Miran le Mystérieux.

Bienvenue

Sur Istheria, RPG heroic-fantasy issus d'un univers original où de multiples aventures vous attendent.

Liens rapides

Effectifs

• Eryllis: 2
• Ladrinis: 2
• Eclaris: 1
• Prêtresses: 2
• Cavaliers de S.: 2
• Nérozias: 2
• Gélovigiens: 8
• Ascans: 1
• Marins de N.: 2
• Civils: 9

Temps actuel

An 1305 de l'ère obscure

Saison:Béamas Mois:Tiria
[Décembre/Janvier en temps réel]

Membres du mois


Code par MV/Shoki - Never Utopia



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Miran le Mystérieux.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar Invité
Invité

MessageSujet: Miran le Mystérieux.   Lun 13 Déc - 23:00

DIV style="TEXT-ALIGN: center" align=center>

PRESENTATION
Miran


    NOM: //
    PRÉNOM: Miran
    SURNOM: //

    SEXE: Mâle
    AGE: Inconnu
    PEUPLE: Terrans

    CASTE: Ascans
    MÉTIER: Proche Conseiller d'Isaril

    ARMES PRINCIPALES:
    Une paire de Lame Jumelles dont il ne se sépare jamais. Même durant son sommeil ces dernières restent toujours à porté de mains, on est jamais trop sûr. Longues et légèrement courbées, elles n'admettent qu'un seul tranchant et leurs extrémités sont pointus et biseautés. La garde est simple, ébène sur lequel est posé de fines lanières de cuir et de cordes pour assurer une prise parfaite quoiqu'il arrive, séparé de la lame par un rond de métal ouvragé d'arabesques. Un tranchant exceptionnel les caractérise à tel point que beaucoup se demandent comment Miran en est venu à les posséder.

    AUTRES POSSESSIONS:
    Il porte un catalyseur très mystérieux autour du cou. Une pierre noire ancrée dans un pendentif doré, lui même rattaché à une fine chaine. Ce coeur obscur, Miran ne le quitte jamais et c'est à se demander si comme ses épées, cela vient de sa propre volonté ou d'une obligation autre. La pierre est très puissante et sans elle il est dans la quasi impossibilité d'invoquer son double magique construit d'essence divine. Quasi car dans un seul cas il eut réussit à créer son double sans la pierre. Le seul bémol, et il est de taille, c'est que le catalyseur n'obéit pas forcément aux inflexions spirituelles de son porteur donc il se peut très bien que Miran désire user de sa magie mais que cette dernière n'opère pas suite à un refus du joyaux. Refus non transmit par une certaine empathie ou télépathie, il s'en rend seulement compte par le simple fait que rien ne se passe. D'où cette pierre vient? Voila un mystère que le prodigue n'es pas prêt à livrer.



    DON:
    -Grande Adaptabilité // Agilité Supérieur

    POUVOIRS:
    -Célérité (Capacité d'avoir des mouvements et gestes plus rapides que la moyenne)
    -Instinct du Tueur (Capacité servant à déceler plus rapidement que la moyenne les failles et faiblesses dans un piège ou une défense adverse pour pouvoir plus facilement porter des coups fatals)
    -Dédoublement (Miran crée un clone d'excellence de lui-même qui bénéficie de 50% de son potentiel. Plus la maitrise et la découvert de se pouvoir avanceras et plus le clone deviendras puissant, pouvant monter à un maximum de 80% de l'original. Un pouvoir puissant mais bien capricieux hélas.)

