Rencontre fortuite

Bienvenue

Sur Istheria, RPG heroic-fantasy issus d'un univers original où de multiples aventures vous attendent.

Liens rapides

Effectifs

• Eryllis: 3
• Ladrinis: 3
• Eclaris: 1
• Prêtresses: 2
• Cavaliers de S.: 5
• Nérozias: 3
• Gélovigiens: 6
• Ascans: 2
• Marins de N.: 2
• Civils: 10

Temps actuel

An 1305 de l'ère obscure

Saison:Riguear Mois:Gexon
[Novembre/Décembre en temps réel]

Tableau d'honneur


Code par MV/Shoki - Never Utopia



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Autopassion.net le site dédié à l'automobile créé par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 Rencontre fortuite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
:: Le rosier blanc ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: Le rosier blanc ::
Duscisio Balibe
MessageSujet: Rencontre fortuite   Lun 2 Juil - 18:55

C'est à la suite d'une courte nuit sans sommeil que le jour se lève sur des préparatifs pour le moins curieuse en cette journée festive.
Les mascarade ne sont toujours pas terminé que d'autres préparatifs commencent. Fallait-il préparer le lendemain si tôt ? Duscisio qui pensait participer aux deux jours du festival s'en voit à en réduire la durée. Une décision prise la veille au soir avant qu'il ne se soustraite précipitamment du bal.
Qu'avait-il fait ensuite ?

Si on remonte plusieurs heures plus tôt dans l'arène. En train de s'excuser pour son action peu discrète et engagé. Pourtant partir était la seule chose à faire. Comme il se l'est promis ils se sépareront à la vue du voyage qu'elle avait préparé de longue date. Une fois écarté de la piste de danse, l'homme sylvestre dans son costume vert fait de branche et de fausses fleurs blanches s'isola parmi les piliers en laissant pâtre la partenaire qui allait se présenter à lui. Sa robe et son masque ne lui sont pas restés en mémoire alors il ne pourrait donner de description, vu qu'il a passé son temps à cacher ses yeux en regardant le sol tout le long de sa course.
Portant une main crochu sur sa poitrine en la serrant de toutes ses forces sans donner la moindre expression de souffrance, s'appuyant contre un pilier il leva la tête afin de trouver la sortie dans l'ombre de l'arène pour ensuite aller directement à l'auberge, non pas pour y dormir. Il y avait quelques choses à faire avant.

Une longue nuit s'annonçait pour quelqu'un qui allait écrire une dernière chose avant de quitter la ville au plus vite. Plus rien ne le retenait ici, plus rien n'avait de valeur ni d'importance pour qu'il s'attarde en ses lieux. Alors, il écrivait, le plus proprement possible quitte à recommencer plusieurs fois, il tenait à mettre les bons mots sur ce morceau de papier afin de pouvoir tourner la page une bonne fois pour toute.
Tuanio bien qu'il ne soit qu'un animal, semblait avoir compris depuis qu'il était entré. Pourtant, ce n'est pas un message qu'il allait porter de lui-même, il en était bien conscient également.
Sans un battement d'elle, ni de croassement rauque, il restait muet comme une tombe. Ses petits yeux cumulaient la vision de plusieurs lettres mise en boule à côté de lui pendant plusieurs heures jusqu'à que la dernière lui fut finalement mise dans une enveloppe accompagnée d'un objet qui lui était familier. Ouvrant le bec, il aurait pu lui demander le pourquoi du comment.
Pas un mot.

Au lendemain, la porte de sa chambre s'ouvrit accompagné de sa propre personne habille non pas pour la fête, mais pour le voyage. Malgré tout il gardait ce masque de bois pour cacher ses yeux. Allant chercher sa charrette et ses deux montures qui la tirent à l'écurie de la ville.
Une fois seller et équipé, les cheveux furent attaché à la voiture avant de reprendre la route vers l'auberge où il lui restait une dernière chose à faire.
Si cette lettre était la dernière chose qui le maintenait en ses lieux, il fallait la donner à son destinataire le plus discrètement possible, pour que ce dernier de la lise que lorsqu'il sera parti plusieurs heures plus tôt.
Arriver devant l’établissement, il tira les rennes et stoppa ses montures et il resta immobile en regardant un point fixe devant lui, pensif.


