Un repas, une danse et une rencontre! [PV Cassandra Raikes]

Bienvenue

Sur Istheria, RPG heroic-fantasy issus d'un univers original où de multiples aventures vous attendent.

Liens rapides

Effectifs

• Eryllis: 3
• Ladrinis: 6
• Eclaris: 5
• Prêtresses: 2
• Cavaliers de S.: 5
• Nérozias: 6
• Gélovigiens: 5
• Ascans: 2
• Marins de N.: 7
• Civils: 21

Temps actuel

An 1305 de l'ère obscure

Saison:Langdum Mois:Cicium
[Mars/Avril en temps réel]

Tableau d'honneur

C.Raikes
Profil
Fiche

Code par MV/Shoki - Never Utopia



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Un repas, une danse et une rencontre! [PV Cassandra Raikes]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
:: Danseuse Itinérante ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Venus O. Persian
:: Danseuse Itinérante ::
Venus O. Persian
MessageSujet: Un repas, une danse et une rencontre! [PV Cassandra Raikes]   Un repas, une danse et une rencontre! [PV Cassandra Raikes] Icon_minitimeDim 10 Mar - 11:16


Je le savais que Galahan n'avait rien volé, alors pourquoi ce vendeur l'avait-il accusé ? Le petit avait été sans cesse avec elle, alors pourquoi ? La jeune femme ne comprenait vraiment pas ce qui s'était passé pour qu'ils en arrivent là... Et pourquoi a-t-il fallu que des gardes arrivent piles à ce moment-là, rien de tel pour aggravé les choses... Si encore le vendeur voulait bien accepter un arrangement à l'amiable plutôt que de beugler comme un porc prêt à se faire exécuter... D'autant, que même si Venus était une personne calme, elle commençait à la perdre son calme. Mais elle la retrouva bien vite lorsque les gardes se mêlèrent à l’affaire créant une tension supplémentaire. La demoiselle était vraiment mal à l'aise face à tout ça. Et son chien qui se mettait à grogner a son tour, bon sang. C'était une calamité cette soirée, vraiment une catastrophe. D'autant qu'elle sortait de son spectacle de rue, comme elle se donnait à fond, comme toujours, elle avait du mal à récupérer. Une chose entraînant une autre, la jeune femme se retrouvait à promettre face à un officier, qu'elle allait danser a une soirée mondaine organisée par l'armée. Elle n'avait pas bien compris la suite, tous ce qu'elle avait suivi, c'est qu'elle devait se montrer au palais Royal, que c'était là que la réception se passait. On lui précisa bien que le môme n'était pas accepté.

La jeune Terrans eu le droit au remontrance de son musicien, qui acceptait mal le fait qu'elle y aille seule, surtout parce que pour un gamin, il était malgré tout relativement protecteur vis-à-vis de la demoiselle, mais elle lui expliqua bien qu'ils n'avaient pas trop le choix d'accepter cette condition si lui ne voulait pas avoir de problème avec le commerçant. Elle considérait ce petit comme un frère et il était de son devoir de le protéger et puis, il devra garder Sirius, elle ne voulait pas que son chien se pointe également. Quelques jours plus tard, elle était en train de se décider sur la tenue qu'elle devrait mettre, son choix se portant sur sa tenue de danse neuve pour cette prestation, vu que ça avait l'air d'être une soirée avec des gens qui était très loin de sa catégorie à elle, laissant également ses chakras dans sa chambre à l'auberge... Elle doutait fortement qu'on la laisse entrer avec des armes, détachant sa tignasse, comme toujours en danse. Venus se dirigea vers le lieu qu'on lui avait dit. C'est à dire le palais royal et comme elle s'en doutait, cette dernière était relativement impressionnée par le lieu. C'était vraiment un lieu où elle ne se verrait pas vivre. Trop grand, elle aurait trop peur de se perdre et devait y avoir un nombre fou d'escaliers, un risque trop grand pour une maladroite comme elle...

On la redirigea finalement vers la salle du bal qui avait été aménagée pour la soirée. Mais le lieu la rendait mal à l'aise, surtout la peur de faire un impair, tomber, ce genre de chose. C'était le genre de chose que la demoiselle était bien capable, surtout lorsqu'elle était aussi nerveuse qu'elle l'était actuellement. La pauvre, elle était si peu habituée à ce genre de choses. Une personne lui expliqua alors comment ça allait se passer, il y avait des musiciens au niveau d'une petite estrade, tandis qu'un groupe de danseur faisait le tour de danse. Venus les regardaient faire, il y avait une marge entre leur niveau et le sien, du moins c'était sa pensée. Pour elle, elle n'était une danseuse de rue basique. Écoutant les instructions de la personne à côté d'elle, alors que la demoiselle avait toujours les yeux posés sur le groupe qui s'exécutait déjà sur l'estrade.


