EVENT: Conclusion - Chasse à la sorcière

News & Infos

C'est ici que vous trouverez les dernières infos du moment, les utiles et moins utiles.

Temps actuel

Effectifs

• Eryllis: 2
• Ladrinis: 6
• Eclaris: 3
• Prêtresses: 4
• Cavaliers de S.: 4
• Nérozias: 4
• Gélovigiens: 4
• Ascans: 1
• Marins de N.: 2
• Civils: 14

Lien recherché

- Torenheim cherche des "relations" en tout genre.
_ Oscuro veut causer à des Prêtres de Kron.
_ Walter cherche de Preux chevaliers.
_ Raël veut des clients.
_ Deirdre a besoin d'employé!

Les Rumeurs

_ Il parait que des personnes hauts-placées seraient gravement malades.
_ Il parait que ça se bécotte "au bal de la Rose".
_ Il parait que des créanciers en sont après un des conseillers de Ridolbar.

Code par MV/Shoki - Never Utopia



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Le deal à ne pas rater :
Cdiscount : -15€ dès 249€ sur tout le site pour tous / 10€ ...
Voir le deal

Partagez
 

 EVENT: Conclusion - Chasse à la sorcière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
:: The Boss ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Le Messager
:: The Boss ::
Le Messager
MessageSujet: EVENT: Conclusion - Chasse à la sorcière   EVENT: Conclusion - Chasse à la sorcière Icon_minitimeDim 11 Juil - 12:27


LA FIÈVRE DE CENDRES
EVENT – Chasse à la sorcière

◈ CONTEXTE ◈

Il est déjà tard, si tard que les rues de la capitale se parent du rouge du couchant, éclairant les dunes de neige fraîches d’un feu grenat. Au bout du monde, derrière les glaces des mers mortes et des banquises froides, derrière les montagnes rocheuses et mordantes, Hellas se meurt, épuisée et docile, subissant plus que d’autre les caprices d’une faiseuse de malades.
Dernier rempart pour certains, tombeau pour d’autre, le temple de Kesha se dessine lui aussi dans les lumières carmin. Il est curieusement silencieux ; et sur le parvis, peu de prêtresses et de malades y circulent, un calme de façade car passé l’entrée, rien ne pouvait être moins pressant.

Qui que vous soyez, vous avez toutes les raisons du monde de vous retrouver là, en cette nuit si particulière. Même si rien ne laisse supposer qu’elle sera extraordinaire, le destin ou les dieux vous ont réunis pour assister à un morceau de l’histoire.

Dans le temple règne une curieuse atmosphère. Que vous soyez là de passage, que vous soyez y officiez ou que vous ayez été amenée là pour une raison précise, vous êtes témoins de cette ambiance si intense, et vous sentez vous aussi l’électricité qui tend l’air comme une toile distordue. Les malades commencent à être alités par de jeunes prêtresses, alors qu’une partie de ces fiévreux ne sont autres que leurs propres consœurs. Une simple coïncidence, peut-être, pour celles qui se dévouent autant à sauver les démunis ? Pourtant, quelques jours après les vêpres aux chandelles qui ont réunis les croyantes de Kesha sous la nef, le nombre des prêtresses infectées a augmenté, éveillant les soupçons des gardes de Cimmeria, et de la Mairie elle-même. Comme si la souricière était viciée, que parmi les pieux rongeurs se cachait un rat…

Si les malades sont encore nombreux à mobiliser les bras du temple, et les dispensaires, il n’y a bien que dans le cœur de la chapelle qu’on ne les trouve pas ; même dans le grand hall où vous vous trouvez tous, quelques pauvres âmes sont encore assises à même le sol, faute de place, proche de quelques torchères qui dispensent un peu de chaleur par cette nuit de la saison morte. Vous pouvez voir les gardes échanger des regards anxieux, alors que les prêtresses magiciennes qui peuvent éliminer la fièvre reviennent tout juste de leur dur labeur.
Vous aviez peut-être des plans, peut-être êtes-vous pressé. Mais vous êtes arrêté dans votre élan par des bruits rapides de pas fuyants. Si vous tournez le regard, vous pouvez remarquer une silhouette fluette portant l’atour d’une nonne, une jeune terranne à peine sortie de l’adolescence, les yeux rougis de larmes, l’air paniqué.
La petite fonce dans le hall, à la recherche d’une consœur, d’un garde, d’une guide, peut-être, et étouffe un long sanglot que l’échos des voûtes rend plaintif, et bien plus bruyant qu’il ne l’était en réalité. C’est une mère supérieure qui finit par interrompre sa course en l’attrapant par ses deux épaules, la bloquant sur place comme un animal blessé.

« Qu’avez-vous ? Ressaisissez-vous, bon sang ! » La prêtresse, une yorka caprine entre deux âges n’hésites pas à lever la voix d’abord, et visiblement à bout de nerf face à la situation dantesque, elle qui n’a pas besoin de plus de surprises pour la soirée.

« C’est… C’est Verdigris, je viens de la voir avec Calibria, elle était inconsciente et… Je crois qu’elle lui faisait du mal… »

La petite brune étouffe un long sanglot et renifle bruyamment, sa voix brisée par l’effroi et la peur. Elle s’essui les larmes à grand renfort de ses poignets, creusant de grands cernes rouges sous ses yeux déjà globuleux, à mi-chemin entre l’enfance et la sagesse, une candeur qu’on n’a pas encore volée. Devant elle, la sœur supérieure a l’air consternée, relevant ses mains surprises pour couvrir sa bouche.

« Vous en êtes sûre ? » Elle tente de modérer sa voix, mais n’y parvient pas.

« Oui… Quand elle m’a surprise, elle s’est enfuie jusqu’aux catacombes et j’ai couru pour vous prévenir… » Elle renifle encore plus fort. « Calibria est toujours avec elle… »

Cette fois-ci, elle fond en larmes, tombant de faiblesse jusqu’au sol froid. Les gardes échangent des regards, les passants, vous… C’est comme si tout le temple venait de s’embraser d’un éclat de voix.
L’heure est grave. Les malades comprennent qu’il y a dans le temple une jeune femme en danger, et si les catacombes ne sont accessibles que par les prêtresses les plus anciennes, il semble important de l’y sauver. Mais les cris de la fillette ont provoqué les prémices de fort mouvement de foule, personne ne sachant vraiment qui était cette Verdigris ni ce dont elle était capable.

Vous aussi avez été témoin de cette scène, et il se peut bien que vous ayez un rôle à jouer dans cette histoire. Si vous êtes une sœur, vous savez où trouver les catacombes : depuis la nef, un passage y mène, mais il s’agit d’un vrai labyrinthe que l’on peut connaître à force d’entraînement, de lecture ou d’expérience. Trouver la renégate n’y sera pas simple, mais le temps est compté.
Si vous êtes extérieur au temple, vous pouvez comprendre, en voyant les prêtresses, que la chapelle devrait vous permettre d’avancer ; si vous n’êtes pas solidement préparé et en toute connaissance du terrain.
Et dans toute cette cohue, les gardes se retrouvent rapidement à devoir s’occuper des flots de fiévreux qui commencent à se soulever, attirés hors des dispensaires pour essayer de comprendre quelle cohue a soulevé tant de voix dans le hall.

Faites votre choix : les malades ont besoin de guides, et la vie de la jeune Calibria ne tient peut-être plus qu’à un fil… Fil tendu entre les doigts de la sorcière.


◈ RAPPEL DES PARTICIPANTS ◈


₪ Sont presents dans ce lieu: ₪

● Natreck Sativex / Kronos
● Chiaroscuro
● Nyx Ananké
● Nasaq
● Allaatkasik
● Ellusie Tearzany
● Kelsier Hammond

◈ LES RÈGLES ◈


  • Vous avez une semaine pour poster votre réponse à la suite de celui-ci.

  • Pour la tranquillité de tous, il n’y a pas d’ordre de passage établis. Vous pouvez poster quand vous le souhaiter.

  • Vous ne pouvez poster qu’une fois par tout.

  • Si vous avez des questions, n’hésitez pas à contacter le messager.




Bon jeu à tous !




EVENT: Conclusion - Chasse à la sorcière 744275Sanstitre1
Revenir en haut Aller en bas
::  La Lanterne & les Cauchemars ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Chiaroscuro
:: La Lanterne & les Cauchemars ::
Chiaroscuro
MessageSujet: Re: EVENT: Conclusion - Chasse à la sorcière   EVENT: Conclusion - Chasse à la sorcière Icon_minitimeDim 11 Juil - 16:56

EVENT: Conclusion - Chasse à la sorcière Banniz12



Adossée à une colonne, assise à même le carrelage que les piétinements avaient terni, la jeune Yorka avait tendu ses gambettes engourdies et regardait ses bottines. Elles avaient perdu de leur imperméabilité ; la neige avait dessiné une tache sombre à leur extrémité et se glissait dans ses chaussettes comme le venin d’un serpent. Le sort pousserait-il le vice jusqu’à lui faire prendre froid alors que le monde se mourait de chaleur ?

Un peu plus et l’Éphémère se serait assoupie, la tête tombante dans son duvet blanc, les paupières closes sur ces grands astres bigarrés qui n’en pouvaient plus de dispenser des regards bienveillants du soir au matin. Feindre la foi et l’altruisme était trop fatigant pour que le Syliméa ne s’inflige une telle obligation plus de quelques jours d’affilée et il commençait à sentir poindre la lassitude. L’excitation du secret s’était estompée, et bientôt, elle risquerait d’emporter avec elle ses talents de comédien. Ocello se frotta le coin des yeux lorsque des pas décidés passèrent en claquant tout près d’elle, lui rappelant qu’elle tendait un piège à ceux qui, pressés par le temps, ne regardaient pas où ils mettaient les pieds. Elle se recroquevilla prestement, ramenant ses genoux contre sa poitrine pour mieux les enlacer. Son menton se cala dans le creux capitonné par deux couches d’étoffes et elle se mit à tresser les pampilles de son tablier.

Il n’était pas prévu que le papillon fasse de vieux os après les Vêpres aux Chandelles. Il aurait même dû repartir le lendemain, après avoir reçu son salaire, apporté brièvement sa pierre à l’édifice branlant qu’était l’entreprise des prêtresses dans cette épidémie, et convaincu le monde entier qu’il était décidément une bien brave petite créature. Hélas, et il s’en était douté dès le premier jour, la fièvre avait été aussi bien physique que métaphorique. La frénésie qui avait embrasé le temple ne s’était pas limitée aux malades et avait plutôt emporté la quasi-totalité des sœurs supérieures dans un tourbillon paniqué, ne laissant aucune chance au reste de l’Ordre. Les voix des aînées s’élevaient un peu plus chaque jour, voilées par l’angoisse et la pression, transformant leurs directives en ordres aboyés auxquels toute désobéissance aurait été punie dans des proportions démentes. Jamais le Syliméa ne serait parvenu à s’éclipser. Ocello se devait mettre la main à la pâte, bien moins en tant que cerveau ou mage qu’en tant que main d’œuvre.

Elle n’avait plus que quelques gouttelettes d’énergie dans les veines et encore moins d’essence divine, mais on ne lui avait pas donné l’autorisation d’aller se coucher. Quelques instants de repos dans la nef avaient été son seul salut, alors elle avait glissé contre la colonne comme si son squelette l’avait quittée. On lui tendit un morceau de viande séchée dans un morceau de pain. Ses petites dents n’y trouvèrent qu’un réconfort modeste, affadi par la maigre quantité et le souvenir de mets bien plus goûteux sur la langue de son alter ego.

Quand une agitation sortie de l’ordinaire vint troubler sa demi-sieste, Ocello hésita avant de rejoindre l’attroupement qui se formait un peu plus loin. La torpeur dans laquelle elle était parvenue à sombrer lui meurtrissait la nuque mais elle l’avait pourchassée trop longtemps pour la laisser filer. Et puis qu’est-ce que cela pouvait bien être ? Une nouvelle floppée de malades ? Encore une prêtresse de renom passée de médecin à patiente ? Le Syliméa était éreinté. D’ordinaire les deux côtés d’une même pièce, Oscuro et Ocello commençaient à se fondre en un de ces miroirs piégés dans lequel on aurait pu apercevoir l’un, l’autre, ou une hybridation des deux personnages en en faisant varier l’inclinaison. Il était de bon ton d’éviter de fréquenter du monde… À moins que le jeu en vaille la chandelle ? Un nom qu’elle connaissait bien parvint aux oreilles de la mite, écho des multiples murmures qui cavalèrent sur les murs de la chapelle. Ainsi donc la patibulaire Gorgoroth, cette mystérieuse et asociale nouvelle recrue, faisait-elle l’objet de suspicions ? Plume ne retint pas le sourire qui tira sur ses lèvres. Le docteur n’était pas du genre à fuir le drame.

Soudainement revigorée, la Yorka trotta vers ses consœurs afin de se mettre au jus. La nervosité ambiante se fit d’autant plus claire lorsque des mouvements chaotiques se mirent à secouer la foule. Bien décidée à vivre une aventure plus palpitante que les voyages incessants entre les chevets souillés et les tiroirs d’onguents qu’elle avait subis ces derniers jours, la jeune nonne se fraya un chemin jusqu’à l’entrée des catacombes pour y suivre les prêtresses les plus déterminées à retrouver la fugitive. Elle mourrait même d’envie de l'attraper en premier.

Résumé:


EVENT: Conclusion - Chasse à la sorcière Signac13


avatars by Roman Lutsenko & Luna Kit
signature by Maria Zolotukhina

MPs à Kreen
Revenir en haut Aller en bas
:: Larme de plume ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Nasaq
:: Larme de plume ::
Nasaq
MessageSujet: Re: EVENT: Conclusion - Chasse à la sorcière   EVENT: Conclusion - Chasse à la sorcière Icon_minitimeLun 12 Juil - 4:01




Allaatkasik et Nasaq venaient de partager une belle journée dans la cité de Hellas, journées qui s'étaient faite rares ces derniers mois. Et bien que cette fièvre ait finie par défigurer leur belle cité, il n'en demeurait pas moins qu'elles s'accordaient ensemble un moment de répits à flâner dans ses rues devenues presque désertes. A les voir toutes deux déambuler désinvoltement au travers de la capitale, badiner en toute insouciance et en ce qui concernait Nasaq, afficher un sourire de fière satisfaction d'être en compagnie de sa sœur. D'aucun eut pu juger leur apparente indifférence comme bien inconvenante et des plus déplacée en ces temps funestes ou bien les voir comme deux jeunes filles frivoles et superficielles, mais toutes deux faisaient fit du qu'en-dira-t-on et plus généralement de toute opinion que pouvait se faire les rares badauds et commerçants qu'elles croisaient. Depuis que le malheur avait envahie Cimméria et plus généralement le reste du monde, elles avaient appris à refouler le sentiment de culpabilité qu'elles avaient éprouvées par le passé en posant leurs regards sur toute cette misère et cette détresse. Dans le tragique de cette époque tourmentée, elles s'étaient construites une petite et éphémère bulle rien qu'à elles, où rien de l’extérieur ne venait troubler leur quiétude. Ces rares moments leur permettaient de ne pas perdre pieds et de finir pas sombrer dans la tourmente, car chacune d'elle se donnait corps et âme pour apaiser toute cette douleur, cette souffrance et ce, chaque jours que Kesha leur accordait. Apprendre donc à ce détacher momentanément des autres, leur était devenu tout simplement vital.