Duscisio's Theme - Pistilose's Theme


Merci Othello pour le Kit

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Le Loup Borgne ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: Le Loup Borgne ::
Fenris Skirnir
MessageSujet: Re: Rencontre fortuite   Mar 3 Juil - 18:41

Chapitre XII : Rencontre fortuite
Acte I: Of wolves and roses

La nuit avait été courte et agitée par les cris des fêtards dans les rues, assez pour lui donner tous les symptômes de la gueule de bois sans jamais passer par la case de l'ivresse. Son visage creusé par les cernes ne devait pas faire fort bonne impression ce matin, tels que lui laissaient croire les regards mi-amusés mi-compatissants des autres clients de l'auberge. Néanmoins la fatigue et les cauchemars n'arrêtèrent pas Fenris, qui quitta l'établissement aux premières heures en direction de la rue des tanneurs, son élégant costume de la veille soigneusement protégé sur les bras. S'engouffrant dans les petites rues labyrinthiques par des raccourcis familiers, ce dernier profitait de la quiétude factice de cette matinée avant la reprise des festivités pour le deuxième jour consécutif.
Le silence était un vrai soulagement pour son crâne bourdonnant, aussi il fila clope au bec, l'humeur passablement améliorée par la perspective du début de son voyage. Prenant à gauche dans une ruelle étroite, il évita des débris de bouteille et un chat errant avant de finalement débouler au coin d'une boutique à la grinçante enseigne. D'une série de coups il toqua à la porte avec un sourire de gamin, se faisant rapidement accueillir et accaparer par l'étreinte maternelle d'une quinquagénaire pleine d'énergie. Hanna eut tôt fait de récupérer le costume qu'elle lui avait gracieusement prêté, choisissant de se faire payer en conversation, bonne compagnie, et quelques bonnes adresses.

Il lui fallut bien trois heures avant de parvenir à se défaire des serres du bavardage incessant tout en faisant preuve de tact. Prétexter des affaires urgentes n'avait pas suffi et à vrai dire il n'avait pas eu le cœur de refuser un peu d'attention à cette vieille amie, hélas devenue veuve depuis une maigre paire d'années. Toutefois c'est avec joie que le lhurgoyf retrouva sa liberté et alluma une cigarette aussitôt qu'il fut dehors. Le pas agile il fit le chemin inverse à grandes enjambées, planifiant déjà mentalement comment organiser le reste de sa journée. Ayant eu sa dose de foules entassées pour un moment, il n'avait aucune intention de participer à la grande parade... ce qui ne voulait pas dire qu'il resterait planté à s'ennuyer entre quatre murs.
Fen marchait l'air absent, s'imaginant retrouver des visages amicaux un peu plus tard, lorsqu'il manqua in extremis de heurter un Zélos sortant de l'auberge. Bafouillant des excuses il lui fit place en s'écartant sur le côté pour le laisser passer. Dans son mouvement il tourna néanmoins la tête vers la rue, apercevant une voiture et l'immanquable albinos aux commandes dans son champ de vision. Ses sourcils se froncèrent instinctivement en une ligne presque unie, mais ne le connaissant pas et n'ayant rien à lui dire, Fenris n'y accorda pas plus d'attention et entra au Dragon Hurlant sans un regard en arrière.



