Escapade nocturne [Galyana]

Bienvenue

Sur Istheria, RPG heroic-fantasy issus d'un univers original où de multiples aventures vous attendent.

Liens rapides

Effectifs

• Eryllis: 2
• Ladrinis: 2
• Eclaris: 1
• Prêtresses: 2
• Cavaliers de S.: 2
• Nérozias: 2
• Gélovigiens: 8
• Ascans: 1
• Marins de N.: 2
• Civils: 9

Temps actuel

An 1305 de l'ère obscure

Saison:Béamas Mois:Tiria
[Décembre/Janvier en temps réel]

Membres du mois


Code par MV/Shoki - Never Utopia



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Escapade nocturne [Galyana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar Invité
Invité

MessageSujet: Escapade nocturne [Galyana]   Jeu 24 Juin - 22:54

La nuit était tombée depuis plusieurs heures déjà sur Mavro Limani et ses quartiers mal famés, et la chaleur accablante qui avait alourdi l'atmosphère toute la journée durant avait fini par disparaître alors que s'éveillaient les premières étoiles. La température restait néanmoins estivale et les ivrognes et autres mendiants allongés dans les rues de la ville appréciaient à sa juste valeur le petit vent frais qui soufflait du large.

Dans le port pas encore tout à fait endormi de Mavro Limani, une sombre silhouette descendait sans un bruit le ponton qui reliait un navire élégant de taille respectable à la terre ferme. Ombre fine aux formes généreuses indubitablement féminines, elle était vêtue d'une longue tunique couleur chocolat brodée de quelques perles discrètes qui, ceinte d'un ceinturon de cuir noir, faisait office de robe. Chaussée de bottines plates, ses cheveux blonds et si souples libres et le visage avenant, la jeune femme -il était évident qu'on avait là affaire à une jeune femme- ne faisait apparemment rien pour passer inaperçue ou, du moins, se montrer un temps soit peu discrète. Mais elle se fondait étrangement dans l'ombre de la nuit, d'une façon si harmonieuse qu'il était en vérité difficile, voire presque impossible pour un individu non attentif de déceler vraiment sa présence. On la sentait simplement, presque inconsciemment, et puis on l'oubliait. Des marins filant d'un pas léger en direction du Couteau Sanglant, pub populaire autant pour son alcool de qualité que pour ses animations... musclées, il y en avait des centaines, après tout.


Ëlhy sourit au geai bleu qui venait de la rejoindre, se posant sur son épaule en poussant quelques trilles d'un ton joyeux avant de repartir quelques instants plus tard explorer les environs. Sans vraiment s'éloigner.
C'était à cause de Jay que le départ du Crimson -qui était pourtant censé appareiller l'après-midi même- avait été repoussé. L'oiseau avait en effet la capacité de ressentir les changements de pression de l'atmosphère, et le traduisait dans son chant autant que dans son comportement, choses que sa maîtresse avait appris à interpréter... Et ce jour-là la pirate avait acquis la certitude, au vu de l'attitude agitée de son compagnon, de l'arrivée proche d'un violent orage... même si le ciel alors restait clair et dégagé, aucun nuage ne venant masquer la lueur d'une lune gibbeuse.

La jeune femme soupira. Comme son équipage, elle en avait assez des villes. Comme son équipage, elle se languissait de l'immensité de l'océan. Comme son équipage, elle n'avait qu'une hâte : quitter ce port et reprendre son activité favorite, à savoir saborder les fous qui se croyaient en sécurité en mer et piller quelques richesses obscènes...
Mais elle faisait trop confiance aux prévisions de Jay pour les ignorer et n'avait aucunement l'intention de faire prendre des risques inconsidérés à son précieux navire. Elle avait donc accepté ce contretemps, l'air fataliste -si Soulen avait décidé de l'empêcher de prendre la mer, il devait avoir une raison-... et décrété permission et beuverie générale pour le soir même afin de calmer les esprits échauffés des marins qui l'accompagnaient, hommes bourrus, grivois et absolument pas fins qu'il ne valait mieux pas trop frustrer. Mais Ëlhy ne se faisait pas trop de soucis à ce sujet-là : elle avait beau être une femme tout ce qu'il y a de plus féminin, elle avait su s'imposer comme leur capitaine non seulement par sa force de caractère et son sourire irrésistible... mais aussi par les beignes qu'elle savait distribuer.

Suite à cette autorisation, une grande majorité de pirates étaient partis en ville, investir de sombres tavernes ou trouver quelque divertissement pour la nuit, tandis que certains étaient restés entre eux sur le Crimson, à jouer aux dés en trichant -un peu-, et en buvant -beaucoup-.
Leur capitaine, elle aussi, avait décidé de passer ce qui serait certainement sa dernière soirée à terre -ils partiraient le lendemain en fin de journée, orage ou pas- dans un pub. Non pas à boire -elle n'était pas alcoolique, non plus!- mais à s'amuser. A faire quoi, cela restait encore à déterminer... Mais ce ne serait rien de bon que pour elle-même, assurément.

A cette pensée, Abyss sourit, de ce petit sourire aussi énigmatique qu'ironique qu'on lui connaissait si bien.
Et dans son regard azur dissimulé par l'obscurité étincela une lueur perverse...


Dernière édition par Ëlhy Almeil le Ven 23 Juil - 11:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité

MessageSujet: Re: Escapade nocturne [Galyana]   Ven 25 Juin - 20:55

    A nouveau Galyana se retrouvait à terre... S'il lui arrivait de tomber sur des capitaines expérimentés avec qui elle avait déjà eut l'occasion de travailler, il arrivait aussi qu'elle déniche quelques perles d'inexpérience et de fierté mal placée. Comme ce capitaine de la marine marchande qu'elle abandonnait à ses projets grotesques. La jeune femme n'était pas à même de prédire avec une immense exactitude le temps qu'il pouvait faire mais elle avait une très longue expérience de la mer, accentuée encore par sa nature même de créature marine. Et là, elle le sentait, un grain se préparait. Du genre à suffisamment malmener les navires pour que les navigateurs avisés se décident à rester à quai...

    Les navigateurs avisés étaient malheureusement une denrée rare sur la Pie des Mers. Et bien qu'elle soit largement à même de survivre à un naufrage en pleine mer, la yorka n'avait pas envie de rester à bord à attendre que le sort se retourne contre eux. Autant les laisser courir seuls à leur perte et trouver un nouvel équipage... La, très, violent altercation qu'elle venait d'avoir avec le capitaine résonnait encore à ses oreilles. Heureusement qu'elle avait apprit à encaisser avec stoïcisme les éternelles piques qu'on lui lançait dans ces moments là. Les gens avaient malheureusement la sale habitude de perdre toute originalité lorsqu'ils étaient énervés et au pied du mur. Cela n'avait pas loupé avec cet imbécile qui s'était vautré dans des commentaires sur son humanité pervertie des plus mal placés... Inutile de dire que cette réaction avait balayé ses derniers remords à vouloir descendre à terre dès maintenant. Peut-être aurait-elle cherché à rester si elle avait tissé quelques liens avec les autres membres d'équipage...

    La jeune femme se retrouvait donc à nouveau sans emploi, remontant la rue pour se diriger vers le Couteau Sanglant, lieu haut en couleurs où elle savait qu'elle pourrait croiser quelques anciennes connaissances. Et elle verrait si certains navires avaient besoin de bras en plus... Galyana rentra légèrement la tête dans les épaules, frissonnant à cause du vent froid. Comme souvent, elle était peu vêtue. Un simple corsaire noir qui avait connu des jours meilleurs et un gilet d'homme que des cordons laissaient entrouvert. Seule sa cape la protégeait un minimum du froid mais elle n'avait pas eut le temps de se changer, tant elle était partie sur un coup de tête. Car elle avait souvent tendance à arborer cette tenue facile à enlever lorsqu'elle naviguait, cela lui évitait d'abîmer quoi que ce soit lorsqu'elle se transformait...

    Il y eut un battement d'ailes et son sac de marin s’alourdit sur son épaule. La yorka ne prit pas la peine de se dévisser la tête pour vérifier de ce qu'il s'agissait, de léger coups de becs, indolores, suffisaient à trahir l'identité de son passager clandestin. Le gabian avait toujours fait cela lorsqu'il avait cherché à remonter le moral de son amie... Probablement parce que ses ailes l'empêchaient de lui tapoter l'épaule.


    -De toute façon c'était des imbéciles...
    -Barl...
    -Des crétins congénitaux qui ne méritent que ce qui les attend!
    -S'il te plait...

    Galyana leva légèrement les yeux au ciel, Barl était certainement ce qui se rapprochait le plus d'un membre de la famille pour elle, d'un ami même, mais il lui arrivait de devenir fatigant quand il essayait de justifier quelque chose pour la quelle elle n'éprouvait aucune culpabilité. Elle n'avait pas besoin de justification pour sa désertion... D'ailleurs, elle n'aurait pas manqué de lui souligner si autre chose ne l'avait pas complètement détournée du babillage du volatile. Depuis quelques minutes elle était suivie... Elle l'avait senti plus qu'entendu et sa main se crispa sur la hampe de son harpon. Encore quelques mètres et elle atteindrait une rue un peu plus fréquentée, juste assez pour dissuader ses poursuivants...

    Ce fut le cri d'alerte de Barl lorsqu'il s'envola qui l'avertie qu'elle n'atteindrait pas la rue. La jeune femme se retourna brusquement, assommant à moitié grâce à son sac le premier homme qui se jetait sur elle. En restait trois. Galy leur offrit un sourire de murène qui les fit reculer, lui octroyant suffisamment de temps pour balancer sa première victime vers la rue pour s'en débarrasser. Prit dans l'élan il alla s'écraser aux pieds d'une femme... Ce que la yorka ne vit pas, devant parer les attaques des hommes avec son harpon...

Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité

MessageSujet: Re: Escapade nocturne [Galyana]   Dim 27 Juin - 22:23

    Ëlhy marchait toujours ce pas léger, presque sautillant qui trahissait sa bonne humeur, le regard pétillant de malice, comme une enfant consciente d'avoir fait une grosse bêtise et profondément fière de son méfait. Ou impatiente du mauvais tour qu'elle allait jouer... Oui, elle avait définitivement l'intention de profiter de sa dernière soirée à terre avant longtemps en laissant libre court à ses penchants mauvais.

    C'est sur ces pensées réjouissantes qu'un homme s'écrasa lourdement à ses pieds. La pirate ne lui accorda pas un seul regard néanmoins, et on aurait presque pu croire qu'elle ne l'avait pas remarqué si elle ne l'avait pas contourné avec indifférence... non sans prendre soin de lui écraser méticuleusement les doigts au passage. C'était bas, c'était mauvais, mais tellement tentant au demeurant !... Le sourire du capitaine s'élargit alors qu'elle songeait à se retourner pour s'excuser platement, hypocrite. Pensée toutefois rapidement écartée. Trop peu original... et puis, que cet homme-là n'ait pas compris qu'on ne séduisait pas une femme en lui léchant les pieds ne la concernait en rien, après tout.
    Ëlhy, l'air toujours aussi joyeuse, poursuivit donc son chemin.

    Voulut poursuivre son chemin.
    Dans la rue adjacente à celle où elle se trouvait, à quelques mètres à peine, une jeune femme faisait face à trois hommes visiblement animés de biens mauvaises intentions.
    Et Abyss observait d'un regard curieux la scène éclairée par la lueur blafarde d'un vieux lampadaire tout proche, suffisante toutefois pour lui permettre de noter la couleur singulière des lèvres de la victime et le harpon qui lui servait apparemment d'arme. Conclusion facile, l'autre imbécile allongé derrière elle et dont elle avait joyeusement meurtri la main devait être le quatrième membre de la bande...

    Ëlhy haussa les épaules, se désintéressant de l'action. Si elle devait s'arrêter à chaque fois qu'elle croisait une pauvre malheureuse en difficulté, elle n'en avait pas fini... Elle avait à faire ce soir-là, et aider les individus en difficulté était de toute manière une occupation qui ne la séduisait pas le moins du monde. Elle n'avait du reste aucunement envie de prendre quelque risque que ce soit, pour qui que ce fût. Oui, la pirate était lâche, égoïste, et ne possédait absolument aucune notion en ce qui touchait de près ou de loin à un semblant de vertu. A quelques exceptions près, mais elles étaient trop rares pour être notables... Et elle ne comprenait pas plus l'idée de conscience. Un tribunal intérieur, devant lequel elle répondrait de ses actes, qui la tiendrait en respect selon des lois inhérentes non seulement à son être mais à toute créature civilisée ?!... Impensable ! Tout ce qu'elle faisait, voler, abandonner, trahir, tromper ou encore manipuler, elle le faisait en accord parfait avec elle-même. Sans qu'un quelconque sentiment de culpabilité ne soit jamais venu la hanter. Seul primait son égotisme démesuré.

    Le capitaine s'apprêtait donc à reprendre sa route, non sans avoir lancé quelque "Amusez-vous bien !" à la volée -c'était tout de même la base de la politesse !- lorsqu'une main inconnue se referma sur son épaule. Par pur réflexe, elle se retourna, échappant à la poigne qui l'étreignait en y passant simplement au travers, comme si le bras était fait de fumée et non de chair. Elle recula d'un pas, se rapprochant de la jeune femme aux lèvres jaunes. Non pas par peur mais pour prendre du recul, simplement.

    L'œil torve et l'air mauvais, l'homme sur lequel Ëlhy s'était essuyé les pieds toisait cette petite impertinente qui se croyait maline. Il allait lui montrer ce qu'il advenait de celles qui se fichaient de lui. D'autant plus que... Ses lèvres s'étirèrent en un rictus pervers. Ils étaient quatre. Les deux jeunes femmes n'avaient aucune chance.

    Fort de cette conviction, il fut d'autant plus surpris de la réaction de la jolie blonde, qui avait subitement éclaté d'un grand rire, frais et sincère, certainement très communicatif en d'autres occasions.
    Car Abyss, après un instant où la surprise l'avait disputé à l'exaspération, avait choisi de prendre ces évènements du bon côté. Elle voulait s'amuser ?! Sa soirée commençait drôlement bien, en fin de compte...
    Elle se rapprocha encore de la jeune femme au harpon, qui bataillait contre trois des quatre hommes.
    Non, sauver gratuitement qui que ce soit ne l'intéressait toujours pas. Néanmoins... A elles deux, elles pourraient gagner un temps fou et s'épargner des dépenses d'énergie inutiles. Oui, c'était la raison qui guidait une nouvelle fois Ëlhy. Une raison centrée sur son propre bien-être, évidemment. En "aidant" l'autre demoiselle en détresse, elle s'aidait elle-même.
    Aussi, lorsqu'elle s'en prit à l'un des trois hommes dont elle n'avait pas encore eu l'honneur de faire connaissance, lui emboutissant avec violence l'entrejambe d'une remontée de genou fougueuse, elle adressa un regard avenant à leur victime potentielle. Et un sourire furieusement ironique.


    - Au moins, je n'ai pas décidé de sortir pour rien, ce soir...
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité

MessageSujet: Re: Escapade nocturne [Galyana]   Lun 28 Juin - 0:16

    Galyana restait toute entière focalisée sur les trois agresseurs, espérant juste que le quatrième mettrait un peu de temps avant de se relever. Si elle avait été à proximité de l'eau elle n'aurait même pas cherché à se battre et aurait plongé, évitant ainsi toute bagarre... Elle était au pied du mur et au sens le plus strict du terme. Pour l’instant elle parvenait à les repousser, maniant son harpon comme un bâton, faute de mieux. Mais si ça continuait comme ça elle allait prendre véritablement plaisir à l'enfoncer dans l'oeil de l'un d'eux. Alors qu'elle les repoussait avec un peu plus d'énergie qu'avant, la yorka sentit la présence de quelqu'un dans son dos. Avant qu'un grand éclat de rire féminin ne s'élève dans l'air. La jeune femme eut un bref coup d'oeil avant de constater qu'une blonde venait d'hériter des mêmes ennuis qu'elle. Bien, cela renversait un peu la balance, rendant la chose un peu plus équilibrée...

    Profitant du moment de flottement que le rire de sa comparse improvisée avait provoqué dans les lignes ennemies, Galyana en profita pour passer à l'attaque. Elle se décala légèrement sur le coté alors que l'homme le plus à sa droite se fendait pour l'atteindre. Sa main gauche s'empara de son poignet tendu et tira brusquement pour accentuer le mouvement, l'attirant ainsi vers elle. Alors qu'elle faisait tourner son harpon dans sa main droite, elle s'enroula légèrement sur le bras tendu de l'agresseur avant que son coude droit ne vienne freiner sa course. Il y eut un craquement sonore et légèrement mouillé alors qu'elle lui faisait presque remonter le nez dans le cerveau. Alors que sa victime s'effondrait l'un des siens eut un ululement suraigüe, bruit caractéristique du mâle fauché dans sa dignité. Galyana croisa le regard dela blonde au même moment, constatant qu'elle souriait. La yorka ne put que lui offrir une sorte de rictus crispé qui gardait ses dents bien à l’abri de ses lèvres jaunes.


    -...

    La jeune femme ne sut trop quoi répondre à cet apparent enthousiasme. Dans son cas, elle préférait se passer des ennuis. Elle avait déjà eut à se battre puisqu'elle avait déjà eut à subir des combats avec des pirates. Que ce soit du coté de ces derniers que de leurs victimes... Mais les combats gratuits par simple tentative de vol ou en réaction à son étrange apparence ne parvenaient pas à la transporter. Elle avait plutôt envie d'un mordre un avant de gueuler un « vous voulez pas me foutre la paix oui? » et de disparaître. Galy avait la chance d'avoir apprit à rapidement de se battre, nécessité de son travail, mais elle avait parfaitement conscience de ses limites. C'était de la bagarre, brouillonne et pas très esthétique. Heureusement, pour l'instant ça restait efficace.

    Deux étaient au tapis, l'un conscient et l'un essayant de retenir les derniers lambeaux de sa virilité, en restait deux. Un chacun... Du moins l'espérait-elle ainsi, elle ne savait rien de cette alliée providentielle et connaissait parfaitement le type de population qui trainait dans ce port. En tous cas elle préféra focaliser son attention sur l'homme le plus proche d'elle et qui semblait bien décidé à faire ravaler leur fierté aux deux femmes face à lui. Visiblement mécontent que la yorka ait sonné l'un des siens, il l'attaqua à coups redoublés, l'éloignant de la capitaine du Crimson, la forçant à se mettre en position défensive, reculant peu à peu... Son pied se posa alors sur quelque chose de rond. Une bouteille vide qui déstabilisa Galy, la faisant lourdement chuter au sol.


    -Gal' !!

    Le cri ressemblait plus au cri d'une mouette qu'à une voix humaine... L'homme dominait la yorka de toute sa hauteur et prit son sabre à deux mains, le brandissant juste au-dessus de sa poitrine. Mais avant qu'il ne puisse abattre l'arme une boule de bec et de plumes s'abattit sur son visage, l’aveuglant, l'étouffant, le blessant. Profitant de la salutaire diversion offerte par Barl, la jeune femme ne chercha pas plus loin. Elle s'empara de son harpon et se redressa en partie, toute entière tendue vers son agresseur. Il y eut une secousse et il vint s'empaler dessus au moment même où le gabian reprenait son envol pour se poser sur le rebord d'un toit, juste au-dessus d'elle. Galyana eut l'impression que le temps se figeait, assourdie par ses halètement, alors que le corps glissait de plus en plus vers elle. Accident providentiel, elle n'allait pas pleurer sur sa mort mais elle avait senti la sienne un peu trop proche. Avec une grimace elle parvint à écarter le corps d'elle, luttant contre son bras tétanisé. Le cadavre s'effondra mollement avant qu'elle ne s'empresse de se relever et de lutter pour récupérer son arme. La blonde pouvait avoir besoin d'aide bien qu'elle eut clairement l'impression que de tous c'était elle la plus dangereuse...
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité

MessageSujet: Re: Escapade nocturne [Galyana]   Lun 28 Juin - 18:21

    Ëlhy avait achevé son premier adversaire d'un atemi à la gorge plus précis que violent, et il s'était effondré en gémissant, les mains couvrant sa virilité broyée, la respiration sifflante et l'amour-propre en miettes. La pirate détourna les yeux, l'air à la fois hautaine et écœurée. Elle n'exécrait rien de plus que ces hommes qui se pensaient forts mais étaient en réalité aussi dépourvus de dignité et de fierté que de bon sens.
    Puis elle haussa les épaules, se recomposant une mine enjouée. Cela n'avait aucune espèce d'importance, au fond.

