un nouveau départ [pv Alwenna]

Bienvenue

Sur Istheria, RPG heroic-fantasy issus d'un univers original où de multiples aventures vous attendent.

Liens rapides

Effectifs

• Eryllis: 3
• Ladrinis: 7
• Eclaris: 6
• Prêtresses: 2
• Cavaliers de S.: 5
• Nérozias: 6
• Gélovigiens: 5
• Ascans: 2
• Marins de N.: 7
• Civils: 21

Temps actuel

An 1305 de l'ère obscure

Saison:Langdum Mois:Cladil
[Mai/Juin en temps réel]

Tableau d'honneur


Code par MV/Shoki - Never Utopia



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 un nouveau départ [pv Alwenna]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anonymous Invité
Invité

MessageSujet: un nouveau départ [pv Alwenna]   un nouveau départ [pv Alwenna] Icon_minitimeMar 28 Juin - 20:15

    Alana avait été envoyée à Elusia : la cité des eaux. Le conseil avait dit que selon une source il y aurait des cavaliers de Sharna dans les parages ainsi que des Nérozias et qu’il valait mieux aller vérifier. C’était donc un ordre, et Alana ne pouvait désobéir. Elle prépara donc ses affaires pour partir le lendemain dès l’aube.

    _ Bonjour Alana. Pourquoi fais tu ton sac, tu veux quitter l’ordre ?
    _ Bonjour Napoléon, et non, je ne quitte pas l’ordre mais nous partons en mission.
    _ Et où ? Où ça ?
    _ A Elusia si tu veux tout savoir.
    _ Mais sais-tu qu’Elusia est une ville que de nombreux Yorkas ont fondé ?
    _ Non, je ne le savais pas. Viens avec moi, je dois faire un saut à la bibliothèque.

    Tous deux se précipitèrent, Alana se baladait dans les rayons et finit par trouver le livre qu’elle recherchait : elle l’avait déjà feuilleté mais cette fois-ci, elle s’assit et lut en entier le livre. On y trouvait l’histoire de la cité, les lieux à visiter, des témoignages d’habitants et certaines impressions de touristes.

    Elle était pressée d’y aller pour voir si ce qui était écrit était vrai. Le lendemain, elle partit comme prévue au lever du jour. Elle savait qu’il lui faudrait quelques jours pour y parvenir mais elle était tellement excitée que la distance lui importait peu.
    Ses chefs lui avaient demandée de faire attention à elle, s’il y avait bien des voleurs ou des cavaliers de Sharna, elle devait essayer de les arrêter mais pas au prix de sa vie.

    Quelques jours plus tard, la voilà arrivée à destination.


    _ Je crois que nous sommes arrivés Alana. Cela ne fait aucun doute. La ville est en parfaite harmonie avec l’eau.
    _ Oui Napoléon, allons faire un tour. Abyssal, viens par ici te reposer.

    Alana laissa son cheval en dehors de la ville, dans un petit bois, à l’abri des regards. S’il y avait des voleurs, ils n’iraient pas chercher à cet endroit là. Alana se transforma en lynx et avança dans la ville prudemment. Elle ne resterait pas longtemps transformée, elle le savait mais cela lui permettrait d’entendre certaines choses lointaines. Son pouvoir n’était pas bien contrôlé et du coup, elle ne savait pas quand elle se rechangerait en humaine.

    Alana put avancer pendant un bon moment tout de même avant de se retransformer en humaine mais cela lui prit beaucoup d’énergie. Elle était fatiguée et se laissa tomber au sol et prendre par Morphée qui la berça doucement. Deux heures plus tard, elle se réveilla, Napoléon était à côté d’elle.


    _ Alana ! Alana ! Tu es enfin réveillée ! Tu m’as fait peur !
    _ Désolée Napoléon mais tant que je ne saurais pas contrôler ce pouvoir, cela risque de se reproduire.
    _ Et bien autant ne pas l’utiliser.
    _ Hum… as-tu vu des voleurs ou bien des cavaliers par ici ?
    _ Non, j’ai survolé la zone, il n’y a personne. Tout a été abandonné.

    Alana se releva avec peine et regarda devant elle. Il n’y avait aucune trace des supposé bandits pour lesquels on l’avait envoyé.
    Mais elle n’avait pas fait toute la cité, elle se dirigea vers les jardins de pierre. Elle avait lu que c’était magnifique et pour se reposer tout en continuant de travailler, elle y alla.

    Il y avait des ruisseaux dans lesquels des poissons nageaient. Napoléon lui avait dit que l’on pouvait voir des Yorkas dont leur animal était marin tel que des sirènes ou des tritons.
    Mis à part les pierres, il n’y a pas d’autres végétations sauf des roseaux ou des algues.

    L’ambiance était calme, un peu comme le style de béatitude dont elle avait lu quelque chose dans un livre. Un scientifique pensait que d’être entouré d’une ambiance aussi calme permettait à l’esprit de se détendre et de se reposer plus facilement.

    Enfin, rien ne troublait le calme de l’endroit. Alana commença à se dire qu’on l’avait envoyé ici pour rien. Toute la ville avait été passée au crible. Il n’y avait personne, la ville était déserte.
    Tout d’un coup, Napoléon la fit se cacher derrière un bloc de pierre, il avait vu quelqu’un arriver dans leur direction.


