Isara, ou la femme venin [finie]

Bienvenue

Sur Istheria, RPG heroic-fantasy issus d'un univers original où de multiples aventures vous attendent.

Liens rapides

Effectifs

• Eryllis: 3
• Ladrinis: 7
• Eclaris: 6
• Prêtresses: 2
• Cavaliers de S.: 5
• Nérozias: 6
• Gélovigiens: 5
• Ascans: 2
• Marins de N.: 7
• Civils: 21

Temps actuel

An 1305 de l'ère obscure

Saison:Langdum Mois:Cladil
[Mai/Juin en temps réel]

Tableau d'honneur


Code par MV/Shoki - Never Utopia



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Isara, ou la femme venin [finie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
:: Bandit manchot ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Deirdre Luberym
:: Bandit manchot ::
Deirdre Luberym
MessageSujet: Isara, ou la femme venin [finie]   Isara, ou la femme venin [finie] Icon_minitimeDim 15 Mai - 17:07


PRESENTATION
La femme venin



    NOM: Calaelen
    PRÉNOM: Isara
    SURNOM: Isa ; La Femme Venin

    SEXE: Féminin
    AGE: 27 ans pour l'apparence , approche sa cent cinquantième année en réalité
    PEUPLE: Gorgoroth, elle aurait été terrane autrefois

    CASTE: Civile, elle aurait été une Ladrini il y a longtemps
    MÉTIER: Propriétaire du "Aux Milles Couleurs ", maison de thé mais aussi maison close chic

    ARMES PRINCIPALES: Un éventail ainsi qu'un fouet
    AUTRES POSSESSIONS:
    • Elle possède bien évidemment son établissement, qui est à la fois son commerce mais aussi sa maison.
    • Elle possède aussi de nombreux bijoux qu'elle ne porte pas forcément, sauf un collier qui est rehaussé d'un catalyseur d'une couleur rôle pale.
    • On prétend aussi qu'elle dissimule toujours une dague sous ses jupons.


    DON: Résistance physique développée
    POUVOIRS:
    • Hypnose : elle manipule et trompe l'esprit, fait naître des illusions
    • Souffle d'Ambrosis : elle possède un souffle qui peut influencer les comportements de ceux qui le respire (rendre violent, libidineux, endormir...)
    • Contrôle du métal : elle manipule les éléments métalliques, change leur forme...


    SPÉCIALITÉS:
    • Empoisonneur (connaissance accrue dans le domaine des poisons et ses remèdes)
    • Trompeur (capacité de tromper n'importe qui, menteur d'exception)


    PHYSIQUE:
      Isara est ce que l'on appelle une jeune femme plantureuse et aux formes généreuses. Délicieuse dans tous les sens du terme, elle possède un capital séduction non négligeable et un charme certain. Mais derrière ses sourires langoureux et ses démarches provocantes, se trouvent une femme qui joue à un double jeu.

      Cette dernière se présente d'ailleurs sous un très bel apparat, raison pour laquelle on pourrait lui céder bien ce qu'elle désire. Svelte, mince, elle est d'une taille fine, souvent amincie par un serre-taille qui met également sa poitrine rehaussée en valeur. Elle a également de longues jambes fuselées, n'en finissant pas sous ses jupes de voiles. Sa peau qui dans son humanité était d'une belle blancheur laiteuse, se voit aujourd'hui légèrement ternie, moins lumineuse qu'autrefois, mais si aucun sang ne coule à présent sous cette coquille, cela ne signifie en rien qu'elle n'en prenne guère soin. Délicat parfum, quelques poudres pour une meilleure mine, du noir sous les yeux, et elle retrouve ce qui lui avait été volée. D'ailleurs, de cette tragédie, il lui reste le martèlement des lames qui la frappèrent dans le dos, près de sept cicatrices sauvagement données.

      Si ce corps n'en reste pas moins charmant, sa mine l'est tout autant. Le visage ovale, un nez finement taillé et légèrement pointue, des pommettes saillantes, elle possède des traits très agréables. Sa bouche est délicate, gourmande, et les sourires qui s'en détachent laisse bien souvent songeur. Sincère, mielleux, méprisant... on peut y lire bien des expressions. Quant à son regard, les deux iris ambrés qui se dessinent trahissent une colère certaine mais dont on ne connait pas l'objet de haine. Toutefois, ces esquisses sont aussi des atouts pour son travail et obtenir ce qu'elle souhaite. Ce doux visage sombre est en parfais contraste de son obscure chevelure. Longue, légèrement ondulés, noir de jais, il cascade sensuellement sur des épaules aux allures frêles et fragiles.