    SPÉCIALITÉS:
    -Excellence en Arme [Lame Jumelles]
    -Apprentissage Rapide



    PHYSIQUE:
    Miran est un homme d'une grande beauté. Des traits fins presque féminins tant leurs puretés est admirable, une fine bouche aux lèvres appétissante malgré tout, le tout couronnant deux yeux d'un marron profond remplit de mystère. Son corps est élancé, finement musclé, il arbore une démarche sûre et pourtant discrète sans en faire de trop. De longs cheveux d'un brun ténébreux encadre son visage, ils sont souvent attachés en une sorte de chignon haut laissant quelques mèches éparses clairsemer son visage. Propre sur soit, sa garde robe tient bien de son côté ascète et il ne se vêt que de simple kimono ou vêtements léger du même accabit, aux couleurs sobre, le tout afin de garder une ample liberté de mouvement. De même pour ses bas. Aux pieds on le voit souvent porter de simple sandales tressées dans lesquelles il est pied nues. Confort de vie ou légèreté de mobilité, allez donc savoir. Il suit une hygiène de vie assez stricte ce qui le rend constamment présentable, frais et disponible quoiqu'il arrive, malgré son milieu de vie. Même sa dentition, chose délicate, n'est qu'une belle rangée blanchâtre. Imberbe par le simple fait qu'il aime à se raser proprement, il n'est pas rare de le voir se balader quelque peu dénudé pour la simple et bonne raison que sa pudeur est presque inexistante. Par contre il réside une partie de son corps qu'il cherche à dissimuler: son épaule droite. Cette dernière est marquée d'une profonde brûlure qui s'étend de la clavicule pour finir sa mordure sur les hauteur de son biceps. Mystérieuse marque surement reliée à son passé, la tâche brune et flétrie n'est pas caché pour sa laideur mais pour ce qu'elle représente pour son porteur.
    A ses hanches pendent ses deux épées, retenues par une suite savante de cordage où plusieurs noeuds parsèment les attaches. Curieux détail, ces derniers servent à modifier les degrés d'inclinaison de ses fourreaux afin de lui permettre d'exécuter certaines bottes dont lui seul garde le secret. Bois épais et confortable, il est de nature à privilégier la qualité à l'esthétique de son équipement.

    PERSONNALITÉ:
    Miran est un homme sombrement charismatique, et si Isaril semble incarner la lumière, lui demeurerait son ombre. Peu loquace mais très intelligent, il est un homme d'esprit et un fin calculateur. Mais malgré ce qu'il dégage, il ne possède pas un mauvais fond en soi, bien que l'on pourrait très facilement en douter. Il est un homme qui joue beaucoup avec les mots et peu se révéler assez cynique par moment. Il est assez solitaire et se met souvent en retrait vis à vis de ses confrères bien qu'il participe activement à la vie de la tribu. D'ailleurs, sa nature peu avenante fait encore étonné ses confrères car il ne se mélange que peu à ses derniers, même si il est toujours là pour les moments difficiles.
    Son trait dominant reste le mystère. Car si ce dernier ne daigne pas descendre de sa hutte pour venir assister ses frères Ascans, il n'en reste pas moins que peu de personne en sais long à son sujet. Même si les contes du passé ne son pas coutume au sein de ce clan de marginal, Miran reste celui qui en dit le moins quoiqu'il puisse arriver. Les rares informations qu'on réussit à glaner certains à son sujet laisse penser qu'il aurait été un des sombres Cavaliers de Sharna par le passé mais qu'il aurait subitement décidé de se retourner contre ses hommes avant de prendre la fuite. Et encore, le bien fondé de ce récit est très friable et certains voient cet histoire comme un simple spéculation émise par des curieux.
    Le paradoxe de Miran entre son apparence et sa personnalité c'est de voir un homme si beau et pourtant si sombre. Le visage fermé, le sourire plus que rare, son visage semble impassible et taillé dans le marbre lui-même. Aucun geste superflu, aucun relâchement de pression, personne ne l'as jamais vue faire quelque chose d'insenser, ni même s'amuser à proprement dire. Il reste toujours calme, plat, semblant suinter d'indifférence pour le reste du monde. Alors que ses confères dansent autour du feu, corne remplies d'hypocras à la main, lui est assis en tailleur bien sagement en sirotant une infusion d'écorce noire. Vent de froid dans un corps aux apprêts chaleureux.