Mais lorsque la ville s'embrasa sous les rayons obliques de Doroma et de son compagnon Ziria, cela annonçait l'approche du moment fatidique de leur séparation et comme à chaque fois, un vague à l'âme venait mordre au plus profond de ses entrailles Allaatkasik, alors que Nasaq semblait tout de même conserver sa gaieté et son enthousiasme, continuant à dévorer goulûment les cornets de pralines qu'Allaatkasik ne manquait pas de lui offrir pour le chemin du retour. Il était vrai que Nasaq allait retrouver son petit groupe d’iconoclastes consœurs et qu'elle ne serait pas seule comme le serait Allaatkasik, dans sa chambre d'auberge à se faire un sang d'encre pour elle. Déjà les hautes murailles du Temple se découpaient dans le feu du ciel et seuls les grignotements assidus de Nasaq se faisaient entendre. Mais lorsqu'elles pénétrèrent toutes deux avec leurs montures dans l'enceinte du Temple, les sens d'Allaatkasik se mirent en alerte et le peu d'agitation des lieux finit par lui aussi intriguer Nasaq qui arrêta tout net son grignotage et lança désinvoltement:




-"Waouh ! J'ai raté un truc là ou quoi ? Y-avait une messe surprise ?"





Comme elles descendirent de leurs montures, Allaatkasik proposa à sa sœur de l'accompagner dans le temple, juste histoire de voir si tout allez bien, enfin si rien d'inhabituel ne s'était produit. Nasaq lui jeta un regard quelque peu étonné mais lui répondit par un sourire. Elle savait à quel point Allaatkasik pouvait se montrer protectrice envers elle ce qui d'ailleurs accentuait son comportement déjà enclin à la paranoïa. Alors, elle accepta de bon cœur cette sollicitation et puis elle profiterait encore un peu de sa sœur. Tandis que toutes deux gravissaient les marches menant au parvis du temple, la petite porte aménagée dans l'un des majestueux vantaux s'ouvrit. C'était une jeune Yorka qui la franchissait et qu'elles reconnurent de suite, il s'agissait de la jeune Hermeline appartenant à la section deux. Elles furent bien surprise de la voir sortir du temple car elle effectuait généralement tout son travail au alentour du temple et il était étrange qu'elle fusse affectée à un autre poste. Immédiatement, Allaatkasik trouva ce fait des plus suspect et son inquiétude s'accrut irraisonnablement, mais elle garda cela au fond d'elle-même. Une fois les salutations échangées, elles apprirent qu'Hermeline venait de finir une énième journée de labeur harassante et qu'elle se dirigeait vers le réfectoire afin de rejoindre le reste de la petite troupe. Finalement, rien de véritablement préoccupant dans tout cela, pourtant une petite voix chuchotait à l'oreille d'Allaatkasik qu'une catastrophe était imminente. Et alors qu'elle s’apprêtait à presser Nasaq de rentrer dans l'édifice, cette dernière en profita pour faire ses grands et tristes yeux doux à Hermeline tandis que sa voix suave de baryton, elle lui demander d'un ton faussement implorant:




-"Dit, ça te dérangerait pas de conduire nos montures à l'écurie, s'il te plaît. Tiens, j'ai ramenée trois cornés de pralines pour vous toutes !"





En lui adressant un sourire aimable, elle les sortit avec précaution de sa besace en cuir et les lui tendit, impatiente de connaître sa réponse.




/* Gonflée la p'tite ! Je reconnais bien là ma sœur... Une véritable sans-gêne qui doute de rien... */





Blasée, Hermeline avait toujours eu du mal à lui opposer refuser et d'un ton désabusé:




-"Oui, oui... Je m'en occupe. Allez, je vous laisse avant que je ne change d'avis."





Laissant partir Hermeline avec leurs montures, Allaatkasik entra la première dans le temple, sait-on jamais et comme elle le dit toujours, 'il n'existe pas d’excès dans la prudence', ce qui amusa bien sa sœur. Pourtant, rien n'avait véritablement changé à ce que put constater Nasaq, enfin aux premiers abords. Il semblait simplement, y régner plus de chaos, plus de misère et surtout une immense lassitude qui s'était emparée des lieux. Les sœurs qui y officiaient étaient rompues, les sourires aimables s'étaient effacés des visages autrefois souriant et une acrimonie insidieuse semblait se répandre sur le moral des prêtresses. En fait, si le décor était approximativement le même qu'elle avait connu lors de son noviciat, l'atmosphère était tout autre, bien plus sombre, bien plus menaçante. Finalement elle avait bien fait de quitter le temple pour s'occuper des plus nécessiteux qui s’agglutinaient à sa périphérie. Certes, le travail y était autrement plus dangereux, les conditions exécrables, parfois de la boue jusqu'aux genoux mais au moins, dans la section deux, l'ambiance y était toujours agréablement débonnaire, fraternelle et aucune d'entre elle n'était assaillie par le doute et toutes avaient su conserver intacte leur foi en Kesha. Ensemble, elles demeuraient inébranlables, tel un phare dans la tourmente. Et puis Nasaq avait, de toute façon toujours préféré le grand air.




Tandis qu'elles s'enfonçaient dans la nef du temple, un évènement incongru se produisit. Alors qu'un attroupement se formait rapidement autour d'une jeune prêtresse, elles s'approchèrent, curieuses. Enfin, Allaatkasik fut bien plus suspicieuse que curieuse... Cette jeune prêtresse formulait des accusations à l'encontre de Verdigris comme quoi elle aurait attaquée Calibria, mais uniquement sur des preuves circonstancielles. Nasaq trouva cela louche tout de même et sans remettre en cause la bonne foi de cette prêtresse, elle se demanda si elle n'avait pas était abusée et que Verdigris ne se soit trouvée au mauvais endroit au mauvais moment. Après tout elle avait déjà connue ce genre d'affaire qui avait pour but d'entacher la réputation de Kennocha et de déstabiliser le Temple... Peut-être était-il plus judicieux de ne pas prendre ce témoignage pour argent comptant et qu'une enquête serait de rigueur avant que ne débute une véritable chasse à la sorcière. D'ailleurs, s'il s'agissait d'un complot, qui donc pouvait bien en être l'instigateur ? Encore une affaire qui émoustilla Nasaq et qui prenant la main de sa sœur, la traîna sans ménagement derrière, bousculant prêtresses et malade, telle une tornade. Et sans se retourner, fièvreusement, Nasaq dit à sa soeur:




-"Grouille-toi ! C'est par ici !"





Une fois cette folle échappée qui se termina devant l'entrée sinistre des catacombes, Allaatkasik s’apprêtait à gourmander sa sœur pour sa conduite complètement puérile lorsqu'elle vit une petite prêtresse qui était de dos à quelques pas d'elles. De suite, elle remarqua ses deux grandes et élégantes antennes qui sortaient de sa chevelure de neige. Ses yeux noirs s’écarquillèrent grandement et elle en oublia complètement l'attitude de sa sœur. D'ailleurs, elle posa un regard amusée sur Allaatkasik sachant par avance la réaction qu'elle aurait face à une Yorka tout en félicitant le destin de l'avoir mise sur leur route. Lâchant la main d'Allaatkasik, elle se précipita vers l'adorable Yorka et l'interpella poliment avec un franc et espiègle sourire:




-"Salut ! Moi c'est Nasaq, on c'est croisée lors des Vêpres, je sais pas si tu te rappelles. Et elle derrière, c'est ma sœur Allaatkasik. On est là pour essayer de retrouver Verdigris avant que la vindicte populaire ne s'empare d'elle. Alors, on voudrait savoir si ça te dirait que l'on fasse les recherches ensemble ?





snowflakes

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité

MessageSujet: Re: EVENT: Conclusion - Chasse à la sorcière   EVENT: Conclusion - Chasse à la sorcière Icon_minitimeJeu 15 Juil - 12:40

Cela faisait déjà quelques temps que Dame Ellusie avait soigné Kelsier et Gaya. Le jeune homme devait ramener Gaya à Eridania avant de rejoindre le QG. Hélas, il était coincé pour l'instant. Enfin, il ne s'en plaignait pas. Passer du temps en compagnie de son amie n'était pas pour lui déplaire même si une partie de lui soufflait qu'il se ramollissait. L'heure n'était pas au flirt, il avait plus important à faire. Pourtant, malgré son envie de changer les choses, il savait qu'on ne devait pas exclure les sentiments. A quoi bon apporter du changement si c'est pour ne plus ressentir d'émotions? Bien sûr, Kelsier donnerait tout pour aider sa caste mais, l'amitié, l'amour ou toute autre forme de lien comptaient presque autant à ses yeux. Enfin, toujours était-il que le Nérozia ne pouvait pas quitter Hellas tant que Zéro n'était pas revenu. Il tenait bien trop à son aigle pour partir avant son retour.

Gaya et Kelsier marchaient côte à côte. La jeune fille était blottie contre son ami et celui-avait son bras par dessus son épaule. La jeune fille appréciait le temps passé avec le jeune homme et se tenir dans ses bras mais, s'ils marchaient ainsi, c'était surtout parce qu'elle n'était pas à son aise ici. Ce n'était pas qu'elle n'aimait pas Hellas mais, elle qui n'était qu'une serveuse dans une auberge miteuse n'avait pas l'habitude des voyages et en plus, l'ambiance actuelle de la ville était plutôt malaisante. Même le regard de Kelsier était plus grave que d'habitude. Lui qui d'ordinaire semblait toujours insouciant et plein de joie de vivre, il paraissait en ce moment être l'opposé de lui-même. Bien sûr, en compagnie de Gaya, il souriait mais, ce n'était pas son sourire habituel. Bien sûr, depuis qu'ils avaient entamé leur voyage, il n'était pas dans son meilleur jour mais, à ce moment là, tous deux étaient malades et il était inquiet pour elle. Depuis qu'ils étaient guéris, ça allait mieux. Mais, depuis quelques jours, il semblait être préoccupé par quelque chose. La jeune fille avait remarqué que son aigle n'était pas venu les voir depuis longtemps et elle se doutait que cela le tracassait mais, elle sentait qu'il y avait autre chose. Autrefois, elle n'aurait pas su lire en lui ainsi mais, tout ce temps passé avec lui lui permettait de mieux le comprendre. Le garçon ne faisait que peu de mystère avec elle. Enfin, elle savait qu'il lui cachait des choses mais, cela n'avait rien à voir avec sa personnalité, son comportement avec elle alors, elle ne lui en tenait pas rigueur.

Comme Zéro ne revenait pas, Kelsier et Gaya avaient décidé de rendre visite à Dame Ellusie. Ils pourraient peut-être lui donner un coup de main. Et sinon, ils se contenteraient d'une visite amicale. Ils se dirigeaient vers le temple et alors qu'ils furent tous proches, Kelsier perçu immédiatement l'agitation. Il sortit sa bourse de sa poche, la tendit à Gaya et lui dit:

"Vas m'attendre à l'auberge! Si je ne reviens pas tout de suite, tu as assez là dedans pour payer encore plusieurs nuits. En fait, tu es tranquille, je serai forcément revenu avant que le solde ne s'écoule. Mais, si je me trompe, prend Fae et demande lui de te ramener à Eridania. Elle connait le chemin.

-Mais, Kelsier...

-Il se passe quelque chose au temple. Je dois aller voir mais, j'ai bien peur que ce ne soit trop dangereux pour toi. Vas à l'auberge! Je t'y retrouverai vite, ne t'en fais pas!

-D'accord mais, fait attention à toi!"

Il embrassa la jeune femme sur le front, tira son capuchon sur sa tête et se hâta vers le temple. Gaya le regarda partir inquiète mais, elle savait qu'il avait raison. S'il y avait du danger, elle serait un poids pour lui.

Avant que Kelsier n'atteigne le temple, il entendit un cri de rapace. Il s'arrêta net et leva la tête. Zéro était de retour et vint se poser sur son épaule. Le jeune homme lui flatta la tête d'une caresse puis, l'oiseau lui tendit la patte gauche. Un message y était accroché. Si la caste avait retenu Zéro pour lui envoyer cette missive, celle-ci devait être des plus importantes. Il s'engouffra donc dans une ruelle et lut ce qui y était écrit. Le message était codé mais, il savait ce qu'il lui restait à faire. Il déchira le message et le brûla car même codé, cela pouvait être compromettant. Un espion avisé pourrait réussir à déchiffrer le code. Non, mieux valait qu'il n'en reste aucune trace. Il n'avait désormais plus le choix, il devait aller au temple. La lettre confirmait qu'il s'y passait quelque chose de grave. Que ce soit pour la caste ou pour Dame Ellusie et les autres prêtresses, il n'avait plus de temps à perdre. Il sortit donc de la ruelle et profita de l'agitation pour se rendre au temple sans encombre. Il avait développé son agilité pour passer au travers de la foule avec aisance.

Arrivé au temple, il retira son capuchon. Le garder aurait plus attiré l'attention qu'autre chose. Là, il entendit une femme prononcer des noms qu'il ne connaissait pas. Toutefois, il semblait que l'une des deux était sa cible et la deuxième était en danger. Bien qu'il soit soulagé que ça ne soit pas Ellusie, il ne pouvait pas rester sans rien faire. Il devait trouver ces catacombes et il n'avait pas le temps de chercher celle qui l'avait soigné pour lui demander de l'aider. Il chercha donc une prêtresse qui pourrait l'aider. Mais, tandis qu'il parcourait la pièce du regard, il vit un visage familier. Il décida donc de se rapprocher d'elle. Malgré que le moment ne s'y prêtait guère, un léger sourire éclaira son visage pendant une demi seconde.

Arrivé à son niveau, il vit qu'elle était en compagnie d'une autre jeune fille et d'une Yorka. Si la Yorka ne lui disait absolument rien, la jeune fille avait quelque chose de familier. Il était certain pourtant de ne pas la connaître. Il décida donc de ne pas y réfléchir d'avantage et il s'apprêta alors à saluer son amie mais, là, il s'arrêta. Elle n'était pas seule. Devait-il l'appeler Sikkusilaq ou Allaatkasik? La deuxième jeune fille s'était rapprochée de la Yorka. Il profita donc de ce moment pour la saluer en parlant suffisamment doucement pour qu'elle seule entende le nom. Il choisit de l'appeler Allaat. S'il l'avait appelée Sikku, elle l'aurait probablement appelé Edward et puisque Dame Ellusie le connaissait sous le nom de Kelsier, s'ils la croisaient, cela aurait provoqué la confusion. Il dit alors:

"Bonjour Allaat, ça faisait longtemps! Comment t'es tu retrouvée ici?"

