Une Ombre passe... [LIBRE]

Bienvenue

Sur Istheria, RPG heroic-fantasy issus d'un univers original où de multiples aventures vous attendent.

Liens rapides

Effectifs

• Eryllis: 3
• Ladrinis: 5
• Eclaris: 4
• Prêtresses: 2
• Cavaliers de S.: 4
• Nérozias: 5
• Gélovigiens: 4
• Ascans: 2
• Marins de N.: 7
• Civils: 18

Temps actuel

An 1305 de l'ère obscure

Saison:Langdum Mois:Cicium
[Mars/Avril en temps réel]

Tableau d'honneur


Code par MV/Shoki - Never Utopia



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une Ombre passe... [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anonymous Invité
Invité

MessageSujet: Une Ombre passe... [LIBRE]   Lun 13 Juin - 20:36

Une Ombre passe... insaisissable, elle avance dans la pénombre du cimetière. Maléfique et tenante, envoûtante mais diabolique.Marchant, ou glissant entre les tombes grise. Une brume noir, s'échappe de son pas léger et assuré. L'Ombre cherche, quelque chose... Elle cherche un passé, mort depuis longtemps.

Je m'avance dans le cimetière de mes parents, de mon maître et de toutes les victimes que j'ai tuer. Toutes ces personnes morte. Tout ses jouets. Tout ses esclave sont morts. Peut être que j'aurais du les laisser en vie. Pour y jouer plus tard... Mais elles se seraient toute enfuient... Je passe devant une tombe avec des roses fanés dessus. Je regarde le nom gravé en italique sur la pierre de fortune. Se nom je le reconnait. C'est celui de mon père, Ou c'était. Puisque je l'est tuer de mes propres mains, de mes propres crocs. Je passa mon doigt sur les deux dents plus pointu que les autres situé juste à près les quatre dents du début. Légèrement plus grande et plus pointu, elle était tranchante et me servait à prendre le sang de mes victimes. Je regarda la tombe d'un air déshonorer. L'homme qui y reposait, je l'avais aimé. je regarda la tombe d'à côté, celle de ma mère. J'éffelura la tombe de ma main fine en souriant.

Je repartit plus loin, une tombe, avec des fleurs dessus, pas encore fané puisqu'elle était dans un bocal de verre avec de l'eau.. Ces fleurs je les reconnait, se sont celles que je lui avait déposer l'année dernière. Des roses blanches et rouges. La tombe c'était celle de celui qui fut mon amant. Nylem... un vent frais souleva le vol noir que j'avais sur la tête. La robe voletai. Une larme coula sur ma joue, je l'enleva. Un bruit plus loin, je tendit l'oreille, c'était Gore Death, mon cheval noir. Je caressa sa tête large et belle. Je lui sourit, jeta un dernier regard à la tombe et je monta sur le dos de ma monture. Je talonna mon cheval qui partit au pas. Je regardais avec fierté le nom des victimes, lorsqu'un bruit de pas viens m'avertir qu'il y avait quelqu'un. Je m'arrêta, descendit de cheval et regarda autour de moi.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité

MessageSujet: Re: Une Ombre passe... [LIBRE]   Mar 14 Juin - 13:20

Personne,pas une âme qui vive. Le manoir Cavaleri qui surplombait la cité noire semblait bien désert tout comme l'était les rues de la ville. Personne ne sortait à part les voleurs et les assassins et encore c'étaient plutôt rare ces temps-ci. Thémisto était calme mais le calme ne la sied guère. Cela en était presque pesant. Ivan n'aimait pas particulièrement cette tranquillité car le démon hivernal pense toujours que c'est le calme avant la tempête.

