Un mort ? Pas vraiment [Complète]

Bienvenue

Sur Istheria, RPG heroic-fantasy issus d'un univers original où de multiples aventures vous attendent.

Liens rapides

Effectifs

• Eryllis: 3
• Ladrinis: 5
• Eclaris: 2
• Prêtresses: 2
• Cavaliers de S.: 6
• Nérozias: 3
• Gélovigiens: 7
• Ascans: 2
• Marins de N.: 3
• Civils: 13

Temps actuel

An 1305 de l'ère obscure

Saison:Riguear Mois:Gexon
[Novembre/Décembre en temps réel]

Tableau d'honneur


Code par MV/Shoki - Never Utopia



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un mort ? Pas vraiment [Complète]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
::  Chef de la guilde

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: Chef de la guilde "Dague putride" ::
Aflan Mae'r anghofio
MessageSujet: Un mort ? Pas vraiment [Complète]    Mar 2 Oct - 1:46



Aflan Mae’r Anghofio
«Vous me trouvez monstrueux alors que vous m’avez privé de ma famille ? »




IDENTITE : Aflan Mae’r Anghofio
SURNOM : Le Décharné
AGE : ??? ans | SEXE : Masculin
PEUPLE :  Gorgoroth
CASTE : Ladrinis
METIER :  Mercenaire




DON : Résistance physique développé
SPECIALITES : Crochetage et Discretion
POUVOIRS : Trois pouvoirs (sauf pour Prédef.) + degrés de maîtrise (vous avez droit de remplir 9 étoiles ★)
Nécromancie = ★★★★★✩
Insectomancie = ★★★✩✩✩
Possession = ★✩✩✩✩✩


Lame courte


Masque d’agneau blanc, Petit ocarina, Carnet



Aflan est un Gorgoroth, de fait il ressemble plus à un cadavre ambulant qu’à n’importe quel autre êtres vivants. En effet les passants ne manquerait pas de remarquer le peux de cheveux gris sur son crâne ainsi que l’absence de nez au milieu du visage. De même son teint gris ne manque pas de révulser les gens qui l’observe. Pour pouvoir se balader dans la rue sans être déshabillé du regard, le décharné porte souvent un long manteau rouge capuchonné ainsi qu’un masque d’agneau blanc pour couvrir son visage. Il range également ces mains squelettique dans des gants en cuir, assorti à son pantalon, ainsi qu'à ses bottes.

Malheureusement, même avec tout ces vêtements, Aflan est obligé de travaillé sa démarche pour ne pas se trahir, en effet, ces longues années passé à l’état de cadavre font que ces muscles sont atrophié et ces membres raidis, heureusement avec le temps la machinerie c’est quelque peu remise à neuf seulement sa façon de se mouvoir n’a toujours rien de vivant.

Comme beaucoup de membre de son espèce Aflan dégage une aura désagréable, quelque chose de morbide. Et ça rien ne peut y changer. De plus son accoutrement n’aide en rien pour inspirer confiance au moindre passant. Même son masque aux allures innocente ne l’aide généralement pas à échapper au regards accusateur. Mais au moins ils ne vomissent pas à sa vue

Enfin, les poumons du décharné ne sont pas effectif, de fait il ne respire pas et par conséquent parler lui demande un effort et une concentration anormal pour les vivants, c’est pourquoi ces discours sont souvent coupé par de long râle et de longue inspiration. Sa voix résonne dans son corps si bien que l’on dirait qu’il parle au sein d’une immense cathédrale vide en permanence.


Il serait difficile de déterminer si Aflan est une personne doté de bonne ou de mauvaise intention. En effet même si aux abord il paraît bienveillant, recourir à la violence et au meurtre ne le fait pas sourciller. Et de même si il est de son point de vue idéal de raser une communauté il n’aura de peine à exécuter les enfants, les femmes et les personnes âgées. Il peut passer des heures à regarder un être soumis à la torture comme il peut passer des heures à torturer ses victimes, ceci-dit il préfère laisser cela aux autres. Malgré la nécessité, il préfère éviter la souffrance inutile.

