Áedh Wintersun [fiche terminée]



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Áedh Wintersun [fiche terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
:: L'ombre blanche ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: L'ombre blanche ::
Marduk Nargaroth

MessageSujet: Áedh Wintersun [fiche terminée]   Dim 1 Juin - 0:05


 
QUELLE PERSONNE ES-TU ?
Toi qui voyage sur ces terres oubliées
 

 
WINTERSUN, Áedh
" Chaque vie a une valeur qui peut être pesée en or"

 
Surnom L’ombre blanche
Age 33 ans
Sexe Masculin  
Peuple Terran
Caste  Civil
Metier Chasseur de prime

 
• • • • • • • • • • • •

Armes principales
Lames secrètes : Il s’agit ici d’une arme qui fut développé par un vieil ami d’ Áedh.  Il s’agit ici d’une lame rétractable dont le mécanisme est attaché sous les bras de notre protagoniste.  Celle-ci peut être déployée grâce à un câble attaché à un de ses doigts à chaque main.  Celle-ci fut développé pour Áedh  par Yusuf Maeltek il y a de cela quelques années.  Il s’agit ici d’un cadeau pour un service rendu en lien au passé commun des deux hommes.  Un joyau mécanique, celle-ci procure un avantage à notre protagoniste lors d’une attaque surprise.  Cependant, il dû à la complexité de l’objet et à sa taille,  il est possible que le mécanisme ou l’une des lames se brise… forçant alors l’ombre blanche à retrouver son vieil ami.

Dague : Il ne s’agit pas ici d’une grande arme célèbre et ne possède nullement de nom.  Sa dague est une arme versatile lors du combat au corps à corps.  Elle fut remplacé à quelques reprises avoir soit avoir perdu la précédente pour diverses raisons.  Cependant notre protagoniste tente toujours de demeurer dans le même genre… un seul côté tranchant et légèrement recourbé est ce qu’il préfère.

Autres possessions
Áedh possède sans doute un bon nombre de petit objets divers, cependant une autre possession qui est sans doute important de noter est qu’il a toujours, ou presque, avec lui de quoi ligoter une personne… car il est parfois plus payant d’apporter une personne en vie que morte.
Don
Agilité développée et grande adaptabilité
Pouvoirs

-Sens développée :Áedh possède la capacité d'utiliser les sens qui lui sont si naturels de façon peu naturelle. Tant de choses extraordinaires sont possibles à travers les sens, de distinguer les traits d'un visage sous la pénombre, de sentir le discret parfum de la peur, d'écouter les murmures lointains, goûter chaque saveur du monde ou de ressentir sous les doigts les moindres reliefs... Il s'agit ici d'une façon de percevoir le monde au-delà de ce qu'il peut sembler.

-Invisibilité : Être capable de ne pas se faire remarquer pour l'être qui cherche à être discret est un talent naturel... Posséder la capacité d'être invisible lorsque la situation la demande est un avantage que notre protagoniste peut se permettre. Certes la maîtrise du mouvement et de l'invisibilité demande énormément d'énergie.

-Symbiose animal :Parfois être capable de posséder une vision différente du monde est un avantage. Nombreuses sont les créatures de notre monde qui ont une vue que nul être possède. Bien qu' Áedh soit capable d'entrer en transe avec la plupart des animaux, il possède une affinité particulière Airut son faucon. Il utilise la symbiose animale afin d'obtenir les souvenirs de celui-ci ou bien de voir à travers ses yeux. La pratique de ce pouvoir demande un haut niveau de concentration et le corps du pratiquant devient alors immobile.L'un des nombreux dangers de la symbiose animal est si l'animal se fait blesser, le pratiquant ressentira la douleur... Dans certains cas la mort des deux partis est possible.

Specialites
Combattant d’exception,  Discrétion.

• • • • • • • • • • • •
 
Décris-moi comment je te vois...

Il s’agit ici d’un homme dont le visage est très peu connu et c’est parfait ainsi.  Cependant, les quelques rares êtres de ce monde ayant eu l’occasion de poser leur regard sur notre protagoniste et bien l’observer pourraient sans doute vous faire une brève description de qui se cache sous la capuche blanche.   La plupart des gens ne le voit que comme étant une ombre dans un coin ou celle du prédateur qui les traque.  Lorsqu’ils font face à ce dernier, ils font face à un grand homme aux regards des plus perçants.  Les prunelles azures de ce dernier sont tels celles d’un prédateurs sous la capuche de ce dernier alors qu’il vous regarde sous le voile de l’obscurité.   Il est dit que les yeux est le miroir vers l’âme d’un homme, que sa langue peut être fourchus mais que son regard trahira ses paroles si elles sont fausses.   À travers le regard d’Áedh, celui-ci affiche un bon nombre d’émotions, passant de la furie à la passion.  Son magnifique regard est sans doute ce qui aide le plus à détourner les gens des nombreuses cicatrices sur son visage.
 
