Une partie risquée: Cavalier en D3, échec au Fou. (PV Freya)

Bienvenue

Sur Istheria, RPG heroic-fantasy issus d'un univers original où de multiples aventures vous attendent.

Liens rapides

Effectifs

• Eryllis: 3
• Ladrinis: 5
• Eclaris: 2
• Prêtresses: 2
• Cavaliers de S.: 6
• Nérozias: 3
• Gélovigiens: 7
• Ascans: 2
• Marins de N.: 3
• Civils: 13

Temps actuel

An 1305 de l'ère obscure

Saison:Riguear Mois:Gexon
[Novembre/Décembre en temps réel]

Tableau d'honneur


Code par MV/Shoki - Never Utopia



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une partie risquée: Cavalier en D3, échec au Fou. (PV Freya)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
:: Chevalier du Crépuscule ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: Chevalier du Crépuscule ::
Sirion Le Preux
MessageSujet: Une partie risquée: Cavalier en D3, échec au Fou. (PV Freya)   Lun 24 Sep - 11:55

Cela faisait des mois que je tournais et retournais dans ma tête les derniers événements qui avaient secoué les Cavaliers de Sharna. Cent fois j'avais relu les rapports, fournis par les espions placés sous mes ordres, de notre récente débâcle contre Cimmeria. J'avais fouillé nos archives et interrogé bon nombre d'éclaireurs et de messagers, je m'étais remémoré ce qui s'était produit durant les mois ayant précédé cette guerre qui nous avait marqué du sceau de la honte. Et ce que j'avais entrevu entre les lignes, la trame occulte qui avait conduit à ce conflit et à la mort de tant des nôtres, ne me plaisait pas.

Le visage sombre, je m'adossai songeusement dans mon austère fauteuil de bois noir et contemplai sans vraiment les voir les parchemins posés sur mon bureau. J'avais acquis une solide réputation de combattant mais ce que beaucoup moins de gens savaient, c'est que j'avais également été formé à l'art de la stratégie en un temps désormais lointain. Démégor ne l'ignorait pas, il n'avait pu oublier les nombreuses fois où mon sens tactique nous avais sortis de situations désespérées lors des guerres Taulmariliennes et nous avait permis de remporter des victoires alors que tout semblait s'être ligué contre nous. Et pourtant, pourtant, il n'avait pas même pris la peine de me consulter avant de lancer les Cavaliers contre Cimmeria. J'avais attendu l'ordre de me mettre en route avec ma légion, sans les Cavaliers Noirs notre armée était comme un corps sans yeux ni oreilles, mais cet ordre n'était jamais venu et mes combattants étaient demeurés cloîtrés dans leurs casernements. Pourquoi? Pourquoi s'engager dans une guerre et délaisser un atout majeur qui aurait pu inverser le cours des choses?

Mon instinct me hurlait que je connaissais la raison de cette folie, mais je peinai encore à croire que ce puisse être vrai. Pourtant, j'avais échafaudé mille autres hypothèses, j'avais tenté d'envisager la situation sous de nombreux angles et d'imaginer d'innombrables stratégies susceptibles d'expliquer ces récents événements, aucune ne tenait la route. Dès lors, comment nier encore l'évidence? Et si mon raisonnement était juste, alors il en découlait une conclusion inéluctable: nous étions désormais engagés sur une pente bourbeuse qui nous conduirait tout droit à notre perte. La folie de quelques-uns engendrerait notre fin, et cela je ne pouvais l'accepter. Je me levai lentement, le regard dur et le visage figé en un masque de glace. Il y avait un moyen de fausser le destin annoncé, mais je ne me faisais pas la moindre illusion: il serait infiniment périlleux et nécessiterait des appuis dont je ne disposais pas à l'heure actuelle. Malgré tout, plus je tarderai à me dresser contre la fatalité plus il serait difficile de la contrer, c'était maintenant qu'il fallait agir. Et pour cela, il y avait une personne avec laquelle je devais impérativement parler, une personne dont je devais cerner les ambitions et la position: Freya Tarkir, la dangereuse commandante des Cavaliers Rouges.

