Phelgra, le continent sombre

Bienvenue

Sur Istheria, RPG heroic-fantasy issus d'un univers original où de multiples aventures vous attendent.

Liens rapides

Effectifs

• Eryllis: 2
• Ladrinis: 2
• Eclaris: 1
• Prêtresses: 2
• Cavaliers de S.: 1
• Nérozias: 2
• Gélovigiens: 8
• Ascans: 1
• Marins de N.: 2
• Civils: 9

Temps actuel

An 1305 de l'ère obscure

Saison:Enkilil Mois:Moomé
[Octobre/Novembre en temps réel]

Membres du mois

Duscisio
Profil
Fiche


Code par MV/Shoki - Never Utopia



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Phelgra, le continent sombre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
:: Chef Amazone ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: Chef Amazone ::
Sighild
MessageSujet: Phelgra, le continent sombre   Mer 20 Juil - 23:22


Phelgra
" Le continent sombre "


◈ GEOGRAPHIE ◈



Cliquez pour agrandir


Superficie totale: 330 237 km²
Du nord au sud : 480 km
D'est en ouest : 620 km


Départ-Arrivée Distance A piedA cheval
Thémisto - Mavro Limani 540 km 13 jours6 jours
Thémisto - Umbriel 600 km 15 jours7 jours
Thémisto - Ridolbar 720 km 18 jours9 jours
Mavro Limani - Umbriel 780 km 19 jours9 jours
Mavro Limani - Ridolbar 960 km 30 jours15 jours
Ridolbar - Umbriel 540 km 13 jours6 jours

" La Zone de Drys " : Il s'agit d'une large zone contaminée par le Drys, une plante parasitaire particulièrement contagieuse. On ne peut traverser cette zone sans précaution, et à minima sans protection respiratoire. Paradoxalement, ce lieu est devenu aussi florissant que verdoyant, mais peu enclin à s'offrir aux Hommes.


◈ HISTOIRE ◈


▌I. XXXX ▌

En cours d'écriture


- Les Grandes Dates à retenir -
Rappel:
 


◈ DÉMOGRAPHIE ET SOCIETE ◈

Gentilé : Phelgran
Population totale :  10 465 555 habitants
Peuplade majoritaire : Gorgoroths??

Fêtes nationales :
_  Les Trois Nuits de Sharna,: Passage de Langdum à Nivéria
Détails de la célébration:
 

Religions :
Le culte de Sharna, outre ses cérémonies très ritualisées, qui comprennent des sacrifices d'animaux – et parfois d'humains, au temple-même, il est très répandu dans tout le pays, et se célèbre à l'occasion de fêtes organisées sporadiquement par des prêtres, où on rend hommage au dieu par des danses dans la nature, des orgies et des rites magiques débridés.
Le culte de Bor, de son côté, est très localisé à Umbriel, lieu de pèlerinage très fortifié, fréquenté même par les étrangers, et où les prêtres glorifient l'inventivité, la passion de la création et la beauté d'une arme au combat, évidemment. On rend hommage à Bor en lui offrant principalement des créations, quelles qu'elles puissent être, et de grands concours de forge ont lieu dans l'année à sa gloire.

Code vestimentaire :
Comme on pourrait s'en douter, la couleur prédominante des phelgrans est le noir et le rouge (si ce n'est pas des tâches de sang). Même leurs armures sont teintés de couleurs sombres, mettant généralement en avant les armoiries du Dieu Sharna. Même si l'esthétisme n'est pas leur priorité, un Phelgran fera toujours très attention à ce qu'il porte. Cela doit être solide et une bonne protection pour faire face aux mondes hostiles dans lequel il se trouve. Et puisque le vol et le meurtre sont courants, il évitera de porter des choses clinquantes. Seuls les phelgrans de pouvoir se permettront cette provocation.
Exemple de tenues:
 