    _ Napoléon, maintenant silence.
    _ Mais et s’il nous trouvait et nous tuait, que…

    Alana le stoppa net en lui passant sa main devant le bec, il ne fallait pas attirer l’attention. Ils devaient voir qui arrivait. Alana posa l’autre main sur la garde de son épée et regardait qui pouvait bien arriver. Elle régula sa respiration pour qu’on ne l’entende pas.

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité

MessageSujet: Re: un nouveau départ [pv Alwenna]   un nouveau départ [pv Alwenna] Icon_minitimeMer 29 Juin - 18:09

    Alwenna n'était pas là par plaisir. Elle avait été envoyé, envoyé pour exécuter les ordres. Ceux de son employeur de la journée. On ne lui avait pas donné beaucoup d'informations. Elle savait qu'elle devait se rendre à Elusia, mais elle ne connaissait pas les modalités de son crime, ni celles de son salaire.

    Le chemin étant plutôt long, elle avait fait appelle à Glydaël, son fidèle pur-sang arabe. Elle le montait depuis longtemps, et avait totalement confiance dans ses capacités. D'ailleurs, pas de selle ou autres harnachements. Elle le montait à cru. La petite louve Kaala marchait tout près.

    - Bon allez, en avant !

    Glydaël se mit au galop, sa célérité impressionnait toujours Alwenna. Kaala courait, non loin derrière, pas un instant distancée par la monture de la jeune Sindarin. Au bout de quelques heures, alors qu'il étaient encore très éloignés de leur destination, Alwenna fit stopper la petite troupe.

    Ils s'arrêtèrent, et la Sindarin, sortit d'un petit sac, de la nourriture ainsi que de l'eau qu'elle avait prévu avant de partir. Elle partagea avec ses deux compagnons, et une fois ce petit repos prit, ils se remirent en route.

    Arrivé aux abord de la ville, quelques jours plus tard, Alwenna descendit du dos de Glydaël. Celui-ci ayant l'habitude retourna à l'orée de la forêt. La jeune femme ne voulait pas attirer l'intention d'avantage, et elle préférait continuer à pieds dans des cas comme celui-ci, où elle devait faire preuve d'agilité, mais surtout de rapidité. Elle n'aurait qu'à le siffler, si jamais elle avait besoin de lui en urgence.

    La Ladrinis finit par rentrer dans la grande ville. Bien qu'elle ne voulait se bercer d'illusion, elle voulait, si elle avait le temps, essayer de chercher des information sur son frère. Haldëir doit bien être connu quelque part ?! se disait-elle très souvent. Mais bien que cela lui tenait à cœur, elle ne voulait pas être simplement préoccupée par ce frère introuvable qui n'avait sûrement jamais eu vent de cette sœur qui le recherchait.

    Alwenna secoua la tête comme pour chasser ses idée négative. Elle était passée directement par la ville, ne le connaissant pas, pour repérer les lieux et toutes sortes de choses susceptibles de l'aider si jamais elle devait fuir. C'est cela aussi être Ladrinis, savoir quand il vaut mieux tourner les talons. Kaala ne l'accompagnait pas. Quoi de moins visible qu'un loup se baladant en ville ? Elle ne se trouvait pas loin cependant, et elle avait l'habitude de se dissimuler aux yeux des autres. Alwenna ne s'en faisait pas pour elle.

    La cité est vieille, se dit la Sindarin en repensant à ce qu'elle avait pu lire un jour, une des premières cités crées si je me souviens bien.

    L'affirmation d'Alwenna était fondée. En effet les bâtiment était vieux, et il n'y avait vraiment pas grand monde. Elle se demanda rapidement pourquoi on l'avait envoyé dans un tel lieu. Il n'y avait rien à voler, puisqu'il n'y avait tout bonnement personne ! Cela l’incita à rester sur ses gardes. En effet, il n'était pas rare que les Ladrinis se tuent entre eux, pour éliminer la concurrence.

    Alwenna continua d'avancer jusqu'à arriver ... Pas le jardin des pierres se dit-elle en se giflant intérieurement si je voulais me faire voir, je n'aurais pas fait mieux s'énervait-elle contre sa propre stupidité.

    L'endroit en lui même était agréable, tout était reposant. Les roseaux, les poissons et amphibiens qui y avaient élut domicile etc. La Sindarin se souvint qu'elle pouvait aussi apercevoir des Yorkas dans cette partie d'Elusia. Finalement, elle pensait qu'elle avait bien fait de se rendre ici. S'il y avait quelque chose à voler, c'était bien sûr en ce lieu.

    Elle fit le tour des pierres taillées, cherchant quelque chose qui ai un temps soit peu d'intérêt à ses yeux. Elle n'avait encore croisée personne, mais elle sentait la présence de Kaala toute proche. D'ailleurs Glydaël, lui non plus ne se trouvait pas si loin que cela. Elle n'avait rien a redouter si elle se faisait surprendre.

    _ Mais et s’il nous trouvait et nous tuait, que…

    La Ladrinis entendu soudain et bruit et comme montée sur ressort elle se retourna, finissant accroupis, une de ses jambes tendues. Quelqu'un était là, elle en était persuadée. Alors ça allait commencé sûrement. Le jeu du chat et de la souris. Un petit sourire sadique apparut sur ses lèvres.

    Elle se releva avec rapidité, droite comme un I. Elle faillit demander à la personne de sortir de sa cachette. Elle n'agirait pas comme cela cependant.Très bien. Au contraire, si elle agissait ainsi, elle passerait pour une criminelle tout de suite, déjà que sa première réaction n'était pas totalement innocente.