Je savais qu'elle venait de rentrer, peu de choses échappaient à ma vigilance et à mes informateurs au sein du Manoir Cavaleri, aussi me dirigeai-je sans plus hésiter vers ses appartements et frappai-je quelques coups secs à sa porte.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: La Sorcière Noire ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: La Sorcière Noire ::
Freya Tarkir
MessageSujet: Re: Une partie risquée: Cavalier en D3, échec au Fou. (PV Freya)   Ven 28 Sep - 15:40

Encore une victoire de Freya Tarkir dans la cité perdue et en ruine de Taulmaril. Wode, le second de leur chef, Démégor, lui avait demandé d'aller traqué un agent double qui s'était introduit en douce parmi les Cavaliers de Sharna. Heureusement pour la cruelle commandante des cavaliers rouge, il ne fit pas le poid et ne résista pas très longtemps d'ailleurs. Freya en profita tout de même pour lui faire avouer la vérité sur sa position et lui révéla également des renseignements secrets sous la torture. Freya adorait les faire parler alors qu'elle les faisaient souffrir autant qu'elle le voulait et à son plus grand plaisir. Apparemment, c'était un espion qui travaillait pour les ladrini. Bref, elle rentra au manoir après une "belle" journée.

Au manoir, chacun savait que la commandante n'était pas une femme comme les autres, non seulement elle avait des pouvoirs étranges, mais elle était également aphone et ne pouvait parler que par la télépathie. D'ailleurs, certains cavaliers devaient faire attention à ce qu'ils pensait d'elle quand ils la voyaient passer dans les couloir car elle pouvaient entendre leur pensée et en tuait même quelques-uns parfois quand elle réalisait qu'ils se moquaient d'elle. Bref, elle croisa un de ses soldats sur le chemin.

Commandante, nous somme ravis de vous revoir, la pêche à été bonne?

Ce n'était pas un espion de taille, je n'ai pratiquement eu aucun plaisir à le torturer celui là...

Puis elle continua son chemin sans même le regarder alors qu'elle avait son regard glacial habituel. Elle se dirigea d'ailleurs dans ses appartements au deuxième étage, afin de se reposer un peux et nettoyer et aiguiser sa massive faux, qui avait trempé un peu trop dans le sang de sa victime. Enfin elle se reposa après quelques dizaines de minutes, assise dans son confortable fauteuil de cuire. Mais elle ne se reposa pas très longtemps. Freya entendait les pensée de Sirion à l'extérieur, un redoutable chevalier. Celui-ci cogna quelques-coups à sa porte et cette dernière s'ouvrit par elle même... en fait c'était Freya qui l'avait ouvert magiquement avec sa télékinésie.

Tiens, tiens, si ce n'est pas ce très cher Sirion..... Qu'est-ce que tu'm'veux?


Thème de Freya
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
:: Chevalier du Crépuscule ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: Chevalier du Crépuscule ::
Sirion Le Preux
MessageSujet: Re: Une partie risquée: Cavalier en D3, échec au Fou. (PV Freya)   Sam 29 Sep - 0:23

La porte s'ouvrit devant moi, comme mue par sa volonté propre, me révélant Freya assise dans un fauteuil de cuir. Je la savais muette et télépathe, aussi ne fus-je pas vraiment surpris lorsque ses paroles s'insinuèrent directement dans mon esprit:

Tiens, tiens, si ce n'est pas ce très cher Sirion..... Qu'est-ce que tu'm'veux?

J'entrai sans hésiter et refermai posément la porte avant de lui refaire face et de darder mon regard d'acier dans ses prunelles, glaciales comme toujours. Un sourire sarcastique aux lèvres, je lui répondis doucereusement:

"Profiter de votre si charmante et trop rare compagnie, bien évidemment, douce Freya."

Une manière de lui apprendre que je ne la redoutai pas et que son accueil laissait à désirer; je n'étais pas l'un de ses sous-fifres et mieux valait pour sa santé qu'elle ne l'oublie pas. Après cette riposte sardonique, j'avançais vers elle et ajoutai avec sérieux:

"Nous avons à parler, Freya, voilà la raison de ma présence."