Population :
L'ordre social à Phelgra est particulièrement contrasté, tiraillé entre des groupes qui répandent la terreur dans le pays et la dictature des Cavaliers qui tente d'encadrer les populations et de les faire marcher au pas, en suivant un dogme guerrier qui est élevé au rang de religion. Les exactions commises par les pègres couplées aux exigences parfois démesurées des Cavaliers, à leur sévérité et à leurs taxes – et ajoutons à cela les diverses catastrophes récemment advenues, comme le mal de Drys ou le phénomène du Myste Rouge – mettent incessamment le pays en ébullition. Les émeutes se sont multipliées à Thémisto, et si les Cavaliers tentent de canaliser la violence de leurs populations par une conscription de plus en plus importante et par des projets guerriers visant à étendre leurs territoires, le pays est toujours animé par des tensions chaotiques, ce qui n'aide ni son développement, ni sa réputation.

« L'ordre » du pays est durement maintenu par les forces armées des Cavaliers qui répriment férocement ceux qui s'opposent à leur volonté, mais la sécurité est très précaire, notamment du fait d'une glorification de la loi du plus fort qui implique que tant qu'on en a le pouvoir, on peut prendre à autrui ce que l'on veut – et cela inclut aussi bien les richesses que les positions politiques.

Dans la même veine, le commerce humain est autorisé, les esclaves étant considérés comme le résidu faible de la société. Les esclaves n'ont aucun droit, leur vie entière est dévouée à leur maître. Ils peuvent être échangés, vendus, ou tués à la convenance de celui-ci. La plupart d'entre eux sont nés avec leur statut, les prises de guerre est un autre cas possible d'accès à la servitude. Plus rarement, il est possible pour un homme libre de se faire esclave en acquittement de ses dettes. Plaisir personnel, divertissement, travail, carence affective... toutes les raisons se côtoient pour l'obtention d'un esclave, et celle-ci est avant tout une preuve de domination, et l'on sait ô combien ce simple détail peut ici être salvateur.

Si le mercenariat est monnaie courante, les Phelgrans cherchent par tous les moyens à entrer dans l'armée ou dans une milice, où la profession leur garantit un train de vie décent. S'ils désirent une autre option, ils peuvent se faire engager à Mavro Limani pour travailler comme marin, dans la marine marchande ou dans la piraterie, tout en sachant qu'il n'y a pas d'enfants de chœur. Si les dieux les ont rendus habiles de leur main, ils peuvent tenter leur chance dans l'artisanat.

Cultures & Traditions :
Depuis sa fondation, Phelgra entretient des traditions très guerrières, et ses habitants sont majoritairement des gens d'armes, quand ils n'en sont pas réduits à des métiers de service ou de subsistance. Cette tradition est portée par les cultes proches du fanatisme, voués à Sharna, dieu de la guerre et du mensonge, et à Bor, dieu des inventions et des forges, qui ont respectivement leurs temples à Thémisto et Umbriel.

Loisirs :
_ Les courses hippiques;
_ Tournoi de chevalerie;
_ Les combats d'esclaves;
_ Les exécutions?



◈ ÉCONOMIE ◈


PIB par habitant : 300 dias.

Professions majoritaires :
_ Militaires ;
_ Marins (pêcheurs, navigateurs, etc...) ;
_ Artisans et Commerçants .

Richesses :
_ Mines de métaux précieux (x5)
_ Mines de sphènes (x1)
_ Exportations diverses (pêches, chasses, etc)
_ Commerces (artisanats, armes, etc)


La majorité de la population phelgrane est miséreuse. Les militaires bénéficient de meilleures conditions de vie, mais ils sont tenus de fournir eux-mêmes leur matériel – sauf pour les circonscrits ou les hommes mobilisés, auxquels on offre le strict nécessaire.
Le pays est marqué par de très fortes inégalités entre les forts, ceux qui ont réussi, qui sont riches, déploient une grande puissance magique, un art du combat important, un grand sens du commerce, ou qui ont gagné une position politique par leur intelligence, et les faibles, c'est-à-dire ceux qui sont placés au service du reste de la société. Les écarts de fortune sont donc extraordinairement importants, de la campagne à la ville par exemple, ou des ghettos aux hauts-quartiers.