    HISTOIRE:

Miran, l'Agent de l'Ombre. Conseiller de Second Rang auprès du grand Démégor L'Impérial, la spécialité de cet homme ne résidait pas en sa force de frappe mais en sa capacité à semer la discorde comme bon lui semblait. Cela dit mieux ne valait pas le considérer comme un faible car pour devenir conseiller, même de second rang, au sein des cavaliers de sharna, il faut savoir se battre. Le pourquoi du comment il ne sortait que très rarement résidait dans le simple fait qu'il se battait de manière légères avec deux lame jumelles a contrario de ses frères qui eux préféraient de loin la compagnie d'épaisses épées ou autres genres de haches de bataille. Malgré tout même le plus farouche soldat armé de sa plus puissante massue n'aurait pas fait long feu contre Miran tant la vivacité de son style était par moment sidérante. Revêtant une armure de cuir noir sur laquelle se posait quelques plaques de mithril grisâtre, sa marque de fabrique n'était autre que son casque. Lisse et ayant une double fente en forme de crucifix sur le devant, deux cornes de bélier s'enroulait sur les côtés pour symboliser le démon puissant que cette ferraille renfermait. Il était encore jeune à l'époque mais un avenir sombrement radieux lui était promis dans cette grande famille. Esprit sombre et tortueux, il était connu de tous pour son profond cynisme et sa verse intarissable. Constamment entrain de mener des interrogatoires plus ou moins sadiques, d'être à la pêche aux renseignements, quand Miran venait adresser la parole à quelqu'un c'est qu'il avait déjà un plan derrière la tête. Et tout ça au grand plaisir de son seul et unique maitre, Démégor.

Pourtant un beau jour le destin en décida autrement pour le jeune homme aux dents longues qu'était Miran. Voila une partie de son histoire bien obscur sur laquelle le mystère plane encore. Alors qu'il était en mission avec une troupe complète, en partance pour une contrée voisine proche de Cimméria, voila quelques jours déjà que Miran semblait changé. Pourquoi, nul ne le sait et surtout personne n'osait prendre les devant pour lui demander clairement sous peur de représailles. Tout ce qui avait été vue n'était qu'un entretien à huit-clos entre Démégor et le jeune homme, pourtant il en ressortit avec une profonde brûlure sur l'épaule que personne n'eut l'occasion de voir car il se pressa de la dissimuler sous son cuir.. La vérité, caché sous son long manteau, était que Miran avait découvert quelque chose de capitale au sein même de l'organisation des Cavaliers de Sharna. Un fait impliquant directement Démégor et même Sharna en personne! Mais il était dans l'impuissance complète de le révéler et ça même lui ne pouvait dire pourquoi. En son fort intérieur il savait pourtant, il savait qu'il avait trouvé quelque chose d'important qui discréditait tout le culte, tout le clan. "La vérité" implosait en lui sans qu'il puisse prendre les rennes de ce feu vengeur qui le dévorait de l'intérieur. Désormais à ses yeux tout n'était qu'illusion, farce fantoche dégoulinant d'endoctrinement. Le mensonge et la discorde, voila un des principes de cette grande famille et aucun d'entre eux ne savait qu'ils y baignaient tous jusqu'au cou. Armée de sombre marionnettes qu'ils étaient.
A son retour de mission, il devait être promu "Proche Conseiller" sans raison apparente. Surement un pot-de-vin de la part de l'état-major pour garantir son silence. Mais jamais il n'eut à revenir. Car durant la nuit il eu un présage, un présage venu de nul part. Sa troupe allait bientôt être assistée de renforts ciblant à mener une insurrection contre Miran lui même. Ceci expliquait clairement la destination reculée et tout pouvait être masqué sous le simple fait d'un accident de parcours lors d'une lutte. Force de ce pressentiment nourrit par l'essence divine elle même et son aigüe de l'analyse, il leurs coupa l'herbe sous le pied et profita du sommeil qu'imposait la nuit pour mener son forfait. Aucune trace de sentiment, aucune hésitation dans la moindre de ses frappes, la foudre obscur de sa science du combat frappa et décima l'équipe entière sans qu'il n'ai à essuyer une seule entaille.