    Elle marcha alors, comme si de rien n'était tournant le dos au bruit qu'elle avait entendu un peu plus tôt. Elle se dirigea près des bassins, faisant mine d'être là pour admirer le paysage. Elle ne dit rien. Kaala était juste là, à quelques mètres. Au moindre problème, elle sifflerait.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité

MessageSujet: Re: un nouveau départ [pv Alwenna]   un nouveau départ [pv Alwenna] Icon_minitimeJeu 30 Juin - 20:28

    Alana s’était posée genoux au sol derrière une pierre, tenant Napoléon d’une main qu’elle finit par relâcher et empoignant la garde de son épée.
    Elle vit une jeune femme arrivée, elle semblait inoffensive mais les plus grands méchants se faisaient passés pour des gentils.


    * Elle s’est positionnée de manière à attaquer, aurait elle sentie ma présence ? Possible, c’est une Sindarin à ce que je vois et de ce que je sais, elle doit être proche de la nature, à moins que ce ne soit une autre race. Ce n’est pas le moment de se poser des questions. On va jouer au chat et à la souris avant de l‘attaquer. *

    Alana avança pour se rapprocher de l’inconnue jusqu’à à arriver à son niveau. Elle pensait ne pas avoir fait de bruit, du moins, elle l’espérait sinon, son plan tomberait à plat. Cela ne devait pas rater, il ne le fallait. Elle devait réussir et montrer à son ordre qu’il pouvait lui confier des missions sans problèmes.

    Alana fit signe à Napoléon de partir pour faire diversion. Napoléon fit un décollage bruyant et s’envola dans la direction opposée de la jeune femme attirant l’attention de la jeune femme.

    La jeune damoiselle de l’Ordre d’Oris avança sans bruit et tira son épée. Elle la posa près de la gorge de la femme inconnue.


    _ Il y a peu de monde dans cette ville et je ne pense pas que vous soyez une Yorkas. Alors que faites-vous ici et qui êtes-vous ? Ne me dites pas que vous êtes ici pour vous détendre, je ne vous croirais pas.

    Napoléon était revenu et se mit à parler.
    _ Vous savez, vous devriez dire la vérité. Si vous la fâcher, bah je réponds de rien parce que la dernière fois que quelqu’un l’a énervé on ne l’a plus jamais revu.
    _ Arrête ça.
    _ Ah oui, pardon, on a retrouvé sa chaussure dans un fossé.
    _ Tais-toi ou je te vends pour un bon prix. Je repose ma question : qui êtes vous et que faites vous ici ?

    Alana resta là, l’épée près de la jugulaire, prête à la tuer, elle n’aurait aucun souci à le faire, la jeune femme était devenue impassible, aucun sentiments ne parvenaient à son cœur devenu de marbre.

    La jeune inconnu ne répondait pas. Alana relâcha sa prise, si elle avait souhaité la tuer, ce serait déjà fait.


    _ Je n’ai aucune intention de vous tuer, je souhaite juste votre identité et ce pourquoi vous êtes venue à Elusia et pour vous prouver ma bonne foi, je range mon épée mais si vous vous échappez, je compte bien vous rattraper et dans ce cas-là, je devrais l’utiliser. Comptez-vous me répondre ou dois-je chercher les réponses toute seule ?

    Alana comme dit, rangea son épée. Elle recula de quelques pas de la jeune femme et vint se mettre devant elle. Elle avait ordre d’arrêter tout voleur et de tuer les cavaliers de Sharna. La jeune femme ne semblait pas être une cavalière même débutante, elle aurait riposté et se serait enfuie en blessant Alana, celle-ci pensait plus pour une voleuse mais elle en voulait la preuve et si la jeune femme acceptait de repartir bredouille, elle était prête à passer l’éponge, faire comme si elle n’avait vue personne.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité

MessageSujet: Re: un nouveau départ [pv Alwenna]   un nouveau départ [pv Alwenna] Icon_minitimeJeu 30 Juin - 22:58

    Un bruit se fit entendre. Alwenna se retourna, comme par réflexe, ne pouvant discerner que de manière fugace les ailes d'un oiseau.

    C'est alors qu'une froide lame se posa sur son cou. La jeune femme sourit, non par provocation, mais parce qu'elle s'attendait à une réaction de ce genre. Une chasseuse de voleurs et autres criminelles se dit la jeune femme. Elle ne s'était donc pas trompée, il y avait bien quelqu'un de tapis parmi les rochers.

    _ Il y a peu de monde dans cette ville et je ne pense pas que vous soyez une Yorkas. Alors que faites-vous ici et qui êtes-vous ? Ne me dites pas que vous êtes ici pour vous détendre, je ne vous croirais pas.

    Alwenna eut un petit rictus. Elle ne regarda à aucun moment la femme qui la menaçait. Si pitoyable, ne put-elle s'empêcher de penser. Elle croit vraiment que j'aurais laissé mes arrières à nue comme cela ? C'est alors que l'oiseau de tout à l'heure lui parla. Ce fut d'ailleurs le moment d'une conversation risible entre les deux inconnus.

    _ Vous savez, vous devriez dire la vérité. Si vous la fâcher, bah je réponds de rien parce que la dernière fois que quelqu’un l’a énervé on ne l’a plus jamais revu.
    _ Arrête ça.
    _ Ah oui, pardon, on a retrouvé sa chaussure dans un fossé.
    _ Tais-toi ou je te vends pour un bon prix. Je repose ma question : qui êtes vous et que faites vous ici ?

