimait pas. Et elle n’aimait pas ce Cassang. Petit con arrogant. Elle le suivit du regard alors qu’il partait en direction d’une femme. La Rouge ne connaissait peut-être plus l’organisation des Cavaliers de Sharna, mais elle avait bien remarqué qu’il y avait deux types de combattants dans la formation des cavaliers. Cette femme devait diriger l’autre section de cavalier. Et le fait que ce fut elle qui donna les ordres après leur petit entretien finit de convaincre la Lhurgoyf.

Le groupe acheva les bandits, et se mit rapidement en marche. Alyse accompagnait le groupe avec les deux chefs d'unités, mais ce n’était pas car ils avaient confiance, en prouvait les deux lieutenant arme au clair qui l’encadraient. La petite unité avançait en silence depuis un certain temps. Ce n’était pas pour déplaire à Lupercal qui en profitait pour regarder ceux et celles qui l’accompagnaient. Calme, silencieux, chacun d’eux observaient les alentours à la recherche de piste mais surtout, ils contemplaient dans le calme les bandits qui commençaient à les encercler. Petit à petit, un groupe en arme s'était rassemblé autour d’eux, profitant du nombre restreint de soldats de Sharna qui s’étaient séparés en trois quelque temps plus tôt. Il fallait attendre le moment opportun. Ne pas montrer aux embusqués qu’ils avaient été démasqués. Attendre qu’ils se rassemblent et lancent leur assaut pour les piéger et les avoir en un seul coup. Du moins c’est ce qu’Alyse imaginait. Elle avait remarqué lors de l'affrontement précédant, les soldats qui avaient frappé par les flancs, cachés dans la végétation.

Alyse continuait sa marche, regardant les soldats à côté d’elle. La tension était palpable. Chaque soldat du groupe n’attendait qu’un seul ordre, qu’un seul signe de tête. Alyse souriait sous son casque, elle aussi n’attendait que le bon moment. Pouvoir lâcher sa frustration sur ces hors la lois, et enfin retrouver ce qu’ils lui avaient volé. Même si elle ne se faisait pas vraiment d’illusion, il leur faudrait encore du temps avant de trouver leur repère…
Revenir en haut Aller en bas
:: Séide du Chaos ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Kreen
:: Séide du Chaos ::
Kreen
MessageSujet: Re: [Mission] Grand Banditisme [Pv : Kreen]   [Mission] Grand Banditisme [Pv : Kreen] Icon_minitimeDim 21 Aoû - 17:34

[Mission] Grand Banditisme [Pv : Kreen] Banner19



Ne passèrent qu’une vingtaine de minutes avant que des craquements un peu trop réguliers et des ombres un peu trop larges ne se mettent à animer les bois autour des Cavaliers. La troupe de quinze avançait d’un pas léger, les Noirs faisant mine de ne rien remarquer sur le chemin qu’ils éclairaient dans toutes les directions. Le langage codé des guerriers de Phelgra avait permis, en quelques signes insoupçonnables, d’établir une stratégie simple pour finalement retourner l’embuscade des bandits contre eux. Les assassins de Sharna avaient déjà neutralisé sept malfrats dans le plus grand des anonymats, prenant parfois leur place pour que leurs confrères ne réalisent aucunement qu’ils subissaient des pertes. Les soldats évoluaient en éliminant peu à peu les éléments les plus aptes à se disperser, forçant ainsi les brigands à se regrouper vers l’avant et plus près du sol sans le savoir. Leur nombre à la tendance croissante confirmait d’ailleurs que le sud avait été la bonne direction à suivre, puisque depuis maintenant un moment, la vermine ne menait plus les Cavaliers vers un piège ; les Cavaliers les poussaient vers leur base.

Les trois bavards que les hommes de Kreen avaient sélectionnés pour les guider étaient maintenus inconscients. Leurs services n’étaient pas encore nécessaires, d’autant plus qu’un Cavalier Gris avait déjà fouillé leurs souvenirs et y avait reconnu plusieurs points de repère que les militaires suivaient désormais sans trop de mal.