    PERSONNALITÉ:
      Il y a des personnalités difficiles à cerner, celle de Isara en fait partie. Cette étrange femme dont l'aura laisse bien des impressions possède une double personnalité, jouant sur les contrastes de son être, de ses désirs, de ses ambitions.... dans tous les cas, elle demeure à ne pas être prise à la légère.

      Grande manipulatrice, Isara eut toujours su ce qu'elle souhaitait, sans aucun complexe. Elle n'hésitait pas d'ailleurs à user de tous les moyens nécessaires à cet effet. Mielleuse, séductrice, son charme et ses talents pour le mensonge lui ont toujours conféré bien des services. Et si le son grave et sensuel de sa voix ne suffisait à tourner les têtes, elle n'hésitait pas à donner de sa personne.... car ce qu'elle souhaitait, elle l'obtenait d'une manière ou d'une autre. Mais ne vous fiez pas à ces airs de croqueuse, il y a derrière la belle allure une femme de poigne, intelligente, et dont les mots sont un véritable venin. Jouer avec elle est prendre le risque de venir se brûler les doigts et d'y laisser bien des plumes.

      L'ironie de cette personnalité peu saine était de savoir qu'autrefois, elle n'était sans doute que lumière. Pleine de vie, d'optimisme, joyeuse, elle savait écouter les ordres et donner le meilleur d'elle-même. Bien loin d'être naïve cependant, elle était d'un entêtement sans borne. Sa loyauté était sans faille et elle possédait le sens du sacrifice. L'honneur, le respect, lui semblait être des mœurs importantes, et au sein des Ladrinis, malgré l'illégalité de cette vie, la comblait.... jusqu'à ce qu'elle y perde sa vie.

      Est-ce que tout ces attraits ont entièrement disparus? Est-ce que cette bonté du passé n'est plus qu'une chimère? Isara n'est plus le genre de personne qui s'ouvre aux autres individus. La méfiance même, elle se trouve être incapable de pouvoir se lier à quiconque car la noirceur la ronge....


    HISTOIRE:


Là, une femme allongée sur un sofa, les jupes remontant légèrement au dessus de ses genoux, elle recrachait lentement quelques ronds de fumées, tranquille, sereine.... Devant elle, il y avait un homme qui ne la quittait du regard, comme hypnotiser par elle. Elle, c'était Isara, lui, un homme quelconque et de passage. Pour la première fois, elle se laissait aller à la confidence... sans doute par nostalgie.

" Qui suis-je? Haaaaa que voilà une bonne question... qu'il est bien rare de s'intéresser à la personnalité de la putain que l'on vient de s'offrir. Mais je suis une gentille fille alors je vais bien prendre le temps de te répondre.

J'étais une gamine comme les autres, pleine de rêves, pleine d'illusion... quelle femme ne l'était pas. Mon père était un vaurien qui laissa ma mère sans le sous, et elle, elle finit par mourir d'une mauvaise maladie. J'étais sans famille, mais néanmoins assez maline pour me débrouiller par mes propres moyens. Je commençais pas des petits larcins, des petits vols... avant de me faire remarquer pour mon culot par un ladrini. C'est auprès de ses voleurs que je découvris une nouvelle famille mais surtout de l'argent. Comme j'avais un joli minois, on m'employait souvent pour des affaires d'espionnage dirons-nous... obtenir des informations, ou même des vols où on ne pourrait soupçonner une femme de mon genre. J'étais, je le pense, promise à un bel avenir dans le domaine.... mais j'étais alors allée trop loin dans une affaire.

Je séduisis un bel homme, un noble, une grande prestance, riche mais qui entretenait des rapports étranges avec Phelgra. On disait qu'il corrompait un bon autre de personnes, et on souhaitait en savoir un peu plus sur ce dernier afin de pouvoir le faire chanter en retour.... du moins, c'était ce que le client souhaitait. Mais le pauvre imbécile s'éprit de moi... il était près à m'offrir tout ce que je souhaitais... moi, je n'arrivais pas à obtenir ce qu'il me fallait et O grand dieu cela m'exaspérait. Mon supérieur au sein des Ladrinis souhaitait à cet époque que j'en restais là... qu'en m'exposant ainsi, cela pourrait me compromettre et me mettre en danger. Si j'avais été moins obstinée, je l'aurais alors écouté... Mais moi... j'étais allée encore plus loin, j'avais accepté sa proposition de mariage. Et oui mon cher, vous avez à faire ici même à une femme mariée... enfin, plutôt à une veuve. Vous pensez peut-être que j'ai été un peu folle, et c'était sans nul doute vrai. Toutefois, je n'étais rien, juste une voleuse, une espionne. Là, je tombais sur un jeune noble qui me promettait tout ce qu'une femme pouvait rêver. En soit, je n'étais pas mal tombée, il était beau, éloquent... mais sans doute un peu nigaud pour les jeux de l'amour. Je ne suis jamais tombée amoureuse de lui... mais j'avais appris à mieux le connaître, à devenir une confidente, une amie.... mais cette vie de jolie noblesse ne me faisait pas perdre mon objectif. Je demeurais une Ladrini.... et je réussis à mettre la main sur les objets désirés. Haaaaaa quelle belle aventure cela avait été.... tout aurait pu reprendre un cour normal mais je n'avais pas une bonne étoile de mon côté... Dans ma splendide chambre à coucher, alors que j'étais en train de me changer, une violente douleur me transcenda.... encore, encore et encore.... c'était une lame, un poignard que m'enfonçait mon époux dans le dos, lâche qu'il était... eetttttttt.... et je suis morte. C'était pathétique. De là, je ne me souviens de rien.... seulement de mettre réveiller en boîte. Un cercueil vraiment vilain d'ailleurs... passons les détails me intéressants de mon évasion. Il est bien plus captivant de savoir ce que j'ai fait ensuite.

