[Cicium - An 1305] A la recherche d'un guide (ft. Lindorie)

Bienvenue

Sur Istheria, RPG heroic-fantasy issus d'un univers original où de multiples aventures vous attendent.

Liens rapides

Effectifs

• Eryllis: 3
• Ladrinis: 7
• Eclaris: 6
• Prêtresses: 2
• Cavaliers de S.: 5
• Nérozias: 6
• Gélovigiens: 5
• Ascans: 2
• Marins de N.: 7
• Civils: 21

Temps actuel

An 1305 de l'ère obscure

Saison:Langdum Mois:Cladil
[Mai/Juin en temps réel]

Tableau d'honneur


Code par MV/Shoki - Never Utopia



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 [Cicium - An 1305] A la recherche d'un guide (ft. Lindorie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
:: Multiples Visages ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Soromund
:: Multiples Visages ::
Soromund
MessageSujet: [Cicium - An 1305] A la recherche d'un guide (ft. Lindorie)   [Cicium - An 1305]  A la recherche d'un guide (ft. Lindorie) Icon_minitimeDim 5 Mai - 17:18

Faisant route depuis la Cité-Etat de Tyrhénium, Irian avait décidé de poursuivre ses investigations plus au nord. Il était convaincu que, quelque part, dans l’immensité du massif montagneux qui isolait Cimméria du reste du continent, des syliméas attendaient patiemment leur libération.

Cette déduction lui paraissait de plus en plus évidente ; lorsque les Sylphides avaient cherché leurs prisons, ils avaient dû choisir des lieux difficilement accessibles et qui bénéficiaient d’une certaine stabilité souterraine. Si les reliefs de la Vallée d’Hillem correspondait à ces critères, la chaine des montagnes enneigées était également un excellent candidat ; les reliefs abrupts ainsi que la météo peu clémente éloignaient les curieux tandis que la multitude de grottes et de cavernes disséminées un peu partout en son sein permettait d’y parquer tout un peuple. Mais avant de pouvoir vadrouiller dans à travers les cols et les sommets, il lui fallait malheureusement trouver un guide. Irian n’était pas assez fou pour bêtement risquer sa vie ; s’il n’était plus, qui poursuivrait ses desseins ?

Longeant par l’est la barrière montagneuse entourant le Pays de Glace, le sylphide faisait route vers la Capitale, le seul endroit d’après lui où il pourrait trouver une personne assez qualifiée pour sa quête. Après des journées de marche, Irian trouva finalement un accès à travers le rempart ; dissimulé par une forêt de résineux, une gorge étroite offrait l’accès aux terres Cimmériennes.

C’était l’après-midi et les soleils d’Isthéria baignaient de leurs lueurs le Désert de Glace, qui scintillait de mille éclats. Un paysage magnifique dont le sylphide aurait profité plus longtemps si le vent ne soufflait pas si fort ; un froid mordant s’insinuait par les replis de sa tunique, lui offrant une sensation aussi désagréable que douloureuse. Irian réajusta l’épingle de sa cape, qu’il resserra autour de lui et repris sa route d’un pas plus rapide.

Il n’était qu’à deux jours du temple de Soulen et, bien que la fatigue commençait à se faire ressentir après cette longue pérégrination, il décida de continuer sa route de nuit ; il faisait trop froid pour dormir dehors. Le voyage nocturne fût moins difficile que ce qu’il aurait pu croire : la glace reflétait à merveille les lueurs des lunes, offrant une douce lumière bleutée qui suffisait à s’orienter.

Il arriva complètement épuisé au Sanctuaire du Dieu de la Mer et des Océans. La bâtisse semblait visiblement mal entretenue ; les murs blancs, recouverts de mousse et d’algue par endroit, semblaient rongés par le temps et le sel. A l’intérieur, une odeur iodée flottait dans l’air. Tandis que Irian s’avançait dans la nef déserte, il fut frappé de stupeur en remarquant que cette dernière n’était pas cloisonnée ; une immense ouverture – par laquelle le vent glacial s’engouffrait – offrait une vue somptueuse sur le Lac Gelé.  Le sylphide commençait à oublier ses rêves de chaleur et de réconfort quand une prêtresse du temple approcha.


« Bonjour mon frère, quel bon vent où amène en ces lieux ? »

« Bonjour ma sœur, je cherche un gîte pour la nuit. »


La jeune femme leva les sourcils, esquissant un mouvement de surprise puis repris sa contenance.