    L'épée se trouvait toujours posé sur la jugulaire de la Sindarin qui ne disait toujours rien. Pourquoi répondre ? Cette situation était pathétique. Alwenna avait toujours son regard impassible, elle ne voulait pas parler, en tout cas, pas dans ces conditions.

    La femme lâcha Alwenna qui ne dit rien, ne bougea pas, n'arqua même pas un sourcil. La femme en face d'elle lui dit alors :

    _ Je n’ai aucune intention de vous tuer, je souhaite juste votre identité et ce pourquoi vous êtes venue à Elusia et pour vous prouver ma bonne foi, je range mon épée mais si vous vous échappez, je compte bien vous rattraper et dans ce cas-là, je devrais l’utiliser. Comptez-vous me répondre ou dois-je chercher les réponses toute seule ?

    Contre toute attente, elle parla, mais non pour s'adresser à son interlocutrice, mais à l'oiseau de celle-ci.

    - Ne t'en fait pas pour moi va ! Je me débrouille bien toute seule

    Elle sifla. Kaala surgit et bondit sur l'inconnue, la mettant à terre. Alwenna sortit sa dague, et la posa sur le cou de sa victime, à l'endroit même ou celle-ci avait poser son épée un peu plus tôt.

    - Sachez que je suis loin d'être stupide, et je ne découvre jamais mes arrières, volontairement en tout cas.

    D'un oeil, la Ladrinis surveillait l'oiseau. La louve maintenait toujours son assaillante à terre. Reprenant quelque peu les mots de la femme, elle dit :

    - Je ne vous tuerais pas, seulement si vous me révelez votre identité, et ce dont vous êtes venue faire ici. Et je suis désolée, mais vos informations, vous devrez effectivement les rechercher seule.

    La situation s'était renversée, mais Alwenna était toujours sur ses gardes.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité

MessageSujet: Re: un nouveau départ [pv Alwenna]   un nouveau départ [pv Alwenna] Icon_minitimeSam 2 Juil - 10:47

    Alana avait tout d’abord tenue une lame sur le coup de la jeune femme et voyant que cette manière ne marchait pas, elle avait rangée son arme dans le fourreau. Elle lui demanda une énième fois de lui dire ce pourquoi elle était venue en ces lieux et contre l’attente de la Yorkas, la belle inconnue parla à Napoléon.

    *Que veut elle dire par là ?*

    Elle n’eut pas à se poser la question pendant longtemps, une louve sauta et la plaqua au sol, Napoléon sous l’effet de surprise s’était envolé et tout en battant des ailes, criait le nom d’Alana. Celle-ci sourit, la situation l’amusait et ce que la jeune femme lui disait la fit rire.
    Un rire cristallin parcourut la zone.


    « Vous ne manquez pas d’audace ni d’ingéniosité. Vous feriez de grande chose dans mon ordre, j’en suis sure. Mon prénom vous le savez déjà grâce à cet oiseau stupide mais je ne vous dirais pas ce que je viens faire ici, cela ne vous regarde pas. »

    Alana se mit à rire de nouveau. La situation était comique, si seulement, elle avait gardé son épée à sa place, elle ne se serait pas fait avoir ; elle le savait parfaitement.
    La demoiselle riait et ne pouvait plus s’arrêter, le souffle lui manquait mais l’inconnue ne semblait pas ravie.

    Peut être se demandait elle pourquoi elle riait ; à vrai dire, c’était la première fois qu’elle riait depuis longtemps, depuis bien des années. Peut être était-ce le fait que c’était par des gens comme cette femme que son frère avait été tué et qu’elle prendrait un malin plaisir à la faire tourner en bourrique. Alana se ressaisit et allongée sur le sol, la dague près de sa jugulaire, elle déclara froidement, les lèvres jointes.


    « Vous avez un avantage sur moi : vous savez mon nom, moi non. Il est vrai que chacune de nous se doute de ce qu’est venue faire ici l’autre mais ni l’une ni l’autre nous l’avouerons. Alors laissez-moi me relever ; si j’avais voulu vous tuer, je l’aurais déjà fait et cela va de même pour vous, à moins que je me trompe. »

    Alana regarda la jeune femme dans les yeux. Elle avait une silhouette splendide, ses traits étaient fins, la Yorkas posa sa tête au sol, tournée vers la droite, les bras et jambes posés au sol, elle attendait que l’inconnue la tue ou la relève ou bien qu’elle fasse n’importe quoi.

    Alana ferma les yeux et un sentiment de bien être l’envahit tout d’un coup. Une main passait sur son visage et son cou, elle ne voulait pas rouvrir les yeux de peur que le rêve qu’elle faisait ne s’évanouisse et que la réalité la reprenne, une arme prête à la tuer et elle jouant avec le feu.

