Serraloth Narmog

Bienvenue

Sur Istheria, RPG heroic-fantasy issus d'un univers original où de multiples aventures vous attendent.

Liens rapides

Effectifs

• Eryllis: 3
• Ladrinis: 5
• Eclaris: 2
• Prêtresses: 2
• Cavaliers de S.: 6
• Nérozias: 3
• Gélovigiens: 7
• Ascans: 2
• Marins de N.: 3
• Civils: 13

Temps actuel

An 1305 de l'ère obscure

Saison:Riguear Mois:Gexon
[Novembre/Décembre en temps réel]

Tableau d'honneur


Code par MV/Shoki - Never Utopia



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Serraloth Narmog

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
:: L'Errante ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: L'Errante ::
Serraloth
MessageSujet: Serraloth Narmog   Mer 14 Nov - 1:25



Narmog Serraloth
« Short quote »




IDENTITE : Narmog Serraloth
SURNOM : L’Errante
AGE : 300 ans | SEXE : Féminin
PEUPLE :  Lhurgoyf
CASTE : Civil
METIER :  Herboriste





DON : :
Transformation monstrueuse
Sous ces formes, les pouvoirs des lhurgoyfs ne fonctionnent pas et sont incapables d’utiliser leur arme. Ils gagnent généralement en taille et en force – et en divers artifices selon leur apparence comme une queue, des pointes, une peau cuirassée, etc. – mais en contrepartie, ils peuvent facilement perdre le contrôle d’eux-mêmes, voir de leur raison, tout comme de leurs actions.
SPECIALITES :
---------------Herboristerie (connaissance accrue dans le domaine de la flore)
--------------- Poison et remède
POUVOIRS :
1er pouvoir = Régénération ★★★✩✩✩
2nd pouvoir = Soin guérisseur ★★★✩✩✩
3ème pouvoir = Sirène, qui est une des branches de l’hypnose, permettant d’utiliser sa voix pour manipuler par le chant ou la parole. ★★★✩✩✩

Dague trempée dans un venin mortel


Catalyseur : Collier en argent ayant comme pendentif un joyau bleu.
Sac de voyage : Le sac de voyage contient des vivres, ainsi que des beaucoup remplis de terre et/ou de graine


Serraloth est une de ces femmes ayant reçu le cadeau de Mère nature, un cadeau si rarement donné et qui pousserait tout autre femme qui ne l’aurait eu dans son intégralité à commettre des actes quelque peu… Illégaux.

Sa longueur chevelure de couleur argentée qui se synchronise avec sa peau d’une couleur laiteuse faisant, alors, ressortir ses deux diamants de la couleur d’un océan aux aurores qui donne l’impression que tout secret ne peut leur échappait. Cette alliance de couleur s’harmonise avec la finesse de son visage qui ne se fait que rarement oubliée. Possédant un grain de beauté sous le coin externe de ses deux yeux.
Ses sourcils sont assez fins, aussi clairs que sa chevelure. Ses lèvres sont pulpeuses mais rosées, qui s’alliance avec cette harmonie, que son visage démontre, en cachant son propre fardeau par ses deux canines légèrement plus grandes que celles d’une personne « normale », en plus de renforcer cette d’animal.

Mais même avec cette beauté de visage qui inspire grandement une forme de respect, cela ne changera pas la peur que son peuple inspire à tout autre.

Serraloth se distingue aussi par sa taille qui la différencie de son peuple en plus d’étonner. Car oui, cette protagoniste mesure à peine un mètre soixante un pour une cinquantaine de kilos, qui la fait voir comme une personne frêle en plus de permettre d’oublier pendant quelques secondes le danger qu’elle peut représenter.
Elle possède une grâce dans la façon qu’elle a de se mouvoir, inné, qui charme plus d’un et amplifie cette beauté ainsi que son aura déstabilisant les autres par son côté enivrant dans son odeur et sa voix. Mais aussi par ce côté qui hérisserait les poils des animaux environnants, sentant sur des kilomètres cette chimère oubliée, aussi malsaine, qu’impitoyable, ce danger si palpable que perturbant, qui s’approche sans bruit en guettant sa nouvelle proie.