J'ai appris par la bouche des commères que je m'étais faite assassinée par un voleur, une tragédie qui avait mal tourné... que mon cher époux était en larme jusqu'au sang, que c'était terrible à voir. Qu'un piteux mensonge, qu'un fourbe. Je ne l'avais jamais aimé et maintenant j'avais l'impression de savoir pourquoi. Enfin, c'était aussi l'occasion de démarrer une nouvelle vie puisque j'étais morte aux yeux du monde.... mais, je me devais de régler mes comptes avec mon tendre époux. Nous avions jurer pour le meilleur et le pire.... je lui fis connaître le pire. Ralalalalala... regarde toi aujourd'hui.... chéri... tu vas connaître le poids de ta punition.... "

Le regard d'Isara était empli de haine, une haine si noire que son interlocuteur voyait ses larmes couler sur ses joues, terrifiés.... O, il ne bougeait pas, il ne le pouvait pas. Notre ressuscités avait pris la peine de le paralysant, tout en maintenant sa conscience. Qui était-il? Oui, un homme quelconque... mais celui qu'elle avait épousé, son assassin.

" Tu vas maintenant connaître la douleur... et ne t'inquiète pas, je ferais attention pour que tu puisses jamais revenir... Je suis gentille, non? "

Un... deux.... trois.... jusqu'à sept coups de poignard... Isara lui rendait alors simplement la monnaie de sa pièce... Il l'avait tué, elle l'avait tué.... mais y avait-il meurtre pour autant? Voyons... elle était officiellement décédée. Personne n'aurait imaginé qu'elle serait revenue sous la forme d'une gorgoroth, elle qui était si mignonne, si pleine d'idéal... Il était impressionnant de constater qu'en quelques secondes, tout pouvait si radicalement basculer...



COMPAGNON
Solembom



    PRÉNOM: Solembom

    SEXE: Mâle

    POUVOIR: Télépathie

    DEscriptION:
    Solembom était un chat tout ce qu'il y a de plus commun. Jeune de quelques années, il arbore un pelage aussi noir que les cheveux de sa maîtresse. Agile, quelque peu paresseux, il n'est pas le genre de félin qui va s'amuser à chasser la souris, toutefois, il ne souffre pas d'embonpoint pour autant. La bête est particulièrement bien entretenue par Isara, et elle lui offre toujours des rubans faits des meilleurs tissus à lui mettre en collier.
    Au niveau de son caractère, il est assez fripon et indiscipliné, mais il n'est pas méchant. Peu docile, il ne se laisse pourtant pas approcher par les inconnus, et surtout les hommes. Non, il semble préférer les dames, autant dire qu'il est un chat de goût.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: L'Eryl ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Sighild
:: L'Eryl ::
Sighild
MessageSujet: Re: Isara, ou la femme venin [finie]   Isara, ou la femme venin [finie] Icon_minitimeLun 16 Mai - 1:48

C'est un autre compte à moi!! Pas d'inquiétude!!!

Je m'auto-valide même si c'est pas bien!!! XD

Fiche validée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Isara, ou la femme venin [finie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Isara, ou la femme venin [finie]
» D.de Saxe,Finie."Il n'est plus pour moi de bonheur, de repos, que par la possession de cette femme que je hais et que j'aime avec une égale fureur."
» Quand une vipère crache son venin...? Lavinia, Anne & Andrew
» L'écrivain Georges Anglade et sa femme sont morts dans le séisme
» Femme d'hier et d'aujourd'hui...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Istheria, le monde oublié :: Gestion des PersonnagesTitre :: • Inscription & Présentation :: • Cimetière-
Sauter vers:  

(c) ISTHERIA LE MONDE OUBLIE | Reproduction Interdite !