Eridania, le pays aux mille cultures

Bienvenue

Sur Istheria, RPG heroic-fantasy issus d'un univers original où de multiples aventures vous attendent.

Liens rapides

Effectifs

• Eryllis: 3
• Ladrinis: 5
• Eclaris: 4
• Prêtresses: 2
• Cavaliers de S.: 4
• Nérozias: 5
• Gélovigiens: 4
• Ascans: 2
• Marins de N.: 7
• Civils: 18

Temps actuel

An 1305 de l'ère obscure

Saison:Langdum Mois:Cicium
[Mars/Avril en temps réel]

Tableau d'honneur


Code par MV/Shoki - Never Utopia



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Eridania, le pays aux mille cultures

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
:: L'Eryl ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Sighild
:: L'Eryl ::
Sighild
MessageSujet: Eridania, le pays aux mille cultures   Mer 20 Juil - 22:21



Le Sommaire
" Afin de vous rendre à l'essentiel "


Dernière édition par Sighild le Ven 16 Nov - 23:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: L'Eryl ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Sighild
:: L'Eryl ::
Sighild
MessageSujet: Re: Eridania, le pays aux mille cultures   Ven 16 Nov - 22:57


Royaume d'Eridania
" Le Pays aux Milles cultures "


◈ GEOGRAPHIE ◈



Cliquez pour agrandir


Superficie totale : 720 000 km² (Tyrhénium compris)

Cité-état de Tyrhénium : 158 600 km² (Capitale+Territoire)
Domaine d'Hespéria : 302 500 km² (Capitale+Territoire royal)

Duchés : 4 duchés
_ Duché d'Arghanat (Seigneur actuel : ???)
_ Duché de Niveria (Seigneur actuel : Irina Dranis)
_ Duché de Vanes (Seigneur actuel : ??? )
_ Duché de Méphrit (Seigneur actuel : Cassandra Raikes )

Comtés : 6 comtés
_ Comté de Dalma (Seigneur actuel : ??? )
_ Comté d'Aziah (Seigneur actuel : ??? )
_ Comté de Tiloch (Seigneur actuel : ??? )
_ Comté de Béon (Seigneur actuel : ??? )
_ Comté de Ditham (Seigneur actuel : ??? )
_ Comté d'Odessa (Seigneur actuel : Alana Carthaigh )

" La Grande Désolation ": Cette zone était autrefois une partie du territoire de la grande cité de Taulmaril. Même si aujourd'hui cette partie appartient à la nation éridanienne, cela demeure un ancien champ de bataille qui a vu trop de sang coulé. Il y a de nombreux Errants à la nuit tombée.




Départ-Arrivée Distance A piedA cheval
Hesperia-Cimmerium 1440 km 28 jour14 jour
Hesperia-Elusia 1500 km 37 jours18 jours
Hesperia-Canopée 1680 km 46 jours27 jours
Hesperia-Taulmaril 1080 km 27 jours13 jours
Hesperia-Dalma 533 km 13 jours6 jours
Hesperia-Haut Monastère 360 km 9 jours4 jours
Hesperia-Tyrhénium 900 km 22 jours11 jours
Tyrhénium - Cimmerium 2640 km 66 jours33 jours
Tyrhénium - Elusia 2400 km 60 jours30 jours
Tyrhénium - Taulmaril 2160 km 54 jours27 jours
Tyrhénium - Canopée 2700 km 72 jours40 jours
Tyrhénium - Thémisto 480 km 12 jours6 jours
Tyrhénium - Mavro Limani 1020 km 25 jours12 jours
Tyrhénium - Ridolbar 600 km 15 jours7 jours
Tyrhénium - Umbriel 900 km 22 jours11 jours



◈ HISTOIRE ◈


▌I. XXXX ▌

En cours d'écriture


- Les Grandes Dates à retenir -
Rappel:
 


◈ DÉMOGRAPHIE ET SOCIETE ◈


Gentilé : Eridaniens / Hesperiens
Population totale : 14 400 000 habitants
Peuplade majoritaire : Terrans

Fêtes nationales :
_ _ La Fête de Hyul ou le Solstice de Nivéria: 21ème jour du mois de Firion
Détails de la célébration:
 