Pour autant, le gouvernement et l’État lui-même ne sont pas pauvres à proprement parler. Le commerce, grâce à Mavro Limani, est florissant et les Cavaliers y prélèvent des taxes qui leur permettent de développer essentiellement le volet militaire du pays, et les infrastructures de commerces elles-mêmes. Les marchands d'armes sont exceptionnellement riches, mais on vend également des minerais d'Umbriel et de Ridolbar, des esclaves, des chevaux entraînés et des marchandises illicites à l'étranger, dans des marchés parallèles à Tyrhénium, etc. Les marchands échangent avec El Bahari, quand il n'est pas seulement question d'essayer de piller l'île pour revendre très cher ses produits à l'étranger. De façon générale, les vols organisés et les trafics rapportent beaucoup, officieusement, à l’État et aux Gouverneurs, grâce à des organisations de corsaires, de pirates et de mercenaires qui vont et viennent dans les pays voisins.


◈ ADMINISTRATION ◈

Capitale : Thémisto
Forme de l'Etat : Dictature militaire. La politique est essentiellement menée par la caste des Cavaliers de Sharna, soit par un corps d'élite de l'armée. Les autres administrés sont des Gouverneurs qui doivent rendre des comptes à l'Impérial. Seul le Veilleur d'Umbriel a une position particulière et n'est pas sous le joug de la personne de tête de son pays.


L'Impérial
Actuellement en fonction => Démégor (poste vacant)

L'Impérial est le titre de celui qui mène les armées de la Caste des Cavaliers de Sharna et qui règne sur tout le continent, et principalement sa capitale. Bastion très militarisé, Thémisto est le siège des Cavaliers de Sharna, dont la volonté fait office de loi. C'est l'endroit sans doute le mieux légiféré de Phelgra, puisque les Cavaliers y exercent leur pouvoir directement, incitant la population à la discipline, ou soumettant les fauteurs de trouble par la force. Depuis la fondation de la cité dans le sillage du temple de Sharna, l'ordre des Cavaliers dirige la ville, suivi par ses habitants, dévoués au culte du dieu de la guerre, et y a depuis toujours joui d'une grande popularité – ou disons d'une ferveur fanatique.

Éligibilité du chef d'Etat : Il n'existe pas d'élection sur le continent. C'est la personne qui se tient à la tête des Cavaliers de Sharna qui impose naturellement sa loi, car il devient le représentant d'un dieu mais aussi d'une armée puissante. La loi du du plus fort prime, mais faut-il encore posséder assez de verve et de charisme pour tenir les plus féroces soldats du monde. Aucune faiblesse n'est autorisée. Aucun honneur n'est offert à un Impérial qui meurt sans gloire et de manière pathétique. Pour prendre le titre, il faut s'imposer (et provoquer l'Impérial dans un duel à mort pour prendre sa place).


Alliances :
_ ///
Tensions :
_ Hellas, la cité glacée


Gouverneur de Mavro Limani :
Actuellement en fonction => /// (poste vacant)

Si le gouverneur de Mavro Limani est comme tous ses pairs soumis à la volonté de l'Impériel, chef des Cavaliers de Sharna, il est à la tête de la plus puissante plate-forme commerciale du pays, ce qui fait de lui un personnage très influent de la politique phelgrane. Il a du reste des alliances solides avec une partie des Marins de Noxis, dont un certain nombre de corsaires qui pillent officieusement des vaisseaux marchands étrangers pour son compte. Il a également sous les ordres de ses officiers, la grande flotte militaire de Phelgra, et il bénéficie donc d'un poids militaire conséquent.