Sinking deeper into danger every day
Cut through all their shit with a brazen wit
Moulding puppets from their minds of clay
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Le rosier blanc ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: Le rosier blanc ::
Duscisio Balibe
MessageSujet: Re: Rencontre fortuite   Dim 12 Aoû - 22:50

Arrêtant de fixer devant lui il vérifia si le frein de sa charrette était bien enclenché. La route est longue, il fallait se mettre en marche vite pour la suite de son avenir et ainsi pouvoir tourner la page.
Écartant sa jambe gauche pour sauter du banc de cocher, il fit un signe à son familier immaculé de rester sur la charrette en lui donnant la lettre dans son bec pour la garder à sa grande surprise et entra dans l'auberge pour n'en ressortir qu'une dizaine de minutes plus tard.
Totalement absent sous son masque, le jeune homme caché sous un masque de bois prit la direction derrière son moyen de transport pour y montrer la toile sous l'oeil attentif du corbeau blanc, toujours la lettre dans son bec. Après avoir retiré son bracelet, il ne semblait aucunement diriger de lui-même ses branches sortie de pot disposer le long de la voiture afin de remplacer les arceaux de fer et la toile blanche par un feuillage fin de lierre.
La plupart des passants l'observant semblait absolument subjuguer par ce petit spectacle qui pourtant ne faisait pas partie des festivités.

Désintéressé, le mage sylvestre semblait vérifier le contenu de son chargement qui ne se trouvait qu'être de la nourriture dans des caisses.
Certaines laissaient ressortir l'entre-choc de contenant en verre dont prenait soin de ne pas trop donner de coup alors que leur protection de bois rectangulaire se trouvait entre plusieurs couches de tissus pour amortir les gros chocs. Des tonnelets comportant de l'eau, beaucoup de tonnelet restant préciser que ce sont ses derniers qui étaient plus nombreux. L'eau qu'elle contenait allait lui permettre de continuer sans s'arrêter pour étancher sa soif tout le long du trajet.

Tout semblait prêt, quelques tiges se formèrent derrière pour fermer le tout une fois descendu.
Plus rien ne le retient ici à une exception près. Seulement, des questions demeurent sur la manière de tourner la page. Cette étape serait telle de donner cette lettre à la bonne personne pour la lui transmettre. Qui ?
Ou d'une manière ou d'une autre qu'elle arrive à son destinataire. Depuis hier soir, le contenu de cette lettre étant un artefact lié à sa jumelle ne fonctionne uniquement comme simple bijou, car sa jumelle se porte à son doigt. La main qui portait la lettre à nouveau par contre ne comportait aucun bijou, sa main était nue de tout objet.
Ses alliances jumelles étaient le dernier lien qui le rattachait à Othello, lui avait presque été imposé et il le regrette aujourd'hui. Il n'aurait jamais du lui donner.
La traduction de ses visions par le prêtre de Kron il y a quelques mois maintenant semblait remonter dans ses souvenirs et comme d'une évidence, il était l'ombre qui la privait de sa liberté.

Aujourd'hui je te libère de tes chaînes.

Après réflexion cette lettre n'avait pas lieu d'être. Il en retira l'anneau de son enveloppe pour la poser dans sa main droite, son regard porté sur le papier qu'il brûla avec quelques arcs électriques qui sortaient de ses doigts. Les cendres tombèrent, l'alliance entre ses doigts.

C'est à cet instant, qu'il reconnut la personne qui accompagnait Othello lors de la commémoration entrant dans une auberge de l'autre côté de la rue. Sa présence en ville n'avait aucune importance, c'est l'homme idéale pour cette situation.
Faisant signe à Tuanio de rester ici, l'albinos descendit de sa charrette, traversa la rue et entra également à l'auberge. Son regard le cherchait, derrière son masque plusieurs clients le regardaient curieusement et repéra sa cible pour l'interpeller, la main sur l'épaule, reconnaissant bel et bien cet homme qui était avec Othello ce jour-là.

]Vous accompagnez Dame Lehoia, n'est-ce pas ? Je peux vous parler ?


