Thessalia Elqen

Bienvenue

Sur Istheria, RPG heroic-fantasy issus d'un univers original où de multiples aventures vous attendent.

Liens rapides

Effectifs

• Eryllis: 2
• Ladrinis: 2
• Eclaris: 1
• Prêtresses: 2
• Cavaliers de S.: 2
• Nérozias: 2
• Gélovigiens: 8
• Ascans: 2
• Marins de N.: 2
• Civils: 9

Temps actuel

An 1305 de l'ère obscure

Saison:Béamas Mois:Tiria
[Décembre/Janvier en temps réel]

Membres du mois


Code par MV/Shoki - Never Utopia



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Thessalia Elqen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
:: Jeune chasseuse ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: Jeune chasseuse ::
Thessalia Elqen
MessageSujet: Thessalia Elqen    Dim 17 Déc - 16:00



   
Thessalia Elqen
« Qui combat le dragon devient dragon lui-même »


   

   

   
IDENTITE : Thessalia Elqen
   SURNOM : Thess
   AGE : 23 ans | SEXE : Féminin
   PEUPLE :  Terran    
   CASTE : Ascans
   METIER :  Chasseuse

   


   

   DON : agilité développée
   SPECIALITES : chasseur // accrobranche
   POUVOIRS :
   Contrôle de la nature = ★★★★✩✩
   Contrôle du feu = ★★★✩✩✩
   Sens développés = ★★✩✩✩✩

   
   Un arc long accroché dans son dos, ainsi qu’un carquois et une dague à sa ceinture.

   
Un catalyseur de couleur bleu accroché autour de son coup.

   

   Une jeune femme aux cheveux de feu et au regard de braise, voilà comment sa mère l'a toujours décrit. Thessalia n’est certes pas très imposante, ne dépassant pas le mètre 70, mais son attitude de guerrière en dit long sur ses capacités. Elle se tient toujours droite, le menton relevé, son arc constamment rangé dans son dos lorsqu’il n’est pas tendu dans ses mains. Ses doigts rugueux et abimés témoignent des ses heures d’entrainement passées à décocher des flèches pour parfaire sa maîtrise.

Sa peau très blanche, parsemée de tâches de rousseurs, contrastent avec ses cheveux roux qui descendent le long de son dos. Elle porte habituellement des vêtements de cuir et de tissus, ainsi qu’un collier sur lequel est attaché un catalyseur bleu turquoise. Ses iris ambres, tintés de vert si l’on regarde plus attentivement, brillent toujours d’une lueur d’admiration et de curiosité. Mais lorsque sa colère prend le dessus, des flammes de rage dansent dans son regard, et ses airs de simple chasseuse se transforment en une aura sanguinaire. En effet, même si Thessalia ne possède pas une carrure faite pour le combat rapproché, elle est parfaitement capable de se battre d’une autre manière. Elle maîtrise d’ailleurs à la perfection son arc, qu’elle ne quitte jamais, et possède une grande agilité qui lui permet de se défendre en utilisant son adresse et sa vélocité.

Bien qu’elle ne fasse pas particulièrement attention à son physique, elle à souvent le réflexe de replacer ses mèches derrières ses oreilles, et se fait parfois quelques tresses pour avoir une meilleure visibilité. Hors mis cela, elle se tient et s’habille de manière simple, privilégiant l’aisance à l’apparence.

   
   Thessalia peut bien être une combattante travailleuse qui ne recule devant rien, cela ne fait pas d’elle une héroïne prête à sauver la veuve et l’orphelin. Elle a certes un véritable sens de l’honneur, repoussant toute forme de lâcheté, et gardant la tête haute quoi qu’il arrive. Mais face aux critiques et à l’adversité, elle devient obstinée dans ses idéaux et se met facilement en colère.

Néanmoins, elle fait preuve d’une grande ouverture d’esprit face aux nouvelles rencontres. Thessalia croit fermement que chaque race à sa place dans ce monde, et que seules les forces de la nature peuvent décider de l’extinction d’un peuple. Ainsi, elle est affable envers les inconnus, toujours heureuse d’entendre leur histoire et d’apprendre de leur expérience. Elle aime discuter autour d’une bière avec quiconque voudra bien faire connaissance, écoutant les épopées des voyageurs, les découvertes des marins, les anecdotes des marchands, les infidélités de l’un et es disputes entre ami de l’autre. Même si elle préfère largement la nature sauvage aux pavés des rues, elle apprécie passer du temps dans les villes. Car lorsqu’elle ne fait pas sa curieuse avec les passants, elle joue de la lyre dans les tavernes. La musique est une de ses passions secondaires, la chasse et l’aventure étant ses premiers passe-temps, mais chanter les ballades des héros dont elle entend parler est une activité qu’elle a toujours pratiqué. Jouer la barde est pour elle un moyen de s’échapper de sa vie de nomade, et sa voix douce ravit les oreilles du public.