    Alana savait que c’était la seule façon de s’en sortir, entrer dans le jeu de l’autre. Elle avait fait une bourde et devait la rattraper par n’importe quels moyens que ce soit. Comment elle allait faire ? Je ne sais pas et pour tout vous dire, aucun des animaux ni humains présents lors de cette scène ne le savaient même pas l’héroïne de notre histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité

MessageSujet: Re: un nouveau départ [pv Alwenna]   un nouveau départ [pv Alwenna] Icon_minitimeDim 3 Juil - 19:26

    « Vous ne manquez pas d’audace ni d’ingéniosité. Vous feriez de grande chose dans mon ordre, j’en suis sure. Mon prénom vous le savez déjà grâce à cet oiseau stupide mais je ne vous dirais pas ce que je viens faire ici, cela ne vous regarde pas. »

    Un ordre ? Alwenna avait donc raison. C'était une tueuse de criminelles. Enfin, tout laissait présager une option de ce genre. En effet la Sindarin connaissait le nom de la jeune fille. Alana. Un nom qui ne pouvait pas l'aider quand aux savoir des origines de celle qui avait osé la menacer !

    D'ailleurs, la jeune fille n'avait pas l'air désorienté. Elle souriait, elle riait. Soit elle était jeune & inexpérimentée, soit elle était folle & suicidaire. Dans les deux cas, Alwenna se promit de faire attention. On ne sait jamais après tout. Au bout d'un moment cependant, elle se calma et d'une voix tout aussi calme déclara haut et fort :

    « Vous avez un avantage sur moi : vous savez mon nom, moi non. Il est vrai que chacune de nous se doute de ce qu’est venue faire ici l’autre mais ni l’une ni l’autre nous l’avouerons. Alors laissez-moi me relever ; si j’avais voulu vous tuer, je l’aurais déjà fait et cela va de même pour vous, à moins que je me trompe. »

    On ne présume jamais devant la Ldrinis. Elle enfonça sa dague sur le cou de la jeune fille qui avait fermé les yeux, si bien qu'un liquide vermeille s'échappa légèrement de l'entaille que venait de faire la Sindarin. Alwenna eut un petit sourire.

    - Il est certain que je ne manie pas aussi bien cette langue dont vous usez pour vous sortir de cette situation, mais je ne suis dupe sur aucune de vos paroles. Il serait tellement plus aisé que je vous laisse vous en aller, et faire votre vie comme vous l'entendez, mais voyez-vous, je ne le ferais tout simplement pas.

    Alwenna avait dit cela d'un ton chantant presque enjoué. Mais elle ne comptait pas se laisser faire. Pourquoi ? Mais parce qu'elle avait été envoyé ici pour une mission qui n'existait tout simplement pas. Parce qu'elle avait faillit y laisser la vie si cette jeune fille bien trop bonne, n'avait pas tout simplement décidé de ranger son épée.

    La Sindarin eut un sourire. Elle raprocha son visage de celle qui l'avait défié et murumura avec la voix la plus enchanteuse qui puisse :

    - Vous allez me dire qui vous a envoyé sur cette mission, et pourquoi. Avez-vous eut des informations précises, ou simplement quelques choses de vague, des ouïe dire par-ci par-là. Vous allez enfin me dire si il s'agit d'un homme ou d'une femme en particulier , elle se tut laissant un silence volontairement pesant, Au quel cas, vous ne partirez pas vous et votre ami l'oiseau, en pleine possession de vos moyens si vous comprennez ce que j'essaye d'insinuer

    Il fallait qu'elle sache si quelqu'un cherchait a l'éliminé par n'importe qu'elle moyens. Elle ne pouvait prendre le risque de laisser cette fille se sauver et ramener ses information si précieuses à son maître qui aurait alors avantage, sur la Ladrinis.

    Elle souriait toujours attendant la réponse qu'elle devait avoir, aujourd'hui et maintenant. Sinon elle dirait au revoir à la chère Alana.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité

MessageSujet: Re: un nouveau départ [pv Alwenna]   un nouveau départ [pv Alwenna] Icon_minitimeLun 4 Juil - 14:53

    Alana venait à peine de terminer sa phrase qu’elle sentit une pression sur son cou et quelque chose en partir.

    *J’aurais dû m’y attendre, peu de personne ont la même pensée que moi. Peu de monde se bat pour sauver les gens ou du moins pour que la justice gagne.*

    Alana commençait à avoir mal, mais elle n’avait pas de chance de s’en tirer vivante. Pourquoi l’avait on envoyer elle ? Pensaient ils qu’elle tomberait sur quelqu’un ? Trop de question tournait dans la tête de la demoiselle. Elle avait tournée la tête sur le côté pour supporter la douleur et avait fermé les yeux, la Yorkas sentit la belle inconnue se rapprocher de son visage et murmurer des paroles assez inquiétantes.

    *Elle panique ne sachant pas qui m’a envoyé mais elle reste en pleine possession de ses moyens et n’hésitera pas à me tuer. Je pourrais toujours lui dire que je fais partis de l’ordre des cavaliers de Sharna, mais ce serait mentir et donc je ne serais plus dans la vérité. Le mensonge, n’est pas justice alors que la vérité : si. Qu’est-ce que je fais ?*

    _ Alana ? Ça va ? Dis quelque chose, je ne veux pas y rester, tu rester.
    _ Tu es un piètre soldat Napoléon. Si vous souhaitez avoir des réponses, relâcher votre dague. Je n’ai pas l’intention de m’enfuir. Et puis si je le faisais, vous me tueriez de suite, je le sais parfaitement. Laissez moi me relever et je vous promets que….

    Alana ferma les yeux. La lame entra dans sa chair un peu plus, elle ne pouvait plus parler. Elle entendit Napoléon hurler son nom mais ne pouvait rien faire, elle se transforma en lynx sans le vouloir.
    La femme inconnue recula de quelques pas, la transformation avait dû la surprendre. Alana se retransforma en humaine peu de temps après, elle était à quatre pattes et respirait difficilement, elle se releva avec peine, et mis une main sur sa blessure. Elle se retourna vers l’inconnue.