Duscisio's Theme - Pistilose's Theme


Merci Othello pour le Kit

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Le Loup Borgne ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: Le Loup Borgne ::
Fenris Skirnir
MessageSujet: Re: Rencontre fortuite   Mar 21 Aoû - 19:28

Chapitre XII : Rencontre fortuite

Acte II: Of Fangs and Thorns


Dame Fortune était bien capricieuse, capable des plus heureux hasards un moment, et des plus miséreuses surprises le suivant. Fenris n'avait jamais vraiment su comment composer avec l'inconstance de ses caprices, sans doute trop occupé à fuir l'inattendu fruit de son courroux. Les nuits précédentes avaient été chargées d'une euphorie qui n'était pas tout à fait due à la magie opérée par les musiciens, et ce matin encore il peinait à retrouver la morne monotonie de son quotidien. Néanmoins la journée était encore jeune et il tenait à profiter de ces quelques jours de fête avant de repartir vers l'ouest et les sordides masures de la côte qui l'avait vu naître. Cela faisait si longtemps qu'il n'avait pas voyagé, porté par le désir du vent et sa passion pour la découverte qu'il se prit assez rapidement à rêvasser par-dessus son bol de soupe, assis seul à une table du Dragon Hurlant.
Déjà étranger à la malencontreuse rencontre qu'il avait faite en rentrant, le borgne se laissait porter par le plaisir simple de son pain frais trempé dans son repas qu'il en sursauta à la main un peu trop familière sur son épaule. Le haut de son corps de retourna vers la personne qui l'avait abordé, tandis que son sourcil se haussa interrogativement. Reconnaissant l'herboriste, Fenris reposa sa cuillère en finissant de mâcher. S'essuyant la bouche sur sa serviette, il lui fit face sans néanmoins prendre la peine de se lever. Cela valait-il vraiment la peine de faire preuve de chichis en pareilles circonstances, alors que la discussion allait probablement tourner court ?


« Ouais. » Dit-il platement pour répondre simultanément aux deux questions, intrigué de ce que pouvait bien lui vouloir l'albinos. Néanmoins il serait absurde de tourner autour du pot, d'autant qu'en lumière des récents événements, il ne se voyait plus faire l'effort d'être cordial. « Qu'avez-vous donc à me dire ? »



Sinking deeper into danger every day
Cut through all their shit with a brazen wit
Moulding puppets from their minds of clay


Dernière édition par Fenris Skirnir le Ven 7 Sep - 0:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Le rosier blanc ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: Le rosier blanc ::
Duscisio Balibe
MessageSujet: Re: Rencontre fortuite   Mer 29 Aoû - 1:40

Se montrant plutôt direct, l'herboriste ne passe pas par de long discours et lève le bras le poing fermé montrant qu'il veut lui donner un objet. Attendant sans un mot qu'il tende la main, il lâcha un anneau dans la main de son interlocuteur. Cet anneau qui semblait en argent, finement travaillée dont une pierre bleue normalement si lumineuse restait terne.
Cet anneau, il l'avait cherché de lui-même dans le pays glacial au nord il y a bien longtemps maintenant. Il lui avait offert sa jumelle il y a plusieurs mois, avant qu'il ne parte pour son propre voyage au Temple de Kron où de multiples rencontre avait marqué son voyage et déterminé sa voix.
C'est à présent qu'il donne l'artefact à cet homme.
La question qu'il devait se poser est pourquoi il lui donne ceci. Lui qu'il ne connaît point, un parfait inconnu.
Il le regarda dans les yeux une fois l'anneau en sa possession. Des yeux qui, malgré cachés derrière un masque, laissait paraître une étrange détermination qui n'était pas là avant.

Je vais disparaître.

Si ce mot devait soit lui susciter de la surprise soit des interrogations, soit un soulagement, son regard n'avait pas changé en prononçant ses mots plus ou moins étrange.
À vrai dire, il y a déjà quelques idées sur la manière dont il allait disparaître, cela allait commencer par son habitation à Hesperia ensuite...
Peu importe. Il ne donna aucune autre explication si ce n'est qu'il devait porter l'anneau à le donner à Othello. Qu'elle devait se concentrer sur son objectif et rien d'autre.
Quelle que soit la manière dont il voyait maintenant les autres, il sera sûr qu'il la verra dans quelques mois, mais il doutait fortement qu'il reconnaissable.
Il ne savait pas comment Othello avait parlé de l'herboriste à cet homme s'il est proche d'elle, à vrai dire cela n'avait pas vraiment d'importance.