-Donc, je danserais après eux et il y aura un roulement, c'est ça ?

Sa question fut répondue par la positive, s'éloignant de tout ça, Venus, se préparait pour sa danse, alors qu'elle attendait son tour de danse. Ce qui ne tarda pas, alors que le groupe avant elle descendait, la saluant au passage. Était elle vraiment qualifiée pour tout ça ? Oh ! Elle savait qu'elle dansait bien, dans la rue, mais dans ce genre d’événement, est-ce que la danse qu'elle pratiquait allait intéresser quelqu'un ? Elle n'en savait rien et au fond, tout ce que cette dernière désirait, c'était s'acquitter de la tache qu'on lui avait demandée et demain, elle n'aura plus à y penser. Montant sur l'estrade. Les musiciens entamant un nouveau son, rythmé. La jeune femme se laissa alors imprégner des sons produits, bougeant doucement les hanches en rythme, faisant tinter les grelots qu'elle avait aux hanches. Commençant par des gestes lents et maîtriser, le temps que le rythme de la musique ne démarre réellement, bougeant principalement les hanches et le haut du buste, ses mains s'agitant également, dans des gestes qui se voulait gracieux. La jeune femme qui était habituée à danser au rythme de la musique de Galahan avait un peu de mal à prendre ses repères, mais sa passion pour la danse occulta bien rapidement ses doutes et ses peurs du ridicule. Alors qu'elle partait progressivement dans une danse rythmée, prenant possession de toutes l'espace que l'estrade lui offrait dans les vrilles maîtrisées, sa main droite prenant le pan de sa robe, alors qu'elle continuait de la bouger en rythme, faisant voleté sa robe et tinté les grelots plus qu'il ne le faisait déjà, au rythme de ses hanches. Il était facilement visible que la jeune femme dansait plus par passion que par professionnalisme, mais était-ce peut-être ça qui donnait un charme à ses mouvements, la passion qu'elle y mettait dedans.




"Avec ses vêtements ondoyants et nacrés, même quand elle marche on croirait qu'elle danse."
Charle Baudelaire

Journal
#e58270

Sa deuxième Chorégraphie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Bras Armé d'Eridania ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Cassandra Raikes
:: Bras Armé d'Eridania ::
Cassandra Raikes
MessageSujet: Re: Un repas, une danse et une rencontre! [PV Cassandra Raikes]   Un repas, une danse et une rencontre! [PV Cassandra Raikes] Icon_minitimeLun 18 Mar - 20:07

A meal, a dance & a meeting
S'il y avait bien une chose pour laquelle je n'éprouvai que peu d'intérêt, c'était bien la mondanité. Je n'irai pas jusqu'à dire que les dîners mondains m'horripilaient mais plutôt qu'ils m'indisposaient. En raison de mon éducation de fille noble, j'avais eue droit à un apprentissage d'une certaine étiquette et donc de devoir me plier à l'exercice du dîner mondain. Lorsqu'ils régnaient encore sur Méphrit, mes parents étaient des organisateurs réguliers de dîners mondains au château familial. Ainsi, il ne se passait pas un mois sans qu'il n'y ait au moins deux voire trois dîners mondains dans lesquels mes parents recevaient volontiers la noblesse de Méphrit mais surtout celle d'Eridania. Notre duché est riche et puissant, mes parents ne rechignaient donc que rarement pour le montrer aux yeux des autres, possédant des domaines plus petits que le nôtres ou moins riches, voire aussi pour s'attirer les bonnes grâces de la capitale Hesperia. J'en concluais que ça marchait jusqu'à présent étant donné la taille de notre duché ainsi que son influence notamment dans le domaine militaire et de celui dans le commerce des sphènes en Eridania voire sûrement dans Istheria.