Bientôt, le terrain se déforma comme s’il témoignait d’un affrontement magique récent. Deux talus traçaient des cicatrices autour d’une profonde faille, tandis que dans un large cercle, l’herbe et les troncs semblaient avoir été creusés, labourés et tordus par une cruelle main divine. Une roche humide et de larges racines surgissaient de part et d’autre de la fente, présentant aux marcheurs un sol traître. Les cimes portaient les stigmates d’une déshydratation peu naturelle, les branches réduites à de longs bras faméliques et glabres, alors qu’un peu plus loin, les feuilles brunes engloutissaient largement le gris du ciel.

Les Cavaliers ne craignaient pas les cartographies accidentées, mais les bandits n’étaient sans doute pas suffisamment entraînés et polyvalents pour y combattre avec aise. Confiants, les guerriers accélérèrent le pas, les plus habiles d’entre eux faisant en sorte de doubler leurs ennemis afin de les encercler. L’assaut ne requit aucun signal, tant la manœuvre était simple. Il suffisait d’être rapide, ce en quoi l’armée de Sharna, même lourdement équipée, n’avait aucunes lacunes.

Le combat s’engagea autour de la crevasse. Les bandits étaient cette fois un peu moins d’une trentaine et décidemment mieux préparés que leurs confrères laissés au campement mais les Cavaliers ne perdirent pas l’avantage pour autant. Bien répartis sur le terrain, ils ouvrirent un ballet habile entre les Noirs qui rattrapaient les fuyards et les renvoyaient en permanence vers leurs confrères Rouges et Gris pour mieux les prendre en tenaille.

Les deux guerriers à qui on avait confié la tâche de garder la prisonnière furent finalement sollicités. C’est Cassang en personne qui vint leur ordonner de se joindre à la bataille avant de se tourner vers Dame Lupercal et de lui garantir qu’il n’aurait aucun mal à garder un œil sur elle. La mine implacable, il vint resserrer les liens autour des poignets de l’ancienne Cavalière et passa le mou de la corde autour du tronc d’un large chêne. Il l’y attacha comme il l’aurait fait avec un chien et lui lança un regard glacial avant de partir soutenir ses confrères dans les hauteurs.

C’est devant le même arbre qu’un soldat de Sharna repoussa un bandit et lui trancha la gorge avant de s’évaporer pour poursuivre son œuvre. Le malfrat s’affaissa comme un sac, laissant son épée quitter sa poigne et chuter sur l’humus, juste aux pieds de la Lhurgoyf.


[Mission] Grand Banditisme [Pv : Kreen] Ykk3

avatar by freedom XI
signature by Sergey Snegirev
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
:: La Rouge ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Alyse Lupercal
:: La Rouge ::
Alyse Lupercal
MessageSujet: Re: [Mission] Grand Banditisme [Pv : Kreen]   [Mission] Grand Banditisme [Pv : Kreen] Icon_minitimeJeu 3 Nov - 0:50

La danse avait commencé. Les combats faisaient rage autour d’elle et Alyse s’était quelque peu adossée à l’arbre auquel elle était attachée, regardant les bandits essayer de survivre tant bien que mal à l'embuscade qu’ils avaient eux même déclenché. Le piège des Cavaliers s’était magnifiquement bien refermé sur les hors la loi, qui s’étaient retrouvé encerclé par les assassins de l’Ordre de Sharna. La Lhurgoyf s’amusait du simulacre de combat qu’il se passait autour d’elle, et bien qu'attachée à un arbre elle ne sentait absolument pas le danger. Un cavalier élimina son adversaire devant Alyse, et repartit tout de suite au combat. La vétérans regarda quelque secondes l’arme au sol et d’un geste de son pied l’envoya dans ses mains liées. Captant un bref instant le regard de Cassang, Alyse lâcha l’arme d’une manière caricaturale même si elle savait très bien que l’officier ne la regardait déjà plus au moment où elle ouvrait les doigts. Mais elle n’avait pas grand-chose d’autre a faire, aussi s’amusait elle comme elle le pouvait.