Les propos du jeune homme étaient sincères. On pouvait sentir dans sa voit qu'il était content de revoir son amie mais, qu'il était inquiet de la voir au coeur du danger. Toutefois, si elle en savait plus que lui, elle pourrait peut-être l'aider. Il était parfois bon de joindre l'utile à l'agréable.

Soudain, il regarda sa tenue et passa la main dans ses cheveux. Quand Allaatkasik l'avait rencontré, il portait une tenue de noble et il était bien coiffé. Bah, cela ne devrait pas l'empêcher de le reconnaître.

Résumé:

Revenir en haut Aller en bas
:: L'Inconnue ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Nyx Ananké
:: L'Inconnue ::
Nyx Ananké
MessageSujet: Re: EVENT: Conclusion - Chasse à la sorcière   EVENT: Conclusion - Chasse à la sorcière Icon_minitimeSam 17 Juil - 18:56

Voilà plusieurs mois maintenant que Ulva faisait partie du décors, sous l'aille protectrice de soeur Qaniit, l'une des cuisinières du temple, elle était devenue une de ces petites mains indispensables. Une fourmi invisible parmi une armée d'insectes plus affairés les uns que les autres. Elle avait pris soin de quelques patients, assurant des tâches logistiques et ingrates puisqu'elle n'était pas une soignante. Ce n'était pas non plus une prêtresse, bien qu'elle portait les habits des aspirantes, les seuls qu'on ait pu lui fournir, elle avait pourtant réussi à se frayer un chemin à travers à peu près tout le temple, servant de femmes de ménage ou de serveuse de petits déjeuner jusqu'à l'étage des prêtresses de premier rang. Certains endroits lui restaient fermés mais, on ne s'étonnait plus vraiment de la voir là où d'autres ne devraient pas être. En réalité, avec le chaos ambiant, plus personne n'avait vraiment le temps de faire la police dans les couloirs du temple.

On ne fit donc pas vraiment attention à sa silhouette anonyme lorsqu'elle quitta la nef en courant. Elle qui était venu jusqu'ici pour traquer cette fichue traîtresse, voilà qu'elle choisissait le pire moment pour se montrer. Elle était si proche du but.. qu'elle se précipitait dans les couloirs sans prendre le temps de douter que cette Verdigri soit bien sa cible. La syliméa n'avait pas eut le temps d'explorer les catacombes mais elle les avait bien emprunté une fois ou deux, pour extraire des malades.. Elle savait qu'il n'y avait pas qu'une seule entrée et c'était un labyrinthe parfait pour s'échapper ou parcourir le temple sans être vu. Alors qu'elle passait à côté d'un jeune homme aux cheveux noirs, elle s'empara de son bras et sans un mot, l'entraina dans sa course. Nul doute que son acolyte la suivrait, Ulva et Reck faisait la paire depuis une dizaine de jours, l'était du Yorka s'étant stabilisé.. La jeune terran s'arrêta devant une autre entrée des catacombes, une grille évidemment fermée à clé.

Tu te rappelles de la femme que je suis venue traquée avant de te rencontrer... Il est possible qu'elle soit en fuite dans ce labyrinthe, sous le nom de Verdigri et avec une autre femme, peut-être comme otage.

Le résumé était concis alors que la jeune femme se tournait légèrement vers son compagnon, lui tendant la main, paume vers le ciel.

Je ne serais pas seule à sa poursuite mais il me faut cette femme vivante, je dois l'interroger.. M'aideras-tu ?

Elle ne doutait pas vraiment de sa réponse mais cette mission était la sielle, elle ne l'obligerait pas à se lancer dans une traque si il ne le désirait pas. Lorsqu'il saisit sa main, elle lui sourit avec reconnaissance, il ne serait pas trop de deux. Se tournant à nouveau vers la grille après avoir vérifié qu'ils étaient seuls, Ulva s'avança. Ses yeux bleus tirèrent légèrement sur le violet alors que son corps traversait les barreaux de fer comme si ils n'avaient jamais été là, l'essence divine pulsait dans sa poitrine alors que Kronos traversait à sa suite. Désormais tout deux à la poursuite de la sorcière, Nyx espérait augmenter leurs chances de la rattraper avant les autres poursuivants.

Résumé:


Dernière édition par Nyx Ananké le Dim 18 Juil - 21:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
:: Tisseur de souvenirs ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Kronos
:: Tisseur de souvenirs ::
Kronos

MessageSujet: Re: EVENT: Conclusion - Chasse à la sorcière   EVENT: Conclusion - Chasse à la sorcière Icon_minitimeDim 18 Juil - 16:17

EVENT: Conclusion - Chasse à la sorcière


Ginik - Temple de Kesha

Le fin mot de l'histoire...

Chasse à la sorcière

Le syliméa s’était habitué à la vie avec une aisance naturelle. Déjà au courant des maux qui couraient sur Istheria par la mémoire de Natreck, son hôte, il avait pris l’apparence du yorka corbeau qui était déjà bien connu au temple. Sous le pseudonyme de Reck, le jeune corbeau s’était effectivement joint à la horde de malades qui s’accumulait au temple de Kesha depuis maintenant plusieurs semaines. Habitué à le voir déambuler, parfois seul, mais le plus souvent accompagné d’Ulva, cette jeune prêtresse qui semblait s’être entiché du yorka, personne ne s’étonnait plus de leur présence. Ils trainaient presque toujours ensemble, et il était commun de voir Reck accomplir quelques tâches pour décharger les prêtresses du lourd fardeau qui était le leur. Connu comme un malade, il avait connu, lors des dernières semaines, une stabilisation de son état qui donnait espoir à ceux qui le côtoyait.  

Personne ne pouvait se douter de ce qui s’était déroulé, dans un coin caché du pays de neige, ce jour-là. La manière dont le corps de Natreck s’était déchiré pour le laisser naître lui, Kronos, tisseur de souvenir, enfant du chaos. Aidé par sa sœur, il avait échappé aux ravages de la fièvre qui l’aurait certainement contaminé s’il en avait été réduit à dévorer le cadavre du yorka, comme le faisaient souvent ceux de sa race. Pourtant, Nyx avait tout prévu, lui évitant ce fardeau. C’est ainsi que, peu à peu, le yorka aux yeux noirs s’était rétabli. De l’extérieur, son état avait semblé se stabiliser, ce qu’on attribua sans mal au calmant et aux bains glacés qu’il continuait de s’infliger pour sauver les apparences. Par reconnaissance envers celles qui s’étaient occupées de lui, il s’était mis à donner un coup de main à ceux qui le demandaient. Sa réputation se forgeant, on se mit à demander son aide sans plus se surprendre de sa présence.  

Ainsi, lorsque le vacarme naissant au sein du temple de Kesha parvint à ses oreilles, Reck n’eut d’autre envie que de savoir ce qui se passait, et d’apporter son aide là où elle était la plus nécessaire. Porté par un flot de malade aussi curieux que lui, il parvint avec difficulté à se faufiler dans le temple, sans pour autant comprendre ce qui s’y déroulait. Il ne résista pas lorsqu’une main pressante se saisit de son bras pour le tirer à travers la foule. Il l’aurait reconnu entre mille. Ulva l’entraina à travers les couloirs vides du temple. Une fois seuls, elle s’arrêta, et le regard lourd qu’elle posa sur lui fit comprendre au syliméa le sérieux de la situation. Écoutant son résumé succinct, il hocha la tête sans hésiter lorsqu’elle lui demanda son aide. Aucune hésitation ne se lut dans son regard. Il était prêt à aider sa sœur, peu importe ce qui lui en coutait.  

– Nous la trouverons, se contenta-t-il de répondre.

Profitant de l’essence divine qui courrait dans les veines de Nyx, ils se retrouvèrent à l’entrée des catacombes. Ils se mirent en chasse. Ils devaient la trouver les premiers.



Résumé:


Double-compte de Phyrra
Revenir en haut Aller en bas
:: The Boss ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Le Messager
:: The Boss ::
Le Messager
MessageSujet: Re: EVENT: Conclusion - Chasse à la sorcière   EVENT: Conclusion - Chasse à la sorcière Icon_minitimeLun 19 Juil - 11:52


LA FIÈVRE DE CENDRES
EVENT – Chasse à la sorcière

◈ CONTEXTE ◈

Les entrailles du temple se révèlent et abritent des serpents.
Alors que vous étiez réunis dans ce ventre grandiose, à l’entrée du temple de Kesha, le destin vous a entraîné derrière lui et vous a tous menés jusqu’aux catacombes qui tapissent les sous-sols du temple. A quatre, vous voilà vers l’entrée principale ; celle que l’on réserve aux prêtresses expérimentées qui ont depuis longtemps prouvé la valeur de leurs vœux. Nasaq, Allaatkasik, Ocello et Kelsier, vous êtes rapidement confrontés par une sœur d’un certain âge, une terranne grisonnante tenant au bout de la main une lanterne ; aux vues de l’obscurité du passage qui vous fait face, c’est un accessoire indispensable.
D’abord retissant à votre présence, elle finit par se renfrogner, maugréant avant de vous ouvrir la voie.

« Restez derrière moi. Si vous êtes décidés à venir… On ne sera pas de trop, nous ne savons pas encore de quoi elle est capable. » La vieille femme siffle entre ses dents. La suivre, vraiment ?

Ce serait un choix risqué. Après tout, les cryptes ne sont pas connues pour leur simplicité, et c’est un réel labyrinthe pour quiconque essaierait de s’y aventurer seul et sans la carte des yeux éprouvée dans un recoin de son esprit.

Par une autre entrée, une des nombreuses voies qui longent le temple et qui mène aux mêmes catacombes. Un pari ambitieux pour vous qui ne connaissaient pas l’endroit. Mais votre détermination pourrait payer, si vous êtes prêts à triompher des tombeaux et des pierres. Vous avez passé la grille avec aisance, conscient que votre cible se cache non loin.

Si vous êtes prudents, vous pouvez choisir de suivre la prêtresse plus expérimentée. Elle connaît certainement le lieu mieux que quiconque, et serait un atout précieux pour ne pas vous perdre. Néanmoins, elle souffre d’un âge déjà bien avancé, et ne semble pas excellé dans l’art du combat ou de la négociation. Mais ses intentions sont nobles ; serait-elle une gêne ou un salut ? Après tout, elle pourrait bien se montrer plus utile qu’il n’y parait.

Si vous êtes aventuriers, vous pouvez vous libérer de sa surveillance et essayer d’avancer par vous-même dans ce dédale. Les couloirs sont nombreux, mais proches et étroits. Les sons s’y propagent rapidement, et même si Verdigris se sait traquée, elle ne serait sûrement pas entièrement silencieuse. Mais en faisant cela, vous prenez le risque de vous perdre, ou de tomber sur d’autres personnes aux mêmes intentions que vous.

Finalement, vous avez peut-être choisis de prendre une route séparée. Dans ce cas, c’est un couloir obscur qui vous fait face ; un boyau que les prêtresses n’ont pas jugées bon d’éclairer. Mais à présent dans le noir, vos sens sont décuplés, et vous entendez des bruits de pas non loin, et avec aisance. Sont-ce ceux de votre coupable, ou de ses poursuivants ? Rapidement, vous tomberez sur une prêtresse un peu hagarde, jeune et crédule, qui s’est lancée dans la traque sans vraiment prendre conscience de ses implications. Une brebis sacrificielle ou une potentielle alliée ?

Vous êtes animés de la volonté de capturer le moineau en premier ; que ce soit pour vos propres desseins ou pour des intentions plus louables. Mais elle ne pourra tomber entre toutes les mains : derrière vous, les gardes commencent à se rassembler, et il va de soit que si ils s’accaparent la traîtresse en premier, il n’est pas certain que la traîtresse puisse sortir de ces boyaux de pierre en vie. Faites attentions à vos prochaines trouvailles : ces catacombes pourraient bien avoir de nouveaux corps à veiller.


◈ LES RÈGLES ◈


  • Vous avez une semaine pour poster votre réponse à la suite de celui-ci.

  • Pour la tranquillité de tous, il n’y a pas d’ordre de passage établis. Vous pouvez poster quand vous le souhaiter.

  • Vous ne pouvez poster qu’une fois par tout.

  • Si vous avez des questions, n’hésitez pas à contacter le messager.




Bon jeu à tous !




EVENT: Conclusion - Chasse à la sorcière 744275Sanstitre1
Revenir en haut Aller en bas
::  La Lanterne & les Cauchemars ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Chiaroscuro
:: La Lanterne & les Cauchemars ::
Chiaroscuro
MessageSujet: Re: EVENT: Conclusion - Chasse à la sorcière   EVENT: Conclusion - Chasse à la sorcière Icon_minitimeJeu 22 Juil - 21:56

EVENT: Conclusion - Chasse à la sorcière Banniz12



Forte de sa faible envergure, la nonne se faufila sans mal jusqu’au peloton, ne jouant des coudes que pour se protéger de ceux des autres. Les mouvements chaotiques de la foule se répercutaient sur ses longues antennes ; elles se balancèrent dans tous les sens avant qu’elle ne parvienne à rejoindre les premiers rangs, plus disciplinés. En tête du cortège, des prêtresses hautement gradées se précipitaient, si décidées dans leurs pas que leur connaissance des lieux devenait flagrante. À les voir trotter sans jamais regarder autour d’elles, on aurait dit qu’elles avaient parcouru ses couloirs les yeux fermés un bon million de fois. Un peu désemparée par leur allure, Ocello se laissa doubler par un groupe clairement moins confiant mais au moins tout aussi résolu. Une frénésie remarquable s’était emparée du temple et elle était parfaitement illustrée par ce défilé cacophonique qui parut animer les catacombes d’une agitation sont les lieux n’étaient jamais censés souffrir. Elle demeura immobile au milieu du couloir, juste une petite seconde le temps de repérer une place idéale dans cette course profanatrice, et finit par attirer l’attention.

Nasaq… Bien sûr, la gamine qui papotait avec Ellusie ce soir-là. Le Syliméa n’avait posé que des yeux distraits sur elle, mais il avait bien remarqué que ses traits étaient un brin atypiques pour une fillette. Qui de la fatigue ou de la mort avait ainsi éprouvé sa peau ? La seconde éventualité lui avait fait vibrer la poitrine mais la façon dont Verdigris s’était enfuie l’avait intrigué davantage. Son visage s’illumina sous l’effet d’un de ces sourires qui faisaient sa craquante réputation. Elle n’hésita pas à faire rosir ses joues artificiellement.