_ Omnia, la fête de tous les dieux: 10ème jour du mois de Mésoa
Détails de la célébration:
 


Religions :
Comme dans la plupart des pays, la religion est présente à Eridania, notamment car le Grand Monastère, chef-lieu de la caste gélovigienne, se trouve dans les vastes plaines du continent. C'est le plus grand lieu de rassemblement religieux et il y est célébré toutes sortes de cérémonies, au nom de tous les dieux. Toutefois, comme partout, il existe une certaine prédominance autour de Aléa pour tout ce qui concerne la prospérité familiale, de Kesha qui est très prisée par les femmes, de Fen et de Delil pour tous ce qui est attrait à la paysannerie, bien que l'on pourrait penser que Gréis soit plus approprié.


Code vestimentaire :
La vie éridanienne est très riche et multiculturelle. Par conséquent, on peut y croiser toutes sortes de modes, qui vont et qui viennet en fonction des habitants et des excentricités de chacun. Toutefois, certaines couleurs dominent, dont les bleus sombres et marines, mêlés de blanc et d'or, qui donnent souvent des airs assez princiers, particulièrement prisés des Nobles. Les femmes éridaniennes sont d'ailleurs celles que l'on considère les plus élégantes et inspirent beaucoup les créateurs de tissus.
Exemple de tenues:
 


Population :
Les strates de la société Eridanienne sont plus minutieusement hiérarchisées qu'ailleurs, suite à une longue tradition féodale et à l'avènement de la monarchie absolue, pendant laquelle l'autorité centrale, le roi Thimothée, a pris soin de réformer le terrain pour asseoir son autorité. La population est du reste brassée par une grande diversité sociale, mais encadrée : chacun son rôle, chacun ses devoirs, chacun ses droits.

Le premier des Eridaniens est bien entendu le Roi, son épouse et sa descendance. Il doit garantir bonheur et prospérité à ses sujets. C'est par conséquent aussi le premier des mécènes, le premier des juges et le chef exécutif de toutes les armées.

Autour du roi gravite à Hespéria et au cœur de son palais une Cour où se rencontrent et se mêlent les membres de la Haute-Noblesse, de la Haute-Bourgeoisie et de la Basse-Noblesse – voire plus rarement de la Bourgeoisie. La Cour est fastueuse et riche de fêtes et de rituels ostentatoires et de codes qui inscrivent ses membres dans une hiérarchie symbolique leur permettant de projeter une image de richesse et de prestige qui vient soutenir leur statut politique.

La Haute-Noblesse rassemble les vieilles lignées nobiliaires eridaniennes – indistinctement des titres de Comte ou de Duc (les deux titres de noblesse en cours dans l'administration) – ce sont les vieux possédants, qui détiennent une grande influence politique, et qui ont survécu au Grand Tournant en soutenant le Roi.

Vient ensuite la Basse-Noblesse, essentiellement constituée de titres de robes : ce sont pour la plupart des bourgeois ou des citoyens remarquables que le Roi a élevé à la dignité de nobles du fait de leurs charges, de leurs offices (officiers, prêtres, intendants des finances, de la justice), et bien sûr aussi d'une taxe qui perpétue leur statut. Ils ont souvent des places de choix au gouvernement, d'ailleurs c'est sur ce biais que Thimothée s'est appuyé pour prendre le pouvoir.
En savoir plus:
 

La troisième strate de la société eridanienne est formée des bourgeois. On distingue la Haute-Bourgeoisie dont font partie bon nombre de notables, mais aussi les Maires des grandes villes eridaniennes, et la Bourgeoisie simple, c'est-à-dire les habitants des villes bénéficiant du droit de se mêler à la politique publique, grâce à l'importance de leurs revenus (et donc des taxes qu'ils paient au gouvernement).

La Basse-Bourgeoisie est souvent constituée de grands commerçants à la tête de compagnies marchandes de premier ordre. Il leur arrive parfois d'avoir acquis de plus grandes fortunes que la noblesse, qui se mêle à eux par mariage (ce qui est l'objet de grandes caricatures au théâtre en particulier).