    _ Si vous tenez vraiment à le savoir, j’ai été envoyé par mes employeurs, ils ont reçus une lettre disant que des cavaliers de Sharna ou des voleurs pouvaient se trouver à Elusia, on m’y a envoyé et on m’a demandé de faire attention à moi. Je ne pensais pas que je trouverais quelqu’un et encore moins une femme excellente combattante qui ne lâche pas l’affaire tant qu’elle n’a pas ce qu’elle souhaite. Cela vous convient-il comme réponse. Je n’en sais pas plus, je ne sais pas qui est ce mystérieux indicateur et je ne veux pas le savoir. J’ai déjà une mission personnelle qui me prend mon temps libre, je n’ai pas envie de jouer à cache-cache avec une autre personne. Et bien quoi ? Pourquoi faites-vous cette tête ? Vous avez les réponses à vos questions. Je n’ai pas l’intention de vous retenir, je vais rentrer et dire que j’ai aperçu quelqu’un, que nous somme battus et qu’elle m’a échappée, ce qui est ce qui va arriver.

    Alana regarda le sol, Napoléon s’y trouvait et la regarda, il voyait qu’elle ne se sentait pas bien, le sang continuait à s’échapper de son cou, et elle était fatiguée, ses transformations la fatiguaient beaucoup, elle n’y était pas habituée.
    Alana retomba doucement au sol, inanimée. Napoléon s’envola dans le ciel en direction de la bordure de la ville, il arriva à l’endroit où se tenait Abyssal, lui expliqua la situation et l’emmena au jardin de pierre, où ils prirent de la crème et du tissu qu’ils mirent sur la blessure de la jeune femme qui respirait par cadence, toujours endormie. Ils ne firent même pas attention de savoir si l’inconnue était encore présente.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité

MessageSujet: Re: un nouveau départ [pv Alwenna]   un nouveau départ [pv Alwenna] Icon_minitimeMer 6 Juil - 16:32

    L'oiseau d'Alana se mit, à piaffer d'inquiètude. Cela fit sourire Alwenna. S'in angoissait, c'était sûrement que sa maîtresse était dans une position inconfortable. Si elle était dans une position inconfortable, c'était qu'elle avait réussit son coup. Hum, tant mieux se dit-elle. Cependant la jeune femme au sol répondit calmement.

    _ Tu es un piètre soldat Napoléon. Si vous souhaitez avoir des réponses, relâcher votre dague. Je n’ai pas l’intention de m’enfuir. Et puis si je le faisais, vous me tueriez de suite, je le sais parfaitement. Laissez moi me relever et je vous promets que….

    - Sachez que je n'ai d'ordre de recevoir de personne. Et je ralâche seulement selon mon bon plaisir. De plus, les promesses n'engages que ceux qui y croivent.

    La Sindarin enfonça un peu plus la dague, histoire de lui faire comprendre que si elle ne répondait pas, elle n'hésiterait pas une seconde. Cependant, une chose à laquelle elle ne pensa pas se produit. Son otage se transforma sous ses yeux en un linx la forçant à lâcher prise. Elle reprit immédiatement sa forme initiale, se relevant avec beaucoup de peine.

    - Une Yorkas hein ?!

    La jeune lui dit :

    _ Si vous tenez vraiment à le savoir, j’ai été envoyé par mes employeurs, ils ont reçus une lettre disant que des cavaliers de Sharna ou des voleurs pouvaient se trouver à Elusia, on m’y a envoyé et on m’a demandé de faire attention à moi. Je ne pensais pas que je trouverais quelqu’un et encore moins une femme excellente combattante qui ne lâche pas l’affaire tant qu’elle n’a pas ce qu’elle souhaite. Cela vous convient-il comme réponse. Je n’en sais pas plus, je ne sais pas qui est ce mystérieux indicateur et je ne veux pas le savoir. J’ai déjà une mission personnelle qui me prend mon temps libre, je n’ai pas envie de jouer à cache-cache avec une autre personne. Et bien quoi ? Pourquoi faites-vous cette tête ? Vous avez les réponses à vos questions. Je n’ai pas l’intention de vous retenir, je vais rentrer et dire que j’ai aperçu quelqu’un, que nous somme battus et qu’elle m’a échappée, ce qui est ce qui va arriver.

    La Sindarin eut un sourire sadique.

    - Le mensonge est parjure pour ceux de ton rang

    Alwenna était passée au tutoyement. Elle 'navait jamais aimé ces politesses inutile. Après nous, maintenant qu'elle l'avait menacé, ne pouvait-on pas les considéré come intimes ? Peut-être, enfin, cela n'est pas le sujet.

    La jeune fille finit par tomber sur le sol, inanimée. Ce que le sgens peuvent être fragile de nos jours ! Elle avait à peine appuyé qui plus est ! L'oiseau s'envola à tire d'ailes. La Ladrinis, regardait la scène d'un regard morne. Devait-elle ou non la laisser là étendu sur le sol ? Hum peut-être pas. Il vit l'oiseau et la monture essayer de soigner la jeune fille.

    - Tu ne sert pas assez, Napoléon, c'est ça ?

    Elle se dirigea vers la jeune fille et fit un garrot digne de ce nom.