Le conseiller était dans ses quartiers à ce moment-là, regardant l'horizon et admirant l'immensité de la nuit. Puis il décida de sortir du manoir afin de prendre l'air. En effet le démon ne trouvait pas le sommeil, hanté par des souvenirs qu'il ne perçoit pas encore. Il prit Solaris et Terra son épée à deux main et l'accrocha à son dos. Le manoir était vide de vie et le décor ne permettait pas de dire le contraire. Le général arpentait les différents couloirs sombres alors que le bruit de son armure résonnait dans les galeries. Il finit par atteindre la sortit, salua les gardes et s'aventura dans la ville. Bien que cela soit assez tard, Ivan avait d'abord en tête d'aller à la taverne boire quelque larmes de Sharna afin de pouvoir trouvé le sommeil mais un léger bruit inattendue changea l'avis de notre général. En effet, alors qu'il était proche du cimetière, il entendit quelqu'un qui allait plutôt vite. Une personne qui fendait l'air. Un simple civil ne peut faire cela. Un individu normal, d'ailleurs n'aurait point fait attention à ce bruit presque inaudible. Cependant, le quatrième conseiller était sensible au vent. Son pouvoir élémentaire lui permet d'entendre et de sentir les variations du vent et ce fut bien utile dans plusieurs situations.

Bref, cela semblait suspect et en temps que conseiller, Ivan ne pouvait laisser pareil étrangeté se produire quel quelle soit. Même si c'est anodin, il fallait en avoir le coeur net. Le général finit par se rendre au cimetière s'en se presser pour autant. Arrivé à l'endroit voulu, il distingua une silhouette féminine admirant les tombes. Alors que cette femme allait partir, elle descendit de son cheval, ayant senti une présence, la sienne. Le général ne faisait rien pour être discret et il n'en voyait aucune utilité. Il se déplaça en direction de cette personne, tranquillement. Le général pris alors la parole avec son ton habituel, c'est à dire un ton froid, dénué de sentiment :


- Il est un peu tard pour se rendre à un cimetière. Rien que pour cela vous pourriez séjourner à Umbriel pour conspiration. Enfin se serait la version officielle. D'ailleurs, je vous demanderai de quitté cet endroit sous peu, car la garde ne sera pas aussi indulgente que moi. Généralement, la populace ne s'aventure au cimetière que le jour par peur des voleurs. Avant une quelconque confusion, vous feriez mieux de vous rendre en ville.

Sur ces mots, le général se retourna afin de descendre en ville. Cette femme ne l'interresser pas vraiment et il n'avait que faire de la raison de sa venue. Il restait un semblant de gentillesse en lui, et de temps en temps, il aide son prochain mais cela reste tout de même relatif. Il reste un monstre après tout. Il espérait que cet inconnue suive son conseil car les directives étaient claires. Tout comportement suspect pouvait être puni en conséquence et c'est pour cela que personne ne sortait la nuit. Ivan attendrait quelque minutes et si jamais il ne croise pas cette femme, le sang coulera et repeindra les tombes qu'elles est venue honorer..........................................................
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité

MessageSujet: Re: Une Ombre passe... [LIBRE]   Mar 14 Juin - 22:58

- Il est un peu tard pour se rendre à un cimetière. Rien que pour cela vous pourriez séjourner à Umbriel pour conspiration. Enfin se serait la version officielle. D'ailleurs, je vous demanderai de quitté cet endroit sous peu, car la garde ne sera pas aussi indulgente que moi. Généralement, la populace ne s'aventure au cimetière que le jour par peur des voleurs. Avant une quelconque confusion, vous feriez mieux de vous rendre en ville.

Avait dit un jeune homme derrière moi. Se jeune là, je le reconnut, on m'en avais parler, C'était un certain, Ivan Mack quelque chose... Je le regarda de mes yeux noir et froid, et j'attendit qu'il parte, d'un mouvement de cape sinistre, je me détournât. L'observant du coin de l'oeil. Je m'avançait, fessant mine de partir. A ma gauche, un pilleur de tombe. Ce garde ne fessait pas bien son boulot... D'un geste assuré et élégant, je me glissa derrière lui. Il se retourna, la peut lui tordait le visage... il dit d'une voix horrifié.