Suite à ce retournement de situation inattendu auquel il ne comprenait pas grand chose, il commença à prendre la fuite vers le sud. Etant un suivant de Sharna il y avait fort à parier que peu de personnes allaient être enclines à l'aider du côté de Cimmeria et il en allait de même autre part... Il jeta son armure dans la première rivière qu'il croisa et se vêtit d'habit de civils tout ce qu'il y à de plus classique. Il erra ainsi durant des mois, volant sa nourriture par manque d'argent, changeant souvent de coiffure ou de vêtement par soucis de propreté et de discrétion. Même si Démégor n'attendait pas son retour avant plusieurs semaines, il risquait fort d'envoyer des détachements courir après Miran en apprenant sa subite trahison. il fallait donc commencer dés maintenant à prendre de l'avance. C'est durant ces moments là que le véritable "Miran" naquit. Car avant cela il s'appelait autrement mais il est hors de question de révéler son vrai nom en public. Il était dans l'obligation de changer d'identité pour semer ses poursuivants.

Quelques semaines plus tard, toujours aucune anicroche. Ce fut au détour d'une rue qu'il fit la rencontre d'un homme qui l'espace d'un instant sembla constituer son salut: Shagüll. Aucun ne posait des questions sur l'autre, tout deux étaient marqués par ce mutisme profond sur le passé. Ceci semblait sied parfaitement au sombre Shagüll et arrangeait fort bien Miran. Caractère opposé, friction à répétition, les deux hommes partagèrent très vite une amitié pour le moins étrange. Ils s'estimaient, se respectaient, parlaient tout deux ouvertement, partageant des centres d'intérêts commun, se traitant comme deux égaux formant un tout, mais avaient aussi un esprit de compétition et une volonté de s'affirmer à toute épreuve. Dotés tout deux d'un cynisme à toute épreuve et d'un amour des mots qui leur était propre, l'acide n'hésitait pas à couler de leurs sourires pour venir lancer un défi. "On vas voir si t'arrive à me suivre pour botter les miches de ces péons petit joueur." - "On en reparleras quand t'auras appris à chasser autre chose que des cafards, regarde et apprend.". Ils n'arrêtaient pas et c'était à se demander si ils ne couvaient une profonde envie de s'entretuer tout en sachant qu'un combat entres eux pourrait durer des heures sans voir l'ombre d'un vainqueur pointer le bout de son nez.
Hélas tout les bonnes choses ont une fin et Miran dut quitter Shagüll, et vice-versa, par le coup du sort. Les Cavaliers de Sharna commençaient à faire foule dans la zone et le bretteur aux lame jumelles devenait dans l'obligation de reprendre sa fuite. Cruel destin, sa route allait vite être arrêtée par la mer. Grâce à son camarade il réussit à trouver un bateau apte à le faire voguer par delà les flots et ils se quittèrent ainsi avec la promesse qu'un jour ou l'autre leurs chemins viendraient à se recroiser, dans deux jours, plusieurs années, ou dans l'au-delà.