 
La vie ne fut pas toujours facile pour ce dernier, à vrai dire elle ne le sera sans doute jamais.  Les mille et un bagarre auxquels l’ombre blanche à survécus ont su marquer son corps entier. Il y d’abord celle sur sa joue gauche que l’on remarque en premier, puis celle traversant sons sourcils du même côté  ainsi que celle sur le dos de son nez.  Il s’agit ici des traits faciaux sans doute unique à sa personne ou du moins des traits qui font en sorte que l’on peut le distinguer dans la masse.  Car simplement dire qu’il s’agit ici d’un homme aux yeux bleus n’est sans doute pas la façon la plus facile de se faire un portrait mental de ce dernier.   Certes il est possible de dire qu’il s’agisse ici d’un blondinet… parfois un peu barbu même selon le jour. Sa crinière dorée n’a rien ici de bien particulier pour être tout à fait franc.  Il s’agit ici sans doute d’un trait fort commun et aussi d’un style d’autant plus banal.  Il faut dire que notre protagoniste n’est pas exactement le genre d’homme à tenter de suivre la mode du temps.
 
 
Le corps de notre protagoniste démontre bien les signes du temps et de la vie qu'il a mené. Ce dernier mesurant en ce jour 1m85 et quelques poussières ne fut pas toujours le grand homme au corps athlétique qu'il est aujourd'hui .Il y a une époque où Áedh était un jeune homme maigrichon, une proie facile, mais cela est chose du passé. Sous ses vêtements, notre protagoniste nous révèle le corps d'un homme. Avec son choix de carrière, celui-ci a dû développer ses muscles afin de posséder la force physique nécessaire. Il n'est cependant pas une montagne de muscles ou une grosse brute puisqu'il favorise une approche plus fluide. Bien qu'il  ne soit cependant pas une montagne de muscles ou une grosse brute puisqu'il favorise une approche plus fluide. Son mode de vie et les conflits qu'il a rencontrés par le passé ont fait leurs marques sur sa peau. Quelques autres souvenirs permanents de sa vie sont encrés sous sa peau à travers l'art du tatouage.
 
 
Il y a souvent mentions de son style vestimentaire, un style qui n’est nullement hors de l’ordinaire pour les hommes dans sa profession.  La veste de ce dernier, à laquelle est attachée sont capuchon donne sans doute l’impression d’être presque qu’entièrement blanche.   Il y existe pourtant quelques parties dans une sombre teinte de bleu en avant et derrière, mais celles-ci semble être généralement masquées par ce qui pourrait sans doute être qualifier d’une armure légère en cuire.  Cette partie de cuire ressemble presqu’à un harnais couvrant ses épaules et entourant sa taille.  Il s’agit ici d’un vêtement pratique pour le transport d’objet divers tout en conservant les mains libres puisque quelques petites poches y sont attachées.  Une ceinture en coton rouge, sans fonction particulière si ce n’est que de masquer un peu son abdomen est porté par celui-ci…. Il lui est possible de placer un objet léger entre sa ceinture et son corps au besoin, mais notre protagoniste fait cela que très rarement, préférant l’utilisation des petites poches en cuire.   Posséder un peu de protection au niveau des bras est toujours un avantage qu’il ne peut refuser.  La petite armure, faite en cuire durcis lui procure le confort et la légèreté nécessaire à sa protection.  Un pantalon simple et blanc semble être en grande partie caché par sa veste et ses bottes.  Les bottes en cuire de ce dernier monte jusqu’à quelques centimètres sous ses genoux, lui offrant confort, mobilité, mais aussi l’assurance de ne pas avoir les pieds mouillés.

 
Décris-moi comment tu penses...

Il est sans doute un peu ironique de dire que notre protagoniste est un homme aux multiples visages puisque son dit visage n'est pas souvent observé.De croire qu'il s'agit ici d'un homme uni dimensionnel serait sans aucun doute un peu ridicule.Il y existe certes certains aspect plus connus de sa personnalité, car il affiche souvent un personnage plus sombre qu'il est en réalité.Toutefois, les facettes que certains qualifieraient comme étant plus tendres de son âme sont souvent masquées et que partager avec les gens les plus intimes.
 