En plus, Serraloth porte une grande attention pour les bijoux qu’elle porte pouvant être son collier, un bijou de tête, ou ses bracelets. Car n’oublions qu’elle a 300 ans de vécu qui lui a permis de se fabriquer et de connaitre ses propres goûts esthétiques qui touchent en règle générale les rubis bleus, ainsi que le métal fait d’argent et dans de très rares occasions, ceux fait en or.

Donc, en règle générale, Serraloth est décrite une beauté enivrante par son parfum telle une rose, mais tout aussi dangereuse que la veuve noire dans le berceau d’un nourrisson.

Serraloth est une jeune femme qui séduit les gens par sa beauté, mais aussi par sa personnalité dont l’alliance de plusieurs traits de caractère étant quelque peu étrange.

Serraloth est une femme instruite dans la faune et la flore menées par sa passion qui lui apprit l’observation. Cette observation l’a guidé vers le calme qui lui fit apprendre, avec le temps ainsi que sa profonde solitude, les vertus du silence. Mais même avec cela certaine chose perdure chez elle, comme son agressivité gorgée par le sang de son peuple. Cela l’obligea à apprendre la maitrise de soi qui peut, dans d’extrêmes cas, ne pas être aux rendez-vous.
D’ailleurs, à titre informatif, elle ne sourit qu’aux membres de son peuple, pour la seule et bonne raison de leur rareté en les reconnaissant par leurs odeurs.
Mais même avec tout cela, notre jeune et jolie jeune femme fait preuve de curiosité envers tout ce qu’elle ne connaît pas dans sa globalité. Accompagné d’une gentillesse monstrueuse que toute personne, inconnue ou connue, peut connaitre… Mais qui peut tantôt disparaitre dès que vous la menacez, ou dès qu’elle se sent en danger, laissant place à cette froideur prévenant de l’arrivée de la chimère dont la férocité se réveillant peu à peu en étant senti par tout être environnant, en laissant sa trace dans l’atmosphère étant devenue pesante mais aussi sur les morts réduit en morceaux.

Aussi, telle une enfant, elle peut faire preuve d’une grande fierté dès qu’une de ses idées de remède et de poison réussit. Et en parlant de métier, Serraloth qui est herboriste fait preuve d’une grande vanité en vendant tous ses produits aux prix forts, mais dont le succès est présent. Elle est d’ailleurs d’une sincérité à toute épreuve.

Mais n’oublions pas qu’elle est âgée de 300 ans, et que les siècles lui ont appris la tactique, la manipulation ainsi que l’indépendance et d’infime connaissance qui sont utilisées en toutes circonstances. Mais aussi une détermination sans égal fait partie de son être en pouvant s’exclamer que par sa confiance en elle-même et ses capacités. En ayant aussi acquis durant ses différents voyages l’écoute, l’audace.
Mais, même durant tous ses siècles, toute personne ayant rencontré son chemin ne put jamais la connaitre assez bien pour pouvoir parler de ce qui l’effraie plus que tout, n’étant que simplement sa forme monstrueuse. Car même si elle sait extrêmement bien se maîtriser pour éviter cette transformation, quand sa forme monstrueuse prend le dessus elle perd toute humanité devenant tout simplement cette machine à tuer.
En plus de cette agonisante tristesse cachée sous ses airs de fière, calme, douce, froide jeune femme qui ne pourra trouver le repos tant qu’elle, en plus des siens, ne pourront pas bénéficier d’une vie où il ne serait plus chassé comme le vulgaire gibier qui sert à nous nourrit et d’enfin gagner notre liberté à tous.