    - Si tu ne sers pas, le sang continues de couler, tu comprends ?

    Pourquoi Alwenna l'aidait ? Parce qu'elle avait toujours eu horreur des morts inutiles. Surtout depuis qu'elle avait elle-même tué son père, à cause d'une mission d'assassin. Elle soupira et porta la jeune fille qu'elle déposa sur le dos de sa monture.

    - Bon allez vous-en maintenant

    La Sindarin siffla, se qui fit venir Glydaël, qui vint vers elle en hénissant. Kaala elle aussi se rapprocha. La Ldrinis sauta sur le dos de sa monture avant de lancer à Napoléon.

    - ne t'arrêtes pas ! Sinon, elle ne survivra pas

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité

MessageSujet: Re: un nouveau départ [pv Alwenna]   un nouveau départ [pv Alwenna] Icon_minitimeDim 10 Juil - 13:28

    _ Il est vrai que c’est un parjure car la justice est vérité mais de dire que vous allez m’échapper, n’est pas un mensonge, je suis persuadée que c’est ce qui va se passer.

    Peu de temps après, Alana tombait dans les vapes.

    Elle voyait son frère, il riait et jouait. Des masses s’approchaient de lui et elle avait beau crier attention, cela n’avait aucune efficacité. Son frère tomba sur le sol, suite aux coups de ses agresseurs. Elle voulut courir pour le toucher et le relever mais plus elle avançait, plus il reculait.

    Elle se réveilla en sursaut, elle était sur le dos d’Abyssal et Napoléon volait dans les airs en demandant au cheval de se dépêcher. Alana mit quelques temps à comprendre ce qui se passait. Elle prit les rênes et stoppa tout le monde.
    S’en suivit une conversation entre Napoléon et Alana. Comment cela se faisait il qu’elle était éveillée et semblait être en pleine santé. Elle défit le bandage, aucune trace de sang, ni cicatrice. Il semblait qu’elle avait le don de se régénérer et qu’elle n’en savait rien.

    Alana fit faire demi-tour au petit groupe pour retourner au jardin de pierre. Sur le chemin, Napoléon lui expliqua que celle sui l’avait blessé avait aidé à la soigner.
    Cette jeune femme était spéciale et Alana devait lui parler.

    Quand elle arriva, la dite femme, se trouvait encore là, debout face à un ruisseau. Elle lui tournait le dos.


    _ Merci. Merci de m’avoir fait ce pansement, il a aidé à ma guérison, je vous suis reconnaissante, ce n’est pas dit que si vous ne me l’aviez pas fait, je me sois régénérée si vite. Et si nous reprenions la conversation là où nous l’avons laissé. Vous m’avez demandé pourquoi j’étais venue et vous sembliez anxieuse. Je sais que vous n’aimez pas les suppositions mais je ne sais rien de vous et je ne peux savoir la vérité qu’en vous posant des questions et en interprétant vos réactions. Si seulement vous me disiez pourquoi cela vous angoissait, je peux peut être faire quelque chose pour vous aider.

    Alana se sentait angoissée, qu’allait-il se passer. Elle lâcha la bride d’Abyssal et se rapprocha de la jeune femme. Elle voulut la toucher, lui mettre la main sur l’épaule mais que faire ? Elle posa finalement sa main sur l’épaule de la jeune femme et murmura.

    _ Je ne demande qu’à vous aider. Rien de plus.

    Sur ce, elle enleva sa main et se décala, elle s’assit au sol attendant une réponse, un geste, même une attaque montrant ce que pouvait ressentir la jeune femme dont Alana ne connaissait rien.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité

MessageSujet: Re: un nouveau départ [pv Alwenna]   un nouveau départ [pv Alwenna] Icon_minitimeDim 10 Juil - 18:53

    Alwenna était seule, Alana et ses deux compagnons partis. Elle ne bougea pas et repensa à toute cette situation. Tout était trop étrange, trop obscure, trop ... Tout était de trop ! D'ailleurs, en y repensant, La Sindarin se dit qu'elle avait peut-être fait une mauvaise chose en soignant sa rivale. En,fin, il était trop tard pour s'appitoyer sur son sort.

    Kaala glissa sa lourde tête sous la main d'Alwenna qui la gratouilla.

    - Hum, qui sait ?

    C'est alors qu'elle entendit la demoiselle de tout à l'heure revenir à dos sur son cheval. Elle l'entendit alors :

    _ Merci. Merci de m’avoir fait ce pansement, il a aidé à ma guérison, je vous suis reconnaissante, ce n’est pas dit que si vous ne me l’aviez pas fait, je me sois régénérée si vite. Et si nous reprenions la conversation là où nous l’avons laissé. Vous m’avez demandé pourquoi j’étais venue et vous sembliez anxieuse. Je sais que vous n’aimez pas les suppositions mais je ne sais rien de vous et je ne peux savoir la vérité qu’en vous posant des questions et en interprétant vos réactions. Si seulement vous me disiez pourquoi cela vous angoissait, je peux peut être faire quelque chose pour vous aider.

    Alana posa alors sa main sur celle de la Sindarin. Mauvais choix.

    - Tu es encore jeune, et tu as besoin de savoir bien des choses ... Ne me tochce pas !

    _ Je ne demande qu’à vous aider. Rien de plus.

    Le demoiselle enleva sa main, elle avait donc comprit le message.