Ainsi Miran continua son périple sur la mer. Mais encore une fois le destin le frappa et une tempête emporta son frêle navire. Il échoua inconscient sur une plage au beau milieu de nul part, avec tout juste le temps d'ouvrir les yeux pour voir une groupuscule se lancer à son encontre. Etait-il trop tard pour encore croire au salut?
Plusieurs jours s'écoulèrent, les sequelles du naufrage l'avaient portés dans un coma profond. Lorsqu'il se réveilla il fit face à un homme tout de blanc vêtu, peau pâle, crinière blanche et aux yeux bleus. sursautant du fond de son âme, il se leva d'un bloc en cherchant ses épées pour être prêt à en découdre farouchement, ses yeux lançant des éclairs vengeurs. L'homme blanc l'apaisa tout de suite et se présenta comme Isaril, chef des Ascans, un peuple marginal qui vivait isolé sur cette île dénommée El Bahari. Miran ne pouvait s'empêcher de trouver quelque chose de louche chez cet Isaril, pourtant il accepta le calme qui provenait de cet étrange individu et se reprit tant bien que mal. Une poignée de jours plus tard il se confronta a l'obligation de passer une suite d'épreuve pour rejoindre le clan Ascans. Il n'avait aucune envie de faire partie des leurs et comptait bien mener son existence de paria en marge de la société pourtant son ressentiment envers Isaril le poussa à s'exécuter. Sans l'ombre d'une difficulté, il triompha haut la main et la foule était abasourdie devant les réserves du mystérieux Miran. Pas une seule fois il montra un signe de faiblesse ou de difficultés, s'adaptant très vite à ces rites tribaux, apprenant très vite les solutions et comportements à adopter pour ensuite déceler la faille finale qui le porterait vers la victoire. A la toute fin les hauts dignitaires du clan lui demandèrent d'où il venait, couvant des préjugés peu flatteur à son encontre. Il lâcha platement qu'il avait fuit à travers tout le pays après avoir massacré ses hommes suite à une trahison à son encontre. Puis profitant du silence d'étonnement qu'il venait de semer sur tout les visages, récupéra ses effets et partit au loin du village Ascans.

Plusieurs années s'écoulèrent depuis ce jour. Rigueur, justesse, Miran remplissait ses devoirs d'Ascans avec une exactitude exemplaire. Assistant aux arrivés de nouvelle recrue comme tout le monde se devait de le faire, il profitait de ces instants pour vérifier qu'aucun cavalier de sharna ne tentait de s'introduire dans la communauté afin d'attenter à ses jours. Jamais un mot plus haut que l'autre, discret, taciturne, mystérieux, il faisait en sorte que personne ne soit en pouvoir de venir le voir pour une quelconque réclamation. Habitant au large du centre Ascans, dans une hutte qu'il avait lui-même conçut, il vivait de ses chasses et propre ressources. Au début tout cela fut complexe mais il s'adapta très vite et prit le pas sur dame nature pour subvenir à ses besoins. Rare étaient ceux qui osaient venir le voir dans son petit domaine privé et bien souvent ils repartaient avec l'amertume de s'être fait congédié avec très peu de tact. Il n'y avait qu'un seul Ascans capable d'aller voir Miran sans soucis, et c'était aussi le seul d'entre eux pour lequel le bretteur descendait de son ermitage pour venir au village: Isaril encore une fois. Un lien bien mystérieux unissait les deux hommes et aucun d'entre eux ne dévoilait quelque chose à ce sujet. Tout deux fils prodigue Ascans, si Isaril représentait la lumière, Miran lui faisait office d'ombre. Sans que personne le sache, il fut promus proche conseiller d'Isaril au vue du lien qui les unissait. La vérité derrière les apparences était que Miran avait décelé le mystérieux côté animal à double personnalité d'Isaril et que le chef lui en savait plus que la moyenne sur son passé de Cavaliers de Sharna.