En-dessous de la noblesse, on trouve les citadins, soient les artisans et les marchands qui n'ont pas les moyens de s'offrir le droit de bourgeoisie.
Et enfin, la campagne est considérablement peuplée par la paysannerie. Depuis l'avènement de l'absolutisme de Thimothée Mannus, le servage est interdit et les travailleurs des champs s'organisent autour des fermiers qui possèdent le plus de terres dans les duchés et comtés comme dans des entreprises où ils sont salariés.

Notons enfin qu'à Eridania, les clivages entre les hommes et les femmes existent, et qu'une femme, à moins d'être une exception valorisée par un Noble ou par le Roi lui-même, bénéficie de moins de droits qu'un homme et est soumise à l'autorité de son père, puis de son mari – à moins de d'être veuve et sans parents.


Cultures & Traditions :
Les Bourgeois et les Nobles ont coutume, à la naissance de leurs enfants, d'aller les baptiser et les faire bénir au Temple d'Aléa qu'on trouve non loin d'Hespéria. Les plus pauvres, n'ayant pas de revenus, n'ont pas le privilège d'une bénédiction privée. Mais l'église gélovigienne organise une fois par an (parfois deux), une grande cérémonie pour bénir de manière massive les populations les plus pauvres.


Loisirs :
_  chasses dans le domaine royal (pour les nobles)
_ les bals et les deux Grandes Mascarades qui ont lieu tous les ans aux dates fixées par le Souverain (pour les nobles)



◈ ÉCONOMIE ◈


PIB par habitant : 600 dias.

Professions majoritaires :
_ Fonctionnaires de l'état (soldats, armées, diplomates, etc) ;
_ Commerçants et Artisans ;
_ Paysannerie.

Richesses :
_ Mines de métaux précieux (x3)
_ Mines de sphènes (x3)
_ Commerces (artisanats, tissus précieux, etc)




◈ ADMINISTRATION ◈


Capitale : Hespéria
Forme de l'Etat : Ancien régime féodal, jeune monarchie absolue depuis "le Grand Tournant".

Le Roi :
Actuellement en fonction => Thimothée Mannus (poste occupé)

Le Conseil des Ministres :
Premier Ministre en fonction => Oldarik (poste vacant)
Ministre de la Guerre en fonction => Comte de Ruyter (poste vacant)
Ministre des Finances en fonction => Frédérick de Javert (poste vacant)
Conseiller du Roi => Ilyan Jézékaël (poste vacant)


Éligibilité du chef d'Etat : Ce sont les codes de la Monarchie absolue qui régissent présentement l'éligibilité du Roi. Le pouvoir se transmet par le sang et de manière directe. C'est à dire que le premier né du Roi et de son épouse officielle est celui qui prendra la succession. Dans le cas où il n'y aurait pas d'enfants, c'est le plus proche parent du roi qui est en droit de prétendre à la succession (bien que le Roi de son vivant peut aussi destituer des membres de sa famille afin de ne pas accéder au trône). S'il n'existait plus aucun parent proche, le roi choisit son successeur parmi les personnes qu'ils jugent digne de son poste. (Le roi peut librement organiser son choix, mais généralement, par précaution, le souverain signe un document avec une liste de nom de ses choix par ordre de préférence, dès les premiers jours de son règne, connus d'un cercle très fermés et scellés par la magie, si il devait lui arriver prématurément malheur).

Alliances :
_
Tensions :
_

L'Armée Hesperanne :
Général en Chef de l'Armée en fonction => Cassandra Raikes
Haut Général du dernier cercle en fonction => La Tour (poste vacant - pp)
Haut Général des Loups en fonction => Jan Natalis (poste vacant - pp)
Commandant en chef des Renardiers en fonction => (poste vacant )