Le regard que je gardai rivé au sien se fit dur et froid comme l'acier dont il avait la couleur lorsque que je poursuivis:

"Nous avons à parler de la débâcle que vous avez subie contre Cimmeria et de ses conséquences pour notre Ordre, mais je suppose que cela peut attendre un peu. Dites-moi plutôt, êtes-vous satisfaite de votre poste de Commandante de la cavalerie lourde? Jugez-vous cette place appropriée à la talentueuse espionne, assassine si vous préférez, que vous êtes?"

Je marquai une brève pause et achevai sur un ton rigoureusement neutre:

"Dans le même ordre d'idée, jugez-vous que je sois la personne la plus appropriée pour diriger les cavaliers Noirs, espions et assassins tout comme vous? Mais peut-être ne souhaitez-vous pas parler de ce genre de choses? Après tout, nous nous devons de suivre aveuglément la volonté de nos...maîtres, n'est-ce pas?"

Je l'observai avec une extrême attention et déployai mon pouvoir d'empathie afin de percevoir les éventuelles émotions qu'elle pourrait ressentir. J'étais curieux, à dire vrai, percevrai-je de la peur dans la polaire commandante? De la rancoeur, ou tout autre chose encore?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: La Sorcière Noire ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: La Sorcière Noire ::
Freya Tarkir
MessageSujet: Re: Une partie risquée: Cavalier en D3, échec au Fou. (PV Freya)   Sam 10 Nov - 21:57

Comme à son habitude, Sirion ne semblait pas apprécier les manières de Freya. Il la regardait d'un regard froid, essayait-il de faire compétition avec le regard du même genre de Freya, c'est-à-dire cruel, sombre et froid? À son tour, Freya le regarda de son regard de serpent, les yeux plissés.

"Nous avons à parler, Freya, voilà la raison de ma présence."

Elle écarquilla les sourcils en entendant cela. Il était plutôt rare que Sirion voulait discuter avec elle. Même Wode, bien que son supérieur, préférait éviter la conversation avec elle. Il faut dire aussi que Freya n'était pas des Cavaliers de Sharna les plus loquaces, probablement dû à son tempérament. Bref, Sirion avait piquer sa curiosité et elle attendit son argument. Il lui parla donc de la défaite subie à Cimmeria, comme si il visait que Freya alors qu'ils étaient des centaines sur place à ce moment là.

Vous parlez comme si j'étais la cause de cette défaite..... Oui, nous avons eu une cuisante défaite. Et alors....

Mais Sirions changea de sujet aussi vite qu'il vint dans ses appartements. Pourquoi parlait-il tout à coup de la "satisfaction" de Freya comme commandante des Cavaliers Rouges. Il avait l'air de lui faire un offre... ou du moins c'est ce qu'elle insinuait lorsqu'il lui demanda si elle était satisfaite de commander l'artillerie lourde alors qu'elle était également l'une des meilleures espionnes de l'Ordre. Peut-être voulait-il également échanger son poste avec Freya. De toute façon, une poste ou l'autre, elle pouvait quand même trancher des têtes n'importe où avec sa faux, ce qu'elle adorait d'ailleurs. Sirion avait l'air de la sonder, il percevait probablement ses émotions, tandis que Freya utilisait sa télépathie pour essayer de lire ses pensée, histoire de voir à quoi il pensait.

Êtes-vous en train de me faire un offre? Il est vrai que je suis plus une espionne, bien que commandante également. Vous voulez échanger de poste avec moi? Je ne comprend pas trop votre question puisque tout le monde ici sait que je suis polyvalente... Mais je dois avouez que trancher des têtes avec ma faux alors que persaonne ne me voit, sa fait du bien.


Thème de Freya
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
:: Chevalier du Crépuscule ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: Chevalier du Crépuscule ::
Sirion Le Preux
MessageSujet: Re: Une partie risquée: Cavalier en D3, échec au Fou. (PV Freya)   Sam 10 Nov - 23:03

Lorsque j'évoquai la défaite des Cavaliers contre Cimmeria, Freya me retourna mentalement une réponse qui me laissa sans voix:

"Vous parlez comme si j'étais la cause de cette défaite..... Oui, nous avons eu une cuisante défaite. Et alors..."