Le temps continua à faire son affaire, les années défilèrent dans le plus grand bien et enfin Miran avait trouvé le salut qu'il espérait. Lors de l'entrée d'un des Ascans, Eshyr qui allait être plus connu comme "L'éclair Blanc", il appuya la candidature de ce joyeux drille pourtant plein de potentiel en tant que second proche conseiller. Faisant écho à la décision d'Isaril, ce sujet ne fit pas un pli et le jeune Eshyr fut vite promu. Il surveilla de loin ce dernier, avec plus d'ardeur que les autres membres. Car quelque chose chez ce garçon l'intriguait tout comme le côté animal d'Isaril l'avait intrigué. Quelques mois plus tard, le chef décida de partir pour le continent pour faire connaitre le nom de son peuple. Une grande fête fut donné en l'honneur de son départ et étant forcé d'y assister, Miran pus analyser le jeune poulain à sa guise. Proche de Vaeran, discutant souvent avec Taec -les deux conseillers du chef-, il était marrant de voir qu'entre lumière et ombre pointait l'innocence de son jeune minois.
Une poignée de semaine plus tard, Miran eu vent de certains agissement des Cavaliers de Sharna en bordure de mer. Cela faisait maintenant pas loin de quatre ans qu'il n'était pas retourné sur le continent et la simple évocation des cavaliers lui rappela le pourquoi du comment il avait atterrit ici. Vite fait bien fait, il boucla un baluchon et se détermina à partir. Il prévint juste Vaeran de son départ ainsi que du choix de son coéquipier, tout en signalant clairement que c'était des raisons personnels qui l'animait. Puis il alla chercher Eshyr pour lui demander de venir avec lui, le ton n'admettant aucun refus de sa part. Le seul argument qu'il livra était "Tu en sauras plus une fois qu'on aura retrouvé un ami." et à sa grande surprise le jeune homme accepta sans une seule seconde d'hésitation. Il comptait retrouver Isaril une fois là-bas certe... Ainsi que Shagüll... Et faire la peau aux Cavaliers ainsi qu'à Démégor.

"Alors maître-Destin, que me réserve-tu cette fois?"

Le sourire sombre aux lèvres, Eshyr à ses côtés, il posa le pied sur le navire.




COMPAGNON
Orion



    PRÉNOM: Orion

    SEXE: Mâle

    POUVOIR: Orion n'a pas de pouvoir à proprement dire. Disons que le lien puissant entre son maitre et lui est tel qu'il partage sa conscience et sa vue avec ce dernier. Miran peut donc ainsi voir ce que voit son aigle sous forme d'une conscience étendu si il garde sa propre vue, et voir complètement à travers ses yeux au danger prêt de laisser son enveloppe corporel à la merci des dangers.

    DEscriptION:

Orion est un aigle royal au ramage boisé et crème. Fier membre de son espèce, ses ailes son large et son bec acéré tout comme ses yeux de rapace de haute envergure. Au milieu de son front brille une pierre de sphène d'un profond bleu indigo, source même du lien profond l'unissant avec son maitre. Ils se sont rencontrés alors que Miran venait d'arriver sur El Bahari et qu'il s'installait au large du camp. Voisin d'un temps, l'aigle allait souvent retrouver et aider le bretteur durant ses premières partis de chasse et de fil en aiguille ils en vinrent à ne plus se quitter, tel deux frères solitaire.




MONTURE
?



    PRÉNOM: ?

    SEXE: ?

    DEscriptION:

Fut un temps il avait un cheval lors de son passé au côté de Shagüll... Mais cela remonte à plusieurs années, reste à voir si son frère d'arme d'antan lui à garder son canasson au chaud en attendant son retour ou si sa cupidité l'a poussé à le vendre.
Revenir en haut Aller en bas
:: L'Eryl ::

|| Informations ||
Fonction:
Pouvoirs, spécialités & Don:
Relations & Contacts:
avatar
:: L'Eryl ::
Sighild
MessageSujet: Re: Miran le Mystérieux.   Lun 13 Déc - 23:44

Bienvenue sur Isthéria!!!!!

Je n'ai rien à redire sur ta fiche, zéro reproche!! Adjugé vendu!!!

Fiche validée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Miran le Mystérieux.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» rendez-vous mystérieux
» Miran le Mystérieux.
» Nuage mystérieux , j'espère que tu as du courage ![Nuage Mystérieux mais sinon , libre ^^]
» Un personnage mystérieux
» Azäziel [Assassin]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Istheria, le monde oublié :: Les RegistresTitre :: Inscription & Présentation :: Cimetière-
Sauter vers:  

(c) ISTHERIA LE MONDE OUBLIE | Reproduction Interdite !