« – Oh, bonsoir Nasaq, enchantée. Elle s’inclina poliment mais ne se risqua pas à répéter le prénom de la sœur, incertaine de l’avoir compris correctement. Bien sûr, ce serait avec joie. Je crains moi aussi pour elle… J’ai peur qu’il y ait eu un malentendu ! Une moue embêtée plissa son front et creusa sa fossette gauche, et puis la surprise prit le dessus. La troupe qui s’engouffrait dans les souterrains gonflait comme une pâtisserie au four et commençait à encombrer le passage. Pourquoi Verdigris préoccupait-elle autant les esprits ? Plume fit un signe de main aux deux enfants et se mit à courir à la suite des autres. Allons-y vite, on ne nous attendra pas ! »

Une bousculade eut raison de leurs efforts, et bientôt, elles se retrouvèrent trop loin des autres pour pouvoir les rattraper. Les murs étaient parcourus des échos de pas et des taches jaunes projetées par les torches mais tout s’estompait au fond de ce sombre tunnel. La Yorka ralentit, pas encore perdue mais résignée ; les premières prêtresses s’étaient visiblement harnachées à une des leurs rencontrée par hasard, et le reste avait suivi comme des moutons auraient suivi leur berger… Elle n’en ferait pas autant.

Il n’en avait tout simplement pas envie.


Son petit nez froncé par la détermination, Ocello se tourna vers ses accompagnatrices en pointant un autre corridor. Il bifurquait rapidement, si bien qu’il avait l’air d’une impasse si on ne tendait pas le cou pour apercevoir sa suite. Une volée de marches le prolongeait, et rien n’éclairait vraiment son débouché.

« – Si on veut la retrouver, il vaut mieux se séparer du groupe, non ? Je crois que si l’on passe par là, on finira à l’étage d’encore en-dessous… C’est ça, Nasaq ? On y va ? Elle fit sa proposition en haussant les épaules dans l’espoir de faire passer son idée pour une chouette perspective d’aventure. En réalité, rien ne laissait penser que Verdigris s’était échappée par là… Mais une balade dans un sous-sol glauque, ça ne se refuse pas. »


Résumé:


EVENT: Conclusion - Chasse à la sorcière Signac13


avatars by Roman Lutsenko & Luna Kit
signature by Maria Zolotukhina

MPs à Kreen
Revenir en haut Aller en bas
:: Larme de plume ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Nasaq
:: Larme de plume ::
Nasaq
MessageSujet: Re: EVENT: Conclusion - Chasse à la sorcière   EVENT: Conclusion - Chasse à la sorcière Icon_minitimeDim 25 Juil - 11:17





Nasaq partageait le même sentiment qu'Ocello, il était urgent de retrouver Verdigris afin de dissiper cette méprise, enfin si méprise il y avait. Quoi qu'il en soit la jeune Yorka s’engouffra sans plus attendre dans le dédale des catacombes tout en lui faisant un signe de la main, tout comme à sa sœur qui semblait hypnotisée par le charme d'Ocello. Nasaq jeta un regard noir et dédaigneux à sa sœur sans plus l'attendre. Et alors qu'Allaatkasik sortait de sa torpeur et qu'elle s'apprêtait à s'engager dans les sombres tunnels, elle entendit derrière elle une voix qui lui semblait vaguement familière et qu'elle n'avait pas entendu depuis fort longtemps. Interloquée, elle se retourna et elle reconnu de suite le jeune homme lorsqu'il passa sa main dans ses cheveux, geste qu'affectionnait particulièrement son ancien compagnon d'infortune qu'elle avait croisée à l'occasion de sa première mission dans la ville de Nuvuya. Toute ravie de le revoir, elle ne prit pas le temps de lui répondre et avant même qu'il eut le temps de protester ou bien de poser une nouvelle question, elle le tira par le bas de sa manche et l’entraîna à sa suite pour rattraper Ocello et Nasaq. Allaatkasik avec sa voix toujours aussi douce et sourde, même en pleine course, prit le temps de répondre succinctement à Kelsier:




-"Ça me fait bien plaisir de te revoir après tout ce temps... Et pour ce qui est de ma présence ici, c'est une bien longue histoire... Je n'ose te demander la raison de la tienne dans le Temple... Mais peut-être aurons-nous l'occasion d'en discuter par la suite autour d'un café, cependant il nous faut mettre rapidement la main sur cette prêtresse et de t'avoir à nos cotés ne sera sûrement pas du luxe... Tu connais cette Verdigris toi ?"





Tout au fond d'elle-même, Allaatkasik espérait seulement qu'il ne soit pas là pour dérober un objet de culte. Elle l'avait connu à une époque où il ne dérobait qu'aux riches, ce qu'elle respectait. Mais, dans le Temple, il y avait matière à faire de même et cela aurait été tout à fait légitime. Mais Allaatkasik ne pouvait pas cautionner le vol d'un objet sacré même si ses convictions rejoignaient celles de Kelsier. Des prêtresses pouvaient sûrement trahir leur foi en Kesha en commettant le pêcher d'avarice, mais elle ne pourrait le laisser faire s'il lui apprenait. D'un autre coté, il se pouvait qu'il soit venue soit pour tout autre chose, ce qu'elle voulait croire et elle adressa une rapide mais fervente prière à Kescha...




Nasaq suivait en toute confiance Ocello qui avançait d'un pas sûr dans ce sombre labyrinthe. La Yorka semblait bien connaître cet enchevêtrement d'obscurs couloirs se succédant les uns après les autres ce qui la rassurait vaguement tout de même. Car les cranes et les ossements qui garnissaient les niches le long des murs étaient de loin des plus rassurants et elle ne fut pas mécontente d'entendre derrière elle sa sœur qui devait d'ailleurs être accompagnée. Mais Nasaq restait tout de même à un ou deux pas en arrière d'Ocello, autant pour que cette dernière ne lise pas en elle l’inquiétude qui la rongeait de l'intérieur tout autant que par prudence. Sans compter qu'à cela venait s'ajouter l'odeur de poussière humide de champignons mêlée aux âcres relent des sinistres ossements qui semblait se mouvoir imperceptiblement sous le feu des quelques torches disséminées ça et là. En fait, si elle n'avait ne serait-ce qu'une once en moins d'amour propre, elle n'aurait pas hésiter une seule seconde à prendre ses jambes à son coup pour s'enfuir de ce lugubre et effrayant dédale.




Par contre elle remarqua une chose qui la mise encore plus en alerte. Nombreuses et nombreux étaient ceux qui s'étaient engouffrés dans cette chasse, pourtant nul bruit de pas, nul éclat de voix. Seuls résonnaient en ces murs le bruit de leurs propres pas et la pulsation de leurs cœurs. Ce silence résonnait comme une sentence de mort qui s'approchaient d'eux à chaque mètres qu'ils franchissaient. Arrivée à une patte d'oie, Ocello se détourna vers le reste du groupe pour leur désigner un passage encore plus sombre, plus angoissant qui débouchait sur une volée de marches menaçante qui s'enfonçait dans l'obscurité des entrailles de la terre. Et lorsqu'Ocello leur proposa de s'y engager, Nasaq la trouva particulièrement désinvolte et flegmatique aux vues des circonstances. Mine de rien, ce petit bout de Yorka faisait montre d'un cran à tout épreuve. C'était comme si elle prenait un certain plaisir à se balader dans cette galerie des horreurs. Par contre Nasaq fut bien incapable de lui répondre, jamais elle n'avait mis les pieds dans cette bouche infernale. Ce qu'elle affectionnait c'était se balader sur les toits et les terrasses du Temples au grand dam de ses consœurs qui la jugeaient aussi intrépide qu'irresponsable. Alors, Nasaq gratifia Ocello d'une voix où perçait quelques doutes:




-"Heu, je sais pas. Mais bon, faut bien choisir un chemin. Alors celui-là ou un autre..."





Nasaq constata que l'escalier était plongé dans l'obscurité et sans plus attendre en profita pour se saisir de la torche juste derrière. Peut-être qu'Ocello avait la capacité de voir dans le noir mais il était hors de question qu'elle fasse un pas de plus sans source de lumière. Alors qu'elle faisait un volte-face, elle vit la mystérieux personnage qui était aux cotés de sa sœur. C'était un ténébreux jeune homme plein de charme qui donnait l'impression de bien connaître Allaatkasik et elle se demanda quel lien pouvait bien les unir. Jamais sa sœur ne l'avait évoqué par le passé et elle posa sur lui un regard curieux, presque inquisiteur mais tout en lui adressant un franc et sympathique sourire. D'une voix douce mais légèrement plus aiguë que celle de sa sœur, d'un ton direct:




-"Bonjour, moi c'est Nasaq. Chui prêtresse au Temple."





Et sans un mots de plus s'en retourna aux cotés d'Ocello qui était bien décidée à descendre ces terrifiantes et lugubres marches. Une chose troublante put être remarquée par Kelsier. Nasaq possédait une étrange ressemblance physique avec Allaatkasik, les même grands yeux sombres, le même nez en trompette et moqueur, un menton identique, une espèce de copie un tantinet plus espiègle, mais en un peu plus jeune dont la sensibilité semblait tout de même bien différentes. A chacune des marches, Nasaq s'attendait à ce qu'un piège mortel se referme sur leur petit groupe et les avale dans ces entrailles. La torche ne diffusait que trop peu de lumière à son goût et ses yeux demeuraient rivés sur les pierres de schiste noir, recouvertes d'un lichen brun verdâtre qui les rendait redoutablement glissante. Ce qui lui fit immanquablement penser à sœur qui régulièrement s’étalait de tout son long pour un oui ou pour un non et ne put retenir un sourire malicieux et farceur en se remémorant certaines scènes. Même si ses pensées pouvaient être considérées comme dérogeant à la morale, cela n'embarrassa absolument pas Nasaq car au moins cela lui avait permis de chasser une bonne partie de ses angoisses et d'arriver en bas ce maudit escalier sans trop y faire attention. Mais d'un coup d'un seul, elle retomba dans ce cauchemar, un son venait de se faire entendre, celui de pas à proximité du petit groupe. Avançant prudemment, Nasaq vit apparaître la silhouette d'une jeune prêtre qui avait l'air d'être perdue ou bien qui venait de croiser un spectre. Nasaq s'approcha de la jeune prêtresse avec lenteur et de sa voix douce lui demanda avec autant d'attention que de diligence:




-"Salut, moi c'est Nasaq chui prêtresse tout comme Ocello d'ailleurs et puis là y ma sœur, Allaatkasik et son copain. En fait, on voudrait démêler cette situation avec Virdigris. Nous on est pas là pour lui faire du mal, mais c'est pas la première fois que des complots sont fomentés au sein de l'Ordre. Alors, nous on veux juste enquêter. Mais bon, t'as pas l'air super bien. Attend deux secondes..."





Farfouillant dans sa besace, elle en ressortit son dernier cornet de pralines et le tendit gentiment à la jeune prêtresse.




-"Mange en quelques unes elles sont super trop bonnes tu verras. Elles viennent de Hellas. Et puis après tu nous racontes ce qu'il t'est arrivée, t'as tout ton temps. T'inquiètes, on va t'aider !






snowflakes

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité

MessageSujet: Re: EVENT: Conclusion - Chasse à la sorcière   EVENT: Conclusion - Chasse à la sorcière Icon_minitimeDim 25 Juil - 13:50

L'agitation commençait à se faire sentir. Toutes les personnes présentes commençaient à s'affoler et nombre de personnes s'étaient lancées à la poursuite de Verdigris. Comme il y avait un otage, ce n'était pas une mauvaise chose. Il fallait la retrouver rapidement. Toutefois, Kelsier devait la trouver le premier. Il avait espérer qu'Allaatkasik puisse l'y aider mais, tout ce qu'elle fit fut de l'entraîner à sa suite. De toute façon, il n'avait pas d'autre solution que de la suivre pour l'instant. Il ne broncha donc pas et suivit le groupe avec lequel son amie cheminait.

Tandis qu'ils avançaient à vive allure, elle lui répondit qu'elle aussi était contente de le voir et lui demanda s'il connaissait Verdigris. Bien qu'il ne pouvait pas lui donner tous les détails, il était en mesure de lui dire la vérité. Il sourit donc et dit:

"Bien, tu m'expliqueras plus tard. Pour ma part, j'ai été malade et une prêtresse du nom d'Ellusie m'a soigné. Comme je lui suis reconnaissant, je voulais venir donner un coup de main au temple afin de montrer ma gratitude. Toutefois, j'étais loin de m'imaginer que les choses prendraient cette tournure. Quant à Verdigris, je ne la connais pas le moins du monde et, pour moi, la priorité est de sauver la femme qu'elle tient en otage."

Tandis qu'ils poursuivaient leur chemin dans le dédale, Kelsier ne prêtait pas la moindre attention aux ossements qui l'entouraient. Bien qu'il aurait voulu accélérer la cadence, il restait pour l'instant dans le sillage de son amie. Ils rencontrèrent alors une prêtresse qui, malgré une certaine réticence, leur proposa son aide. Un autre chemin semblait s'offrir à eux et la Yorka à la tête du groupe leur suggéra de l'emprunter. Kelsier était du même avis. Ils progresseraient sans doute plus vite qu'en suivant la vieille femme. Lorsqu'ils allaient pour emprunter le chemin, la jeune fille aux traits familiers s'empara d'une torche. Riche idée et Kelsier en fit autant car s'ils venaient à se séparer, mieux valait qu'ils en aient plusieurs. A ce moment, la jeune fille l'interpella, se présentant sous le nom de Nasaq. Il l'observa alors d'avantage et comprit désormais ce qui lui avait paru si familier chez elle. Elle ressemblait à Allaatkasik. Il n'avait toutefois pas le temps de la questionner à ce sujet. Il se contenta donc de répondre:

"Enchanté, moi c'est Kelsier! Je ne suis qu'un vagabond mais, ayant une dette envers les Prêtresses, je suis venu offrir mon aide."

Le groupe continua alors son chemin. Kelsier restait pour l'instant en retrait aux côtés d'Allaatkasik mais, il accélérait le pas petit à petit. Ils n'avaient pas de temps à perdre. Il aurait pu les dépasser et foncer tête baisser mais, il ne connaissait pas les lieux et par conséquent, rester avec le groupe était actuellement la meilleure option qu'il avait. C'est alors qu'ils tombèrent nez à nez avec une autre prêtresse et Nasaq s'empressa de lui parler, cherchant à la rassurer. Kelsier apprit alors que la Yorka se prénommait Ocello et... qu'il était le copain d'Allaatkasik. Il se sentit alors embarrasser mais, ce n'était pas le moment de corriger une telle formalité. Il y avait plus important que de raconter sa vie à une prêtresse en détresse. Bien que les intentions de Nasaq étaient louables, lorsqu'elle tendit des amandes en disant qu'ils avaient tout leur temps, Kelsier ne put s'empêcher de fulminer. Toutefois, c'était l'occasion pour lui de prendre de l'avance et de s'éloigner du groupe. Il dit alors:

"Tu as raison Nasaq, il faut prendre soin d'elle mais, Verdigris a un otage, il faut également se dépêcher. Je te laisse t'occuper de notre amie ici présente, moi je continue la poursuite!"