 
Le chasseur de primes : Il s'agit ici de l'aspect le plus connu publiquement à propos de L'ombre blanche. Sa façon de pratiquer son métier n'est pas toujours celle qui est la plus honnête ou du moins, il n'est pas toujours très soucieux des lois lorsqu'il est à la poursuite d'une tête à prix. Habituellement notre protagoniste tente d'abord une approche un peu plus traditionnelle. Prenant avec lui la fiche pour la tête à prix, il écoute les rumeurs en ce qui concerne l'être qu'il recherche. À l'occasion, si cela est requis, il demandera de l'information aux gens de la localité pouvant lui indiquer la bonne direction à prendre, puis suivra les informations si elles sont pertinentes. Certaines personnes vous diront qu'il est un homme malhonnête, un menteur voir même un véritable escroc dans sa façon de questionner les gens, cela est vrai dans certains cas .Áedh ne dit pas toujours la vérité et toute la vérité, il tord les faits, embelli la réalité parfois ou va tout simplement mentir. Il possède néanmoins des raisons lorsqu'il utilise une approche un peu moins honnête. Il s'agit ici d'un métier très compétitif...Chaque morceau d'information est des plus précieux et afin de trouver une vérité, il faut d'abord ouvrir avec un mensonge.
 
 
Lorsque l'approche un peu plus ''raisonnable'' ne fonctionne pas, il y existe toujours l'intimidation. Nombreux n'hésiterons point à vendre la vie d'un autre si c'est pour sauver leur peau. Cette approche nettement plus physique peut s'avérer autant efficace que dangereuse. Face à la peur il est parfois difficile de bien prédire la réaction des gens. Alors que certains vont céder, d'autres vont simplement vouloir se battre pour leur survie. Peu importe la possible réaction, notre protagoniste ce doit d'être prêt à toute éventualités .La taille, la silhouette et le visage partiellement couvert, sous le voile de la pénombre se faire approcher par une personne telle qu'Áedh sait utiliser son environnement et la situation à son avantage. Il s'agit ici d'un homme intelligent et fort malicieux lorsqu'il est requis de l'être. Bien qu'il possède la capacité physique afin d'engager dans un combat direct, notre protagoniste favorise une voie un peu plus réfléchie. Certes chaque situation demande une évaluation particulière et sa propre approche .Áedh sait faire preuve d'une grande adaptabilité faces aux diverses situations.  Certes il n'est sans doute pas le plus grand des génies tacticiens de ce monde, mais il demeure tout de même fort efficace dans sa méthode et c'est ce qui importe.
 
 
Notre cher protagoniste est un homme qui peut se montrer très persistant lorsqu’il désir réellement obtenir quelque chose.   Cet aspect de sa personnalité n’est pas seulement lié à son métier.   Ce dernier qu’il y existe différents chemins vers le succès.   Certaines personnes sont tout simplement nées dans la gloire et devant eux un glorieux pavé couvert d’or s’y trouver.   D’autres, comme notre cher .Áedh, n’ont pas toujours connu la fortune.  Pour des gens comme lui, il est possible de simplement accepter les choses telles qu’elles sont ou bien de souhaiter avoir une meilleure vie.  La voie plus facile et malhonnête… ou celle de l’honnêteté qui n’est pas toujours facile.  Bien qu’il ne marche pas sur une ligne droite, notre mystérieux protagoniste a choisi un chemin un peu plus honnête… surtout lorsqu’on le compare au lieu où il a grandi.  Déterminé à sortir de la misère et d’aider à sa manière les gens, ce dernier a choisi une route qui l’a mené à être chasseur de primes…  retirer la vermine des rues du monde une tête à la fois.
 
 
Le défenseur des innocents : Lorsqu’on met de côté la facette un peu plus sombre de sa personne on y trouve chez lui un homme qui possède un bon cœur.  Il n’est certes pas l’homme les plus généreux qui existe et est toujours très prêts de sa petite fortune personnel.  Cependant il ne laisse nullement les enfants de côtés, jeunes êtres souvent oubliés dans le monde des grands.  Pour l’enfance confortable qu’il n’a pas su connaître, ce dernier tente d’alléger le sort de ceux qui ont encore une chance.  Il a su s’en sortir ce charmant Áedh, mais il aurait bien aimé que quelqu’un lui tendre la main afin de le guider vers la lumière lors des jours les plus sombres.  Il tente souvent d’offrir ce qu’il peut.  Notre protagoniste n’apprécie nullement l’injustice ou le mal qui peut être fait à ce qui ne le mérite point.  N’allez pas croire qu’il ira jusqu’à prendre le rôle du héros du peuple, la gloire n’est pas ce qu’il recherche.  Bien qu’il apprécie ce qui vient avec une tête à prix, ce dernier a parfois chassé dans l’ombre du monde afin de simplement réparer une injustice.  
 