Les soldats de l'armée d'Hesperia, qui protègent Eridania - à l'exception de Thyrenium et quelques autres propriétés privées nobles - veillent à sa sécurité, son bien être mais aussi à ce qu'elle, ainsi que tout voyageur sur les terres du royaume, respectent les lois.
L'armée, depuis la re-centralisation du gouvernement en une monarchie héréditaire, ne forme plus qu'une unique institution dans laquelle on distingue trois régiments :
_ Le régiment lupin qui est le régiment que l'on intègre par défaut, lorsque l'on se présente sans hauts faits d'armes. Par la suite, on peut soit y rester, soit être repéré par l'un des deux autres régiments. Ce régiment se charge de la sécurité de la capitale et de tout le pays et occupe plusieurs postes de brigade sur le territoire et dans chaque ville et village en général. Ils sont réputés bons cavaliers et lancier. Leurs armures portent toutes un loup sur le plastron.
_ Le régiment renardier est un régiment moins conséquent que le précédent, principalement chargé de la protection, du palais et de l'entourage du Roi (ses conseillers et ministres). Ils patrouillent également en ville dans les secteurs les plus prestigieux. Mais cette élite est aussi mandatée aux Affaires Étrangères et Renseignements. Leurs objectifs prioritaires récemment sont de démanteler les trois grandes factions criminelles que sont les Eryllis, les Nerozias et les Ladrinis.
De très bons magiciens sont parmi eux. Un renard orne leurs armures aux couleurs cuivrées et leurs capes au liseré de fourrure rousse.
_ Le régiment du dernier cercle est le corps d'élite de l'armée d'Hesperia, qui ne regroupe que les meilleurs hommes du pays. Il forme la garde personnelle du Roi, ne quitte que très rarement le palais pour des patrouilles alentours et n'est constitué que d'une cinquantaine d'hommes et de femmes prêts à donner leur vie pour leur souverain. Leurs armures argentées portent le sigle de l'aigle et le haut de leurs cape est couronné d'un tapis de plumes noires. Les meilleurs magiciens et manieurs d'épée à deux mains sont regroupés dans ce régiment. Une hiérarchisation propre les régie.



◈ DROIT ET JUSTICE ◈

Le système judiciaire éridanien est sans doute le plus moderne et le plus abouti du continent. Il n'y a pas de justice expéditive mais un système de loi complexe. C'est au Grand Tribunal d'Hesperia que la plupart des affaires sont traitées, dont l'une des plus célèbres condamnations est celle de Torenheim, l'assassin des gouverneurs Dreak (Hesperia) et Kodran (Ridolbar). Et ce fut dans ce même tribunal que le Roi annonça qu'il reprenait son trône. Depuis, le Roi est en droit de poser son veto sur une condamnation ou on peut demander son intervention. Il est le seul qui pourrait passer au dessus des lois (mais il est déconseillé pour lui d'abuser de ce privilège).

Chaque accusé a le droit de se défendre, de part lui même ou à l'aide de professionnel de la lois. Tout peut y être jugé, même les doléances qui auraient pu être faites auprès du Roi (ce dernier peut faire le choix de les organiser dans le Grand Tribunal).

La société éridanienne n'encourage pas la peine de mort, bien qu'elle puisse être demandée dans certains cas. La cité possède des petites geôles pour les délits mineurs, et réserve la prison à perpétuité pour les crimes les plus graves avec un envoi direct dans le sévère pénitencier d'Umbriel.




Merci à Léogan Jézékaël et Thimothée Mannus pour la masse de travail rédactionnel fourni.



Dernière édition par Sighild le Sam 9 Mar - 14:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: L'Eryl ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Sighild
:: L'Eryl ::
Sighild
MessageSujet: Re: Eridania, le pays aux mille cultures   Ven 16 Nov - 23:00


L'Etat de Tyrhénium
" La Cité Frontière "


◈ GEOGRAPHIE ◈



Cliquez pour agrandir


Superficie totale : 720 000 km² (Tyrhénium compris)

Cité-état de Tyrhénium : 158 600 km² (Capitale+Territoire)
Domaine d'Hespéria : 302 500 km² (Capitale+Territoire royal)




Départ-Arrivée Distance A piedA cheval
Hesperia-Cimmerium 1440 km 28 jour14 jour
Hesperia-Elusia 1500 km 37 jours18 jours
Hesperia-Canopée 1680 km 46 jours27 jours
Hesperia-Taulmaril 1080 km 27 jours13 jours
Hesperia-Dalma 533 km 13 jours6 jours
Hesperia-Haut Monastère 360 km 9 jours4 jours
Hesperia-Tyrhénium 900 km 22 jours11 jours
Tyrhénium - Cimmerium 2640 km 66 jours33 jours
Tyrhénium - Elusia 2400 km 60 jours30 jours
Tyrhénium - Taulmaril 2160 km 54 jours27 jours
Tyrhénium - Canopée 2700 km 72 jours40 jours
Tyrhénium - Thémisto 480 km 12 jours6 jours
Tyrhénium - Mavro Limani 1020 km 25 jours12 jours
Tyrhénium - Ridolbar 600 km 15 jours7 jours
Tyrhénium - Umbriel 900 km 22 jours11 jours