    Son regard se porta alors sur l'autre jeune femme, qui semblait finalement savoir se défendre bien mieux que ses agresseurs ne l'avaient supposé. En témoignait le nez tout bonnement explosé d'un des hommes étendu à terre... Une petite lueur d'intérêt sembla percer à travers l'océan de malice qu'étaient alors les yeux d'Ëlhy, puis disparut.
    Enfant des rues vivant des fruits de ses larcins, elle avait appris à jauger les individus, capacité indispensable si elle voulait survivre dans un monde où la pitié pour les adorables fillettes aux bouclettes blondes n'existait pas. Devenue pirate à l'âge de quinze ans, elle avait découvert comment se défendre -surtout des hommes mal intentionnés- et avait assisté à nombres de traquenards comme celui dans lequel elle venait d'ailleurs de tomber -plus ou moins pas hasard, pour le coup. Et, capitaine du Crimson depuis plusieurs années déjà, elle avait finalement compris comment observer les attitudes, décrypter les aptitudes, et en tirer des conclusions qui lui avaient toujours été utiles. Certes, en résultait le fait qu'elle était au final bien trop prompte à juger et à cataloguer les individus, mais Abyss savait aussi reconnaître ses erreurs et réviser ses préjugés... quand cela lui était profitable.
    Enfin, pour revenir à la situation d'alors, le regard -dissimulé par sa malice et ses airs enjoués- qu'elle portait sur Galyana était un mélange d'étonnement et d'intérêt. Après tout, il était évident au vu de son arme et de ses habits, que la jeune femme était un marin... Et il était rare, dans ce milieu machiste qu'est la navigation, de croiser non seulement des femmes, mais des femmes sachant se défendre. L'intérêt d'Ëlhy était donc celui, curieux, d'une exception qui en rencontre une autre...

    Intérêt dont l'approfondissement dut toutefois être remis à plus tard, puisque le dernier homme, celui à qui la pirate avait si généreusement écrasé les doigts, venait de tirer un poignard énorme et, s'avançant discrètement, avait profité de l'inattention de sa victime pour l'éviscérer d'un mouvement précis.
    La lame traversa l'abdomen de la jeune femme comme elle aurait fendu l'air. Ou un fantôme.
    Abyss se retourna vers son agresseur, un sourcil haussé de surprise et un sourire dément sur les lèvres.


    - Bouh ! ajouta-t-elle en découvrant son air stupéfait maquillé d'inquiétude.

    Air qui ne perdura néanmoins pas, rapidement remplacé par un rictus malveillant. Cette sorcière allait bien voir de quoi il était fait...
    La sorcière en question ne se faisait aucune illusion. Si sa capacité à traverser les matières était utile pour fuir ou se défendre, elle restait très limitée en cas de véritable affrontement : on ne peut faire de mal à personne en lui passant au travers... Sauf si, bien sûr, elle avait dans l'idée de lui passer la main dans la tête pour lui détruire le cerveau -ou quelque autre organe vital d'ailleurs. Mais cette technique n'était pas vraiment ragoûtante, et Ëlhy n'avait pas aucunement envie de se salir les doigts, surtout pour une bêtise de ce genre...
    Ainsi, lorsque l'homme reprit son attaque, tentant à nouveau de l'éventrer, elle évita l'arme d'un mouvement de hanches souple et se rapprocha de son assaillant, se collant presque à lui. Surpris, il voulut faire un pas, prendre du recul... Elle lui saisit deux doigts de sa main libre, cette même main déjà meurtrie par ses soins, et les tordit violemment. Deux craquements sinistres, et la pirate s'était déjà vivement reculée, hors de portée immédiate de l'homme et de son couteau. Grommelant de douleur et de haine tout à la fois, il n'abandonna pas et le poignard fusa à nouveau en un arc de cercle scintillant vers la gorge du capitaine. Abyss fit mine de se baisser, se décala en réalité de quelques centimètres à peine sur le côté, longeant le bras de son agresseur... et, du coude, lui enfonça violemment la trachée. L'homme suffoqua, fit un pas en arrière, voulut reprendre son souffle... Ëlhy se glissa derrière lui et frappa sa nuque sans défense du tranchant de la main. Il s'effondra, aussi mou qu'une poupée de chiffon.

    La pirate le délesta de son arme, non par intérêt pour celle-ci -trop lourde, trop voyante, trop grossière à ses yeux-, mais par simple sécurité. Puis elle reporta son attention sur la jeune femme qui, elle aussi, semblait s'être tirée de cette passe, pas si mauvaise que cela au fond. En témoignait le harpon qu'elle voulait retirer du corps du malheureux qui était venu s'empaler dessus.


    - Besoin d'aide ?

    Une voix avenant quoiqu'un tantinet taquine, un regard lumineux. Et dans les profondeurs de ce regard, masqué par un océan joyeux... un danger bien plus pernicieux qu'une bande de malfrats maladroits.
    Et une curiosité mêlée d'intérêt toute enfantine.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité

MessageSujet: Re: Escapade nocturne [Galyana]   Lun 28 Juin - 21:04

    Un simple coup d'oeil rapide l'avait informée que la blonde jeune femme était parfaitement à même de survivre seule face à de simples brigands. Fort heureusement parce que la yorka s'était retrouvée plus ou moins bloquée sur place. Bien qu'ayant tiré vigoureusement sur son harpon, ce dernier restait solidement ancré dans le buste du cadavre. D'un autre coté, ce n'était pas comme si elle ne s'y était pas complètement attendue. Les harpons étaient principalement fait pour cela: empêcher la proie de s'enfuir grâce à un ingénieux système de barbillons. Les lames inverses se plantaient donc profondément dans la blessure du moment qu'on essayait de l'enlever... C'était principalement pour cela qu'elle ne s'en servait que très peu de façon perforante en plein combat. Même si elle parvenait à mettre son adversaire hors d'état de nuire, elle se retrouvait alors désarmais. Le tout était d'utiliser le tranchant et le contondant. Et elle y arrivait de mieux en mieux... Sauf aujourd'hui...

    La question de l'inconnue lui fit relever la tête. D'un rapide regard d'un noir d'ancre elle constata que la jeune femme était à peine décoiffée. Et qu'elle semblait avenante et sympathique. Soit il s'agissait d'une réalité, et elle était face à une perle rare, soit il s'agissait d'une pelisse destinée à rassurer les gens autour d'elle. Galyana ayant vu de quoi elle était capable préféra opter pour la seconde option et se décala légèrement, tournant le corps sur le dos. Le cadavre était maintenant entre elles deux et la yorka avait offert le même rictus mal à l'aise que précédemment...


    -L'inconvénient des harpons...

    Il y eut un nouveau rictus alors qu'une lueur amusée passait dans son regard. Bizarrement elle avait un peu baissé la tête pour parler, plongeant le bas de son visage dans l'ombre. L'inconnue l'avait aidée et la yorka n'avait pas envie de constater une nouvelle réaction de dégoût si elle parvenait à entrapercevoir l'intérieur de sa bouche. Les lèvres jaunes pouvaient encore passer pour une simple coquetterie fantaisiste. Par contre l'intérieur même de la bouche jaune et ses étranges dents ne pouvaient que choquer. Du moins c'est ce qu'il se passait à 90% du temps et la jeune femme savait qu'il valait mieux se méfier de ce type de réactions. Cela pouvait parfois mener à une simple attaque de prévention... Un regard l'informa que la jeune femme était assez bien habillée par rapport à elle, peu difficile vu son niveau. Mais c'était suffisent pour qu'elle estime qu'il valait probablement mieux qu'elle reste en arrière.

    -Vous devriez vous reculer un peu...

    Elle avait appartenu à des bateaux de pêche, elle savait donc parfaitement comment faire pour libérer son arme. Mais d'un autre coté, cela restait tout de même un être humain. Enfin, cela avait été cela jusqu'à peu. Ça changeait de l'animal marin, elle n'était pas certaine de ne pas se révéler un peu « brouillonne ». Si elle pouvait épargner à l'inconnue de se faire tâcher ce serait toujours cela de gagné. La yorka sortit son couteau et agrandit très légèrement la plaie initiale, juste assez pour libérer le harpon de toute entrave. Même si le travail était propre, la jeune femme plissait le nez devant sa besogne. Passait lorsqu'il s'agissait de poissons mais elle trouvait cela vraiment agaçant de devoir faire cela sur un cadavre humanoïde.

    -Désolée....

    D'un mouvement du menton, elle désigna le corps. Même si l'inconnue semblait avoir pas mal de cracatère, elle ne pouvait présumer de sa réaction. Usant sans remords des restes de la tenue du cadavre, elle essuya couteau et harpon. Du moins du mieux qu'elle pu avant de se relever. Galyana était mal à l'aise face à ce regard plein de curiosité, s'il lui arrivait de se servir de son apparence pour choquer, c'était souvent face à des gens qu'elle n'appréciait pas. Présentement ce n'était pas encore le cas puisque l'inconnue disposait encore du statut d'alliée. Elle contourna la blonde jeune femme et alla récupérer son sac au milieu des hommes. L'un d'eux se rouler encore au sol, les mains crispées sur ses parties intimes. Elle ne lui accorda qu'un haussement de sourcils dédaigneux, peu désireuse de faire couler le sang une nouvelle fois sans réelle nécessité...