PRENOM : Salem
RACE : Panthère
SEXE : Masculin
POUVOIR : Don de la parole
DESCRIPTION :
Salem est une panthère mâle de couleur noire. Il est comme sa propriétaire de tempérament calme, mais peut facilement montrer les crocs et il aime chasser et préfère tuer des bêtes que de goûter à une viande préalablement tuée.
Il est assez grand pour sa race, robuste et doté du don de la parole, mais il ne parle qu’avec sa propriétaire en étant de nature protectrice avec cette dernière, n’hésitant pas à se dresser à ses côtés, prêt à attaquer. Il incarne la fureur et l’aspect sauvage de Serraloth. Et aussi, Serraloth, lors de ses voyages, n’hésite pas à utiliser Salem pour porter ses différents sacs.
Son catalyseur est un collier orné d’un rubis bleu.




L’histoire raconte la naissance d’une enfant étant née dans l’Etat Phelgra appartenant à un peuple utilisait dans l’art de la guerre, ou qui été chassé comme de vulgaires animaux, les Lhurgoyfs. Et nous savons très bien ce qu’il se produit pour les enfants sans famille dans cet état.

Dans le cas de notre protagoniste, cette règle ne dérogea pas de son habituel horreur. Elle errait dans les rues de la cité de Thémisto avant de devenir un bien sur le marché des bestiaux.
Il y avait une longue préparation avant la vente. Des hommes lavé, coupé les cheveux de leur trésor de chair pour finalement huiler leur peau. Dû à leur race monstrueuse, ils les attachèrent, muselèrent en leur administrant des sédatifs pour éviter toute transformation, ruinant un commerce gorgé d’or et de sang. Cette pauvre enfant lavé, coupé, huilé ne tarda pas à être achetée marquant ainsi la fin de sa vie de fille des rues. Et ainsi débuta sa vie de servitude à l’égard d’un aristocrate vaniteux.
Bien sûr, elle ne traina pas en toute liberté dans la demeure de l’aristocrate quand elle arriva dans celle-ci. Au contraire, elle fut enfermée dans une cage dans la cave de cette maisonnée de bonne famille. Le cruel pensa qu’affamer une enfant de ce peuple éviterait toute transformation malencontreuse lui faisant comprendre la docilité qu’il lui devait.

Ses premiers mois de soumission, notre protagoniste ne connut que la déchéance de la faim ce qui mata son esprit séditieux. Ainsi commença sa véritable vie.
Certes, dans la demeure, elle fut surveillée par les gardes de l’aristocrate. Mais, ce que ne savait pas l’aristocrate été qu’une des domestiques avait pris l’enfant sous son aile et lui apprit son « nouveau métier ». Grâce à cette domestique, Serraloth apprit la bonté humaine.
Elle suivit un programme inflexible de la part de l’aristocrate qui fut la maitrise de soi et l’art du combat. Pas de thé ni de salon seulement une arène et du sang, elle n’était pas ici pour jouer les servantes. Non, cela aurait été trop facile.

Acheté pour se battre, une Lhurgoyf pouvait tout gagner si elle ne perdait pas le contrôle.

Pendant des années elle fut baladée entre la bonté d’une Terran qui l’a traité comme sa fille, lui offrant amour, affection, gentillesse, et un aristocrate qui l’a traité comme un monstre, en lui offrant tristesse, douleur, et cruauté.
L’enfant sans langage, restant silence en chérissant les moments avec la domestique étant devenu sa mère adoptive. Le seul amour qu’elle connut. Une relation indiscrète qui fut remarquée par le mauvais œil de l’odieux maitre. Cette enfant était pour lui qu’une simple machine de guerre et ne mérité aucune tendresse.
Au début, il ne disait rien, ce n’était qu’une enfant, cela était normal qu’elle ne comprenne pas sa place en ce monde. Mais quand elle passa à l’âge adulte… Sa volonté se transforma.

Et tout désir d’un régent se fait acte, qu’il soit absurde ou atroce. Tout fait souffrant d’une telle absurdité ne mène que vers la mort.