« Nous ne sommes pas vraiment équipés pour répondre à votre demande… Suivez-moi, je vais vous amener à la salle de prière à l’étage, vous pourrez vous y reposer. »

« Merci »


La prêtresse fit volte-face et l’emmena à l’étage. L’endroit était désert. Les murs de pierres blanches étaient décorés d’une frise sculptée représentant des vagues. Des rangées de bancs en bois s’alignaient dans la pièce, tourné vers une statuette de ce qui devait être le Dieu Soulen.

« Vous pouvez vous installer ici, mon frère. Restez le temps qu’il vous faudra »

« Merci ma sœur »


La religieuse redescendit l’escalier, laissant Irian seul. Ce dernier s’avança dans la pièce et s’allongea sur l’un des bancs de prière. Il ferma les yeux et, un instant plus tard, tomba dans un profond sommeil.

Le lendemain, le sylphide fût réveillé par des chants psalmodiés. Il s’étira et bâilla longuement. La nuit avait été réparatrice, cela faisait longtemps qu’il n’avait pas aussi bien dormi. Sortant du pain et du fromage de sa besace, il commença à se restaurer. Avant de reprendre sa route, Irian attendit la fit de la cérémonie afin de remercier les Sœurs.

Sa deuxième étape fût la ville portuaire de Gaeaf. Le petit bourg était construit directement sur la côte et s’enfonçait assez peu dans les terres. Le sylphide progressa vers les quais, dépassant les nombreuses habitations de pierres qui se dressaient de manière peu ordonnées sur son passage.

Arrivé à l’embarcadère, Irian aperçut les charpentiers qui s’activaient à reconstruire le port. L’attaque du titan avait causé des dégâts importants aux installations de bois que ces derniers essayaient de réparer. Soudain, son regard fût attiré par un attroupement à quelques mètres de lui. Une bande de camelots discutait avec d’autres hommes. En s’approchant discrètement, le sylphide entendit que les marchands cherchaient un moyen de transport pour rejoindre la Cité-Etat d’Hellas.

Désireux de profiter de l’occasion, Irian s’éloigna des quais pour rejoindre une ruelle déserte non loin de la scène. Changeant d’apparence, il épousa les formes d’Eaylia, la douce sindarine aux cheveux d’or. La demoiselle fit mine de marcher le long du port et ralentit le pas en arrivant près des camelots. Elle s’approcha de l’un deux et l’interpella timidement.


« Euh… Excusez-moi de vous déranger, je… j’ai entendu votre conservation et euh… je me dirige également vers Hellas et euh… est-ce que vous accepteriez que je fasse route avec vous ? »

Tandis qu’elle s’exprimait, la demoiselle esquivait le regard du marchand, visiblement mal à l’aise. Accentuant l’effet, elle triturait ses doigts maigrelets.

« Bonjour chère amie, si j’ai bien compris vous souhaitez nous accompagner ? Que va faire une sindarine, seule, à Hellas ? »

« Je... euh… Je »


Visiblement troublé, Eaylia ne savait quoi répondre. Quel pourrait être son but ? Pris d’un éclair de lucidité, elle trouva une excuse suffisamment crédible.

« Je souhaite rejoindre le culte de Kesha et devenir prêtresse »

L’homme sourit puis la scruta du regard.

« Une prêtresse sindarine ? Si loin de Canopée ? »

Eaylia baissa la tête.

« Je… ne suis pas née à Canopée. Je fais route depuis Tyrhénium… Acceptez-vous que je vous accompagne ? »

Le négociant fronça les sourcils et, d’un geste, lui fit comprendre qu’il fallait qu’elle attende un peu. Silencieuse, elle attendit patiemment la fin des transactions. Un instant plus tard, le commerçant à qui elle s’était adressé échangea avec l’un de ses compères. Il revint bientôt vers elle avec un sourire.

« Le coût de la traversée que nous avons négocié est de 75 dias, soit 11 dias par personne. Cela vous convient ? »

Un sourire se dessina sur les lèvres d’Eaylia qui acquiesça d’un signe de tête.

« Bienvenue à bord ! »


La jeune sindarine passa les quatre jours de navigation à aider l’équipage et à discuter avec les marchands. Chacun semblait l’avoir appréciée et, lorsqu’ils arrivèrent finalement à Hellas, les camelots s’étaient mis d’accord pour ne pas lui faire payer la traversée. Elle les remercia vivement et les salua tous avec révérence.