Alyse était accoudé à la branche, qui servait de poteaux ou ses liens étaient attachés, lorsqu’un Terran inconscient lui fonça dessus l’arme au clair, près a tuer un pauvre prisonnier sans défense. Clairement cet homme devait avoir une case en moins pour attaquer le prisonnier de ses ennemies, mais Alyse ne s’en plaindrait pas, au contraire. Laissant le bandit s’approcher au pas de course, elle utilisa son pouvoir sur l’épée qui reposait au sol à côté d’elle et alors que son agresseur était sur le point de lui porter un coup à la tête il se figea en plein mouvement ne comprenant pas comment une épée pouvait bien maintenant lui transpercer le torse. Ses bras tenant son épée au-dessus de sa tête perdirent leurs forces et le bandit s'effondra en même temps que ses bras. L’arme dans le torse du mort se retira du torse de sa victime et retourna au sol, comme si de rien ne s’était passé. D’ailleur Alyse était toujours accoudé à sa branche et reporta son attention ailleurs sur le champ de bataille, observant le massacre des hors la lois avec une certaine satisfaction. Certain arrivaient même à tenir tête à leurs adversaires, comptant surtout sur l’avantage numérique et l’énergie du désespoir pour s’en sortir.

Ce fut un cris de guerre qui la tira de sa contemplation de Cassang éliminant sans problème deux adversaires d’un même geste, tournant la tête vers le cris, Alyse remarqua un Sindarin lui foncer dessus brandissant une hache dans sa main droite. L'hexa-centenaire soupira en se redressant. Usant une nouvelle fois de sa magie l’armure de la prisonnière vrombit quelques courts instants signe que son pouvoir s’activait. Attendant le dernier moment, Alyse, profitant de la force surnaturel de sa magie, se défit de ses liens et d’un geste vif, que son armure n’aurait jamais pu lui permettre, elle se retourna, saisit le poignet droit de son assaillant et écrasa la gorge de ce dernier contre l’arbre sur lequel elle venait de le plaquer de sa main droite. Elle resta une seconde à regarder le cadavre dans sa main puis elle le jeta sur le côté comme un jette une poupée. Alyse se retourna vers les combats et remarqua qu’ils étaient presque tous fini pour le moment, mais alors qu’elle cherchait des yeux le cavaliers qui portait ses affaires, Alyse se prit à se demander qui avait bien put autant dévasté le paysage et pendant une seconde elle se mit à espérer que c’était les hors la lois et que finalement, ils auraient droit à un affrontement digne de ce nom.

Mais rapidement la réalité se rappela à elle par la personne des deux gardes qui quelques instants plus tôt avaient pour tâche de la garder. La Lhurgoyf ne bougeait pas, elle n’avait aucune envie de relancer les hostilité, elle attendait simplement que Cassang revienne faire le coq et montrer que c’était lui le chef, en espérant que cette fois il comprendrait qu’elle n’avait aucune envie de nuire aux Cavaliers, que du contraire.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Mission] Grand Banditisme [Pv : Kreen]   [Mission] Grand Banditisme [Pv : Kreen] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
[Mission] Grand Banditisme [Pv : Kreen]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Grand Banditisme
» Le Feu par l'Argent [Pv : Kreen]
» La valse d'Ahnadia (PV Kreen)
» Kreen, le Séide du Chaos
» GRAND EVENT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Istheria, le monde oublié :: Phelgra, le continent sombreTitre :: Mavro Limani-
Sauter vers:  

(c) ISTHERIA LE MONDE OUBLIE | Reproduction Interdite !