Le féroce imbécile s’invita dans la chambre de cette domestique où dormait Serraloth qui s’était caché à son armoire lors de son arrivé. Favorisée par sa position elle ne perdit pas une seconde de cette atroce scène.
Celui qui l’avait tant maltraité durant son enfance, l’affamant et la frappant… viola sous ses yeux la domestique avant de la tuer, détruisant alors les derniers éclats d’innocence. Elle était ainsi morte dans les pires atrocités qu’une femme pourrait connaitre.
Animé par sa frénésie, notre protagoniste sortit de l’armoire puis se transforma sous le regard horrifié de notre boétien bêta qui fuyait. Serraloth repris forme humaine, elle crut sa vengeance accomplie, pleurant, vola vêtement et argent avant de s’enfuir. Dans sa fuite, elle vit cet homme debout, sain et sauf.
Sous le choc de cette vision elle laissa tomber ses biens récemment acquis, avant de se jeter sur lui telle une louve. Elle laissa tomber les sacs au sol pour courir vers l’homme en se débattant pendant un long moment avec jusqu’à prendre le dessus. Elle était en califourchon sur lui et venait de voler une dague à l’homme qu’il venait d’essayer d’utiliser pour l’éventrer.

« Je sais la folie de cette guerre. Mais ce monde est tel que, pour pouvoir voler, même l'hirondelle doit vivre en faucon. »

Ce fut les dernières paroles qu’entendit le condamné avant de finir égorger comme le porc qu’il était.
Elle reprit les sacs en mettant le feu à cette demeure et laissa couler ses dernières larmes d’esclave avant son départ pour une nouvelle vie.

Ainsi commença le voyage de Serraloth qui découvrit les régions une par une, elle s’instruisit en trouvant une passion dans l’herboristerie. Elle ne mit pas longtemps à trouver un maître qui lui enseigna son art pendant plus de vingt ans.
Par la suite elle reprit son voyage. Au cours de ses pérégrinations elle découvrit de nouvelles plantes, elle fit attention à préserver leurs graines, en tester leur efficacité avant de noter cela dans son livre.
Ainsi, après ce drame, Serraloth pur se reconstruire de façon hasardeuse en gardant sa part enfantine pour se remémorer une époque lointaine l’accompagnant dans les moments difficiles. Sa nouvelle personnalité fut principalement forgée par ses premières épreuves, ceci étant cependant amplifié par la nature des hommes qui la considéraient seulement comme une « sous-espèce », terme que l’on martelait sans cesse à son esprit.
Elle affronta de nombreuses difficultés, malheureusement, notre Serraloth, pour sauver sa vie, tua d’innombrable fois. Acte ignoble qui renforça la férocité subie lors de ses transformations monstrueuses, détruisant inexorablement une partie de son humanité. Quand la nuit vint, notre jeune femme rêve, dans cette douce chimère, elle se trouve un endroit paisible sans sang ni violence. Un lieu où elle ne connaîtra plus la sauvagerie du racisme, où elle pourrait être en paix et ainsi… Vivre d’un commerce tranquille, y gagner le pardon d’une divinité existante et surtout… Surtout sa propre rédemption, le doux cadeau du pardon.



« Nos vies sont comme le vent ou les sons... Nous naissons, résonnons avec ce qui nous entoure... Puis disparaissons. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: L'Eryl ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: L'Eryl ::
Sighild
MessageSujet: Re: Serraloth Narmog   Jeu 15 Nov - 1:35

Bien le bonjour officiel!


Mais que voilà une bien mignonne qui fait honneur à son espèce!! Les lhurgoyfs vaincront!!!

Fiche validée!

Je n'ai rien à dire sur ta fiche, tout me semble en ordre. Ton personnage a l'air d'une sacrée personnalité et ça sera amusant de voir jusqu'où elle peut aller dans l'histoire!!! ^^


Tu vas pouvoir dès à présent te rendre dans la " GESTION DES AFFAIRES " afin d'ouvrir ton compte en banque, ton journal et ton inventaire.

Tu pourras également faire une demande de rang personnalisé JUSTE ICI.

Pour ton avatar, tu peux "réserver" une image particulière dans notre bottin ICI.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Serraloth Narmog
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Istheria, le monde oublié :: Gestion des PersonnagesTitre :: • Inscription & Présentation :: • Identités officialisées :: • Les Lhurgoyfs-
Sauter vers:  

(c) ISTHERIA LE MONDE OUBLIE | Reproduction Interdite !