◈ HISTOIRE ◈


▌I. XXXX ▌

▌II. XXXX ▌


- Les Grandes Dates à retenir -



◈ DÉMOGRAPHIE ET SOCIETE ◈


Gentilé : Eridaniens / Tyrhénian
Population totale : 7 800 000 habitants
Peuplade majoritaire : Terrans

Fêtes nationales :
_ La Fête des Fanélides: 1er jour du mois de Tymbé
Détails de la célébration:
 

_ Le Grand Tournoi des Deux Soleils: Début d'Enkilil
Détails de la célébration:
 

Religions :
Tyrnénium n'est absolument pas une cité religieuse et il n'y a aucune prédominance dans un culte ou un autre. C'est d'ailleurs peut-être la seule cité qui n'a aucun lieu de culte en son sein. Pour le temple le plus proche, il faut se rendre directement au Haut-monastère ou passé l'autre côté de la frontière pour se rendre à Thémisto.
S'il n'existe aucun lieu public à cet effet, il n'est pas rare qu'il existe un petit autel dans les maisons des plus pieux. On raconte qu'il y en aurait même dans certaines cellules de l'arène pour les combattants.

Code vestimentaire :
Les Tyrhénians aiment les choses ostentatoires, ils aiment l'argent et le font savoir. Il ne sera donc pas rare de voir des habitants arborés des tenues qui se remarquent beaucoup, avec des bijoux et des pierres précieuses... mais cela, c'est pour les plus fortunés qui ont une garde personnelle particulièrement armée (ce qui est aussi une marque de luxe). Les couleurs prédominantes seront donc l'or et le rouge, richesse et puissance. Toutefois, il est possible aussi de croiser des personnes plus discrètes, souvent emmitouflés sous d'épais manteaux ou capes, car Tyrhénium est la cité des voleurs mais aussi de ceux qui veulent se faire oublier.... ou pas.
Exemple de tenues:
 

Population :
La société tyrhénianne est relativement hétéroclite. Cité ouverte, elle ne fait pas de discrimination et accueille des individus de tout horizon, même les hors-la-loi. Il n'existe pas de caste sociale officielle, on ne parle pas de bourgeoisie ou même d'aristocrate... mais de fortune au sens le plus large. En effet, la puissance d'une personne se mesure à la taille de son compte en banque et de son influence sur la cité, le plus puissant étant bien évidemment le Gouverneur en place.

Vous pouvez ainsi définir les différentes catégories de personnes ainsi : les très riches, les riches et les pauvres. Sachant que le dernier groupe rassemble principalement les nouveaux arrivants qui espèrent passer dans la catégorie supérieure ou ceux qui étaient dans les catégories supérieures qui ont tout perdu. La plupart de ceux qui ont su tirer leurs épingles du jeu sont des commerçants de toute nature : des tissus précieux, de la gastronomie, des objets rares, et l'art.

Toutefois, derrière tout ce clinquant, il se cache aussi les hommes de l'ombre : les hors-la-lois. La cité est connue pour dissimuler en son sein les très connus Ladrinis dans ses quartiers soient disant condamnés. Il existe aussi toute sorte de crapules diverses et de nombreux marchés illicites qui agissent pour leur compte personnel, et tant que cela ne nuit pas aux affaires du Gouverneur lui-même, ce dernier ferme les yeux.

Cultures & Traditions :
Les jeux sont une véritable tradition à Tyrhénium. Que cela soit des combats entre soldats ou bien des courses, les paris y sont rois. En effet, elle est la seule cité dotée d'une immense arène spécialisée pour les grands spectacles de cette nature et est capable d'accueillir facilement près de 150 000 personnes.
Cette cité a également une culture du spectacle, les bals et les feux d'artifices sont très prisés. Il est plus facile de se créer une certaine notoriété dans le domaine ici plutôt qu'à Hesperia qui est plus mondaine.