    -Au fait, merci. Galyana, à votre service...

    Bon, d'un elle lui était redevable, de deux elle cherchait du boulot. Dans les deux cas la phrase convenait: que ce soit pour offrir un simple verre que sauter sur une offre d'embauche. Même si elle rechignait à se parler cela ne l'empêchait pas d'être en partie polie. L'inconnue s'était quand même retrouvée embrigadée dans une rixe en partie par sa faute...
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité

MessageSujet: Re: Escapade nocturne [Galyana]   Mar 29 Juin - 1:14

    Ëlhy avait observé avec une nonchalance feinte le manège de la jeune femme alors qu'elle dégageait son harpon avec une assurance et une précision qui ne pouvaient que découler de l'habitude. Pêcheur ? avait-elle songé. Peut-être, mais un pêcheur sachant drôlement bien se défendre... Et puis elle avait noté ces petits sourires crispés qui lui étaient offerts, et l'attitude étrange de l'inconnue. Des faits que rien ne pouvait apparemment expliquer... A ce que la pirate pensait, elle n'avait commis aucun carnage, et rien se s'était produit qui pouvait provoquer un tel... recul de la part de sa vis-à-vis. Il n'y avait donc qu'une seule explication à ce comportement. La singulière fille aux lèvres jaunes était-elle donc timide ?! A moins qu'elle ne fit partie de ces individus fuyant la société et le contact humain... Après tout, elle ne semblait pas vraiment bavarde. Mais d'un autre côté, la situation n'était guère propice aux bavardages. Et tout le monde ne baratinait pas autant d'Ëlhy... qui aurait en effet été capable de mettre ces mêmes brigands en fuite tout en devisant sur la futilité de l'existence avec un quelconque philosophe.

    Lorsque la jeune femme s'excusa du spectacle peu ragoûtant qu'offrait la dépouille tailladée comme un poisson prêt à être dépecer, le capitaine eut un geste de la main dédaigneux, signifiant le peu d'importance qu'elle accordait à la chose, et dans son regard si joyeux, tout à fait inconvenant en pareille situation, ne brillait ni compassion, ni dégoût pour le mort. Les cadavres étaient ce qu'ils étaient : des restes exploitables, au même titre que les êtres vivants.
    Aussi, lorsque l'inconnue s'éloigna pour récupérer les effets qu'elle avait abandonnés dans le feu de l'action, Ëlhy s'agenouilla auprès de l'homme, fouillant sans hésitation dans ses poches maculées de sang. Elle en ressortit une petite bourse dont le contenu teintait agréablement à son oreille avare. Quelle idée de tuer un homme et de ne pas lui faire les poches ensuite...


    - Désolé... lança-t-elle en se relevant, sans que l'on puisse savoir précisément à qui de la dépouille ou de la jeune femme elle s'adressait vraiment.

    Un petit sourire à la fois satisfait et enjoué flottait sur ses lèvres alors qu'elle se retournait vers la dénommée Galyana, qui venait tout juste de lui offrir son identité. Et ses remerciements.
    Des paroles qui ne souffraient qu'une réponse précise...


    - Je vous en prie, je n'ai pas vraiment eu le choix après tout...

    Elle eut un petit air ambigu et finit par hausser les épaules, montrant que ce qui s'était passé n'avait plus aucune importance à ses yeux.

    - Ëlhy, poursuivit-elle. Enfin, c'est plutôt sous le nom d'Abyss que mes amis me connaissent... Appelez-moi comme vous voulez !

    Et, une fois n'était pas coutume, Ëlhy ne mentait pas (tout à fait). Certes, elle ne comptait aucun ami en ce monde, à une exception près, mais ses noms multiples étaient, eux, réalité.
    Pour son équipage, elle était effectivement Abyss, ou plus couramment un simple 'cap'taine !' prononcé sur un ton affreusement familier. Abyss, pirate dans l'âme et sans scrupule aucun, l'une des rares femmes capitaines, qui servait ses intérêts aussi bien que ceux des hommes du Crimson avec une exubérance qui cachait mal son efficacité.
    Pour les autorités qui la recherchaient activement, elle était également Abyss. Bandit dont les origines leur étaient inconnues, tout aussi insaisissable que son maudit équipage... La prime pour sa tête était allée croissante au fil des ans, ce qui avait certainement contribué au petit nom qu'elle s'était fait parmi ses pairs. Même si peu connaissaient son visage, ce qui lui permettait de se balader en toute impunité. Plus ou moins.
    Pour ses rares proches, et ceux qui l'avaient connues alors qu'elle n'était qu'une fillette des rues, voleuse, elle était Ëlhy, une jeune femme incompréhensible, lunatique, jamais sérieuse, au verbe redoutable et aux attitudes éternellement gamines. Une jeune femme qui savait aussi obtenir ce qu'elle voulait quand elle le voulait, aussi bien grâce à sa finesse insoupçonnée qu'à ses courbes affriolantes. Dangereuse, quand elle le voulait...
    Pour la seule et unique personne qui lisait vraiment en elle, Abbhygaël, elle était aussi Ëlhy. Mais une Ëlhy qui, derrière ses airs futiles, cachait des desseins égoïstes et une nature malveillante. A plus ou moins grande échelle.

    Offrant donc ses deux identités à l'inconnue qui ne l'était déjà plus, la pirate montrait qu'elle n'était pas là en tant que capitaine, ni même en tant que jeune femme revenue dans la ville qui l'avait vue grandir. Elle n'était là qu'en simple passante, avec la ferme intention d'aller boire un verre... et de s'amuser durant un bon bout de la nuit. Anonymement, ou presque.
    Néanmoins, Abyss restait Abyss, et peut-être Galyana connaissait-elle ce nom... Mais cette possibilité n'avait pas le moins du monde effleurée le capitaine, trop accaparée par la curiosité qu'éveillait chez elle son interlocutrice.


    - Je vous offre un verre ? lança-t-elle finalement, faisant un pas en direction de la rue dont elle venait.

    Certes, elle était une incorrigible radine... Mais elle avait après tout trouvé de quoi couvrir largement ses dépenses pour la soirée grâce à la jeune femme.
    Et puis, elle l'intriguait. Son attitude était trop étrange pour ne pas cacher quelque secret. Et quand bien même... Elle pourrait toujours être son compagnon de jeu pour la nuit !... Volontairement ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité

MessageSujet: Re: Escapade nocturne [Galyana]   Mar 29 Juin - 17:36

    La yorka ne fut pas choquée outre mesure par la fouille du cadavre. C’était quelque chose qui ne lui venait pas naturellement en fait. L’argent qu’elle avait pu gagner était certes soigneusement conservé par ses soins mais elle n’en avait qu’une utilisation limitée. Cela lui permettait de changer de vêtements ou de faire entretenir ses armes, d’aller faire un peu la fête, des fois… Pas souvent… Mais elle n’avait jamais eut la nécessité de payer pour survivre. Elle ne souffrirait probablement jamais de la famine ni de l’absence d’un toit. Du moins en bord de mer, là où elle se bornait à rester. Tout simplement parce qu’elle avait un atout majeur dans sa manche. Lorsqu’elle estimait qu’elle fatiguait de son coté humain, elle glissait dans son coté animal pour quelques jours, ou mois…

    Et dans ces cas-là sa vie n’avait pas besoin d’être soutenue par ces disques ronds et brillants qui peuplaient les bourses de chacun. Cela n’arrangeait en rien sa sociabilité mais cela avait le mérite de faire d’elle une associée fort utile qui ne réclamait jamais plus que sa part et avait même tendance, une mauvaise manie aux yeux d’un pirate, de n’en prendre qu’une partie. Certains pouvaient appeler ça de la générosité, d’autres du pragmatisme. Tout cet or était foutrement emmerdant à transbahuter ou à cacher. Les quelques bourses disséminées en profondeur étaient largement suffisantes à subvenir à ses besoins les plus urgents sous sa forme bipède. Aussi ne releva-t-elle pas les excuses de la pirate. Ce n’était pas plus mal que le malandrin ait finalement servi à quelque chose. Même si cela se révélait être post mortem.

    Par contre sa réaction avait été plus marquée en entendant le second nom qu’Ëlhy venait de lui donner. Abyss. La Abyss ? La Capitaine pirate, l’une des rares si ce n’était la seule, dirigeant son équipage de main de maître et faisant le pied de nez aux autorités. Personne n’avait jamais vu son visage, seul son sexe était mentionné sur les avis de recherche. C’était une sacrée information qu’elle lui révélait là. Et pas sans conséquences. Soit elle la trouvait très très sympathique, ce dont elle doutait puisqu’il était plus commun de se détourner d’elle que de chercher à réellement sympathiser, soit elle estimait que l’information ne risquait pas de s’ébruiter. ce qui n’était pas forcément très rassurant pour Galyana. Et elle n’était pas certaine que les autorités portuaires soient peuplées « d’amis » de la jeune femme. En tous cas, tout dangereuse puisse être sa nouvelle situation, la yorka ne put empêcher un regain d’intérêt pour la blonde jeune femme. La gente féminine était chose rare, trop rare, au sein du monde maritime. Elle en avait fait les frais et seule sa nature double avait permis qu’elle s’impose sans trop risquer de mauvaises surprises de la part de ses petits camarades de galère. Mais s’imposer comme capitaine pirate…

    Elle eut donc un mouvement de tête respectueux à l’annonce des deux noms…D’autant plus qu’elle lui retournait sa propre offre. Coincée pour coincée, elle n’allait certainement pas refuser, même si elle risquait fortement de boire quelque chose de moins fort que sa compagne d’un soir. Elle avait bien comprit la leçon la dernière fois où elle s’était saoulée au rhum… Les murènes ne sont absolument pas adaptée à la vie dans les tonnelets de rhum. On y nage très mal. Et les gens le prennent très mal aussi…


    -Volontiers M’amzelle Ëlhy.