Et alors? Par tous les dieux, je commençais à comprendre pourquoi les Cavaliers n'étaient pas même capables de maintenir l'ordre ailleurs que dans une unique ville... Mais avant que j'aie eu le temps de lui répondre, elle aborda la seconde partie de mon discours, visant à savoir si elle trouvait adéquates nos places respectives au sein de l'ordre:

"Êtes-vous en train de me faire une offre? Il est vrai que je suis plus une espionne, bien que commandante également. Vous voulez échanger de poste avec moi? Je ne comprend pas trop votre question puisque tout le monde ici sait que je suis polyvalente... Mais je dois avouer que trancher des têtes avec ma faux alors que personne ne me voit, ça fait du bien."

Je supposai à cet instant, au vu de ses yeux légèrement plissés de concentration, qu'elle s'efforçait de lire mes pensées, si bien que je les focalisai vivement sur une unique phrase:

"Je vous déconseille fortement de poursuivre dans cette voie, Freya..."

Elle percevrait peut-être malgré tout que j'étais atterré par ses réponses, mais guère plus. Lentement, je m'adossai à un mur et la fixai longuement en silence avant de reprendre la parole d'un ton dur:

"Loin de moi la volonté de vous offenser, Freya, vous êtes sans conteste douée pour couper des têtes avec votre faux mais vous n'avez rien d'une commandante. Vous n'avez pas la moindre notion de stratégie, encore moins de géopolitique, et vous êtes totalement incapable de donner un ordre à vos soldats sur un champ de bataille."

Je laissai filer un bref silence, prêt à lui faire tâter de ma lame Taulmarilienne au moindre signe d'agression. J'osai pourtant espérer qu'il lui restait un grain de bon sens et qu'elle ne serait pas stupide au point d'engager un combat qu'elle n'avait pas la moindre chance de remporter. Puis je repris tout aussi durement:

"Quant à la défaite subie, vous êtes l'une des responsables, en tant que commandante des Cavaliers rouges. Et alors, me demandez-vous? Je suis littéralement abasourdi de cette réponse qui illustre de manière effarante votre totale méconnaissance des forces régissant ce monde. Je vais donc vous éclairer quelque peu: nous avons perdu énormément de combattants, assez pour affaiblir de manière extrêmement risquée les défenses de notre pays. Nous n'étions déjà pas capables d'asseoir véritablement notre domination sur Ridolbar et Mavro Limani, autant dire que maintenant nous n'avons plus même les moyens de nous assurer de les garder sous contrôle.

Plus grave, nous avons déclaré la guerre à Cimmeria et en nous faisant écraser, nous sommes devenus la risée des pays environnants. Ils nous craignaient, mais soyez certaine que cette crainte n'est aujourd'hui plus qu'un pâle souvenir de ce qu'elle fut. J'ajouterai pour compléter le tableau que nous nous sommes mis à dos la Reine Viwien dans cette affaire. Or vous l'ignorez sans doute, mais elle possède l'une des armées les plus puissantes de ce monde et elle pourrait fort bien décider de soutenir Cimmeria dans une guerre contre nous. Et alors me demandiez-vous? Alors si Cimmeria décide de nous envahir maintenant, ce qui est une menace des plus réelles, nous nous ferons anéantir et ce n'est certainement pas votre foutue faux qui y changera quoi que ce soit."


Je me redressai et achevai:

"Nos chers maîtres nous conduisent tout droit au plus absolu désastre, parce qu'ils ont tellement soif de sang et de torture qu'ils sont incapables d'envisager les conséquences de leurs actes au delà de trois jours. Ils nomment par caprice des personnes totalement incompétentes à des postes clés, et je parle là aussi bien de vous à la tête des cavaliers rouges que de moi à la tête des cavaliers noirs. La question que je me pose est donc la suivante: êtes-vous comme eux? Ou êtes-vous un peu plus qu'une caricature de chevalier noir de la mort qui tue très très méchant et très très cruel? Vous êtes devant un choix crucial, Freya: vous enfoncer avec eux dans la défaite et la honte, ou tenter de changer le cours du destin. A vous de voir..."