Comme indiqué ci-dessous, Aflan à passer ces premiers mois d’éveil à errer avec un groupe de Gorgoroth à assaillir passant, aventurier et animaux sans réelles ambition, jusqu’à ce que ce qu’on appelle la conscience vienne le frapper, c’est à partir de ce moment que ces ambitions commencèrent à se montrer. Après avoir vu sa famille d’accueil se faire massacrer sans une once de pitié, après avoir observer la déchéance de son peuple, le décharné se donna comme objectif de créer un endroit où les êtres discriminé pourrait vivre en paix, et pour cela il sait ce qu’il à a faire et il le fera.

Aflan n’est pas un être qui favorise un peuple ou une caste et  à l’inverse il n’en discrimine aucun non plus. Pour lui il n’y a que des gens responsable de leurs actes et qui récolteront le vent qu’ils ont semé, dû ce-t-il être lui même ce vent.

Le mort-vivant est également quelqu’un qui donne de l’importance au savoir et à la connaissance, en effet pour accomplir ces objectifs les renseignements sont capital, aussi bien pour savoir comment fonctionne ce monde que pour connaître ces ennemis. C’est pourquoi Aflan se plonge régulièrement dans les livres pour agrandir sa culture et aiguiser son savoir.



PRENOM : Araneae
RACE : Monocentropus (une belle araignée bleue)
SEXE : Féminin
POUVOIR : gigantisme
DESCRIPTION : Son Catalyseur est incrusté à la place de l’un de ces huits yeux, il est d’une couleur blanche, ce qui contraste assez avec ces yeux noirs


PRENOM : ø
SEXE : ø
DESCRIPTION : ø




EXTRAIT DU CARNET DE BORD D’AFLAN MAE’R ANGHOFIO

Je me suis réveillé il y a maintenant…. dix huit ans. A l’époque j’avais suivi mes congénères qui s’était éveillés en même temps que moi, rempli d’une colère sauvage inexplicable nous sillonnèrent les terres de Phelgra et celles de Cimmera, le tout en prenant soin de ne pas quitter les étendus d’arbres qui nous camouflé bien mieux que les champs de briques, et nous nous en prenions à tout ce qui passait sur notre route, de par le fait que notre cerveau ne fonctionne plus nous pouvons user de la totale force que possèdent notre corps, même mort nous avons de la ressource. Nous avons donc tué de nombreux êtres, sans aucune raison que la violence. Je me souviens que sur notre dernier assaut, j’avais été frappé par quelque chose d’inexplicable, j’avais laissé mes frères se faire massacrer par ces mercenaires tandis que moi, je me poser des questions sur nos actes. “Pourquoi portons nous toute cette haine ? “ Cette simple question fut suffisante pour calmer ma soif de sang. Cependant, j’avais déjà semer trop de cadavre et le seul guerriers qui avait survécu, même blessé, comptait bien rentré en ayant terminé sa mission. Pas besoin de vous dire que si vous lisez ces lignes, c’est que je ne lui ai pas laissé m’ôter la tête de mon corps.

J’ai donc finit par errer seul dans cette immense forêt, jusqu’à tomber sur ce ménage reculer qui vivait  en cultivant la terre et élevant leur propre bête. J’ai tenté de m’approcher et de les rencontrer mais ma silhouette pestant la mort les fit se mettre sur la défensive, et c’est à coup de fourche que l’homme de ces terres me chassa. Bizarrement je n’avais pas envie de me défendre, j’aurais pu, embroché l’homme et le reste de sa famille pour investir les lieux, mais quelque chose en moi me poussa à prendre la fuite. J’avais donc décider de rester dans les parages et de les observer, il fallait être honnête à part massacrer, je n’avais aucun savoir. Ce n’est que quelques jours plus tard que le petit garçon qui vivait là aperçu mon ombre dans les feuillages alors que je m'étais éloigné pour me faire oublié, sa curiosité le fit me prendre en filature, il s’enfonça donc dans les bois. Le père qui était sorti juste à temps pour le voir s’aventurer au devant du danger paniqua et s’empressa de le suivre.