    C’était déjà bien beau qu’elle lui ait donné son autre nom, même si la jeune femme n’était pas certaine du temps qu’elle conserverait cette information, elle n’allait aps non plus crier sur les toits qu’il s’agissait d’Abyss. même si une partie de la faune bigarrée de la taverne devait le savoir, on était jamais certain des oreilles qui venaient alors écouter. Barl, par contre, était d’une nature plus méfiante, d’autant plus qu’il n’aimait pas être enfermé. Il préféra donc rester sur le toit, à distance respectable. Il irait se percher non loin de la sortie du Couteau Sanglant mais n’irait pas plus loin. Et puis il savait la convoitise que pouvaient faire naître les pierres de sphène chez ces êtres se déplaçant sur deux pattes.

    Un long roulement de tonnerre se fit entendre, au loin. Galayana s’avança très légèrement pour essayer de voir vers le port, vers le large. Les derniers bateaux venaient profiter de la protection des quais, peu désireux d’affronter le grain. Son ancien employeur devait déjà être piégé en plein cœur de la tourmente. Enfin, elle le supposait. Pour ne pas dire l’espérait. même si l’humidité de la dérangeait pas il ne faudrait pas tarder à se mettre à l’abri… La yorka eut un dernier regard méprisant envers le large, avant de se retourner vers la pirate. Elle fit tourner son harpon et désigna le ciel du coté manche en bois…


    -Suis pas sure que vous soyez du genre à rester sous l’eau…

    Galyana eut un rictus, un peu plus proche du sourire cette fois-ci, au risque de laisser entrevoir légèrement ses dents avant d’ouvrir la route vers le Couteau Sanglant, de larges gouttes s’écrasant au sol...
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité

MessageSujet: Re: Escapade nocturne [Galyana]   Mer 30 Juin - 4:14

    Si la pirate avait sans aucun doute possible remarqué le hochement de tête respectueux que lui avait adressé Galyana en découvrant son identité, signe s'il en était qu'elle l'avait reconnue -peut-être-, elle ne sembla néanmoins n'y accorder aucun intérêt.
    Ëlhy n'était pas de ces capitaine à l'égo démesuré qui se complaisaient à être flattés, adulés pour certains, qui affichaient leur statut aussi ostensiblement que possible, pauvres gibiers de potence narcissiques qu'ils étaient. La notoriété ne représentait en rien l'un de ses buts premiers, mais s'en retrouvait plutôt la conséquence inévitable, et dont elle ne parvenait plus à se dépêtrer. Difficile, en effet, d'accomplir tranquillement ses méfaits avec une pareille prime sur la tête... D'un autre côté, la jeune femme ne pouvait nier qu'une certaine célébrité -toute relative- pouvait être plaisante... parfois. A petites doses. En vérité, sa fierté n'avait pas besoin des autres pour s'exprimer pleinement. Égoïste jusqu'aux tréfonds de son être et de ses valeurs...

    Aussi, si Abyss offrait si volontiers son nom, ce n'était pas plus pour susciter la crainte que pour éveiller respect et déférence. Ces intentions-là étaient réservées à ces chiens de miliciens. Non, si elle se montrait aussi insouciante, c'était bien parce qu'elle se fichait royalement des conséquences de ses actes, quels qu'ils soient... et qu'elle avait certainement bien trop confiance en elle. Et, surtout, c'était parce que son visage était en réalité -un peu- plus connu que l'on ne pouvait le penser -surtout à Mavro Limani où elle avait grandi-, non seulement des autorités sérieuses et compétentes -dans le sens pratique et non législatif-, mais aussi des pirates et autres malfrats en tout genre. Après tout, dans le métier, on se connaissait, « amis » ou pas... Et quand bien même, il circulait de sa personne une description effrayante de réalisme : « Le capitaine du Crimson est une espèce de gamine blonde insupportable complètement frappée et au regard dément. »

    Et de plus, il existait une seconde raison à l'apparente nonchalance du capitaine : la simple nature de la ville dans laquelle elle se trouvait. Elle l'avait vue grandir, ça n'était pas comme si Ëlhy était incapable de perdre quiconque dans ses ruelles sordides... Et Mavro Limani restait, surtout, un port principalement pirate. Et, conséquence de cette présence -ou peut-être bien son origine, qui sait ?-, la législation envers leur caste était bien moins sévère qu'ailleurs. Les raisons en étaient aussi multiples qu'évidentes... L'économie souterraine florissante tendait à relever le niveau de vie d'une population misérable ; et si on chassait un équipage de la cité... leurs confrères pirates étaient bien capables de provoquer une émeute en guise de protestation. Et même, si on contraignait tous les bandits des mers à fuir... Ils n'assureraient plus la liaison entre la cité et le reste du monde, ils n'échangeraient plus le fruit de leurs larcins, ils ne viendraient plus consommer, marchander, en bref faire vivre le marché et la ville. Et les rares navires marchands passant par là ne pourraient assurer la reprise du commerce... Mavro Limani se retrouverait isolée, son économie déclinerait. Car, en l'absence d'échanges de biens et de services, une cité se retrouvait inévitablement en sursis. Si elle n'était déjà morte...
    Les pirates lui étaient donc indispensables.

    ...Mais Ëlhy pouvait bien se trouver toutes les raisons qu'elle voulait pour justifier sa négligence, il n'est restait pas moins évident que la fatalité finirait bien un jour, profitant de cette mauvaise manie, par lui jouer un tout aussi mauvais tour...

    Mais pas cette nuit-là et, lorsqu'un sourd roulement de tonnerre retentit au loin, parfait écho au pépiement furieux d'un jeune geai bleu lui tout proche, Abyss l'oublia pour offrir simplement une main à son compagnon animal qui venait s'y poser.


    - Tu as toujours raison, Jay, je sais. C'en devient même lassant à la longue... lui lança-t-elle, ironique.

    L'oiseau lâcha à nouveau quelques notes qu'un mélomane aurait presque pu qualifier de moqueuses, puis s'envola à nouveau. Non sans avoir dardé Galyana de ses regards vils. Aurait-il pu en être autrement ?... Non, bien sûr que non. Jay était lâche, fourbe, malveillant. Et libre aussi, allant et venant au gré de ses envies sans que sa maîtresse ne s'en préoccupe le moins du monde.$

    Puis vint la pluie, et cette remarque étrange de la jeune femme aux lèvres jaunes. Ëlhy arqua un sourcil en dévisageant son interlocutrice, personnification même de l'incompréhension la plus totale. Excuse valable, soit dit en passant, pour la mettre mal à l'aise, elle qui semblait si peu sociable...


    - Et... Et pourquoi ne voudrais-je pas rester sous l'eau ?! J'aime la pluie. La pluie est belle, douce, caressante. Et elle chante divinement bien.

    Tout en parlant, la pirate avait légèrement relevé les bras, paumes vers le ciel, comme pour ressentir encore la douceur de ces grosses gouttes d'eau qui courraient déjà sur son visage et dans ses cheveux.

    Elle détestait la pluie. Sinueuse, imprévisible et contrariante, telle était-elle à ses yeux. Elle n'était qu'une pale copie, la perversion même d'une beauté millénaire : l'océan...
    Mais le capitaine du Crimson avait décidé de se donner un air poétique cette nuit-là et ce rôle, comme chaque bon rôle se le devait, dissimulait ses véritables pensées.
    Pourquoi ?! Fallait-il donc toujours avoir une bonne raison pour tromper ?!...

    Parce qu'il n'y a rien de plus amusant que de paraître ce que l'on n'est pas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité

MessageSujet: Re: Escapade nocturne [Galyana]   Jeu 1 Juil - 18:56

    Galyana observa l’oiseau bleuté qui venait de prendre position sur la main du pirate. Bel oiseau… Mais pas aussi beau que Barl à ses yeux, ou tout autre volatile marin. Jay lui semblait délicat alors que les mouettes, albatros et autres gabians étaient naturellement taillés pour résister aux desiderata de la mer et, surtout, à ses sautes d’humeur. C’étaient des créatures plus puissamment bâtis que celui qui se tenait sur le doigt d’Ëlhy et semblait lui faire montre de reproches. Cela ne l’empêchait pas de le trouver intrigant avec son plumage bleuté. N’étant que très rarement allée à l’intérieur des terres, c’était le genre d’animaux qu’elle ne croisait que très peu… Et même si elle avait l’habitude de croiser des poissons aux couleurs chatoyantes, c’était la première fois qu’elle voyait un oiseau arborer un tel bleu. Sans compter que, bien qu’elle reconnaisse énormément de qualités aux oiseaux marins, le chant de geai était nettement plus musical que les cris des mouettes… C’est pour cela qu’elle ne remarqua pas le regard vil, bien trop occupée à détailler ses plumes.

    Si Ëlhy voulut rendre mal à l’aise la yorka en la dévisageant, elle réussit son coup. En fait, la jeune femme réagit très rapidement enfonçant la tête dans les épaules et serrant les lèvres au point qu’elles ne devinrent plus qu’une fine ligne jaune. C’était encore le meilleur moyen de s’assurer qu’elle ne pourrait pas voir plus que cette couleur étrange. Pourtant elle ne put laisser échapper un léger ricanement sardonique en la voyant « profiter » de la pluie. Si Galyana l’appréciait car elle avait une sainte horreur de se dessécher sur place, cette dernière était la plupart du temps traître, froide et, surtout, douce.