Je m'inclinai légèrement et me dirigeai sans hâte vers la sortie, de façon à lui laisser le temps de répondre si elle le désirait. Je venais de prendre un grand risque en lui parlant ainsi, elle pourrait tout aussi bien aller voir Démégor et lui relater mes paroles, auquel cas je serais contraint de revoir mes plans et de l'éliminer sans délai. Mais peut-être aussi avait-elle plus de jugeote qu'il n'y paraissait et comprendrait-elle à quel point nous étions proches de l'anéantissement.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: La Sorcière Noire ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: La Sorcière Noire ::
Freya Tarkir
MessageSujet: Re: Une partie risquée: Cavalier en D3, échec au Fou. (PV Freya)   Lun 10 Déc - 22:24

Freya commençait déjà à avoir mal à la tête à écouter les insultes sans fins de Sirion et par mal de tête, elle savait très bien ce qu’elle vivait vu ses pouvoirs. Il la traitait comme une moins que rien et l’envie de lui trancher la tête lui vint à l’esprit pendant quelques secondes. Mais elle fini par lâcher prise car elle savait très bien qu’elle était moins puissante que lui, bien que Freya savait très bien se défendre. La cavalière l’imagina plutôt avec la tête sur un pic et eu même un bref sourire presqu’inperceptible alors qu’elle le regardait de ses pupilles serpentines. Il y avait tout de même quelque chose qu’elle voulait atteindre, et ce depuis des mois: Obtenir le respect de Sirion même s’ils ne pensaient pas pareil. Bref, avant qu’il parte Freya referma la porte à distance avec sa télékinésie (elle n’utilisais presque jamais son physique sauf pour les combats et se déplacer).

Attend!

Elle serra le poing et grinçait même des dents, révélant ses crocs de serpent par la même occasion. Ses yeux semblaient même rougir de colère.

Sirion! Si c’est ce que tu veux savoir, JE DÉTESTE WODE et bien que je respecte Démégor parce que c’est mon supérieur, je n’approuve pas toujours ses méthodes. Moi aussi je veux hisser les Cavaliers à la gloire à nouveau. Mais je ne suis certainement pas comme Wode. Oui il aime tuer et faire souffrir le peuple, mais moi au contraire je ne le fait qu’avec ceux qui le mérite. Tu veux savoir pourquoi je suis cruelle et tyrannique? Je vais te le montrer...

Elle utilisa ses pouvoir télépathiques une nouvelle fois pour projeter des images de son passé difficile dans le subconscient de Sirion en lui montrant son village natal où la magie était prohibée.

J’ai vécu toute mon enfance dans la peur d’utiliser mes pouvoirs, mais je n’avait pas le choix car mes cordes vocales furent brûlées à vie.

Elle lui montra la cause de se désastre tout en continuant de lui raconter son histoire. Peut-être que Sirion la comprendrait enfin un peu mieux. Puis elle lui parla du meurtre de ses parents et de son frère qui l’avait trahis puisque c’est lui qui l’avait avoué au maire.

J’ai été trahis par mon propre frère et le conseil du village brûla ma maison, tuant mes parents par le même occasion alors que je m’enfuie, promettant à mon père que je vengerais ma famille éventuellement. J’avais surtout envie de tuer mon frère par la même occasion. J’ai erré pendant des jours sans toit et à l’extérieur pour finalement m’effondrer près de Themisto. Là, j’ai été recueilli par le serviteur du conseiller Marduk. Il a décidé ensuite de me former afin que je rejoignes les cavaliers. Pour moi c’est un second père. C’est ainsi que je suis passé de la petite fille fragile et méprisée à une cavalière endurcie.

Puis, elle arrêta les flashbacks et revint au présent. Elle le regarda d’un air toujours aussi glacial en espérant que Sirion la comprendrait mieux maintenant.

Ce que je veux n’est pas un ennemi de plus mais un allié ou du moins, du respect entre collègue...


Thème de Freya
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Une partie risquée: Cavalier en D3, échec au Fou. (PV Freya)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une partie risquée: Cavalier en D3, échec au Fou. (PV Freya)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cavalier du Rohan
» Partie de plaisir
» L'heraldique des blasons - Partie 1
» Cavalier/ baliste de Minas
» [Rohan] Fourreau d'épée pour un cavalier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Istheria, le monde oublié :: Phelgra, le continent sombreTitre :: Themisto, la Cité noireTitre :: • Le Manoir Cavaleri-
Sauter vers:  

(c) ISTHERIA LE MONDE OUBLIE | Reproduction Interdite !