Sans faire plus de manières, il adressa un signe de la main au petit groupe et un grand sourire amical à Allaatkasik et se mit à courir. Ne sachant pas quel chemin il devait prendre, il se laissait guider par les bruits de pas qu'il entendait. Bien qu'il n'était pas sûr qu'il s'agisse de sa cible, c'était actuellement sa seule piste. Il devait être le premier à la trouver. Et même s'il n'y parvenait pas, il devait la trouver avant qu'elle ne fasse de mal à l'otage. Le jeune homme s'était donc servi de son pouvoir pour accroître son agilité, lui permettant ainsi de courir plus vite et plus silencieusement. Pourvu que son intuition suffise à le guider.

Résumé:
Revenir en haut Aller en bas
:: The Boss ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Le Messager
:: The Boss ::
Le Messager
MessageSujet: Re: EVENT: Conclusion - Chasse à la sorcière   EVENT: Conclusion - Chasse à la sorcière Icon_minitimeMar 27 Juil - 20:31


LA FIÈVRE DE CENDRES
   EVENT – Chasse à la sorcière

 
◈ CONTEXTE ◈

Les catacombes du temple deviennent hantées. Âmes après âmes, elles reprennent vie ; et les esprits tranquilles des morts et des damnés se retrouvent soudain perturbés par la course des vivants.

Rapidement, vous avez décidé de vous séparer de votre fébrile guide ; peut-être vous aurait-elle ralenti par son âge déjà mure. Un choix avisé, ou préjudiciable… Seuls vos prochains pas pourrons vous l’expliquer. Ocello et Nasaq, vous vous êtes engagés dans un couloir sombre. La petite que vous avez prise sous votre aile semble particulièrement reconnaissante. La jeune yorka écureuil d’une quinzaine d’année vous dit s’appeler Lilia, et avoir suivie la foule dans les catacombes au passage de Verdigris après qu’elle ait enlevé sa sœur, avant d’être séparée d’elle à cause des couloirs sans fin. Elle vous suit avec soulagement ; malgré une inquiétude certaine qui se lit sur son visage. Kelsier vous ayant quitté, vous voilà seules, toutes les trois, dans un couloir où règne l’obscurité. Heureusement pour vous, Lilia se révèle être une mage du feu, qui créé dans sa main une gerbe pétillante qui vous éclaire facilement ; de quoi se concentrer sur les détours qui sont devant vous. Vous prenez quelques couloirs, quelques détours… Des bruits sont perceptibles devant vous ; est-ce seulement ce que vous recherchez ?

C’est maintenant que peut se jouer votre destin. Ocello, Nasaq, vous allez toutes les deux lancer chacun un dés « Pile ou Face » dans l’espace prévu ici. Le résultat commun de vos lancés déterminera la suite de votre exploration.

Si vous réalisez une majorité de 1 :

Spoiler:

Si vous réalisez une égalité entre 1 et 2 :

Spoiler:

Si vous réalisez une majorité de 2 :

Spoiler:

Kelsier, tu as décidé de faire bande à part. Tes pas t’orient rapidement, et tu te déplace avec vitesse et aisance. A l’aveuglette et sans connaissance des cryptes, tu te retrouves rapidement à parcourir un couloir inconnu parcouru de statut saintes de suppliciées et de martyrs. Des bruits de pas habitent tes oreilles mais… Ils ne sont pas seuls. Verdigris et Calibria ? En relevant les yeux, tu vois deux silhouettes distinctes, celle d’une jeune prêtresse encapuchonnée et un jeune homme mystérieux, guère plus révélé. Tu décides d’aller à leur rencontre, dans l’espoir pas si secret de tomber sur la personne que tu recherches, et que tout le temple cherche derrière toi.
Nyx, Kronos, vous vous êtes engagés seuls à la poursuite de Verdigris dans l’espoir de la capturer vivante et de la soumettre à vos desseins. Un destin qui ne dépend que de votre capacité à la retrouver en premiers.
Pourtant, votre course est maintenant arrêtée par… Un des vôtres. Sans le savoir, un nouveau nerozias vous a rejoint : vous voilà maintenant tous les trois, même si vos motivations peuvent diverger. Néanmoins, vous désirez tous les trois trouver la mère de la fièvre, et décidez d’avancer de concert.

C’est maintenant que peut se jouer votre destin. Nyx, Kronos, Kelsier, vous allez tous les trois lancer chacun un dés « Pile ou Face » dans l’espace prévu ici. Le résultat commun de vos lancés déterminera la suite de votre exploration.

Si vous réalisez une majorité de 1 :
Spoiler:

Si vous réalisez une majorité de 2 :


Spoiler:


N.B. : Nyx, Kronos ; après relecture, je me suis rendue compte que le dernier poste sonnait particulièrement excluant, alors que la dernière partie du texte vous concernait directement. C’est entièrement de mon fait, et je vous demande pardon. Si vous le voulez, vous pouvez m’envoyer un message, et je vous expliquerai ce qu’il s’est passé sur votre chemin.

N.B.² : Il est possible que vos deux groupes partagent une intrigue similaire. Si c’est le cas, la priorité revient aux premiers à poster à la suite de ce message, et leurs actions seront à prendre en compte par le second groupe. Pour plus de clarté, n’hésitez pas à demander un résumé si vous veniez à faire les mêmes résultats.




◈ LES RÈGLES ◈


  • Vous avez une semaine pour poster votre réponse à la suite de celui-ci.

  • Pour la tranquillité de tous, il n’y a pas d’ordre de passage établis. Vous pouvez poster quand vous le souhaiter.

  • Vous ne pouvez poster qu’une fois par tout.

  • Si vous avez des questions, n’hésitez pas à contacter le messager.




Bon jeu à tous !

 



EVENT: Conclusion - Chasse à la sorcière 744275Sanstitre1
Revenir en haut Aller en bas
:: L'Inconnue ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Nyx Ananké
:: L'Inconnue ::
Nyx Ananké
MessageSujet: Re: EVENT: Conclusion - Chasse à la sorcière   EVENT: Conclusion - Chasse à la sorcière Icon_minitimeJeu 29 Juil - 16:57

Des pas se rapprochaient, rapidement, trop rapidement. Nyx échangeait un regard avec Kronos et tout deux se mettaient en garde, se camouflant à moitié dans les ombres qui peuplaient les catacombes. Ce n'est cependant pas une prêtresse en cavale qui se présenta au détour d'un croisement mais, un jeune terran d'une vingtaine d'année, en pleine utilisation d'essence divine. Il les avait repéré aussi à présent et s'approchait d'eux, méfiant comme ils l'étaient. Le vagabond solitaire et le couple se toisèrent un instant du regard, jusqu'à ce que les prunelles bleues de la petite prêtresse reconnaissent les traits du terran sous la lumière de sa torche.

Les épaules menues de la jeune aspirante se détendirent alors qu'elle abaissait doucement sa capuche pour montrer un visage doux et avenant à celui qui les rejoignait. De fait, ce geste indiquait aussi à Kronos qu'ils n'étaient pas en danger. Ulva s'avança d'un pas, Nyx devait improviser mais, elle était douée pour cela.

Kelsier, c'est bien ça ?

Ulva et Kelsier ne s'étaient jamais rencontré, par contre, Manat avait déjà été envoyée fournir des informations à Kelsier pour une mission d'assassinat à Tyrhénium. Une entrevue dans une allée sombre qui n'avait pas durée plus de quelques minutes mais, Nyx avait une excellente mémoire des visages.. un talent qui lui servait assez fréquemment pour ses propres besoins.

Vous ne m'avez sans doute jamais vu, je ne suis pas sensée me faire remarquer.

La jeune fille sourit, naturellement, elle n'en dévoile cependant pas davantage sur sa position dans l'organisation alors que, doucement, elle remonte une manche de sa robe de dévote pour dévoiler la rose tatouée à l'intérieur de son coude gauche. Kronos serait le seul à savoir, que cette rose n'existait sans doute que depuis une minute et s'était dessinée en même temps que Ulva parlait.

Mon compagnon est fiable, ne vous en faites pas.

Elle se tournait légèrement pour présenter l'homme qui l'accompagnait. Ayant montrer son tatouage devant lui, Kelsier devait déjà se douter que l'homme était dans la confidence et peut-être même nérozia lui-même.

Notre mission est de capturer Verdigri, peut-être que vous pourrez nous aider... mais surtout, ne nous gênez pas.

Le visage si adorable et bienveillant de la jeune Ulva tranchait avec la dureté de ses mots. Il n'était pas question que le nérozia fasse échouer leur mission, cependant, Nyx avait tout à gagner à avoir un allier supplémentaire, la jeune terran s'adoucit donc.

Je suis certaine que vous comprendrez que la mission est primordiale.. Nous avons des ordres très hauts placés et des méthodes particulières, je ne voudrai pas que nous nous gênions mutuellement alors que nos objectifs convergent. Quelle est votre priorité ?

Kelsier répondit que sa priorité était la capture de Verdigri et le sauvetage de l'otage si il y en avait effectivement un. Ulva acquiesçait comme si c'était la réponse attendue mais, Nyx aurait préféré que l'assassin soit un tendre et qu'il s'occupe de l'otage en premier, leur laissant Verdigri.. Cela étant, c'était à l'honneur du nérozia et en tant que commandante de division, Nyx s’enorgueillit un peu de savoir qu'il restait encore des nérozias capables de se rappeler leur mission et leur devoir.

Je vois, dans ce cas, voilà ce que nous allons faire..

Se penchant à l'oreille du terran, Ulva lui fit part d'un plan qui semblait préparer depuis un moment. En cas de confrontation directe avec leur cible, Ulva s'occuperait de détourner son attention en essayant de l'amadouer, elle ferait la conversation et pendant ce temps, Kelsier pourra faire son travaille d'assassin de l'ombre, repérer le meilleur angle d'attaque ou une opportunité pour extraire l'otage ou éliminer un potentiel allié de la cible.

Une fois mis rapidement d'accord sur les rôles de chacun, le trio se remit en marche, tendant l'oreille pour déterminer d'où provenaient les bruits qu'ils entendaient. Ils débouchèrent bientôt dans une pièce plongée dans l'obscurité, où les attendait la mère du fléau et un oiseau tombé du nid, déjà étendu sur la pierre froide d'un cercueil. Ulva prit la flamme des mains de Kelsier pour que le feu éclaire mieux son visage que celui de ses deux acolytes. Ils avaient après tout décidé que Kelsier tâcherait de se fondre dans l'ombre pour mieux attaquer, si il en avait l'opportunité. Nyx avait évidemment d'autres desseins mais, pour l'heure, elle s'en tenait au plan évoqué et levant sa main libre, doucement, paume en avant, elle tendait patte blanche à la louve.

Gardons notre calme. Aucun de nous ne veut que la situation empire.

La voix douce et fluette de la jeune fille est en accord parfait avec son visage banal et empreint d'une innocence aussi pure qu'elle était feinte. Ses prunelles bleues fixaient Verdigris sans crainte, à bien y regarder, une certaine admiration brillait là, lueur incongrue qui s'exprimait à demi-mots.

En réalité, j'aimerai beaucoup que nous parlions de vos fascinants travaux, Madame Mesven.

La jeune prêtresse serait-elle finalement plus qu'il n'y paraissait ? Elle connaissait le nom, ou l'un des noms, de celle qui se faisait appeler ici Verdigri et, curieusement, elle semblait plus attirée que terrifiée en la présence de la chaotique créature au visage peint. Une admiratrice secrète ?

Nyx savait que Kronos comprendrait aisément son petit jeu, il n'en était cependant pas de même pour Kelsier. Elle espérait tout de même que leur précédente conversation le guiderait et qu'il ne ferait rien de contre-productif.

Résumé:
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité

MessageSujet: Re: EVENT: Conclusion - Chasse à la sorcière   EVENT: Conclusion - Chasse à la sorcière Icon_minitimeVen 30 Juil - 15:49

Kelsier parcourait les couloirs et les bruits de pas se rapprochaient. Soudain, alors qu'il était sur le point de les rejoindre, il ne les entendit plus. Forcément, même s'il était peu bruyant, les personnes avaient dû ressentir son essence divine. Il cessa donc d'y faire appel et commença à avancer d'un pas plus modéré. Tenant sa torche dans sa main gauche, il porta sa main droite à l'une de ses lames. Il ne dégaina pas, ne sachant pas si c'était des alliés ou des ennemis mais, il se tenait prêt à se défendre. Tandis qu'il avançait, la lumière de la torche dévoilait la pénombre et très vite, il put distinguer deux silhouette. Vraisemblablement un homme et une femme. Ce n'était donc pas sa cible. Malgré cela, le Terran resta méfiant. Rien ne garantissait qu'ils ne seraient pas hostiles. Ils se toisèrent du regard et la femme baissa sa capuche, dévoilant ainsi son visage. Elle avait un visage doux. A ce moment, Kelsier ne put se retenir de penser à Gaya. Elle lui ressemblait un peu. Ou alors, était-ce parce qu'il était inquiet qu'il pensait à elle. Il chassa alors la jeune fille de son esprit et fut surpris par la question de son interlocutrice. Elle venait de l'appeler par son nom. Il hésita, ne sachant pas si cela devait le rassurer ou l'inquiéter. Il garda donc sa main sur sa lame et répondit:

"Et toi, qui es-tu?"

Elle confirma à Kelsier qu'il ne l'avait jamais vue puisqu'elle n'était pas sensée se faire remarquer. Il se rendit alors compte qu'elle le vouvoyait. Bah Kelsier avait toujours été quelqu'un de très familier même s'il avait su faire preuve de d'avantage de révérence avec dame Ellusie. Mais, la situation s'y prêtait. Gaya et lui étaient tous deux malades à ce moment là et il ne pouvait pas prendre le risque qu'ils ne soient pas pris en charge. Là, il avait face à lui une parfaite inconnue qui semblait être une espionne. Toutefois, elle avait choisit de se révéler à lui. Il était donc possible que ce soit une alliée, ce qu'elle confirma en lui dévoilant une rose noire sur son coude gauche. Restant sur la réserve, le vagabond retira toutefois sa main de sa lame. Il regarda l'homme en compagnie de celle qu'il estimait être une espionne. Il fallait dire qu'elle disait ne pas devoir se faire remarquer et portait une tenue de prêtresse, tout laissait donc à supposer qu'il avait vu juste. Toutefois, il ne s'attarda pas sur la question. L'homme avec elle, il ne l'avait jamais vu non plus. Toutefois, si elle avait montré son tatouage devant lui, il devait être digne de confiance. Probablement faisait-il aussi partie de la caste. La jeune femme d'ailleurs avait tenu à assurer qu'il était fiable. Kelsier opina du chef et rétorqua:

"Je n'ai pas le temps de m'en assurer alors, je me contenterai de cela mais, je juge de la fiabilité des gens par moi-même. D'ailleurs, votre mission comme la mienne est la preuve qu'on ne peut se fier à personne."