 
Celui-ci n’est pas toujours l’homme sombre et  sérieux que la plupart des gens connaissent, il lui arrive se sourire à l’occasion et d’apprécier les petites choses de la vie.  Il n’est pas sa dose de vices et délires.   Qu’il s’agisse de prendre part dans des jeux d’enfants dans ses temps libres ou bien de boire en compagnie d’une jolie demoiselle dans la taverne du coin, Áedh sait qu’il se doit de créer un certain équilibre dans sa vie.  Ce dernier apprécie la compagnie des femmes et le réconfort de l’alcool afin d’échapper un peu au côté sombre de notre monde.  Puisqu’il est généralement un oiseau de nuit, lorsqu’il souhaite se divertir un peu c’est dans les trous des villes où l’alcool coule à flot et que les femmes sont libertines.  
 
Les femmes libertines c’est ce qu’il fréquente, car avec son mode de vie il ne peut se permettre le luxe épouse.  De toute façon quel genre de femme attendrait patiemment le retour de celui-ci alors qu’il part pour une période de temps indéterminée ?  Il lui serait à ce moment certainement possible de changer de profession, mais celle qui fera en sorte qu’Áedh demeurera en place n’a pas encore croisée son chemin.   Il n’est pas dit qu’elle ne croisera jamais son chemin, cependant notre mystérieux protagoniste ne cherche pas activement pour celle-ci.
 
 

 
Raconte-moi ce qu'a été ta vie...

Chapitre I - L’innocence n’est qu’une illusion
 
Les rues de Ridolbar ne sont point faites pour les enfants de ce monde, elles possèdent le parfum du mal même et de la corruption. L’innocence n'est point une chose qu'a connue notre jeune protagoniste. En ce jour Géxon et avec la saison froide est aux portes de la cité, notre jeune homme âgé de 7 ans se doit de lutter pour sa propre survie. Il est loin d'être le plus grand ou le plus fort, faisant de lui une cible facile pour tous êtres cherchant à abuser de sa personne. Le petit blondinet parcourt en ce jour les ruelles de la cité, jouant le jeu comme on lui a demandé. Il est l'un de membres d'un groupe de vauriens et puisqu'il est le plus jeune, celui-ci est un peu comme l'esclave du groupe. Lorsqu'ils ont besoin d'une distraction, le jeune Áedh est l'heureux élu par le groupe. Son objectif, détourner l'attention d'un marchand non loin...Quel drôle d'idée de tenter de faire des affaires «honnêtes» en cette cité. Notre jeune blondinet approche donc l'établissement du marchand, un vieillard qui a déjà vu la plus grande partie de sa vie passée. Prenant une apparence des plus misérables, ce qui ne fut pas trop difficile lorsque la misère est tout ce qu'il a connu.
 
Le jeune homme prenait alors une apparence misérable afin d'attirer l'attention du vieillard, lui demandant de l'aide. Certes le vieil homme dans cette cité avait sans doute déjà tout vu, le spectacle qu'offrait Áedh n'était rien ici de bien nouveau et ne mordait pas à l'hameçon. Un peu plus loin, les autres attendaient avec impatiences qu'Áedh détourne son attention, il devait réfléchir rapidement. Émettant une toux creuse et forte, notre jeune protagoniste s'effondrât ensuite sur le pavé. Le vieillard surpris porta alors attention au garçon.
 
-Hé, ça n'va pas ptit gars?
 
Le jeune homme ne répondait pas, il ne faisait qu'émettre divers son démontrant une souffrance atroce. Une fausse maladie, un jeu d'acteur rien de plus. Le vieillard retourna Áedh sur le dos, tentant de comprendre ce qui avait pu arriver au jeune homme. Il s'agissait là du moment parfait pour les autres jeunes hommes afin de dérober le marchand. Alors que le vieillard était occupé avec Áedh dont la maladie était totalement fictive, trois autres garçons quelques saisons plus âgées que notre protagoniste, se sont approchées de kiosque du vieil homme, prenant tout ce qu'ils pouvaient d'un seul coup. Naturellement le vieux marchand a su s'en rendre compte et lorsqu'il se retourna afin de s'en prendre au reste du groupe, Áedh se leva rapidement et mis les voiles à son tour.
 