Loisirs :
_ les tournois;
_ les jeux d'argents (surtout les paris);
_ le troc et les braderies;
_ les fêtes opulentes et mondaines;
_ les courses de chars ou d'animaux.



◈ ÉCONOMIE ◈


PIB par habitant : 600 dias.

Professions majoritaires :
_ Commerçants et Artisans ;
_ Mercenaires ;
_ Hors-la-lois.

Richesses :
_ Jeux d'argent ;
_ Banques & Prêts ;
_ Commerces internationaux (artisanats, tissus précieux, etc).


Tyrhénium est l'un des rares territoires où l'on ne trouve aucune richesse de type matières premières, chose qui lui fait particulièrement défaut. Pas de mines, pas de bois précieux. Mais la cité jouit d'une position géographique enviable car frontalière avec Phelgra, Cimmerium et Hesperia, avec qui elle a toujours entretenu des liens étroits pour établir des routes commerçantes.

C'est d'ailleurs là, la source première de la richesse de la cité : son sens du commerce et ses jeux d'argents. Particulièrement ouvert, la cité accueille tout type d'individus et se vante comme étant une ville où chacun peut y faire fortune. Et si vous vous demandez comment la cité en elle-même arrive à se faire de l'argent, la réponse est simple : les taxes et les intérêts. En effet, Tyrhénium est littéralement la banque d'Istheria et autant vous dire qu'elle y fait un grand profit.



◈ ADMINISTRATION ◈


Capitale : Tyrhénium
Forme de l'Etat : Cité-Etat
Autrefois, Tyrhénium était une cité bastion de la grande Hesperia, et était une antenne du pouvoir en place et du Roi afin de veiller à la sécurité de la frontière phelgranne. Cependant, cette proximité a permis à la cité de se développer au point de devenir particulièrement riche et d'acquérir son indépendance en l'achetant littéralement au Roi d'Hesperia avant leur déchéance. Tyrhénium est la seule cité qui possède ce statut d'Etat indépendant, dont le régime en place est une forme de libéralisme.

Le Gouverneur :
Actuellement en fonction => Fanel DeLannet (poste vacant)

Il est celui qui est à la tête de toute la cité et qui se porte garant des libertés de chaque habitant, et principalement économique. En effet, la plupart des gouverneurs successifs ont tous des origines commerçantes ou proches des finances. Il ne gère pas la cité comme une structure classique mais bel et bien comme un commerce, ceux qui posent parfois questions sur les droits fondamentaux de chacun. Toutefois, le gouverneur est véritablement un homme de pouvoir, au même titre qu'un roi mais sans le nom. Il est celui qui gère tout, de l'armée aux lois. Il est entièrement libre de se constituer un conseil ou non, et les mauvaises langues parleraient plutôt d'autoritarisme...

Éligibilité du chef d'Etat :
Aussi surprenant que cela puisse paraître, l’éligibilité du gouverneur ne tient qu'à sa popularité et sa richesse. En effet, ces derniers sont élus mais il n'existe aucune règle véritable sur le système de vote puisqu'il n'y a aucun recensement des personnes vivant à la cité. Cela se joue à la personne qui récoltera simplement le plus grand nombre de signatures à une date donnée (et il n'y a aucun contrôle sur la véracité des signatures, bien entendu). Les tout premiers gouverneurs étaient des hommes ou des femmes choisis par le Roi d'Eridania, censés être des personnes de confiance. Une fois l'indépendance gagnée, c'est l'argent qui a maintenu à la tête ces dirigeants (et leur intelligence). Mais étrangement, le rôle de gouverneur n'est pas particulièrement envié par le peuple. Les têtes tombent trop facilement et perdre leur temps à voter les agace...


