Yugön Mohaatl (En cours)



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Yugön Mohaatl (En cours)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar Invité
Invité


MessageSujet: Yugön Mohaatl (En cours)   Lun 3 Nov - 14:07



QUELLE PERSONNE ES-TU ?
Toi qui voyage sur ces terres oubliées



Yugön Mohaatl
" La versatilité renverse l'inéluctabilité "


Surnom : Certainement pas
Age : 152 ans
Sexe : Masculin
Peuplade: Gorgoroth
Caste: Eclari
Métier: Nanti, Erudit et Mercanti


• • • • • • • • • • • •

Armes :

• Mortesvertine 
Cette arbalète de poing légère, a été fabriquée pour et sans doute par, des esprits veules. Finement ouvragée, l'arme de teck et d'argent présente une crosse sertie d'une marquise de sphène pourpre. Cette pacificatrice transmet aux fortes têtes, quelques traits d'esprit; Du moins quand elle n'est pas suspendue en écharpe. Sa petite taille et son mécanisme d'armement permettent un rechargement rapide et un maniement simple, au détriment d'une portée de tir assez faible. Il est cependant bien peu de problèmes, que les arcanes ne sauraient résoudre.

Autres possessions :

Agent Stabilisateur
Le noble arbore une chevalière au majeur droit ; anneau à compartiment dissimulant un infime fragment d'intras utilisé comme outil "d'harmonisation". La quintessence touchée par le chaos, peut se montrer fort imprévisible. Il suffit généralement d'un contact du pouce sur cette esquille découverte pour profiter de ses effets, ou les endurer. Ce composant demande un sacrifice d'énergie plus important lorsqu'il est usité, un bien maigre tribut pour gagner en précision et en "sécurité".

Fourre-tout
Cette petite escarcelle de cuir sombre comporte une bourse bien garnie, six dés, une bouffarde "écume de mer", un pot d'herbe à pipe, une besace de billes d'onyx, un briquet à amadou et de nombreux parchemins froissés. Sans doute des reconnaissances de dettes.

Don :

• Résistance physique développée

Pouvoirs :

• Sceaux entropiques
Cette utilisation d'essence divine "non affinée" permet à l'arcaniste de piéger quelques noyaux bruts et instables d'éther dans un motif glyphique. Ces pièges se déclenchent à proximité d'une activité de canalisation ou d'accumulation de la quintessence. La surtension de matière qu'ils génèrent rend la manipulation de la magie plus difficile à contrôler et d'avantage couteuse en énergie.

• Manipulation de l’éther
Si la norme s'emploie à ciseler l'essence pour l'orienter vers quelques supports élémentaires, le spéculateur lui, modèle la quintessence de façon assez grossière. L'éther dont elle est constituée se présente sous forme de rayon pourpre, moiré de reflets azurés; Ces "traits" magiques absorbent une partie des résidus arcaniques présents dans l'environnement pour infliger une altération d'état liée à l'élément accaparé, sur impact. Le contact de ces projectiles peut donc consumer, givrer ou heurter une cible, entre autres dégradations. La manipulation de cette matière n'en reste pas moins une science, une trop forte présence "d'excédents énergétiques" peut rapidement rendre la composition d'un faisceau instable et dangereuse. La nature versatile de cet agglomérat brut, ne permet pas de modélisation complexes, car trop couteuse en focus et en essence divine.

• Contrôle de l’inertie
Offrant une conscience du mouvement lors de son utilisation, cette forme de magie permet à l'importun d'altérer la vitesse de déplacement des corps dans un espace restreint. Aussi perturbe-t-il les impulsions, accélérant, figeant ou ralentissant toute masse mobile dans cette sphère corrompue. Il lui est impossible d'influer sur les trajectoires, seulement sur la vélocité. Passé une vingtaine de pieds, l'aire devient incontrôlable et se joue de toutes lois ... Même celles de son instigateur.

Spécialités :

• Puissance catalytique
• Esprit agile

• • • • • • • • • • • •

Décris-moi comment je te vois...