Cependant la forêt n’étais pas un endroit des plus accueillant pour un môme, surtout quand il tombe nez à nez avec un gros ours. Entendant les grognements de la bêtes et les pleures de l’enfant je me retourne alors et me dirige sur les lieux, j’arrive au même moment que son père, seulement j’ai un meilleur angle et une arme dans la main, alors que l’ours commence à envoyer sa pattes vers le visage de l’enfant, mon épée s'abat et déchire la patte de l’animal. L’ours hurle de douleur, sa patte pend à son bras par un nerf qui n’as pas été tranché. Pour la première fois, je ressens la peur de l’enfant, la douleur de l’animal et le soulagement de l’homme qui voit son enfant sauvé. Je donne un dernier coups pour trancher le nerf qui retient le morceau de chair, immédiatement la bête s’en retourne prendre la fuite, je prend l’enfant dans mes bras et le ramène à son géniteur. Alors que l’homme récupère son enfant et le sert dans ces bras et le sermonne pour lui faire comprendre qu’il ne doit jamais s’éloigner je commence à mon tour à me diriger vers le loin. Cependant le fermier m’arrête :

-Tu n’as nulle part où aller n’est-ce-pas ?

Je ne comprend pas son langage mais il me prend par le bras et me fait le suivre.

-Tu as sauvé mon enfant, laisse moi te remercier en t’offrant un toit et pitance.

C’est de cette façon que j’eu été “adopté” par une famille de paysans perdu au fin fond des terres. J’ai passé trois ans en leur compagnie. J’aider l’homme en cultivant la terre et en coupant le bois pour alimenter le feu de cheminée. La mère m’apprenait à lire et à écrire tandis que l’enfant jouer autour de moi tandis que je le regardais et que j’essayais de comprendre ce qu’il faisait avec ces figurines en bois et ces bruits bizarre. Malgré la bizarrerie de la situation, je me sentais à mon aise, j’avais appris leur langage, désormais je pouvais aussi communiquer avec eux, j’ai pu les aider dans la vie de tous les jours. Dans cette même période, j’appris à utiliser la magie grâce à des bouquins qui avait été offert à la famille en échange de leur récolte. Ils allaient les vendres mais n’en tirait pas un assez bon prix. Ainsi, j’ai appris à réanimer des êtres inanimé, comme moi, seulement, il n'était pas doué de volonté, ils suivaient seulement un ordre que je leur donné à leur apparition et l'exécuter. Mais je ne pouvait maintenir leur temps d’animation très longtemps, une demie heure tout au plus, ensuite le corps s’effondrait. De plus je devais me contenter de corps d’animaux, et des animaux pas trop gros.. Et en parallèles j’ai commencé à découvrire l’insectomancie, un art tout aussi lugubre qui permettait de commander aux insectes, encore une fois mes apprentissages n’en était qu’à leur début et ma maitrise bien imparfaite.

Ma situation ne dura pas de façon éternel. En effet ma présence s'était faite remarquer par les “voisins”. Et elle n’était pas la bienvenue, surtout lorsque je laissais traîner les cadavres de mes expériences autour de leur terres. Pour ces fermiers je n’étais qu’une aberration qu’il fallait corriger. Je ne suis pas doué pour comprendre les émotions des personnes qui m’entour et ça ne date pas d’hier, de fait je continuait à me montre l’air candide. Un soir ils décidèrent de s’unir pour me renvoyer au royaume des morts. Mes hôtes qui n’était pas d’accord avec cette barbarie me défendaient mais ils ne purent ébranler leur volonté, à la place ils furent placé sur le bûché pour m’avoir couvert. Par chance ou malheureusement, ce soir là j’étais parti cueillir quelques herbes que m’avait décrite la femme pour concocter quelques médicaments. Lorsque je suis revenu, la demeure était elle aussi en feu, mes bienfaiteur était déjà carbonisé. A ce moment je ressenti de nouveau cette colère caractéristique qui définissait mes actes à mon éveil. C’est aussi la première fois que je pu animé le cadavre d’un humain. J’avais réanimé l’enfant et lui avait confié ma lame, avec pour ordre de couper la gorge de ces gorets dans leur sommeil. Je le suivait de loin, attendant le moment ou ils s’effondreraient tous, pour montrer mon visage et leur montrer qu’ils avaient joué avec la mort une fois de trop. Ce fut une nuit sanglante. Trop pour rester dans les parages, une fois vengé, je ramena l’enfant auprès de ses parents et il les enterra avant de partir errer de nouveau. Des gens allait forcément venir en voyant la fumé et découvrirait le carnage. Si j’étais resté ils auraient voulu me faire payer mes actes.