Aujourd'hui, j'étais duchesse de Méphrit mais avant tout, cheffe d'état-major d'Eridania. Les dîners mondains en Méphrit étaient donc du ressort de ma sœur Daisi et de mon frère Garan. Cela n'empêchait pas pour autant que la noblesse de Hesperia ne vienne déposer au moins chaque semaine une invitation à un dîner mondain voire à une réception pour une fête de nobles et pour diverses raisons, parfois farfelues. La plupart d'entre elles essuyaient un refus de ma part voire dans de rares cas une absence de réponse, pour quasiment toujours les mêmes raisons, à savoir un emploi du temps chargé ne me permettant d'avoir que peu de temps libre. Je devais bien admettre aussi que quelques refus étaient simplement dû au fait que je voulais être tranquille plutôt que de divaguer encore pendant des heures aux côtés de nobles dont j'avais déjà oublié le nom. Les rares réceptions où j'acceptais de venir se comptaient donc sur les doigts de la main. Mais aujourd'hui, le dîner mondain qui allait m'occuper était particulier. En effet, c'était une réception donnée en mon honneur, afin de suivre une tradition parmi l'état-major royal, qui avait pour coutume de célébrer la première année de commandement actif du général en chef, afin de lui souhaiter bonne chance pour la suite de son mandat et de lui porter bonheur. Une tradition étrange mais qui avait bien reçue mon aval.

C'était l'administration de l'armée ainsi que du personnel civil chargé de l'évènementiel qui s'occupait de l'organisation de cette réception. L'officier en charge avait reçu l'autorisation de la part de l'entourage royal pour faire cette réception dans la salle de bal du palais royal. J'étais donc en terrain connu pour devoir m'occuper de cette fête en mon honneur. Que c'était étrange... Même les dîners en Méphrit étaient rarement organisés en mon nom. Cette pensée me traversa l'esprit lorsque j'étais fin prête, devant le miroir de la salle de bains de l'appartement que j'occupai à Hesperia, situé à quelques mètres du palais royal, parmi les résidences des officiers supérieurs. Je portais mon uniforme d'apparat, de la couleur noire des officiers de l'état-major, avec sur ma poitrine les barrettes militaires montrant à tous mes états de service. J'enfilai les gants blancs réglementaires, réajustant ensuite une épaulette indiquant mon grade de générale avant de quitter mon logement. Dehors, quatre soldats de ma garde personnelle de générale m'attendaient et m'escortaient jusqu'au palais. J'étais en retard car la réception avait déjà commencé, cela m'embêtait un peu mais il fallait faire une entrée remarquée, c'était important. J'époussetai ma jambe de pantalon de l'uniforme avant de rentrer dans le palais. Mes soldats quittèrent ensuite mon service afin que je sois escortée par des soldats du Dernier Cercle jusqu'au dîner.

En tendant l'oreille alors que je m'approchai, j'entendis le bruit d'une foule dans la salle de bal ainsi que d'un peu de musique. Ils avaient convoqué un orchestre aussi ? Allez les danseuses, la bouffe et les diplomates étrangers aussi non ? ... Je me fis à peine cette réflexion que je fis mon entrée dans la salle de bal, les double-portes ouvertes par les gardes du Dernier Cercle. Les danseuses étaient dans un coin de la salle sur une petite estrade avec un orchestre à côté, il y avait un buffet sur toute la largeur de la salle à ma droite et je pouvais reconnaître des représentants militaires des nations de Canopée ou de Cimmeria... Je détestai parfois imaginer des choses et voir qu'elles se réalisaient vraiment... J'étais désormais seule, les gardes allant à leurs postes dans les coins de la salle et aux entrées. C'était maintenant l'heure des poignées de mains, des salutations et des discussions au demeurant innocentes mais qui pouvaient aussi être dangereuses. Je détestai ce monde de requins qu'était la noblesse ou les lobbys commerciaux d'Istheria...

Je traçai à travers la foule, échangeant une multitude de salutations rapides, arguant que je voulais d'abord profiter de la nourriture et de la boisson offerte ici jusqu'à ce qu'un serveur ne s'arrête devant moi pour me proposer un certain nombre de verres sur son plateau. Je pris quelques secondes de réflexion avant de me décider pour un verre de vin blanc bien frais et de congédier le serveur. Je pris quelques gorgées, ignorant certaines interpellations de la part d'officiers plus loin pour me tourner vers l'estrade des danseuses à quelques mètres. Bien évidemment, un groupe d'hommes se rinçaient déjà l'œil devant ces jeunes femmes... Je me surpris néanmoins à les regarder danser pendant que l'orchestre jouait un rythme plutôt rapide. C'est vrai que... c'était des mouvements fluides et gracieux... Ah oui rapides en plus... Eh il y en avait même une qui avait l'air de bien se débrouiller. Elle avait l'air un peu gauche et maladroite un instant mais désormais elle dansait même très bien, quelque part je compris pourquoi on pouvait trouver cela attirant... Hm, vite une gorgée pour se sentir mieux... Ah c'était déjà fini ? L'orchestre avait fini de jouer son morceau et on applaudissait déjà la prestation des danseuses. Je me joignis aux applaudissements, certes discrets mais on voyait que j'applaudissais donc les autres m'imitèrent. C'était dommage qu'on autorise ce genre de spectacle, je me disais que ces femmes pouvaient faire autre chose car je ressentis un mélange de gêne/admiration, même pour cette jeune femme qui avait indéniablement le talent passionné pour danser.