L'allure de l'estampeur ne marque guère les esprits, seules ses exactions transmettent son amer souvenir. Plutôt haut et charpenté pour un oisif gentilhomme, le non-vivant arbore un teint hâve bien accommodé par sa chevelure liliale ; Une toison dépeignée qu'il prend soin de garder courte. Reflets de lumières mortes, deux iris voilés d'un bleu outremer s'irisent encore de quelques éclats azurés, trahissant timidement les émotions du drille verbeux et mystificateur. Son visage taillé à la serpe, fendu d'un nez mutin et encadré de pommettes saillantes, expose les traits d'un ancien Terran piégé dans une éternelle force de l'âge. Entre toutes les empreintes outrageuses du temps ou des conflagrations, il y a "le" stigmate de la renaissance du Gorgoroth, une marque funeste cerclant son œil droit ; Là ou huit cicatrices se déploient depuis la fenêtre de son âme ... Sinueuse.
Ses lèvres ténues, elles, ne s'ourlent que trop souvent, déployant un éventail de sourires purement conventionnels, les plus habiles y percevront le rictus grimaçant d'un aigrefin.
Bien apprêté, le Nanti arbore de tapageuses tenues, du beau linge à brocart, niellé d'argent et de dorures, il est cependant important de ne pas se leurrer, chez lui la noblesse ne demeure que dans l'habit. Il porte généralement des chemises de soie aux froides teintes, rehaussées d'un gilet de velours turquin à brandebourgs ; Plastron assorti en tous points à sa longue veste. Il revêt en outre un pantalon de cavalier accompagné de hautes bottes à revers en daim.



Décris-moi comment tu penses...


Il y est deux castes pour ébaucher ce personnage, la confrérie des poches trouées et celle des fabulateurs ... Bienheureux soient-ils. Les infortunés qui se sont acoquinés à l'arsouille, n'ont plus que du sel à verser car le truand à levé l'ancre, voguant sur l'océan de leurs larmes. Pour les autres, le bon Sieur Mohaatl n'est rien de moins qu'un obscur noble, un négociant combinard et un collectionneur avisé. En dehors des affaires, il est bien malaisé de prendre l'olibrius au sérieux ; Coureur de mignonnes vérolées, flambard aux doigts brûlants et amateur d'épices, l'écornifleur reste un rupin concupiscent pour le cru de Tyrhénium. Sous ces atours cependant, s'escamote un esprit bien moins prosaïque.
Yugön estime aujourd'hui, profiter des dons qu'il a cédé à la postérité. Théoricien de son vivant, l'Eclari à fait bien des apports sur les savoirs entourant l'essence divine, principalement pour les plus "dangereux" aspects de cette matière. La légende voudrait, ironiquement, que le Terran aie consacré sa vie à son œuvre, pour tout ce que cela induit. La seule vérité celée dans ces récits, concerne la passion "dévorante" du mortel ... Consumée, tout comme lui, le funeste jour de sa chute. Les yeux d'un moribond s'ouvrent bien souvent sur des aspects de la vie, négligés, au mieux occultés par l'ardeur.
Le Gorgoroth a perçu depuis les dessous de l'existence, une chose qu'il avait toujours ignoré, "la norme" ; Il est cocasse d'imaginer qu'un cadavre fut au final plus familier de son gisant que de son vivant. C'est ce qu'il advint, l'ignorance irritante de la plèbe, est très vite devenue l'opportunité à saisir pour bâtir une vie nouvelle. Un cycle indéterminé de profit pour une période de sacrifices révolue.
Le bonimenteur a fait de l'éternité, son aire de jeu ; Autant de temps à tuer en menus plaisirs et divertissements, sans doute doit-il remercier les meilleurs histrions des royaumes : Les seigneurs arrivistes et maîtres de guilde grimpions. Influer sur la fortune est sans doute la meilleure de toutes les tribunes et il est amusant de voir les manœuvriers jouer à faire semblant.
D'une pertinente insolence et provocante irrévérence, cette bilieuse carne vous évaluera, sans aucun doute ; Les esprits brillants n'ont guère à craindre l'ombre, leurs radiances feront de ce trainard nihiliste et désœuvré, un compagnon généreux et engagé.
Si vous aviez, par malaventure, les culottes aux chevilles et pourpre aux joues, ne blâmez donc pas sa ruse, frappez votre sottise d'anathème.



Raconte-moi ce qu'a été ta vie...


En cours - En cours - En cours - En cours - En cours - En cours - En cours - En cours - En cours - En cours - En cours - En cours - En cours - En cours - En cours - En cours - En cours - En cours - En cours - En cours - En cours - En cours - En cours - En cours - En cours - En cours - En cours - En cours - En cours - En cours - En cours - En cours - En cours - En cours - En cours - En cours - En cours - En cours - En cours -



Revenir en haut Aller en bas
:: Chef Amazone ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: Chef Amazone ::
Sighild

MessageSujet: Re: Yugön Mohaatl (En cours)   Dim 9 Nov - 19:21

Bonjour et bienvenue sur Istheria!

Avant que tu ne puisses continuer ton histoire, je me permets d'avance te souligner quelques soucis au niveau de tes pouvoirs voir tout simplement de ta vision de l magie, afin que tu puisses au mieux les corriger pour la suite.