Quittant le navire, elle foula pour la première fois le sol pavé de la capitale du Pays de Glace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Prêtresse ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Lindorie Wilwarin
:: Prêtresse ::
Lindorie Wilwarin
MessageSujet: Re: [Cicium - An 1305] A la recherche d'un guide (ft. Lindorie)   [Cicium - An 1305]  A la recherche d'un guide (ft. Lindorie) Icon_minitimeMer 8 Mai - 23:49

5 mois que tu étais dans l'ordre des prêtresses. Si peu de temps mais tu avais finalement fait te marques. Tu refusais toujours de te séparer de ton masque et si les jeunes recrues te fixaient toujours avec autant de curiosité, tu avait fini par t'y faire. Cette barrière que tu avais dressé entre vous t'avais tant rassurée. Les autres ne sauraient jamais de quelle race tu étais, pas maintenant. Tu avais peur que les sylphides ne recommencent leur atrocité. Tes doigts se serrèrent sur ta tunique avant de la lacher subitement, tapotant dessus comme si de rien n'était. Tu étais bien seule. Tu n'avais pour l'instant vu aucun autre syliméa venir dans ce temple où à ses alentours. Personne. Où alors ils étaient bien trop discret, comme toi. Tu laissas un léger soupire passer tes lèvres, avant de reprendre ta route.

On avait fait quérir l'aide d'une prêtresse pour soigner un habitant, tu avais du prendre cette opportunité sur le qui-vive. Un malade qui ne guérissait pas. C'était tout ce que tu pouvais savoir pour l'instant. Peut-être un infecté, tu ne le savais pas. Peut-être que d'ici peu, tu entendras parlé d'une disparition et que ce sera lui. Ou elle. L'on te mena finalement à cette personne, un vieil homme, entouré de sa famille, que tu soigna autant que possible. Les herbes lui permettant d'atténuer la douleur. Tu avais l'habitude des regards braqués sur toi lorsque les blessés venaient au temple. Cet air inquiet et à la fois curieux. Lorsque tu eus finis, ils te présentèrent leurs hommages, remerciant la déesse et ta propre personne d'avoir fait le déplacement que tu ne leur tint pas rigueur avant de te diriger vers la porte.

Une fois à l'extérieur, tu pris le maximum d'air frais en fermant les yeux avant de reprendre le chemin inverse. En cours de chemin tu entendis une voix au loin t'appelant, et tu te retournas calmement. Certainement que les gens en profiteraient pour lui demander conseil, ce qui était normal. Mais tu reconnus le marchand qui avait reçu des soins il y a un grand moment déjà. Bien qu'il ne le vit pas, tu lui souriais.

Vous ici ? Je suis heureuse de vous voir ainsi en tout cas.

T'accueillant chaleureusement avant de te présenter une jeune elfe qui selon ses mots souhaitait rentrer dans les ordres, tu inclinas légèrement la tête. Une nouvelle personne. Le marchand te présentant comme sa sauveuse te fit bien sourire, mais agréable qu'il était tu le laissa faire. Ton masque de fer lui ayant rappelé de bon souvenir malgré tout. Il te laissa avec la nouvelle jeune femme, prétextant des marchandises à évacuer. Tu ne le retins pas plus, posant ton regard sur la jeune femme. Un regard intéressant.

Je suis Lindorié Wilwarin. Comme il vous l'a dit, je suis une prêtresse, avez-vous des questions ? Où souhaitez-vous directement me suivre au temple ?

Tu n'avais rien changé à ton identité, c'était la même depuis le début. Un être de ta race ne te reconnaitrait sans doute même pas. Mais tant pis.

-Votre regard m'est familier, nous sommes-nous déjà rencontré ?

Familier avec le tien, mais tu ne voulais pas t'avancer, ça ne pouvait être que la lumière qui faisait ces changements, rien de plus. Mais au plus profond de toi, tu espérais.


Lindorie
Priestress
Excusez-moi Invité, est-ce qu'à un seul moment, j'aurais par mégarde donné le moindre signe de vouloir discuter avec vous?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Multiples Visages ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Soromund
:: Multiples Visages ::
Soromund
MessageSujet: Re: [Cicium - An 1305] A la recherche d'un guide (ft. Lindorie)   [Cicium - An 1305]  A la recherche d'un guide (ft. Lindorie) Icon_minitimeMar 14 Mai - 19:27

Le port était un lieu animé. A droite, comme à gauche, une ribambelle de navires – de la petite chaloupe au plus majestueux galion, était amarrée aux épais bollards de bois. Certains marins montaient au gréement, tandis que d’autres s’agitaient sur le pont, croisant les équipes de débarquement aux bras puissants. Sur le quai, les passants allaient et venaient, tels les vagues d’une mer mouvementée. C’est dans cette ambiance qu’Eaylia découvrit Hellas. La jeune sindarine, peu habituée à gérer la foule, peinait à se frayer un chemin, se faisant trop souvent détourné de son objectif par le flux incessant.