Merci pour cette prestation mesdemoiselles. Capitaine, veillez à ce que ces jeunes femmes se restaurent et ne dansent pas exténuées. C'est une attention que j'apprécie mais que je n'ai pas demandé lorsque j'ai donné mon aval à cette fête. Vous en êtes responsable.

Ou... Oui Générale. Pause pour vous, mesdemoiselles. Euh... continuez de jouer, vous autres, vous vous reposerez après.

J'avais ordonné assez sèchement à l'officier qui surveillait les danseuses, peut-être n'avait-il pas l'habitude de recevoir de vrais ordres dans l'administratif... Qu'importe, je repris une gorgée de vin blanc. C'est vrai que c'était bon et frais...

25 Cobel, Saison Langdum, 1305 Ère Obscure
Codage par Libella sur Graphiorum


In the darkness, Fearless
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Danseuse Itinérante ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Venus O. Persian
:: Danseuse Itinérante ::
Venus O. Persian
MessageSujet: Re: Un repas, une danse et une rencontre! [PV Cassandra Raikes]   Un repas, une danse et une rencontre! [PV Cassandra Raikes] Icon_minitimeSam 23 Mar - 20:46


Venus se sentait mal à l'aise dans cette pièce, elle ne se l'expliquait pas, certes, la salle était superbe, mais elle n'aimait pas cet endroit, ça l'angoissait plus qu'autre chose. Peut-être tout ce beau monde l'intimidait plus qu'elle ne le pensait ? Possible, après tout la demoiselle était une jeune danseuse des rues, elle ne fréquentait pas ce genre de personne, d'autant plus que cette dernière doutait fortement que les nobles aimaient se mêler aux petits peuples. Bon, elle en connaissait qu'un noble et elle l'avaient rencontrer que la veille de ce dîner mondain, c'était Tim. Elle ne connaissait que son prénom, mais ça lui suffisait grandement, même si l'homme avait attisé une certaine curiosité envers la demoiselle. Était-il comme ces gens dans la salle, qui se montrait un peu trop ? Un peu trop... Comment pourrait-elle le définir correctement ? Bon chic, bon genre ? C'était vraiment un monde totalement opposé à la jeune femme et elle se disait qu'elle ne souhaitait pour rien au monde vivre dans ce genre de monde. Elle avait rapidement jeter un œil à la salle avant de danser et elle avait trouvé que les personnes présentes avaient comme un sourire de façade, le genre de sourire poli et figé, pour une personne comme elle qui était très spontanée, voir des sourires de ce genre lui mettait un certain malaise, mais elle ne se laissait pas aller à ce genre de pensée, ayant une prestation à offrir a ces personnes. Elle n'était possiblement pas aussi douée que les autres danseuses qui semblaient être clairement des professionnelles, mais sa passion compensait grandement son manque d'expérience. Alors, sur l'estrade, elle se mit a dansé de tout son soul, même si au début, elle était toujours un peu mal à l'aise et donc un peu gauche, mais elle s'était vite repris en fermant les yeux, s’imaginant être dans une rue bondée de personnes qui s'était agglutinées autour d'elle pour la regarder danser. Certes, ce n'était pas réellement le cas, possible qu'on ne la regardait même pas, mais ça lui permettait d'oublier qu'elle était face à des personnes qui devaient avoir l'habitude de voir de l'excellence tous les jours.