    - N'ai aucune pitié pour ceux qui devraientun jour te tuer

    Alwenna se retourna et vit la jeune fille s'asseoir sur le sol. Hum, elle est inconsciente, elle ne se rends pas compte que je pourrais la tuer si facilement. La Ladrinis rangea ses armes dans son foureaux, elle n'en aurait pas besoin, elle le savait.

    - Mais puisque tu le demandes si gentillement ... Je veux savoir qui est l'informateur, la source de cette mission que tu avais ici en Elusia. C'est simple non ?

    Elle se tut attendant la réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité

MessageSujet: Re: un nouveau départ [pv Alwenna]   un nouveau départ [pv Alwenna] Icon_minitimeLun 11 Juil - 20:31

    Alana avait posé sa main sur l’épaule de la demoiselle ne sachant pas si elle en avait le droit. Mais la réponse fusa : « Ne me touche pas. »

    *bon et ben ça va être dur de l’apprivoiser. Il va falloir être patiente si je veux qu’elle me dise tout ce que je veux savoir.*

    Alana enleva donc sa main rapidement et s’assit au sol. Elle n’était pas stupide, elle n’était pas inconsciente. Elle savait qu’elle risquait sa vie, mais elle aperçut que la jeune femme rangeait la dague qui avait servie à la menace dans le fourreau et Alana ne put s’empêcher d’esquisser un sourire.

    *C’est un bon début. L’informateur ? *

    Alana ouvrit de grands yeux, elle n’en avait pas la moindre idée ! Personne ne lui avait dit, ils ne disent pas tout à leur soldats, il suffit de dire : aller vérifier à tel endroit et point barre.

    Elle eut un sourire contorsionné. Qui pouvait être l’informateur ? Alana ferma les yeux essayant de reconstituer la scène qui avait eu lieu quelques jours auparavant dans le bureau du conseil.


    _ Vous m’avez demandée ?
    _ Oui, jeune fille. Nous souhaitons te confier une mission ; avait répondu un homme.
    _ Tu dois te rendre à Elusia ; avait continué une autre.
    _ A Elusia ? La cité des eaux ?
    _ Oui, c’est cela, tu en mets du temps à comprendre ! répliqua un jeune homme.
    _ Bien. Je m’y rendrais dès demain, le temps que je prépare mes affaires.
    _ Merci bien, il te faudra vérifier si dans la ville il n’y a pas quelques bandits ou cavalier de Sharna. Nous avons reçu une lettre d’un homme haut placé nous informant de ceci. Mais nous ne savons pas si c’est la réalité.

    En sortant de la salle, le plus vieil homme était venu et lui avait dit de faire attention à elle s’il y avait quelqu’un et qu’elle devait prendre la lettre afin d’aller voir le dit envoyeur et de lui donner les nouvelles de la ville. Elle devrait prendre contact avec cette personne et lui montrer la lettre prouvant sa provenance et delà, elle prendrait contact avec l’ordre.
    Ensuite, elle était partie et n’y avait pas repensé.


    _ A vrai dire, je ne sais pas qui est celui que vous rechercher car je n’ai pas encore lu la lettre que l’on m’a donnée. Mais elle est dans mon sac.

    Alana fit les quelques mètres qui la séparait de son cheval, elle ouvrit une sacoche et en sortit un papier plié en deux, avec le cachet ouvert. La lettre que le mystérieux expéditeur comportait des renseignements sur où trouver les ou le (la) voleur (euse(s)).
    Il était indiqué qu’on risquait de croiser les brigands au jardin de pierre en début d’après midi.
    Bizarre, très bizarre pensait Alana. Au moment même où elle avait rencontré la jeune femme. On lui avait tendu un piège. Cela est certain. Alana passa le reste de la lettre et se posa sur la signature.


    _Il s’agit d’un certain monsieur Caduretti. Cela vous dit quelque chose ? C’est lui que je dois aller voir pour lui signaler une présence ou non de voleurs. Et je dois le rencontrer… au jardin de pierre. Comme s’est étrange. Je ne voudrais pas vous inquiéter mais il me semble qu’on vous a tendus un piège. Tenez, regardez vous-même la lettre.

    Alana tendit la lettre à la jeune femme et regarda Napoléon qui s’envola aussitôt.

    _ Il n’y a personne mis à part nous, Alana.
    _ Personne, dis-tu ? Cela ne ressemble pas à l’auteur. Il décrit tout ce qui aurait dut se passer et il ne serait pas à l’heure au rendre-vous qu’il donne lui-même ? Je n’y crois pas une seule seconde. Soit je suis moi-même tombée dans un piège soir nous devons nous attendre à une surprise déplaisante.
    _ Et tu penses à quoi ?
    _ A une attaque. Reste dans le ciel, tu nous diras si tu vois arriver quelqu’un.
    _ Bien chef.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: un nouveau départ [pv Alwenna]   un nouveau départ [pv Alwenna] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
un nouveau départ [pv Alwenna]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» un nouveau départ [pv Alwenna]
» Besoin d'un nouveau départ
» Nouveau départ [Cherise - Zeno]
» Oliville : Le nouveau départ, la quête des réponses. { H-Finder & Terminée.
» Un nouveau départ, une chute. {PV NEAL

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Istheria, le monde oublié :: La Communauté & ses échangesTitre :: • Corbeille :: • Les vieilles aventures-
Sauter vers:  

(c) ISTHERIA LE MONDE OUBLIE | Reproduction Interdite !