Alliances :
_ ///
Tensions :
_ ///


L'Armée Tyrhénianne :
Commandant du Bastion de Seriah => poste vacant
Commandant duBastion de Karnabum => poste vacant
Commandant du Bastion de Creness => poste vacant
Commandant du Bastion de Niziel => poste vacant

La cité n'est pas connue pour être la plus stratège dans son domaine militaire, néanmoins, de par son étroite relation passée avec Hesperia, elle a su conserver toutes les infrastructures de l'armée qui se découpent en quatre bastions qui protègent principalement les frontières du territoire de la cité-Etat. L'avantage de l'armée Tyrhénianne est qu'elle est possède des soldats qui se doivent d'être totalement polyvalents et capables de passer d'un poste à un autre sans difficulté.
La seconde particularité réside dans le monde de fonctionnement de cette armée. Si chaque Commandant de Bastion se doit l'obéissance au Gouverneur et lui rendre des comptes, ils peuvent gérer comme bon leur semble leur garnison, du recrutement à la manière de déployer ses hommes/femmes. Cependant, chaque bastion possède sa petite particularité :
_ Bastion de Seriah est le bastion se trouvant le plus au nord, et protège l'entrée entre les chaînes de montagnes cimmériennes et le Pic sans nom qui peut être une route d'accès entre les deux pays. C'est la garnison la plus éloignée de la cité, il y fait assez froid, les bâtiments sont austères, et les soldats que l'on y envoient son souvent les tempéraments les plus difficiles. Ils sont réputés pour avoir cependant la meilleure défense et des soldats maîtrisant les armes lourdes;
_ Bastion de Karnabum est le bastion se trouvant directement à la frontière phelgranne... et la tour miliaitre Est du continent sombre. C'est le lieu où il y a le plus de tension avec les voisins où chacun essaye de montrer qui est le plus puissant, tout en essayant de conserver des liens cordiaux pour conserver la route ouverte à tous. On y trouve les meilleurs épéistes et cavaliers, et n'apprécient pas d'être comparé aux hommes/femmes de l'autre côté de la frontière.
_ Bastion de Creness est le bastion se trouvant le plus au sud, et demeure le lieu le mieux entretenu au sein des garnisons. Il est réputé pour accueillir le plus de femmes (mais c'est un détail), et on y trouve les plus spécialisés dans le maniement des armes de distances ou de jets. Ils sont très appréciés du peuple de la cité car on dit aussi qu'ils sont les soldats les plus vertueux.
_ Bastion de Niziel est le bastion se trouvant le plus à l'est, à l'intérieur du continent. On est presque obligé de passer devant ce poste pour atteindre la cité. Il n'est pas très populaire car il n'est pas rare que l'on doive y payer quelques taxes de passages et subir quelques contrôles sur les marchandises pour les commerçants voulant venir faire des affaires. On y retrouve généralement les meilleurs magiciens mais aussi les soldats les plus fourbes.



◈ DROIT ET JUSTICE ◈

Officiellement, Tyrhénium applique un système judiciaire équivalent à celui d'Hesperia, avec la possibilité pour chacun de se défendre, mais comme tout est question d'argent, la qualité de la défense dépend de la taille de sa bourse. De plus, il n'existe aucun tribunal mais une journée particulière de la semaine où sont jugés un par un les affaires posant problème... par le Gouverneur lui-même qui préside les séances.

Il n'y a aucune différence entre les affaires jugées selon le niveau de larcins, et les sanctions sont assez simples : payer sa liberté, travailler pour payer sa liberté ou finir dans une geôle un certain temps selon les envies du gouverneur en place. Les cas les plus problématiques sont directement envoyés à Umbriel, et sachez que l'on n'y envoie des personnes plutôt gênantes pour les affaires que meurtrières.

Quant aux droits des citoyens, le système est totalement libéral... mais il faut faire bonnes figures auprès des autres nations. Ainsi, même si l'esclavage est officiellement interdit, le gouverneur ferme les yeux sur ce qui se passent à l'intérieur des maisons. Pas vus, pas pris.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Eridania, le pays aux mille cultures   

Revenir en haut Aller en bas
 
Eridania, le pays aux mille cultures
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Wikileaks: Les pays Arabes peu tendre envers l'Iran
» Leaders de mon pays, je m'adresse à vous !
» Le Lac aux Mille et un Secrets
» II. Pays d'Autremonde
» Président de pacotille dans un pays zombifié, accoutré de haillons roses

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Istheria, le monde oublié :: Au commencementTitre :: • Histoire et Préceptes :: • Nations Ishteriennes-
Sauter vers:  

(c) ISTHERIA LE MONDE OUBLIE | Reproduction Interdite !