Siliel Cemaën



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Siliel Cemaën

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar Invité
Invité


MessageSujet: Siliel Cemaën    Lun 18 Jan - 2:23



Siliel Cemaën
« Dura lex sed lex »




IDENTITE : Siliel Cemaën
SURNOM : aucun pour le moment
AGE : 3 mois| SEXE : Masculin
PEUPLE :  Syliméa
CASTE : Civil
METIER : Avocat




DON : Transformation humanoïde
SPECIALITES : Charisme (capacité à se faire écouter naturellement de tous)
Manipulation (capacité à manipuler autrui et obtenir des informations)
POUVOIRS :
Empathie (ressenti de l'environnement et des émotions d'autrui.)
Télékinésie (manipule les objets légers sans les toucher et à courte distance.)
Télépathie (capacité encore mal maîtrisée, il ne peut percevoir que des images.)



Sa canne élégante au pommeau argenté délicatement martelé peut lui servir à assommer son adversaire. Une épée dont la pointe est dangereusement effilée se cache dans le fût creux de ladite canne.


L'étude de maître Cemaën se situe dans une rue anonyme du quartier résidentiel de Hesperia. Il s'agit d'une maison bourgeoise dont le rez-de-chaussée dispose d'un bureau encombré de dossiers au point qu'ils s'entassent en piles à même le sol. C'est un véritable capharnaüm mais son propriétaire semble s'y retrouver. Le reste de de la demeure est soigné: une cuisine, un salon, une salle à manger et à l'étage trois chambres dont seule la plus grande est occupée par le maître de maison. Au grenier se trouvent deux chambres de domestiques. On y trouve des tapis, des tableaux, une bibliothèque et des instruments de musique.
S'étant approprié la fortune et les clients de son prédécesseur dans les murs, il vit à l'abri du besoin. Son focalisateur est une chevalière qu'il porte en permanence à la main gauche, soi-disant héritage de son oncle.



Décrire le physique de votre personnage (8 lignes au minimum).

Il est toujours délicat de décrire un Syliméa. Attachons-nous à l'apparence choisie par Siliel afin d'affronter le monde extérieur.  
Il est important de noter qu'il aime les vêtements élégants. Il est toujours soigné de sa personne et se donne des airs de bon bourgeois avec ses chemises aux cols amidonnés. Son accoutrement reflète une situation aisée mais les étoffes de couleur terne et la coupe classique ne révèlent pas un désir ostentatoire. Bien au contraire, Siliel veut se donner un air solennel qui soit au diapason avec ce que ses clients attendent de leur avocat : sérieux et discrétion.
Pour sortir il utilise toujours sa canne et revêt volontiers une redingote.
Ses traits particuliers qui le différencient du commun des mortels (ou non) sont habilement camouflés… Ou presque. Les oreilles pointues disparaissent sous une masse châtain de cheveux mi-longs attachés en catogan. Il utilise son don de transformation pour passer de crocs à canines. Quant à ses yeux, il tente de garder les paupières mi-closes ou de river son regard de manière à conserver la tête basse.
Sa silhouette est mince et un peu plus grande que la normale mais il ne détonne pas dans le paysage urbain.


Décrire la mentalité de votre personnage, sa façon de penser, sa morale, ...
Que ce soient ses clients ou ses voisins, tous décriront un jeune homme affable et charmant. Il est certes un peu casanier et ne s'intéresse pas beaucoup aux jeunes filles en âge de se marier mais fort heureusement ce n'est pas un habitué de la gaudriole qui festoie bruyamment jusqu'à pas d'heure. Effectivement, Siriel n'est pas encore assez familiarisé avec ceux qui l'entourent. Il reste discret, courtois mais prudent dans ses relations. Son attitude un brin rigide interdit les familiarités d'une amitié naissante.

Il plaide assez peu au tribunal ; il accepte surtout les contrats commerciaux -dont il tire un bon honoraire pour ses services- et les testaments, se contentant de les faire enregistrer par le greffier. Il craint de s'emporter lors de ses plaidoiries et de révéler sa nature violente.

Conscient d'être différent et que cette particularité lui a déjà coûté quelques siècles de liberté, il fait tout pour ne pas attirer l'attention. Et si, en plus on découvrait qu'il a parasité son « oncle », volé sa fortune, mangé son cadavre et celui de sa servante, la sentence serait la mort.

Mais en vérité Siriel est persuadé d'appartenir à une race dangereusement supérieure, ce qui explique pourquoi il a été emprisonné. Volontiers froid et pédant, il pense être plus intelligent et cultivé que la majorité des habitant d'Istheria. De ce fait il a quelques tendances narcissiques et psychorigides qui restreignent son ouverture d'esprit. Il a beaucoup de mal à accepter ses erreurs et risque de se mettre en colère si on réfute un peu trop vigoureusement ses opinions.