Commençant donc ses pas de danse, alors que le son des instruments parcourait son corps, se laissant aller au rythme de la musique jouer pour l'occasion. Comme toujours, pour danser, la jeune femme s'était détaché les cheveux, ça donnait plus de mouvements à sa danse en plus des mouvements amples qu'elle faisait avec les pans de sa robe. Elle aimait tellement danser que peu importe le lieu où elle se trouvait, ça ne l'empêchait pas de prendre un plaisir fou à effectuer sa prestation. D'autant que ce n'était pas tous les jours qu'elle pouvait danser au son d'un d'orchestre composé de plusieurs instrumentistes. Même si elle adorait danser au son de la flûte de Galahan, ça avait une autre dimension avec un orchestre, c'était même très agréable et la demoiselle y prenait très clairement plaisir. Comme toujours la jeune danseuse se donnait à 100% dans sa danse, l'effet même de la passion dévorante de cette dernière pour son art. C'était comme quand elle chantait, elle y prenait tellement plaisir que souvent, après la prestation, elle ressentait une bonne fatigue, mais une fatigue qui ne l'empêchait pas forcément de recommencer une danse après, même si elle évitait de trop surmener son corps, ne voulant pas trop le fatiguer à l'effort, c'était un risque qu'elle se foule la cheville, voire pire qu'elle se la casse inutilement et ça, c'était hors de question, car la danse était son gagne-pain, bon elle avait le chant, mais là aussi elle évitait de trop surmener ses cordes vocales, si elle venait à avoir la voix casser, elle ne pourrait pas avoir la possibilité de marchander avec les taverniers pour obtenir une chambre moins chère. C'était inconcevable.

Heureusement, ce soir-là était une occasion exceptionnelle et elle ne le refera pas avant longtemps, possiblement. Rapidement, le son de l'orchestre prit fin, sa danse avec. C'est à ce moment qu'elle décida de rouvrir les yeux, entendant les applaudissements, son regard se posant finalement sur une jeune femme à l’écart, qui peu de temps après s'exclama, les remerciant pour la danse. Elle avait un verbe sec et on peut dire que Venus se retrouvait rapidement intimider face à cette personne qui semblait être la personne pour laquelle ce dîner avait été organisé. La demoiselle regarda les autres danseuse qui semblait essouffler, en même temps quoi de plus normal après leur prestation, la Terran était elle même quelque peu essoufflée après avoir fait de son mieux pour animé l'estrade. Décidément, le soir, elle préférait plus chanter que danser, mais bon, elle n'allait tout de même pas pousser la chansonnette ici et maintenant, on l'avait engagé pour danser, pas chanter après tout. Venus s'approcha de la jeune femme qui avait parlé précédemment, maintenant qu'elle n'était plus sur l'estrade. Aucune des autres danseuses ne semblait assez courageuse pour s'approcher et remercier cette dernière pour son attention. En même temps, elle comprenait ses camarades, la jeune femme dégageait une aura d'autorité qui intimidait. Mais au fond, Venus connaissait, sa propre mère possédait, elle-même, une aura relativement identique, même si elle osait s'approcher, une chose est sûr, c'est que si la dame en question lui disait d'aller voir ailleurs si elle y était, la danseuse irait sûrement voir ailleurs. Habituer avec sa mère de marcher droit et de lui obéir dès qu'elle exigeait quelques choses.


-Excusez-moi, madame, de vous déranger, mais je tenais à vous remercier pour votre considération pour nous. C'est aimable de votre part ! J'espère malgré tout que notre prestation vous a plu ! Je m'en voudrais que vous n'avez pas apprécié !

Elle fit alors un grand sourire, étant complètement honnête dans ses dires, la demoiselle s'en voudrait vraiment si cette dernière n'avait pas aimé sa prestation, après tout, son seul souhait quand elle dansait, c'était de ravir les gens, c'était son but premier, bien sûr après venait les sous, mais ça, c'était autre chose encore. Mais après tout, pourquoi danser si ce n'était pas pour satisfaire son public, surtout qu'apparemment, la jeune dame semblait être la raison de ce diner, alors il était tout à fait normal de désirer la satisfaire tout particulièrement, non ?