- Ho... Honor.... Honoria.... ancienne comtesse d'Eridania.. et, vous.. vous êtes... la prin, princesse des ténèbres...

Je le regardait en souriant. Il savait bien qui j'étais... la seul princesse des ténèbres, rejeté par la mort elle même. je l'effleura, et mon sourire s'élargit... je passa ma main sur mon épée de cristal, appeuré, il dit

-Pitié ne me tuer pas....

J'abattit sans aucune hésitaion ni pitié mon épée sur sa tête, la coupant. Son crops vacilla et tomba. j'amena la gorge ma victime à ma bouche, la mordit . Savourent le sang qui coulait à flo de sa gorge... et après quelque minutes, il ne resta plus de sang dans ses veines.Puis, je me baissa et vola se qu'il avait voler. des boucles d'oreilles en or. Pourvu que Ivan ne revienne pas...
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité

MessageSujet: Re: Une Ombre passe... [LIBRE]   Mer 15 Juin - 13:22

Rien, toujours rien. La patience du général avait atteint ses limites. Alors qu'il usa de son pouvoir du vent, son corps se souleva comme une feuille balloté par le vent. Et il se rendit sans précédent au cimetière. Et il constata une vision qu'il ne connaissait que trop bien. Du sang, un tueur, une victime. Atterrissant à quelques mètres de cette femme qui n'a pas voulu l'écouter il dit avec un ton froid et sérieux :

- Au moins j'aurai un prétexte ! Vous savez que le meurtre n'est pas toléré ? Je vous avez prévenu !

Le quatrième conseiller sortit son épée si particulière et jeta un regard noir à en faire frémir un mort. Alors que l'atmosphère se faisait de plus en plus glaciale, une prison de glace se forma autour du cimetière. De long mur de glace excessivement épais avec un toit ressemblant aux barreaux d'une cage impénétrable. Une prison mortelle pour un danger permanent. Le conseiller avait envie de jouer. En effet une fine couche de glace recouvrait sa main gauche et bouillonnait comme si cela était de la lave en fusion. Il esquissa un sourire avant de reprendre la parole :

- Tu as intérêt à être de taille car je n'aime pas perdre mon temps !

La tension était à son comble. En l'espace de quelques seconde la nuit si calme devint plus vivante si on peut dire. En effet on pourrait plutôt qualifier cela comme plus morbide que d'habitude. Le général avait envie de sortir le grand jeu ! Il fendit son épée, Solaris et Terra refirent alors surface. Tandis que l'air expiré des deux personnes se condensait pour faire une sorte de nappe blanche, le cavalier fit grincer ses deux épée et finit par charger. Vitesse et force entrelacés tel deux amants afin de détruire son adversaire. Comment son adversaire va t'il réagir ?..............................
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité

MessageSujet: Re: Une Ombre passe... [LIBRE]   Mer 15 Juin - 15:17

Quelle déception... encore un débutant ! N'y avais t-il pas d'Homme qui pouvait au moins m'arriver au genoux ? Ivan ne savait vraiment pas à qui il avait à faire... Tandis qu'il commençait à charger, j'explosa de rire ! Qu'il était débile ! Je le regarda de mes yeux devenue rouge sang et aussi froid que la glace qui venait d'arriver. J'esuya d'un geste gracieux et précis le sang qui perlait mes lèvres rose et je dit.

- ahhhh... on ne peut pas tuer quelqu'un de déja mort... et quelqu'un, qui est rejeté, par la mort elle même... c'est une erreur stupide de m'attaquer... tu ne sais pas qu'elle pouvoir j'ai !