    -J’ai pourtant noté que les marins ont plutôt tendance à chercher à rester sur l’eau. Et non sous…

    Elle devait être l’une des exceptions en la matière. Il lui arrivait de passer des heures accrochée à la coque pour profiter de la mer, tout en réparant de petites avaries histoire de justifier ces fréquentes disparition. C’était un peu comme si elle s’improvisait poisson nettoyeur d’une créature pas très naturelle. Elle tendit la main et récolta quelques gouttes. Elle passerait la nuit en mer… Il traînait toujours toutes sortes d’objets abandonnés par les hommes dans le port, ce serait une cachette parfaite pour elle et la structure en elle-même, faute de profondeur, la protégerait du courant généré par l’orage. Plutôt que de s’essuyer ou de secouer la main, elle se frictionna les mains comme si elle s’appliquait une crème de soin avant d’observer Abyss.

    -Je lui reconnais un certain avantage. Même si c’est dommage, elle est pas salée. Ca peut toujours servir quand on a une longue traversée…

    Elle haussa légèrement les épaules, ce type de considération était plus pour l’équipage que pour elle-même… Ainsi que pour le navire qu’il fallait absolument tenir impeccable tout le temps. Sans cela les maladies couraient à bord et on finissait par entrer dans la légende des bateaux fantômes… Elles n’étaient pas très loin du Couteau Sanglant. Elles pouvaient même discerner l’établissement non loin… Enfin, Ëlhy, pas elle, cela équivalait plutôt à une masse sombre indistincte. Mais les chants et les divers bruits typiques d’une taverne n’avaient aucun mal à se frayer un passage jusqu’à leurs oreilles. La soirée avait encore l’air animée avec une grande partie des marins profitant de cette journée à terre gracieusement octroyée à cause du mauvais temps… Peut-être en connaîtrait-elle certains, que ce soit en bien ou en mal… Elle n’était pas sure d’être d’humeur pour une nouvelle rixe…

    -Vous voulez que j’aille vous réserver une place ?

    Elle désigna l’établissement du pouce. Si la Capitaine aimait la pluie, libre à elle… Elle n’allait pas non plus lui lancer la première pierre tout de même. Par contre avec un temps comme ça le Couteau allait être bondé, autant prendre un minimum de précautions si elles voulaient en profiter. Surtout si la blonde jeune femme décidait de prendre sa douche maintenant… Un groupe de marins, définitivement saouls, passèrent non loin d’elles, brandissant bouteilles et blagues salaces. L’un d’eux s’arrêta, fronçant les sourcils, tanguant sur ses jambes comme s'il était trouvé sur le pont. Il finit par faire un grand mouvement de la main en s’esclaffant.

    -Oy, salut Gueule d’Amour !

    Ses camarades allèrent s’enquérir de la blague auprès de lui alors que Galyana se contentait de le saluer en retour, pas vraiment offusquée du sobriquet. Elle y était habituée depuis…
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité

MessageSujet: Re: Escapade nocturne [Galyana]   Mar 13 Juil - 2:03

    Ëlhy avait écouté avec un petit air surpris les remarques de Galyana quant aux bénéfices de l'eau... Alors il existait donc vraiment des individus capables de parler de choses aussi peu importantes ? Capables de s'étendre sur l'utilité d'un élément aussi banal ?... Quoique, la pirate n'était pas tout à fait bien placée pour remarquer ce détail. Elle-même pouvait en effet disserter sur tout et n'importe quoi, et plus le sujet était abscons, plus sa démonstration était longue... Bref, elle trouvait la répartie de la jeune femme follement amusante, à l'aune de ses principes incompréhensibles.

    - Sur l'eau, sous l'eau... Je dois simplement avoir quelques penchants suicidaires, répliqua-t-elle en haussant les épaules, l'air presque sérieuse, à la remarque ironique -?- de son interlocutrice.

    Et, parce que sa voix contenait un semblant de sérieux, il était évident que le capitaine mentait ouvertement. Elle ne dévoilait en effet jamais rien qu'entre deux éclats de rire... Ses airs adultes étaient toujours feints. De plus, une Ëlhy suicidaire, c'était comme une Ëlhy désintéressée : une créature qui relevait de la fantaisie pure et simple. La destruction de son propre être allait trop contre son égoïste chronique et son furieux désir de vivre pour constituer vraiment l'une des multiples facettes de sa personnalité...
    D'un autre côté, sa réponse n'était que rhétorique, il ne fallait pas être un grand analyste pour le comprendre.

    Et, tout en discutant, la pirate avait suivi Galyana en direction du Couteau Sanglant. Elle n'avait en effet en aucun cas l'intention de s'attarder sous la pluie... Qu'elle affiche de l'aimer ou non, s'enrhumer en faisant l'imbécile sous l'eau ne faisait pas partie de ses priorités. Elle était suffisamment mature pour en être consciente... Quoique.
    Bref, la bâtisse se dessinait à présent au bout de la rue et des éclats de voix parvenaient déjà à leurs oreilles lorsque la jeune femme aux lèvres jaunes proposa d'aller réserver des places... juste avant qu'un groupe de marins joliment ronds passe et que l'un d'eux interpelle Galy... Quel mignon sobriquet !
    Le sourire d'Abyss s'élargit, et de joyeuse son expression devint hilare. Elle avait noté quelques instants plus tôt la gêne de sa vis-à-vis lorsqu'on la regardait d'un peu trop près, et n'allait pas se faire prier pour profiter de la situation et la provoquer un peu plus... Elle passa familièrement le bras autour du cou de Galyana.


    - Gueule d'Amour ?! Vous m'aviez caché ça !... Quelle idée de se montrer aussi timide avec un surnom aussi sympathique !

    Oui, Ëlhy se fourvoyait complètement quant à l'apparent caractère renfermé de son interlocutrice. A sa décharge, une pensée la perturbait trop pour qu'elle tente de réfléchir plus avant à la question... « Gueule d'Amour ». Mais où donc avait-elle entendu ce nom ?! Le souvenir lui échappait insupportablement. Enfin, ça finirait bien par lui revenir. Trop tard, à coup sûr...

    - Et merci, mais je pense que nous pouvons rentrer toutes les deux. Qui se risquerait à agresser deux femmes sans défense ?...

    Elle leva les yeux aux ciel, comme pour appuyer son ton qui s'était fait aussi ambigu qu'ironique, et libéra enfin Galyana de son étreinte. La remarque de la jeune femme avait -peut-être- été dictée par la simple courtoisie -cette valeur était-elle donc encore d'actualité dans le monde marin?-, Abyss n'avait pu s'empêcher de répondre ainsi. Elle était d'une nature bien trop joueuse pour être capable de se contrôler dans des moments pareils... et il fallait avouer que la situation s'y prêtait bien.
    De plus, contrairement à son interlocutrice, Ëlhy n'avait rien contre une hypothétique nouvelle rixe. Après tout, c'étaient de tels évènements qui égayaient son quotidien... ou qui plutôt le peuplaient. Et cela ne la dérangeait pas le moins du monde, bien au contraire. Elle était trop profondément malsaine pour refuser de taper sur de pauvres maladroits qui ne lui avaient rien demandé, ou presque. Et, qui sait, peut-être aurait-elle à nouveau l'opportunité d'en détrousser un ou deux, histoire de se remplir -encore- les poches...

    Les deux jeunes femmes se trouvaient à présent juste devant l'entrée de la taverne, abritées de la pluie par une avancée du toit.
    Le capitaine du Crimson ouvrit la porte et la retint, faisant signe à Galyana d'entrer, en une attitude apparemment sympathique. En réalité, elle n'était rien d'autre que pur réflexe pratique d'égoïsme. Si quelque chose volait, ou si quelque événement advenait de façon impromptue, Abyss serait effectivement protégée par son invité du soir... En un mot, elle ne faisait que prendre un minimum de précaution sans même en avoir l'air.
    Difficile, en effet, de faire la différence entre action simplement courtoise et manipulation, parfois. Surtout quand il était question de la pirate, personnage purement versatile s'il en était...
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité

MessageSujet: Re: Escapade nocturne [Galyana]   Mer 21 Juil - 21:21

    Sentant le bras du Capitaine, la yorka se crispa imperceptiblement. Elle n’aimait pas être ainsi privée de son espace vital et, surtout, de sa liberté d’action. non pas qu’elle s’attende à ce que la pirate l’attaque sur le champ mais elle restait globalement sauvage. Elle n’aimait pas qu’on la bride physiquement. Mais elle avait assez de jugeote pour se contrôler et ainsi éviter les mouvements réflexes malheureux… Elle se contenta d’un léger soupir accompagné d’un ricanement assez forcé. Galy aurait du se douter que ce sobriquet ne manquerait pas d’attiser la curiosité de sa compagne impromptue mais cela n’impliquait pas pour autant qu’elle avait envie de s’appesantir sur le sujet.

    -C’est pas l’nom qui me vient l’plus naturellement…

    C’est vrai que le surnom ne la dérangeait pas. La plupart de ceux qui l’utilisaient savaient pourquoi on le lui avait donné. Soit pour la version courte, sa bouche un peu particulière, soit pour la version longue, la forme qui resterait la plus naturelle pour elle. Mine de rien ce nom représentait ce qu’elle était parvenue à devenir, c’était une certaine forme de reconnaissance parmi le monde si fermé de la Mer. Mais à chaque fois qu’elle se présentait c’était la vieille éducation de son père d’adoption qui prenait le dessus et elle donnait donc son nom de « baptême ». On pouvait croire qu’il s’agissait d’un manque de réciprocité par rapport à Abyss qui lui avait donné son nom de « pirate » mais, d’un autre coté, elle ne s’attendait pas à ce que quelqu’un d’aussi connu qu’elle puisse ne serait-ce qu’avoir vaguement entendu parlé d’elle. Elle avait peut-être travaillé pour certains de ses « collègues » mais cela ne faisait pas d’elle une légende non plus. Enfin, elle ne le pensait pas…

    La remarque d’Ëlhy arracha un rictus à la jeune femme. Elles s’étaient illustrées en jeune femmes sans défense quelques instants plus tôt… Et Galy se doutait que le capitaine était assez connu au Couteau Sanglant, suffisamment pour que seul un suicidaire ne cherche à s’attaquer à elle. Ou un rancunier. Elle avait constaté que les pirates avaient tendance à attirer un certain nombre de ces personnes là, toujours prêtes à essayer, vainement, de les occire de quelque manière que ce soit… La yorka se passa une main dans les cheveux, dégageant ainsi son visage de mèches rebelles que la pluie persistait à libérer sans cesse alors qu’elle emboîtait le pas à Abyss. Elle haussa un sourcil en constatant qu’elle l’invitait à entrer en première mais ne releva pas. Cela ne servait à rien de se renvoyer la « politesse » éternellement. Mais Galy stationna au niveau de la porte quelques instants, légèrement hésitante.