Alors qu'il avait déjà bien entamé sa course, les prunelles de notre jeune homme se sont posées à nouveau sur le vieil homme qu'il avait trompé. Certes à cette époque le jeune garçon ne pouvait savoir à quel point cet instant de sa vie allait demeurer avec lui.   Il ne s’agissait ici que d’un coup routinier.  Sur le visage du vieil homme s’affichait le désespoir… mais notre jeune garçon ne prit point le temps d’y porter beaucoup d’attention.  Il devait mettre les voiles afin de retrouver le reste du groupe et diviser le butin.  À Ridoblar, ce n’est pas toujours le plus fort qui survis, mais le plus malin.  Aujourd’hui ils ont su tromper un vieillard, sans vraiment penser aux problèmes que cela pourrait causer.  Le vieil homme travaillait afin d’offrir une qualité de vie à son épouse malade, mais cela Áedh ne le savait pas.  Et s’il avait su, est-ce que cela aurait changé la moindre chose ?  Entre la survie d’une vieille dame et la sienne, il aurait sans doute tout de même choisi la sienne.   De plus, sous la pression du groupe, il n’avait point le choix que faire ce qui lui était dit.
 
Chapitre II – La mort d’un papillon
 
Les saisons sont venus et ont passés, la rivière de la vie à continuer son chemin et rien ne semble avoir véritablement changé.  C’est à croire que les vainqueurs d’hier seront toujours les potentiels perdants de demain.  Rien ne semble être devenu mieux ou pire dans son ensemble et Áedh ne donne point l’impression d’avoir grandement changé.  Certes le voilà à 13 ans, il est un homme, ou presque.   L’être faible qu’il était autrefois semble peu à peu se transformer, son corps jadis fragile semble s’être renforcis.   Ces changements ont un peu changé la perspective du groupe face à lui.  Devenu plus grand et dépassant presque les membres plus âgés, certaines personnes qui ont tourmentés le jeune homme commence à le craindre.   Le mode de vie que menait notre protagoniste n’aurait sans doute pas plus à sa mère, si elle savait ce que faisait son fils lorsqu’il n’était pas à la maison.  Elle devait sans douter un peu, car à chaque fois que son fils quittait la maison, sur son visage l’inquiétude s’affichait. Il ne s’agissait certes pas de la façon de vivre, mais c’était la seule chose qu’avait connu  Áedh.   Ces petits crimes faisaient en sortes qu’il parvenait à s’occuper de sa mère depuis le décès de son père.   Il ne s’agissait pas de grand-chose, mais cela permettait à la petite famille de survivre.
 
Certes la vie dans le crime n’est pas sans conséquences, les amis que l’on croit posséder dans un tel monde ne possède souvent aucune fidélité.   Il s’agit ici d’une leçon que notre protagoniste a apprise en Cicium lors d’un après-midi des plus sombres.  Cette saison pluvieuse ne semblait point donner espoir d’apercevoir à travers les nuages les rayons des soleils.  Alors que la pluie tombait des cieux sur la cité, notre jeune homme tentait de retourner chez lui le plus rapidement possible afin de se mettre à l’abri et faire un retour au chaud.  Certes sa demeure n’était pas un palais, mais c’était chez lui.  La route paraissait toujours plus longue en cette saison de pluie, mais après plusieurs minutes à courir d’un abri temporaire à un autre, notre jeune homme  arriva enfin chez lui.  À son arriver, ce dernier remarqua que la porte était déjà légèrement ouverte, ce qui n’était pas dans l’ordinaire surtout vu le quartier.  La mère de celui-ci avait toujours pris l’habitude de fermer et même de verrouiller la porte puisqu’on ne sait jamais quel genre d’être infâme pourrait tenter d’entrer.  
 
Les premiers signes n'étaient point encourageants, mais notre protagoniste ne pouvait nullement savoir ce qui se trouvait derrière la porte sans entrer. Discrètement, celui-ci ouvrit la porte afin d'y jeter un coup d'œil rapide. La porte mal huilée gémit légèrement alors qu'Áedh lança son premier coup d'œil. La pièce était vide et sa mère ne montrait nul signe d'être présente. Faisant alors un premier pas à l'intérieur, le jeune homme se dirigea vers le foyer afin de prendre tisonnier avant de s'aventurer un peu plus dans la demeure. Maintenant armé, notre protagoniste se dirigea vers la cuisine où il trouva sa mère étendue sur le sol immobile.
 
À cette image, Áedh laissa tomber le tisonnier à ses côtés et se précipita immédiatement vers elle. Prenant la tête de sa mère dans ses bras et la déposant sur ses cuisses, le jeune homme put alors constater qu'elle était toujours vivante, simplement inconsciente. Cela prit un certain moment afin qu'elle retrouve ses esprits, ce qui a certainement soulagé un peu notre jeune protagoniste. Elle finit par se remettre du choc et expliquer à Áedh ce qui s'était passé, la venue de bandits dans sa demeure. Habituellement elle ne les aurait nullement laissés entrer, cependant les bandits en questions prétendaient de vieux amis de notre jeune homme. Suite à leur discussion, Áedh su immédiatement de qui ils s'agissaient...En effet de vieux amis qui possède une étrange définition de ce terme.
 