Mais prenez garde, car il y a des gens que Thessalia ne supporte pas, et son côté irascible peut ressortir très facilement. C’est en ce sens qu’elle est assez ambivalente. En effet, bien qu’elle croit résolument en Delil, elle reste une personne opiniâtre, parfois bornée, et son ouverture d’esprit peut partir en poussière si son interlocuteur n’est pas en accord avec ses valeurs. Elle montre alors une partie d’elle qu’on ne soupçonnerait pas au premier abord : antipathique, violente et colérique. Son on impulsivité peut la faire passer d’altruiste à destructrice en une fraction de seconde.

Toutefois, la jeune femme à des faiblesses. En temps normal, elle n’aime pas le calme et la solitude, mais lorsque sa détermination s’écroule, elle se réfugie seule dans l’endroit qu’elle considère comme sa seule maison : perchée en haut d’un arbre.

   

   PRENOM : /
   RACE : /
   SEXE : /
   POUVOIR : /
   DESCRIPTION : /

   
   PRENOM : Naxos
   SEXE : Masculin
   DESCRIPTION : Naxos est un cheval au pelage gris et au crin noir. Il n’est pas spécialement rapide mais est endurant, ce qui en fait une monture de voyage efficace.

   

   Dans un village perdu au milieu des vastes plaines d’Eridania, sous une lune d’hivers, naquit une fille à la peau blanche comme la neige et froide comme la glace. Sa mère, épuisée après un accouchement dans la douleur et la solitude, la réchauffait du mieux qu’elle pouvait, la serrant contre son coeur fatigué. Au fond de la masure, Amara pleurait à chaudes larmes, heureuse de tenir son unique enfant dans ses bras. Elle était devenu la prunelle de ses yeux, son petit être qu’elle élèverait et qu’elle protégerait quoi qu’il en coûte. Elle ruinerait sa vie pour son enfant ; elle perdrait son honneur pour lui trouver de quoi manger, vendrait ses champs pour lui acheter une éducation, abandonnerait sa maison pour lui offrir un château.
Pendant qu’une larme dévalait sa joue, elle repensa à l’homme qu’elle aimait, et qui ne verrait jamais sa fille. De ses doigts fins, elle caressa la joue de sa protégée qui hurlait et tremblait, signe de la cruauté du monde dans lequel elle venait de naître.

Alors qu’une perle salée de déposa sur le visage de l’enfant, d’une voix fragile, Amara murmura son nom : « Thessalia. » C’est ainsi qu’était nommée sa grand-mère paternelle, qui périt en mer quelques années auparavant, alors qu’elle explorait le monde. C’était une personne très chère à Amara, mais elle était intrépide, comme tous dans cette famille, et sa soif d’aventure lui porta préjudice.
Ce fut la même témérité qui poussa son amant à l’abandonner pour une vie sauvage auprès des Ascans. Il faisait déjà parti de la tribu depuis plusieurs années, quand, lors d’une escale à Dalmas, il tomba fou amoureux d’Amara, et déclara aux Ascans qu’il voulait s’installer dans ce petit village avec sa bien aimé. Beaucoup le méprisèrent pour son abandon, et malgré la tranquillité de sa vie à Eridania, son coeur fut prit de remords un peu plus chaque jour. Puis il vint un matin où la jeune femme se réveilla seule dans le lit, avec pour unique trace de son amour une note, expliquant son départ. Amara portait alors en elle un enfant qui n’aurait jamais de père pour lui apprendre à chasser, reconnaître les fleures, apprivoiser un animal, manier les forces de la natures. Amara ne savait rien de tout cela. Elle n’était qu’une simple paysane qui ne savait ni lire ni écrire, et n’avait jamais apprit à se défendre. Quant à ses parents, ils vivaient au Nord, à Hellas.

Ce fut alors seule et par ses propres moyens que la jeune mère éleva sa fille. Elle doubla ses heures de travail, acheta des livres et apprit les lettres, les syllabes puis les phrases, jusqu’à transmettre ses connaissances à Thessalia. Elle aida dans les champs voisins pour offrir à sa fille toute la nourriture et les vêtements dont elle avait besoin. Chaque soir elle lui racontait avec passion les exploits de sa grand-mère et de son père, l’une capitaine audacieuse et l’autre chasseur aventureux. La petite rouquine écoutait avec émerveillement ces histoires et les répétait à tous les enfants du village, bien que personne ne la croyait.

Bien sûr, en parallèle de l’éducation de sa fille, Amara tenta de retrouver son amant. Elle demandait, envoyait des lettres, engageait des explorateurs qui pourraient le retrouver. Jusqu’à ce qu’un jour, un de ses amis proche vint lui apprendre que sa moitié avait malheureusement péri sous les griffes d’un eonis. La pauvre femme pleura longtemps sa mort, quant à Thessalia, elle était trop jeune pour vraiment comprendre le chagrin de sa mère. Toutefois, le temps répara les coeurs brisés, et même si Amara fut profondément marqué par cet événement, elle pu rassembler assez de courage pour tourner la page et se concentrer sur sa fille.