    -«Gueule d’Amour » c’est un jeu de mot en fait…

    Car si le terme faisait référence à un visage chez l’homme, c’était en fait une référence à une bouche de façon purement rhétorique et animale. Elle désigna donc ses lèvres en les tapotant doucement du doigt et lorsqu’elle fut certaine d’avoir accroché le regard d’Abyss à ce niveau là, elle lui sourit. Pour de bon… Si la pirate ne put voir clairement l’intérieur de sa bouche, elle put sans mal discerner les dents finement recourbées et absolument inhumaines.

    -Le surnom se justifie, non ?

    Et la jeune femme s’engouffra dans la taverne. Pas d’attaques, pas de coups perdus, pas de lancé de chopes dans leur direction. Seule une bouffée de chaleur, de rires, chansons et relents d’alcool les accueillit. L’ambiance était joyeuse à l’abris de la pluie, les marins profitant du répit inespéré pour dépenser leurs quelques économies en alcool et filles. Faisant preuve d’une certaine dextérité, la yorka se faufila entre tables, serveurs et clients, saluant parfois d’un mouvement de têtes certaines de ses connaissances. Moins que celles d’Abyss probablement… En tous cas elle parvint à repérer un table libre, miracle, où elle s’installa sans hésiter…
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité

MessageSujet: Re: Escapade nocturne [Galyana]   Jeu 22 Juil - 0:39

Galyana avait sourit, et Ëlhy était restée coite. Elle, l'insupportable baratineuse qui avait toujours son mot à dire sur tout, capable de convaincre à peu près n'importe qui d'à peu près n'importe quoi, était restée coite !... Ses grands yeux turquoises s'était écarquillés de stupeur et elle n'avait pas eu le temps de prononcer un seul mot que son interlocutrice se détournait déjà et entrait dans le Couteau Sanglant.
Néanmoins, à la stupéfaction de la pirate ne s'ajoutait aucun sentiment de peur, et encore moins de dégoût. Abyss, si elle était bien trop prompte à juger, restait toutefois exempte de préjugés raciaux, et c'était bien l'une de ses rares vertus. Elle accordait trop d'importance à l'usage qu'elle pourrait faire de chacune de ses rencontres pour dénigrer à l'avance un individu sur la seule base des "on dit".
...Et, à sa décharge, il fallait dire qu'Ëlhy ne s'attendait pas du tout au sourire plein de dents que lui avait offert la jeune femme aux lèvres jaunes. Après tout, des rictus pareils, ça ne courrait pas les rues. Ce qui ne rendait celui-ci que plus étrange. Et follement attirant, par conséquent...

Aussi, lorsqu'elle emboîta le pas à son invité du soir, le visage de la capitaine s'était éclairé d'un sourire lumineux. Galyana se révélait surprenante. Et elle adorait les surprises de ce type.


- Tout à fait ! lança-t-elle donc avec sa discrétion légendaire en entrant dans le pub.

Oh oui, le surnom de la jeune femme se justifiait... « Gueule d'Amour » apparaissait être un surnom drôlement ironique autant qu'un jeu de mot, comme elle disait. Et surt...

Abyss fut tirée de ses pensées par une main baladeuse qui tentait de se faufiler sous sa robe, entre ses cuisses, alors qu'elle passait entre deux tables en vue de rejoindre Galy qui semblait avoir trouvé deux chaises libres. La jeune femme pivota légèrement sur ses hanches, et asséna une claque aussi sèche que violente sur le haut du crâne du propriétaire de la main en question, un homme à la musculature impressionnante et au teint basané. Il y eut un moment de flottement, et puis ses compagnons éclatèrent de rire. Ëlhy afficha un grand sourire satisfait et s'en alla retrouver Galyana, comme si de rien n'était, non sans avoir néanmoins raflé une bouteille de rhum à moitié entamée au passage.
C'était leur petit jeu, avec son second. Lui se montrait aussi obscène qu'il le pouvait avec elle, et elle lui répondait en le frappant... Et c'était d'ailleurs bien en guise de seconde "punition" qu'elle s'était permise d'emprunter cet alcool -qu'elle n'avait évidemment aucune intention de rendre. Et, en bons marins du Crimson, les pirates autour de la table avaient protesté contre cet odieux vol... sans faire mine de se lever à la poursuite de leur capitaine. Quoiqu'Abyss ait pu être au fond, un équipage restait un équipage : méchamment taquin, mais solidaire et bienveillant au final.
L'altercation n'avait duré que quelques secondes.

La jeune femme rejoignit donc la table qu'avait déniché Galyana, saluant au passage d'un sourire avenant ses connaissances encore dignes d'intérêt, dédaignant celles qu'elle jugeait n'être plus d'aucune utilité. Et ignorant superbement les quelques membres du Crimson disséminés dans l'établissement. Ils avaient leurs affaires, elle avait les siennes...


- Désolé, 'faut encore que je les éduque... dit-elle en s'asseyant, levant les yeux au plafond d'un air -faussement- désespéré. Bref... Vous devriez sourire plus souvent, mam'zelle Galy.

Son coude posé sur la table, le menton reposant dans la paume de sa main, Ëlhy fixait sa vis-à-vis avec un petit sourire ironique qui, au-delà de son caractère indéniablement provocateur, signifiait qu'elle n'était en aucun cas répugnée par sa nature inhumaine.
Mais ce signe-là était totalement involontaire. Après tout, le capitaine n'avait jamais éprouvé de dégoût pour quelque peuplade que ce fût, et elle imaginait en son âme égoïste que c'était là un comportement tout à fait normal...

Elle aperçut alors la jeune serveuse qui s'était approchée pour prendre leurs commandes. Elle jeta un regard à la bouteille de rhum qu'elle avait emportée sans scrupules, l'air satisfaite de constater qu'elle était plus d'à moitié pleine, puis fit mine de réfléchir.


- Un White Cuban pour moi.

Ce cocktail, mélange de lait, de liqueur de café et -forcément- de rhum blanc, était l'un de ses favoris. Aah, à ce rythme-là, elle allait vraiment passer pour l'alcoolique qu'elle était !...
Puis Abyss tourna un regard interrogateur vers Galyana, lui demandant tacitement ce qu'elle souhaitait boire. Elle l'avait invitée, après tout... Et ne le regrettait pas le moins du monde. La jeune femme -Yorka?- semblait pleine d'intérêt, soudain.
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité

MessageSujet: Re: Escapade nocturne [Galyana]   Mar 3 Aoû - 21:30

    La yorka était habituée à cet éternel moment de flottement que provoquait ses actions ou son apparence. Il arrivait souvent qu’elle fasse quelque chose d’anormal pour les homidés classiques. A partir de ce moment là on pouvait presque voir les rouages de l’esprit travailler derrière le visage plus ou moins étonné du témoin. C’était souvent à cause des reliquats de son apparence de murène qui se glissaient dans son apparence humaine mais parfois c’était aussi à cause de ses capacités. Lorsqu’elle persistait à ne pas remonter à la surface pour respirer par exemple… La jeune femme se demandait parfois si elle pensait vraiment comme eux, lorsqu’elle avait du mal à suivre leur logique. Etait-elle juste un peu « lente » comme certains mousses ou ne pouvait-elle pas voir certaines situations selon le même angle que ses comparses. Ce petit doute subsistait régulièrement lorsqu’elle dénotait sans s’en rendre compte…

    Sauf que cette fois-ci la révélation avait été volontaire. Et mine de rien elle appréciait la façon dont la Capitaine du Crimson prenait la nouvelle. Elle n’était ni partie en courant et n’avait pas cherché à la coucher sur une table de vivisection pour autant… Cela la changeait agréablement. Elle ne paraissait pas indifférente mais elle l’avait traitée avec suffisamment de normalité pour qu’elle apprécie le geste. Et elle n’avait pas non plus manifesté cet intérêt tout professionnel qu’elle avait pu rencontrer chez des capitaines, ces derniers comprenant qu’ils pouvaient embaucher un atout à moindre prix.