Quelques jours ont ensuite passé, la maladie qui avait déjà affecté la mère d'Áedh avait tourné pour le pire depuis les précédents évènements. Celle-ci devenue prisonnière de son lit, n'arrivait plus à marcher et respirait avec difficulté. Notre jeune homme n'a presque pas quitté ses côtés depuis, si ce n'est que pour préparer un repas ou chercher de l'eau. La vie n'est qu'une chose éphémère, une chose que nombreux ne semblent point apprécier avant qu'elle arrive à sa fin. Certes à son âge notre protagoniste était suffisamment âgé pour être en mesure de s'en sortir seul, mais la perte de sa mère et les faux confrères... les gens seuls dans cette cité ne font habituellement pas long feu. Si notre jeune homme souhaite avoir une vie meilleure, il devra quitter Ridolbar et voire de nouveaux horizons.  vie n'est qu'une chose éphémère, une chose que nombreux ne semblent point apprécier avant qu'elle arrive à sa fin.
 
 
Chapitre III – Et puis… l’ombre…
 
La rivière du temps a suivis sont court et notre jeune homme a suivis le courant.   Ayant traversé le monde vers de terres lointaine, le voilà de retour à la cité qu’il avait cru éternellement laisser derrière lui.   Depuis le décès de sa mère, Áedh avait quitté Ridoblar, il avait laissé derrière lui son passé et les gens qu’il avait à tort considéré comme étant sa famille.   Il avait changé depuis le temps, notre jeune homme avait choisi un chemin un peu plus honnête depuis l’incident qui s’est produit avec sa mère.   Dorénavant un homme à l’aube de la vingtaine, notre jeune homme a su avec ces divers voyages devenir un homme beaucoup plus expérimenté.  Le temps avait su forger autant son esprit et son corps, le jeune Áedh n’était plus le même homme qui avait quitté la cité il y a de cela quelques années.   D’ailleurs, il était en ville afin de retrouver un vieil ami, un ami possédant apparemment nombreux ennemies puisque sa tête avait été mise-a-prix.
 
Sous l’ombre de sa capuche blanche, Áedh était entré dans la cité, elle était telle qu’il l’avait laissé.   Ridoblar semblait être aussi intemporelle que corrompue.  Le parfum nauséabond était venu se loger dans ses narines alors qu’il parcourait tranquillement les rues.  Le temps avait dû le changer grandement, car les gens qu’il avait connu durant sa jeunesse semblaient avoir une grande difficulté à reconnaître notre protagoniste.  Certes, il faut dire que peu de gens semblait porter attention à ce dernier, trop occupé à mener leurs petites affaires.  Ici les gens semblent peu se préoccuper du sors de leur prochain, alors ils se soucient encore moins d’un étranger qui entre dans la ville.
 
Notre protagoniste alla tout d’abord visiter l’ancien quartier général de sa vieille bande… ou plutôt le trou où ils se rassemblaient afin de planifier leurs prochains méfaits.  Les lieux semblaient perte désert et abandonnés – enfin lorsqu’on regarde la cité rapidement elle semble en grande partie abandonnée.  Ici il n’y avait aucun signe de son contrat, mais ayant grandi dans cette cité corrompue, Áedh savait qu’il y avait nombreux autres coin pourris où la vermine en tout genre se rassemblait.   La taverne du quartier, un lieu de rencontre et d’échange pour quiconque cherche à noyer la misère dans l’alcool et entre les cuisses d’une femme ou bien se rassembler afin de trouver une nouvelle façon de nuire aux autres.  Parcourant les rues jusqu’à la taverne, notre protagoniste entra dans l’établissement alors qu’un orage semblait s’annoncer.  À son entrer quelques curieux se sont retourné, mais sans rien de plus.  Une âme de plus ou de moins dans l’établissement, la plupart des gens ne semblaient nullement s’en soucier.  Notre protagoniste alla s’installer dans un recoin de la taverne avant que le tenancier lui rende visite afin de savoir si notre protagoniste avait besoin de quoi que ce soit.   Sortant quelques pièces de sa bourse, notre protagoniste demanda alors qu’on lui apporte à manger.  La route avait été longue et les repas rares, il profita alors de cet instant de repos.
 
Un peu de pain, une patate et une patte de porc, il s’agissait là d’un repas satisfaisant.  Alors que notre protagoniste mangeait tranquillement tout en contemplant la scène qui se trouvait non loin de lui, il s’était rendu compte que sa patience avait été justifiée lorsque sa cible entra dans l’établissement.  La vieille bande… la même vermine et quelques nouveaux rats.   Notre protagoniste avait été là lui aussi par le passé, il ne pouvait donc les juger trop durement.   Notre protagoniste fini donc alors sa bouchée avant de se lever.  Marchant alors directions de sa cible, l’un des membres du groupe le remarqua alors.
 