Si vous voulez bien m'excuser maintenant mon dernier voyage m'attend.

Il le salua de la tête tourna les talons pour remettre sa capuche avant de sortir de la taverne.


Duscisio's Theme - Pistilose's Theme


Merci Othello pour le Kit

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Le Loup Borgne ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: Le Loup Borgne ::
Fenris Skirnir
MessageSujet: Re: Rencontre fortuite   Ven 7 Sep - 0:51

Chapitre XII : Rencontre fortuite

Acte III: Of Sand and Tears

La nature indépendante de Fenris le rendait peu susceptible d'apprécier les conseils des gens même quand il les connaissait bien. Aussi les consignes relativement autoritaires de Duscisio le rendaient au mieux fort sceptique, au pire carrément incrédule. C'était après tout bien gonflé de l'approcher pour la première fois pour lui demander une faveur, sans fournir la moindre explication ou faire le moindre effort de politesse.
Posant sommairement l'anneau sur un coin de la table dans un petit cliquetis metallique, appuyé sur son coude alors qu'il attendait patiemment de voir si l'albinos allait aligner plus que quatre mots à la suite, Fenris l'observait avec attention. Un, deux. Trois mots, c'était raté pour la longue oraison sentimentale, ne put-il s'empêcher de remarquer avec sarcasme, se demandant si tout cela était bien sérieux. L'espace d'un instant il regretta que son interlocuteur n'ait pas le courage de tenir une vraie conversation d'adulte, mais en lumière de ce qui s'était passé au bal il se ravisa bien vite. C'était peut-être mieux comme ça, après tout il n'avait rien à lui dire. Ou rien d'avenant, en tout cas.

« Euh... d'accord ? »

Son ton était à mi chemin entre l'incompréhension et la plus totale indifférence, et il ne sut où se positionner au final. Nichant son menton dans sa paume ouverte, il fronça les sourcils comme si percer ce mystère lui demandait une énergie qu'il n'avait pas envie de dépenser. Et puis franchement, parmi toutes les personnes qui devaient apprécier ses fameux talents d'herboriste, pourquoi venir lui dire ça à lui... qui ne le connaissait pas, n'en avait absolument rien à faire de ses pérégrinations et n'avait plus aucune raison de le porter dans son cœur ? C'était.. totalement absurde.

Que voulait-il comme réponse, suite à cette déclaration cérémonieuse et dramatique de ses plans d'avenir ? Si c'était de l'attention qu'il hameçonnait il ne frappait pas à la porte du typique bon samaritain, d'autant plus que ce message énigmatique ne réussirait qu'à faire culpabiliser Othello une nouvelle fois. Non, en définitive sieur le guérisseur avait misé sur le mauvais cheval en ce qui concerne le soutien moral ou la bonne exécution de ses exigeants souhaits.
Plus tard peut-être le borgne saurait-il s'il valait la peine de revenir une dernière fois sur la page usée de ce chapitre que la prêtresse avait déjà tourné... Mais là il avait un repas encore chaud à terminer, et une myriade d'importantes préparations à faire dans l'après-midi.

« Bon bah... bon voyage, j'imagine. » Rétorqua platement Fenris d'un simple haussement d'épaules, avant de recommencer à manger avec appétit.  
[HRP: Terminé pour moi.]



Sinking deeper into danger every day
Cut through all their shit with a brazen wit
Moulding puppets from their minds of clay
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Rencontre fortuite   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre fortuite
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une avarie fortuite [Elanore]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Istheria, le monde oublié :: La Communauté & ses échangesTitre :: • Corbeille :: • Les vieilles aventures-
Sauter vers:  

(c) ISTHERIA LE MONDE OUBLIE | Reproduction Interdite !