L’adolescence arriva et Amara remarqua rapidement que Thessalia se posait plus de questions au sujet de son père. Pourquoi était-il parti ? Qui étaient les Ascans ? Mais alors qu’elle pensait que Thessalia finirait par le haïr pour les avoir abandonné, la jeune fille éprouva une admiration sans limite pour celui-ci. Elle l’imaginait tel un héros, quittant avec regret sa propre famille pour sauver sa tribu. Amara savait bien que la réalité n’était pas aussi simple, mais elle ne dit rien, pensant que cela valait toujours mieux que d’élever son enfant dans la haine et la rancune.

Puis, le jour de ses vingts ans, Thessalia fit une annonce qui dévasta sa mère. Elle avait décidé de partir en direction d'El Bahari afin de trouver les Ascans, et d’intégrer leur groupe. Une terrible dispute suivit cette déclaration, et Amara pleura toutes les larmes de son corps tandis que la jeune fille préparait discrètement son départ. Elle voulait prendre sa vie en main et découvrir pourquoi son père avait choisit les Ascans, pourquoi cela l’avait poussé à abandonner sa propre famille et pourquoi il était allé jusqu’à mourir pour sa tribu. Pourtant, elle savait que ce ne serait pas chose aisée. Les Ascans étaient une communauté d’hommes courageux, et ils ne laisseraient jamais entrer une jeune paysane. Mais la rouquine avait hérité de la détermination de son père, et malgré la discorde qui régnait entre les deux femmes, Thessalia parti définitivement de son petit foyer, laissant une fois de plus sa mère dans la solitude et le chagrin.

Elle voyagea d’abord à Cebrenia et y rencontra un chasseur nommé Thorryn, qui lui enseigna le maniement de l’arc et les secrets de la nature. Au fil de ses entraînements, elle apprit la magie de Delil par elle-même. Ayant toujours crut fermement en cette entité, elle se senti vite reliée à ce pouvoir et pu le maîtriser sans l’aide d’un professionnel. Puis, grâce à l’argent de ses contrats de chasse, elle pu parfaire sa magie du feu à Cimmerium au près d’un professeur.

Une fois qu’elle se senti fin prête, elle parti à la recherche des Ascans, qu’elle trouva finalement à Amaryl, après le réveil du colosse de Gaeaf. Elle eut beaucoup de mal à se faire acceptée dans cette tribu entièrement masculine, mais après plusieurs mois passées à leur côté, elle s’accommoda de leurs coutumes et fut enfin considérée comme une Ascan à part entière. Thessalia put vivre pleinement la vie dont elle avait toujours rêvée. Toutefois, elle regretta souvent d’avoir délaissé sa mère seule dans le chagrin, et la culpabilité la rongea doucement, à tel point qu’elle songea à retourner à Dalmas pour lui rendre visite.


   


Dernière édition par Thessalia Elqen le Mar 19 Déc - 1:19, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: L'Eryl ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: L'Eryl ::
Sighild
MessageSujet: Re: Thessalia Elqen    Lun 18 Déc - 21:18

Bonjour/Bonsoir et bienvenue sur Istheria!



Je suis ravie de rencontrer notre première femme ascane!
J'espère que tu ne t'es pas sentie trop perdue dans ce vaste univers et sache que tu peux compter sur les membres du staff, voir même les membres plus anciens du forum pour t'aider.^^


Maintenant, en ce qui concerne ta fiche, tout me semble bon sauf un petit détail en ce qui concerne les ascans :

_ Les ascans ne se trouvent pas à Noathis, ce sont les Eryllis. Comme ils ont perdu leur île, ils sont temporairement à la cité de Amaryl le temps de se regrouper. Leur vie de nomade commence donc tout au sud du continent ;
_ Les femmes ne sont accueillies dans la caste que depuis l'an 1304, peu après la disparition de leur île. Ce qui fait que tu n'as pu les rejoindre que depuis moins d'un an. Dans ton histoire, à la toute fin, tu parles de plusieurs années.


Une fois que tu auras corrigé ces toutes petites erreurs, je te validerais.

Si tu as des questions supplémentaires, n'hésite pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Jeune chasseuse ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: Jeune chasseuse ::
Thessalia Elqen
MessageSujet: Re: Thessalia Elqen    Mar 19 Déc - 1:20

Bonjour !

Normalement j'ai fait les modifications nécessaires, dis moi s'il y a encore quelque chose qui ne va pas ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: L'Eryl ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: L'Eryl ::
Sighild
MessageSujet: Re: Thessalia Elqen    Mar 19 Déc - 20:27

Re-bonjour!

C'est tout bon pour les modifications.

Fiche validée

Félicitations et bienvenue parmi nous!

Tu vas pouvoir faire une demande de rang personnalisé (ICI).
Ainsi que tout ce qui concerne tes affaires dans "dans votre sacoche" (ton journal, ton compte en banque et ton inventaire).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Thessalia Elqen    

Revenir en haut Aller en bas
 
Thessalia Elqen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Istheria, le monde oublié :: Les RegistresTitre :: Inscription & Présentation :: Identités officialisées :: Les Ascans-
Sauter vers:  

(c) ISTHERIA LE MONDE OUBLIE | Reproduction Interdite !