«Áedh?» dit-il d’un ton étonné.  «Castiel, regarde qui est revenu des morts»
 
C’est alors que Castiel se retourna et vi Áedh l’approcher afin de l’accueillir à bras ouvert.  Il s’agissait ici d’une situation délicate et particulière, d’une vieille connaissance avec qui il avait grandi, Áedh ne pouvait pas tout simplement le tuer afin de rapporter sa tête aux autorités.  S’approchant notre protagoniste s’adressa à Castiel.
 
«Tu dois venir avec moi Castiel…» dit alors Áedh calmement.
 
Castiel lança alors un regard interrogateur et puis il se mit à rire.   Il ne prenait définitivement pas Áedh au sérieux, il s’agissait là d’un jeune homme qu’il avait dominé toute sa vie, il n’allait certainement pas commencer à l’écouter maintenant.   La réplique de Castiel se fit d’un ton plutôt sarcastique.
 
«Ah oui bien entendu que je vais vous suivre majesté!» Tous s’étaient mis à rire, tous sauf Áedh.  «Non mais tu crois vraiment que je vais te suivre… »
 
L’un d’entre eux remarqua alors l’affiche qui dépassait légèrement d’une des pochettes en cuire sur la ceinture de notre protagoniste et se mit à rire haut et fort lorsqu’il remarqua de quoi il s’agissait.
 
«Apparemment notre cher Áedh est revenu nous voir pour le prix qui est sur ta tête Castiel!»
 
Les membres du groupe s’étaient alors mis autour de notre protagoniste.  Cette situation qu’il aurait souhaité régler avec un peu plus d’aisance s’était rapidement compliqué.  Il avait sans doute été un peu idiot de sa part de croire que Castiel, bien qu’il s’agissait d’un vieil ami, l’aurait suivit sans broncher.  Les gens comme lui ils sont des têtus et ils ne sont pas très amicaux avec les chasseurs de primes, même s’il s’agit ici d’un vieil ami.  Notre protagoniste fit alors un demi pas vers d’arrière levant ses bras tranquillement comme s’il laissait tomber l’idée d’un conflit… toutefois loin de lui l’idée de simplement abandonné.   Un coup de coude rapide à l’homme à sa droite puis son poing s’est ensuite tout aussi rapidement rabattu sur celui en face à sa gauche.  Cette bagarre su attirer l’attention des autres clients de l’établissement.  Un coup mal placé et la bagarre prit de l’ampleur au-delà du groupe.  Cela ne prit qu’un petit moment avant que l’endroit soit une scène chaotique.   Dans le chaos et la confusion sa cible avait tenté de s’enfuir… ce fou de Castiel.    Ne souhaitant pas perdre le prix qui venait avec la tête, Áedh dû le suivre à l’extérieur dans une allée sombre.  La pluie tombait des cieux et les deux hommes étaient prêts à s’affronter.  Durant sa jeunesse Áedh fut tourmenté par Castiel, il avait suivi ses pas jusqu’à ce qu’il soit trahis.
 
«Tu crois sincèrement que je vais me laisser prendre Áedh ?»
 
Sous l’ombre et le chaos de l’orage Castiel sorti une dague et la cacha sous sa manche avant de s’approcher un peu d’ Áedh.  Notre protagoniste fit lui aussi quelques pas vers Castiel.  La situation entre les deux hommes était des plus tendus et suivant une éclaire qui avait illuminé les cieux, Castiel tenta de poignarder Áedh.  Le coup fut bloquer de justesse, mais cela n’à point empêcher la lame de tout de même pénétrer un peu sous la peau de notre protagoniste.   Alors Áedh luttait afin de désarmer son adversaire, Castiel, il reçut alors un coup de genoux dans l’estomac lui coupant un peu le souffle.  À genoux, le chasseur de primes était une cible facile, Castiel n’avait plus qu’à donner le coup de grâce et il en serait fini d’ Áedh. Cependant, l’arrogance de Castiel fut sa plus grande perte, alors qu’il aurait pu en terminer avec Áedh, celui-ci lui donna un coup de bien au visage.   L’impact renversa notre protagoniste, maintenant sur le dos en plein cœur de l’allée.  
 