D'un geste fin et élégant, je glissa et évita les deux sabre sans aucun effort. Mon agilité et ma rapidité hor du commun me servait bien dans se cas si... et mes courbes fine et souple me servait encore plus à éviter tout cou. Je sortit l'épée de cristal noir de mon fourreau. L'épée pourtant sombre, brillait comme un feu de forêt. Avec une aura mortel et destructrice. Je plia légèrement les yeux. L'épée était entouré d'un manteau blanc et or. Le paumeau était en argent céleste, et il était injecté de pierre précieuse. C'était l'épée de la mort, qui m'avait été offert par le dieu des ténèbres il y à 600 ans. Elle avait été caché dans son manoir, et je l''avais retrouvé. Et unis sa vie à cette arme indestructible. L'épée fendit l'air légèrement. je ne voulais que le bléser. J'avais déjà pris une vie se soir. Mon épée singla et s'abattit sur les omoplates d'Ivan. Le sang ruisselant sur l'épée noir. Je la retira, tourna sur moi même m'écarta de lui. Ensuite, je fit sortir de la terre une écharpe de brume aussi noir que mes cheveux. Elle happa Ivan, l'aveugla et le frappa avec force, puis, le cou qui était le plus ravageur... Je le fixa longuement, je mis ma main devant moi, et je pensa fort à le faire souffrir. Une onde malveillante s'abbatit sur lui. Se qu'il ne savait pas, c'est que cette onde se servait de la pression de l'air pour l'intoxiqué. Doucement, je sourit en le voyant souffrir. Puis, toujours en pensant à sa, l'appela Gore Death. Qui viens dans un bruit de tonnerre, je me hissa sur sa selle, et regarda Ivan souffrir, la brume se dissipa sous mes ordres, l'onde disparut, je prit mon arc, mit des flèches empoisonnés, et là, une pluie de flèche noir s'abbatit près de lui, le bloquant. je dit.

- Réfélchit à l'avenir... On ne menace pas, la princesse de la mort.


Je me détourna de lui. La brume noir me happa. Et, je disparu comme si je n'avais jamais exister. Laissant derrière moi, un cadavre. Comme l'avais désiré Ivan, je rentrait au château.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité

MessageSujet: Re: Une Ombre passe... [LIBRE]   Mer 15 Juin - 17:07

Qu'elle étrange sensation. Ivan était sensé avoir mal ? Foutaises, ce ne sont que des piqures d'insecte. La comédie avait fait son effet on dirait. La brume se dissipa sans même qu'il use de son pouvoir. Qu'elle piètre adversaire, pour tourner le dos à son ennemi. Alors qu'elle partait sans vraiment faire attention à lui, il usa du même pouvoir des airs qu'il exécuta précédemment et atterrit brutalement devant la protagoniste. Puis d'un ton condescendant, il dit :

- Princesse de la mort dis-tu ? Laisse-moi rire ! Crois-tu vraiment que l'on ne peut tuer la mort ? Kron t'as offert ce don mais peut aussi le reprendre ! Tu réitèreras ton jugement lorsque tu seras à terre entrain de ramper devant le quatrième conseiller de Démégor l'impérial ! Car, on n'évince pas le démon hivernal si facilement !

Sur ces mots il chargea à nouveau comme la dernière fois épées en main. Sauf qu'il s'arreta brusquement pour créer un élément de surprise. Le général racla Solaris sur le sol, fendant les pavés, créant une vague de son troisième pouvoir, celui de la terre qui se déferla sur son ennemi et la fis tomber de cheval. Néanmoins elle n'eut pas le temps de tomber. Le général mit en action son second pouvoir élémentaire, le vent et la projeta au sol avec violence. Le quatrième n'en resta pourtant pas. En effet en l'espace de quelques secondes il se rendit près de sa victime lui lacérant finement le bas-ventre et pointant sa seconde épée, Terra, près de son coup. D'un air déterminé à faire descendre cette nouvelle gorgoroth sur terre, il la regarda dans les yeux et lui dit :