Gouverneur de Ridolbar :
Actuellement en fonction => /// (poste vacant)

Base de la plupart des pègres qui infestent Phelgra en allant et venant par les Tunnels des Mépris, Ridolbar – la « cité corrompue » – a toujours été une ville récalcitrante à toute forme d'administration. Kodran, le derniergouverneur de la ville, assassiné en 1302 par Torenheim, a pour asseoir son autorité engagé et formé une milice professionnelle, qui réprimait la population, déjà affligée économiquement par le grand banditisme qui y fait loi de son côté. Après sa mort, Rashell Samarcande a repris les rênes de la gouvernance grâce à des liens tissés longuement avec les pègres du pays. Si elle a hérité de la force militaire privée de Kodran, qui échappe donc à l'autorité des Cavaliers dans une certaine mesure, elle gouverne Ridolbar plus subtilement, en marchandant officieusement avec les pègres et, faisant de la cité la capitale des trafics en tout genre, elle rétablit peu à peu un semblant très particulier d'ordre dans la ville, ainsi qu'une situation économique plus favorable, soulageant ainsi le peuple qui grondait depuis l'accession au pouvoir de Kodran. Néanmoins, cette dernière semble avoir disparue et une nouvelle bataille s'engage pour la prise de son poste.


Le Veilleur d'Umbriel :
Actuellement en fonction => /// (poste vacant)

Umbriel, quoi que dépendante de l'autorité des Cavaliers, le Veilleur suit un régime assez particulier. Ville souterraine peuplée principalement de Zélos et de Lhurgoyfs, minorités mises à l'écart du reste des sociétés, elle est caractérisée par une démographie très basse. Si elle bénéficie du commerce des armes grâce à la présence du Temple de Bor, et des forges très reconnues des Zélos, son activité principale, dirigée minutieusement par le Veilleur, consiste à encadrer et faire vivre le plus grand pénitencier d'Isthéria. Les Prisons des Déments ont contracté des alliances avec la plupart des gouvernements étrangers, qui y transfèrent leurs criminels condamnés la plupart du temps à vie, en échange de taxes. Depuis les tensions avec Cimméria et la menace de guerre, l'accord a été rompu avec le Nord, mais il subsiste pour le moment avec les autres États.


◈ DROIT ET JUSTICE ◈

Il n'y a pas à proprement parler d'institutions judiciaires à Phelgra. En revanche, il y a des prisons et des milices. Et éventuellement des potences, des lapidations et de la justice expéditive.
On dit que les lois à Phelgra ne sont pas appliquées, ce qui reste relatif. Les décrets des Cavaliers sont observés à la lettre à Thémisto et dans ses environs, sans quoi les répressions sont exercées violemment. A Mavro Limani et à Ridolbar, l'application des lois est plus incertaine, les gouverneurs les mettant en œuvre à leurs manières et selon leurs intérêts – failles dont profitent allègrement les criminels. Sans tribunaux, aucun procès ne peut avoir lieu, aussi les condamnations restent arbitraires, et au quotidien, les habitants sont invités à faire justice par eux-mêmes.

Au sein de l'Ordre, la discipline est impérative. Si un Cavalier est jugé traître à la cause, sa tête est mise à pris, et celui qui la rapporte au Manoir Cavaleri est désigné d'office pour prendre sa place. De façon générale, Phelgra ne plaisante pas avec la traîtrise et les outrages envers les Cavaliers sont considérés comme des crimes d'Etat, punis par la mort au bon gré des intéressés.



Merci à Léogan Jézékaël pour la masse de travail rédactionnel fourni.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Phelgra, le continent sombre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Faut-il se passer des scrutins sur le continent noir? Est-ce l'image d'Haiti?
» Une ruelle sombre
» .Sombre rêve. |.Libre.|
» Secret entre guerrier [ Rêve Sombre ]
» Plume Sombre [Journaliste]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Istheria, le monde oublié :: Au commencementTitre :: Histoire et Préceptes :: Nations Ishteriennes-
Sauter vers:  

(c) ISTHERIA LE MONDE OUBLIE | Reproduction Interdite !