Il se pique de musique et de littérature et écrit des poèmes à ses heures perdues. Il s'est découvert une passion pour l'art et n'hésite pas à mettre la main à la poche pour acquérir ce qui lui plaît.
Son rapport à l'argent est pragmatique : cela lui permet de financer ses loisirs et son statut social. Il n'est pas dépensier à outrance ni joueur, il aurait plutôt tendance à investir dans des entreprises commerciales à risque modéré.




PRENOM : Le nom de votre animal
RACE : La race de votre animal
SEXE : Masculin ou féminin
POUVOIR : Vous pouvez avoir 1 pouvoir au choix, rendez vous dans la section approprié pour savoir à quoi il a droit
DESCRIPTION : Si il s'agit d'un familier ayant un pouvoir, pensez à décrire la manière dont il porte son catalyseur


PRENOM : Le nom de votre animal
SEXE : Masculin ou féminin
DESCRIPTION : Donner une brève description de votre monture



Il s'agit d'écrire la biographie de votre personnage (15 lignes minimum)

Les premiers instants de l'existence de Siliel lui ont toujours semblé flous et surréalistes. Durant un court moment après sa naissance il est entouré de l'affection des siens puis trop rapidement un déluge de sang et de haine se déchaîne autour de lui. Le voilà, orphelin, jeté dans une jarre et enterré tel une ordure dont on ne sait comment se débarrasser.

Confronté à ces conditions extrêmes le Syliméa se laissa aller au désespoir quelques temps puis prit son parti d'attendre. Siliel espérait toujours une issue heureuse ; même si sa prison avait été dissimulée, elle pouvait toujours se briser au gré d’événements météorologiques ou de catastrophes naturelles. Son scénario préféré consistait à attaquer la première personne qu'il verrait, ne serait-ce que pour se venger. Or quand l'occasion se présenta il s'enfuit le plus vite qu'il le put.

Les premiers jours furent effrayants. Ce monde qui lui semblait immense, souvent hostile mais toujours différent de ce qu'il avait imaginé dans sa jarre. Résolu à survivre maintenant qu'il avait obtenu sa liberté, il s'enhardit près des habitations. Il s'intéressa à son environnement avec beaucoup de méthode et d'application. Persuadé d'appartenir à une race intelligemment supérieure, il étudia les acteurs composant la société qui s'agitaient sans le voir comme un savant le ferait avec une race d'animaux nouvellement découverte.

Son analyse dura quelques mois. Il était enfin temps de passer au stade suivant de son évolution et de trouver un hôte. Le Syliméa ne voulait pas d'un coupe-jarret idiot et sans le sou; il désirait quelqu'un de riche et de cultivé. Siriel considérait que c'était un honneur d'être parasité par sa modeste personne, aussi il désirait trouver quelqu'un en qui il voulait se reconnaître. Maître Gremon avait tout du patricien : le talent oratoire, le tour de taille d'un homme qui a trop abusé de la table, un cabinet d'avocat confortable et la reconnaissance de ses pairs. En outre il savait jouer du luth et lisait abondamment. Hélas il ne restait que quelques mois à vivre au pauvre homme atteint de faiblesse cardiaque. Siriel profita d'une petite alerte pour s'introduire dans l'enveloppe charnelle. Il y demeura quelques semaines, le temps d'acquérir les connaissances de l'avocat et de peaufiner son plan afin d'hériter de l'étude.

Officiellement, le vieillard mourut un jour de canicule à la chaude saison. Personne ne s'en émut, il était de plus en plus faible au point de ne plus pouvoir quitter son domicile. On s'étonna un peu de l'arrivée expresse de son unique héritier qui se débarrassa du corps de son brave oncle le plus rapidement possible pour éviter les miasmes de la décomposition. Personne ne revit jamais la servante et personne ne s'en inquiéta. Le cercueil sembla bien léger à ceux qui le portèrent mais Siriel leur proposa un généreux pourboire qu'ils dépensèrent à la taverne en buvant à la santé du jeune homme.  

Revenir en haut Aller en bas
:: Chef Amazone ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: Chef Amazone ::
Sighild

MessageSujet: Re: Siliel Cemaën    Lun 18 Jan - 21:54

Bonjour et bienvenue sur Istheria!

Un avocat! C'est chouette parce qu'on en a pas! Tu auras l'avantage de pas avoir de concurrent!

Mais passons sur ta fiche. Tout est nickel. Fiche validée.

Tu vas pouvoir faire une demande de rang personnalisé dans la zone évènementielle et te recenser. Mais aussi ouvrir ton compte en banque, ton journal, ton inventaire et ta boîte aux lettres. Tu as de quoi faire en somme.


Si tu as des questions, n'hésite pas.

Bon rp parmi nous!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Siliel Cemaën
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Istheria, le monde oublié :: InitiumTitre :: Le Registre :: Cimetière-
Sauter vers:  

(c) ISTHERIA, LE MONDE OUBLIE | Reproduction Interdite !