- Sache qu'un gorgoroth, même si l'on ne ressent que très peu la douleur cela ne fait pas de nous des êtres immortels ! Nous avons eu la chance de revenir parmi les vivants afin d'accomplir notre destin. On peut vivre aussi longtemps que l'on veut mais on peut mourir aussi facilement qu'un terran ! Seul les sylphides ne peuvent mourir novice ! J'ai vécue bien plus de combat que toi et ce n'est pas ton petit jeux de brume et ton arrogance qui te permettrons de vivre et semer la mort par la même occasion jeune gorgoroth ! Tu as besion d'entrainement. Ta brume n'est pour l'instant qu'au niveau de fumée. J'avais l'impression de respirer les fumées d'un incendie ! Ton attaque, si tranchante soit ton épée, ne m'a fait que l'effet d'une piqure d'insecte. Si tu veux semer la mort comme semble souligner ton surnom, il faudra que tu soit plus forte, plus rapide et moins d'arrogance au combat en lui même car tu sous-estime trop des adversaires.

Le général réutilisa l'élément de l'air afin de soulever cette femme et la remettre debout sans pour autant détacher Terra de son cou. Et repris la parole :

- Pour un tel affront, je t'aurais tué sans hésitation. Cependant j'ai d'autre projet pour toi...........

Hors rp : Alors deux chose, pour cette fois je passe mais pour les blessures graves en général, il faut que tu prévienne ton compagnon de rp car tu ne peut le blesser de cette façon sans son accord et ensuite comme je l'ai dit dans le rp, tu n'est pas immortelle ^^ ne l'oublie pas. Un gorgoroth est certes une sorte de morts-vivants mais il peut mourir quand même ^^. Voila ce que j'avais à dire, ps : je suis un membre du staff au cas ou tu ne le saurait pas
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité

MessageSujet: Re: Une Ombre passe... [LIBRE]   Mer 15 Juin - 17:53

Hors RP : Je savais pas desolé

je me laissa faire. D'abord surpris par l'audace et l'arrogance de se jeune homme, je me reprit et le regardait de mon regard noir et glacial. ma brume se dissipa. Gore Death était là, à mes côté. prêt à obéir au moindre de mes désirs... L'épée, qui avait un nom bien étrange, " L'épée du Jugement divin", mais elle portait à merveille se nom... mais sa, tu ne saura pas pourquoi. C'est un secret qui est caché et qui le restera sans doute. Je regardait Ivan. Soudain, il me parut un peu plus fort qu'à la première impression. Mais il sous-estimait ma force... et puis, je n'avais pas usé tout mes pouvoirs pour son cas ! Ma vraie force se revelera. Et bientôt... et c'est a se moment là que je pourrais enfin semer le Chaos sur la terre, ou dans les mers, et je peut aussi rajouter l'air ! Lorsequ'il avait parlé, je le regardais. Et même si je savais qu'il était serieux,je ne pouvais m'empecher de me foutre de sa tête ! J'avais été bien calme, mais lorsequ'il dit qu'il avais d'autres projets pour moi, je m'enerva. Je dit alors d'une voix froide.

-Des projets ? Ah... et pourrais-je en savoir plus monsieur ? Oh,et à propos de l'entrainement, je n'en est plus besoin... se n'est qu'une question de temps avant que je devienne enfin celle qui tranchera la gorge des bons. Parceque se que personne ne sait, c'est que j'ai en moi quelque chose de pire que les ténèbres. Et se trouve une force qui ne tardera plus à se réveiller. Il me suffira de verser une larme d'une infini tristesse avant que je puisse enfin faire de se monde un cimetière. d'un chuchotement bas je dis, comme les larmes que j'ai versé il y à près de 600 ans...