Durant mes errances j’ai continué d’exercer ma magie pour être maintenant capable d’animer trois corps humain adulte en même temps pendant quinze minutes et créer des apparitions fantomatique au effet néfaste et dérangeant. Je pouvais également commander à une ruche entière d’insecte volant, avec difficulté mais la facilité des insecte à accorder leurs attaques grâce à leur marqueur olfactif en faisait une magie efficace même à basse maîtrise. Grâce à l’insectomancie j’ai également pu rencontrer Araneae, une magnifique araignée au couleurs enchanteresse capable de gigantisme. Après des début calamiteux et belliqueux, j’ai réussis à apprivoiser la bête et grâce à son talent je m’en suis fait une monture des plus originales. J’étais obligé de la laisser loin des villes pour ne pas me faire remarquer davantage que par mon aura naturel.

Après des Années d’errance à vagabonder par delà le monde sans être vraiment actif, à simplement rencontrer des personnes, investir les lieux de documentations et acquérir les connaissance qui lui manquait je décide enfin de ne plus être qu’une apparition et de marquer le monde de ma présence.Mes voyages m’ont appris que ce monde est très injuste, je l’avais déjà remarqué mais cela m’avait été confirmé. Et ce phénomène avait lieu partout. Plus j'apprends et plus je déteste ce monde qui m’a fait renaître, des innocents périssent pour permettre à une personne plus ambitieuse de faire son beurre. Ainsi j’ai commencé à me faire engager comme gardes du corps, ou mercenaire par quelques particulier. En effet, mon corps immortel et indolore était un plus dans mon CV. Mes activités ne m’ont pas seulement permis d’acquérir butin et expérience, j’ai également commencé à monter un réseau de personne qui comme moi voulait voir les chose bouger, qui comme moi été mise de côté, qui comme moi avaient vu leur famille décimer par orgueil. Ainsi, si nous avions besoin d’information, d’homme ou d’un service nous n’avions qu’à rentrer en contact.  

Notre réseau d’assassin, jusque là désorganisé mis leur butin en commun afin d’ouvrir une auberge, celle-ci était situé en plein centre de Phelgra, quel meilleur endroit pour abriter des gens louches. Cette auberge n’était évidemment qu’une couverture, ici nous avions tous un tas d’ivrognes livrant leur doux secret, facilitant la récolte d’information, de plus nous avons rejoint le réseaux clandestin des Ladrinis, je m’étais revendiquer chef de ce gang d’assassin, en effet je n’étais peut être pas le plus puissant ou le plus efficace, mais mon immortalité et ma capacité à contrôler les morts me permette une couverture sans faille. Jusqu’ici je n’avais que très peu laissé d’indice de ma présence sur les lieux de mes méfaits. Et de ce fait, mes collègues décidèrent qu’il était préférable d’avoir un leader insaisissable, ainsi leur arrières serait couvert quoi qu’il advienne et leur cause à jamais en marche. Mais notre combat ne fait que commencer. Si nous voulons prendre le contrôle nous allons devoir persévérer et nous salir davantage les mains. J’ai quelques idées concernant la suite...



Dernière édition par Aflan Mae'r anghofio le Mar 2 Oct - 19:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: L'Eryl ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: L'Eryl ::
Sighild
MessageSujet: Re: Un mort ? Pas vraiment [Complète]    Mar 2 Oct - 16:05

Bonjour officiellement et bienvenue sur Istheria!!!