Malgré la dureté de ses propos, il avait employé un ton amical. Il ne voulait pas mettre sa parole en doute mais, il préférait être franc et avouer qu'ils n'avaient pas non plus toute sa confiance. En effet, de par son côté social et téméraire, les gens avaient tendance à croire qu'il n'était pas assez méfiant mais, tout cela n'était qu'une façade. En temps normal, malgré que son interlocutrice montre le tatouage et révèle sa mission, il serait resté silencieux au sujet de la sienne mais, en l'occurrence, ils n'avaient pas de temps à perdre. Toutefois, lorsqu'elle dit de ne pas les gêner, il grimaça. Il dit alors:

"Ma mission est identique et ce qui est susceptible de nous gêner est le temps que nous perdons ici en bavardages. On ferait mieux de se mettre en route!"

Kelsier allait se mettre en marche mais, elle reprit la parole. Il soupira mais, l'écouta. Elle lui demanda alors sa priorité. Il soupira. Il aurait voulu répondre sauver l'otage mais, cette maudite Viellaigris, ou il ne savait plus trop comment elle s'appelait, passait hélas avant. Il dit alors:

"Bien que je mette un point d'honneur à sauver l'otage, la priorité est de capturer Vieillaigris vivante. En cas d'échec, je dois détruire son corps afin qu'on ne puisse pas voir son tatouage. Voilà..."

Être prêt à sacrifier la vie d'une victime pour garder la coupable en vie... Cela débectait Kelsier au plus haut point. Heureusement, son interlocutrice vint lui chuchoter un plan où il était question de sauver l'otage. Il acquiesça et ils se mirent enfin en marche.

Lorsqu'ils arrivèrent dans une pièce relativement sombre, en effet, seule la torche de Kelsier l'éclairait, il distinguèrent leur cible et une jeune Yorka au sol. Le jeune homme était soudain pris de frénésie mais, il fut rappelé à l'ordre par sa camarade qui saisit la torche et commença à faire diversion. Tandis qu'il s'écartait doucement d'elle, il utilisait son essence divine pour accroitre ou diminuer la flamme afin de concentrer l'attention de l'ennemi dessus. Une fois hors de la lumière, il continua de s'éloigner doucement puis, cessa de jouer sur la flamme. Il resta immobile un temps, laissant son amie faire la conversation. Gardant un oeil sur Verdigris, il examinait les ouvertures qui se présentaient à lui. Comme ils avaient été repérés directement, il n'avait pas dix milles solutions. Aussi, il se rapprocha aussi discrètement que possible dans l'obscurité et quand il fut assez prêt, il utilisa de nouveau son agilité surdéveloppée pour bondir et saisir la Yorka au passage, une main posée sur sa lame afin de pouvoir repousser la Gorgoroth. Une fois qu'il s'en fut saisi, il s'éloigna au maximum puis, sachant éperdument qu'il avait été remarqué, il déposa la Yorka et se mit devant en sortant ses lames. Il avait réussi à mettre en lieu sûr l'otage mais, rien n'était encore joué. Il ne connaissait pas les pouvoirs de l'ennemis ni même de ses alliés. Lui même ne pouvait pas faire appel à son pouvoir de glace. Son pouvoir de feu ne pourrait servir qu'en dernier recours. Son agilité était utile mais, son rôle actuel était de protéger celle qu'il venait de sauver. Il regarda alors ses alliés et dit:

"Je m'occupe de la protéger. Pour le reste, je compte sur vous!"

Il aurait aimé être en mesure de faire plus, d'autant qu'il ne savait rien des personnes qui l'entouraient. Il espérait avoir fait ce qu'il y avait de mieux à faire mais, pour l'instant, il était acculé. S'il bougeait, l'otage serait exposée. Il toisait donc Verdigris, lui adressant un regard plein de haine. Il ne disait rien mais, on voyait clairement qu'il était prêt à protéger la Yorka au péril de sa vie.

Résumé:
Revenir en haut Aller en bas
:: Tisseur de souvenirs ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Kronos
:: Tisseur de souvenirs ::
Kronos

MessageSujet: Re: EVENT: Conclusion - Chasse à la sorcière   EVENT: Conclusion - Chasse à la sorcière Icon_minitimeVen 30 Juil - 16:29

EVENT: Conclusion - Chasse à la sorcière


Ginik - Temple de Kesha

Le fin mot de l'histoire...

Chasse à la sorcière

Les catacombes étaient un endroit sombre et lugubre. Malgré la torche que tenait Nyx, Kronos et elle ne voyaient que quelques mètres devant eux. Les couloirs étaient étroits, ne dévoilant ses bifurcations qu’à la dernière seconde, quand ils ne rataient pas simplement certains corridors transversaux. Ils avançaient pourtant à un rythme soutenu, dans le silence, guettant comme un indice le moindre bruit suspect.

C’est à ce moment que des bruits de pas se firent entendre, des bruits de pas qui se rapprochaient d’eux. Ils échangèrent un regard entendu et adoptèrent une position défensive, profitant des ombres pour se fondre dans le décor. Kronos remercia mentalement la tendance de Natreck à s’habiller de noir, car il se fondait parfaitement dans les ombres créées par la torche. Comme l’intrus arrivait directement sur eux, probablement attiré par le bruit de leur pas, ils furent rapidement face à face, se toisant avec suspicion, incapables de connaître les intentions de l’autre.

C’est alors qu’Ulva dévoila doucement son visage. Kronos avait une confiance parfaite en sa sœur, et même s’il ne savait pas qui était ce jeune terran, il n’hésita pas à son tour à dévoiler son visage. Il demeura dans l’ombre de la jeune prêtresse alors qu’elle expliquait à celui qu’elle appela Kelsier. Elle lui montra un tatouage de la rose, détail qui n’échappa pas au syliméa. Un nérozia. Elle se retourna vers lui, et il salua sobrement le nouveau venu.

– Mon nom est Reck.

Son regard revint rapidement vers Ulva, qui expliquait rapidement leur objectif à leur allié. Le fait d’être tombé sur lui plutôt que sur n’importe qui d’autre était une véritable chance. Il patienta dans l’ombre alors qu’Ulva expliquait à Kelsier le plan qu’elle avait conçu et dont Kronos était déjà informé. Il demeura dans l’ombre de sa compagne, si discret qu’il en était oubliable. D’une oreille attentive, il continua de guetter les bruits du couloir, ne percevant toutefois que le silence et quelques gouttes que l’humidité suspendait à la structure.

Kelsier semblait disposé à suivre le plan qu’ils avaient établi. Reck l’observa un moment. Le jeune terran avait les cheveux gris et portait des armes dont les poignées dévoilaient une utilisation régulière. Il se déplaçait avec souplesse et agilité, et le syliméa y vit certaines ressemblances avec les déplacements discrets de Natreck. Un espion ? Un assassin ? Quoi qu’il en soit, l’homme était doté d’une musculature fine et devait avoir environ le même âge qu’Ulva et Reck. Kronos appréciait l’aplomb dont il faisait preuve envers ses convictions.

Ils marchèrent encore un moment avant de percevoir un étrange bruit de raclement métallique. Ils se consultèrent rapidement du regard, accélérant le pas vers ce bruit étrange. Éclairés par Kelsier, ils constatèrent leur arrivée dans un caveau. Le yorka scruta rapidement la pièce autour de lui alors qu’Ulva s’emparait lentement de la torche que tenait Kelsier. Il demeura dans l’ombre de la jeune fille, détaillant ceux qui se présentaient à eux.

Il s’agissait vraisemblablement de Verdigris et Calibria, la position de leur corps trahissant leur identité. Sa voix retentissait dans la pièce vide, monotone, mais sérieuse. Kronos écouta attentivement la proposition de Verdigris. Ainsi, elle était prête à coopérer... Cela faciliterait les choses. Ulva n’hésita pas à prendre la parole alors que Reck demeurait dans son ombre, presque invisible tant il était discret. Pourtant, il ne tarderait pas à avoir un rôle à jouer.  

Comme lui, Kelsier se coula dans l’ombre, se faisant oublier alors que la jeune prêtresse accaparait l’attention de la femme, lui prêtant ce nom, Mesven, probablement l’un des pseudonymes de cette femme perfide aux multiples facettes. Kronos cligna lentement des yeux, s’avançant à son tour, laissant l’essence divine teinter sa voix de l’accent de la vérité.

– Nous serions enchantés si vous acceptiez de nous en dévoiler davantage, renchérit Reck d’un murmure respectueux. Peut-être pourrions-nous vous aider dans votre entreprise ?

Kronos espérait simplement que Kelsier aurait la présence d’esprit de percevoir le stratagème, même si lui aussi était influencé par son pouvoir. Le visage du yorka corbeau affichait une expression respectueuse, de celles que l’on affiche lorsqu’on se trouve face à son maître. Il couvrait Verdigris de ce regard sans prêter la moindre attention à la pauvre yorka qui gisait à ses côtés, comme si celle-ci n’avait aucune importance à ses yeux.

Soudain, l’ombre de Kelsier apparut derrière la yorka. Il saisit son corps inerte pour l’éloigner de la criminelle. L’expression du syliméa ne se troubla pas, son regard laissant toutefois passer un éclair de surprise. Kelsier avait sans doute sauvé cette jeune femme, et pourtant, Kronos doutait qu’il s’agît de leur meilleure option. À ce stade, la vie de cette pauvre yorka n’avait que peu d’importance, peu d’importance devant les ravages qu’avait causés cette Mesven. Reck échangea un regard avec Ulva. Ses pouvoirs pourraient se dévoiler utiles, mais tout dépendrait de la suite des choses...



Résumé:


Double-compte de Phyrra
Revenir en haut Aller en bas
::  La Lanterne & les Cauchemars ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Chiaroscuro
:: La Lanterne & les Cauchemars ::
Chiaroscuro
MessageSujet: Re: EVENT: Conclusion - Chasse à la sorcière   EVENT: Conclusion - Chasse à la sorcière Icon_minitimeMar 3 Aoû - 21:48

EVENT: Conclusion - Chasse à la sorcière Banniz12



Sans la torche dont la jeune Nasaq se saisit, les ténèbres auraient englouti la petite troupe à la manière d’une gueule béante de baleine. Ocello laissait courir sa main sur la pierre, feignant courageusement l’aisance dont elle devait faire preuve au vu de sa nature. Ses yeux ne perçaient pas mieux l’obscurité que ceux de ses camarades, et ses longues antennes ne lui permettaient guère de s’orienter mieux que ses doigts, mais elle se devait d’en donner l’impression. La lumière que brandissait la Gorgoroth dispensait une chaleur apaisante quoique restreinte ; la différence de température entre son visage et ses bottes procurait au papillon une sensation étrange, aussi s’éloigna-t-il un tantinet du flambeau en laissant sa consœur passer devant.

Enfin, elles tombèrent sur une âme. Pas celle de Verdigris, à leur grand dam, mais d’une initiée juvénile qui semblait aussi désemparée que fébrile. Nasaq ne se fit pas prier pour présenter tout son équipage et expliquer leur présence dans ce corridor lugubre, ce qui parut convaincre l’adolescente de leur bonne foi. D’abord timide, sa langue se délia lorsqu’on lui proposa de partager quelques pralines, une suggestion que Plume appuya elle-même avec un sourire radieux par-dessus l’épaule de sa collègue. Ainsi Lilia était-elle la sœur de Calibria, la présupposée victime de Verdigris. Son émoi était compréhensible, alors elle trouva aisément sa place au sein du petit groupe qui dédoubla d’empathie à son égard.

Ocello lui prit la main, et toutes se mirent à trotter. La situation avait gagné en urgence et même si elles ne savaient pas vraiment où elles allaient, elles préféraient s’y rendre prestement. On eut dit que les murs se dessinaient au fur et à mesure de leur progression, que le temple n’avait pas fini d’être matérialisé par les dieux et que ceux-ci s’empressaient de le terminer pour empêcher les quatre exploratrices de sombrer dans le néant. Leurs pas produisaient des échos aussi bien derrière que devant elles dans un chant rythmé et troublant qui contribua sans aucun doute à les désorienter. Cela dit, elles ne passèrent plus que devant des impasses. À cette profondeur, on ne s’était pas fatigué à creuser des croisements ; le couloir dans lequel elles s’étaient engouffrées ne desservait rien si ce n’était des renfoncements peuplés d’araignées. La voie était toute tracée.

Hélas, elle les mena jusqu’à un obstacle de taille. Une garde entière ! La lumière se fit soudainement plus intense, si vive sous les torchères des soldats qu’Ocello en eut le tournis. Elle se frotta les paupières afin de chasser les points noirs qui avaient immédiatement peuplé sa vue, figée sur place par une voix grave et puissante. Le ton que prit le guerrier l’effaroucha d’abord un brin, mais elle parvint à retrouver ses esprits. Elle s’approcha humblement, les mains jointes et les traits avenants.

« – Avec tout le respect que nous vous devons, nous pourrions nous rendre utile. La jeune Lilia ici-même est la sœur de… Elle hésita à employer les mêmes mots que le soldat, puis s’y résolut en chuchotant : l’otage… Elle saura suivre sa piste olfactive, n’est-ce pas Lilia ? Son ton se fit doux, encourageant et plein d'espoir. Après tout, elles seraient bien plus susceptibles de mettre la main sur Verdigris grâce au recours de six grands gaillards. Il suffirait de se faufiler au moment opportun pour leur couper l'herbe sous le pied avant qu’ils ne la coupent en deux... C’était faisable. »


Résumé:


EVENT: Conclusion - Chasse à la sorcière Signac13


avatars by Roman Lutsenko & Luna Kit
signature by Maria Zolotukhina

MPs à Kreen
Revenir en haut Aller en bas
:: The Boss ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Le Messager
:: The Boss ::
Le Messager
MessageSujet: Re: EVENT: Conclusion - Chasse à la sorcière   EVENT: Conclusion - Chasse à la sorcière Icon_minitimeDim 8 Aoû - 21:18


LA FIÈVRE DE CENDRES
   EVENT – Chasse à la sorcière

 
◈ CONTEXTE ◈

Le dénouement est proche. Sous couvert de son nom d’emprunt, Mesven s’est tissée une toile complexe chez les prêtresses de Cimmeria, après avoir, avec la même froideur, profité du ventre des nerozias pour mettre au point son plan. Aujourd’hui, elle a tout de la souris prise au piège entre les griffes du chat. Mais l’est-elle vraiment ?

Nyx, Kronos, Kelsier, vous avez trouvé Verdigris en permier ; et êtes mêmes parvenus à lui arracher Calibria des mains. Verdigris est une flamme obscure, et vous semblez voler autour d’elle comme de curieux papillons. Tous ? Non, Kelsier, contrairement à tes pairs, tu ne sembles pas partager la même fascination. Sauras-tu te retenir suffisamment et laisser Nyx et Kronos attirer la flamme à eux ?
Vous n’aurez bientôt plus le choix que d’accepter cette présence dans votre groupe, avec bien plus d’aisance que vous auriez pu l’anticiper.
Impassible, Verdigris vous regarde, toisant chacun d’entre vous sans plus de réactions. Celle qui a su s’infiltrer et évoluer au sein de la rose semble vous dévisager – peut-être recherche-t-elle sur vos visages de quoi déterminer son trépas prochain, ou si elle pourrait s’échapper de ce lieu encore debout. Elle réagit à peine quand elle voit Calibria lui échapper, mais te rend la même haine quand tu oses la dévisager ainsi, Kelsier. La petite yorka n’était peut-être pas si précieuse à ses yeux, même si elle parait tout de même déçu de voir sa proie ravie si facilement.
Seules tes mots parviennent à lui arracher un sourire amer, Nyx, quand tu prononces son nom. Tu as vraisemblablement tiré sur la bonne corde, car en disant cela, elle vous toise avec un regard jaune.