    Installée à sa table, la yorka observa la petite altercation en silence. En temps normaux ce genre d’incident était souvent le point de départ d’une bataille rangée en pleine taverne. Là, les gaillards se calmèrent étonnement vite, prenant tout cela à la rigolade… Sans compter qu’Ëlhy se permettait de leur chiper leur bouteille de rhum, même entamée… Pour que cela ne provoque pas un drame soit elle était largement reconnue ici, soir elle connaissait ces hommes. La jeune femme valida d’elle-même la seconde hypothèses de ses quelques mots alors qu’elle s’installait. il n’était pas étonnant qu’équipage et capitaine se retrouvent dans le même établissement… Les tavernes n’étaient pas si nombreuses que cela à terre…


    -Tout le monde ne réagit pas aussi bien qu’vous Miss…

    Maintenant qu’elles étaient à la lumière et que l’attention de la Capitaine était vraiment tournée vers elle, Ëlhy n’avait aucun mal à voir que la couleur des lèvres de la jeune femme était vraiment du à la pigmentation de sa peau. Mais aussi que c’était le cas pour l’intérieur de sa bouche. C’était assez discret mais sur les sonorité sifflantes ont pouvait entr’apercevoir sa langue tout aussi couleur canari que le reste. De même ses yeux étaient anormalement noirs, un noir bien trop dense pour rappeler des pupilles humaines…

    -J’avoue qu’j’me suis lassée de me faire courser par des fous furieux. C’est marrant au début mais à force…

    Bûcher, pêche, dépeçage et autres joyeusetés. A bien y penser elle avait subit toutes les menaces existantes de la part des gens ne comprenant pas qu’elle n’était pas un monstre dévoreur de petit bébé. Ça en devenait lassant parfois… Peut-être qu’avec un peu d’innovation… La jeune femme suivit du regard la serveuse jusqu’à ce qu’elle arrive à son niveau, se demandant quel poison elle allait prendre. Contrairement aux autres elle supportait un peu moins bien l’alcool. Du moins certains. Elle avait apprit à développer une certaine astuce depuis le temps mais tous les alcools ne s’y prêtaient pas…

    -Tequila s’il vous plaît. Et n’oubliez pas le sel…

    C’était pas tant l’amusement avec le citron que le sel qui était nécessaire. Probablement une déformation due à son évolution en milieu marin. En tous cas, si elle ne voulait pas que l’alcool la rende malade, elle devait absorber sa quantité de sel avec. Et tous les alcools ne s’y prêtaient pas…
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité

MessageSujet: Re: Escapade nocturne [Galyana]   Mer 25 Aoû - 0:33

Ëlhy devait bien avouer qu'elle n'était guère habituée à ce qu'on réponde avec autant de sérieux apparent à ses remarques facétieuses. Galyana ne souhaitait-elle donc pas rentrer dans son petit badinage puéril, ou bien était-ce sa façon de jouer que de ne pas réponse à l'ironie par l'ironie ?!... La pirate s'étonnait. Jusqu'à présent, elle n'avait guère eu à faire qu'à deux types de personnes : celles qui finissaient plus ou moins rapidement par la cataloguer de gamine futile malgré sa verve, la regardant qui avec mépris, qui avec lassitude -voire énervement- ; et celles se prenant à son jeu espiègle, participant ainsi à une de ces joutes verbales qu'Abyss affectionnaient tant...
Mais, quelque fût la catégorie à laquelle appartenait son interlocuteur, c'était généralement au cours de discussions comme celles-là, où elle exerçait son humour -gentiment?- cinglant et sa raillerie caractéristique, qu'Ëlhy, observant son comportement, décidait définitivement de sa potentielle utilité. Avec une marge d'erreur relativement large... Elle était si prompte à cataloguer les individus !

Et la Yorka, cette nuit-là, ne faisait pas exception.
Alors qu'elle attendait sans mot dire que la serveuse qu'elle avait appelée reparte avec leurs commandes, le Capitaine du Crimson avait eu un léger sourire froid et calculateur qui, énigmatique, semblait défier le monde de découvrir les -sombres?- pensées qu'il couvait. La pirate avait bel et bien l'intention de jauger à son tour Galyana.
La jeune femme était certes singulière, mais la seule originalité ne fait pas l'utilité d'un être... Et les êtres inutiles, Abyss s'en débarrassait généralement rapidement. Parce que, si son esprit "pratique" dominait généralement, son côté malveillant restait bien prompt à le remplacer dès qu'il en avait l'occasion...
Mais étrangement, cette fois-ci, la jeune Terran ne doutait -presque- pas de l'utilité de son interlocutrice. Elle était trop... inhabituelle pour être totalement inutil(isabl)e.


- Tout dépend de la raison pour laquelle on vous course...

Et, alors qu'elle parlait, son visage s'était à nouveau métamorphosé, retrouvant le masque ironique et provocateur qu'il avait l'espace de quelques instants délaissé.
Le regarde du capitaine, néanmoins, restait désespérément fixé sur la bouche de sa vis-à-vis. Apparemment, son étrange dentition et la couleur singulière de ses lèvres n'étaient pas ses seules particularités... buccales. Et, associée à un regard bien trop noir pour être honnête, Ëlhy devait bien avouer que cette couleur canari avait un petit côté... terrifiant.
Ça n'était pas drôle d'être terrifiant. On ne pouvait pas se lier facilement avec les autres, et par conséquent pas leur jouer de mauvais tours après les avoir joyeusement trompés. D'un autre côté... Renvoyer des gosses apeurés par une vision d'horreur dans les jupes de leurs mères pouvait se révéler follement amusant.


- Je sais ! lança-t-elle soudain, en se rappuyant finalement contre le dossier de sa chaise, et avec l'attitude parfaitement sérieuse de l'Eclari venant subitement de trouver la réponse à une question existentielle ayant torturé son esprit durant sa vie entière. Tu as avalé une marmite de peinture jaune quand tu étais petite !*

...Un moyen comme un autre de lancer la conversation sur la véritable nature de la jeune femme. Car, par sa remarque idiote d'enfant futile -le tutoiement s'était d'ailleurs naturellement imposé-, Abyss signifiait bien qu'elle se posait des question quant à ce que son interlocutrice avait voulu lui cacher au départ, et lui révélait à présent volontiers. Et peu importait que son comportement paraisse au premier abord incompréhensible. Aah, si elle avait su que Galyana avait déjà du mal à suivre l'illogisme la logique humaine !!... cela n'aurait rien changé. Bien au contraire !...

Et, derrière ce petit jeu de rôle anodin, brillait le regard pétillant de malice de la pirate. Une absence totale de sérieux qui montrait en réalité son sérieux intérêt... Évidemment. Elle voulait savoir si la Yorka était véritablement pleine d'intérêt -et donc potentiellement utile-, ou si elle appartenait simplement à la catégorie des phénomènes de foires...


[*: Toute ressemblance avec un certain gaulois roux étant parfaitement fortuite :face:]
Revenir en haut Aller en bas
avatar Invité
Invité

MessageSujet: Re: Escapade nocturne [Galyana]   Mar 31 Aoû - 20:35

    La yorka était quelqu’un d’un peu particulier. Si elle n’était pas complètement dénuée du sens de l’humour, il valait mieux pour elle d’ailleurs, elle avait surtout vécu pas mal d’années sous sa forme animale. Or, coté expressions faciales et dialogue la murène n’est pas la reine… Même dans l’eau elle n’était pas du genre « sociable ». Abyss lui parlait, elle répondait, tout simplement. Elle ne la percevait pas comme une gamine espiègle mais de façon plus naturelle. Comme certains de ces superbes poissons colorés, à la beauté excentrique mais qui se révélaient des prédateurs de premier ordre. Elle l’avait vue se battre, elle connaissait sa réputation… Etant un prédateur, à son maigre niveau, elle respectait Abyss pour ce qu’elle était, appréciant aussi ce petit coté décalé qui émanait d’elle, cette légèreté qu’elle semblait endosser sans difficultés.

    Un sourire énigmatique vint étirer ses lèvres jaunes alors que la jeune femme se remémorait un souvenir bien personnel. Cela faisait d’ailleurs un moment qu’elle n’avait plus imposé sa marque. Plus depuis cette fois-là en fait. Entre la lourde arrière-pensée et le rêve, la yorka semblait ne pas savoir quel état d’esprit choisir pour l’instant.


    -Tout dépend oui…

    En d’autres lieux elle se serait permis un rire. Mais il y avait trop d’inconnus dans la taverne, trop de risque de provoquer un malaise suffisant pour faire naître l’esclandre. Et pour l’instant, elle avait envie de boire son verre en fait. On verrait plus tard pour le reste… La jeune femme réalisa que le regard du capitaine était rivé à sa bouche. Elle devait se demander d’où provenait une telle couleur…

    -Quitte à choisir je suis certaine que le patron a plein d’autres « boissons » de cette couleur qui ont meilleur goût que la peinture…

    La serveuse arriva avec leurs commandes, au grand plaisir de Galyana qui s’empressa de recouvrir l’un de ses doigts de sel pour mieux le suçoter. Une fois le règlement effectué elle essaya de voir comment lui faire comprendre. Abyss était une pirate, elle devait avoir un peu l’habitude du milieu marin… Avec un peu d’aide, elle devinerait sans trop de difficultés normalement… Elle reprit un peu de sel sur le bout de son doigt…

    -Alors… Je suis un animal typiquement marin, appréciant les eaux chaudes. Solitaire, j’aime à me terrer dans des recoins pour attendre que ma proie passe à portée. Souvent décrié pour délits de sale gueule, je ne suis pourtant pas plus agressif qu’un autre, je ne fais que me défendre, mon territoire et moi. Serpentiforme, parfois long de plusieurs mètres, je suis très agile et rapide, ma morsure peut se révéler fatale si on ne se soigne pas rapidement, mes dents recourbées harponnant avec efficacité. Ma tête est légèrement bombée sur l’avant et je suis suffisamment musclé pour ne pas être confondu avec un bête serpent. On me pêche parfois mais les nageurs se méfient de moi… Je suis ?

    Trempant à peine les lèvres dans son verre, elle reprit immédiatement du sel. Seul le léger éclat de son regard d’un noir d’encre indiquait à Abyss que la jeune femme trouvait la situation intéressante, voir amusante.

    -Un dernier indice. Si la plupart d’entre nous avons la peau tachetée, rare sont ceux qui ont la bouche jaune, comme leur nom l’indique…

    Elle finit par prendre une réelle gorgée de tequila, grimaçant légèrement à cause de la brûlure de l’alcool dans sa gorge. La yorka ne s’était jamais vraiment habituée à cette chose peu naturelle…

    -Et je ne fais pas de démonstration si je n’ai pas de l’eau jusqu’aux genoux…



[Qui est gros ? XD]
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Escapade nocturne [Galyana]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Escapade nocturne [Galyana]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Escapade nocturne [Galyana]
» Escapade nocturne [RP Commun à ceux qui voudront]
» Escapade Nocturne
» Escapade nocturne [Pv Shadow] TERMINé
» Escapade nocturne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Istheria, le monde oublié :: La Communauté & ses échangesTitre :: Corbeille :: Les vieilles aventures-
Sauter vers:  

(c) ISTHERIA LE MONDE OUBLIE | Reproduction Interdite !