Je passe juste afin de vérifier que ta présentation est finie?
Ou souhaites-tu encore ajouter quelque chose avant mon terrrrrrrrrrrrrrible verdit! lol


Dès que j'ai ta réponse, je tâche de te donner la mienne! 088
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
::  Chef de la guilde

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: Chef de la guilde "Dague putride" ::
Aflan Mae'r anghofio
MessageSujet: Re: Un mort ? Pas vraiment [Complète]    Mar 2 Oct - 16:08

Merci pour cet accueil,
Pour répondre à ta question, non ma bio n'est pas encore tout a fait finie. Il me reste encore deux trois détails à réglé. Je réup quand c'est fait :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: L'Eryl ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: L'Eryl ::
Sighild
MessageSujet: Re: Un mort ? Pas vraiment [Complète]    Mar 2 Oct - 16:15

Formidable!!! J'attends donc la suite!!! bg
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
::  Chef de la guilde

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: Chef de la guilde "Dague putride" ::
Aflan Mae'r anghofio
MessageSujet: Re: Un mort ? Pas vraiment [Complète]    Mar 2 Oct - 19:19

Up !
J'en ai terminé avec ma présentation !
J'espère avoir réussi a présenter correctement mon perso sans pour autant brisé trop de mystère. En espérant pouvoir développer ça correctement au fil des rp :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Garde Cimmerienne ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: Garde Cimmerienne ::
Ghorza Agrob
MessageSujet: Re: Un mort ? Pas vraiment [Complète]    Mar 2 Oct - 22:43

Yes, j'ai réussi à passé avant que la terrible marraine t'accable de son courroux vengeur !


Plus sérieusement : Bienvenue Aflan Mae'r anghofio ! (merci copier-coller) J'espère de tout cœur que tu t'amuseras bien ici et à très bientôt, j'en suis sûre !

Gros gros bisous de Zélos !


Merci à ma marraine, Sighild, pour ces magnifiques avatars ! (≧∇≦)/

Je grogne en : #006600, Je songe par des  rêves brumeux

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: L'Eryl ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: L'Eryl ::
Sighild
MessageSujet: Re: Un mort ? Pas vraiment [Complète]    Mar 2 Oct - 22:47

Hop hop hop!!!

Nous revoilà! Alors mon terrible verdict est le suivant..... Fiche validée!

Ton personnage est vraiment original et en tout honnêteté, je l'aime déjà beaucoup. Jusque là, personne n'avait exploité l'aspect complètement décharné d'un gorgoroth donc c'est cool. Cela lui donne un côté mystérieux et tout. Bref. J'adore!!!


Comme tu as choisi les ladrinis, tu es notre premier veinard et tu remportes donc l'objet suivant :

" la langue de serpent "
Produits en série pendant un temps chez un artisan zelos, les langues de serpent on l'apparence d'une longue tige de cuivre légèrement incurvée dont la pointe noircie est étonnante de banalité. Cependant, présentez là à une serrure et elle se contorsionnera pour adopter la forme de sa clef. C'est l'outil idéal pour ceux qui veulent défier la propriété d'autrui...

Attention, ne fonctionne pas pour les serrures magiques.




Tu vas pouvoir dès à présent te rendre dans la " GESTION DES AFFAIRES " afin d'ouvrir ton compte en banque, ton journal et ton inventaire.

Tu pourras également faire une demande de rang personnalisé JUSTE ICI.

Pour ton avatar, tu peux "réserver" une image particulière dans notre bottin ICI.


Voilou!!
Je file te mettre tes belles couleurs, etc...

Si tu as besoin de quoique se soit, contacte moi.
Sache également que si tu en as besoin, tu peux demander un parrain (ou une marraine comme le dit Ghorza!!! loool) JUSTE ICI.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Un mort ? Pas vraiment [Complète]    

Revenir en haut Aller en bas
 
Un mort ? Pas vraiment [Complète]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ulquiorra Schiffer est mort ? Oui. Mais il revient.
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» Jusqu'a mort s'ensuive... (Linoël, Idryl, Luna, Sanzo, Shrys
» Jeune artiste kidnappé , blessé par balle et laissé pour mort à Cité Soleil
» Menaces de mort contre Wyclef Jean.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Istheria, le monde oublié :: Gestion des PersonnagesTitre :: • Inscription & Présentation :: • Identités officialisées :: • Les Gorgoroths-
Sauter vers:  

(c) ISTHERIA LE MONDE OUBLIE | Reproduction Interdite !