« Cela faisait longtemps qu’on ne m’avait pas appelé comme ça. » Doucement, elle tend vers vous votre son avant-bras sur lequel est tatoué une rose. « Je devine que nous avons des racines en commun. »

Pourtant, son apparente familiarité s’efface aussi rapidement qu’elle n’est apparue. De toute évidence, elle ne vous fait pas confiance, et révéler son nom n’était pas le mouvement le plus fiable. A chaque caste, son nom d’emprunt ? Maintenant qu’elle sait d’où vous venez, elle semble avoir comprit qu’elle doit se méfier de vous. Pourtant, elle se lève, et bien qu’elle ne lâche pas son arme, semble prête à vous suivre. Vous êtes vraisemblablement sa meilleure option.

« Ce n’est ni le lieu ni le moment pour s’étendre sur mon œuvre. » Dit-elle très sobrement. « Mais si vous insistez, sortons de là. Et je pourrais bien vous en dire davantage. »

A ses mots, un éclat anime une bague qu’elle porte à son doigt ; et immédiatement, une présence se manifeste à ses côtés. Une ombre, longue et effrayante, une créature de cendre et de fumée, silencieuse et terrifiante. Elle semble vous regarder fixement malgré son visage sans yeux. Il est impossible de pouvoir prétendre de ses capacités pour l’instant. Mais il serait bien mal avisé de vouloir tenter le diable face à cette figure fantomatique. Mesven n’est pas dupe : étant donné l’attitude belliqueuse de Kelsier, mais son refus de l’attaquer directement quand il en a eu l’occasion, la morte en a déduit la nature du statut quo. Elle vous est plus utile vivante que morte ; et qu’à présent, dans les sous-sols du temple, elle n’est pas la seule piégée et parias.

« Prenez la petite. Elle nous sera utile. »

Le salut ne sera pas dans cette petite crypte ; et pour l’instant, Mesven semble se montrer coopérative… Pour l’instant. L’occasion idéale de se mettre en route et de quitter ces souterrains désastreux.

***

D’un autre côté, vous jouez de malice et d’intérêt avec les gardes Cimmériens, qui comme beaucoup des curieux qui se sont précipitamment lancé à l’assaut des catacombes, semblent n’en mener pas très larges. Du haut de leur grande taille et de leur mine déconfite, ils vous toisent, vous dévisagent, et puis se toisent entre eux. L’un d’eux hausse d’abord les épaules, visiblement troublé et surpris par ton ton mielleux et riche en espoir et en bienveillance, Ocello. L’innocence du papillon blanc, de la créature de nuit aurait-elle touché en plein cœur les hommes en armure ?
Mais le grand blond qui vous toisait d’abord a l’air plutôt méfiant, et devient presque plus gris de secondes en secondes. L’idée de faire équipe avec ce qui semble, en apparence, un groupe d’enfants, ne lui plaît guère – c’est après tout tant la vie de ses hommes que la vôtre qu’il pourrait mettre en péril.

« Il en est hors de question. Retournez au temple ! Nous allons retrouver la malfrate et la prêtresse nous-mêmes. »

Pourtant, sa garde ne semble pas très emballée par l’ordre qu’il vous donne, l’un d’eux se risque même à répliquer.

« C’est que… La petite a pas tort, si c’est sa sœur qu’elle a capturée, et qu’elle a un bon flair… » Il se retourne ensuite vers Lilia, un air un brin désolé.

Un autre soldat renchérit. Finalement, le chef de la garde semble être particulièrement énervé, mais finit par obtempérer. Il hausse les épaules, et se retourne avec désinvolture.

« Très bien, vous pouvez venir. Mais vous restez derrière nous, et surtout, si ça dégénère, mettez vous immédiatement à l’abri. »

***

Vos derniers pas sont proches, pour tous. L’ultime course va se jouer non loin de là, dans un long couloir obscur.
Nyx, Kronos et Kelsier, vous faites route avec Verdigris et son ombre de cendre, la mystérieuse entité qui ne s’est pas dématérialisée depuis que la mage a fait appelle à elle. Votre mémoire est plutôt bonne, vous voilà proche de la grille dérobée qui vous a permise de vous infiltrer dans ces souterrains. Plus que quelques dizaines de pas et vous devriez pouvoir y arriver.

Mais le nez de Lilia a réussi sa mission. Un cri retentit derrière vous : au bout du couloir, vous distinguez la lumière d’une torche lointaine, et le scintillement d’armure. Derrière vous, c’est un groupe de six gardes qui vous talonnent, avec eux Nasaq, Allaatkasik et Ocello.

C’est dans cette ultime ligne droite que doit ce jouer cette ultime escapade. Les garde ne vous ont pour l’heure pas encore rattrapé, mais c’est une question de secondes avant qu’ils ne vous voient. Les grilles sont toutes proches, pourtant.
Allez vous faire diversion pour permettre à Verdigris de s’enfuir, la livrer aux gardes pour vous offrir du temps ? En finir avec elle pour vous octroyer leurs grâces ?

D’un autre côté, vous distinguez enfin Verdigris, et avec vous, le corps visiblement inerte de Calibria. La réaction de Lilia sera sans appelle, et paniquée, causant une vague de chaos et de peur dans ce dessin déjà riche. C’est peut-être l’occasion de changer de camp, de semer le trouble plus encore, ou de se joindre aux gardes pour leur permettre d’attraper Verdigris et de la remettre à la justice… Si ils n’essaient pas de la tuer avant.



◈ LES RÈGLES ◈


  • Vous avez une semaine pour poster votre réponse à la suite de celui-ci.

  • Pour la tranquillité de tous, il n’y a pas d’ordre de passage établis. Vous pouvez poster quand vous le souhaiter.

  • Vous ne pouvez poster qu’une fois par tout.

  • Si vous avez des questions, n’hésitez pas à contacter le messager.

  • Il s'agit de l'avant dernier poste du MJ.




Bon jeu à tous !

 



EVENT: Conclusion - Chasse à la sorcière 744275Sanstitre1
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité

MessageSujet: Re: EVENT: Conclusion - Chasse à la sorcière   EVENT: Conclusion - Chasse à la sorcière Icon_minitimeVen 13 Aoû - 0:54

Kelsier reçoit, en retour de son regard haineux, le même de la part de Verdigris, ou Mesven ou... Peu importe son nom. Il leur la faut vivante. Pourtant, il lui aurait bien tranché la tête. Il aurait même pu la calciner vivante. Pourtant, malgré qu'il soit assassin, il n'éprouvait généralement aucun plaisir à prendre une vie. Pourtant, cette femme, elle dégageait quelque chose de si mauvais. Il bouillait de colère comme jamais. Lorsqu'elle montra le tatouage de la rose, il voulu bondir pour lui trancher le bras mais, son instinct l'arrêta. Ce n'était pas une bonne idée. Elle avait apparemment décidé de les suivre. C'était une bonne chose même s'ils devaient rester sur leurs gardes. Kelsier rangea la lame qu'il tenait dans la main gauche et saisit Calibria. Il était hors de question que qui que ce soit ne l'approche. Il ne l'avait pas sauvée pour qu'elle se retrouve de nouveau exposée. Il espérait pouvoir faire confiance à ses compagnons pour se charger du reste.

Soudain, une sombre créature fit son apparition aux côtés de Verdigris. Kelsier comprit immédiatement qu'elle se protégeait. De toute façon, il avait déjà gâché ses chances de l'attaquer. C'était à ses compagnons de la contenir et d'exécuter la mission. Pour sa part, son rôle consistait à protéger la prêtresse. Lorsque Verdigris demanda à ce qu'ils la prennent avec eux, il lui adressa un regard plus haineux que jamais et répondit:

"Bien sûr que je la prends avec moi mais, ce n'est plus une otage! Dès que l'occasion m'en sera donné, je la confierai aux prêtresses afin qu'elles prennent soin d'elle. Quant à toi, oublie l'idée de nous échapper! Tu vas avoir des comptes à rendre!"

L'esprit de Kelsier était perturbé. Contrairement à lui, ses compagnons semblaient fascinés par Verdigris. Toutefois, il pensait bon de croire que ce n'était qu'une feinte. De toute façon, il n'avait plus le choix de leur faire confiance. Les rôles étaient distribués. Il leur adressa un bref coup d'oeil et hocha de la tête comme pour signifier qu'il comptait sur eux.

Tout le monde se met alors en route et Kelsier ferme la marche, ayant pris Calibria sur son dos et gardant une lame dans sa main droite afin de pouvoir se défendre. Lorsqu'ils arrivent près de la sortie, il est alerté par un cri. Il reconnait vaguement la voix. Se retournant, il voit six gardes et le groupe avec qui il était précédemment. Allaatkasik, sa soeur et une prêtresse ainsi que celle qu'ils avaient trouvée paniquée. Il se tourne alors vers ses compagnons, saisit la torche des mains de Nyx dont il ignore le nom puis, leur dit:

"Emmenez la! Et pas de coup fourré! Je vais les ralentir."

Se dirigeant vers les gardes, il range sa lame et laisse tomber la torche qu'il transforme alors en véritable brasier, bloquant le passage entre ses compagnons et le groupe sur le point de les rattraper. Il dépose à leur pieds le corps inerte de Calibria et dit:

"Elle est vivante, j'ai réussi à la tirer de ses griffes. Ce qui se passe désormais n'est plus de notre ressort mais, le principal est que la victime ait été sauvée, n'est-il pas? Croyez moi, elle ne s'en tirera pas comme ça mais, pour votre survie à tous, je ne peux pas vous laisser continuer. J'ai sauvé l'otage et mes compagnons vont s'occuper de la criminelle. Vous là, vous êtes des prêtresses, n'est-ce pas? Je ne crois pas qu'elle ait de blessures graves mais, pouvez vous vous en assurer?"

Il regarda le groupe duquel il avait précédemment fait partie. De toute façon, Calibria serait plus en sécurité avec elles. Si ses compagnons et Verdigris n'avaient pas été stupide, il avait gagné suffisamment de temps. Il sourit alors et dit:

"Sur ce, je dois y aller mais, tâchez de prendre soin d'elle!"

Il stoppa le brasier et partit en courant. Si les prêtresses se satisferaient peut-être d'avoir retrouvé leur consœur, les gardes devaient bouillonner de rage. Le jeune vagabond avait donc choisi de s'éclipser avant qu'ils n'aient le temps de l'arrêter. Avec son pouvoir, il était peu probable qu'ils le rattrape. S'il avait de la chance, il retrouverait ses compagnons. Si ce n'était pas le cas, il quitterait le temple pour rejoindre Gaya à l'auberge. Dans tous les cas, si lui ne parvenait pas à rattraper la Nérozia et Reck, les gardes ne le pourraient sans doute pas non plus. Il ne pouvait dans ce cas espérer qu'une chose, que ses compagnons ne trahissent pas sa confiance. Et qu'ils ne leur arrive rien. Pourvu que Verdigris ne prenne pas le dessus.
Revenir en haut Aller en bas
::  La Lanterne & les Cauchemars ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Chiaroscuro
:: La Lanterne & les Cauchemars ::
Chiaroscuro
MessageSujet: Re: EVENT: Conclusion - Chasse à la sorcière   EVENT: Conclusion - Chasse à la sorcière Icon_minitimeLun 16 Aoû - 19:11

EVENT: Conclusion - Chasse à la sorcière Banniz12



Les soldats débattirent courtement, visiblement prêts à changer d’approche pour retrouver la fugitive, et ils cédèrent. Fière comme jamais, Ocello adressa un sourire radieux à ses compagnonnes avant de passer sa main sous le bras de Lilia et de l’entraîner avec elle. La traque se fit chaotique et bruyante, mais chaque fois que les jeunes prêtresses se faisaient trop bousculer, le papillon faisait en sorte de replacer la véritable Yorka au devant de la troupe en rappelant à tous qu’elle était leur pisteuse. La nonne s’assurait ainsi une place au premier rang, car il était évident que la sœur de Calibria devait mener l’exploration et elle ne l’aurait lâchée pour rien au monde.

Les premières minutes, l’écureuil ne se manifesta que très peu. Son museau humait l’air puis il se renfrognait et secouait négativement la tête, au bord des larmes. Ocello l’enlaça plusieurs fois, glissant dans ses grandes oreilles rousses des mots encourageants avant que la battue ne reparte dans une nouvelle direction. C’est à un croisement que l’espoir renaquit ; Lilia ouvrit des yeux grands comme des soucoupes et battit vivement des mains, si survoltée qu’elle n’attendit personne pour se précipiter dans le couloir au bout duquel sa sœur devait se trouver. Elle échappa à Plume qui bascula en avant et faillit se retrouver par terre. Malheur ! L’insecte s’empressa de se relever pour ne pas se faire doubler par les gardes. La frénésie avec laquelle elle se mit à la poursuite de sa semblable donna presque l’impression qu’elle s’adonnait à une course.

Enfin, un groupe fit son apparition. Il se dessina en silhouettes sombres dans le halo d’une torche, puis s’évanouit, puis réapparut dans un second nimbe – et ainsi de suite dans un clignotement entêtant qu’Ocello remarqua comme curieusement dramatique. Une cacophonie infernale retentissait et rebondissait sur les pierres, entre le tintement des armures, les pas pressés du régiment et les cris que l’on adressait à l’inarrêtable Lilia. Cette dernière appela même sa sœur d’une voix brisée, alors que la mite tendait un bras.

Il lui aurait fallu juste une petite seconde de plus. Une minuscule seconde de plus, et elle aurait pu tenter de figer… Un des fuyards. Verdigris était-elle parmi eux ? Difficile à dire, mais peut-être qu’avec la bénédiction de Kesha, ça aurait été elle qui se serait retrouvée figée par la magie. Peu importait maintenant. Celui qui portait une Calibria sans vie fit volte-face et fit naître un feu de tous les Enfers entre les murs. L’écureuil poussa un cri et se retrouva sur les fesses en un instant, juste au moment où Ocello la rejoignait en pestant intérieurement.

Elle ne rêvait pas, il s’agissait bien du jeune homme qui les avait accompagnées un peu plus tôt… Bof, songea-t-elle. Un traître ? Un opportuniste ? Il y en avait à tous les coins de rue. Il n’y avait finalement rien d’étonnant à se faire duper ainsi. Elle s’en remettrait. Il confia Calibria à sa cadette et se volatilisa tandis que les deux Yorkas éveillées se penchaient sur leur congénère assoupie et que les flammes s’essoufflaient.