Je suis plutôt décontenancée à la lecture et je parie que tu dois être un joueur de rpg de jeu vidéos assidus car tes descriptions sont très techniques. Et si je me trompe, tu en as tous les traits. Ni voit aucun reproche mais tes descriptions sont trop "trop". Je ne possède même pas le mot pour l'expliquer. XD Toutefois, je vais essayer d'éclaircir les choses qui ne vont pas.

¤ Sceaux entropiques :
J'ai du mal avec le terme "arcanes" "éther", "glyphes". Les magies sur Istheria ne reposent sur aucune étude de ce genre ni n'utilise normalement ce type de langage. Il ne s'agit pas d'une science que l'on affine ou qui dépend d'écriture particulière. Certes, je te laisse le choix de faire exprimer ta magie à travers un jeu de dessin si tu le souhaites, mais ici, il n'est pas question de cela ou même de parchemin d'apprentissage. Les magies sont une acquisition innée à la naissance qui se manifeste à un moment donné. Elles sont normalement complètement aléatoire et ne résulte d'aucun "choix". (Si ce n'est le tiens en tant que joueur, mais pas de ton personnage). En ce qui concerne à proprement parlé de ce pouvoir de sceaux, je n'en ai pas saisi toute la subtilité je pense. Il est bien question de piège qui se déclenche si un personnage use de sa magie? Ce sceau rendrait la magie incontrôlable et coûteuse à qui se trouve dessus?

Pour être honnête, dans un contexte littéraire comme ici, j'ai dû mal à saisir l'intérêt qu'aurait un tel pouvoir pour ton personnage. Dans un jeu vidéo, c'est évident mais ici? Les adversaires ne se déplacent pas sur un plateau, il suffit à un membre de dire qu'il se déplace et ton sceau n'aurait plus aucun effet. Il faudrait également que tu précises quelle taille peut avoir ce sceau, est-ce qu'il est visible? Est-ce que tu dois le tracer d'une manière particulière? Est-ce que tu dois seulement le tracer d'ailleurs? Est-ce qu'une fois apparu, le sceau est indépendant de toi? Tu le places comme une mine et tu n'as plus d'action possible sur ce dernier? Si oui, combien de temps peut-il être présent?



¤ Manipulation de l’éther :
J'ai dû mal avec le sens éther ici. Tu l'utilises assez facilement et je me perd dans ce que tu entends par là. Est-ce qu'il s'agit de l'essence divine que tu appelles ainsi? Tu parles ensuite "de résidus arcaniques". Comme je te l'ai dit, il n'est pas question d'arcanes ici, et il n'y a pas de résidus de magie. Pas au sens que tu l'entends en tout cas. L'essence divine est une forme d'énergie mais elle n'incarne rien d'élémentaire, ni aucune autre magie. C'est une sorte d'énergie indifférenciée. Donc tu ne peux pas prétendre ici, de faire apparaitre un rayon de feu, de glace ou autres états de cette manière. Après, tu peux éventuellement prétendre lancer ce type d'attaque si tu es en contact direct avec un élément élémentaire et le renvoyer un peu en effet boomerang. (Et toujours de façon grossière ou sous forme de rayon comme tu le décrivais. Car tu ne peux prétendre à posséder plusieurs contrôle élémentaire quand les autres joueurs y consacrent un pouvoir entier).


¤ Contrôle de l’inertie :
J'ai saisie le concept mais j'ai du mal avec "Passé une vingtaine de pieds, l'aire devient incontrôlable et se joue de toutes lois ". Est-ce que cela signifie que tu n'as aucun contrôle sur la sphère d'inertie si tu l'as créée trop grande? Si une fois créée, elle est indépendante de toi, combien de temps reste-t-elle en place?


En suite, j'en reviens à ton objet "agent stabilisateur". Je n'ai pas saisi son utilité. De plus, les intras sont des pierres qui, si on les touche, te prive de tous tes pouvoirs. Quel intérêt pour toi de t'en priver? L'intra n'harmonise rien, ni ne te rend plus fort, ni ne te préserve. Je ne saisis pas ce qu'il stabilise car il n'a aucune influence non plus sur l'essence divine à proprement parlé, si ce n'est un être vivant.



Voilà.

Si quelque chose n'est pas clair ou si tu désires plus de précisions sur certains points, n'hésite pas.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Yugön Mohaatl (En cours)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» cours de latin
» Cours informatique
» Amphi pour les cours de Ninjutsu
» Cours d'utilisation du sabre (Ouvert à tout le monde)
» Faut-il un cours de littérature ou un cours de Français !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Istheria, le monde oublié :: InitiumTitre :: Le Registre :: Cimetière-
Sauter vers:  

(c) ISTHERIA, LE MONDE OUBLIE | Reproduction Interdite !