Soudain, une main agrippa son épaule et la tira vers l’arrière. Surprise, elle se retourna et aperçu l’un des marchands avec qui elle avait voyagé lui offrir un de ses plus beaux sourires.


« Venez, je vais vous présenter quelqu’un »

Interloquée, Eaylia n’eut pas le temps de répondre ; l’homme lui avait déjà saisi le poignet et l’entrainait à sa suite à travers la cohue. Elle fût surprise de voir avec quelle aisance le citadin rejoignait sa destination, fendant l’assistance sans jamais gêner personne. Le commerçant s’arrêta net et éleva sa grosse voix au-dessus du brouhaha ambiant.

« Prêtresse Wilwarin ! »

Un instant plus tard, une dame portant les couleurs des prêtresses de Kesha s’approcha. Elle avait un air étrange, un masque lui cachant l’entièreté du visage. Un frisson étrange passa sur l’échine d’Eaylia lorsqu’elle songea que cette apparence convenait davantage à un assassin qu’à une religieuse.

Avant qu’elle ne puisse l’en empêcher, le camelot présenta Eaylia comme une apprentie cherchant à intégrer l’Ordre de Kesha. Si elle avait entretenu ce mensonge durant tout le voyage, elle regrettait désormais d’être confrontée à la réalité : comment se défaire de cette situation sans se mettre dans l’embarras ?


« Je suis heureux de vous avoir revue mais je me dois de vous laisser, j’ai des affaires à faire tourner. A bientôt j’espère ! »

Alors qu’elle se retrouvait seule, la sindarine se sentait jugée par la prêtresse ; cette dernière l’observait d’un regard insistant, chercher à tout prix à croiser son regard. Quand la servant de Kesha commença à parler, Eaylia se mit à regarder le sol, feignant la timidité, seule échappatoire qu’elle ait trouvée pour se soustraire à l’étrange attitude de son interlocutrice.

« Je suis Lindorié Wilwarin. Comme il vous l'a dit, je suis une prêtresse, avez-vous des questions ? Où souhaitez-vous directement me suivre au temple ? »

Telle une mouche prise dans une toile d’araignée, la sindarine ne savait quoi répondre. Il fallait qu’elle prétexte quelque chose, n’importe quoi, pour s’éclipser et disparaître.

« Votre regard m'est familier, nous sommes-nous déjà rencontrés ? »

Cette seule question changea l’essence même du dialogue qui allait s’engageait entre les deux femmes ; alors qu’elle désirait fuir le plus vite possible, Eaylia avait le désir d’en savoir plus : seuls un syliméas pouvait avoir le même type de regard qu’elle… Relevant la tête, elle rougit en prononçant ses premières paroles.

« Bonjour, je m’appelle Eaylia. J’ai évidemment des questions sur le Temple ; à vrai dire je ne suis pas bien encore sûre de mon choix. Je pense que j’ai besoin d’en savoir plus sur les droits et les devoirs de votre ordre. »

Derrière sa marionnette, Soromund esquissa un sourire intérieur. D’une phrase, il venait d’écarter le danger ; il avait désormais une ouverture pour refuser de rejoindre les servantes de Kesha, conservant une liberté totale sur la suite des événements.

« Que je sache, nous ne nous sommes jamais rencontrée. Mais j’ai sans doute de la famille dans la région, c’est d’ailleurs également pour cela que je suis venu jusqu’ici : je recherche des parents éloignés.»

La sindarine sourit naïvement.

« Peut-être vous souvenez-vous du lieu où vous avez rencontré la personne qui me ressemblait ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Cicium - An 1305] A la recherche d'un guide (ft. Lindorie)   [Cicium - An 1305]  A la recherche d'un guide (ft. Lindorie) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
[Cicium - An 1305] A la recherche d'un guide (ft. Lindorie)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A la recherche d'un guide [Terminé]
» recherche amie
» recherche chien/chienne de petit poids (environ 2-3 kg)REGLE
» recherche shih tzu femelle J'ai trouvé
» recherche chien petite taille.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Istheria, le monde oublié :: Cimmeria, la nation des glacesTitre :: La Cité de HellasTitre-
Sauter vers:  

(c) ISTHERIA LE MONDE OUBLIE | Reproduction Interdite !