Ocello ne savait pas quoi dire. La caprine était en vie, sa poitrine se soulevait encore au rythme d’une respiration sereine mais faible. Elle devait rester pour la soigner. Elle ne savait pas de quels pouvoirs Lilia disposait, après tout. Mais sa magie ne suffirait pas. Elle suffisait rarement. Et puis… Les soldats les dépassaient, les traits plissés par la rage, prêts à tout pour retrouver Verdigris. Quels crimes avait-elle commis ? Et combien ? La curiosité brûlait vive dans le cœur du Syliméa, plus fort encore que le feu qui avait failli consumer les catacombes quelques instants plus tôt.


Il s’était tellement ennuyé ces derniers temps.


La traque n’avait pas pris fin. Il y avait encore quelque chose au bout de cette ligne. Ici, quelques soldats s’étaient arrêtés et Lilia passait ses mains sur le corps de sa sœur dans ce qui ressemblait à une tentative de localiser ses blessures. Et puis, Nasaq et sa sœur à elle devaient bien avoir quelques tours dans leur sac, non ? On ne devenait pas prêtresse avec des sorts de transformation en salamandre et de contrôle de la marmelade. Alors… Le Syliméa décida que l’on n’avait pas besoin d’Ocello. Elle se redressa, une mine inhabituelle sur le visage, et puis son corps se déroba sous une pile de fourrures et d’étoffes. On vit un papillon de nuit s’envoler et battre des ailes si vivement qu’il ne tarda pas à passer au-dessus des heaumes des militaires. »


Résumé:


EVENT: Conclusion - Chasse à la sorcière Signac13


avatars by Roman Lutsenko & Luna Kit
signature by Maria Zolotukhina

MPs à Kreen
Revenir en haut Aller en bas
:: Tisseur de souvenirs ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Kronos
:: Tisseur de souvenirs ::
Kronos

MessageSujet: Re: EVENT: Conclusion - Chasse à la sorcière   EVENT: Conclusion - Chasse à la sorcière Icon_minitimeMar 17 Aoû - 13:40

EVENT: Conclusion - Chasse à la sorcière


Ginik - Temple de Kesha

Le fin mot de l'histoire...

Chasse à la sorcière

L’Ombre de Cendre.

Un frisson parcourut l’échine du syliméa. Lorsque Natreck était mort, l’ombre venait à peine de faire son apparition, si lointaine qu’il ne l’avait vu que parce qu’il la guettait. Alors qu’il la voyait maintenant, tangible et si proche, elle ne lui inspirait rien de bon, même s’il voyait bien que Mesven l’avait sous son contrôle. Il regarda l’étrange apparition pendant une seconde, troublé de cette impression qu’on le surveillait alors même que la créature n’avait pas d’yeux. Il avait une forme indéfinie, presque mouvante, comme faite de fumée, et était l’instigateur d’un étrange malaise ambiant.

S’il ne dégaina pas son arme, le corbeau se tenait prêt. Malgré ses réticences, Reck emboita le pas à cette Mesven alors qu’elle les menait dans les dédales des souterrains. Elle les connaissait vraisemblablement bien, et pendant un instant, il se demanda si elle ne les dirigeait pas vers un piège. L’ombre de cendre faisait courir les frissons de dégoût sous sa peau, et une aura mauvaise entourait la criminelle. Pourtant, ces pensées furent toutefois de courte durée, car rapidement, Kronos reconnut les grilles par lesquelles lui et Nyx étaient passés pour poursuivre Verdigris.

C’est à ce moment que des bruits de pas retentirent derrière leur petit groupe. Il y avait là quelques gardes, étrangement accompagnés de quatre jeunes femmes que Kronos ne prit pas le temps de détailler. Kelsier réagit sans hésiter une seconde. Prenant la torche qui les avait éclairés jusque-là, il leur enjoignit de poursuivre leur route. L’essence divine du nérozia clignota et la torche se transforma en un énorme braisier, éclairant leur route tout en bloquant le chemin à leur poursuivant.

– Ne nous arrêtons pas.

Les questions se bousculaient sous son crâne. Qui était cette Verdigris, cette Mesven ? Qu’est-ce qu’était vraiment cette ombre de cendre ? Était-ce elle qui l’avait créé, lui et la maladie qui ravageait Istheria ? Si oui, pourquoi faire quelque chose comme ça ? Sinon, quelle était l’origine d’une pareille monstruosité ? Quel but pouvait bien poursuivre cette femme, pour étaler sur Istheria cette maladie brûlante qui avait ravagé les populations ?

Sur leurs gardes, Kronos, Nyx et Verdigris s’enfuirent rapidement. Ils traversèrent les grilles comme ils étaient entrés, laissant la peine à leur poursuivant de trouver moyen de l’ouvrir. Assurant les arrières des deux femmes, Kronos se laissa entrainer. Ils devaient trouver un endroit où se cacher, et ils devaient obtenir des réponses. Cependant, Nyx avait toujours un coup d’avance, et Kronos ne doutait pas qu’elle avait un plan. Il lui faisait confiance, après tout.



Résumé:


Double-compte de Phyrra
Revenir en haut Aller en bas
:: The Boss ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Le Messager
:: The Boss ::
Le Messager
MessageSujet: Re: EVENT: Conclusion - Chasse à la sorcière   EVENT: Conclusion - Chasse à la sorcière Icon_minitimeMer 18 Aoû - 11:08


LA FIÈVRE DE CENDRES
   EVENT – Chasse à la sorcière

 
◈ CONTEXTE ◈


L'heure du dénouement est arrivé. Vous avez tous prit part à une course effreinée qui vous a conduit dans le cœur du temple de Kesha, qui pourtant ne pas avoir délivré tous ses secrets. Unis par les liens d'un destin extraordinaire, vous avez fait tout ce que vous pouviez pour rattraper le rat qui avait envahi les souris. Vos efforts ne seront pas vains ; et Istheria sera à jamais bouleversé par vos actes.

Kelsier, tu as fais le choix altruiste de rendre aux gardes qui approchaient le corps encore inanimé de Calibria, déclenchant la panique de ces derniers et l'émoi de sa jeune sœur. Mais, même si tu n'approuvais pas pleinement cette action, tu as choisi de faire confiance à tes camarades et de gagner du temps pour eux jusqu'au bout en faisant usage de ta magie pour dissuader les hommes armés de passer plus loin et de tenter de chasser la sorcière dans le couloir.

Il n'en fallait pas plus pour susciter la curiosité d'Ocello, qui, suivant depuis le début le périple du petit groupe à la recherche de Verdigris. Une lassitude de façade ou un ennui à l'abri sous ton visage de papillon, tu semble animé par la soif d'en savoir plus, de briser la monotonie du cycle de la maladie et de la mort qui dicte sa loi au temple. Et dans un dernier sursaut, quand les gardes prennent la suite de Kelsier et tentent de combler leur retard en s'élançant dans le couloir, tu te jettes toi aussi dans leur sillage sous la forme d'un infime insect blanc.

Kronos, tu t'es assuré que de votre côté, vous puissiez espérer revoir la lumière du jour. Le chemin qui vous séparait de votre entrée n'était plus loin, déjà visible. Mais les grilles sont solidement en place. Si la magie vous a permis de rentrer, elle ne peut vous faire sortir tous en même temps. Vous parvenez à passer, discrètement, ressortant sur une petite ruelle qui donne sur le parvis du temple. Mais quand vient le tour de Mesven, ce n'est pas elle mais l'ombre de cendre qui tend ses mains décharnés sur les barreaux, les ensserrant avec poigne. Une lumière rouge s'en dégage alors, et vous voyez sous vos yeux le métal fondre et tomber au sol en de lourdes flaques incandescentes.

Verdigris, ou plutôt Mesven, se hisse alors vers la rue, alors que les gardes parviennent enfin au bout du couloir, perclus de fines grilles métalliques qui donnent sur la rue. L'ombre garde l'entrée, présentant pour toutes menaces ses mains de feu. Le trépas toucherait tous ceux qui oseraient s'y présenter, et avec douceur, la morte inspire profondément et expire, savourant faussement l'air du dehors qu'elle imaginait peut-être ne plus revoir.

Vous vous élancez sur le côté, Mesven traînant anormalement le pas pour vous suivre. Est-elleréfractaire ? Peut-être un peu, mais son visage impassible ne vous laisse guère de possibilité pour déduire ses états-d'âmes.
Mais autre chose a peut-être attiré son attention, un bruit, une lumière, un pressentiment étrange. Quand brusquement elle se fige, et vous regarde, cela vous force à vous arrêter, alors que vous n'avez pas fait quelques pas. Mais un mouvement annexe vous annonce que le pire est à venir, et que vous ne serez bientôt plus seuls dans la ruelle. Depuis les grilles, si vous êtes toujours dans les catacombes, vous pouvez voir le spectacle en levant les yeux, sauf si votre petite taille vous a déjà permis de sortir avec les acteurs de cette histoire. Verdigris se retourne vers le parvis au loin, s'entour de l'ombre qui se rapproche d'elle comme une cape terrifiante.

« On se retrouvera. A bon entendeur. » Murmura-t-elle, en se retournant vers vous. Son sourire est crispé, lubrique, tordu par un sentiment exalté que vous peinez peut-être à comprendre. L'imminence de sa mort, peut-être, ou de son salut ?

Brusquement, et dans un fracas sauvage, une vingtaine de soldats s'engoufre dans la ruelle, certainement posté de part et d'autres de l'édifice, certainement prévenu par les prêtresses qu'une preneuse d'otages risquerait de s'échapper par les sorties annexes. Elle vous aura prévenu in extremis, et vous aura laissé la possibilité de s'enfuir avant qu'elle ne soit prise en jouc par tous ces hommes, de nuées de lances qui se retrouvent pointées sur elle comme si elle n'était que la proie d'une sombre machination. Dans l'assaut, elle lève les bras au ciel, et se laisse tomber sur les genoux, son visage montrant toujours un sourire piquant et tordu.

Les soldats semblent tendus, et ne brisent pour rien leur chaîne humaine. Autant d'homme pour une seule créature, morte de surcrois, semble excessif, et peut surprendre. Et pourtant, Verdigris ne semble pas surprise d'une telle puissance armée. Avait-elle espérée se voir ainsi prise au piège, ou provoquer une telle déblacle dans les moyens dépensés pour sa capture ? L'ombre la protège toujours, déterminée à ce qu'on ne s'approche pas de son invocatrice.

« Verdigris ! Vous êtes en état d'arrestation pour abus et capture. »

« Calibria est en vie, et avec vos collègues, officiers. » S'écrit-elle avec un applomb déconcertant.

Le soldat est surpris un instant par la révélation, comme ébranlée de voir ses plans bouleversés. Rapidement, une petite foule, se rendant compte de l'opération en court, s'approche et découvre avec effroi la figure fantomatique derrière la gorgoroth. Pour tous les malades, cette figure ne peut pas passer inaperçue : c'est bel et bien le fantôme de la tourmente qui les observe sans relâche jusqu'à ce que le feu les emporte. Mais celle-ci ne les regarde pas, n'est pas là pour leur apporter la mort, et semble liée par magie à la femme en jouc. Se pourrait-il... ?
La foule n'est pas pour plaire aux gardes qui se tendent toujours plus, envahissant la place par un silence de mort entrecoupé par des murmures paniqués et effrayés. De seconde en seconde, le sourire de Mesven s'étend, s'aggrandit, un gouffre sombre sur un visage safran. Le chef se reprend enfin.

« Mais votre crime reste inchangé. Et pour un tel acte, nous vous condamnons à la m... »

« Assez ! »

Une voix s'élève au dessus de la foule, écartant celle-ci comme la falaise tranche les vagues. Les badots, puis les gardes s'écartent pour laisser apparaître une figure bien familière d'Hellas. Un visage grisonnant et sévère, qui toise silencieusement Mesven pendant de longues secondes. Un rictus dégoûté le tord alors, avant qu'il ne lève une main vers la condamnée. Bellicio en personne s'est déplacé vers vous ; profitant de n'être plus sur le territoire du temple pour agir, là où s'achève son influence et où commence celle des prêtresses. Le maire de Hellas attendait peut-être son moment, cette chance pour tirer sa propre part du gateau.

« - Verdigris, n'est-ce pas. » Dit-il froidement. « Vous représentez une menace pour la ville et la nation cimmérienne. Vous êtes en état d'arrestation. Vous allez être conduite dans une geôle, pour y être interrogée. »

L'ombre de cendre représente encore une menace certaine à une telle opération. Pourtant, une fois que le maire s'est exprimé, celle-ci s'évanouit, laissant la gorgoroth soumise aux menotes qui lui ensserrent les poignées, et à la poudre d'exa qui lui annulent ses pouvoirs.

Le rat a trouvé une autre cage... Ou peut-être est-ce une nouvelle ratière qui a trouvé sa reine. Le jeu de Bellicio laisse planer le doute, pour ceux qui parviennent à lire entre les lignes de son plan. Connaît-il la valeur de sa nouvelle prisonnière, ou tente-t-ill veinement de redorer le blason de la mairie en se montrant bon avec les prêtresses affaiblis ? Sous vos yeux, Mesven est ravie par les gardes Cimmériens pour être enfermée, souriant à pleines dents jaunes. Peut-être était-ce son plan, depuis le début. Troquer une cellule pour une autre, garantissant la continuité de sa vie, d'identité en identité. Néanmoins, une certitude demeure : maintenant, vous savez où la trouver.


◈ LES RÈGLES ◈


  • Ceci est la dernière intervention du Messager. Le chapitre est maintenant clos, mais vous êtes libres de conclure à sa suite, ou de poursuivre.

  • Nous allons bientôt vous proposer une conclusion complète et générale, et nous vous révélerons vos récompenses dans ce sujet : Ici. Encore un tout petit peu de patience !

  • Merci infiniment pour votre participation ! Nous espérons que cet event vous a plus.




Bon jeu à tous !

 



EVENT: Conclusion - Chasse à la sorcière 744275Sanstitre1
Revenir en haut Aller en bas
:: The Boss ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Le Messager
:: The Boss ::
Le Messager
MessageSujet: Re: EVENT: Conclusion - Chasse à la sorcière   EVENT: Conclusion - Chasse à la sorcière Icon_minitimeMer 1 Sep - 19:20

Oyez, oyez!

Merci pour votre patience. Les conclusions et les récompenses sont visibles:

ICI!

Bon jeu et bonne découverte à tous



EVENT: Conclusion - Chasse à la sorcière 744275Sanstitre1
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: EVENT: Conclusion - Chasse à la sorcière   EVENT: Conclusion - Chasse à la sorcière Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
EVENT: Conclusion - Chasse à la sorcière
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» RP avec la sorcière noire
» Freya Tarkir, la sorcière noire
» Quand deux gamines rendent visite à la sorcière du marais.
» Chasse aux Boréans
» Chasse au traitre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Istheria, le monde oublié :: Cimmeria, la nation des glacesTitre :: • Les Alentours - SPECIAL EVENT-
Sauter vers:  

(c) ISTHERIA LE MONDE OUBLIE | Reproduction Interdite !