"Avec ses vêtements ondoyants et nacrés, même quand elle marche on croirait qu'elle danse."
Charle Baudelaire

Journal
#e58270

Sa deuxième Chorégraphie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
:: Bras Armé d'Eridania ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
Cassandra Raikes
:: Bras Armé d'Eridania ::
Cassandra Raikes
MessageSujet: Re: Un repas, une danse et une rencontre! [PV Cassandra Raikes]   Un repas, une danse et une rencontre! [PV Cassandra Raikes] Icon_minitimeDim 14 Avr - 18:24

A meal, a dance & a meeting
Mon subordonné renardier obtempéra immédiatement à mon ordre sous mon attention sévère. Cette fête pour célébrer la première année de l'officier chef d'état-major était une tradition mais personne ne m'avait dit que cela incluait des jeunes femmes qui dansaient pour le plaisir des yeux des officiers masculins. Au moins, c'était la seule manifestation que je réprouvai, le buffet, l'orchestre, tout ça allait encore. J'allais sans doute donner des ordres supplémentaires pour prolonger leur pause et permettre à ces femmes de ne pas être exténuées à la fin de la soirée. Bon il était vrai, que je me disais en rougissant, que certaines avaient l'air... mignonnes mais elles étaient jeunes, plus jeunes encore que mes sœurs. Je préférai finir d'un trait ce qui me restait de vin blanc pour poser le verre sur le plateau d'un serveur qui passait avant de tourner la tête vers une voix qui m'interpella. C'était une voix de jeune femme, une danseuse ?

Ah oui, je me rappelle d'elle, c'était celle que je trouvais un peu gauche au début. Elle se démarquait des autres, quelque chose émanait d'elle... On m'avait que c'était l'administration de l'armée qui s'était occupé d'organiser la fête quelques jours auparavant et aucune des autres danseuses n'avait l'air de se soucier de celle que j'avais devant moi. Peut-être était-elle une autre danseuse qui venait d'ailleurs que cette troupe ? Si c'était le cas, c'était un véritable tour de force, réussir à s'imposer dans ce groupe en si peu de temps... Je présumai que les autres étaient professionnelles car elles ne dégageaient que peu d'émotion lorsqu'elles se mouvaient mais par contre, leurs mouvements et leurs corps étaient parfaitement synchronisés. Hmmf en tout cas, suffisamment pour émoustiller la moitié des officiers présents dans la salle. Ela n'était pas encore là alors que sa présence était requise, elle serait encore en retard... À nous deux nous monterions grandement le quota de femmes officières, les femmes présentes ici étaient surtout les épouses ou les compagnes des officiers ou des représentantes politiques ou non-militaires.

Je ne suis pas... friande de ce genre de spectacle bien que je puisse comprendre pourquoi on aime ce genre de prestation. Et ça serait vous mentir de dire que je n'ai pas aimé. Mais vous n'êtes pas des esclaves et je veillerai à ce que tout le monde ici, gardes compris, aient un moment pour pouvoir décompresser. J'ai vécu le service de garde d'évènements importants, je sais donc ce qu'ils endurent.

Oh merde, elle avait un sourire assez... désarmant. Elle avait l'air vraiment jeune dites donc... Elle devait avoir la vingtaine, du moins je l'espérai. Une sanction attendait le capitaine renardier si ce dernier avait engagé des mineures pour ce spectacle mais la demoiselle en face de moi avait au moins l'air d'avoir l'âge que je considérai comme requis. Je mis mes mains dans mon dos un brin crispée mais souriante, ma poitrine légèrement en avant, mes épaules remontant doucement.

Comment vous appelez-vous mademoiselle ? Dites moi si je me trompe mais... les autres danseuses n'ont pas l'air de vous connaître ou de se soucier de vous. Vous ne faites pas partie de leur troupe ? Et rassurez moi, le capitaine renardier qui a organisé cette réception et qui vous a engagé ne vous a pas obligé à venir ? Vous êtes ici de votre plein gré ?

Inconsciemment, ma main vint gratter ma cicatrice sur ma joue gauche pendant que je portai mon attention sur la jeune danseuse. J'avais encore un peu de temps devant moi de toute façon, je savais qu'un discours de ma part était attendu mais je ferai attendre tout le gratin rassemblé ici, je n'étais là pas pressée de discourir.

25 Cobel, Saison Langdum, 1305 Ère Obscure
Codage par Libella sur Graphiorum


In the darkness, Fearless
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Un repas, une danse et une rencontre! [PV Cassandra Raikes]   Un repas, une danse et une rencontre! [PV Cassandra Raikes] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Un repas, une danse et une rencontre! [PV Cassandra Raikes]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» La danse des sept voiles...
» Danse avec Lilou (pv)
» Les Ents et la danse
» Réflexion autour d'un repas [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Istheria, le monde oublié :: Eridania, le pays aux mille culturesTitre :: Hesperia, la CapitaleTitre :: • Le Palais Royal-
Sauter vers:  

(c) ISTHERIA LE MONDE OUBLIE | Reproduction Interdite !