Il ne pas ici d’une très bonne situation pour notre protagoniste.  Mouillé par la pluie avec les coups bien placés de Castiel, le corps Áedh semblait lourd.  La respiration court et le visage ensanglanté, il était observait avec un seul œil son adversaire.  Castiel fit alors quelques pas vers notre protagoniste, sans doute dans le but de l’achever… toutefois-là n’était pas le jour où Áedh allait mourir.  Le destin avait d’autre plan pour le jeune homme.  Habillement avec ses jambes, Áedh prit celles de Castiel en ciseau afin de le faire tomber.  Reprenant alors le dessus, notre protagoniste balancer un coup de coude derrière le crâne de Castiel, lui écrasant le visage contre le sol.     Retournant son opposant sur le dos, Áedh le frappa à plusieurs reprises au visage.  L’un des coups, mal calculé dans les flammes du moment mis fin aux jours de Castiel.   Sous notre protagoniste se trouvait le corps inerte d’un homme qu’il avait considéré en tant qu’ami durant sa jeunesse, un homme qu’il avait laissé derrière depuis qu’il avait été trahis par ce dernier… un rat qui ne valait sans doute pas plus que sa propre personne, mais un rat dont la tête possédait une valeur qui pouvait être pesée en or.
 
 
 
 

 
 
 

 
QUI M'ACCOMPAGNE
Toi l'animal qui me suit
 
Prénom
Airut

falcon_by_alanpaints
 
Race
Faucon
Sexe
Masculin
Description
Il s’agit ici d’un magnifique spécimen au plumage des plus somptueux.  Sa tête et sa queue possède une teinte très sombre en contraste avec les plumes aux couleurs noisette de son corps et ses ailes.  L’oiseau de proie mesure environ 38 centimètres de la tête jusqu’au bout de la queue et ses ailes sont d’une envergure de 82 centimètres.
 

 
 

 
QUI ME PORTE
Toi ma vaillante monture
 
Prénom
Jyry

Friesian horse pastelby corienb
Sexe
Masculin
Description
Jyry est un jeune étalon au pelage brun et noir.  Il s’agit ici d’une magnifique bête au tempérament fougueux avec les étrangers.  La relation entre Jyry et Áedh ne fut pas une amitié en un jour, mais les deux ont su forger leur relation.





Dernière édition par Áedh Wintersun le Mer 18 Juin - 21:35, édité 38 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Chef Amazone ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: Chef Amazone ::
Sighild

MessageSujet: Re: Áedh Wintersun [fiche terminée]   Lun 2 Juin - 22:03

Bonjour et bienvenue sur Istheria!

Si tu as la moindre question, n'hésite surtout pas.
Je profite aussi de mon premier passage pour t'indiquer que dans les spécialités, il faut les piocher parmi celles qui sont indiquées dans les fiches des castes. Mais comme tu es un civil, tu peux piocher partout. (Étant un mercenaire, je te conseille de regarder éventuellement les Ladrinis).


Bonne continuation pour la suite!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: L'ombre blanche ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: L'ombre blanche ::
Marduk Nargaroth

MessageSujet: Re: Áedh Wintersun [fiche terminée]   Sam 14 Juin - 22:02

Bon je crois que l'essentiel est là... il y a sans doute quelques fautes ici et là, voir plusieurs que je n'ai pas remarqué, j'espère qu'il en a pas trop (je dois sincèrement pratiquer mon Français). Bonne lecture, en espérant qu'elle ne soit pas trop pénible à lire comme fiche.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Chef Amazone ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: Chef Amazone ::
Sighild

MessageSujet: Re: Áedh Wintersun [fiche terminée]   Lun 23 Juin - 20:19

Hop hop hop! Nous revoilà sur ta fiche et pardon du retard!

Alors j'ai lu en large et en travers et je n'ai rien qui m'a spécialement perturbé. J'espère n'avoir rien raté! loool

Du coup, tout est bon : Fiche validée.

Tu vas pouvoir faire une demande de rang personnalisé dans la zone évènementielle et te recenser (lien jaune).

Tu pourras aussi ouvrir ton compte en banque, ton journal, ta boîte aux lettres et ton inventaire! Bref que du boulot!!!


Bon rp et surtout bienvenue parmi nous!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Áedh Wintersun [fiche terminée]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Áedh Wintersun [fiche terminée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LADY MASTERMIND ? Whatever Gets The Job Done [Fiche Terminée]
» Signaler une fiche terminée
» Amber. La solitude n'est pas. [fiche terminée]
» Matabei ASASUISEI - Shodaime Kazekage || Fiche terminée
» Fiche terminée ? Faites le nous savoir.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Istheria, le monde oublié :: InitiumTitre :: Le Registre :: Identités officialisées :: Les civils-
Sauter vers:  

(c) ISTHERIA, LE MONDE OUBLIE | Reproduction Interdite !