Voyant qu'il avait entendu je dit alors d'une voix plus chaude

-Tu devrais te souvenir...d'une fille, comtesse d'une grande partit d'Eridania. Bien sur, sa remonte à loin... la fille qui avais offert son coeur à l'homme de ses rêves, et elle fut prise d'un immense chagrin lorsqu'il fut tuer. Tu veut la suite ? Cette fille c'était entrainé très dur avec le 1 er champion d'Eridania. Elle tua l'assassin de son amant. Et... amuser par ce qu'elle fit, elle retua, 2 fois, 3 fois, jusqu'à se que sa devienne une source de vie. Elle tua un grand nombre de personne. Et tu vois les tombes autour de nous ? Et bien, plus de la moitié on été tuer de ma main. Je présume qu'il y à des êtres que tu aimais ici ? Et le plus beau, c'est que cette fille c'est MOI.

Je rigola un peu. puis, d'un geste élégant et assuré, je retira l'épée sur ma gorge et reprit d'une voix glacial.

-Tu n'as pas répondu à ma question... Ivan Mackrol.


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous Invité
Invité

MessageSujet: Re: Une Ombre passe... [LIBRE]   Sam 18 Juin - 16:52

- Qu'elle arrogance ! Cela me laisserai presque sans voix. En ce qui concerne ta petite histoire je n'en ai aucun souvenir. Et pour ta gouverne je ne suis pas issus des contrés de Phelgra et n'a donc aucune attache ni affection dans ce cimetière. Les seuls êtres auquel j'ai pu avoir un certains respect sont morts au combat et c'était de valeureux guerriers, ce que tu ne semble pas être à ce que j'ai cru entendre. Tu peux toujours te vanter d'avoir tué des êtres sans réelle expérience cependant tu ne peut que constaté ta faiblesse. Aucune audace, aucun courage, aucune ambition, tout simplement bonne à tué des civils et de vulgaires gardes.

Ivan n'avait pas besoin de forcé. Il n'y avait nul doute que celui-ci était bien plus puissant que cette femme. Alors qu'elle avait tenté de retiré avec sa main Terra, il l'a replaça sous sa gorge afin de l'empêcher de s'approcher. Il repris donc la parole :

- Oui j'ai des projets car tu me semble prometteuse bien qu'un peu trop arrogante à mon goût. Est-tu au courant de ce qui se passe à travers le monde ? Je suppose que non. Une guerre est à venir bien que l'on ne sait qui la déclenchera en premier. Je te propose donc un marché, celui de travaillé en temps que mercenaire lors de cette guerre. Tu pourras dés lors tué à ta guise sur le champs de bataille et vérifié tes dires sans compter que tu seras également payé. Et tes crimes en Phelgra seront gracié si tu accepte ce marché. Mais n'oublie pas que dans le cas contraire, étant donné tout tes crimes que j'ai pu apercevoir dans ce cimetière, plus ceux que nous avons répertorié a ton sujet, tu ne t'étonneras pas si les cavaliers de Sharna eux-même, se charge de toi. Mais cela s'est ton choix.

C'était un ultimatum car cette fille n'est pas aussi doué qu'elle ne le prétend. C'est encore une novice qui, avec un entrainement adéquat, serait une redoutable guerrière mais cela, elle ne le comprendra que lorsqu'elle perdra contre un adversaire plus fort qu'elle et ce n'est pas si difficile que cela d'en trouver. Un simple sergent de son armée suffirait amplement. Mais cela attendra sa réponse. Ivan tenait fermement Terra sous sa gorge attendant ce qu'elle va dire.........................................................................................
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Une Ombre passe... [LIBRE]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une Ombre passe... [LIBRE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une Ombre passe... [LIBRE]
» Comme une ombre dans la foule... [libre] [TERMINE]
» Jouer pour passer le temps [Libre ]
» Obama en chute libre ...
» Qu'est-ce qui se passe en Haiti ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Istheria, le monde oublié :: La Communauté & ses échangesTitre :: • Corbeille :: • Les vieilles aventures-
Sauter vers:  

(c) ISTHERIA LE MONDE OUBLIE | Reproduction Interdite !